Bigre n’en saura rien

MAJ 8 avril 2020 : après avoir donc réquisitionné des masques destinés à la Suède et passant sur son territoire, provoquant un incident diplomatique qui restera dans les mémoires, voilà que notre cher état, toujours pris au dépourvu, détourne désormais les masques commandés par la région Bourgogne Franche-Comté.

On passera sur l’hypocrisie de ces pleurnichards politiques européistes, qui auraient pu, et du, évincer le locataire de l’élysée dès les premières manifestations des Gilets Jaunes l’an passé, en utilisant l’article 68 de la Constitution, et le juteux dossier UPR transmis à tous les députés/sénateurs, présentant de facto les nombreux manquements du petit écolier de Brigitte.

Le fait est que députés et sénateurs sont directement responsables de l’impréparation totale du pays à la pandémie, depuis la vente de notre pouvoir législatif à Bruxelles en 1992, en ayant effrontément menti aux français sur la construction européenne et ses supposés bénéfices, puis en s’asseyant généreusement sur les résultats du référendum de 2005, quand les français ont commencé à exprimer lerus doutes et à vouloir arrêter les frais.

Ces gens ont travaillé contre nous, toutes ces années durant, ne pensant qu’à leur carrière et leurs généreux passes-droits, en nous dépouillant toujours plus des avantages sociaux, services publics, et constructions d’après-guerre que nos parents nous avaient construits et légués, à la sueur de leur front. Ces pleurnichards ont en outre toujours soutenu l’omerta médiatique sur l’UPR et le Frexit, démontrant bien que nous avons en fait à faire à une mafia de fascistes à cols blancs, et maintenant de criminels, depuis 12 ans cumulés.

Combien de gens ces collabos ont-ils déjà tué en nous vendant leur putain d’UE qui nous a ruiné toutes ces années ? Et combien tueront-ils encore d’ici la fin de l’épidémie, bien partie pour durer ?

Autre petit détail à vomir dans un article d’ouest-france sur le confinement, un journal bien connu pour relayer la propagande de LREM. Voir ainsi l’auteur de ce torchon OSER préciser, entre parenthèses, que l’on parle actuellement en semaines, et non en mois de confinement, relève d’un foutage de gueule totalement indécent… Ils doivent vraiment se torcher le cul avec la Charte de Munich chaque jour dans cette rédaction !

Autre débilité apprise du jour : alors que l’éxécutif demande aux français de s’enfermer chez eux, voilà que le locataire de l’élysée s’est payé hier un bain de foule en Seine-Saint-Denis ! Si ce n’est pas du foutage de gueule, qu’est-ce que c’est ? Mais où sont donc passés les courageux flics de France pour le verbaliser – ceux-là même qui, hier encore, se tapaient gratuitement du Gilet Jaune dans la rue, avec invitation spéciale pour M. Benalla ?

Et pour terminer la journée en beauté, voilà qu’on apprend que les avocats trainent la garde des Sceaux en justice ! Oui : vous avez bien lu : Conseil national des barreaux, conférence des bâtonniers, conférence nationale des avocats, union des jeunes avocats, association des avocats d’entreprises, barreau de Paris – tous unis contre cet exécutif de pacotille, qui profite bassement de l’épidémie pour tuer encore plus nos droits à la défense ! On nage actuellement dans un délire jamais vu !

MAJ 7 avril 2020 : en cette magnifique journée de début avril, nous allons atteindre officiellement les 10000 morts, soit autant que la grippe saisonnière en moyenne, à une différence majeure près, puisque nous sommes confinés depuis déjà 3 semaines, et que les beaux jours arrivent.

Pas de changement majeur sur le front ce jour. Les masques commandés fin mars, avec deux bons mois de retard à l’allumage, arriveront donc d’ici fin juin – soit dans 3 mois, comme prévu.

Chaque jour qui passe, nos députés et sénateurs continuent d’envoyer au front une armée blanche avec flingues et canons, mais sans cartouches ni obus. La pénurie est partout : masques, tenue, médicaments, respirateurs, place – tout est fabriqué en Chine – démontrant la mondialisation heureuse des virus, la seule finalement qui profite à fond de la connerie humaine !

Les initiatives privées, débutées il y a deux semaines, pour fabriquer des masques en tissu faute de mieux, des protections à coup d’imprimante 3D, des blouses pour aider les soignants, etc démontrent néanmoins une chose intéressante : de plus en plus de français ont complètement pris le pas sur leurs gouvernants à la ramasse.

Voilà bien tout le résultat de 20 ans de constrution européenne avec tous ces fonctionnaires de l’UE, corrompus jusqu’à la moëlle, nourris à coup de privilèges indécents, dont des retraites dorées à taux plein après seulement quelques années, et ce alors que nous n’avons même plus de quoi nous protéger contre un simple virus, et de quoi protéger nos proches !

Avant la présidentielle de 2017, j’aurais pu absoudre la responsabilité de mes compatriotes dans l’affaire. Mais en 2017, il y avait bien un candidat du Frexit, lequel a déballé tout le sac de l’UE sur la table, et expliqué aux français, via des conférences sur internet, ce qui était en train de se passer et surtout : pourquoi et comment on allait vers un désastre.

Les français n’ont rien voulu entendre ni comprendre, coincés dans leurs médias menteurs et manipulateurs, et leurs vieux partis européistes débiles, qui continuent encore aujourd’hui de les mener en bateau !

Comme dit le dicton : on récolte (toujours) ce que l’on sème. Ça ne fait que commencer, et si quelque part cette pandémie pouvait enfin ouvrir les yeux des aveugles, alors tous ces morts n’auront peut-être pas été vains…

MAJ 6 avril 2020 : info intéressante : on apprend que l’état a donc dressé 480 000 contraventions ce jour pour non respect du confinement. Multiplié par 135€ l’amende, ça fait donc 64,8 millions d’€. Je ne discuterai pas du bien-fondé des contraventions, les règles de confinement étant les mêmes pour tout le monde, et certains ayant la tête plus « dure » que d’autres, mais quelque chose me dit qu’ils vont pouvoir s’en payer de nouveaux radars, les fils de Rothschild et leur gestapo…

Sinon une petite vidéo sympa à regarder tranquillement, pour tous ceux qui n’auraient pas encore compris que le Frexit n’est pas une idée d’extrême droite, mais bien une idée sans couleur politique, consistant simplement à se libérer du joug des dictateurs bruxellois, et reprendre les rênes de notre pays.

Plus amusant et pathétique : M. Simeoni s’est aujourd’hui souvenu, en se levant ce matin, qu’il était bien français avant d’être corse. Mince alors : c’est quand même bien l’état nation, surtout quand on est dans la merde ! Elle est passée où l’UE déjà ?

Saluons aussi l’initiative des parlementaires coupables, qui tentent d’amadouer les imbéciles en leur demandant quoi faire « le jour d’après » le coronavirus. J’aurais bien pour idée de les foutre en prison, ou tout au moins dehors, pour avoir trahi la démocratie en modifiant le temps de parole des candidats en 2016 via la loi Urvoas, et n’avoir cessé depuis de trahir les autres principes démocratiques de base, dont le « massacre » des gilets jaunes dans la rue, ou encore l’accès aux grands médias du pays pour l’UPR qui compte quand même 39100 adhérents à ce jour, et d’avoir plus globalement couvert tous les agissement honteux de l’élysée et de matignon depuis 2017.

M. Marlin étant bien le dernier député intègre dans ce pays, c’est donc le seul que j’épargnerai ici.

Pour finir la journée en beautée, voilà que LREM nous traite officiellement comme du bétail, en autorisant l’utilisation de médicaments vétérinaires dans la prise en charge des patients du COVID-19 ! Et ce alors qu' »en même temps », l’hydroxychloroquine est toujours réservée aux patients en réanimation à ce jour, les fake-tests en cours ne respectant pas le protocole du Dr. Raoult, à savoir l’administration d’un antibiotique en plus de l’hydroxycholoroquine dès les premiers symptômes pour ralentir la progression du virus, et éviter les complications pulmonaires qui conduisent les gens en réanimation !

Tout est fait dans l’ombre pour que jamais, au grand jamais, on ne connaisse un jour la vérité sur l’efficacité de ce traitement.

Car si le Dr. Raoult a raison, ce serait la preuve indiscutable qu’on aurait pu éviter des milliers de morts depuis le début de l’épidémie !

Comme disait Pierre-Yves Rougeyron il y a quelques jours, ces gens ne méritent pas qu’on les passe par les armes. Être fussilé est un honneur militaire, or ces gens n’ont pas d’honneur.

