Picsouville

16 juin 2021 : saluons l’excellent reportage du Fil d’Actu sur les ZFE, visant à chasser toujours plus rapidement les « sans dents » des centres urbains. On connaissait déjà la méthode de gonfler le prix du m2, pour empêcher le gueux de rester sur place. Désormais, on lui interdit en plus de circuler en véhicule thermique, sur 4 ou 2 deux roues, en étendant toujours plus les zones.

Petite cerise sur le gâteau : les motards parisiens apprécieront en outre d’apprendre que le stationnement deviendra payant en 2022.

On connaissait déjà la valse des crit’airs, ces étiquettes payantes (qui n’est pas un impôt indirect, bien entendu), à demander puis à coller sur le véhicule, pour afficher sa nocivité aux forces de l’ordre, et vous verbaliser si vous avez le malheur d’avoir accéder à une zone interdite.

Inutile de préciser que si vous habitez en province, que vous circulez rarement en grande agglomération, et que vous ne connaissez donc pas les dites zones, préparez le carnet de chèque et le lubrifiant – ça va faire mal.

Maitenantn sur le fond, soyons honnêtes : la pollution tue, autant les oreilles que le nez et les poumons. Et le jour où les motos seront électriques et arrêteront de hurler en ville, avec des jeunes cons qui adorent faire un maximum de bruit, en plus de risquer leur peau, aucun citoyen responsable ne s’en plaindra ! Idem côté voitures qui étouffent la ville : ceux qui fustigent le « smog » chinois oublient que toutes les grandes agglos connaissent le phénomène depuis longtemps !

Le pétrole touche à sa fin. Il va bien falloir passer progressivement à l’électrique. Sauf que pour le moment, les gens « normaux » n’ont pas 100k€ à dépenser chez Elon, ou 15k€ pour une moto électrique en milieu de gamme, ou 5k€ pour un vélo électrique que personne ne veut protéger efficacement – et c’est bien la raison réelle qui fait que des gens qui aimeraient prendre leur vélo ne le font plus.

Peut-être que dans 20 ans, tous ces prix auront fondu, et que l’électrique sera abordable. Mais pour le moment, si vous n’êtes pas cadre avec un bon salaire, vous restez sur du thermique, parce que vous n’avez pas le choix.

À la racine du mal, on retrouve comme toujours l’UE et ses petits fonctionnaires véreux, qui vivent dans leur tour d’ivoire sans aucune connaissance du monde extérieur, « diktant » à la France leurs GOPÉ annuelles nauséabondes, et tapant maintenant sur les doigts parce que les esclaves n’ont pas encore réalisé le souhait de leurs maîtres…

Sauf qu’à légiférer trop vite, on finit par faire des lois ubuesques et irréalistes, comme c’est présentement le cas, prouvant que l’UE est comme à son habitude à côté de la plaque, incapable de faire autre chose que de dicter des principes bien pensants mais irréalisables, incapables d’organiser une vision d’ensemble cohérente – ce qu’on appelle communément une politique de la ville. Et c’est normal : l’UE est une machine à normes, et il n’y a aucune intelligence dans une machine.

On ne va pas se mentir : si vous voulez que les gens reprennent leur vélo, ou en achètent des électriques, il va d’abord falloir construire beaucoup de nouvelles prisons pour y placer tous les fils de putes qui volent des bécanes. Ensuite il va falloir intégrer dans le mobilier urbain des lieux surveillés, où celui qui dépose son vélo SAIT qu’il le retrouvera entier. Enfin, il va falloir clairement arrêter de faire des semblants de pistes cyclables, où des petits connards d’automobilistes stationnent régulièrement et sans aucune vergogne. Et comme les amendes ne découragent pas ces comportements d’incivilité, avec des gens qui peuvent se payer ces amendes et n’en ont donc rien à foutre, il va bien falloir arrêter la gentillesse, et confisquer définitivement les véhicules concernés, pour les revendre aux domaines !

Concernant les deux roues, le passage au scooter/vélo électrique fera beaucoup de bien à tout le monde. Quant aux motards qui auront besoin d’aller plus vite ou plus loin qu’un vélo électrique, il va bien falloir mettre la main à la poche.

Enfin côté parc auto, soyons réalistes : l’UE peut toujours rêver dans son petit monde bourgeois et hautain : le passage à l’électrique prendra du temps. Maintenant s’ils veulent la guerre, tant mieux : quand les gens en auront marre de se laisser traîner dans la boue par ces gens en costard, ils finiront logiquement par se révolter, et là…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Paritée impaire et passe

15 juin 2021 : qu’a apporté la fabuleuse parité homme/femme à la politique ? Soyons réalistes : rien du tout !

Loin d’être mysogine, reconnaissons que la mise en place quota de femmes dans la fonction publique n’a pas élevé le niveau, comme on l’espérait pourtant, que les femmes politiques sont toujours majoritairement les putes des hommes. Les déclarations de sibeth (celle qui ne sait pas porter un masque), déclarant haut et fort qu’elle mentirait pour son patron, ne faisant qu’afficher tout haut une dépendance homme/femme qui n’a jamais disparu.

On se souviendra également de la maternité de Mme dati, confondant « fellation » avec « inflation » dans un lapsus révélateur, lors d’une interview. Se taper un gosse en tant que ministre restera quand même dans les annales de la République. Il y a pourtant dans la vie des moments plus opportuns, et théoriquement plus calmes, pour assurer 9 mois de grossesse. Sans compter le procès en paternité qui a suivi, pour qu’un milliardaire bien connu assume sa coucherie.

Parce que victime est une face de la médaille. Mais agresseuse en est une autre, et c’est aussi cela le pouvoir de la gente féminine : utiliser son sexe pour faire chanter les mecs, vieille ruse épprouvée depuis la nuit des temps.

Il y a bien quelques femmes en politique qui sauvent l’honneur de la gente, mais quand une schiappah fréquente un darmanin accusé de viol, en jouant les féministes castratrices et redresseuses de tort, avouons qu’il y a franchement de quoi se marrer…

Et alors que l’expérience de la parité a éclairement échoué en politique, on voit le même mouvement absurde se dessiner dans les entreprises.

Sauf que dans le milieu privé, la corruption n’est pas la même que dans le public. Le copinage n’a pas sa place, et une incapable sera virée comme un incapable, les actionnaires n’ayant rien à foutre du sexe de leurs esclaves respectifs.

Globalement dans le privé, le sexe a donc moins de différence dans la réussite, même si, dans certains milieux, la relation de pute et soumise reste une réalité. La seule chose qui a changé, c’est que harcèlement et droit de cuissage ne sont plus l’apanage des seuls hommes : les dominatrices rendent désormais la monnaie.

N’ayons pas honte de le dire, on constate aussi sur internet ce changement « forcé » par les féministes et les homos : explosion du BDSM, de la domination féminine, de transgenres toutes combinaisons. On nous impose de nouveaux « genres » comme si c’était une mode à suivre, et quelque chose de « normal » naturellement. Désolé, mais non. Il y a toujours eu 10% d’homosexuels dans la population humaine, certes. Mais cela ne fait pas des homosexuels une référence, et qu’on le veuille ou non, la reproduction « naturelle » des gènes exige deux sexes différents.

Quant à la PMA, si c’est un progrès pour les couples stériles, l’étendre à tous serait quelque part enfreindre les lois naturelles. 2 papas ou 2 mamans, ça ne remplacera jamais l’équilibre homme/femme d’une coupe hétéro, et il est évident que l’enfant « produit » manquera d’une des deux références, avec toute la problématique mentale qui s’y rattache.

Mais revenons à notre parité homme/femme de départ.

