Il faut sauver l’ENA

9 avril 2021 : EnMêmeTemps annonce ce jour que l’ENA sera remplacée par un Institut de la Fonction Publique. IFP donc, que chacun traduira selon ses humeurs… Éradiqué ainsi le terme « Nationale » de référence, que nos nazis mondialistes ne supportent pas, puisqu’il leur rappelle la notion même de nation, et l’autorité « naturelle » du peuple souverain !

En parallèle, on nous annonce « plus de diversité », ce qui pourrait certes être vu comme un progrès, vu le clientélisme habituel des fils à papa et filles à maman qui bénéficient de nombreux avantages de la caste. N’ayons pas peur de le dénoncer.

Cela étant, en virant le concours d’entrée et le mérite propre, la discrimation positive risque aussi de baisser le niveau d’entrée d’une école, qui soulignait déjà publiquement, quelques années en arrière, le manque d’imagination et de réflexion des nouveaux candidats, de plus en plus conformistes. On comprendra par là, à moitié mots, que nombre des fils à papa et des filles à maman qui rejoignent la caste n’ont pas les qualités émérites de leurs parents, ce qui annonce clairement la couleur pour la gestion future de notre doux pays, quel que soit le sigle ou le programme retenus !

La parité obligatoire est un autre leurre patent du système, biaisant complètement le niveau. Il suffit de constater la nullité flagrante d’une Sibeth ou d’une Schiappah pour s’en convaincre – et ce n’est pas être mysogine que de le constater. Même les femmes de bon aloi le reconnaissent. On peut d’ailleurs être aussi complètement nul côté homme, comme Darmanin par exemple. Mais quoi qu’il en soit, la parité est une autre connerie majeure avec la discrimation positive, parce que là encore, elle ne mène pas les meilleurs au sommet – seulement les plus conformistes, pour ne pas dire les « petites crottes » du Roi, comme disait la marionnette des Guignols…

Gageons que l’IFP sera donc un désastre qui ne réglera rien, et ne fera qu’empirer les choses, avec de futurs diplômés qui joueront les parfaits petits soldats de la mondialisation heureuse, au détriment du peuple français, une fois encore baisé joyeusement par le fils de Rothschild et sa clique de banquiers.

8 avril 2021 : le locataire de l’élysée a donc décidé en bon petit dictateur de se débarasser des fonctionnaires trop gênants du corps de l’ENA. Comprenez qu’avec une France soumise à Bruxelles, qui dicte 90% de nos lois à coup de GOPÉ totalitaires, il n’y a effectivement plus besoin de haut fonctionnaires : des petits suffiront amplement, comme on le voit déjà, avec toute l’efficacité redoutable dans la gestion de la crise sanitaire, où la répression sanglante de nos amis Gilets Jaunes, dont certains n’ont malheureusement toujours pas compris que viser l’élysée est aussi utile que pêter dans l’eau.

Rappelons qu’il est stupide de viser ainsi l’ENA. D’abord parce que tous les haut-fonctionnaires ne font pas de politique, et qu’à l’inverse, beaucoup de nos politiques, dont les actuels au pouvoir, ne sont pas passés par l’ENA, où pire : ont échoué à y passer, démontrant au passage qu’ils n’ont ni le niveau de leurs prétentions, ni l’imagination qu’on attend de personnes qui doivent anticiper les changements majeurs à plus de 20 ans.

Et notre président Asselineau d’avoir largement démontré que chez les énarques, on trouve aussi des gens biens comme partout, prêts à défendre le pays contre tous nos braves envahisseurs anglo-saxons.

Soyons réalistes : le but ici pour LREM et ses collabos fascistes réunis est bien de détruire une « caste » concurrente, opposée majoritairement à la vision mondialiste. Car nombre d’énarques aiment d’abord leur pays, et se rendent bien compte des désastres produits par l’entité fasciste UE, et ses commissaires européens élus par leurs pairs.

Ceux qui utilisent l’ENA en bouc émissaire le font d’abord par pure idéologie, pour convaincre les cons de les suivre dans le « c’est la faute aux fonctionnaires », un peu à la Charles Gave, dont les discours et arguments sont parfois sympathiques, mais qui n’a toujours pas compris que ce monde n’est ni blanc ni noir. Juste gris.

Et non : si nous en sommes là aujourd’hui, ce n’est pas la faute aux fonctionnaires : c’est d’abord et exclusivement la faute aux électeurs, qui votent les pantins surmédiatisés de l’UE, tout en ignorant superbement les vrais opposants politiques comme l’UPR, qui leur présente pourtant les vrais arguments et les vraies analyses depuis 14 ans !

Le fils de Rothschild utilise ici l’argument démagogique pour justifier de faire taire des haut-fonctionnaires trop dérangeants. Sauf que le mandat présidentiel et son impunité totale ne sont pas éternels non plus, et que l’heure des comptes viendra – avec les intérêts.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Piquez les tous ! (acte 3)

5 avril 2021 : ça devient une habitude : plus M. Breton parle, plus on comprend à quel point ce sale type nous prend pour des cons. Comme toute sa mafia bruxelloise – en fait…

Car selon lui, si l’UE traîne côté vaccination, c’est bien entendu la faute d’AstraZeneca, et non celle d’une UE qui n’a cessé de délocaliser nos industries, dont nos fabricants de masques et de vaccins, tout en tuant des milliers de lits d’hôpitaux à coup de GOPÉ annuelles !

Sérieusement : avec bientôt 100 000 mort au compteur, il faut quand même être une pourriture de première classe pour oser annoncer une immunité collective pour juillet ! Rappelons que Prolix le Devin n’est pas médecin, que nombre de gens vaccinés se chopent quand même la maladie (ce qui en dit long sur l’effacité réelle des produits…), et que le virus mute comme celui de la grippe, rendant toute stratégie vaccinale hasardeuse de fait !

Ces gens sont littéralement en train de nous prendre pour des cobayes de labos, en nous injectant des produits sur lesquels personne n’a de visibilité, tout en continuant d’empêcher les médecins de prescrire, en leur âme et conscience, de l’HCQ ou de l’ivermectine à leurs patients !

Alors ça va durer jusqu’à quand cette psychose des politiques à se prendre pour des médecins qu’ils ne sont pas, pour leur immense majorité – et quand ils le sont : cette connivence tacite avec les laboratoires, visant à éjecter de la scène des vieux produits connus et peu onéreux, qui dans tous les cas de figure présentent moins de risques que les produits actuellement injectés – notamment chez nos vieux en Ehpad, qui n’y comprennent rien, et qu’on peut tranquillement euthanasié ?

N’ayons pas peur de le dire : cette crise sanitaire est devenue un véritable génocide planétaire qui ne dit pas son nom, dans le seul but de gaver les actionnaires des laboratoires anglo-saxons.

On n’est plus dans la santé, dans le soin aux patients, mais dans une idéologie vaccinale sans queue ni tête, démontrant bien que l’UE est complètement à l’ouest, ne sert à rien, ne sait rien faire, n’a aucune cohérence ni même stratégie. Et c’est normal : l’UE est une usine à normes. Elle n’est pas ici dans son rôle.

Qui plus est : depuis le Traité de Rome, la santé est censée être un des seuls secteurs régaliens laissé aux soins (c’est le cas de le dire) des états membres. Donc de quel droit l’UE nous impose des vaccins, négocie à la place des états, en se faisant encore bien baiser sur les tarifs des doses, et continue de favoriser ouvertement les labos anglo-saxons, en interdisant un Sputnik V qui n’est sûrement pas pire que les autres ?

4 avril 2021 : enfin quelques chiffres intéressants à se mettre sous la dent, malgré l’absence toujours criante du Sputnik V, snobé en France par pur idéologisme anglo-saxon. Si un jour on apprend que ce vaccin russe était plus efficace que ses concurrents…

En attendant, ce qui choque, c’est que finalement, le Moderna semble s’en tirer bien mieux que ses concurrents, avec 0 thrombose et 0 décès ?! C’est assez surprenant, mais admettons…

Il eut été intéressant cependant de savoir, parmi ceux qui ont été vaccinés, quels sont ceux qui ont quand même été malades, s’il y a eu des rechutes – et si oui, combien de fois et dans quel état se trouvait le malade, etc. Bref, d’avoir des chiffres de suivis un peu plus « scientifiques » que ceux ici distribués.

Rappelons aussi que le fait d’être vacciner n’est en rien la garantie de ne pas attraper le virus ou ses nombreux variants, et que des personne vaccinées peuvent parfaitement jouer le rôle de porteurs sains sans le savoir… Ensuite on peut toujours avancer des chiffres sur le papier – humainement parlant, le risque n’est pas nul, n’est pas anodin, et reste mortel dans certains cas. Ça reste de la roulette américaine ou brittanique.

Bref : c’est un premier retour assez intéressant, mais encore bien incomplet. Dans des conditions normales, il faut des années avant de commercialiser un vaccin, et il faudra donc encore de nombreux mois pour avoir une vraie image de la situation, et de l’efficacité réelle ou supposée des produits…

Dans un tout autre domaine, nos pauvres élus s’étonnent ce jour d’être de plus en plus souvent agressés. Faut-il en rire ?

Plus vous montez dans la pyramide, et plus la corruption et le clientélisme sont aujourd’hui évidents. Même en province, il n’est plus rare de tomber sur des affaires sordides, incluant le maire, pourtant bien plus présent, bien plus volontaire, et généralement bien plus respecté que dans les grandes aglomérations.

Entendons-nous bien : vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde quand vous êtes élu, et que vous devez prendre une décision. Il y a toujours des gagnants et des perdants dans les affaires et les marchés publics. Le problème ici, c’est quand le clientélisme devient le modus operandi de base, que le maire se fabrique son petit fan club au fil des ans, et qu’au final, la commune paie les ambitions politiques d’un charlot ou d’une charlotte.

Et l’altenance ne change rien à l’affaire : ces gens qui font semblant de s’opposer publiquement couchent ensemble à la ville. Gauche, droite ou extrême sont aujourd’hui des mots sans fondements : c’est la même mafia de base – il n’y a que la saveur qui change, mais le résultat reste toujours le même pour les citoyens contribuables.

Ajoutez à cela que la jeune génération manque d’imagination et de « couilles » pour parler clairement, qu’elle adore le conformisme ambiant et la sécurité de la mafia d’autrui, et vous comprendrez qu’à ce petit jeu de la corruption, on n’en sortira pas. Le système tel qu’il existe ne peut que mener à la corruption, parce que les élus ne sont tout simplement pas fliqués directement par le peuple. Et j’entends bien « directement », et non par des commissions lambda, elles-mêmes corrompues…

Dans certains pays du Nord, les citoyens sont au courant des dépenses de l’élu en temps réel sur internet, et les journalistes ne se gênent pas de casser du bois dès qu’un élu commence à délirer. C’est bien le seul système qui garantit la transparence démocratique, et redonne la confiance aux citoyens dans leurs élus.