5 avril 2020 : les pieds nickelés ont enfin compris qu’il ne servait à rien de tricher sur les chiffres, après quand même 3 mois de mensonges éhontés, et ont donc décidé de comptabiliser les décès en EHPAD, et d’opérer un virage à 180° sur les masques, revenus en odeur de sainteté.

L’histoire ne dit pas si un modèle de masque simplifié à l’extrême, disons deux sparadraps bien collés sur la bouche, sera disponible pour Mme Ndiaye, vu les affirmations débiles de cette dernière quelques jours en arrière – et malheureusement fréquentes. Comme le disait une enseignante à juste titre : « quand son métier, c’est simplement de faire du bruit avec sa bouche, on a du mal à concevoir ce qu’est le travail, pour les autres ».

Quoi qu’il en soit, on parle déjà aujourd’hui de 2028 décès sur les 7560 comptabilisés, en sachant que tous les EHPAD n’ont pas encore remonté les informations. On est donc déjà très loin de quelque chose de négligeable, que l’on peut glisser sous le tapis ni vu ni connu…

Et déjà les premières plaintes des particuliers arrivent pour mise en danger de la vie d’autrui, dans des établissements ou les chiffres des décédés s’avèrent particulièrement élevés, et d’autant plus inquiétants pour les patients restants et leurs familles respectives.

Rappelons que dans certains EHPAD, le personnel s’est volontairement confiné avec les malades, pour éviter toute contagion extérieureun sacrifice familial et professionnel immense, qui a lui seul justifierait la légion d’honneur pour tous ces gens, et pour bien d’autres qui se remuent les tripes, malgré l’épuisement, l’impuissance, la peur et la mort.

Cela étant, on en est à 7 médecins décédés du COVID-19 en France, depuis le début de la crise. Et très étrangement, personne ne parle jamais des décès d’infirmiers/d’infirmières en première ligne, dont on se doute qu’ils n’ont pas non plus été épargnés. L’avantage d’un héros mort, c’est qu’il se tait.

Dans un autre registre, l’augmentation des agressions gratuites sur les personnels soignants hors hôpital devient inquiétante. Le contraste saisissant entre ceux qui applaudissent les professionnels de santé à 20h chaque soir à leur balcon, et ceux qui les martyrisent et les stygmatisent en s’en prenant encore à leurs véhicules, ou en les chassant de chez eux par peur d’être contaminé, est explicite.

Quant à savoir si la connerie humaine peut se soigner, l’élection de 2017 a déjà été un triste révélateur du manque total de discernement chez nos concitoyens. On verra bien si certains ont « muris » pour la prochaine. Mais passons.

Au délà de ces chiffres statistiques morbides, mais qui révèlent à quel point nos charlots de l’élysée et de matignon prennent les français pour des imbéciles, ayons aussi une pensée pour les travailleurs coincés chez eux.

Car ce gouvernement a beau se cirer les pompes en proclamant qu’il couvre un salarié sur 4 – quid des 3 autres qui restent – sans parler des non salariés ?

On apprend ce jour que dysneyland vient de mettre ses intermittents sur la touche – et qu’un quart du secteur privé, soit 5 millions de salariés, est désormais au chômage partiel.

Les licenciements n’ayant pas été interdits pendant le confinement, il est évident que plus le confinement durera, plus les entreprises seront obligées de dégraisser, touchant en premier lieu les emplois précaires.

Non pas forcément parce que les patrons ou les actionnaires seraient tous des salauds en puissance. Mais bien parce que la réalité, c’est qu’une entreprise a aussi des charges lourdes à payer chaque mois, et que nos politiques ont pris la sale habitude, depuis la crise de 2008 ou les français ont du sauver leurs banques en faillite, d’aller se servir toujours plus directement chez les PME/PMI.

Et le prélèvement à la source, dont on rappelle qu’il est une exigence de Bruxelles via les GOPÉ annuelles, de prendre ici tout son sens, puisque l’argent ne passe pas plus par votre banque, mais directement de l’entreprise vers l’état. Vous ne pouvez donc plus faire obstruction au prélèvement, même si vous pouvez toujours le contester par la suite – et basta pour le fameux adage « nécessité fait loi ».

On passera le scandale de ceux qui ont été prélevés à tort en 2019, et qui ne seront au mieux remboursés qu’en septembre 2020. Ceux-là jouent gratuitement le rôle de banque temporaire, en perdant le peu d’intérêts sur les sommes attendues.

Idem côté auto-entrepreneurs, ou justifier d’une perte de 70% de revenus en comparaison de mars 2019 n’est pas sérieux, avec un confinement arrivé mi-mars, à un moment ou beaucoup avaient déjà dépassé le seuil des 30% fatidiques. Les salopards de Bercy le savent parfaitement. Mais c’est vrai que ponctionner des non syndiqués individuels est tellement plus facile (et surtout moins dangereux) que des LVMH, affichant des dividendes record en 2019.

LREM suce les actionnaires -et « en même temps » les salariés – mais pas tout à fait de la même façon.

Le fait est que le timing du prélèvement à la source tombe très mal, et risque fort de nuire davantage aux plus démunis d’entre nous, déjà privés de revenus.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

L’UE m’a tué

MAJ 4 avril 2020 : Alors qu’on voit de plus en plus de soignants à court de tenue, obligés de se vêtir de SACS POUBELLES, que les collusions entre labos et conseil scientifique se dévoilent au grand jour, que M. Lallement ( préfet de Paris- rappelez-vous : celui qui « n’est pas dans le même camp » que les Gilets Jaunes selon ses propres termes), a osé prétendre il y a 2 jours que les personnes en réanimation sont celles qui n’ont pas respecté le confinement, qu’un député interpelle ses pairs sur l’euthanasie des patients via le Ritrovil injectable, le fait est que la France compte ce jour 6500 morts sur 82000 cas recensés, soit un taux de mortalité de près de 8% ! À titre de comparaison, on en est à 9,4% en Espagne, 12,2% en Italie, 9,4% au R.U., et seulement 3% en Suisse et 1,4% en Allemagne !

Une fois encore, ne pas comprendre que le dépistage massif permet de repérer et d’isoler les porteurs sains, qui sont les plus dangereux, puisque c’est eux qui contaminent sans le savoir leurs pairs, relève d’un crétinisme béat et ubuesque. L’Allemagne en est à 500 000 tests/semaine. La France ? Soit-disant 20 000 dans la propagande officielle…

Entendons-nous bien : il est illusoire de penser qu’on pourra tester tout le monde ! Si on table sur 4 mois de confinement, soit 120 jours environ, pour 72 millions d’habitants, il faudrait effectuer quelques 600 000 tests/jour – et prévoir toute l’organisation qui va avec – pas très réaliste. La stratégie ici consiste plutôt à tester en priorité ceux qui ont été en contact avec des malades. Et avec 82000 cas déjà recensés, 20000 tests par semaine sur le mois écoulé relève à l’inverse du ridicule !

Entre la Chine qui a joyeusement bidonné ses chiffres, l’Inde qui annonçait le 27 mars 649 cas et 13 morts pour 1,3 milliards d’habitants, on se rend bien compte que tout le monde continue de vouloir minimiser la pandémie, même dans l’armée américaine, qui a viré hier un capitaine de porte-avion lequel avait osé demander que son navire contaminé soit évacué ! On se doute pourtant bien que toutes les armées sont affectées, donc temporairement affaiblies…

Mais le pire, c’est de savoir que nos clowns de la Ripouxblique continuent de tricher avec l’hydroxychloroquine. Alors que le professeur Raoult a bien précisé que c’est au début de la maladie qu’il faut utiliser ce produit, pour bloquer la réplication du virus, et non une fois que les gens entrent en réanimation avec 50% de chance d’y rester, nos gouvernants continuent de réserver ce médicament uniquement aux second cas !

Soulignons que la farce d’étude européenne dénommée « Discovery » (on n’avait pourtant rangé la navette au placard), qui vient à peine de débuter, souffre déjà de problèmes d’approvissionnements. Mais ce sont surtout les modalités des tests qui se révèlent éthiquement abominables.

Utiliser des plus de 75 ans, déjà affaiblis par la maladie, comme cobayes humains est à gerber, sans compter que l’étude ne respecte pas le protocole du Dr. Raoult, donc quelques soient ses résultats, ils porteront forcément à caution !