Nombre de femmes ont parfaitement réussi leur vie professionnelle sans écarter les jambes, et bien mieux que de nombreux hommes ! Ce qui n’empêche pas ensuite de trouver là enocre des putes et soumises, ou des raclures congénitales de type blythe masters, etc. Mais globalement au niveau privé, il faut le reconnaître : le copinage est bien moins prononcé que dans le milieu public, où il est malheureusement devenu la norme, et où l’on colle des incapables et des imbéciles dans des postes clés, en leur faisant lever la papatte et jurer allégeance à la sainte europe monétaire toute puissante, en léchant les bottes de l’oncle Sam via la French American Foundation.

Bref, la parité est un échec flagrant en politique, parce qu’au lieu de virer les déchets qui y passent, on les déplace où on les promeut entre complices, surtout en France. Elle n’a pas sa place dans le privé parce que ce milieu exige des compétences que l’on a ou pas, et fait naturellement le ménage qui s’impose.

L’état est aujourd’hui gangréné par des fonctionnaires toujours plus corrompus vers le sommet de la pyramide. Et la crise sanitaire d’avoir montré que non content d’être des incapables finis, ces gens trahissent ouvertement, et toujours davantage, leur pays et les intérêts de leurs peuples respectifs.

Quand va t’on enfin faire le ménage qui s’impose, virer ces mafieux manu militari, et mettre en place des gens compétents, dignes de confiance, travaillant pour le peuple, comme notre bon président à l’UPR ?

Seul l’avenir nous le dira…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

J’aime la farine

12 juin 2021 : une preuve supplémentaire et flagrante ce jour que cnews est bien un média de putes et soumises à l’oligarchie, déinformant sciemment ses lecteurs.

On connaît tous ce cher M. de rugy, dont les orgies à coup de homard payés aux frais du contribuable avaient défrayé la chronique, et dont on espérait qu’il eut la décence de quitter le milieu politique à jamais.

Malheureusement, le homard ne l’a donc pas tué, et comme tous les autres mafieux du système eurofasciste en place, loin de démissionner, le quidam continue de persévérer en se présentant actuellement aux régionales du côté de Nantes…

Et là : c’est le drame – ce triste bouffon s’est donc retrouvé enfariné, comme le président de la région grand est quelques jours auparavant, et sûrement bien d’autres – démontrant que nombre de citoyens en ont marre de ces clowns de cirque qu’on leur fait voter dans un semblant pseudo-démocratique ridicule.

Mais là où cnews est une pute ouverte, c’est que son article oublie bien de préciser le petit détail majeur, puisque l’agresseur, féminine cette fois, a bien crié « Rendez le homard », en envoyant sa blanche poudre calibrée sur la tronche de sa « majesté » – le parallèle de la poudreuse n’étant pas non plus dénué de sens, vu les nombreuses interviews sous influence du locataire de l’élysée par exemple…

Ainsi cnews parle bien de la farine, mais pas du tout du « homard » qui l’accompagnait. Rappel qui a pourtant toute son importance, expliquant à lui seul le geste de l’intérésée, et rappelant aux électeurs qui l’auraient déjà oublié que, comme les autres débiles qui l’ont précédé, ceux qui dépensent l’argent public sans compter, homme ou femme, ne passent jamais devant les tribunaux populaires, et quasiment jamais par la case prison, où nombre d’entre eux devraient pourtant croupir – et pour longtemps !

Saluons ici, en passant, la gestion financière exemplaire de notre président, avec une UPR affichant toujours 0 dette et 0 emprunt, et qui est sûrement le seul parti politique de France et de Navarre qui n’appartient pas aux banques, et qui explique en grande partie pourquoi notre mouvement est interdit de grands merdias publics par le CSA.

CSA dont le président est élu par la marionnette élyséenne, elle-même élue par… les banques et les mafieux de Bruxelles, Francfort et Washginton ! La boucle est bouclée. On comprend ainsi que toute personne médiatisée par le système est de facto un eurofasciste qui fait semblant d’ignorer sa nature.

Quant à « l’agression » elle même, je rejoindrais pleinement JSPC sur ce coup : toute agression envers un élu devrait être fermement condamnée dans un état démocratique. Si nous étions encore dans un état démocratique…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre.

J’aime les baffes

9 juin 2021 : le petit écolier s’est donc pris une baffe – une vraie – lors de son déplacement à Tain-l’Hermitage (Drôme), par un royaliste au cri de « Montjoie Saint-Denis à bas la Macronie ! ».

Partisans de LREM scandalisés à part, personne en France ne viendra pleurer sur cet acte plutôt courageux. Bien entendu, les médias eurofascistes se sont empressés de préciser que l’auteur avait un exemplaire de « Mein Kampf » chez lui, et même « un drapeau soviétique », en plus d’une carabine « détenue légalement », en faisant passer l’individu pour un malade mental.

URSS, UESS, mêmes procédés de propagande ! Que ces romains nous prennent à ce point pour des cons mériteraient déjà bien plus qu’une paire de baffe à la Obélix dans les rédactions concernées !

Quoi qu’il en soit, quand on passe son temps à jouer les donneurs de leçons à coup de PNL, de phrases creuses, de discours sous emprise, en prenant les français pour des cons, qui s’étonnera de l’acte, surtout au regard du passif délictuel de l’individu, lequel devrait moisir en prison pour la seule vente d’Alstom aux américains !

Imaginez la rancœur populaire légitime, et on peut même supposer la haine ouverte et affichée, de tous ces gens gazés, tabassés et mutilés par la milice dans nos rues, lors des manifestations des gilets jaunes et autres (dont des soignants enchainés pacifiquement sur un pont, et gazés à bout portant – une image honteuse digne des pires dictatures !).

Souvenez-vous de ces trois voltigeurs à moto, venus en douce dans une rue transversale pour jeter de la lacrymo au beau milieu d’un cortège de gilets jaunes qui défilait pacifiquement, et tout particulièrement de ce flic qui a osé dégainé son arme de service pour se protéger de la colère qu’il avait lui-même provoqué. Si ce type avait tiré…

Et qui oubliera la crise sanitaire en cours, les confinements prisons, et toute la gestion désastreuse que l’on continue d’observer, et qui a déjà produit plus de 100 000 morts, avec un état 200% gangréné par les labos US, et maintenant des charlots qui se décorent à coup de légion d’honneur pour génocide gérontologique réussi !

Rappelez-vous ces mises en scènes médiatiques grotesques, où l’on invite partisans, et parfois même acteurs payés, à venir pavanner et faire la fête devant les caméras, pour « redorer » l’image du gus. Rappelez-vous cette photographie, détournant les applaudissements du personnel soignant, soutenant le discours d’une collègue, avec une photo du quidam en premier plan, histoire de faire croire que les soignants l’applaudissaient lui…

On pourrait encore trouver 1000 exemples qui expliquent la colère légitime du peuple français envers l’individu : on aura compris que ce type ne pourra plus jamais se ballader dans la rue sans ses 10 gardes du corps pour le protéger physiquement. Disons les choses clairement : la gifle n’est rien à côté de ce qui l’attend le jour où il se retrouvera seul devant ceux qu’il a tant méprisé.

Considérant que les soutiens du quidam sont tout, sauf courageux et téméraires, et qu’en bons européistes bourgeois, ils préfèreront rester discret, comme on l’avait bien remarqué lors de l’investiture (on se souvient de la chanson « ils sont où tes partisans, ils sont où ? »), gageons qu’il ne bougeront pas non plus pour le défendre.

Et sa célèbre phrase « Seule une balle m’arrêtera » d’être peut-être plus prémonitoire qu’on ne le pense. Parce que la farine et les œufs, ce sont des « gentils ». Une fois que le pion aura bien servi son maître outre-atlantiste, et qu’il se fera « lâcher », je n’aimerais franchement pas être à la place de ses gardes du corps !