En attendant, la colère ne fera que s’amplifier. Les délires du locataire de l’élysée, et l’absence criante de soutien à l’article 68 de notre Constitution, pour la démission du despote, dossier monté et proposé par l’UPR depuis des mois, démontre à lui seul la corruption effarante de nos députés et sénateurs. Quant aux mouvement populaires, les Gilets Jaunes, c’était les gentils et le début de la rigolade. La crise et la destruction de notre économie se paiera, et ne se limitera pas à de simples tags bien gentils sur les maisons de nos élus, ou quelques radars hors service.

Quand on détruit la vie d’autrui, il faut s’attendre à de graves conséquences sur la sienne. Et la présence ou non d’un garde du corps ne changera rien à la détermination de gens qui n’ont plus rien à perdre.

3 avril 2021 : on apprend donc qu’en France, il y a 12 effets secondaires dont 4 thromboses mortelles, et qu’au R.U., on en est à 30 effets secondaires dont 7 décès avec l’AstraZeneca, soit. Mais question con : où sont donc passés les effets secondaires des autres vaccins ? N’est-il pas étrange de s’acharner ainsi sur un seul fournisseur en particulier, qui, comme par hasard, n’est pas américain, mais britannique ?

On comprendra que derrière les articles toujours plus nombreux sur le sujet, la manipulation globale commence quand même à se faire voir.

En outre, tout le monde aura compris la technique de réserver les vaccins aux plus jeunes, afin de masquer la pénurie réelle. Là encore, la ficelle devient usée à force, mais évite de parler de l’incompétence crasse et flagrante de l’UE dans la négociation et l’achat des produits… Quant on sait que Bruxelles nous coûte chaque année 15 milliards d’€ entre ce qu’on verse et ce qu’on reçoit, un négociateur privé professionnel coûte bien moins cher que cette bande de banquiers, incapables et pourris !

Enfin, on ne compte plus le nombre de vaccinés qui se sont quand même chopés le virus au final, même au bout des 2 injections + quelques semaines d’écart, démontrant non seulement l’absurdité de la stratégie vaccinnale en cours, mais également celle d’un « passeport vaccinal », nouveau sésame débile de cette même UE totalitaire !

Autre nouvelle débilité jacobine : l’interdiction de la vente à emporter de boissons alcoolisées par les bars et restaurants sur l’ensemble du territoire francilien. Mais quel rapport donc avec la crise sanitaire ? Sérieusement : si les gens ont envie de boire un coup ensemble, ils achèteront leur alcool ailleurs et se réuniront via SMS interposé, comme certains le font déjà, et depuis des mois – on pense notamment aux retraités. Le seul effet réel que cela aura, c’est de priver les bars d’un maigre revenu. L’idée sous-jacente est bien de les faire crever plus rapidement.

2 avril 2021 : alors que les Charlots reconfinent à 10km sans attestation, et ferment les écoles, on a donc en France un débile mental en puissance, qui a osé traité le vaccin russe de « propagande« , et ce avec près de 100 000 morts au compteur, et trois pays membres de l’UE (Hongrie, Slovaquie et maintenant Autriche) qui ont fait un bras d’honneur à Bruxelles en allant commander ce même produit directement à Moscou – ce qui a d’ailleurs coûté sa place au Ministre slovaque Igor Matovic, pour le simple crime d’avoir fait son boulot, face à une bande de chiens gâleux pro-européistes, qui n’ont tout simplement pas apprécié que ce Ministre ose ainsi « mordre » leur maître tout puissant !

On pourrait encore citer ici la Chine, qui va produire 60 millions de doses du même Sputnik V, et bien d’autres pays. Mais non : dans l’idéologie eurofasciste, tout ce qui vient de Russie ou de Chine, et qui ose concurrencer la toute puissance des laboratoires anglo-saxons, est par défaut à rejeter !

Encore une raison évidente de quitter l’UE au plus vite, face à tous ces malades mentaux qui non seulement se traînent déjà des centaines de procès au cul, mais dont un nombre croissant de français réclament de plus en plus ouvertement la tête et le retour de la guillotine !

Parce qu’on en est bien là : à partir du moment où vous snobbez un médicament injecté en millions de doses, qui semble d’ailleurs mieux toléré que ses concurrents, vous entretenez bien un génocide en bande organisée. Nos marionnettes de Bruxelles sont désormais perçues comme des assassins en puissance, et il ne faut pas oublier non plus que la légitime défense est un droit ! On parle bien de vie ou de mort, et de décisions complètement ubuesques qui tuent des gens !

Pendant ce temps là, l’agence du médicament en France a confirmé le risque de thrombose de l’AstraZeneca. Mais paradoxalement là encore, l’ivermectine se voit toujours interdite d’autorisation temporaire, rappelant le sabordage entretenu des études sur l’HCQ, pleinement assumé par les mêmes représentants des laboratoires !

Mme Buzyn peut toujours se cacher en Suisse à l’OMS sous son statut de diplomate : elle et son triste mari M. Levy devront un jour rendre des comptes aux français, ainsi que tous les autres pantins qui depuis le début de cette crise nous ont pris ouvertement pour des cons – y compris ceux qui ne savent pas mettre un masque, ou qui nous juraient que le port du masque était inutile…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Qui sème le vent…

27 mars 2021 : on apprend ce soir que des journalistes de France 3 se sont donc fait agressés dans une commune ardéchoise. Sauf que personne n’ira croire ici au geste d’un « forcené » – devant les tissus de mensonges, les omissions, les manipulations honteuses des merdias publics et privés de ce pays, qui osent encore prétendre – et là je cite l’article ci-dessus pour son culot évident : « donner la parole à tout le monde » – ce qui fera rire jaune les gilets du même nom, et bien entendu l’UPR qui fête ses 14 ans d’omerta médiatique fasciste, et dont le crime est d’oser vouloir expliquer aux citoyens le fonctionnement mortifère de l’UE, le délire de l’€, et le suicide de l’OTAN.

Merci encore aux nombreuses vidéos de M. Asselineau sur la toile, d’avoir brisé la Loi du silence qui règne dans cette mafia politico-journalistique, ou politiques et journalistes couchent à la ville, et de plus en plus souvent !

Alors certes : on pourra s’offusquer de la violence faite envers ces gens du terrain, qui ne sont peut-être pas les pires, et ne font pour leur majorité qu’obéir aux directives totalitaires de leur direction. Cela étant, collaborer avec « la dictature qui ne dit pas son nom » reste un choix personnel, et même s’il y a sûrement encore des gens de bonne foi et de bonne volonté chez les pigistes de l’AFP, dont le président est un copain direct du locataire de l’élysée, le divorce avec les français semble définitivement atteint !

Comme pour les journalistes de BFM WC, virés manu militari des manifestation GJ, le peuple en à marre de ce qu’il faut bien nommer des collabos, dont les plus zélés sont franchement à vomir ! On l’a bien vu en 2017, avec tous ces braves journalauds et journalopes de service, payés pour dénigrer l’UPR et son Président, à coup de « complotisme » et de « conspirationnisme ».

Gageons donc que ces incidents « locaux » vont devenir la « routine » des gens de terrain (ce qui ne signifie en rien que les autres seront à l’abri des balles…), tant la colère populaire, pour ne pas dire la haine cumulée par la frustration, la répression, et la désinformation, n’est plus tolérable.

L’affirmation mensongère de « donner la parole à tout le monde » prouve à elle-seule que les véritables responsables n’ont aucune intention de changer leur politique éditoriale fasciste pour sauver leurs soldats de premières lignes.

Le message de la Direction de France 3 est clair : cher ami journaliste de terrain, tu peux littéralement aller crever demain la bouche ouverte dans la rue – on s’en tape ! Ça nous fera de l’audimat, et en plus : on pourra continuer de jouer les victimes innocentes chez ces crétins de sans-dents, que nous sommes payés pour désinformer !

Ceux qui attendaient naïvement un mea culpa de France 3 peuvent donc aller se faire cuire un œuf. Le mieux qu’on puisse faire, c’est de boycotter toutes les chaînes et 99% des radios, et de jeter son téléviseur par la fenêtre. Parce qu’il vaut mieux s’informer soi-même sur le net, plutôt que de subir un lavage de cerveau permanent, où des pauvres cons s’imaginent toujours plus intelligents que vous !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Kein Geld für Angela !

26 mars 2021 : le démon de Karlsruhe aura donc frappé une nouvelle fois, en persistant et en signant la fin du délire européiste visant à partager les dettes entre états, démontrant une fois encore que la grande stratégie européenne, qui consiste à se torcher le cul mutuellement entre « bons » pays du Nord et « mauvais » pays du Sud, n’est pas plus réaliste que cet ersatz de couple franco-allemand, qui n’existe que dans la tête des malades mentaux français, et de quelques journalauds et journalopes complices !

Il faut aussi bien se rappeler que dans leur histoire, nos amis allemands ont connu plusieurs fois déjà des dévaluations dantesques de leur monnaie. Ce n’est donc pas sans raison que nos voisins d’outre-Rhin ont exigé, lors de la création de l’€, que chaque pays garde sa banque centrale d’origine, juste au cas où…

En outre, feu Vincent Brousseau nous a largement expliqué les soldes de la balance Target2, et de ces désormais 1200 milliards de dettes au passif de la Bundesbank ! On imagine sans peine la catastrophe à venir pour nos amis allemands, quand l’€ crèvera enfin, et que la Bundesbank devra émettre autant de Deutsch Mark pour respecter la Lex Monetae internationale. Oui : l’Allemagne a profité d’un € fort, aux dépends de tous les autres états membres, pendant de nombreuses années. Mais elle pourrait bien s’en mordre les doigts, et ce, dans un avenir qu’on espère le plus proche possible…

Ajoutez à cela que les gouvernants ayant mené à ce « suicide économique » annoncé – dont sa majesté Angela Merkel – mettent comme par hasard les voiles au moment où le voie d’eau commence à se faire sentir, et vous comprendrez que ça pue salement, et de plus en plus, du côté de la BCE…

L’équation ne serait pas complète avec une lagarde barrière qui ne garde rien du tout, n’a de toute façon pas les compétences de sa fonction, et n’a été parachutée que pour respecter une parité de façade qui, disons les choses telles que, fait que de plus en plus de femmes incompétentes entrent en politique. Et ce n’est pas ici de la mysoginie de bas étage : vous n’entendrez jamais un mec dire qu’il ne sait pas mettre un masque en papier devant les caméras, tout simplement parce qu’il se prendrait aussi sec un poing dans la gueule, à se moquer ainsi de ses interlocuteurs !

Comprenez ainsi que tous ces braves politiques, qui nous prennent ouvertement pour des cons, hommes ou femmes, français ou allemands, ont pour le moment la chance d’avoir un garde du corps attitré, lequel leur permet encore de battre le pavé dans la rue sans trop de risques pour leur intégrité physique.

Cela étant, les répressions en Allemagne, largement passées sous silence côté français, n’en sont pas moins violentes, et valent largement la répression des Gilets Jaunes dans nos rues. Partout dans l’UE, les peuples souverains sont de plus en plus en colère envers leurs politiques, et nul doute que la gestion/répression de la crise sanitaire finira tôt ou tard en réglements de compte sanglants, bien loin des tribunaux et des caméras !