On est une fois encore dans une mascarade grossière, dont on peut craindre qu’elle soit destinée à gagner du temps, pour que les laboratoires proposent autre chose de plus onéreux et de plus « rentable » pour leurs actionnaires, cette foutue chloroquine étant trop bon marché et bien trop facile à produire.

Nous avons donc bien à faire à des assassins en puissance, avec préméditation complète de leurs crimes.

Sans rapport avec le COVID, à l’international, on apprend ce jour que l’UE soutient une fois encore les chiens de guerre US, lesquels veulent se débarasser à tout prix de Nicolas Maduro, président du Vénézuela démocratiquement élu (y’a du pétrole à prendre…), au point d’avoir placé un « contrat » de 15 millions sur la tête de l’intéressé ! Toute la « paix » sauce UE résumée…

Dans un registre beaucoup plus léger, on se souviendra du « Ils enterrent des pokemons » (cf. vidéo),  petite blague débile, chuchotée par le présentateur Emmanuel Lechypre de BFMWC pendant un reportage ou le peuple chinois rendait hommage à ses victimes.

C’est en effet un scandale absolu et international, voire interplanétaire – sinon galactique, considérant que les pokemons sont bien japonais, et non chinois. Toute la culture de BFMWC résumée en une seule phrase – superbe performance !

MAJ 3 avril 2020 : Rappelez-vous les tchèques qui ont intercepté 680000 masques et respirateurs destinés aux italiens. Et bien on apprend ce jour que la France, notre beau pays, a fait de même, en interceptant 4 millions de masques destinés à l’Espagne et l’Italie ! Et le corniaud de l’élysée d’oser encore nous parler de solidarité européenne ?! Ce type est complètement dingue !

Dans un autre registre, celui des transports, on apprend que les évacuations sanitaires via TGV ne permettent de transporter que 4 patients par wagon, ce qui paraît pour le moins ridicule vu la taille des trains sollicités. Saluons l’excellent dossier de l’UPR sur ce sujet, qui explique comment nous en sommes arrivés là. Et une fois encore, c’est bien l’UE et son fric à tout prix qui ont été à la manoeuvre pour arriver à ce triste bilan.

MAJ 2 avril 2020 : alors que le compteur morbide vient d’atteindre les 4000 décès en France, on apprend ce jour que 570 personnes sont décédées dans les EHPAD du Grand-Est suite au COVID-19 depuis le début de la crise, victimes non comptabilisés dans les chiffres officiels, ce qui nous fait donc un écart de 14,25 % avec la réalité !

On en est au point au même le président du Haut Conseil de la Santé Publique dénonce l’hypocrisie insupportable de ce pseudo-gouvernement, réservant l’usage de l’hydroxychloroquine aux cas sérieux où il ne sert plus à rien, tout en interdisant son usage au début de la maladie où il sert à quelque chose ! Le Dr Raoult l’a assez dit, et répété, dans ses nombreuses interventions.

Autre délire du jour : un 1er sinistre qui ose déjà utiliser le mot « déconfinement », alors que le pays est à l’arrêt jusqu’au 5 mai (soit encore un bon mois devant nous), et que certains médecins nous parlent déjà d’un confinement probable de… 6 mois !

Entre les avares européistes et les tartuffes locaux, bon peuple de France : quant arrêteras-tu de voter des cons ?

Dans un autre article en anglais, paru sur asiatimes.com, très factuel et précis, l’auteur analyse la grande coucherie entre l’INSERM et les laboratoires, le rôle pivot et principal de M. Levy, président de l’INSERM et mari de Mme Buzyn, qui portent tous deux une écrasante responsabilité dans l’interdiction d’accès à l’hydroxychloroquine, la campagne de dénigrement effarante du Dr Raoult et de son équipe, et ce alors que le reste du monde hallucine littéralement de voir nos politiques agir contre leur peuple ! Et l’article de bien souligner le rôle essentiel de l’UE dans cette affaire, et comment on en est arrivé là ! Comme il y a peu de chances que son auteur, M. Pepe Escobar, soit lié de quelques façons à l’UPR, on notera pourtant qu’il arrive exactement aux même conclusion que nous !

Dans un autre article, ce sont des médecins cubains qui viennent donner un coup de main à nos soignants dans les DOM-TOM – la HONTE absolue pour les maccarthystes de Bruxelles !

Sinon l’UE vient également d’arroser les balkans d’un joli chèque de 374 millions d’€, en pleine crise, pour soit-disant faire face à l’achat de matériel contre le coronavirus. Petit problème : les balkans sont de notoriété publique aux mains des mafias, donc s’imaginer que cet argent servira à sa fonction primaire est se moquer du monde ! Alors que pendant plus d’un an, les gilets jaunes ont réclamé, avec raison, des sous dans nos rues, voilà qu’on jette l’argent du contribuable français pour aller arroser des mafias de l’Est ? Mais quels pays hors UE sont assez masochistes pour jouer à ce jeu là ?

Enfin un beau carton rouge au Conseil d’État, pour qui la production de masques ou de tests en France ne sont toujours pas prioritaires, ni même souhaitables. Rappellons-nous bien que ces gens sont nos salariés, payés avec nos impôts, et qu’en bons irresponsables, leur seule production réelle consiste à se dédouanner de leur rôle, en limitant au maximum les responsabilités flagrantes de leurs copains.

Rappelons également que l’UPR a créé un juteux dossier sur les nombreuses trahisons de la Constitution, réalisées par le locataire actuel de l’élysée depuis son arrivée au pouvoir, dossier envoyé à tous les députés et sénateurs bien avant la Crise. À l’heure actuelle, un seul député – Franck Marlin pour ne pas le nommer – a eu le courage d’y donner suite, et de soutenir publiquement l’initiative pour la Destitution du gremlins via l’article 68 !

1er avril 2020 : il y a tellement de choses débiles qui se passent ces derniers jours qu’il m’est impossible de tout noter sur une seule page. Attendez-vous donc à la suite des aventures sur plusieurs articles distincts, tant la gestion de cette crise est d’un amateurisme sans nom !

Hier on apprenait encore qu’en 2018, l’usine de Sperian en France pouvait fabriquée quelques 100 millions de masques par an. Passée sous giron américain en 2011, l’état français revoyait (comme par hasard) ses fournitures de masques à la baisse juste après. L’usine a ainsi subi 7 plans sociaux avant de crever

Autre exemple : l’usine Famar de Lyon, actuellement en redressement judiciaire, seule société capable de produire de la Nivaquine en France. Quant à ceux qui se demande pourquoi le Dr. Raoult et sa chloroquine sont aussi fustigés par BFMWC, le site Cogito nous apprend qu’un bon nombre d’actionnaires du laboratoire Gilead seraient également actionnaires de la chaîne TV, or Gilead, comme tous les autres labos, espère bien profiter de la crise sanitaire pour tenter de développer (et surtout de vendre à bon prix) un vaccin contre le COVID-19… La chloroquine n’étant pas chère et facile à produite, on devine que le Dr. Raoult n’arrange pas les affaires de big pharma et Cie.

Bref, ces deux cas délirants ne sont sûrement pas des cas isolés, les traités européens ayant permis en seulement 28 ans de délocaliser toute notre industrie vers les pays à bas coût de main d’oeuvre, en interdisant tout protectionnisme.

Oui : l’UE tue.

L’austérité exigée par Bruxelles, via les GOPÉ annuelles, a poussé les gouvernements successifs dans des économies toujours plus drastiques et débiles, dont la vente d’industries stratégiques que nous payons au prix fort aujourd’hui.

C’est une évidence que certains découvrent aujourd’hui, mais les racines du mal remontent en fait à 1992, quand nous avons eu le malheur d’adopter le traité de Maastricht, puis plus tard, un € devenu un désastre pour notre économie.

Aujourd’hui 1er avril, nouvelle blague de la propagande européiste : on apprend qu’un consortium français d’industriels vient juste de se créer pour fournir des appareils respiratoires, lesquels manquent cruellement aux malades.

Sauront-ils tenir leur délai d’un mois et demi annoncé pour fabriquer 10 000 appareils – en réquisitionnant toutes les ressources nécessaires, et ce alors que les fournitures matières premières sont elles aussi à l’arrêt, le monde étant dans le même état que nous ? Souhaitons-le.

Le problème, c’est que nous sommes déjà actuellement dans le pic de l’épidémie, et qu’on espère que le confinement commencera enfin à porter ses premiers fruits la semaine prochaine.

Donc même si ce projet abouti – ce que nous souhaitons vivement – le fait est qu’il arrivera trop tard pour sauver nombre de patients qui auraient pu l’être…

Quand on choisit entre l’argent et la vie humaine, il ne faut pas venir pleurer quand on perd !