Il va quand même falloir un jour que nos politiques, qui refusent d’enclencher l’article 68 de la Constitution pour la destitution du pion des banque, assument aussi leurs actes délictuels, sans compter ceux qui ont osé retiré le crime de Haute Trahison de notre Constitution pour s’auto-protéger. En tant de guerre, ces gens seraient déjà tous passés par les armes.

Pour toutes ces raisons, je n’irais pas donc dénoncer l’acte, parce que ces gens oublient un petit détail : c’est nous leurs employeurs, et qu’ils le veuillent ou non : ils ont des comptes à nous rendre !

La légitime défense face à des fous eurofascistes qui nous chient dessus, c’est aussi un droit. Et une élection ne vous rend pas légitime de fait et irresponsable de tout, même au plus haut sommet.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

MAJ 10 juin 2021 : L’auteur de la baffe a donc été condamné ce jour à 18 mois de prison dont 4 fermes, et emprisonné immédiatement.

On adminirera la rapidité judiciaire immédiate, quand il s’agit de punir un simple camouflet présidentiel, là où les justiciables doivent attendre des semaines, des mois, des années, avant d’obtenir un jugement, sans compter les recours qui peuvent s’éterniser… On se souviendra ainsi des croque-morts parisiens Tiberi, qui ont embourbé nos tribunaux pendant près de 20 ans, avant d’être enfin condamnés pour fraude électorale. Donc déjà là, il y a franchement de quoi s’énerver sur le 2 poids 2 mesures évident.

Mais posons nous la question : nous avons un président illégitime de fait, puisque l’élection de 2017 a été truquée via la loi Urvoas, modifiant le temps de parole des candidats un an avant l’échéance. Ce sale type, issu des banques, donc de la pire racaille de la planète terre, devrait déjà pourrir en prison suite à la vente d’Alstom aux américains. De ce simple fait, il n’aurait jamais du avoir seulement l’autorisation de se présenter. Ce type a ensuite envoyé sa milice Ben-Allah dans les rues pour « casser » du gilet jaune pendant des mois, actes pour lequels la Constitution le rend irresponsable de fait, devenant ainsi officiellement un tyran sanguinaire, et un petit dictateur narcissique de plus qui ne dit pas son nom !

Tous les français hors LREM en ont marre d’être insultés et dénigrés par ce sale type, qui nous prend ouvertement pour des cons, et peut, pour le moment encore, pavanner au dessus des lois. Mais il va de soi qu’en condamnant lourdement un « sans dent » qui, finalement, n’a fait que lui rendre la monnaie de sa pièce – et pour une fois, je rejoins Zemmour sur le « il n’a eu que ce qu’il mérite » – il s’attaque clairement au plus faible, qui plus est : un chômeur sans défense.

Grossière erreur qui va lui coûter très cher, n’en doutons pas !

Droit de veto dans l’Euro-Reich

8 juin 2021 : article très intéressant ce jour, avec le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, qui a ouvertement appelé l’UE à supprimer le veto dont disposent les Etats membres, afin que l’Europe ne soit plus «prise en otage» selon ses dires…

Encore un qui s’imagine donc qu’il va pouvoir changer les règles unilatéralement – « à la Mélenchon » comme on dirait en France – et qui n’a pas compris que seuls les Traités signés font Loi. Car il est évident que jamais les « imbéciles utiles », comprenez les « petits » pays, ramenés dans le giron de l’UE et de l’OTAN par les américains, n’accepteront de signer le Diktat allemand ! C’est une évidence.

En outre, la pologne n’est pas la Grèce. Et les polonais vont sûrement très peu apprécier que leurs voisins allemands, grands spécialistes de la Blietzkrieg, les ramène au niveau d’un « petit poucet » docile et obéissant.

L’attitude franchement débile et hostile, observée ici, nous en dit finalement long sur le manque total de lucidité, et même la psychose galopante, qui règnent au sommet du IVè Reich eurofasciste., et que nous observons à l’élysée et matignon depuis 2007.

Enfin cet appel au boycott pur et simple des Traités, disons les choses clairement, ne serait pas si dérangeant s’il ne provenait pas d’un Ministre en exercice, dont on peut supposer qu’il n’est toujours que le porte-voix de mamie Merkel, future retraitée

Déjà les insanités macronniennes sur la Pologne ne nous avaient pas franchement rapproché avec les pays de l’Est ces dernières années. Maintenant si même l’Allemagne s’y met ouvertement, avec des polonais qui ont fortement l’envie de quitter le navire comme les britaniques, ça risque de devenir assez intéressant dans les prochains mois…

L’affaire démontre en tout cas – et une fois encore, malheureusement – qui porte réellement la culotte dans l’UE.

Il est vraiment temps que la France se retire de cette structure technocratique débile qu’est l’UE, et reprenne des relations « normales » avec ses voisins, au lieu de participer à cette fédération fasciste, rejetée en 2005 par 55% des citoyens ! On le voit bien : l’UESS, ça ne marche pas, ça ne marchera jamais, parce que nous sommes différents fondamentalement les uns des autres. Et ce n’est pas une tarre : c’est une richesse que les américains n’ont pas, et nous envient !

Ainsi les européistes sont par défaut des ennemis de la diversité et de la démocratie, et ne vivent qu’en imposant une vision mondialiste qui les favorise uniquement eux, aux détriments des peuples souverains qu’ils volent et veulent fliquer « à la chinoise » – comprenez qu’un bon citoyen est pour un mondialiste un esclave qui produit, souffre, et ferme sa gueule avant de crever !

Voilà tout la vision de ces gens du XXIè siècle, qui ne supportent plus ni la contradiction, ni la différence.

Sur ce, Vive le Frexit, et vive la France Libre !

Inceste culturel

21 mai 2021 : admirons ce jour le fabuleux travail de la Roseline, ministre de l’Inculture de son état, mise au chômage rémunéré tous ces longs mois où salles de cinéma, théâtres et autres lieux culturels (à ne pas confondre avec des lieux de cultes) avaient mis la clé sous la porte (certains définitivement).

Saluons ici son idée géniale : un pass culturel de 300€ pour les jeunes uniquement, parce que les « vieux », ça n’a pas besoin de se cultiver. De toute façon, on sait depuis Brel que les bourgeois, c’est comme les cochons, plus ça devient vieux, et plus ça devient c…

On aura compris la grande coucherie pré-électorale pour draguer du jeune en bande organisée. L’étape suivante, ce sera quoi ? Leur offrir des maquereaux ou des putes, pour relancer la natalité en baisse ? Ou une boîte de préservatif sponsorisée par Durex ? On s’arrête où dans l’absurde ?

Et plus sérieusement : vous croyez sérieusement que des jeunes qui ont déjà un mal fou à boucler leur fin de mois, quand ils ne vivent pas encore chez leurs parents, ou ne pointent pas carrément à la soupe populaire, en ont réellement quelque chose à foutre d’un pass culturel ? Pass qu’ils ne pourront de toute façon pas utiliser s’il n’ont pas été piqués comme des chiens par le Reich bruxellois et ses produits miracles made in USA ?

Non sérieux : ce serait bien que rappelle à ces clowns eurofascistes le fonctionnement de la pyramide de Maslow, et les priorités dans la vie.

Attention : je ne dis pas qu’il n’y a pas besoin de culture à tout âge, mais que la situation actuelle fait qu’un jeune préférerait sûrement avoir un bon travail pour pouvoir se projeter dans la vie, et de quoi bouffer et se loger décemment, plutôt qu’un pass culturel pour faire plaisir à tata Rosine, et accessoirement lui faire croire qu’elle sert à quelque chose, et qu’elle mérite le salaire indécent et les avantages infâmes qui sont les siens !