Saluons ainsi l’intelligence de nos amis britanniques, qui non seulement ne sont pas tombés dans le panneau de l’€, mais ont réussi à quitter le navire avant le naufrage et l’indendie. Une fois encore, les faits sont têtus : l’UE ne mène pas à la paix, mais bien à la guerre !

À l’inverse, il n’est pas certain que le pompier Baroso, envoyé en urgence en Italie pour couper l’herbe sous le pied des Italexiters, tienne très longtemps face à la pression populaire.

Pour le moment en tout cas, le NEIN allemand démontre surtout que la ligne rouge a été largement franchie, et qu’il y a un moment où ceux qui ont trahit leurs pays respectifs devront en subir les conséquences. On n’est pas encore dans « la nuit des longs couteaux ». Mais on en prend la route…

Sur ce, vivre le Frexit, et vive la France Libre !

Tagada tsoin tsoin

17 mars 2021 : la préfecture de police de Paris nous a donc fièrement annoncé la saisie pour 1 million d’€ de MDMA (3,4-méthylènedioxy-N-méthylamphétamine pour les intimes), drogue des milieux de la nuit qui défraie assez régulièrement la chronique.

Sauf que 48h plus tard, il s’est avéré que la poudre était en fait de la fraise tagada, bien connue des dealers de sucre, extrêmement addictive, et pouvant mené à de graves cas de diabètes, en cas d’ingestion répétée et abusive – sans même parler des dentistes, qui alertent régulièrement les pouvoirs publics sur les effets secondaires désastreux de cette drogue dure, notamment sur les dents de lait innocentes de notre belle jeunesse, victime des actionnaires sans foi ni loi de Haribo & Cie.

Bref, nous adressons ici toutes nos félicitations à Ms. lallemend et darmanin, dont la redoutable efficacité fera, sans aucun doute, trembler les dealers de cité, devant la féroce répression des mafieux en marche !

On pourra certes se gausser ici devant l’amateurisme patent des deux quidams, mais ce serait une grave erreur quand on prend toute la mesure des autres actualités du moment…

Rappelons donc que M. darmanin vient tout juste de révoquer M. Langlois, du syndicat de police Vigi, qui dénoncait Avec M. Anouar les petites affaires inavouables dans le milieu policier, et les traitements de faveur toujours plus délirants de l’institution envers les ripoux !

On rappellera aussi que M. darmanin, toujours accusé de viol, a en outre réussi l’exploit d’envoyer notre président en garde à vue début février dernier. Et cela aussi se paiera. Et il n’y aura aucun pardon possible sur ce sujet, ni aujourd’hui, ni demain.

Pendant ce temps là, M. lallemend continue de « couvrir » les agresseurs de M. Zecler, en leur accordant une « protection fonctionnelle », comprenez une aide juridictionnelle, payée avec nos impôts. Et ce malgré les preuves accablantes et la violence infâme de ces ripoux, que des millions de citoyens ont pu constater de visu ! Il n’y a ici pas le moindre doute que si on demandait leur avis aux français, la majorité refuserait toute aide à ces prévenus là, en particulier !

Le même M. lallemend qui a réprimé les Gilets Jaunes dans le sang, en allant encore provoquer ouvertement les manifestants pacifistes à coup d’armes de guerre – faisant un bras d’honneur au droit de manifester, inscrit dans notre Constitution ! D’ailleurs on aurait bien aimé que ce soit M. lallemend qui paie de sa poche les 30000€ de dédommagement à M. Rodriguez. Parce qu’il faut bien se rappeller qu’en plus, c’est nous, la collectivité, qui allons payer toutes les conneries de ce sale type et de ses petits copains !

On pourrait encore citer le cas édifiant de nicolas s., finalement condamné par la justice à de la prison ferme, et s’offrant la tribune d’un 20h pour tenter de trouver un soutien médiatique. Un pur délire totalitaire où ce type, qui nous a pris pour des cons pendant 5 ans en allant foutre le bordel en Lybie, ose encore en remettre une couche !

Bref, il faut bien mesurer la haine atteinte dans le cœur des français face à ce qu’il faut bien appeler des mafieux, des voyous, et des gangsters.

On entend de plus en plus de voix s’élever pour demander le retour de la peine de mort envers les traîtres en France. On en est là. Il faut vraiment être débile, ou complètement déconnecté de la réalité, pour ne pas voir ce qui est en train de se mettre en place dans la tête des gens.

Entre la haine du flic, la haine du politique, la haine des médecins de plateaux, et la haine des journalistes européistes, plus les effets psychologiques du confinement et d’une gestion de crise tout aussi ubuesque que stupide, ça commence à faire beaucoup de personnes qui devraient sérieusement s’inquiéter, et pour elles, et pour leur proches. En tout cas, le jour où ça pêtera, personne ne pourra dire qu’ils ne l’auront pas cherché !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

La dinde et le dindon

26 février 2021 : on se souvient de la fameuse pique de Pierre Sprey, concepteur du F16 américain, en 2013 (voir vidéo ci-dessus), à propos du F35 américain : « It’s a turkey ! » (« c’est une dinde ») – laquelle en disait très long sur ce programme complètement délirant.

Et effectivement, l’échec indéniable de l’avion est aujourd’hui irréfutable. Les coûts astronomiques, en retards, correctifs/mises à jour et entretien, ont fini par faire éclater la dinde à $ – sans aucun doute la plus onéreuse depuis les débuts de l’aviation moderne !

Autant dire que la France et son Rafale (encore un projet hors UE qui, quoi qu’on en pense à l’export, est une réussite opérationnelle indéniable) peuvent garder la tête haute ! Et ce n’est pas pour rien que malgré un embarguo US qui ne dit pas son nom, certains pays ont quand même choisi la qualité française au clientélisme US.

En attendant, parmi les dindons de la farce en Europe, les pays membres de l’UE, soumis à l’OTAN par les traités, auront donc parfaitement joué leur rôle de crétins utiles. Saluons dignement l’OTAN, qui aura été un parfait marchand d’armes pour son maître de Washington !

Danemark, Italie, Pays-Bas, Belgique, Pologne, et même Royaume-Uni ante Brexit, se retrouvent donc aujourd’hui comme des cons, avec des avions trop coûteux en heures de vol pour être réellement utilisés, et surtout d’une affligeante nullité opérationnelle. Et ce alors qu’ils avaient pourtant trois possibilités sur étalage : Rafale, Grippen et même Eurofighter…

C’est à ce genre de bourdes industrielles, au prix d’une station spatiale internationale, que l’on peut juger, 10 ans plus tard, de l’imbécilité de tous ces lécheurs de cul de l’oncle Sam. Sans compter l’impact sur l’industrie européenne, durablement affaiblie.

Bref, et une fois encore, la cacophonie de l’UE aura bien servi les intérêts de l’oncle Sam, trop heureux de voir les dindons se payer des dindes !

Ce qui n’empêche pas cependant les américains et leurs collabos mondialistes européens de continuer à nous emmerder avec leur Russia Washing quotidien.

Il faut dire que Vladimir est le cauchemar de tout banquier de Wall Street : pensez-donc – une Russie qui a remboursé sa dette, gonflé sa réserve d’or, et qui se paye le luxe d’une armée forte, avec des armes de pointe – parfaitement opérationnelles, elles ! Un cauchemar je vous dis !

Étrangement, on n’entend jamais un mot sur les chinois, dont les vélléités en Mer de Chine et les succès spatiaux et industriels sont autrement plus inquiétants. Entre une Russie qui nous fout la paix, et que l’UE bombarde de santions débiles et improductives, et une Chine autrement plus dangereuse, mais intouchable de par son outil de production dont nous dépendons jusqu’au papier chiotte nomme masque, une fois encore, le manque de réalisme de nos fascistes bruxellois est édifiante !

Et les 500 000 morts du COVID américains de prouver que derrière leurs 10 porte-avions, le rêve américain n’est toujours qu’une image épinale, sans même parler de la planche à papier toilette $, devenue complètement folle.

Gageons qu’il ne suffira d’un succès spatial comme Persévérance pour effacer les déboires cumulés de Boeing, les retards d’un téléscope spatial James Webb qui devrait (enfin…) être lancé en octobre 2021, ou d’un F35 tout juste bon à faire le show avec un décollage vertical inutile dans la pratique…

Finalement, quand on y pense, Biden est bien le digne représentant d’un vieil empire qui s’effondre lentement, avec un F35 emblématique, parti en vrille et impossible à récupérer.

Quant à l’UPR, ça fait 14 ans qu’elle dénonce la construction européenne, issue de cette chère CIA, avec ses soldats monnet et schumann.

Ce nouvel épisode sur le F35 ne fait que prouver que la France est toujours un grand pays, que la mondialisation heureuse est une fumisterie, et que non : nous n’avons pas besoin de nous prostituer à une organisation supranationale dirigée depuis Washington, Francfort et Bruxelles, pour exister dans le monde !

L’article 50 est notre siège éjectable avec le choc inévitable. Et les faits sont têtus : plus le temps passe, et plus l’histoire donne pleinement raison à un certain François Asselineau.

Sur ce vive le Frexit, et vive la France Libre !

Spaghetti polonaise

22 février 2021 : la Pologne s’illustre une fois encore ce jour en une parfaite dépendance servile des USA, accompagnée d’une Ukraine lèche-botte depuis que la NSA y a placé son pion maison, en provoquant le rattachement de la Crimée à Moscou, quelques années en arrière.

On devine la guerre d’arrière-plan, où la Pologne et l’Ukraine veulent continuer à se rendre indispensable dans l’acheminement des ressources énergétiques nécessaires à nous chauffer en hiver, en exerçant le traditionnel chantage au robinet fermé – sans parler des nombreuses « fuites » dans le trajet…

Il est clair que pour ces pays, le Nord Stream II est l’ennemi à abattre à tout prix.

Quant aux USA qui veulent écouler leur gaz, une fois encore, on admirera l’absurdité totale de cette mondialisation heureuse, prônée par les jean-foutres de l’UE ! Considérez simplement le coût écologique de traverser régulièrement l’Atlantique, face à un pipeline posé et correctement entretenu.

Quoi qu’il en soit, la vague de froid actuelle aux Texas, qui a déjà tué nombre d’américains, y compris des jeunes enfants, tranche mal avec cette volonté de nous imposer un gaz américain dont nous n’avons pas besoin.

Et on connaît très bien la Pologne, bénéficiaire nette de l’UE, qui s’achète du F35 américain au lieu d’un Rafale qui a fait ses preuves, ou du TGV chinois au lieu du TGV français ou même allemand (ce qui est quasi impossible vu la rancœur entre les deux pays voisins)…

Les polonais ont cette fâcheuse tendance à « oublier » que ce ne sont nos impôts et nos industries délocalisées qui ont redressé leur économie, en affaiblissant la notre, et le fait avéré, largement vérifié depuis des années, est qu’ils s’en foutent royalement de tout retour d’ascenseur en sens inverse !