Tous ceux qui ont participé à cette putain d’UE ont du sang sur les mains, et je ne cacherais pas une joie certaine à en voir quelques uns emportés par la maladie.

Soyons clairs : personne ne versera de larmes sur ces salauds & salopes qui nous ont trahi et vendu toutes ces années.

Il n’y aura JAMAIS de pardon envers ceux et celles qui avaient la responsabilité de nous protéger, et qui ont totalement échoué dans leur mission.

Quand l’heure des comptes viendra, nul doute qu’ils seront salés. Et il ne suffira pas de truquer les statistiques pour virer les victimes mortes en EHPAD, et chercher encore à limiter sa responsabilité.

Les français voudront des têtes, et ils auront bien raison !

Pauvre M. Darmanin, qui a osé ce jour (1er avril) lancer un appel aux dons pour soutenir nos entreprises, que lui et ses pairs européistes, actuels et passés, ont passé leur temps à brader et à couler !

Mais qu’il aille littéralement se faire foutre : l’euro seul (sans l’évasion fiscale) nous a déjà fait perdre quelques 56 000 € par français sur 20 ans, et ces gueux d’avoir encore le culot de venir spolier le peu qui nous reste ?

Des médecins, brisant le tabou, nous annoncent 6 mois de confinement, parce que ces gus ont été incapables d’anticiper les besoins, de commander des tests, des appareils, des masques, etc – et ils ont encore le culot de venir nous demander l’aumône, avec tous les impôts que nous leur payons ???

De grâce : interdisez la drogue à ce gouvernement ! Et vite !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

La guerre arrive !

30 mars 2020 : alors que le coronavirus occupe toute l’information, on oublie que le Bundestag allemand a -gentiment- demandé à l’armée américaine de se retirer de son pays, négociation qui n’a évidemment pas aboutie, les chiens de guerre américains ayant besoin de nouveaux conflits pour faire tourner leur « état profond ».

Voilà donc un peuple souverain qui se retrouve avec une armée d’occupation laquelle se justifiait pleinement en 1945, mais plus aujourd’hui.

Quant on sait que l’OTAN stocke des armes nucléaires à nos frontières, en Belgique et en Allemagne notamment, il faut comprendre que ces armements menacent directement la sécurité de nos compatriotes.

Le même article nous apprend d’ailleurs que cet armement est coûteux, dangereux et dépassé – comprenez totalement inutile en cas de conflit réel. Alors la question est simple : qui et quand va t’on détruire cette menace qui pèse sur nos peuples respectifs ?

Le 12 mars, on apprenait également que l’USAF avait déployé des B2 – bombardiers nucléaires – au Portugual, et des avions espions U2 en Angleterre.

Encore des armes volantes de plus qui viennent grossir les rangs, et ce alors qu’on observe depuis des mois une dangereuse accumulation progressive d’armement US en Europe, se cumulant à proximité des frontières russes, laissant entrevoir la stratégie militaire des fous de Washington – ceux-là même qui ont provoqué la crise ukrainienne, la contre-réaction russe logique sur la Crimée, et qui passent leur temps à sanctionner l’Iran ou la Russie, en nous faisant payer les pôts cassés !

Rappelons que l’OTAN aurait du disparaître avec la fin du mur de Berlin, et que l’article 42 du TUE place de fait la défense européenne sous l’égide de l’OTAN, ce qui explique pourquoi les américains font tout ce qu’il faut pour empêcher les européens de créer leur propre armée.

L’OTAN ne sert qu’à nous manipuler, et à nous entraîner dans des conflits contre les russes, les chinois, les afghans, les iraniens, les syriens, etc – des peuples avec lesquels nous n’avons aucun intérêt à nous brouiller !

Quant à la propagande européiste qui consiste à faire croire que l’UE serait un bloc fort et indépendant, on rie des querelles actuelles entre l’Allemagne et la France sur le SCAF (futur avion de combat) !

Il n’y a pas d’armée européenne parce qu’il n’y a pas de peuple européen, et qu’il n’y en aura jamais. Comme le montre la crise sur le coronavirus, il n’y a pas non plus de solidarité européenne : dès que les choses deviennent sérieuses, les états nations reprennent aussitôt leurs droits – et c’est tout à fait normal et souhaitable !

Si Dassault avait finalement été choisi à l’époque pour créer le Rafale en France, contre l’Eurofighter, c’était exactement pour la même raison ! Il suffit d’ailleurs de voir le rattage public de l’A330 MRTT pour comprendre que chaque armée à ses besoins propres, et qu’il vaut mieux plusieurs armées européennes qui s’entraînent ensemble au cas où, plutôt qu’une armée européenne artificielle sous l’égide d’un état tiers belliqueux.

Rappelez-vous bien la fiole de pisse agitée à l’ONU devant les caméras du monde pour justifier d’une guerre illégale en Irak, laquelle a fait des millions de morts, et continue encore aujourd’hui de tuer ! Et c’est à ces clowns que l’UE a osé confier notre défense ?

Maintenant il n’y a d’ailleurs pas que le secteur militaire qui « craque » de partout.

Un autre signe économique alarmant nous annonce des jours sombres, avec la FED qui injecte au moins 150 milliards de papier toilette par jour dans l’économie américaine, et ce dans un silence médiatique absolument assourdissant !

S’il est évident que la crise du coronavirus aura forcément des répercussions fortes, sur l’économie américaine et mondiale, fabriquer autant de fausse monnaie en volume est totalement irresponsable et indécent.

Quand on connaît l’état désastreux de nos banques, qui ont commencé à se désengager des dépôts à hauteur de 100 000 € (bientôt 50 000, puis 20 000, puis 10 000 ?), les nuages s’accumulent toujours plus – la question n’est plus de savoir si l’orage aura lieu, mais juste quand.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France libre !

Ave, Caesar ! Morituri te salutant !

MAJ 31 mars 2020 : il faut se pincer pour y croire. Voilà qu’on nous présente maintenant des masques fabriqués en France pour des professionnels non médicaux, homologués en urgence, à usage professionnel mais NON SANITAIRE ! Traduction : ce ne sont donc pas des masques à la norme FFP2 qui protègent du virus, mais une catégorie de sous-masques destinée à tromper les personnels non médicaux ! Je suis vraiment curieux de savoir qu’elle sera la réaction des destinataires, et notamment celle des milices de l’ordre LREM, qui après avoir éborgné et mutilé du gilet jaune pendant des semaines, se voient dignement remerciées par l’Attila qui leur sert de bourreau et maître. Le (sado?)masochisme d’état existe. Et il est français.

Autre info croustillante du jour : alors que la FED injecte 150 milliards de papier cul dans l’économie chaque jour, on apprend que les USA nous volent désormais ouvertement des masques FFP2 déjà payés au fabricant, sur le tarmac même des aéroports chinois ! Encore une bonne leçon de plus à méditer pour nos idolâtres européistes de l’UE, élevés au modèle américain et à la French-American Foundation, ou, rappelons-le, tous nos young leaders politiques ont été « formatés » par l’oncle Sam (sauf l’UPR, bien entendu). La seule loi que connaissent les américains, c’est le fric et les flingues, et après 25 d’existence, l’UE nous prouve définitivement qu’elle n’a ni l’un, ni l’autre. Alors pourquoi donc faudrait-il continuer à se ruiner de 9 à 15 milliards d’€ par an dans une machine qui ne fonctionne pas, et ne fonctionnera jamais ?

Silence radio également sur les nombreuses vidéos ou le drapeau de l’UE est brûlé en Italie. Depuis le début de la crise, nos voisins n’ont pu compter que sur les russes, les chinois, et d’autres pays hors UE – tout est dit. La soit-disante solidarité européenne est définitivement morte et enterrée. Il aura fallut un simple virus pour prouver au monde entier que l’UE est qu’une construction artificielle et temporaire, dont l’éclatement ne devrait plus tarder maintenant. Il faut vraiment arrêter avec ce mythe débile de peuple européen qui n’existe pas, et qui n’existera jamais.