Espérons que les jeunes comprennent une fois encore qu’on se fout ouvertement de leur gueule, et en tirent les conclusions logiques, qui sont de quitter cette UE qui va les exploiter et les tuer.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Piquez les tous ! (acte 4)

17 juin 2021 : la Verrue a donc une nouvelle osé parler de vaccin obligatoire pour les soignants, dont les personnes en Ehpad, ce qui est parfaitement scandaleux. Nombre de soignants ne veulent pas se faire piquer, et prendre des risques inutiles pour leur santé, considérant la faible léthalité du virus d’une part, le fait d’appartenir majoritairement à des classes d’âge relativement épargnées, et enfin le fait qu’être vacciné contre une souche ne protège pas des variants actuels ou à venir, avec un virus qui n’arrête pas de muter.

Certes : on pourra offusquer qu’un porteur sain peut faire des ravages en Ehpad. Mais là est tout le problème : vous pouvez aussi être vacciner et porteur sain… Le vaccin ne garantit rien du tout. Pas même de minimiser les cas graves, contrairement à la propagande gouvernementale.

Par contre, il fait prendre un risque certain à ceux qui acceptent l’injection, avec une technologie ARN sur laquelle personne n’a de recul pour le moment. Et le refus d’une bonne part des personnels de santé de prouver que même chez les professionnels, on doute sérieusement de l’inocuité des produits, ce qui n’est pas quelque chose de courant, et démontre bien la défiance généralisée du peuple face à des guignols qui ont torpillé toute étude sérieuse et indépendante sur l’hydroxychloroquine et autres médicaments connus.

Une fois encore, M. Véran utilise donc ses « otages » civils dans le but de pavaner à Bruxelles, en petit premier de la classe. Et tant pis pour les morts ou autres effets secondaires : ils mourront pour la France, en bons petits soldats du mondialisme économique.

16 juin 2021 : on apprend donc ce jour que finalement, l’abandon du masque en extérieur, dans les grandes agglomérations, va disparaître ce jeudi, au lieu de fin du mois. Comprenez qu’avec la vague de chaleur infernale des derniers jours sur la France, quasiment tout le monde a déjà laissé le masque aux vestiaires dans les rues. Comme toujours : quand la loi est absurde, plus personne ne la respecte, forçant les charlots à faire machine arrière, et les cuisines Castex de se prendre le doigt d’honneur qu’il convient !

Il en est de même pour le couvre-feu qui devait durer jusqu’à fin du mois : il sera donc soldé ce dimanche, parce qu’au Sud, on aime les bains de minuit et les discothèques où faire la fête, même quand on est un sale petit « bourge » de chez LREM. Une fois encore : le réalisme reprend le dessus, envoyant un bras d’honneur à la mafia eurofasciste de Paris et Bruxelles !

Gageons que le suivi par appli et les cahiers obligatoires chez les restaurateurs suivront la même logique : personne n’ira se faire renifler la braguette pour le masochisme des traîtres à la nation, qui vont ce prendre ce week-end une branlée électorale de plus !

15 juin 2021 : retour en force de la méthode Coué, dans un article de Sud Ouest où l’auteur affirme sans l’ombre d’une preuve que la baisse des cas serait due en partie à la vaccination. C’est oublié que tous les coronavirus s’affaiblissent naturellement en été, comme la grippe « saisonnière ».

Ce qui est surtout effrayant, c’est d’apprendre qu’ils auraient réussi à convaincre 30 millions de français de jouer les cobayes de laboratoires. On imagine le génocide de masse planétaire si dans quelques années, une pathologie liée à ces vaccins venait à se déclarer. En attendant, nul doute que chez les actionnaires de pfizer, dont ce cher bill gates, ça doit être la partouze du matin au soir, et 7 jours / 7 !

13 juin 2021 : le Général Lecointre est-il un con ? On se souvient de l’éviction du Général De Villiers au début de la pritrerie de mandature actuelle, suite à des différents avec le petit écolier de l’élysée, fraîchement parachuté – éviction qui avait choqué nombre de français, qui respectent les soldats de la nation bien avant nos putains de politicards eurofascistes, et saluent notamment leur courage et leur dévouement dans la défense de notre grand pays.

Cela étant, suite aux rumeurs sur la possible candidature du Général De Villiers, notre Général Lecointre a osé prétendre – je cite : « Je ne suis pas persuadé que les militaires soient les mieux placés pour faire de la politique« .

De Gaule doit s’en retourner dans sa tombe !

Faut-il être pourri à ce point, aveugle idéologiquement, et nul historiquement, pour ne pas se rappeler que ce pays n’a jamais aussi bien tourné que dans les années De Gaule post 45 – et notamment durant les 30 glorieuses aujourd’hui si lointaines, où l’on pouvait changer de patron dans la semaine sans aucun problème ?

Certes : De Gaule a aussi fait des erreurs – notamment en Algérie. Il n’était pas surhumain non plus. Mais il faut bien l’avouer qu’aucun de ses successeurs européistes, de gauche comme de droite, ne lui est arrivé à la cheville ! Et pour cause : depuis sa disparition, la classe politique française n’a cessé de coucher toujours plus avec l’envahisseur américain !

Quant à savoir si De Villiers serait pour le Frexit, on connaît déjà la réponse : s’il ose dire oui, il sera blacklisté à mort comme notre mouvement et notre brave et courageux président ! Et s’il dit non, il restera un européiste de plus parmi d’autres, soumis à Bruxelles et ses GOPÉ, et trahira le pays comme les autres guignols que nous traînons depuis 1992, avec mention spéciale dans la haute trahison caractérisée pour les 3 derniers.

La seule chose intelligente à faire serait de rejoindre l’UPR, où d’appeler à voter Asselineau juste avant le scrutin, pour emmerder au maximum nos chiens d’eurofascistes. En aura t’il ou non le courage ? On peut en douter…

12 juin 2021 : encore une jolie propagande pour la vaccination des ados, avec en ligne de mire les nourrissons dès 6 mois, et un vaccin qu « immuniserait » contre la maladie. Intox pure – non : le vaccin n’immunise pas ! Et c’est bien là le problème : nombre de vaccinés tombent quand même malades, et certains plusieurs fois ! On nage dans cette illusion de produits magiques qui vont tout régler, alors que dans les faits, les variants continuent d’apparaître naturellement, et de déjouer des défenses immunitaires qui, comme tout vaccin, disparaissent avec le temps !

Ceux qui s’imaginent pouvoir gagner cette guerre à coup de piquouzes n’ont pas bien compris la similitude entre ce virus et le virus de la grippe, que l’on combat également à coup de vaccins sans succès depuis des dizaines d’années ! Rappelons qu’on parle d’un virus qui fait 2,5% de victimes dont 80% de vieux. Donc sur 1000 personnes, 25 morts dont 20 personnes âgées ! Et comme toute autre nouvelle maladie, plus le temps avance, plus la connaissance de la maladie et les soins progressent, et permettent de faire reculer la mortalité.

Même si vous vaccinez demain 100% de la population, vous n’atteindrez jamais l’immunité collective avec un mutant. Ceux qui vous vendent cette idée sont des idiots ou des gens intéressés. Sur ce point, le Pr Raoult a bien raison : il faut traiter les patients, prévoir des lits d’urgence en plus, des personnels formés en plus, bref : investir massivement dans tous ces moyens matériels et humains que l’UE nous a sucrer à coup de GOPÉ, depuis des années !

Combien de milliards avons-nous déjà laissé dans cette crise en achats de masques inutiles (car non FFP2), de vaccins inutiles, au lieu de construire de nouveaux hôpitaux, et de prendre correctement en charge les patients atteints ?

Combien de temps allons-nous encore perdre à acheter de la merde US vendue sur étagère, comme les logiciels privateurs de liberté, au lieu de nous prendre en main, et de nous soigner de cette dépendance maladive et mortifère à ce qu’il faut bien nommer des pièges à cons ?