Ainsi l’appel des deux pays à papy Biden qui perd la boule, en dit long sur ce que représente l’UE : un ensemble d’ânes bâtés, tirant chacun dans un sens différent des autres, et prouvant que non seulement l’union ne fait pas la force, mais qu’il n’y a, une fois encore, aucune solidarité réelle entre pays européens : juste des intérêts antagonistes, qui conduisent inexorablement à une efficacité nulle dans tous les domaines.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Piquez les tous ! (acte 2)

(suite de l’article Piquez les tous, qui n’a cessé de croître au fil des mois)

HOLD-UP 2 – La Finale

La suite du Documentaire Hold-up

1er avril 2021 : la nouvelle attestation de sortie gouvernementale est donc disponible pour nos élus de la ripouxblique, qui devront désormais demander au peuple l’autorisation de sortie de l’asile où ils sont enfermés depuis 15 ans, en 10 exemplaires. Les intéressés devront sortir avec les Gummistiefel réglementaires, et procéder à une quenelle tous les 100m – en guise de soumission au peuple ! Les différentes clauses disponibles seront donc les suivantes :

  • je suis en manque de coke – j’ai besoin d’un rail – #aspirateursrothschild
  • je vais aller rejoindre ma maîtresse à scooter – #jaimelecuir
  • je vais me taper une pute à Boulogne – parce qu’en télétravail… #claviersenpanne
  • tata Dati veut m’apprendre l’inflation ! – #sofitelfrance***
  • je vais chercher mon diplôme sciences porcs – #merguezcashers
  • la boucherie Lallemend est ouverte – ils ont des organes en promo ! #toutdoitdisparaitre
  • je vais chercher mon petit Darmanin à la caserne – il s’est encore pris des coups de matraques ! #profbenallah
  • ma cougar a bouffé tous les jeunôts du coin – je vais faire une commande chez ma copine Guislaine ! #806080
  • je suis en manque de protections féminines sur la bouche #nouvellesregles
  • je vais aider Sibeth à metre sa muselière pour arrêter de dire des conneries #soundofsilence
  • je dois aller chez Marlène m’occuper de son élevage d’escargots #jevoisdeshermaphroditespartout
  • je vais encourager Dieudo et son nouveau spectacle, avec tous mes amis du CRIF et de l’UEJF #cmonshoah
  • je dois me faire vacciner contre la rage – ils l’ont dit à france infox #veauteutile

30 mars 2021 : vous reprendrez bien un peu de propagande vaccinale ce jour – et ce alors qu’il manque toujours le recul du long terme pour juger des effets secondaires des produits actuellement injetés aux cobayes. Et ce au moment même où les laboratoires Servier viennent ENFIN de se faire condamner en France à cause des décès du Mediator, un produit qu’ils avaient, eux aussi, présenté comme fabuleux.

Comme le dit souvent notre bon président : l’histoire ne se répète pas. Mais elle bégaie tout le temps…

29 mars 2021 : il aura suffit d’une annonce pour voir les chiens de journaliste européistes se jeter sur l’os du nouveau variant alsacien, qui comme par hasard suit le variant breton, en attendant le variant corse – à venir dans les prochaines semaines ! Saluons quand même l’énorme progrès de constater que l’Alsace est désormais ancrée en France, et non plus en Allemagne, dans la tête de nos débiles de service. Il leur aura donc fallut 76 ans pour évoluer mentalement – impressionnant !

28 mars 2021 : décidément, à peine un jour après avoir craché sur le vaccin russe, l’odieux thierry breton en remet une couche, en présentant cette fois une ébauche de « certificat sanitaire » made in UESS.

Saluons donc ce nouveau sésame inutile, alors que de nombreux pays exigent déjà des étrangers venant chez eux un test COVID récent et à jour, oubliant que rien n’empêche un voyageur d’attraper le COVID entre son test et son arrivée à destination, et surtout qu’aucun test n’est 100% fiable ! Bref, il restera toujours plus logique d’exiger une véritable quarantaine des voyageurs, couvrant le temps d’incubation, et avec vérification effective par la maréchaussée SVP !

Bien entendu, le commissaire français noit le poisson avec les voyageurs étrangers, mais n’a pu empêcher le journaliste de noter qu’en l’absence du précieux document, le citoyen non vacciné pourrait être interdit – je cite – « de participer à une manifestation importante, ou encore d’entrer dans un lieu public ».

Et là on comprend immédiatement le danger : il s’agit en fait d’inscrire, en dur, la répression du droit fondamental de manifestation, inscrit dans notre Constitution, et de forcer la main aux non-vaccinés, en leur interdisant l’accès à des lieux publics, ce qui est là encore illégal de par notre Constitution ! Comprenez-bien ici la logique fasciste de l’UE : « Les Hommes naissent libres et égaux en droits – seulement s’ils ont été piqués à un vaccin homologué par m. breton -… »

Inutile de préciser qu’en 1789, avec un tel programme, la tête de M. breton serait depuis longtemps tombée dans le panier, rejoignant celles des nombreux autres traîtres à la nation depuis sarkozy.

27 mars 2021 : l’abject commissaire européen thierry breton a donc osé prétendre que nous n’avons pas besoin du vaccin Sputnik V, et ce alors que même l’agence européenne dédiée n’a rien trouvé à redire face à ce médicament, qui semble apparemment obtenir de bons résultats, et surtout causer bien moins d’effets secondaires que certains produits US concurrents…

Cette nouvelle psychose européiste est d’autant plus à vomir, provenant d’un sous-fifre de l’UE grassement payé. Cette même UE, dont l’inefficacité toujours plus flagrante, et la gestion désastreuse des achats de vaccins, se cumule à la gestion pathétique et ubuesque de nos propres pantins français, lesquels traînent déjà le record absolu de 253 plaintes, sur un total de 365 déposées depuis le 24 mars 2020 au pôle santé publique du tribunal de Paris !

Alors que l’éxécutif et l’UE pataugent ensemble pour obtenir leurs précieuses « doses », et que le compteur français approche les 95000 décès, il faut quand même sacrément débile et déconnecté pour oser prétendre qu’un remède tiers et disponible serait inutile, et ce par pur sectarisme et allégeance pro-US ! Ce n’est plus juste de la haute-trahison : c’est de la complicité de meurtre – pour ne pas dire de génocide !

Heureusement que nous n’avons pas besoin de M. breton, ni de la personne, ni de son avis. Et nul doute que tôt ou tard, ces propos infâmes et infectes se paieront, parce qu’ils sont intolérables – et pour les familles des victimes actuelles – et pour les familles des victimes futures !

Ajouter à cela que le locataire de l’élysée, inattaquable juridiquement durant son mandat, s’est encore une fois permis de cracher littéralement sur le peuple français, sur ce mode d’auto-satisfaction narcissique que les français ne supportent plus, et qui devrait conduire l’intéressé directement en asile psychiatrique pour se faire soigner, tant la psychose atteinte est désormais évidente, et vous comprendrez que tôt ou tard, ça va très mal finir pour certains.

25 mars 2021 : il y a des symboles qui sont lourds de conséquence.

On a donc appris que Mme bachelot, dont on rappelle la formidable gestion de crise du H1N1 à l’époque où elle était encore ministre de la Santé, et revenue par la petite fenêtre LREM de la Culture à 72 ans, alors que toutes les salles de spectables et cinémas sont fermés depuis un an, est donc tombée malade du COVID, 10 jours après sa première injection, et se retrouve hospitalisée dans le lot…

Il semble pourtant que le but premier d’un vaccin est précisément de ne pas attraper la maladie pour laquelle on est vacciné… Ou alors il faut revoir la définition d’un vaccin !

Cela étant, quand AstraZeneca annonce finalement 76% d’efficacité, après un chiffre précédent de 90%, on comprend déjà qu’en fait, un bon quart des lots ne servent à rien ! Et là encore, il faut encore modérer ces chiffres avec des variants, qui seront de facto toujours plus nombreux…

Bref, tout ça pour ça, pendant que nos vendus aux labos snobent toujours l’ivermectine, et d’autres médicaments potentiels ! Il y clairement quelque chose qui continue de clocher dans la tête de la Verrue et de ses tristes compères LREM – Verra t’on bientôt l’épytaphe « J’ai été assassiné par une bande de gros cons eurofascistes ! » dans nos cimetières ?

En outre, on ne compte plus les effets secondaires de ces différentes poudres de perlimpinpin – entre narcolepsies persistantes transformant le patient en légume, thromboses menant au décès, etc.

On peut nier les faits un moment, mais les faits sont têtus, avec une balance bénéfices/risques loin d’être aussi appuyée que ce que certains cherchent à le faire croire. Plus le temps passe, plus ce choix politique de vouloir régler le problème sanitaire à coup de vaccins semble condamné à l’échec.

Et quand bien même la vaccination aurait un effet véritable aujourd’hui, rien ne permet d’affirmer qu’elle restera efficace sur les variants de demain… C’est là le problème de cette stratégie qu’il faut clairement dénoncer. On est dans une boucle sans fin où comme la grippe saisonnière, il faudrait revacciner 65 millions de français chaque année, en priant pour que la souche choisie soit la bonne…

C’est débile. Le Pr. Raoult a bien raison de dire qu’il faut soigner les patients, trouver de véritables traitements, et arrêter de croire au Père Noël ! Et avec une prise en charge correcte, il n’y a aucune raison de penser qu’on fera pire : les chiffres de l’IHU Marseille le prouvent depuis le début de la crise !

Rappelons enfin que l’état d’urgence sanitaire permanent, les français en ont marre. On ne compte plus les suicides liés à l’isolement, les familles séparées via des règles toujours plus ubuesques, et les impacts économiques et associatifs délirants et désastreux sur la vie normale de ce pays !

Tout cela se paiera un jour. Et beaucoup de penser que le retour de la guillotine ne serait peut-être pas une mauvaise solution au véritable problème de fond – à savoir la trahison des élites depuis sarkozy, avec une nullité atteinte affligeante, et une irreponsabilité patente que l’on peut désormais qualifier de criminelle.

20 mars 2021 : le bordel UE a encore frappé, en faisant semblant de vouloir bloquer les exportations d’AstraZeneca, alors que tout le monde a bien compris que les britanniques hors UE se sont arrangés avec intelligence pour être prioritaires sur les livraisons, avec un gros bras d’honneur à l’UE, pendant que Valneva – biotech française – va livrer son vaccin aux mêmes anglais – absurdité totale mais bien jacobine – puisque les pouvoirs publics français et l’UE n’arrêtent plus de faire la course à qui sera le plus stupide et le plus délirant !

On l’a encore vu aujourd’hui : à peine les nouvelles annonces matérialisées dans une nouvelle attestation, publiée à la va-vite, que moins de 24h après, nous bouffons ont à nouveau changé les règles ! On nage dans une totale incompétence, mêlée de gourvenance en mode « girouette libre ». Osons le terme : ces gens sont littéralement des bouffons !

