Dr boum boum

MAJ 11 août 2020 : le ridicule ne tue pas. Ce jour le traître Le Drian, dont on rappele qu’il a vendu l’armée française à l’OTAN via un contrat OpenBar signé en Irlance, n’a pu s’empêcher de prononcer une de ces phrases à la con dont il a le secret, insultant en passant la souveraineté des Libanais.

J’espère donc que le futur gouvernement libanais lui renverra la politesse, souhaitant lui aussi « la formation rapide d’un gouvernement qui fasse ses preuves auprès de la population » – mais française cette fois !

6 août 2020 : notre petit écolier n’a donc pas pu s’empêcher d’aller faire son show ce jour à Beyrouth, après l’explosion d’hier qui a rasé le port et une partie de la ville.

Peut-être pour se consoler de la cérémonie du 14 juillet dernier, ou ces méchants soignants, qui font rien qu’à demander des augmentations, avaient réussi à lancer une bannière double-face à coup de ballons, le critiquant ouvertement aux yeux de la planète entière ?

Maintenant les libanais ne sont pas plus idiots que les français, et nul doute qu’avec l’affaire Carlos Ghosn, citoyen du Liban s’étant fait la malle des prisons japonaises, bon nombre d’entre eux n’apprécieront pas la présence du « lâcheur » de l’ex PDG de Renault/Nissan sur leur sol…

S’il est bien normal d’aider le Liban, ou tout autre état dans la mouise au niveau international suite à une catastrophe majeure, personne ne soutiendra une quelconque utilité réelle au déplacement d’un pseudo-chef d’état, élu par la triche de la loi Urvoas, et par les grands merdias français, passés aux mains des copains milliardaires.

Il faut bien comprendre ici que cette nouvelle manœuvre du quidam au Liban ne relève pas d’un simple narcissisme primaire : Pepe the pew n’a cessé détruire l’image de la France partout où il est passé, et sa pestilence d’être parfaitement volontaire et assumée.

La stratégie du quidam est bien se faire détester des autres pays, afin que tout le monde finisse par détester la France elle-même, ce pays qu’il haït derrière les portes capitonnées, et qu’il rêve de voir disparaître au profit de sa dictature eurofasciste et mondialiste, où l’esclave naît, travaille et meurt dans la plus parfaite obéissance à ses maîtres !

Quand on réfléchit à la psychologie de ces gens, ce type et ses copains sont complètement fous à lier, et doivent sûrement rager que la crise sanitaire ait détruit aussi facilement l’image d’épinal de leur fausse union.

Car la solidarité européenne est une farce, leur fausse monnaie une illusion ne survivant que par la planche à billets, et leur soi-disant plan de relance une arnaque où la France va encore perdre des dizaines de milliards d’€ supplémentaires parce qu’en bon adulescent, le fils de Rothschild n’en a rien à foutre des conséquences désastreuses de sa politique débile !

Au pire il rejoindra ses copains dans une banque US quelconque, bien à l’abri de la guerre civile qu’il aura provoqué dans notre pays ramené au niveau du tiers-monde. Parce que c’est bien là « son » projet.

En attendant, on parle de plus en plus ouvertement d’un Italexit du côté de Rome, suite aux nombreux vols de masques et de matériels médicaux entre les 27 ânes durant le pic de la crise sanitaire en cours.

N’attendons donc pas que les italiens sortent avant nous de la boue européiste dans laquelle nous nous sommes embourbés depuis 1992 : votons ensemble le Frexit via l’article 50, tel que proposé par l’UPR depuis 13 ans, et redonnons un réel avenir à ce pays, en suivant l’exemple des britanniques !

Nous pouvons sortie de l’UE, et nous devons sortie de l’UE.

Vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.