MAJ 30 mars 2020 : je ne suis pas juriste donc je peux toujours me tromper sur la traduction du Journal officiel, mais il semblerait bien que l’autorisation de l’hydrochloroquine en France, publiée le 26, ne soit finalement valable que pour les patients dans un état grave, ce qui n’a -strictement- aucun sens ni aucun intérêt, vu que le médicament est sensé agir au début de la maladie pour bloquer la reproduction du virus, et non quand le virus est bien installé, et que les gens arrivent en réanimation avec des complications. Si cette traduction devait être la bonne, et que le Dr. Raoult devait avoir raison, ce qui semble le cas puisqu’une seconde étude sur 80 malades semble là encore apporter de l’eau à son moulin, sans compter un autre article ou un médecin des USA affiche lui aussi des résultats plus qu’encourageant (avec la réserve d’usage), je n’ose même pas imaginer ce qui se passera pour nos irresponsables aux affaires.

On est fin mars, et voilà que soudainement, avec 3 mois de retard, l’état français commande ENFIN un stock de masques à la Chine – donc on en déduit logiquement qu’il ne l’a pas fait plus tôt ?! C’est du délire !

Mieux encore : la presse d’état nous annonce fièrement ce jour l’arrivée de 2,5 millions de masques commandés par LVMH ??? Mince alors : c’est donc LVMH qui gouverne ce pays, et nous n’étions pas au courant ?

En tout cas, nul doute que ces gens paieront très cher leurs manquements dans les mois qui viennent, et ce ne sera sûrement pas le coronavirus qui mettra un terme à leurs errances délictuelles et assassines.

MAJ 26 mars 2020 : on apprend ce jour que l’état a (enfin) autorisé l’hydroxychloroquine, cédant à la pression populaire et aux résultats incontestables obtenus par le professeur Raoult et son équipe, qui lui même s’appuyait déjà sur des publications chinoises antérieures, et qui n’a donc pas inventé l’eau chaude, mais simplement fait correctement son boulot ! Petit détail : c’est la femme du locataire de l’élysée qui lui a demandé d’appeler le Dr !

Mais qui dirige donc ce pays ?

Maintenant comment cette molécule utilisée sans histoire depuis plus de 60 ans d’âge s’est-elle soudainement retrouvée classée en « vénéneuse » en janvier 2020, alors que l’épidémie qu’elle soigne a débuté en novembre 2019 ? Mystère…

N’y a t’il par eu néglicence du président de l’INSERM, également mari de la ministre de la santé Mme Buzyn au moment des faits, dont on sait publiquement qu’il était (et qu’il est sûrement encore) en bisbille avec les IHU, dont celui du Dr Raoult ?

Les laboratoires ont-ils exercé des pressions pour empêcher la diffusion de ce médicament bon marché et facile à produire, en poussant l’exécutif à retarder sa mise sur le marché, et en prétextant des essais cliniques européens construits pour durer le plus longtemps possible ?

Quoi qu’il en soit, depuis le premier foyer détecté aux alentours de Mulhouse en février, ce gouvernement a bien des décès sur sa conscience ! Et pour être plus précis, si on s’en tient aux chiffres du Dr Raoult, 4,6% des morts comptés sur un total de 1700 décès recensés.

Entre les assesseurs contaminés par l’imbécilité d’avoir maintenu le 1er tour des municipales, les flics à qui on a interdit de porter des masques de protection, les soignants en première ligne démunis face à la pénurie de moyens matériels et humains, on espère que les plaintes déjà déposées donneront lieu à de très lourdes condamnations pour mise en danger de la vie d’autrui, voire meutre avec préméditation devant un tel niveau d’inconscience et d’amateurisme !

Et si, dans les semaines qui viennent, l’hydroxychloroquine s’avérait finalement tenir toutes ses promesses, alors inutile de dire que les comptes seront encore plus salés.

MAJ 25 mars 2020 : les soignants réunionnais ont donc eu droit ce jour à un lot de 200 000 masques périmés, fournis par l’ARS, issus des stocks stratégiques ! Merci encore Mme Ladoucette et LREM pour ce nouveau formidable soutien à nos soldats de première ligne, et à l’UE d’imposer une austérité toujours plus délirante, menant précisément à ce genre de situation ubuesque.

24 mars 2020 : alors qu’on envoie les malades du Grand Est à l’autre bout de la France pour désengorger les hôpitaux civils, pendant que l’armée a mis en place son hôpital militaire d’une capacité de 30 lits à Mulhouse, on apprend que nos branquignolles de la République ont donc refusé la réquisition des quelques 70 places de réanimation en hôpital privé, dans la même ville, pour accueillir les victimes du COVID-19.

Encore une preuve supplémentaires que nos guignols n’ont définitivement rien à secouer de nos vies !

Comprenez bien la logique comptable de ces fous : un mort âgé en plus, c’est :

  • des droits de succession de 5% à 45% (mettons 20% en moyenne) sur tous les biens du défunt, à se mettre dans la poche
  • une retraite mensuelle moyenne d’environ 1500€ bruts (1400€ nets) en moins, à multiplier par toute la durée de vie économisée pour l’état/les caisses de retraites
  • beaucoup de frais médicaux en moins, parce que les vieux, en plus de ne rien rapporter, ça coûte cher à entretenir, surtout en fin de vie
  • des taxes funéraires sur l’inhumation, la crémation ET le convoi funéraire s’il vous plaît ! Mettons dans les 2000-3000€ pour la famille, taxe à 20% de TVA, ça va de soit !

J’oublie sûrement quelques autres avantages pour l’état dans l’affaire. Mais vous aurez deviner que si l’épidémie venait à tuer encore quelques milliers de « vieux débris » inutiles et vindicatifs, ça ferait toujours quelques points de PIB en plus à présenter fièrement à Bruxelles, en bon petit premier de la classe !

Oui : c’est une logique de salaud. Mais si vous croyez qu’un fils de Rothschild, sans gosse, marié à une cougar, a encore une conscience à défendre, c’est que vous n’avez vraiment rien compris au personnage, ni aux hommes/femmes des vieux partis politiques en général.

Et pour bien enfoncer le clou : rappelons que les décès en EHPAD ne sont pas comptés dans les statistiques officielles ! Il est vrai que le négationnisme d’état n’est pas puni par la loi – pour le moment tout du moins.

On ne va pas taper plus longtemps sur le parachuté des banques. Il est clair que l’attitude constamment défiante des responsables et militants LREM, le dédain de ces gens envers les classes sociales non aisées, la répression féroce, le harcèlement moral, l’omerta médiatique et la mutilation des opposants politiques, tout cela aurait du balayé cette législature de pacotille depuis longtemps déjà.

Encore une fois : si nos députés et sénateurs continuent d’ignorer l’article 68 de la Constitution pour la destitution de cette mafia européiste fantôche, ils se rendent coupables de leurs crimes associés, et n’auront donc aucune excuse demain, quand l’heure des comptes sonnera – parce qu’elle sonnera bien un jour – et que ce jour là se rapproche…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

J’ai toujours été gouverné par des cons…

23 mars 2020 : Ceux qui auront eu la chance? d’avoir connu feu Georges Frêche se rappeleront de sa célèbre citation « J’ai toujours été élu par une majorité de cons » – à quoi je lui aurais volontiers répondu que ça tombait très bien, parce qu’en ce qui me concerne, j’ai toujours été gouverné par des cons !

Aujourd’hui, la palme d’Or revient sans aucun doute au porte parole de ce gouvernement, Mme Sibeth Ndiaye, une habituée du « en même temps », qui a osé nous sortir la vanne suivante – cf. vidéo.

Et là on se dit – vraiment – que plus rien ne sauvera la REM. Même le pire coronavirus n’a pas la capacité de rendre les gens aussi cons.

Résumons donc le « top » notre gouvernement actuel :

  • un locataire de l’élysée qui n’a pas bougé son cul pendant 3 mois, en voyant venir la crise sanitaire actuelle.
  • une Sibeth Ndiaye ambitieuse et prête à tout pour couvrir son Seigneur et Maître.
  • un Christophe Castaner issu du milieu de la pègre – autrement dit un bandit qui couvre les agissements honteux de Ms. Didier Lallement et Alexandre Bennala, tout en tapant sur M. Alexandre Langlois du syndicat VIGI.
  • une Muriel Penicaud spécialiste en dégraissage de bétail & enrichissement personnel (voir son triste CV sur le site de l’UPR), qui ose encore faire la morale aux patrons et salariés.
  • Une Marlène Schiappa dégoulinante d’admiration pour son mentor adoré, insupportable à l’écoute, adorant détourner l’attention des imbéciles heureux vers des débats de société totalement futiles et débiles à la fois.

Cette liste sera complétée au fur et à mesure du temps, mais côté bras cassés, pas la peine de chercher bien loin pourquoi LREM a minimisé pendant des mois la crise chinoise, et pourquoi ces assassins, et leurs députés complices, ont maintenu les municipales à tout prix dimanche dernier, pour mieux nous confiner chez nous le jour d’après !