Avec un peu de recul, on ne sait plus trop si la campagne anti-AstraZeneca de ces derniers jours à pour but de cacher la misère eurofasciste, côté achats & livraisons, ou si réellement, le vaccin est aussi mauvais que certains le prétendent, et pourrait hypothétiquement conduire demain à un génocide gériatrique tardif – et ce n’est pas impossible, puisqu’on joue avec des nouvelles technologies qui sont loin d’être parfaitement maîtrisées, et qu’il faudra au moins 20 ans pour avoir un vrai recul sanitaire sur les produits actuellement injectés à la va-vite…

Qu’on l’avoue ou non, nos « vieux » qui se font actuellement vacciner jouent les cobayes en puissance. Mais c’est bon pour les notaires : plus la génération 68 passera l’arme à gauche, plus les successions viendront gonfler les finances de l’état. Oui : c’est du sadisme pur et simple. Mais si vous croyez sérieusement qu’ils n’y ont pas déjà pensé…

N’oublions que le fils de Rothschild à moins de 50 ans, s’est tapé une cougard, n’a pas (officiellement) de gosses à lui, et ne sait donc pas ce que signifie élever réellement des enfants en bas-âge. Peut-on espérer qu’un immatûre pareil, en guerre avec son père médecin, en couple avec ce qu’on pourrait nommer sa mère du point de vue complexe d’Oedipe, possédant un montrueux complexe narcissique, avec un total manque d’empathie l’ayant mené à la banque – comprenez le pire métier de « pute » du monde (mot prononcé par un membre de son entourage – je n’invente rien), puisse avoir la moindre carrure d’un chef d’état ?

Personnellement, j’appele cela une bande de (sales) gosses. Maintenant si les français ont envie de continuer à voter des cons, libre à eux. Pour ma part, je pense que l’UPR a la solution qui s’impose, et ce n’est pas pour rien que tout est fait pour empêcher François Asselineau de s’adresser directement aux français – preuve supplémentaire qu’il n’y a qu’un seul et unique parti d’opposition à l’UE en France !

15 mars 2021 : on est à 14 pays qui ont suspendu les injections d’AstraZeneca + un personnel de santé réticent + des pompiers qui ont eux-aussi observé des effets secondaires. Et pendant ce temps là, toujours rien côté traitement : HCQ verboten / azithromicine verboten / ivermectine verboten – une Sieg Heil für unserer gesundheitsführer ! Tout le IVè Reich eurofasciste résumé !

Il est vrai que pour nos nouveaux gestionnaires de type LREM & Co, le « vieil » esclave ne produisant plus rien, il est juste bon à crever dans la rue, comme aux USA. Si on pouvait donc lui retirer sa sécu, histoire en plus de lui bloquer tout accès aux hôpitaux privés, réservés aux riches, ce ne serait pas un moindre mal. Après tout, les juifs le savent bien : on ne se mélange pas avec les goys – même dans la mort…

Je rejoins donc à 100% l’article paru ce jour sur le site officiel de l’UPR : on injecte des produits sur lesquels on a aucun recul aucune preuve de l’efficacité, ni sur les variants actuels, ni sur les futurs, et parallèlement, on continue d’interdire ou de négliger volontairement de « vieux » médicaments plutôt inoffensifs, et dont les effets secondaires sont eux parfaitement connus !

Sont-ils donc tous devenus complètement cons – femmes incluses ?

Quoi qu’il en soit, ce génénocide gériatrique se paiera un jour, et pas que dans les urnes. Comprenez qu’il ne suffira pas de passer diplomate à l’OMS pour fuir ses responsabilités. On a passé la barre des 90000 morts. Combien de milliers de vies auraient pu être sauvées avec des gens responsables et indépendants des labos ?

Enfin, pour bien finir la journée, les cuisines Castex ont annoncé une grande promo pré-électoraliste de 1000€ défiscalisés pour les salariés en 2021 ! Et tant pis pour ceux qui auront perdu leur emploi juste avant, tant pis pour les auto-entrepreneurs dans la mouise, et tant pis pour les entrepreneurs tout court, qui tirent sur la ficelle depuis des mois, en priant pour que l’aide promise leur parvienne avant l’huissier…

Parce qu’au délà des annonces, le temps de réaction d’un fonctionnaire moyen est toujours beaucoup plus « dilaté » que celui d’un patron qui doit payer ses charges fixes, et qui voit sa trésorerie fondre comme neige au soleil. Ce ne sont pas les fermetures de commerces qui vont manquer dans les mois qui viennent. Et ce n’est pas une prime ridicule destinée à draguer l’électorat qui changera la donne.

M. Lagarde a beau avoir été mis en garde à vue pour détention illicite d’armes à feu cette semaine, prouvant une « anxiété » certaine de nos salariés – toutes les munitions du monde n’arrêteront pas le peuple en colère une fois la machine lancée.

12 mars 2021 : un peu de promo du Sputnik V ce jour, dans un article qui rend public les nombreux effets secondaires des vaccins concurrents… Il faut dire qu’avec le Danemark, la Norvège et l’Islande qui ont suspendu l’AstraZeneca après des « cas graves de formation de caillots sanguins » chez certains patients, on n’est sûrement pas encore au bout de mauvaises surprises dans les mois qui viennent.

11 mars 2021 : rien n’arrêtera décidément nos néo-nazis sanitaires dans leur croisade pro-vaccin. Ce matin, grosse opération Coué, avec un sondage bidon de plus, devant démontrer que 65% des Français seraient favorables à une vaccination obligatoire des soignants, comme si désormais, le citoyen lamba s’octroyait le droit de dicter aux citoyens soignants ce qu’ils doivent faire ou pas de leur santé…

On hallucine devant un niveau de manipulation toujours plus grossier et malhonnête, mais toujours relayé par nos chiens eurofascistes.

On sait qu’il y a déjà eu des agressions de journalistes au niveau populaire, et que BFMWC n’ose plus sortir sa carte de presse dans les manifs gilets jaunes, de peur de se faire cogner – comme d’autres sûrement depuis. Apparemment, ces gens n’ont toujours pas compris qu’ils risquent désormais leur peau, et que contrairement aux politiques, ils n’auront pas droit à une escort girl.

À force de souffler ainsi sur les braises en continuant de raconter n’importe quoi, tout devient possible, surtout dans les mois qui viennent, où les fermetures d’entreprise vont achever nombre d’emplois.

Comme pour ces députés et sénateurs qui refusent obstinément d’enclencher l’article 68, les français se souviendront de tous les traîtres le moment venu.

9 mars 2021 : quand l’agence européenne du médicament traite le spoutnik V de « roulette russe », on ne sait plus trop s’il faut en rire ou en pleurer. Autant les vaccins ARN sont effectivement une « roulette russe » dont beaucoup craignent des répercussions « fâcheuses » à moyen et long terme. Autant le Spoutnik V semble (mais je me trompe peut-être…) un vaccin relativement « standard » dans sa conception, donc moins sujet à polémiques.

Quoi qu’il en soit, la remarque déplacée et odieuse de l’EMA n’a pas sa place dans la crise sanitaire en cours, et démontre, une fois encore, que l’UE se prend pour une référence qu’elle n’est pas !

6 mars 2021 : pas de chance pour le plan Q tout tracé : après avoir parlé ensemble sur les plateaux, ils en étaient déjà à déjeuner ensemble au restaurant, en toute illégalité… L’histoire ne précise si ça s’est quand même fini en fête du slip, entre pigistes de BFMWC et représentants des laboratoires, ni si les préservatifs étaient bien casher. Mais vu l’usine à infox et le triste propriétaire concernés, tout est possible…

5 mars 2021 : et merde ! Ça ne marche toujours pas ! Les soignants ne veulent pas de nos vaccins adorés ? Ce n’est pas grave : on va le rendre obligatoire !

Je vous laisse imaginer le désastre si dans quelques mois on découvrait, par hasard, que les effets secondaires de ces produits s’avèrent plus mortels que le danger lui-même – ce qui est déjà arrivé tantôt.

Ce ne sera pas la faute des labos, qui avaient prévenus qu’ils ne pouvaient donner aucune garantie. Ce ne sera pas la faute d’une UE incompétente donnant l’absolution aux mêmes labos. Ce ne sera pas la faute des gouvernants, qui « n’avaient pas le choix » devant l’urgence et l’état des connaissances scientifiques.

Bref, et comme toujours, ce sera la faute à personne ! Bienvenue en Absurdistan !

3 mars 2021 : la guerre anti-HCQ continue toujours en coulisse, avec cette chère OMS qui n’a de toute façon plus aucune crédibilité – si elle en a une un jour – depuis le noyautage par la fondation Gates, et ce cher Bill qui voudrait maintenant imposer 3 injections à ses cobayes de service !

Mais ce qui est le plus terrible, c’est que quelle que soit désormais l’issue de la crise, elle aura laminé le domaine de la recherche médicale, avec un nombre effarant de « et putes, et soumises », mâles ou femelles, errant sur les plateaux TV pour y baver la communication de leur labos-employeurs – le tout sans le moindre avertissement préalable des spectateurs sur les conflits d’intérêts avec les labos !

Et il est là le malaise : en présentant ces gens comme des indépendants qu’ils ne sont pas, les journalistes complices se sont rendus coupables de meutre avec préméditation, via un défaut d’information et un parti pris évident.

On remarquera d’ailleurs que ce sont les mêmes journalauds et journalopes eurofascistes, qui aboiaient en 2017 contre l’UPR et son président, en traitant ce dernier de complotiste et conspirationniste, qui sont toujours aux commandes. Et rien de changera tant qu’on aura pas nettoyé au karcher les actionnaires véreux de ces titres !

Le programme 2017 de l’UPR, en la matière, recelait pourtant de très bonnes idées pour un retour à l’indépendance du 4ème pouvoir. Il faut juste espérer que les français sauront arrêter de bouffer les tocards qu’on leur présente au 20h, et finiront par s’informer réellement sur internet, en allant voir les vidéos d’Asselineau, et notamment celles sur la construction européenne et l’euro.

Où alors on repartira pour 5 ans de plus avec un énième européiste quelconque, qui continuera de nous ruiner et de tuer ce qui reste de la France.

1er mars 2021 : il n’aura pas fallut longtemps à la girouette de l’élysée pour suivre les ordres de son maître, et mettre le « pass sanitaire » en branle. À se demander si c’est ce n’est pas déjà Bill Gates qui dirige ce monde à distance, après avoir noyauté l’OMS avec sa fondation, et utilisé le laboratoire africain où les cobayes humains ne coûtent rien. Rappelons que papi Gates, qui se prend pour un médecin, a déjà annoncé vouloir une 3ème dose pour combattre les variants ! Ben oui : ceux qui ont des actions Pfizer sont forcément pour la vaccination… Et tant pis si les produits ne marchent sur les variants – on vendra d’autres versions !

Quoi qu’il en soit, pour en revenir à notre pass, on attendra donc les détails précis sur ce nouveau fichage généralisé qui s’annonce, et créera forcément des citoyens de première et seconde zone. Mais une chose est certaine ce jour : le brassard juif est de retour, en attendant les camps de rééducation chinois, actuellement testés chez les Ouïghours.