10 juin 2021 : Ben alors ? Il est passé où le petit Breton, qui nous expliquait que le vaccin russe était un outil de propagande politique, alors que les USA ce jour annoncent qu’ils vont acheter 500 millions de doses Pfizer/BioNTech pour les donner à d’autres pays ? Quand c’est les russes, c’est inacceptable, mais quand c’est les « amerlocs », là pas de problème : tout roule ma poule !

Encore un formidable aveux flagrant de la putasserie européiste – vivement le Frexit !

Saluons également le magnifique article de John Laughland sur le parlement européen, où l’universitaire britannique pro-Brexit, bien connu à l’UPR pour ses différentes interventions, démonte et autopsie en règle ce repaire de brigands, de manges-soupe, de manges-merde, cette « maison de retraite » sans pouvoir, sans saveur ni odeur, cette fumisterie de feu Giscard qui, de l’aveux même de son concepteur n’est qu’une chambre d’enregistrement qui nous coûte un « pognon de dingue », et où les peuples de l’UE entretiennent les vieux politicards carriéristes et pédophiles, comme les putes inutiles de l’UE qu’ils sont !

31 mai 2021 : on a donc vu fleurir ces derniers jours des vêtements aux étoiles jaunes rappelant une ère que l’on croyait révolue, mais qui, malheureusement, est bien de retour, séparant les citoyens de première et de seconde zones.

D’un côté donc, les « antivax » que le IVè Reich Eurofasciste ne supporte pas, et dont je fais partie sur le Coronavirus, et les 8 vaccins obligatoires rajoutés pour les gosses, dont un contre une MST – ce qui fera sûrement plaisir aux Cohn-Bendit et autres Frédéric Mitterand.

De l’autre, tous les moutons dociles, nourris à leur téléviseur et leur radio quotidiens, et convaincus que les vaccins les protégeront de quelque chose. Et ce alors que je n’ai encore vu aucune étude statistique prouvant que la vaccination atténuerait effectivement les formes graves ! On nous aurait menti ? À l’insu de notre plein gré ?

Le nouveau Juif – 2021

Le nouveau Juif est également celui qui ose résister au téléchargement de l’application stop-tes-conneries-manu sur son smartphone, afin de se faire renifler le cul en famille, quand il veut aller au restaurant par exemple ! Inutile de dire que je me passerais de ces lieux communs aussi longtemps que cette « ségrégation sanitaire » (à défaut d’être raciale) durera – bonne chance aux restaurateurs !

Faudra t’il bientôt un certificat vaccinal pour aller baiser ? Apparemment, les échangistes de l’assemblée nationale semblent encore hésitants. Il est vrai que le client n’aime pas laisser trop de traces, et que les comportements grivois du Benjamin Griveaux en ont rendu certains plus prudents, à défaut de les rendre prudes. Mais vu la psychose et le narcissisme croissants de ces pseudo-politiques, plus rien n’est impossible !

Nous sommes bien rentrés dans l’ère du nouveau Reich, le crédit social chinois se pointant à l’horizon entre le « bon » et le « mauvais » citoyen. Et nul doute que cette haute trahison caractérisée de l’Égalité entre citoyens, fondement même de notre République, se payera très cher !

Un autre guignol français de l’UE, grand copain de M. Breton, nous a affirmé aujourd’hui que le Sputnik V ne serait pas reconnu en tant que vaccin par la France, parce non autorisé par l’EMA. Vous la sentez venir la grosse putasserie pro US, visant à décourager les touristes russes de venir visiter notre beau pays, pour y dépenser NOS sous qu’ils détiennent dans LEUR poche ? C’est exactement comme les masques : une fumisterie complète, avec une UE incapable de se mettre d’accord ! Un an et demi ne leur a rien appris : vivement que le Frexit les ramène à la réalité !

28 mai 2021 : ça se confirme : il faudra donc télécharger l’application gouvernementale pour se faire « flasher » en allant au restaurant. Autant dire que les restaurateurs vont perdre une bonne partie de leur clientèle ! Et quand même ils adopteraient un registre « papier », inutile de dire qu’on leur donnera des noms de députés, histoire de bien comprendre à ces derniers qu’ils peuvent aller se faire foutre – littéralement !

Autre info débile du jour : tatie Merkel autorise donc l’utilisation des cobayes de 12 ans+. Et c’est quand même fort de café de voir que même l’Immonde, qui est pourtant le plus gros étron eurofasciste de France, puisse laisser des membres de la Commission Vaccinale oser évoquer « un manque de données précises sur les possibles effets secondaires des vaccins dans cette tranche d’âge« … Traduction : la balance bénéfice/risque est loin d’être évidente et prouvée. Et tous ceux qui suivent un peu les choses savent déjà qu’en vaccinant les jeunes, on va faire plus de morts que la maladie elle-même. Sans compter les risques de modifications de l’ADN, à un âge adolescent, avec tous les risques irréversibles que cela comporte. Bonne chance aux cobayes.

Saluons enfin le bras d’honneur suisse à rejoindre l’UE, soigneusement non relayé par les merdias du régime, parce que oui : les français ne doivent pas qu’un pays, largement plus petit que la France, puisse s’en tirer très bien dans la « mondialisation heureuse »…

27 mai 2021 : alors que mes observations personnelles, confirmées par le Pr Raoult dans une interview, font état de nombreuses personnes qui tombent malades après leur vaccination, nos eurofascistes nous sortent leur carte du « c’est votre faute, parce que vous baissez la garde »… On avait déjà eu le préfet de l’EuroReich, un certain lallemend, qui avait fait une remarque similaire, aussi déplacée et honteuse. Bref, chez LREM, on continue de prendre les cons pour ce qu’ils sont : des crétins juste bons à veauter « utile », manipulables à souhaits via merdias interposés !

25 mai 2021 : les membres de l’Académie de médicine sont-ils tous devenus complètement fous ? C’est en substance la question qui se pose, suite à la recommandation ce jour de rendre le vaccin obligatoire pour tous ! Arrêtons tout de suite les conneries : le COVID n’a rien à voir avec la variole, la diphtérie, le tétanos, la tuberculose ou la poliomyélite. On ne parle pas du tout du même degré de contagion, et du même taux de mortalité !

On compte déjà des centaines de morts dus aux vaccins, dont le pfizer, largement plebiscité par le traître Breton. Donc si ces gens s’imaginent que les morts par vaccination finiront par des procès, ils se trompent lourdement : les familles ne viendront pas demander justice : elles se la feront eux-mêmes ! Et il y aura des morts dans les pro-vaccins, à tous les niveaux ! C’est vraiment à cela qu’on veut arriver ?

Idem pour le passeport vaccinal qui est une hérésie antidémocratique flagrante, visant à forcer les gens à se faire vacciner : mais qu’ils aillent tous se faire enculer ! Nous n’avons pas à accepter de jouer les cobayes de laboratoires, qui plus est avec des produits inefficaces, comme c’est présentement le cas !

Je vous conseille donc de bien prendre la liste et la photo des membres titulaires de l’AdM, et de vous en souvenir, juste au cas où…

Saluons un autre article de nos mondialistes de La Dépèche, visant à faire passer les « antivax », comme ils nous appellent, pour des gogos, et notamment la généticienne Alexandra Henrion-Caude, qui alerte sur le fait que l’ARN peut recoder l’ADM via transcriptase inverse, chose apparemment soutenue également par le Pr. Raoult.