Fort heureusement, derrière tous ces petits eurofascistes convaincus de leur suffisance, le monde bouge et évolue.

D’un côté des russes venus aider les italiens avec un pont aérien de 9 appareils et des moyens médicaux déjà importants – faisant un pied-de-nez colossal à la soit-disante « coopération toujours plus étroite » inscrite dans les traités de l’UE, et qui s’avère du vent dès que les choses tournent au vinaigre.

Pire encore pour nos petits dictateurs et leurs complices : on apprenait hier que la République Tchèque avait gentiment détournée 680 000 masques et des appareils respiratoires, envoyés par la Chine à destination de l’Italie !

Rappelons que les tchèques sont des bénéficiaires nets de l’UE, et qu’ils reçoivent à ce titre chaque année quelques 300 millions d’€ de la part des italiens, qui eux sont des contributeurs nets, comme nous !

Le matériel « confisqué » ayant déjà été distribué dans les hôpitaux tchèques, nul doute que les italiens, malades ou non (les morts n’ayant plus leur mot à dire…), apprécieront très fortement ce geste courtois , et se souviendront longtemps de la fabuleuse solidarité européenne « à la Tchèque »…

C’est dans l’adversité que l’on reconnaît ses véritables amis. Et force est de constater que ces derniers temps, la propagande anti-russe et anti-chinoise a pris du plomb dans l’aile, nos soit-disant alliés américains étant aux abonnés absents !

On appréciera enfin qu’à côté des premiers résultats de l’hexachloroquine, publiés par l’infectiologue Didier Raoult et son équipe, et des tests actuellement en cours pour valider ou non le protocole et les résultats déjà obtenus, certains députés atteints du COVID-19 n’aient pas attendus pour se faire traiter directement à Marseille avec ce médicament, apparement connu et utilisé de longue date.

Ayons donc une pensée particulière à tous les autres malades, qui ne sont pas députés, et qui décèderont faute de ne pas avoir pu bénéficier du traitement adéquat.

LREM a désormais du sang sur les mains, et ça ne fait que commencer.

En outre, les récentes dispositions sur le droit du Travail, sans limitation de durée, et destinées à sucrer une semaine de congés forcés aux salariés restants, tout en autorisant la poursuite des licenciements, ne laisse pas de doute : LREM utilise bien la crise en cours pour démolir par décret notre droit du Travail, sans même que nous puissions réagir !

Les gilles jaunes apprécieront enfin qu’après des semaines de manifestation violentes, où les forces de l’ordre ont largement abusé de leur mandat et de leur arsenal, et où le gouvernement a toujours refusé la moindre aide financière et la moindre entrevue avec les responsables du mouvement, matignon parvienne soudainement à sortir du chapeau quelques 300 milliards d’€ (800 milliards en Allemagne), ayant reçu l’aval de son maître de Bruxelles pour s’asseoir sur la règle des 3%

On aura beau le dire et le répéter : tant qu’on restera dans l’UE, il ne pourra JAMAIS y avoir de RIC, et la farce de référendum sur ADP de l’avoir prouvé définitivement. L’UPR est bien le seul parti d’opposition à ces eurofascistes qui nous enfument depuis 28 ans. Et son omerta médiatique de bien continuer à le prouver à tous et à toutes.

Conclusion du jour : l’UE est définitivement une grosse pute, qui nous coûte un pognon de dingue !

Plus vite on la quittera, mieux on se portera !

Allez : une petite dernière pour la route :

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

En même temps…

20 mars 2020 : après avoir enjoint tous les français à rester soigneusement cloîtrés chez eux, en leur envoyant encore un SMS d’encouragement personnel, voilà donc que nos guignols de la REM nous expliquent maintenant qu’en même temps, il faut quand même aller travailler ?!

On serait tenté de dire « Comprenne qui pourra… », mais en fait, tous les français ont maintenant compris que ces gens sont non seulement débiles, mais incapables de gérer correctement notre pays. Maintenir le 1er tour ses municipales, pour fermer la boutique le jour d’après, aura été un non sens absolu. Et cette goutte qui a fait débordé le vase aura de lourdes conséquences à posteriori, à n’en pas douter.

Car vu les rapports provenant de Chine, il est évident que nos politiques ne pouvaient ignorer le danger réel du virus. Il fallait dès le départ fermer les fontières (ce qu’à fait tardivement l’Allemagne et d’autres pays limitrophes, mais pas la France de la REM, européiste jusqu’à la mort), mettre tous les arrivants en quarantaine et les tester. C’était le minimum légal que les français attendaient de leurs (ir)responsables pour les protéger. Mais c’est vrai que pour cela, il fallait des hommes et femmes d’état. Rien à voir avec les carriéristes de la REM, dont le seul but est de glâner un max de fric !

Plus cool encore : non seulement nous payons l’incompétence de ces clowns via le confinement, mais en plus les employeurs pourront obligés leurs employés à poser une semaine de congés. Ou comment sucrer une semaine de vacances en douce aux sans-dents ! Ceux qui ne disposent pas d’une maison individuelle avec jardin, pour au moins mettre le nez dehors, apprécieront sans aucun doute qu’on leur supprime encore le peu de temps de loisir qu’ils auraient pu passer au soleil, surtout en cette saison post-hivernale !

Quant aux aides aux entreprises, on nous annonce que les auto-entrepreneurs pourront demander une aide forfaitaire de 1500€ mais seulement s’ils ont fermé (?!) ou s’ils affichent une baisse de 70% (?!) de leur CA entre mars 2019 et mars 2020 ! En d’autres termes, l’auto-entrepreneur qui aura gagné 100€ en mars 2019, et se retrouvera sans rien en mars 2020, touchera autant qu’un auto-entrepreneur libéral avec 25% de prélevement libératoire, ayant fait un CA de 2000€ en mars 2020 ! On devine bien que les cocus de l’histoire seront ceux qui déclareront un salaire dans ces montants, et qui payeront, au nom de la solidarité nationale, l’incompétence de la REM. Charmant !

Sinon les dernières déclarations effarantes de Mme Buzyn ayant déjà donné lieu à une plainte contre elle et contre le premier sinistre pour « négligence coupable » – comprenez mise en danger de la vie d’autrui – on espère que tout le personnel hospitalier, mais aussi tous les malades qui survivront, demanderont également des comptes à ces jean-foutres !

Car de toute évidence, et jusqu’au bout, ces derniers n’auront pensé qu’à leurs petites fesses électorales, et leurs petits privilèges de nantis, ce qui pour ma part suffirait à requalifier l’acte d’accusation en « meurtre avec préméditation ».

Dans un autre article, on apprend également que la pénurie de masques est l’œuvre dantesque des gouvernements depuis sarko (encore lui…), lesquels ont délégué aux entreprises le soin de faire du stock pour leurs employés au détriment des hôpitaux.

Sur ce point, nul doute que la politique de l’UE qui consiste à étouffer les services publics à coup de GOPÉ n’est pas innocente non plus dans l’affaire…

Quant à savoir si les entreprises ont effectivement des stocks à jour, ce n’est pas maintenant qu’elles sont fermées qu’on le saura !

On appréciera enfin et surtout le manque total de solidarité et de coordination des pays membres de l’UE, chacun retrouvant ses réflex nationaux à vitesse grand V, et jouant contre l’autre si nécessaire. Plus amusant encore : la seule solidarité est finalement venue de la Chine elle-même, laquelle nous à renvoyer des masques non utilisés, du matériel médical, et un groupe de médecins aguerris au coronavirus ! Au fait : ils étaient où déjà nos « alliénés » américains pour nous filer un coup de main ?

Cette affaire est l’exemple même de ce que nous soutenons depuis des années à l’UPR : il n’y a pas de peuple européen, pas de solidarité européenne, juste 27 ânes qui tirent chacun en sens opposé, et qui s’imaginent tous plus forts que les autres, en se fatiguant et en se ruinant toujours plus !

La planète entière rit de ces crétins européens incapables de coordination, et incapables de respecter quelques règles de confinement – surtout en France, avec de sales petits cons qui jouent les rebelles, et mettent en danger leur entourage et leurs proches, en se croyant toujours plus intelligents qu’autrui !

Il y aura encore beaucoup de leçons à tirer dans les semaines à venir, mais pour le moment, le coq est dans la merde, et le fumier commence tout juste à arriver. En clair préparez-vous bien : ça va chier !

Sur ce, vivre le Frexit, et vive la France Libre !