Et ce n’est pas de la science fiction : déjà en Espagne, la Galice prévoit de punir sévèrement ceux qui refusent de se faire vacciner ! On retourne droit dans les heures les plus sombres de l’histoire, où les Untermenschen n’ont plus qu’un seul droit : celui d’obéir à leurs maîtres.

En outre, le test salivaire dans les écoles pose bien la question du fichage génétique forcé de la jeune génération – comme on prenait autrefois les empreintes dentaires des collégiens, sans l’accord ni l’information préalables des parents ! Et oui : vous croyez qu’ils les détiennent d’où, vos empreintes dentaires ?

Il est étrange que personne ne semble s’en émouvoir, sûrement trop occupés à écouter BFMWC et radios intox… Pauvres gosses !

25 février 2021 : l’art de l’esquive de nos politiques franchit un nouveau cap ce jour, avec l’ignoble M. bayrou, qui veut donc un moratoire sur la dette COVID de 10 ans – dit autrement : ne payons pas la dette : laissons-là à nos enfants ! Un peu du genre les femmes et les enfants d’abord, mais pas dans les canots de sauvetage : directement à la mer – et bonjour aux migrants ! (et aux requins !)

Par de surprise : la France continue d’être gérée par des clowns incompétents et dangereux, travaillant à la botte de l’oncle Sam et de son UE de merde !

Et n’oublions pas que la crise sanitaire est loin d’être finie, et que c’est bibi et sa sécu qui paye les tests COVID en dizaines de lots de nos chers parlementaires, avec des vaccins dont personne ne peut garantir ni l’efficacité, ni les effets secondaires à long terme – surtout pour les vaccins ARN !

23 février 2021 : ouest france, le journal à l’ouest des réalités, tente ce jour de nous faire gober que si les USA ont plus de 500 000 morts aujourd’hui, c’est essentiellement la faute de Trump et des hôpitaux ! Merde ! Et moi qui croyait que c’était encore un coup des russes ! Quelle déception !

Un peu facile donc comme explication, surtout avec un système de santé qui vous laisse crever dans la rue si vous n’avez pas l’argent pour vous soigner – et qui est autant le fruit des républicains que celui des démocrates !

Les français ne se rendent pas toujours compte de la chance immense qu’ils ont d’avoir l’un des meilleurs systèmes de santé au monde – que l’UE nous sabote à coup de GOPÉ depuis 1992 !

Dans un dernier paragraphe, on retrouve un semblant de réalisme sur les populations victimes, essentiellement afro-américaines, mais avec toute la propagande classique sur les vaccins, et ce alors qu’aucun professionnel de santé, y compris ceux de mauvaise foi, n’iront vous promettre une efficacité contre les variants futurs – et même actuels !

Idem côté masque : arrêtons la plaisanterie – les masques chirurgicaux servent à protéger les praticiens des projections, mais n’ont pas l’étanchéité ni la capacité de filtrage d’un vrai FFP2. La mascarade par manque de moyen, ça va un moment, mais quand le carnaval dure sans fin, ça devient lassant à force, et l’été arrive. En hiver, ça tenait un peu chaud, mais là, ça va redevenir invivable !

Qui plus est : il ne s’agissait pas de copier la qualité « made in China », en ramenant quelques unités de production en France, tout en continuant de faire venir le papier spécial… de Chine ! Encore un point qui démontre bien que nos clown mondialistes n’ont rien appris en 1 an. Ils ne sont même pas capables de remettre en place une filière stratégique et indépendante aussi simple – c’est d’un lamentable absolu !

21 février : la propagande de l’élysée sur les gestes barrières suit donc son cours ce dimanche matin, avec la complicité de deux influenceurs, et toute la monstrueuse pub gratuite offerte par les journaux eurofascistes, trop heureux de lever la patte pour leur maître !

C’est délirant et aberrant de voir à quel point ces gens, qui ont des milliers de morts sur la conscience, sans parler des effets sur les vivants, et qui font la guerre à l’HCQ sans jamais avoir prouvé son inefficacé, nous prennent à ce point pour des cons !

J’ai quand même honte pour les deux youtubers concernés, qui s’offrent certes un joli coup de pub dans l’affaire, mais jouent aussi, il faut bien l’avouer, les putes du système eurofasciste… La prochaine ce sera quoi ? Une chanson pour rester confiner ? Pour l’UE ? Pour l’euro ? Pour dénoncer les méchants russes ?

Est-ce bien là le rôle des artistes que de sucer la bitte ou de lécher le minou aux politiques ? Et surtout à ceux là en particulier, qui ont quand même un nombre phénoménal de procès au cul pour homicide ?

Heureusement : on a pu voir quelques vidéos de Dieudonné qui seront sûrement censurées dans les prochaines heures par ces mondialises qui pensent printemps. Ça change un peu, même si ce n’est pas toujours drôle. Parce que oui, si vous ne l’avez pas encore remarqué : l’UE dicte aussi l’humour auquel vous avez droit !

C’est bien la signature d’un système totalitaire de ne pas supporter la critique, et de pisser sur le résultat des urnes, quand l’élection n’est pas encore truquée comme en 2017 avec la loi Urvoas en France !

La seule chanson que ces gens connaissent, ce sont les bruits de bottes, et le « Heil UE ! ». Qu’ils se le doutent littéralement au cul – et bien profondément.

Et une pensée à Jérôme Rodriguez, qui s’est encore fait arrêter manu militari lors d’une manifestation à Paris. L’acharnement du pouvoir à vouloir faire taire les citoyens qui utilisent leur cerveau n’a décidément rien à envier à la répression des Ouïghours en Chine. Comprenez que les camps de rééducation ne sont plus très loin…

20 février 2021 : décidément, la drague aux influenceurs, dont Le Fil d’Actu avait déjà été victime au niveau de l’UE, quelques mois en arrière, au point d’en faire une vidéo édifiante sur le procédé, continue en France avec la tentative du locataire de l’élysée de redorer son image, avec deux influenceurs complices qui n’ont pas du bien comprendre dans quelle galère ils viennent de s’embarquer.

Une fois encore, la fonction présidentielle se retrouve donc rabaissée au niveau de la presse people. Tout est bon pour capter le public d’autrui, et tenter de se le mettre en poche pour 2022 !

Saluons également ce jour la vidéo de l’UPR sur Génération Identitaire, en passe d’être dissous, et qui apporte quand même un certain éclairage sur ce mouvement.

https://youtube.com/watch?v=mWLX0SzrviU

Je remarque qu’une fois encore, la presse eurofasciste s’est empressée de qualifier ce mouvement d’extrême-droite, manœuvre désormais habituelle pour disqualifier toute opposition politique. Je ne partage évidemment pas cette conclusion : comme à l’UPR, il n’y a pas de couleurs pour aimer son pays.

Cela étant, les remarques du président de l’UPR sur les slogans en anglo-américain, défendant non pas la France, mais l’Europe, démontrent clairement un problème chez certains militants.

Car à un moment, il faut être cohérent : soit vous défendez la France, ce qui signifie Frexit obligatoire pour retourver le pouvoir législatif et décider de se politique d’immigration (avec éventuellement sortie de Schengen), soit vous défendez l’UE et l’immigration dans l’UE, avec son cortège de clandestins passant les frontières, sans même parler du scandale des travailleurs détachés.

Hors militants particuliers, participant à des opérations à la hauteur de leurs moyens respectifs, certaines communications d’ampleur de GI laissent apparaître un budget de communication de toute évidence important – et si j’étais militant GI, je m’interrogerais quand même sur la provenance de cet apport d’argent, apparemment important

Les réserves du président de l’UPR sur GI semblent donc relativement fondées. On verra bien la suite…

Enfin, le Texas n’en finit plus de subir une vague de froid avec une population qui souffre, et qui interroge la planète. Comme en effet peut-on avoir 10 portes avions nucléaires, et ne même pas avoir de quoi chauffer sa propre population ? De toute évidence, le « low taxes low services » (« peu d’impôts, peu de services ») du modèle libéral texan, dont le réseau électrique est autonome, démontre bien ce qui se passe quand on a tué ses services publics, et qu’il n’y a plus personne pour prendre le relais. Exactement ce qui nous attend si nous continuons dans cette putain d’UE, dont les GOPÉ annuelles ne cessent de réclamer toujours plus d’économies, et ce même en pleine crise sanitaire. La réforme des retraites reviendra sûrement après l’élection de 2022 en France, et épargnera bien entendu les juteuses retraites des fonctionnaires européens eux-mêmes, dont l’indécence est telle qu’ils sont, à eux seuls, une raison simplet et suffisante pour quitter l’UE !

19 février 2021 : alors que le Pr Raoult nous explique, depuis des mois, que les marins-pompiers de Marseille détectent la présence du COVID-19 dans les eaux usées, bien avant les médecins de terrain, certains nous affirment que de manière générale, « les anticorps ne se retrouvent pas dans les urines ». Comprenne qui pourra.

Que les autorités sanitaires décident ensuite de retirer un test chinois qu’elles jugent inefficace, ok : c’est leur rôle. Mais là où ça devient cocasse, c’est que dans le même article, on apprend que « dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (arrêté du 10 juillet 2020), l’utilisation d’autotests est interdite pour dépister le virus du Covid-19, le SARS-CoV-2, ainsi que les anticorps dirigés contre ce virus ».

Comprenez que tout procédé médical doit obligatoirement être adoubé par le sacro-saint ministère de la Vérité médicale toute puissante, et être estampillé CE, afin de préserver le juteux business des pharmaciens et le sacro-saint triangle patient/docteur/pharmacie.

Et tant pis pour les tests PCR « trafiqués » par nos bouseux de service, pour accroître artificiellement le nombre de cas, et continuer à effrayer les gens au 20h barbiturique !

Alors que la guerre contre l’HCQ continue sans fondements réels, et que l’UE a acheté du remdesivir en millions d’€, lequel s’est avéré non seulement inutile, mais également mutagène, le bilan de l’UE est déjà bien pire que celui de la Bachelot de l’époque qui s’était elle aussi faite rouler dans la farine par les mêmes labos !

Autre information qui m’a fait sourire : avast, l’antivirus gratuit, s’est donc (enfin) fait prendre la main dans le sac de données revendues à autrui. Je n’ai pas vu la moindre allusion sur ce scandale dans la presse informatique française – merci encore à M. Jovanovic pour l’info !

Ce site contenant un historique détaillé sur la longue trahison de nos élites en matière numérique (voir les nombreuses pages statiques sur le sujet), avec systèmatiquement l’achat par l’UE et la France de logiciels privateurs de liberté, au détriment de logiciels libres gratuits, fonctionnels et multiplateformes, dont GNU/Linux qui se passe, lui, d’antivirus, ce silence radio en dit long sur les véritables auteurs d’avast que l’on cherche à protéger…

18 février 2021 : mais pour qui se prend cette putain d’UE ? C’est la question légitime que l’on peut se poser ce jour, avec une CEDH qui OSE s’immiscer dans les affaires de la justice russe.