Il faut dire que les journalistes collabos de service avaient fait l’erreur grossière de porter un masque, dans une manifestation où personne n’en avaient. Forcément, quand on veut rester discret… Mais c’est dans les commentaires de l’article que l’on trouve de véritables perles de connerie humaine, qui feraient passer un trisomique pour un prix Nobel. On atteint chez les collabos européiste un tel niveau de connerie et de soumission, dégoulinant et baveux, qu’en temps normal, ces personnes se prendraient des gifles à la suite pour les réveiller – façon « la machine à baffes », dans le film « les Sous-doués » (1980).

24 mai 2021 : « VOUS – NE PASSEREZ PAS ! » C’est en substance le message des nazis européistes à la Russie et à la Chine ce jour, reniant l’efficacité des vaccins respectifs de ces deux pays, et ne reconnaissant donc que le pfizer dans le projet infâme et dantesque de passeport vaccinal !

Vous la sentez bien venir la dictature sanitaire, et son futur pucage des êtres humains ?

Sinon autre info croustillante du jour, qui n’a rien à voir avec la santé, mais qui ne méritait pas un article à part : le président bélarusse a donc ordonné l’interception d’un avion de Ryanair à coup de Mig29, dans le but de récupérer un soi-disant opposant politique du nom de Roman Protassevitch, que personne ne connaîssait jusqu’alors, mais dont on devine que comme un certain Navalni, il est sûrement un agent de l’ouest infiltré, venu foutre le bordel dans son pays ! Suite à cet incident, les 27 ont donc fermé leur espace aérien aux avions bélarruses – rare fois où tout le monde aura été d’accord sur quelque chose, mais qui démontre surtout que les braves toutous ont en fait obéit d’une seule traite à leur maître de Washington…

Là où ça devient croustillant, c’est d’entendre braire ce brave Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes sous Castex Cuisines & Cie, en osant utiliser le terme de piraterie d’Etat. Il me semble pourtant qu’en 2013, la France a « détourné » l’avion du président bolivien Eva Morales en exercice vers l’Autriche, pour que la CIA puisse y vérifier qu’Edward Snowden ne se trouvait pas à bord…

Alors certes, on pourra rétorquer que dans l’affaire courante, l’avion était un long courrier international rempli de passagers, là où l’avion du président bolivien était un jet privé diplomatique. Cela étant, en cas de destruction des appareils par un missile air-air perdu, les dégâts auraient finalement été les mêmes sur le fond.

Saluons donc la grande fils-de-puterie passée par la French American Foundation, qui semble décidément avoir la mémoire bien courte sur ses actes délictuels passés… Ridiculisé à vie dans toute l’Amérique du Sud, on devine que le petit hollande avait enfourché son valeureux scooter dans les rues de Paris, pour aller se consoler dans les bras de sa belle Julie… Desproges en aurait sûrement conclu que même malheureux, le toutou finit toujours pas remuer sa queue.

22 mai 2021 : européistes cherche quartier de ville pour vaccination forcée suite à nouveau variant – urgent – stop. Sachant que de toute façon, un virus mute naturellement pour s’adapter et survivre, et ce depuis la nuit des temps, on nous sort maintenant la carte « mutant de ville » pour écouler les stocks. Et quand les 33000 communes ne suffiront plus, on nous sortira un variant par quartier ?

« On » nous affirme maintenant que les anticorps produits triendraient 13 mois dans l’organisme, ce qui suppose donc qu’il faudrait se faire revacciner chaque année. Mais comme chaque année, on aura de nouveaux variants, peut-on croire à un vaccin miracle qui convrira tous les cas, et ce alors qu’on n’a jamais été foutu de faire un vaccin universel pour la grippe, connue pourtant de très longue date, sans même parler des autres affections…

On va encore tolérer combien de temps ces rétrocommissions et conflits d’intérêts évidents des fils/filles de Rothschild et de leurs homologues médecins et urgentistes de l’assemblée nationale ? Le tout vaccin est une imbécilité monumentale, et c’est une évidence. Et puis ils sont où les hôpitaux, les matériels, les personnels supplémentaires pour gérer correctement les patients qui en ont besoin ? Pendant que l’UE dépense des milliards en vaccins, elle refuse à la France qu’elle prenne le moindre sou pour garantir son système de santé de base !

On file du fric en milliards à des pays qui nous crachent dessus, on s’endette sur 10 générations, on ruine l’avenir de notre pays, tout ça pour une maladie qui est très loin de la léthalité d’un ébola, et dont les principales victimes restent les personnes âgées diminuées !

Mais qui va soigner enfin ces politiques devenus de véritables malades mentaux en puissance ?

21 mai 2021 : l’application StopTesRêves pour smartphone a donc déjà coûté plus de 7 millions d’€ à l’état, avec une facturation mensuelle de 200k€-300k€ qui continue, pour un résultat qui de toute évidence, n’a pas la moindre incidence sur l’épidémie elle-même !

Bien entendu, la propagande eurofasciste veut nous faire croire que l’application aurait été téléchargée des millions de fois, sans préciser si le dit chargement était volontaire ou forcé (il semble, en effet, que certains aient vu l’application s’installer sur leur smartphone, « à l’insu de leur plein gré »), et de toute façon, « télécharger » ne veut pas dire « utiliser ». C’est là où les mots ont encore leur sens, et heureusement…

Saluons donc notre IVè Reich bruxellois, et son initiative de traçage PEPP-PT (Pan European Privacy-Preserving Proximity Tracing) sous la houlette des GAFAM, lesquels lui ont développé une API « sur mesure » – gratuitement, parce que c’est des copains, et peut-être surtout parce que l’UE n’a pas touché pas à leur juteux business sur smartphone, avec une CJUE qui a annulé l’amende de 13 milliards d’apple quelques mois en arrière. Quand vous sodomisez vos clients en centaines de milliards d’€, vous pouvez bien lâcher un petit geste commercial de temps en temps… Ça fait toujours plaisir aux pigeons.

Cela étant, précisons que l’UESS n’est pas en reste côté traçage. Avec la puce 3G ECall dans nos véhicules, installée sans aucun consentement ni information des consommateurs, on se doute qu’il sera demain très facile de suivre en permanence les véhicules via Gallileo, et d’aller voir/écouter ce qui se dit dans l’habitacle, censé être privatif. Adolf en rêvait. L’UE l’a fait.

Quant à la France, qui a fait appel à l’INRIA pour développer un protocole particulier nommé ROBERT, on aurait pu croire que pour une fois, elle aurait un peu défendu la vie privée de ses cons-citoyens. Que nenni : l’application collecte bien plus de données que prévu… Quant à savoir ce qui en fait ensuite – mystère.

Enfin, outre le monde associatif mis en berne depuis plus d’un an, avec des situations financières parfois impossibles à gérer, une autre info intéressante est que le COVID a déjà tué 10% de nos discothèques. Mais ce n’est pas grave puisque notre Adolf vient tout juste de donner un pass culture de 300€ aux 18 ans pour se cultiver (et draguer accessoirement le futur électeur) ! Qu’ils aillent étudier au lieu de forniquer, les bougres ! Comme si les jeunes allaient se priver de se retrouver demain et de faire la fête – il n’y a décidément que ces vieux cons qui n’y comprennent toujours rien aux NTIC !

18 mai 2021 : petite parenthèse indépendante de la crise sanitaire – mais je ne voulais pas faire un article spécial dessus – on apprend ce jour qu’un député espagnol s’est fait suspendre par twitter pour avoir oser prétendre « qu’un homme ne peut pas tomber enceinte, il n’a ni utérus, ni ovules », message assimilé à un « discours de haine » par la plateforme… Hier on apprenait également que TV libertés, média très critique de la politique vaccinale, avait vu une nouvelle fois son compte youtube censuré pour une semaine. Son crime ? Avoir oser ré-interviewer Me Di Vizio, avocat spécialisé dans le médical, qui pose beaucoup de questions dérangeantes pour notre cher gouvernement eurofasciste… Pour moi il n’y a aucune surprise dans ce comportement anti-démocratique des GAFAM, qui sont devenus les censeurs du web, et travaillent main dans la main avec les mafieux de tous bords. J’ai essayé dans ce blog de faire comprendre, depuis quelques années déjà, le danger évident que représentent ces chevaux de Troie de la CIA pour nos démocraties. Et à part un Frexit qui permettrait de couper les ponts, et de repartir à zéro, il n’y a aucune autre porte de sortie réaliste – fin de la parenthèse.

17 mai 2021 : Après la guerre. C’est en l’occurence ce qu’on retiendra de l’annonce du futur vaccin « de rappel » chez Sanofi, présenté fièrement comme la riposte française pour « l’honneur », face aux vaccins américains, russes et britanniques !

Sauf que…

Sanofi n’est déjà pas la première société française à avoir conçu un vaccin anti-COVID, puisque la startup nantaise Valneva, financée par les Britanniques, annonçait déjà son produit pour l’automne, vaccin que la France ne pouvait acheter puisque l’UESS le lui interdisait, et que de toute façon, les britanniques ayant financé les travaux de la firme, ils étaient logiquement prioritaires pour en tirer les bénéfices ! Tout comme l’AstraZeneca en fait, société également financée par le contribuable britannique.

L’incompétence et l’imprévoyance crasses de nos clowns européistes s’est donc une fois de plus illustrée au niveau planétaire, et ce n’est pas fini, puisque qu’après avoir jeté l’AstraZeneca qui coûtait 2€ la dose, nos illustres gestionnaires viennent de recommander quelques 1,8 milliards supplémentaires de Pfizer, à 20€ la dose, qu’il va bien falloir écouler en priorité…

Face au « business plan » d’invasion américain, Sanofi récoltera donc au mieux quelques miettes, et encore : si Angela et ses copains teutons veulent bien laisser un petit budget européen pour leurs carpettes françaises.

20€ x 1,8 milliards donc – encore un magnifique pactole de plus pour les fonds de pension US, qui manquera cruellement pour payer nos propres retraites dans les 20 ans qui viennent. Mais ce n’est pas grave, puisque l’UE prévoit déjà de nous faire bosser jusqu’à 70 ans. Un bon retraité européen est un retraité mort : seul le retraité américain friqué a le droit de vivre vieux.

Et toujours pas de nouvel hôpital, de nouveaux lits, ou de nouveaux soignants : l’UE continue de plus belle sa politique de destruction sanitaire, prévue noir sur blanc dans les GOPÉ 2019 et précédents, et ce malgré la crise. On retrouve là le principe de base des technocrates qui dépensent l’argent des autres : ne jamais revenir en arrière ou modifier le plan si on s’aperçoit qu’on a fait les cons : toujours aller jusqu’au bout, même si c’est absurde !

Rappelons que le PIB français ne suffit déjà plus à absorber les intérêts de la dette !

Et avec le fils de Rothschild, et son plan d’urgence pour handicapé mental, qui promet 40 milliards de l’UE, qu’on ne pourra même pas dépenser comme l’on veut, en oubliant de préciser que ce nouveau prêt va nous en coûter 78 à rembourser – sans les intérêts – on est rentré de plein pied dans l’ère d’Ubu Roi.

Vivement le Frexit, qu’on quitte cette maison de malades mentaux qu’est l’UE, et qu’on arrête les frais tant qu’on le peut encore !

Retraite mortuaire

17 mai 2021 : un article très intéressant où un eurodéputé ose affirmer que « la Commission européenne voudrait porter l’âge du départ à la retraite à 70 ans« , ce qui est quelque part un secret de polichinelle. Bruxelles n’a de cesse de détruire à la fois les indemnités chômage, en « poussant » les esclaves à adopter un travail forcé, et souvent mal rémunéré, et à la fois de repousser l’âge de la retraite, si possible au delà de l’espérance de vie, car un « bon » retraité est un retraité mort. Sauf si c’est un copain, bien entendu !

D’aucun en tireront donc la conclusion logique qu’il ne sert donc à rien de déclarer ses revenus au blanc, puisqu’il n’y aura plus de retraite pour les pauvres, seulement pour les riches. Saluons M. Luc Ferry au passage, qui ne peut se contenter de ses quelques 3000€ de retraite de l’éducation nationale, et ce même après avoir touché des dizaines de milliers d’autres pour un poste non occupé. L’hypocrisie de ce sale type qui appelait hier à tirer sur les gilets jaunes est presque un appel ouvert à la guerre civile. Car M. Luc Ferry oublie sans aucun doute toutes les autres retraites qu’il perçoit, le cumul maximal de mandats, dans cette génération de politicards, étant le jackpot par défaut.

La France des privilégiés contre la France paysanne – retour direct en 1789.

On ne compte plus les trentenaires retournant chez leurs parents parce que pas de moyens, et inutile de dire que quand vous n’avez pas d’argent, vous ne faites pas de gosses. L’énorme baisse de natalité en 2020 (-13%) parle d’elle-même, et dame nature ne changera pas demain ses lois malgré la PMA : à partir de 40 ans, la ménopause aidant, il devient difficile sinon impossible de procréer pour une femme.

Le grand remplacement n’est pas qu’une théorie. Même le Japon, pays pourtant ultra-fermé jusqu’alors, a été obligé d’ouvrir les vannes de l’immigration il y a une vingtaine d’années, et il n’est plus rare d’y trouver aujourd’hui des « Hâfu » (métis), là où la génération précédente méprisait ouvertement les couples mixtes.

La France qui fait des gosses aujourd’hui, c’est majoritairement la France des fils à papa et des filles à maman, qui disposent d’un capital sur lequel ils peuvent s’appuyer. Il est clair que partir dans la vie à 18 ans avec 100k€ en poche et sans diplôme offre d’autres perspectives que de partir dans la vie avec un diplôme mais sans argent. Et n’oublions pas non plus que tout a été fait en France pour ne surtout pas toucher aux droits de succession, la mort d’un individu étant pourtant le seul moment où l’on peut effectivement « taxer » à sa juste valeur le capital cumulé et réel de la personne.

On tiendra aussi compte des statistiques du secours populaire : +45% en 2020 ! Avec des files d’attentes filmées par des journalistes, ne laissant aucun doute sur la réalité d’un fait largement occulté sur le plan médiatique.

Ajouter à cela que les riches sont ceux qui optimisent le plus et paient le moins d’impôts, et vous comprenez qu’à un moment donné, le pauvre va sortir sa hache, et venir rappeler au riche qu’il a aussi le droit d’exister. Les gilets jaunes, c’est des gentils qu’il est facile de mutiler et de massacrer dans la rue, en toute impunité, avec la milice de Vichy. Mais il y a aussi des armes à feu en circulation en France, et il n’est pas rare qu’on découvre de véritables arsenaux pleinement fonctionnels chez des particuliers…

La multiplication des meurtres de patrons, par d’anciens salariés ces dernières années, en dit également long sur le climat social dans les entreprises. On pourra toujours invoquer une « bouffée délirante » des auteurs, certes, mais entre ceux que l’on jette à la rue, et qui n’arrivent pas à trouver de travail en la traversant, sûrement parce qu’ils n’ont pas de quoi se payer un « costard », et ceux qui explosent sous la charge de travail, défiant le burn out chaque jour à coup de pharmacopée, et notamment de somnifères, on voit bien qu’il n’y a pas d’équilibre, et que tout le monde est perdant. Que les charges sociales sont trop élevées en France est un fait certain. Cela étant, si l’UE ne poussait pas la France à privatiser tout ce qui rapporte de l’argent à l’état, on pourrait commencer à rééquilibrer la balance.

Bref, le danger d’une guerre civile se rapproche, et de plus en plus d’éditorialistes de le dénoncer.