Le (grand) malade

MAJ : on apprend ce soir que la France passe du stade 2 au stade 3, c’est-à-dire fermeture des cafés, restaurants, cinémas et autres commerces jugés « non essentiels ». Mais côté élection, hors de question de repousser le scrutin prévu demain dimanche. Quand on vous dit que ces gens de LREM sont des enfoirés de première classe, on est encore bien en dessous de la réalité…

Sinon nos amis gilets jaunes ont donc bravé l’interdiction de rassemblement de plus de 100 personnes ce samedi encore – seuil comme par hasard abaissé dans l’urgence. On appréciera notamment la réaction du syndicat alliance de la police ce soir, dont le « civisme » et le « sens des responsabilités » feront pouffer de rire tous ceux et celles qui suivent les interview de M. Alexandre Langlois, du syndicat concurrent VIGI, dans lesquelles les nombreuses révélations laissent apparaître un trucage des élections dans la police même, avec l’aval de l’état complice. Une « alliance » peut-être, mais uniquement avec le pouvoir, et qui démontre clairement que même dans la police, la pourriture fait son chemin.

MAJ du 16 mars : une autre affaire en cours sur le syndicat alliance, dénonçant ce qui semble bien être une agression gratuite sur un jeune de 16 ans à Marseille, nous donne une bonne idée de l’esprit d’impunité absolue qui règne dans ce triste syndicat.

Article original :

14 mars 2020 : si quelqu’un avait encore le moindre doute sur la folie furieuse qui règne à l’élysée, et le manque total d’empathie du locataire des lieux envers le peuple français – alias les sans-dents pour les intimes – ce doute n’est désormais plus permis.

Alors qu’on confine les élèves et les personnes âgées, qu’on empêche les manifestations des Gilets Jaunes en interdisant les rassemblements de plus de 1000 personnes, qu’on annule les grands événements culturels du printemps partout en France, qu’on demande même aux familles de repousser les cérémonies prévues, le fils de Rothschild a donc décidé, après mûre réflexion, que notre vie ne valait pas plus que la carte d’électeur qu’il nous envoie, et a donc choisi de maintenir coûte que coûte les élections municipales.

Vous avez donc le droit de crever ce dimanche, mais uniquement après avoir déposé votre bulletin dans l’urne prévue !

Le message est clair pour tout le monde. Et dans la tête du fou, nul doute que si le coronavirus pouvait nous débarasser rapidement de ces retraités devenus inutiles pour la société et le capitalisme (sauf les copains, bien entendu), ce serait toujours bon à prendre…

Ah il a vraiment bon dos ce coronavirus : pile-poil au bon moment où les gilets jaunes commençaient enfin à afficher des panneaux Frexit dans leurs manifestations !

Autre petite anecdote toujours croustillante à entendre : l’élysée a récemment invité tous les partis politiques pour communiquer sur l’épidémie. « Tous » disent les médias en cœur ? Bien sûr que non ! Comme par hasard, ils ont une fois encore « oublié » d’inviter l’UPR et son président !

Et oui : on est fasciste ou on ne l’est pas…

En tout cas, cette attitude de déni démontre une nouvelle fois que l’UPR est bien le seul parti d’opposition dans ce pays, tous les autres étant de fait des complices avérés du pouvoir en place, juste bons à manger la soupe qu’on leur sert !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

L’octroie numérique

12 mars 2020 : Alors que la taxe GAFAM sur les géants du numérique a mystérieusement disparu des écrans médiatiques, suite au coup de laisse de M. Trump sur son animal à pellicules, on apprend ce jour – en toute discrétion – que nos amis anglais vont donc enclencher leur taxe de 2% sur les services numériques (cf. https://www.nextinpact.com/brief/le-royaume-uni-enclenche-sa-taxe-de-2—sur-les-services-numeriques-11586.htm), démontrant une fois encore que seul un pays souverain, sous-entendu hors UE, peut imposer naturellement ses règles économiques aux autres !

Cela peut paraître anecdotique comme information, mais il faut la rapprocher du fait que l’UE est complètement minée par les GAFAM depuis ses origines (cf. affaire des brevets logiciels début 2000), et que l’évasion fiscale, estimée chaque année à au moins 100 milliards d’€ pour notre seul pays, profite très largement aux géants du numérique.

Bref, M. Johnson démontre une fois encore ce qu’un dirigeant intègre et intelligent peut faire, une fois libéré de l’UE. En ne doutant pas que M. Asselineau fera de même une fois aux affaires.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

La folie contagieuse

MAJ 9/3/2020 : petite cerise sur la gâteau : dans le Haut-Rhin, où les établissements scolaires seront donc fermés du 9 au 22 mars, la continuité pédagogique pourrait s’appuyer sur des cours à distance donnés par le CNED. Autrement dit, on pourrait bien assister à une magnifique expérience grandeur nature visant à se passer définitivement des enseignants, au moins 2 semaines dans un premier temps… Pour nos gestionnaires/banquiers, une splendide occasion de tester l’école à distance, où l’état se sera débarrassé de ces profs gauchistes d’un autre âge, ou tout au moins aura réduit le rôle du professeur en simple coordinateur à distance, anonyme derrière son écran.

Autre chiffre intéressant dans le même département étudié : sur 162 cas à ce jour, on compte (seulement) 2 morts âgés respectivement de 91 et 86 ans… Voilà qui illustre bien toute la propagande merdiatique sur cette épidémie, utilisée par le pouvoir comme un écran de fumée. On rappelle que la grippe saisonnière tue chaque année plus de 8000 personnes dans ce pays, et qu’en général, les coronavirus sont saisonniers, et disparaissent naturellement au printemps, de l’aveu même des épidémiologistes.

Quoi qu’il en soit, avec la fermeture des établissements scolaires, nul doute que de nombreux parents auront recourt aux grands-parents – de toute évidence le public plus fragile – pour garder leur progéniture, et ce en espérant que leurs enfants ne soient pas des porteurs sains, phénomène bien connu de tous les professionnels de santé.

Sinon comme on pouvait le prévoir, les rassemblements de plus de 1000 personnes sont donc interdits, ce qui vise clairement les actions de nos amis gilets jaunes, indomptables depuis plus d’un an, et dont on commençait – enfin – à voir de timides pancartes pour le Frexit dans les manifestations ! C’est à ce genre de petit détail anodin qu’on se dit que ce virus tombe à pic pour éviter toute discussion sur les premiers effets bénéfiques du Brexit, à savoir une remontée du SMIC de plus de 6%, des milliards de £ investis dans la santé, et la renationalisation d’une ligne de chemin de fer ! Bref, tout ce qu’un pays souverain peut décider, et que nous ne pourrons appliquer en France tant que nous resterons dans cette putain d’UE !

Quant à repousser enfin les élections municipales pour éviter aux politiques de se faire contaminer à la buvette de l’assemblée – pardon : de la permanence locale, là évidemment, c’est hors de question ! On risquerait de donner aux électeurs le temps de découvrir les alliances de ces enfoirés LREM avec les partis LR/PS/RN/FI, car les ennemis de la France sont définitivement trop lâches et trop honteux pour afficher ouvertement leur allégeance. Espérons simplement que cette fois, les abstentionnistes se bougeront un peu, et que ces branquignolles de LREM et leurs tristes alliés se prendront la branlée qu’ils méritent !

Fin MAJ — Article de base :

25 février 2020 : alors que 20 minutes nous annonce la catastrophe boursière qui mettra fin à l’ère des requins capitalistes, bien à l’abri de toute contamination, certains médecins français ne se gênent plus pour dénoncer toute la propagande merdiatique en cours, et le fait que la grippe saisonnière fait bien plus de mort que ce nouveau virus chinois !

Ne soyons pas dupes : le nombre effarant d’articles chaque jour sur ce virus n’existe que pour faire peur aux gens, et surtout leur faire oublier en France la reforme actuelle des retraites, exigée par Bruxelles via les GOPÉ !

LREM et ses complices des autres partis sont train d’assassiner notre système de retraite par répartition, pour le remplacer par un système à points, lequel forcera de fait une retraite par capitalisation complémentaire, au détriment des moins aisés d’entre nous !

Et ce alors que les banques nous volent déjà le peu de capital que nous tentons de mettre de côté, avec un taux annuel inférieur de 1% à l’inflation, afin de payer les taux négatifs de ceux qui peuvent se permettre d’emprunter !

Bref : la réforme des retraites n’est que la continuité de la spoliation des classes faibles et moyennes par les classes les plus riches, qui n’en ont décidément jamais assez !