Rappelons donc que navalny ne pèse rien dans l’électorat russe, et qu’il ne représente en rien l’opposant politique majeur de Putin qu’on nous présente dans nos merdias occidentaux. On imagine bien à quel point le maître du Kremlin doit trembler de peur devant ce petit pion américain de la plus pure espèce

On remarquera aussi que nos gouvernants, si prompts à défendre leur toutou, ne disent rien sur sa vidéo de propagande où il appelle ouvertement à buter du tchétchène, en simulant une exécution, flingue à la main…

Enfin, nul doute que si Vladimir avait sérieusement voulu se débarasser de navalny, ce dernier serait mort et enterré depuis longtemps ! Tout le monde n’est pas aussi incompétent que les assassins de Kashogi.

Comme l’écran de fumée Skripal, dont étrangement, aucun journaliste n’a jamais obtenu la moindre interview, le prétexte navalny ne trompera personne : on est bien dans une communication politique à sens unique depuis quelques années maintenant, destinée à mettre une pression militaire et politique sur ces russes qui ont remboursé leurs emprunts et n’ont donc plus de dettes envers les banques juives, contraiment à nous qui avons fait exploser les compteurs, surtout avec notre marionnette élyséenne + une pandémie !

Comprenez que la liberté que s’offre la Russie fait baver Washington qui subit une pression chinoise de plus en plus évidente, et qui aimerait sûrement un nouveau conflit mondial avec les russes, surtout avec le retour aux affaires des vieux débiles démocrates de l’état profond qui n’en ont rien à foutre des jeunes générations.

Assange doit se taper la tête contre les murs dans sa prison devant cette initiative de la CEDH. Faut-il rappeler les conditions de détention inhumaines et intolérables qu’il subit, depuis des années, alors même que le R.U. faisait encore partie de l’UE à l’époque ? Où était donc la CEDH pour contraindre les britanniques à lâcher du lest ? Deux poids, deux mesures, comme d’habitude…

Désolé, mais on va être très clair sur le sujet : si une nouvelle guerre devait demain voir le jour, je ne dirigerai pas mon fusil contre les russes qui ne m’ont pas attaqué, mais contre les politiques qui auront mené à cette situation. Et ceux là prendront cher.

Ce nouveau débordement démontrant le caractère totalitaire, arbitraire et totalement irresponsable de l’UE ne peut qu’inciter toute personne sérieuse et désireuse de vivre en paix d’en foutre le camp, et le plus vite possible !

Vivement le Frexit, et qu’on arrête de suivre les chiens de l’OTAN, et leur sénilité puante. Ça commence vraiment à devenir inquiétant.

Saluons également ce jour les torchons de nos toutous européistes, sanctuarisant l’arrivée de Dragui en Italie – démontrant bien que le peuple italien ne dirige plus son propre pays – tout comme chez nous, en fait…

Enfin, un bon article sur ces millions d’américains sans électricité au beau milieu d’une vague de froid historique. Une fois encore, ce pays arriéré, armé jusqu’aux dents, que certains nous présentent comme un modèle à suivre, démontre bien qu’il n’est toujours qu’un colosse aux pieds d’argile.

On trouvera bien un gus pour pondre une campagne de pub sur les surgelés, parce qu’il faut quand même profiter de l’occasion…

Et pour finir en beuté, nos soignants ont donc étrangement beaucoup d’effets secondaires avec le vaccin AstraZeneca – au point de suspendre la vaccination. Mais cette singularité tranche mal, et pose des questions.

Certains y voient la volonté de cacher la misère eurofasciste cumulée, comme dans la vidéo ci-dessous. Chacun se fera son idée sur la question…

16 février 2021 : « tout est bon dans le cochon ». Dicton commun bien repris par nos tricheurs de service, qui ont tellement les pétoches pour 2022 qu’ils en viennent à vouloir instaurer un vote par anticipation. Exactement comme pour la loi Urvoas, la triche intervient 1 an avant l’échéance, sauf que cette fois, elle n’affectera pas que l’UPR et les opposants à l’UE, mais tous les partis, raison pour laquelle elle sera logiquement rejetée…

Il n’en reste pas moins que devant ces manœuves politiciennes de plus en plus odieuses et délirantes, on en vient à souhaiter que l’armée reprenne promptement les choses en main dans ce pays, et chasse ces odieux personnages incapables de respecter la démocratie et le résultat des urnes !

Dans un autre registre, « Give the little Bill », celui des logiciels, pas celui du film, est donc devenu médecin mondialiste « honorus causa » depuis que sa fondation a noyauté l’OMS, et sûrement « orienté » sa présidence.

Les « cons » de service – comprenez les médecins de ville – qui ont fait 8 ans d’étude et +, apprécieront sans aucun doute de voir leur milieu de travail gangréner par tous ces braves clowns fortunés, aussi incompétents que nos politiques de « sévices », quand ils ne cumulent pas encore les deux fonctions…

Nombre de libristes avaient pourtant avertis nos élus, dès les années 1980 dans le cas de microsoft, et 2005 dans le cas de google, en leur disant clairement de faire attention à l’hégémonie dantesque des GAFAM, et de se protéger de ces gens.

Le fait est que nos politiciens de tous bords n’ont jamais rien compris aux enjeux de la société numérique, et ont préféré continuer de jouer les autruches en léchant le cul des GAFAM, et ce alors que nos amis russes ou chinois créaient leurs moteurs et leurs réseaux sociaux respectifs en contre-mesure, avec le succès qu’on leur connaît.

Voilà donc le triste – mais réel – résultat d’une UE qui aime à se faire violer ses données à grand coup de tournantes, par tous les enculés de la planète !

Bonne chance à nos descendants, qui subiront le contrat social chinois, et dite-vous bien une chose en achetant votre prochain ordinateur ou smartphone : le génocide Ouïgour, c’est juste le début de la rigolade.

Quand ça vous tombera dessus, il sera trop tard pour réagir. Pensez-y.

15 février 2021 : cette pseudo-campagne de vaccination tourne de plus en plus au vinaigre, avec désormais des soignants français qui boycotte ouvertement l’AstraZeneca ! Apparemment, l’opération de comm de la Verrue, qui n’a pas manqué de se faire injecter sa dose devant les caméras, n’aura donc pas fonctionnée. Au moins on est sûr que ce n’était pas du zyclon B. Mais pour le reste, seule l’autopsie du quidam pourra nous révéler…

Autre dossier prioritaire des guignols, que les français se tapent depuis maintenant deux semaines : l’âge de consentement sexuel minimal, destiné à occuper l’esprit des cons. On connaissait déjà les fumisteries de type mariage gay, procréation assistée, écriture inclusive, identité de genre, etc – tout est fait pour que le français de la rue « oublie » le taux de chômage, la précarité, les manifestations de gilets jaunes qui continuent, et cette putain d’UE, première responsable de 90% de nos problèmes !

Car quels que soient leurs débats stériles et leurs discours de façade, les Cohn Bendit et autres Mitterand courrent toujours. Science Porcs aura juste démontrer que la caste qui sait ne trahit jamais son voisin – l’omerta reste la même, à Ajaccio comme à Levallois-Perret. Gauche ou droite, même buzyn.

Il faut aussi comprendre que depuis 1992, nos chiens mondialistes, qui ont vendu leur pouvoir législatif à Bruxelles, n’ont plus que quelques os à ronger en fin du repas. Ce n’est donc pas pour rien que nos pseudo-féministes de service, qui ne savent même pas mettre un masque, montent régulièrement au créneau pour s’attaquer toujours plus aux mœurs, ce qui ne les empêche pas – miracle du paradoxe – de fréquenter quotidiennement des ministres accusés de viol…

Ajouté à cela le gamin immature qui a épousé sa prof, sans pondre le moins gosse, lequel aurait peut-être soigné en partie sa psychose galopante, et vous comprenez tout de suite où est le problème de LREM. Quand on sait en plus que le quidam est fils de médecin, et a une haine viscérale contre son père, on comprend beaucoup mieux la psychologie délirante du personnage, et les décisions toujours plus ubuesques prises depuis le début de la crise sanitaire.

Bref, il s’agit surtout de diviser l’opinion avec des débats sans fin ni fondements, histoire d’occuper le terrain médiatique, et pendant ce temps là, de réssuscister la blonde du RN, et autres cadavres européistes de leurs tombes, histoire d’assurer le buzz, et d’empêcher les français de voir l’UPR.

Nos compatriotes avertis auront compris la manœuvre scandaleuse de profiter de la situation pour salir notre président, et tenter de le mettre hors jeu pour 2022, preuve que l’UPR est bien le seul parti qui leur fait peur, tout simplement parce qu’ils ne contrôlent pas !

C’est là tout l’avantage de ne pas avoir de prêt ni d’emprunt, et de ne pas dépendre des banquiers ! Merci encore M. Asselineau pour votre gestion rigoureuse du parti !

14 février 2021 : Berlin a donc fermé ses frontières avec la Tchécoslovaquie et l’Autriche ce dimanche malgré l’ire de Bruxelles, prouvant – une fois encore – que les frontières n’ont jamais disparues !

Bien entendu, la presse européiste a dans sa très large majorité omis cette information, préférant se concentrer sur la dissolution du mouvement « Génération identitaire », dont les actions médiatisées gênent de toute évidence les tenants du grand remplacement.

Il faut dire que dans la logique mondialiste, un immigré fraîchement arrivé restera toujours plus docile et plus corvéable qu’un gaulois de souche, et que l’UE continue de tout faire pour favoriser l’immigration sans contrôle ni aval des peuples concernés.

Remarquons en passant que nos décideurs si enclins à faire la morale vivent généralement très loin de ces quartiers passés sous contrôle islamiste, ou les femmes ne peuvent circulées non voilées, et ou même les flics n’osent plus mettre les pieds.

Il est ainsi étrange que la grande armée de CRS, si prompte a mutiler du gilet jaune dans la rue, ne soit pas déployée dans ces quartiers pour en reprendre le contrôle, et ce alors que les musulmans modérés sont les premiers à le demander !

Car ne nous y trompons pas : les extrémistes sont une plaie pour tout lemonde, toute religion confondue.

Voilà en tout cas le résultat du regroupement familial initié par un certain VGE, enfin décédé (on aimerait d’aileurs bien savoir combien ce type a coûté aux français toutes ces années ?).

Ce regroupement familial qui a permis de remplacer une partie de nos compatriotes, attachés à nos valeurs républicaines, par des gens de l’extérieur qui ont bien du mal à s’intégrer pour certains.

Quant à ceux qui refusent de respecter nos us et coutumes, en tentant encore d’imposer les leur, dans n’importe quel pays de la planète, ils seraient foutus dehors manu militari ou « neutralisés » sur place ! Allez donc dans un pays musulman foutre le bordel en essayant d’imposer une autre religion que l’Islam : bonne chance à vous !

Soyons réalistes : ce n’est QUE la faiblesse d’un état passé sous le giron de l’UE en 1992 qui a permis d’en arriver là.

L’UPR proposait dans son programme de 2017 un grand débat médiatique sur la question migratoire, suivi d’un RIC validant la décision du peuple. Et quand on prend la peine d’y réfléchir quelques secondes, c’est bien le seul moyen logique d’arrêter un communautarisme rampant qui n’a pas sa place dans notre pays !