Tout cela pour dire que ceux qui croient encore cotiser pour leur retraite aujourd’hui sont des imbéciles qui se retrouveront le bec dans l’eau. Bruxelles ne travaille que pour les riches – il n’y a pas le moindre doute sur la question. La génération actuelle des 40-50 ans est juste en train de rembourser les juteuses retraites de ses parents, en sacreifiant la sienne. Elle n’aura droit à rien, comme les générations plus jeunes et non aisées.

Quant aux imbéciles de Bruxelles qui s’imaginent que les gueux vont encore les remercier pour survivre avec un salaire minimum, ils ne s’imaginent pas à quel point les balles vont voler. Parce que la France n’acceptera JAMAIS d’être transformée à la grecque, et que toutes les lois du monde, visant à faire peur aux gueux qui oseraient agresser les politiques ou leur milice, n’arrêteront pas des gens qui n’ont plus rien à perdre, et qui seront déterminés à solder leurs comptes avec les fils et filles de Rothschild !

Il est plus que temps de sortir le plus vite possible de cette UE fasciste, devenue complètement débile, et de reprendre pleinement les rènes de notre pays en main, si on veut éviter la catastrophe qui s’annonce, et que tout le monde paiera, d’une manière ou d’une autre.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France libre !

Négation conceptrice

14 mai 2021 : je suis tombé ce matin pantois sur un début d’article payant qui, pour une fois, n’est pas directement lié à l’UE, mais qui témoigne bien d’un problème de société dont il va falloir sérieusement s’occuper, où des gens qualifiés de « normaux », « adultes », et à priori « responsables », adoptent une attitude de gamin venant jouer les victimes innocentes, et demandant au reste de la société d’assumer leurs conneries, ce qui n’est pas tolérable.

On va donc parler de sexe, disons les choses crûment, et des coucheries d’un soir, dont Monsieur ou Madame ne veulent pas assurer les conséquences, à savoir : un gamin né dans le feu de l’action.

Que la société prenne en charge des enfants dont les parents sont décédés, mentalement instables ou dangereux, où dont les parents ne peuvent assurer financièrement les besoins primaires, parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, soit. Personne ne remettra en cause cette solidarité nationale – qui a existé de tout temps, et qu’on peut qualifier de « naturelle ».

Mais le problème qui courre depuis des années, et notamment avec l’immigration, et des gens provenant de pays dans lesquels la femme n’est rien d’autre qu’un poule pondeuse bonne à faire la cuisine et le ménage, c’est que de plus en plus d’adultes procréateurs ne savent plus tenir leur bite ou leur vagin, ce qui ne serait pas un problème en soi s’ils assuraient ensuite le fruit de leurs amours réelles ou supposées.

Arrêtons l’hypocrisie : Tinder et autres sites de rencontre ont rendu la baise d’un soir plus facile que jamais, et quand certains avancent le chiffre de 17 partenaires sexuels en moyenne dans une vie, il faut se poser des questions. On a quand même aujourd’hui des moyens de contraception efficaces, et tout homme/femme connaît les risques inhérents à une pénétration sans protection.

Pour en avoir croisé, il est vrai que certains hommes se plaignent de s’être fait avoir par une femme qui leur a fait un gosse soit de face, soit de dos, comme cela semble être le cas dans cet article. Mais même face aux « arguments » féminins les plus convaincants, baiser reste un choix personnel, et donc une décision à assumer.

Idem côté féminin : venir se plaindre de s’être fait engrosser n’est pas plus recevable dans le cas d’une relation conssentie. Et autant je peux concevoir que nombre de femmes sont victimes d’abus à sanctionner, autant je n’ai aucun doute que certaines exploitent habilement le filon du viol pour faire d’une pierre deux coups (c’est le cas de le dire…), et certaines plusieurs fois de suite pour toucher les allocs en sus.

Bref, il serait peut-être temps d’ajouter un gros chapître sur l’éducation sexuelle et les mœurs en France, autant pour les français de souche que pour des immigrés qui de toute évidence, n’ont pas compris que nous ne sommes pas dans un califat, et que si la France interdit la polygamie, c’est qu’il a aussi une bonne raison !

La drague de rue n’est pas plus acceptable sur le plan éthique, et démontre bien les problèmes psychologiques de certains hommes, qui confondent vagin féminin et trou de chantier à combler. On pourrait en dire autant de femmes qui confondent les hommes avec des bourses sexuelles ou pécuniaires, pour ne pas dire des retraites anticipées de 20cm.

L’éducation sexuelle ne devrait pas se cantonner à l’aspect « mécanique » de l’acte, mais expliquer clairement aux ados qu’un homme ou une femme sont un peu plus qu’un ensemble d’organes visant à se reproduire comme des lapins. Et là, les années passent, et on a vraiment cette mauvaise impression que l’éducation nationale n’a pas intégré ces schémas pourtant basiques dans l’éducation des ados. L’explosion des familles recomposées n’est pas juste un phénomène du à l’argent. Il est dû avant tout à des gens qui cèdent désormais trop facilement à leurs pulsions de séparation et relations adultères. Il serait peut-être temps d’y remédier ?

Quand aux adultes qui refusent d’assumer leurs actes, qu’ils aillent se faire foutre : c’est trop facile de jouïr sur le dos de la société, et il est tout à fait normal de payer les conséquences de ses actes, y compris quand on décide de refourguer son enfant à la DASS !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

C’est un copain

12 mai 2021 : OCDE et FMI se rejoignent, pour une fois, en demandant ce jour aux pays de la planète de taxer un peu plus nos amis les riches, dont 10% détiennent 50% du capital en France, dans un article qui rejoint ce que tout économiste de base sait par essence : quand l’argent ne circule plus, et est détenu par une minorité, ça va ne peut que mal se passer pour la suite.

Rappelons en parallèle que notre fils de Rothschild a fait exactement l’inverse, en supprimant l’ISF au début de son mandat, et en nous expliquant qu’il ne faut surtout pas taper sur ces généreux et sympathiques investisseurs ! Et tant pis pour ces gilets jaunes qui défilaient en demandant de pouvoir vivre décemment. Il suffit d’observer ceux qui pointent à la soupe populaire : 50% d’augmentation en un an, à plus de 300% ! Faut-il en rajouter ?

La crise va pousser nombre de sociétés à mettre la clé sous la porte, ou à licencier en centaines de milliers. Tout le monde le sait. Mais ne touchons surtout pas à ces riches dont les intérêts des comptes bancaires suffisent à vivre toute l’année à la plage, et dont la seule préoccupation le matin en se levant est de savoir si leurs actions ont encore pris de la valeur dans la nuit.

Deux mondes différents dans une même société. Sauf qu’à l’inverse des anglo-saxons, qui trouvent normal ces disparités, le peuple français est fondamentalement égalitaire, et ne supporte pas qu’une bande de mafieux à cols blancs couvrent les agissement éthiquement honteux de cette caste de nantis. En outre, rappelons qu’on a demandé aux français de sauver les banques quelques années en arrière. Il eut été tout à fait normal de les privatiser dans la foulée, et de redonner aux français ce qui leur appartient.

Mais non : l’Absurdistan continue. On privatise les profits et on mutualise les dettes, vieille recette des années 80 post-glorieuses, qui n’a pas changé depuis, et explique aussi en bonne partie pourquoi les « sans-dents » en ont plus que marre des dirigeants eurofascistes et de leurs banquiers pourris.

Ne comptons pas sur les européistes pour changer la donne : ils sont les premiers à manger la bonne soupe.

Seule l’UPR a une chance de pouvoir nous délivrer de ce système, parce que l’absence totale de médiatisation et le boycott du CSA prouve bien que nous sommes le seul parti qui ne pas parti du sérail.

Sur ce vive le Frexit, et vive la France Libre !