Non seulement le crime de haute trahison du président de la République devra être rétabli pour juger sévèrement le principal complice de l’UE qui a trahit les français, mais il faudra également inclure à la barre tous ces députés et sénateurs, depuis Sarkozy, qui ont participé à la spoliation en règle de nos acquis sociaux issus de l’après-guerre – ceux que nos parents nous avaient légué, et qui n’avaient pas à être privatisés contre notre volonté, et dans notre dos, dans le seul but d’enrichir les copains du pouvoir.

En attendant ce jour, nous ne sommes pas encore en Chine, ce qui n’empêche pas de rappeler l’état lamentable de notre système de santé, et ce au moment ou nos amis britanniques, tout juste libérés/délivrés de cette UE débile qui tue ses peuples au lieu de les protéger, ont annoncé injecter des milliards de £ afin de rénover leurs hôpitaux !

Comprenez que dans un pays gouverné par des « grands malades », qui éborgnent des manifestants pacifiques, renient chaque jour davantage le droit constitutionnel et le résultat des urnes, et travaillent pour une puissance étrangère contre nos intérêts, ce n’est sûrement pas un pauvre virus chinois de plus ou de moins dont il faut avoir peur !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

How to fuck the EU ?

31 janvier 2020 : pour bien marquer son départ de l’UE, Nigel Farage a donc fait le bras d’honneur qui convenait devant le parlement européen, qui n’a pu s’empêcher de lui couper le micro une dernière fois, dans ce qui restera un discours historique, démontrant, une fois encore, toute la justesse des arguments de l’instigateur du Brexit !

Rappelant bien qu’il aime l’europe, mais qu’il déteste l’UE, nous saluons comme il se doit la victoire éclatante de Nigel Farage, qui aura donc mis près de 15 ans avant de parvenir à libérer son pays du joug eurofasciste, puisqu’il cite bien dans son discours le tournant historique du référendum français de 2005, trahit par Sarkozy en 2008 avec le Traité de Lisbonne !

La question qui se pose maintenant pour nous est de savoir combien de temps encore la France se rendra t’elle esclave de l’UE ?

Cela fait déjà 13 ans que l’UPR existe, et se bat dans le même but : rendre aux français leur démocratie, et le pouvoir réel de créer et d’appliquer nos lois chez nous. Et même si on a bien senti, depuis 2017, quelques améliorations dans le ton général de certains journalistes, la porte des grands médias publics reste toujours barrée par le CSA et son maître de l’élysée.

Contrairement à nos amis anglais qui ont eu droit à un vrai débat public pour ou contre le Brexit avant le vote final, ce côté de l’Atlantique reste marqué par une omerta honteuse et machiavélique dès qu’on touche au dogme de la construction européenne. Car oui : l’UE est bien devenue une religion intouchable pour ceux qui la défende !

Bon nombre de nos concitoyens sont tellement lobotomisés par leur télévision, leur radio et leurs journaux, qu’ils n’arrivent plus à se poser les bonnes questions : qu’est-ce que l’UE me coûte, et qu’est-ce qu’elle me rapporte ?

L’Euro ? À part les frontaliers, tout le monde s’en fout royalement : c’est juste un peu de temps gagné pour changer de monnaie aux frontières, mais côté bilan, l’euro est un désastre ! Tous les économistes le disent ouvertement !

Erasmus ? Airbus ? Ariane ? Rien à voir avec l’UE : les coopérations internationales existaient déjà bien avant Maastricht en 1992, et existeront bien sans l’UE demain ! Et même si la constellation de satellites Gallileo tourne depuis déjà quelques temps, personne n’a encore vu un seul appareil grand public l’utiliser ! Que d’argent foutu en l’air au sens propre du terme ! On ne peut même pas dire que ce projet servira la défense européenne ou française, étant donné que l’article 42 nous place de facto sous la tutelle de l’OTAN, donc de Washington !

Quand on commence à peser objectivement le pour et le contre de l’UE, on se rend vite compte qu’en fait, l’UE n’offre que des inconvénients ! Dépenser chaque année 10 milliards d’euros pour entretenir cette dictature est plus un signe de masochisme avancé que d’intelligence !

L’UE nous a juste ramené au Moyen-Âge, où des « roitelets » non élus décochent leurs GOPÉ annuelles sur les manants, condamnés à rester cons et ignorants derrière leurs écrans. Car c’est bien cela « leur projet ».

Au regard de tous ces faits, difficile de ne pas envier ce jour glorieux à nos voisins britanniques !

Rappelons enfin que nos voisins outre-manche étaient contributeurs nets au budget de l’UE, et que ce sont les autres contributeurs, essentiellement français et allemands, qui payeront la véritable ardoise du divorce sur le moyen et long terme.

Parce qu’en bon gérant, l’UE ne réduit jamais sa voilure pour s’adapter au vent. La soupe du fonctionnaire et parlementaire européen est trop bonne – sans parler des droits à la retraite de cette caste européiste qui sont totalement indécents ! Et ce au moment même où Bruxelles impose à sa marionnette française une uniformisation des régimes de retraites, avec leur privatisation en ligne de mire !

On aura enfin noté, dans le même article cité, que les drapeaux nationaux sont bien interdits dans l’hémicycle. Donc même au parlement, les peuples européens n’existent pas ! Et ce alors que les eurofascistes imposent leur étendard dans nos établissements scolaires, nos mairies, nos lieux de mémoire, et dans tous les projets où il redistribue un peu de l’argent de nos impôts !

Espérons que nos amis gilets jaunes, et autres français soucieux de défendre leur pays et leurs droits, finiront pas comprendre que l’abstentionnisme est une connerie monumentale, qui fait le seul jeu des eurofascistes. Avant l’UPR, on pouvait légitimement lancer le slogan « un pour tous, tous pourris ». Mais quand un parti de 38600 adhérents (janvier 2020) est blacklisté à ce point des médias, c’est bien qu’il dérange l’oligarchie en place ! Est-ce si difficile de mettre un peu d’eau dans son vin, de redescendre sur terre, et de prendre la solution réaliste qui se présente pour parvenir au RIC en toute matière ?

Quoi qu’il en soit, il faut impérativement, et le plus vite possible, quitter cette putain d’UE irréformable, nous menant à la ruine. Et il n’y a aucune autre alternative réaliste que d’élire l’UPR au pouvoir, tous les autres partis promettant une sempiternelle « autre europe », aussi irréaliste qu’irréalisable !

Rappelons que le Frexit n’est pas le programme de l’UPR, juste une condition indispensable pour pouvoir ensuite appliquer le programme présenté en 2017, et couvrant tous les domaines de la vie courante.

Ceux qui promettent la lune et veulent rester dans l’UE « oublient » systématiquement de préciser à leurs électeurs que les lois de l’UE s’appliquent et s’imposent (sinon groz-amende de la CJUE – Jawohl !), et qu’ils se retrouveront toujours face à 26 autres états dont certains leur diront « Nein » !

Et là, il faut l’unanimité des 27 états membres et 27 parlements pour changer la moindre virgule des traités fondateurs de l’UE, ce qui, mathématiquement parlant, n’a plus aucune chance d’arriver aujourd’hui – même en rêve ! On ne peut plus sauver le bateau – c’est trop tard !

Plus c’est gros, plus c’est lourd, plus ça n’avance pas, plus c’est impossible à réformer. Même un gamin de 10 ans peut comprendre ce raisonnement qui nous mène à la ruine et à l’esclavage !

Asselineau a donc parfaitement raison, dans ses nombreuses conférences en ligne sur la construction européenne, de décrier cette « stratégie des chaînes », imposée par les américains. Comme Farage a parfaitement raison de souligner le caractère anti-démocratique des institutions européennes. Il y a un moment donné où les faits parlent d’eux-mêmes !

Suivons donc l’exemple anglais, et continuons de faire comprendre à nos compatriotes que l’UE est un suicide collectif, car irréformable de fait.

On ne sauve pas un bateau qui coule : on s’en éloigne le plus rapidement possible pour ne pas finir noyé au fond de l’eau.

Le seul « vote utile », c’est le vote UPR – et vu la férocité du système à empêcher à tout prix Asselineau et ses lieutenants de s’exprimer dans les grands médias, devant les français, nul doute que l’UPR est LE SEUL parti réel d’opposition en France : c’est-à-dire celui qui oeuvre aujourd’hui pour le peuple, contre des féodaux non élus qui nous volent notre pain, notre terre, et nous ont déjà volé la majeure partie de notre démocratie !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France libre !