Alors je ne connais pas les militants de Génération Identitaire, mais personne en France ne pourra nier que nos politiques ont échoué à faire le travail pour lequel ils étaient grassement payé. Le peuple étant souverain par nature, peut-on dès lors condamner la colère légitime de ces français, et le fait qu’ils se substituent de plus en plus à un état de larves et autres vers de terre de l’UE ?

Et allons jusqu’au bout du raisonnement : même dissolue, GI renaîtra sous une autre forme et appelation. C’est aussi ridicule que de vouloir couper un site internet néo-nazi : déjà on n’arrête pas des idées et des idéaux, et surtout, on est face à un problème de société qui dure depuis des dizaines d’années, et qui n’a jamais été réglé.

Le petit darmanin, dont le costume est bien trop grand pour le personnage, et qui étrangement, n’a ni été placé en garde à vue, ni mis en examen pour les accusations de viol dont il est l’objet, continue donc tranquillement de patauger dans sa boue eurofasciste, comme tous ses petits copains mondialistes.

Pendant ce temps là, les français attendent un pouvoir fort, capable de foutre dehors les radicalisés de service, et de protéger musulmans modérés et autres quidams immigrés qui respectent nos lois, et veulent réellement s’intégrer à la nation.

Inutile de préciser que sans Frexit préalable, la question migratoire et ses problèmes continueront tranquillement de ronger ce pays de Cocagne, parce que l’UE continuera de dicter à la France sa politique.

C’est parce que nous avons perdu notre pouvoir législatif en 1992, et donc notre souveraineté naturelle, que nous nous retrouvons depuis 30 ans dans la mouise eurofasciste, et que ce genre de problème (et bien d’autres encore) perdure…

Il est temps de sortir de l’UE avec l’UPR, en 2022, pour reprendre notre pouvoir législatif, comme l’ont fait les anglais, redevenus maîtres chez eux.

Et comme pour nos amis gilets jaunes, espérons que les membres de GI auront l’intelligence d’expliquer à leurs membres que le véritable problème n’est ni à l’élysée, ni à matignon, mais bien à Bruxelles, Francfort, et Washington, qui tirent les ficelles, et nous manipulent à distance !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Bruits de bottes

13 février 2021 : le fascisme européiste a donc repris le contrôle de la péninsule italienne, avec Mario venant « sauver » la plomberie de Bruxelles, Francfort et Washington, qui fuit de partout.

Il faut dire que le peuple italien est à bout, victime de cette grande et magnifique « solidarité européenne », où certains pays membres (dont le nôtre, malheureusement), lui ont volé masques et appareils médicaux en plein pic de la crise sanitaire, début 2020. Or c’est dans l’adversité qu’on reconnaît ses amis, et il n’y a pas d’amitié entre les pays : juste des intérêts. Comme il n’y a pas, et qu’il n’y aura jamais, de peuple européen, ou encore de couple franco-allemand.

Qu’on ne s’y trompe pas : si l’Italie est le seul grand pays proche où les restos sont aujourd’hui ouvert jusqu’à 18h, c’est surtout pour éviter l’explosion sociale et le renversement des pinocchios de service, que certains ont bien envie de brûler sur la place publique.

On comprend que le pompier Dragui, ancien guignol de la BCE, est surtout là pour effacer les vélléités d’un Italexit, qui a désormais son propre parti, tout cela parce que Salvini a voulu jouer les mélenchons/le pen de service, en dénonçant cette putain d’UE aux ordres des banques et des puissants, tout en évitant soigneusement la seule et véritable sortie légale : l’article 50 des traités !

Bref, encore un zozo qui n’a pas osé aller au bout du raisonnement pour sauver son pays.

Car on peut fustiger notre parti pour plein de choses, vraies ou supposées, mais sûrement pas d’avoir inscrit ses trois objectifs fondamentaux sur sa charte fondatrice, histoire d’enlever toute ambiguïté possible sur l’objectif à atteindre : la sortie de l’UE, de l’€ et de l’OTAN.

La récente attaque indécente sur notre président, mis en garde à vue puis en examen par deux anciens employés éconduits, et ce comme par hasard au beau milieu d’affaires pédophiles qui n’ont rien à voir, ne tromperont aucun militant averti.

La campagne de 2022 sera bien plus difficile que celle de 2017, et c’est normal : l’euroscepticisme gagne du terrain, et l’UPR reste le seul parti légitime pour copier nos voisins britanniques et mettre fin à la dictature qui ne dit pas son nom, dont le seul parti à abattre.

Les fascistes feront donc tout ce qu’il faut pour tenter de faire taire notre mouvement. À nous de leur montrer notre détermination à sauver la France, car sans Frexit préalable, tout retour à la démocratie restera impossible de fait, et on repartira forcément sur un petit écolier immature, parachuté par nos milliardaires, lèchant le cul des puissants et faisant la guerre au peuple de France.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

La putain des européistes

MAJ 10 février 2021 : la magistrale réponse en vidéo (ci-dessus) de M. Asselineau à cette putain de justice eurofasciste, aux ordres des puissances d’argent, restera sûrement dans l’histoire politique de ce pays, pour démontrer à quel point les assassins de la République auront tout fait pour couvrir leurs trop nombreux crimes impardonnables.

Il est en outre édifiant d’apprendre que le domicile de M. Asselineau a été perquisitionné dans l’affaire, ce qui est bien un viol politique à 1,5 an de la prochaine présidentielle, histoire de cerner le réseau privé du personnage !

Si certains pouvaient encore hésiter sur la question, le traitement judiciaire particulier fait à la famille Asselineau n’offre plus aucun doute : on est bien dans un assassinat politique commandité. Au moins les choses sont claires, et les sécessionnistes du printemps en seront pour leurs frais.

La pression faite ici rejoint d’ailleurs dignement les méthodes de la Stasi d’antan, ce qui n’est guère étonnant connaisssant l’affection du locataire de l’élysée pour les « boches » européistes d’outre-rhin… On connaissait déjà la torture et la mutilation de nos braves gilets jaunes dans les rues de France, par brassard interposé, avec – fait agravant – couverture des bâtards employés sous faux drapeau, et érigés en milice personnelle !

On peut clairement dénoncer ici une torture psychologique, et même physique, les joies de la fouille d’une garde à vue étant bien une atteinte à l’intimité, humiliant forcément celui qui la subie. Cela se paiera un jour.

Sinon faudra t’il ressortir la guillotine pour faire le ménage qui s’impose ? C’est une question que beaucoup de français doivent sûrement commencer à se poser en leur fort intérieur, l’ignominie ayant largement dépassée la ligne rouge. Et historiquement parlant, le fait est qu’on en a fusillé et pendu pour moins que ça dans l’après-guerre !

Cela étant, si la peine de mort devait un jour revenir pour les traîtres à la nation, seul un RIC populaire serait enclin à la légitimer : c’est bien aux français de savoir ce qu’ils veulent ! Mais ce n’est plus un sujet tabou à mettre sous la table, n’en déplaise à M. Badinter. L’époque a changé, certes, mais la bête immonde est bien revenue : elle a juste changé de forme et de drapeau, et utilise désormais l’argent pour acheter nos terres et nous spolier de nos biens !

Je ne peux que souhaiter courage à la famille Asselineau qui subit comme bien d’autres ce pouvoir totalitaire devenu fou à lier.

Et je partage entièrement la conclusion du quidam : si l’UPR était aussi ridicule que nos adversaires le prétendent, elle ne gênerait personne. C’est précisément parce que notre mouvement réussi à convaincre toujours davantage de français qu’il en devient dangereux ! En soi, c’est bien une marque de reconnaissance que viennent d’offrir les eurofascistes à notre mouvement, ce qui ne manquera pas d’amplifier notre détermination.

3 février 2021 : j’apprends donc ce soir la garde à vue de notre président François Asselineau, suite à des accusations qui me semblent clairement infondées.

Soyons réalistes : M. Asselineau est le premier à savoir parfairement que les chiens eurofascistes ne lui feront absolument aucun cadeau.

Rappelons également que M. Asselineau lutte contre vents et marées depuis maintenant 14 ans, alors qu’il aurait pu rester peinard chez lui, et toucher du fric à gogo comme ses anciens collègues de l’ENA devenus patrons de banque.

Quand vous êtes un tel sacrifice de carrière, ce n’est pas pour tomber dans le grivois ou le harcèlement, même si sur ce dernier point, et uniquement celui-là, le personnage est connu pour être effectivement exigeant avec ses collaborateurs. C’est une réalité, ok. Mais ce n’est pas une preuve de harcèlement moral par défaut. Quand vous êtes le patron, vous attendez une certaine qualité de vos employés. Et si nos deux anciens salariés ont été éconduits, il y a aussi une raison…

Quant aux accusations grivoises, elles ont surtout servies à faire sortir les loups du bois, démontrant les dents longues de certains dans le mouvement. Et là, quels que soient les faits réels ou supposés, cette affaire aurait du logiquement être traitée en interne par le CA et le bureau, et non pas fuiter dans la presse comme ça a été le cas, prouvant bien la présence d’au moins une taupe au sein du mouvement.

Maintenant au vu de l’ensemble des signataires de la lettre qui a mis le feu aux poudres, les mots de « conspiration » et de « trahison » sonnent plus justes, ces gens se permettant de demander l’éviction d’un président en exercice, en court-circuitant les adhérents qui l’ont voté !

Désolé, mais si quelqu’un doit demain « foutre dehors » M. Asselineau du mouvement qu’il a créé, ce sont bien les seuls adhérents, et non pas des lieutenants qui étaient censés le soutenir !

Mais raisonnons maintenant par l’absurde : admettons un instant que les accusations soient vraies, et que notre président soit coupable.

Si on prend le seul cas du sieur Darmanin, accusé de viol depuis des mois, sans parler d’autres anciens ministres dépravés et donc les mœurs délirantes sont connues depuis des lustres, pourquoi la justice n’a t’elle pas encore mis tous ces autres personnages en garde à vue ?! (et même en prison ?)

Le traitement particulier fait ici au président de l’UPR démontre bien qu’il devient dérangeant, à un an environ de la prochaine présidentielle. Et de toute évidence, le rapprochement avec Cheminade et d’autres souverainistes n’y est sûrement pas étranger, et commence à donner des sueurs froides aux traîtres.

Cette garde à vue est juste une preuve de plus de l’instrumentalisation de la justice depuis l’élysée, justice devenue donc officiellement ce jour « la putain des européistes » !

Enfin, n’oublions pas que notre équipe de « bras cassés » compte dans ses rangs un ancien avocat qui jurait devant les caméras, comme Bachelot, de ne jamais (re)briguer un jour un poste ministériel si on le lui proposait. On a vu la suite…

Je ne peux que souhaiter courage à notre président dans cette épreuve, clairement destinée à casser son image et sa réputation.

Quant à ceux qui jouent à ce petit jeu dangereux, qu’ils soient bien assurer que nous n’oublierons pas, et que nous ne pardonnerons rien.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !