Piquez les tous (acte 8)

22 janvier 2022 : il faudra quand même un jour que la presse française revienne sur terre et arrête de reprendre en cœurs la propagande des labos. Continuer de qualifier un produit en phase de test de « vaccin » n’a plus aucun sens quand le composé échoue lamentablement à protéger de l’infection, ce qui est quand même – certains l’auront peut-être oublié – la définition et le but même d’un « vrai » vaccin…

Ensuite on ne peut pas soutenir décemment que si le produit échoue à protéger de la maladie, il va miraculeusement protéger des formes graves de cette dernière… Un peu de bon sens ne nuit pas à la santé ! Je ne nie pas que le produit avait un effet sur le variant anglais, stats à l’appui. Mais déjà avec le delta, la corrélation devenait très discutable. Et avec l’omicron… Là, c’est ouvertement devenu du foutage de gueule. On ne peut pas prétendre, avec 500000 contaminations (attention à ce chiffre, toujours gonflé par la verrue pour faire passer sa pilule),que le produit protègerait encore de quelque chose. Et c’est même tout l’inverse, puisqu’on observe que la majorité des cas d’omicron surviennent… chez les injectés !

C’est ainsi d’autant plus abject de prétendre ensuite qu’il faudrait deux doses pour protéger quelque chose, avec que la troisième n’a servi à rien, comme on le voit à ce jour, et que la quatrième est déjà dans les tuyaux… Même Israël commence à se calmer – c’est dire !

Mais la réalité n’arrête pas la fiction. Déjà on infantilise encore et toujours le patient à coup d’effet nocebo sorti du chapeau, reniant les milliers de morts et pronostics vitaux engagés suite à l’injection à J+1, sans parler des effets largement minimisés les 15 jours suivants. Et la presse eurofasciste de déjà nous vendre le prochain spray miraculeux made in France, la prochain pillule miraculeuse made in USA, comme toujours autorisée à la va-vite – et tant pis pour les cobayes de service !

En deux ans, ils n’ont rien appris de leurs erreurs, et continuent donc d’emmerder toujours plus les français, comme la machine technocratique à normes dont ils sont les rouages oppressants, avec ce qui n’est déjà plus qu’une simple grippe commune. Dixit nombre de nos voisins qui ont levé les restrictions sanitaires et laissent la nature faire son travail et reprendre ses droits.

Enfin on notera la supercherie immonde de nos dirigeants, qui n’arrivent même pas à réactualiser les chiffres journaliers réels sur leur propre plate-forme, et ce depuis plusieurs jours, prouvant bien le besoin de manipulation pré-électoral atteint.

21 janvier 2022 : « Sieg heil für Europa ! » – c’est en substance ce que vient de s’esclaffer en cœur l’ersatz de conseil constitutionnel, qui a osé revalidé le nouveau pass de nos eurofascistes, démontrant définitivement qu’il ne sert plus à rien, et que lui aussi adore « emmerder » les français. Non seulement nous naviguons à contre-courant total des autres pays proches. Mais la tentative de justification ne convaincra aucun français : M. fabius et Cie devront payer très cher leur forfaiture. Et on ne se contentera pas de 8 mois de prison comme pour guéant dans l’affaire des sondages de sarkozy, lequel devrait pourrir en prison pour le restant de ses jours après nous avoir trahi en 2008 en allant signer le Traité de Lisbonne contre notre référendum de 2005…

Pendant ce temps là, les autres euronazis s’inquiétent de voir un milliardaire véreux pousser son poulin dans la campagne, alors qu’eux même font barrage pour empêcher notre mouvement et son président de s’adresser librement aux français ! Mieux encore : alors que les eurotarés valident l’obligation des cafetiers et restaurants à jouer à la gestapo de service, les mêmes s’affranchissent de toute contrainte dans leurs prochaines meetings politiques ! Comme ils s’affranchissent régulièrement de porter le masque dans leurs partis de de bunga-bunga !

20 janvier 2022 : jamais l’exécutif n’aura créé autant de malades mentaux que ces 2 dernières années. On a ainsi appris ce jour que la soit-disante agression d’un « injecteur » en Alsace était en fait l’auteur… du soignant lui-même ! Précisons que le jour où l’information était sortie, le flot de haine déversé sur internet envers les anti-ARN avait été largement alimenté par la propagande eurofasciste. Et nul doute que les démentis de ces mêmes torchons ne pleuvront pas aujourd’hui…

Pendant ce temps-là, un chirurgien pleureur vient alerter que les opérations reportées se paieront cher, mais évidemment, pas un mot sur les GOPÉ de Bruxelles qui continuent de supprimer des lits ce jour en mettant l’hôpital sous pression. Les français ne doivent pas faire le lien de causalité entre notre appartenance à l’UE et la situation ubuesque d’un pays riche comme le notre, qui gaspille des centaines de milliards en tests de confort, et n’est plus capable de prendre correctement en charge ceux qui ont réellement besoin. J’ai entendu le chiffre hallucinant d’1 milliard et demi par mois pour les tests. Ça en fait déjà quelques nouveaux hopitaux…

Et très étrangement ce jour, on constate la « chute libre » effarante des statistiques de contamination, juste au moment où l’exécutif a fait passer en force, comme à son habitude, son nouveau pass nazitaire. Comme disait Pierre Desproges dans ses minutes de M. Cyclopède : « Étonnant, non ? ».

L’autre cible de nos débiles, ce sont les fraudeurs de pass, y compris les soit-disant « repentis », qui n’ont rien à se repentir du tout : le choix de jouer les cobayes est censé juridiquement être 100% libre et non contraint, ce qui n’est plus le cas depuis longtemps, au point que même l’OMS s’en est déjà émue. J’ai adoré le médecin FDP et son « Ces gens-là sont aussi des victimes. De l’ignorance, de la désinformation.. ». Je rappelle qu’après 2 ans, les conflits d’intérêts des médecins médiatisés ne sont toujours pas inscrits en clair sur les écrans lors de leurs interventions. Idem côté études scientifiques sorties du chapeau, avec la complicité du Lancet ou d’autres. Et fuck la Charte de Munich et sa déontologie journalistique. Et fuck la Science et sa critique de la raison pure !

Il ne peut y avoir de consentement libre et éclairé avec des journalistes et des scientifiques menteurs et manipulateurs. Et toute cette farce n’a de toute façon qu’un but : ne surtout pas rendre la vaccination obligatoire, ce qui engagerait la responsabilité directe des charlots.

Autre info intéressante du jour : que nous coûtent les assassins de Mc Kinsay, qui ont clôt leurs poursuites judiciaires dans la crise des opiacés aux USA (400 000 décès en moins 20 ans – 2 millions d’américains rendus dépendants) avec seulement 573 pauvres millions de $ ? Les petits cons viendront certes nous faire remarquer qu’ils n’ont pas été condamnés en dur – et alors ? Cela n’enlève rien au caractère répréhensible et déontologiquement pourri de ce cabinet de toilette !

De notre côté de l’Atlantique, un début de réponse apporté ce jour par deux sénateurs, avec la précision importante que ce cabinet de cons-seils nous a déjà coûté 13,5 millions d’€. Pour des résultats de toute évidence nuls côté éducatifs, et tout aussi nuls côté sanitaire, comme les français l’auront largement constaté ! De toute évidence, dans la famille fabius, la santé, c’est une grande passion ! Après s’être voté une loi d’exception pour exonérer les œuvres d’art et s’en foutre plein les pognes en tant que marchand d’art, la famille fabius s’est donc diversifiée dans la santé ! Sang contaminé pour le père – crise sanitaire pour le fils ! Le champagne/homard coule à flot dès le petit déjeuner, et le contribuable français continue de payer ! Si c’est pas beau la vie !

Et notre presse eurofasciste de remettre une derrière fois le couvert ce jour, en nous avouant maintenant que la contamination protège plus que l’injection, tout en nous ressortant le sempiternel discours des cas graves. Le petit problème pour ces religieux de l’acupuncture, c’est qu’on en est à 4% de delta en baisse, soit encore 15000 cas/jour, et 96% d’omicron en hausse soit 290000 cas/jour, et là, pour ce dernier, on a bien du mal à trouver des décès liés à la maladie…

La fin de l’épidémie est là, et non : rien ne justifiera le vote par correspondance, que nos eurofascistes rêvaient de mettre en place pour tricher plus silencieusement.

Le plus beau restera le discours des cuisines castex, venu brader le produit : « ceux qui feront leur première dose d’ici au 15 février pourront bénéficier d’un passe vaccinal valable s’ils s’engagent à faire la deuxième dose un mois plus tard et à se tester. » Promotion 15% si vous achetez 2 lots ! Si les guignols ratent l’occasion d’en faire un sketch, là, ce serait dommage.

18 janvier 2022 : la petite saucisse allal est donc venue remuer la queue ce jour, trop heureux de voir son parti eurofasciste avoir encore littéralement enc… les français avec un énième pass nazitaire, renommé pour l’occasion, comprenez : encore plus ségrégationniste que le précédent.

Et alors qu’on nous annonce un énième produit américain, sur lequel personne n’a de recul (comprenez : recherche cobayes désespérément), les produits russes et chinois sont toujours snobés par pur dogmatisme !

Mais est-il seulement encore nécessaire d’injecter des produits en phase de test, quand on observe un variant devenu endémique, et qui représente ce jour 95,56% des contaminations ? Il reste 0,16% pour le Beta+Gamma (autant dire qu’il faut vraiment ne pas avoir de chance pour se choper un de ces deux là). Quant au Delta, il en est à 4,38% en baisse rapide, ce qui laisse à penser que dans un mois, il ne pèsera plus rien dans la balance…

Le virus évolue certes, et d’autres variants verront le jour. Mais comme l’a expliqué le Pr Raoult, toutes les épidémies finissent par s’épuiser, avec des variants endémiques de moins en moins dangereux. Et c’est bien ce que nous sommes en train d’observer.

Tout le monde (sauf les euronazis et le PDG de pfizer) a compris que la pandémie est finie – nous rentrons dans une autre phase : celle où il faudra vivre avec un énième virus de la grippe, pour le moment encore un peu plus virulent que la moyenne, mais finalement pas plus méchant.

L’humanité en a vu d’autres…

17 janvier 2022 : encore un jeune atteint de myocardite pour rien, comme 919 autres déclarés, sachant que ce nombre est sûrement sous-estimé, comme toujours. Merci à Midi Libre de briser l’omerta. On rappelle que l’injection des enfants n’a aucun sens, vu les très faibles cas mortels recensés, et que pfizer s’est arrêté dans son étude d’autorisation temporaire de mise sur le marché à 2 doses. Au-delà, c’est l’inconnue, et le cobaye de jouer pleinement son rôle.

Sinon comme je le disais hier, et c’était gros comme une maison : notre virus préféré a donc attendu le vote du « pass vaccinal », hier après-midi, pour très étrangement commencer sa décrue ce matin… Et le patron de pfizer trop content de revenir en France produire sa merde – on imagine bien les dessous de table qui ont déjà circulé. Pour couronner le tout, les toutous eurojournalistes de mossad-tv nous ont pondu comme à leur habitude un article sans fond, voulant prouver l’efficacité de l’injection sur les cas… de l’été dernier ! C’est oublié que si les statistiques prouvent effectivement que l’injection avait un sens avec le variant alpha, ce que je ne nie pas, c’était déjà beaucoup moins « visible » avec le delta, moins létal que son parent. Et aujourd’hui, ça n’a plus aucun sens avec le omicron, devenu un simple rhume pour la majorité des contaminés ! Bref, le Drahi continue sa propagande, et ce n’est pas par hasard.

Ce jour un autre article destiné aux autorités israéliennes (qui pourrait parfaitement se dédoubler pour nos propres guignols), provenant d’un immunologue réputé de Tel Aviv, est donc venu « casser » du bois comme jamais sur le dos des politiques véreux, assoiffés – je cite – « de pouvoir, d’argent et de contrôle », et dénoncer les effets dévastateurs des politiques publiques entreprises. Devant le parallèle évident des décisions en France, personne de sérieux n’ira croire à un simple hasard de circonstance.

Autre info intéressante : ça commence à puer sérieusement pour le Dr fauci aux USA, lequel semble décidément un acteur très intéressant à suivre. Ainsi le rapport militaire du Major Joseph Murphy fait état de « la suppression de remèdes potentiels, comme l’ivermectine et l’hydroxychloroquine », et dénonce le mensonge sous serment du Dr.

Et le rapport de préciser « très clairement que l’ivermectine identifiée comme curative en avril 2020 agit pendant toutes les phases de la maladie, car elle inhibe la réplication virale et module la réponse immunitaire. »

Inutile de préciser que si ce rapport se confirme, ça va chauffer !

Dans tous les cas en France, il conviendra aussi de balayer devant notre porte, car aucun citoyen ne peut accepter que les délibérations de ce pseudo-conseil de défense, qui nous pourrit la vie depuis 2 ans, soient mises sous secret pendant 70 ans. Il y a des têtes à couper, et nous n’attendrons pas jusque là qu’elles meurent tranquillement de vieillesse dans leur lit douillet. On parle bien d’assassinats en bande organisée et de crime contre l’humanité, où l’on n’hésite plus à sacrifier des jeunes en bonne santé, pour sauver quelques vieux en fin de vie – et fait aggravant : à un moment donné où toutes les données confirment la baisse de létalité du virus.

16 janvier 2022 : avez-vous remarqué qu’omicron est un virus très intelligent ? Il a ainsi « explosé » le nombre de cas juste avant la transformation du pass nazitaire en un autre pass nazitaire, et je parie déjà que juste après le vote à l’AN ce lundi, le nombre de nouveaux cas stagnera ou commencera à baisser significativement. On va bien voir dans la semaine qui vient…

Sinon c’est au tour de la dépêche de présenter les candidats à la présidentielle. De toute évidence, ça a du vraiment leur « arracher la gueule » de citer François Asselineau, mis comme par hasard en dernière place, et dont on remarquera qu’il a le moins de lignes allouées dans l’article. Seul progrès notable : notre président n’est plus cité dans les « petits » candidats. Il n’en reste pas moins que la Constitution ne reconnaît pas de « petits » ou de « grands » candidats, et que pour le moment, techniquement parlant, personne n’a ses parrainages. Donc encore un article qui ment, qui détourne, qui gruge les français, au lieu d’attendre le retour des parrainages.

En outre, pas un mot sur l’amendement rejeté à l’AN qui stipulait qu’il n’y aurait pas besoin de pass pour aller voter, et ça, c’est très inquiétant, parce qu’il est évident que le vote par correspondance ne pourrait mener qu’à la triche et la fin pure et simple de la démocratie.

15 janvier 2022 : grosse surprise ce matin : c’est donc au tour de 20 minutes de faire le salut romain en criant « Heil UE ! Hurrah für das EuroReich ! », avec un article sensé présenter les candidats à la présidentielle, en oubliant, comme par hasard, notre président François Asselineau et l’UPR. Magnifique manipulation d’opinion en règle, démontrant une fois encore, et sans la moindre ambiguïté, qui est l’opposant réel à l’oligarchie, et qui en est le complice (et le lèche-cul).

Plus grave encore : cela fait quelques jours maintenant que les pages facebook de l’UPR de son président semblent avoir tout bonnement disparu ! Je ne serai pas surpris d’apprendre qu’elles aient été tout simplement supprimées, vu la puterie actuelle de facebook, qui censure avec acharnement tout opposant politique, gilets jaunes ou citoyens ordinaires. On va encore attendre la confirmation officielle, mais censurées ou pas, de toute façon, il faudra bien un jour que les français comprennent que ce réseau n’a rien de social, et que zurckenberg vend surtout les données recueillies à la NSA et autres agences de renseignements américaines, trop heureuses d’avoir un renifleur de braguettes aussi efficace.

Pendant ce temps-là, l’escroc le maire nous fait le coup de l’augmentation du Livret A à 1%, alors que l’inflation a dépassé les 2%. Autrement dit : l’état vole littéralement 1% à ceux qui épargnent pour tenter un jour de se payer quelque chose. Ce même état qui a supprimé l’ISF – pas assez rentable selon lui. Quant au « ruissellement » de cette suppression, vous pouvez toujours aller la rechercher à l’arrêt de Montcuq – aucun prolo n’en a vu la couleur.

Saluons également en cette fin de crise l’arrivée soudaine d’un vaccin français sorti tout droit du chapeau. Malheureusement pour nos acupuncteurs en série, quel anti-ARN ira se faire piquer pour ce qui est devenu un simple rhume ? Partout omicron signe la fin de la récrée avec une immunisation naturelle de la population. On en est ainsi à 286238 contaminations/jour pour à peine 213 décès/jour sur la semaine écoulée, et toujours avec plus de 85% de personnes âgées dans le lot… Beaucoup plus amusant, et surtout dérangeant pour l’oligarchie : ce sont les vaccinés qui semblent en première ligne pour se choper le nouveau variant ! Ça donne clairement pas envie de jouer les cobayes du labo français (ou d’un autre), surtout quand on mesure les résultats minables des produits actuels autorisés !

14 janvier 2022 : quand les fossoyeurs de l’économie font semblant de se repentir, alors qu’ils savent qu’il est impossible de modifier les traités d’une machine nommée UE, devenue complètement folle !

13 janvier 2022 : l’euronazi estrosi ne sait plus quoi inventer pour se faire haïr d’une bonne partie des niçois. Voilà donc que le copain à barbier voudrait supprimer l’assurance chômage aux non-injectés. Ne cherchez pas un quelconque rapport entre la santé et le chômage ici : il n’y en a aucun – on est juste dans le dogme eurofasciste le plus arien du genre, façon « La chute ».

Ainsi l’enfoiré fait juste sa chasse à ceux qui n’ont ni costard ni rolex, et qu’il aimerait bien pouvoir chasser de sa ville de bourges. Ce n’est pas un cas isolé. Les appels à la haine des traîtres à la Nation envers leur bouc émissaire se multiplient ces dernières semaines, et les eurojournalistes lèche-culs sont trop heureux de relayer ainsi la propagande de leurs maîtres respectifs.

Jusqu’au jour où les balles voleront – et on imagine qu’à ce moment là, ils auront encore le culot de dire qu’ils ne l’ont pas cherché… Non sérieux : on condamne des gens pour des appels à la haine, et on laisse des politiques publics s’exprimer ainsi ? C’est délirant !

12 janvier 2022 : nous y sommes : la police allemande a donc détourné l’appli covid dans une enquêtes quelconque, démontrant bien à ceux qui en douteraient encore le potentiel de surveillance généralisée que représente cette merde numérique.

Pendant ce temps, la Verrue s’invente des chiffres toujours plus ubuesques, comprenez : de plus en plus éloignés des stats officielles, déjà bien trafiquées. Maintenant quand on passe de 200000 à 1 million, il y a quand même un putain d’écart type qui explose, démontrant bien la psychose atteinte chez LREM & Cie. On sent bien ici tout le nazillon de service de mère UESS, qui veut faire passer son Ausweis à tous prix, et qui est prêt à toutes les bassesses pour y arriver.

Dans la même lignée des traîtres à la Nation, saluons ce jour les sénateurs demandant publiquement la tête du Pr. Raoult, lequel n’est pas aller par le dos de la cuillère dans sa dernière interview, expliquant scientifiquement pourquoi la vaccination de masse a été une connerie sans nom, chiffres à l’appui. Imparable. On imagine sans peine la haine farouche réveillée chez nos adeptes de Pfizer & Co, dont on espère qu’ils finiront tous leur vie dans un cachot sinistre, vu le nombre de morts qu’ils ont sur la conscience. Nul besoin de l’IHU et de Raoult pour décrédibiliser la politique sanitaire menée depuis 2 ans : députés, sénateurs, conseil constitutionnel, et csa s’en sont largement chargés !

Et nous n’oublierons rien. Les assassins paieront.

Idem pour les fils de putes de LCI, qui osent ce jour publier un torchon de sondage trafiqué, où l’UPR et son président sont tout bonnement absents ! Les trous du cul n’ont même pas osé signer de leurs noms, mais qu’ils n’aient aucun doute : nous trouverons et nous garderons précieusement les noms de ces traîtres à la Nation.

11 janvier 2022 : le journal complètement à l’ouest nous sort ce jour, et pour une fois (rarissime), un article intéressant et factuel. Sur 3833 réanimations en cours, on a donc d’abord les moins de 20 ans qui représentent 90 cas sur 65 millions d’habitants. Ensuite les 20-29 ans (61 cas – donc moins que les gamins et jeunes adultes réunis). Ça commence à augmenter dans les 30-39 ans (181 cas), 40-49 ans (315 cas), 50-59 ans (756 cas). Il faut arriver dans les 60-69 ans (1242 cas), 70-79 ans (1008 cas), pour toucher le maximum. Les +80 ans représentant 180 cas, ce qui normal si on considère que l’espérance de vie en France est de 79,2 ans. Quel que soit votre âge, la probabilité de vous retrouver aux urgences pour cette maladie est donc de moins de 0,002%. En gardant bien à l’esprit que les décédés estampillés COVID traînaient bien souvent d’autres pathologies ou comorbidités antérieures.

On nous annonce être actuellement en centaines de milliers de contaminations/jour. En cumulant le dernier mois, on doit tourner aux alentours des 2-3 millions de gens contaminés, dont une bonne partie s’est donc faite son immunité. On est à 12 millions de cas depuis le début de la crise, sans compter les cas contacts ou les asymptomatiques.

Arrêtons la langue de bois : l’épidémie est terminée. Ce qui reste, c’est une bonne grippe qui continuera naturellement de circuler, et ce n’est pas l’Ausweis de l’euroreich qui l’arrêtera demain ! L’espagne ne s’y trompe pas, considérant désormais la maladie comme une grippe.

Autre article « amusant » sur l’injection chez des gens atteints de rhumatismes inflammatoires et maladies auto-immunes : si ça marche, c’est grâce à l’injection, mais si ça pose des problèmes, là ,il n’y a « aucun lien établit » avec l’injection…

Et on continue dans la recherche du cobaye heureux avec deux nouveaux médocs made in Pfizer/GSK sortis tout droit du chapeau et bientôt autorisés ! L’ivermectine ? C’est pour les pays pauvres, enfin ! Surtout ceux qui affichent un taux de létalité bien inférieur aux pays européens ! Le remdesivir n’a pas marché ? Ce n’est pas grave : on prend les mêmes totos, et on recommence ! Youpee ! Si c’est pas l’euroreich et sa religion de l’acupuncture !

Et le Pr Raoult d’enfoncer le clou, chiffres à l’appui. Les pays qui ont le plus vacciné sont ainsi ceux qui présentent le plus de cas. Paradoxalement, le nombre de patients omicron représente 70% des gens injectés, ce qui démontre que non seulement le produit ne protège pas de la maladie, mais qu’en plus, il semble bien la favoriser. Mais surtout : les infections faites dans les 2-3 semaines après l’injection ne sont pas toutes déclarées, ce que j’ignorais pour ma part.

Il faut bien comprendre ivi que le fonctionnement d’un vrai vaccin est de vous introduire l’agent pathogène affaibli pour que votre corps réagisse et produise des anti-corps spécifiques (la protéine spike en l’occurence). Or tout le monde a pu le constater : de nombreux injectés sont tombés malades dans les 15 jours post-injection, comme si le produit, au lieu de faire son office, avait complètement déclencher la maladie chez eux. Mais nos décodeurs de l’immonde nous le jureront sans aucune doute demain en cœur : « il n’y a aucun lien établit » entre l’injection et le fait de tomber malade. On connaît la chanson.

10 janvier 2022 : on en est donc à 200 000 contaminations/jour et 210 décès/jour sur la semaine écoulée, dont 86% d’omicron. C’est une très bonne nouvelle donc, avec un delta qui perd plus rapidement que prévu du terrain. Cela étant, toujours pas de distinction sur les décès dus à omicron et ceux dus à delta, même chez le Pr Raoult – dommage. Mais ce qui est surtout étonnant, c’est qu’en plein hiver, la grippe saisonnière a mystérieusement disparue des radars, comme l’an passé ! La ficelle est quand même un peu grosse.

Autre constatation basique, qui semble se confirmer chez les allemands et les norvégiens : il semble bien que les personnes « injectées » double/triple doses représentent la grande majorité des cas d’omicron, déplaçant donc le problème chez les vaccinés… Autant d’éléments qui démontrent l’absurdité totale du pass – et de l’injection en masse…

Maintenant on a bien compris que toute cette histoire est en fait une grotesque fumisterie. Si nos pantins de service n’ont pas osé suivre l’Italie, laquelle a rendu l’injection obligatoire dernièrement (encore une parfaite hérésie de l’UE au moment même au omicron prend le dessus) – c’est tout simplement parce qu’ils seraient obligés, par la Loi, de prendre en charge les effets secondaires et autres conséquences néfastes. Bref, ça coûterait au porte-monnaie. D’où le consentement ni libre et ni éclairé que l’on fait signer aux cobayes.

Les parents apprécieront également le delirium sanitarium qu’on fait à leurs enfants. Déjà les psychanalystes voient le nombre de jeunes patients explosé dans leurs cabinets, ce qui annonce clairement la couleur de la future génération, entre mal être, problème psy et retard de socialisation – sans compter le retard scolaire… Jamais les jeunes n’auront autant de raisons de haïr leurs aînés ! Le témoignage poignant d’une infirmière qui décrit les conditions de test sont effroyables et insupportables. Comment des parents aimants et sérieux peuvent faire passer leur travail avant leurs enfants ? Qui protégera ces enfants si les parents eux-mêmes sont aux abonnés absents ? C’est vraiment terrifiant !

Plus le temps passe, et plus les dégâts occasionnés par nos religieux eurofascistes seront sérieux et irréversibles. À moins que l’UPR remporte les élections de 2022, et qu’on demande des comptes à tous ces assassins… Même les maires commencent à retourner la photo d’adolf à la préfecture, n’ayant pas digéré – avec raison – les dernières insultes du quidam vers les nouveaux Untermenschen? Et bien entendu : pas un mot sur les affrontements en Guadeloupe – ça pourrait donner de mauvaises idées aux métropolitains, avec un petit député LREM qui ose encore jouer les victimes innocentes. Encore un qui n’a pas compris qu’il a eu la visite des « gentils ».

Il n’y a décidément qu’au R.U. qu’on voit encore des gens qui ont un cerveau, et appellent à la fin de l’injection de masse, voyant bien que ça ne sert plus à rien. Le pire est derrière nous, et il va bien falloir s’immuniser un jour contre ce virus qui aura surtout servi à cacher aux français les véritables problèmes du pays, et jetant 400 milliards d’€ par les fenêtres, pour rien – comme en informatique en fait.

9 janvier 2022 : nos pauvres députés viennent donc se plaindre des menaces de mort qui augmentent à leur encontre. Quelle surprise ! À force de refuser de faire leur boulot, de faire semblant de s’opposer dans l’hémicycle devant les caméras en jouant la comedia dell’arte, de rendre les gens malades avec des décisions toujours plus totalitaires qui n’ont plus rien avec le sanitaire, il y a forcément un moment où des gens normaux finissent par craquer et demander des comptes…

Certes, la violence est inexcusable en démocratie. Mais c’est bien là le problème : nous ne sommes plus en démocratie depuis que sarkozy a trahi notre référendum de 2005, en allant signer le Traité de Lisbonne. Ce seul acte aurait du logiquement le conduire droit en prison – à vie !

Et la censure des réseaux sociaux et autres GAFAM de bien prouver l’accord tacite trouvé entre l’UE et son maître de Washington, pour faire taire toute opposition. On ne vous interdit plus de dire les choses, non : on vous déréférence pour que plus personne ne puisse vous trouver, on supprime votre compte en ligne du jour au lendemain sans aucun appel possible, on vous strike vos vidéos sans explications pour mieux vous bannir ensuite.

C’est cela l’UESS, et nos députés qui n’ont ni enclenché l’article 68 de la Constitution dès les premières manifs de gilets jaunes, pour calmer le pouvoir, ni poser une motion de censure pourtant parfaitement justifiée avec le « pass vaccinal » venu « emmerder » les non-injectés, sont bien des collabos actifs de ce nouveau système de « dictature qui ne dit pas son nom », où le numérique est venu s’ajouter à la longue liste des outils de surveillance des états totalitaires.

Même Orwell n’aurait pas pu rêver d’une société aussi débile, où le citoyen transporte lui-même ses menottes numériques dans un smartphone sous surveillance permanente ! Bravo !

Bon, c’est quand qu’on frexite, et qu’on s’occupe sérieusement de tous ces traîtres ?

Idem pour certains avocats véreux et autres débiles mentaux qui voudraient donc rendre obligatoire l’injection et attaquer en justice les non-injectés pour mise en danger de la vie d’autrui.

Message à tous ces petits cons : ça fait des années que l’on sait que tabac et alcool conduisent à des cancers – qu’attendez-vous pour les interdire et attaquer les fumeurs et les viticulteurs qui mettent en danger la vie d’autrui, depuis des décennies ? Sans compter que sur les 1700 décès journaliers en France, le cancer du poumon, à lui seul, représente dans les 100 décès/jour !

Parlons aussi des insecticides que l’on sait cancérogène de type roundup, toujours en vente, largement employé par la SNCF ou l’élysée. On vient de reconnaître une nouvelle maladie chez les agriculteurs due aux pesticides – c’est quand qu’on interdit ces saloperies que nous retrouvons ensuite dans notre alimentation ? Ils sont passés où les avocats « blancs » pour défendre les victimes d’une UE qui impose de produire toujours plus, sans limite de durée, et conduit au suicide de 2 agriculteurs par jour ?

On vit vraiment dans une époque où la parole est donné à des fumiers ! C’est indécent !

8 janvier 2022 : nous arrivons donc doucement en fin de pandémie, avec un variant omicron bénin, et qui semble bien parti pour enfin offrir une immunité efficace à des millions de gens.

Et deux nouvelles erreurs de ce gouvernement de canassons : la première est d’autoriser à nouveau en urgence un médoc inconnu aux effets secondaires inconnus (non, ce n’est pas le remdevisir – enfin, c’est ce qu’ils prétendent – bonne chance aux cobayes…), alors que c’est précisément le moment de laisser mère nature faire son boulot.

Et la seconde erreur : le grand retour des FFP2, les guignols n’osant pas avouer que leur masque chirurgical, qui nous « emmerde » depuis des mois, ne sert au mieux qu’à éviter des projections, mais ne « filtre » pas le virus. Encore un formidable aveux du foutage de gueule généralisé, le même qui prétend qu’on ne se contamine pas dans les transports en commun, avec des injectés positifs qui sont aussi contaminants que des non injectés, mais seulement dans des discothèques et bars la nuit.

Et bien entendu, BFMWC en remet une couche sur les enfants, en bon petit soldat de l’UESS. Pas de reportage sur les effets secondaires chez les gosses ? Comme c’est étrange… Par contre le risque chez les débiles, cette catégorie de gens sans cervelle qui ont leur téléviseur ouvert en permanence, c’est de voir des parents commencer à se méfier de leur progéniture. Ne riez pas : on a vu des parents enfermer leurs gosses contaminés, démontrant le niveau de psychose atteint. Les dégâts psychologiques est une réalité déjà connue et mesurable, et aura de lourdes conséquences dans la jeune génération.

Seule bonne nouvelle du jour : le Pr Raoult est passé sur mossadTV, et a dit ce que tous les gens qui suivent un peu le dossier savent depuis longtemps. À la question de savoir si c’est l’injection « générale » servait à quelque chose, « la réponse est non ». Remarquez qu’il n’a pas renié sa position sur l’injection des personnels de santé ou des personnes à risques. Qu’importe : cela a suffit ce jour a provoqué une déferlante de haine de nos eurofascistes et de leurs chiens de garde !

Et toutes ces tribulations inutiles occupant le terrain médiatique, oubliant l’autre désastre économique de 5 années du fils de Rothchild, car – comble de l’ironie – non seulement le déficit français continue d’exploser, mais en plus, nous avons du importer de l’électricité ! Oui : vous avez bien lu. Malgré tout notre parc nucléaire, nous n’arrivons même plus à couvrir nos propres besoins ! Il faut aller chercher l’info sur RT France – pas un seul journal eurofasciste n’en a parlé ce jour !

7 janvier 2022 : dans la grande série « l’Absurdistan en UESS », on parle donc de 21000 vols d’avion à vide (chiffre minimum) ce seul hiver 2022, pour ne pas perdre les précieux créneaux de vol. Je ne sais pas si on se rend du gaspillage indécent de carburant que cela représente, mais voilà bien une ignominie de plus de cette UE bureaucratique et totalitaire, qui au lieu de poser un moratoire immédiat sur les vols, vu la baisse logique du nombre de passagers, préfère fermer les yeux et aller jusqu’au bout de sa connerie !

Qui paiera ? Sûrement pas ceux qui prennent ces décisions absurdes, mais bien le pigeon français, qui par ses impôts perd chaque année quelques 15 milliards d’€ pour entretenir cette brochette de fonctionnaire véreux, inefficaces, bourrés de conflits d’intérêts, et de surcroît fascistes jusqu’au bout des ongles.

Le Frexit écologique est plus que jamais d’actualité.

Sinon on nous emmerde donc avec omicron qui s’avère être un petit rhume bénin depuis 3 semaines maintenant. Mais dans les faits, tout le monde a compris que ce variant n’a en fait quasiment plus aucun poids dans la balance des décès. D’ailleurs si on regarde bien les chiffres, la seule info à retenir c’est que sur 200000 contaminations quotidiennes, omicron représente 80%, avec un delta qui reste stable à 40000 contaminations. Bref, que la verrue ose encore utiliser ce chiffre devant les caméras pour faire peur aux gens est un non sens absolu. Une manipulation grotesque de plus dans le dossier déjà bien chargé juridiquement de cet ersatz de gouvernement.

6 janvier 2022 : mario a donc décidé d’écouler le stock européen en Italie avant la fin de la fête, en rendant l’injection obligatoire.

Il n’aura donc pas fallut 100 ans, avant de revoir le spectre des fascistes ressurgir ouvertement – benito en rit encore ! Même UE, même régime. Les italiens auront-ils compris la relation ? Pas sûr. Comme en France, les gens n’ont pas le droit de savoir. C’est (aussi) cela, leur projet.

Saluons également la haute trahison de l’assemblée nazionale et de ses soit-disant « opposants » de pacotille, qui, au lieu de lancer une motion de censure contre ce gouvernement et ce président qui méprise son peuple, nous ont fait la farce habituelle des grandes gueules. Il suffisait de 58 d’entre eux, sur 577. L’histoire retiendra qu’ils ont tous (à part 2) trahi leur mandat.

4 janvier 2022 : la fin de règne approche. Et jupiter perd de plus en plus les pédales en public, affirmant ce jour qu’il va je cite « emmmerder » les non-injectés. C’est là où l’on mesure toute la psychose de ce fou et de ses copains, qui attisent la haine, et qui le paieront très cher un jour. Je n’ose même pas imaginer ce qui se passera si l’on découvre des effets secondaires mortels dans quelques années suite aux injections. Même les gardes du corps les mieux entraînés ne survivront pas aux règlements de compte qui s’annoncent.

Les tueurs en série devront répondre de leurs actes. Et vu le nombre de victimes au compteur, nul doute qu’il y aura des regroupements ailleurs que dans les prétoires.

3 janvier 2022 : on continue dans la provocation gratuite avec la Verrue qui ose ce jour, où l’assemblée va voter le pass « vaccinal » dont il est le principal initiateur, avouer qu’il est probable que nous ayons tous acquis une forme d’immunité collective, pour rajouter encore une couche, en affirmant qu’omicron sera peut-être la dernière vague ??! Putain de complotistes ! Ils avaient donc ENCORE raison ?!

Sérieusement, on attendait une motion de censure de 58 députés. Seuls 2 ont répondu à l’appel. À un moment donné, il faut citer les véritables responsables du désastre : ceux qui laissent faire et détournent la tête, en faisant semblant de ne pas voir le totalitarisme de l’UE et la ségrégation évidente qui s’installe. Honte à ces gens payés avec nos impôts. Ils le regretteront !

Sinon la routine : un enfoiré LREM venu jouer les victimes dans l’hémicycle, comme l’idiot de l’autre jour qui faisait semblant de se faire passer pour un anti-ARN repentit, un ministre LREM débile qui nous invente du chiffre en gonflant toujours plus le mensonge, des eurojournalistes complices qui cherchent les problèmes et s’offusquent ensuite des menaces à leur personne, et la petite saucisse allal toujours aussi frétillante, venu faire la morale pour tenter de sauver le camouflet du report des débats.

Est-ce vraiment la peine d’en rajouter devant des acteurs aussi minables ?

On est à 179 décès/jour pour une population de 65 millions. Le delta représente désormais moins de 50% des contaminations. Et sur les soit-disant 20000 hospitalisations, on tourne à environ 3800 en soins critiques contre 7000 au plus fort de la crise. Aucun indicateur est donc au rouge. Bien au contraire : omicron est bien parti pour favoriser l’immunité collective, et naturellement, SVP. Rien ne justifiait le pass nazi, et rien ne justifie le pass totalitaire en cours.

La palme de la connerie revient quand même à un certain michel édouard leclerc, qui dans une interview sur cnews, face à une euroblondasse de service, a osé nous sortir, à propos de ces pass – je cite : « Pffff… C’est quoi une rupture d’égalité ? ». Le meilleur moyen de lui apprendre donc ce qu’est une rupture d’égalité est donc de boycotter ses franchises. Ça ne le rendra pas plus riche. Mais ça le rendra peut-être plus intelligent ?

2 janvier 2022 : les débiles ont donc discrètement retiré leur drapeau eurofasciste de l’arc de triomphe. Nul doute que certains avaient déjà préparé les torches et se seraient fait une joie d’aller le cramer ! Dommage. Saluons également la presse sous influence, qui va évidemment chercher le cas particulier dans les services d’hospitalisation pour en faire une généralité. Idem pour les toutous venant aboyer comme à leur habitude en tentant de justifier l’injustifiable, quand on lit que les écoliers cas contacts devront effectuer trois tests en quatre jours, on comprend que les parents n’en peuvent plus. Quant aux traîtres à la Nation qui viennent beugler parce que ça commence à chauffer pour eux, ils n’ont pas fini de payer leur forfaiture. Refuser les vieux médocs et interdire aux médecins de les prescrire pour aller favoriser un produit en phase de test qui ne marche plus que trois mois, et encore : chez moins de 50% des injectés, c’est une politique de folles-dingos.

Avec un COVID qui a représenté 2% des hospitalisations et 5% des réas, plus personne de sérieux ne gobe la propagande du régime. Mais surtout : ils ont oublié un détail de poids dans leurs calculs. Le mensonge a cette petite particularité qu’il ne dure jamais éternellement… Les juifs continuent bien encore aujourd’hui de chasser les derniers nazis.

Sinon ils sont donc allés en Israël pour nous chercher un cas de combinaison de grippe classique et de COVID, en le présentant comme une nouveauté, mais là encore, ce n’est pas sérieux. Ça fait (au moins) 1 an et demi que ce virus se ballade : il a largement eu le temps de rencontrer le virus de la grippe classique, et plus d’une fois… La photo de l’article avec masque à gaz est équivoque – faire peur à tout prix, alors qu’omicron n’est plus qu’un rhume, et représente déjà plus de 50% des nouvelles infections ! C’est quoi la suite ? Ils vont nous construire un virus radioactif ? Admirons en tout cas la formidable efficacité du produit miracle en P, injecté pour la 4ème fois en Israël. Et certains de commencer à montrer du doigt le fait que ce sont les vaccinés qui semblent bien les victimes majoritaires d’omicron – soit disant parce qu’ils auraient affaibli leur système immunitaire à force de bouffer de la Spike – si l’information se confirme, il faut souhaiter qu’elle sonnera le glas de ces produits.

Saluons également la publicité faite aux autotests vendus en grande surface, avec des pharmaciens perdant leur juteux monopole, alors que le pass vaccinal les rend caduques dans bon nombre de situations. Quant à prendre le résultat de ces tests pour argent comptant… Déjà ceux à 40€ ne sont pas fiables à 100%. Alors ceux à 2€… On devine surtout que les hypocondriaques et autres victimes de la propagande européiste vont y laisser des plumes. Rappelons que grâce à l’UE et son dogme « vaccinal », nous n’avons toujours droit à aucun traitement préventif, alors que nous arrivons à 2 ans de crise sanitaire : ce gouvernement favorise ainsi les cas graves, au lieu de couper le mal à la racine. Au début, on était dans une mise en danger de la vie d’autrui caractérisée et évidente. Désormais, on est dans le génocide prémédité en bande organisée. Et il y a encore des gens qui veulent rester dans l’Euroreich ?

On apprend également, mais c’était gros comme une maison, que la durée de validité du pass va suivre celle de l’injection. « Tu veux avoir une vie sociale ? Joue ta vie avec nous à la fléchette trimestrielle ! » – signé La Verrue. Et si tu as plus de 80 ans et que tu as refusé la sainte-piquouse, tu peux crever en réa – tu ne sers plus à rien et on a besoin de place. Et on vient nous dire que l’euthanasie n’est pas autorisée dans ce pays ? Ok : l’acharnement thérapeutique n’est pas non plus une solution pour une personne réellement en fin de vie. Mais rappelons que ce sont bien les GOPÉ de l’UE qui ont détruit des dizaines de milliers de lits – y compris en 2020 et 2021, non par nécessité réelle, mais juste pour faire des économies et mettre l’hôpital public sous pression permanente. Et ce choix est bien purement politique. Exactement comme dans l’éducation nationale : on ne veut pas mettre les moyens, et on vient ensuite se plaindre des résultats. Par contre, pour bouffer du homard ou du foie gras entre copains, c’est openbar tous les jours !

Encore un article débile à saluer sur l’€, avec un tocard de la fondation Schuman venant défendre cette fausse monnaie, laquelle continue de nous ruiner en favorisant uniquement l’Allemagne et notamment ses exportations. Décidément, on a pas fini de racler les fond de poubelle.

Vivement le Frexit, qu’on arrête le massacre !

1er janvier 2022 : la première action des euronazis aura dont été d’illuminer la tour Eiffel en bleu pour marquer la présidence du con-seil européen par Adolf Hit.. – ah non pardon : par l’EuroFührer EM. Ainsi Le Reich d’Emmanuel M (alias LREM) brille donc de tous son éclat en ce début d’année, interdisant aux gueux et autres paysans de danser, de faire la fête dans les discos, tout en épargnant les clubs libertins, échangistes et pédocriminels, où nos élus ont leurs petites habitudes… Il est vrai que les sans-dents ont, rappelons-le, raté leur vie puisqu’ils n’ont toujours pas de rolex à 40 ans, n’ont pas assez trimé pour se payer un costard, et qu’ils n’ont pas réussi à traverser la rue pour tomber accidentellement sur un emploi, qui passait juste à ce moment là, par hasard.

On apprend d’ailleurs que le virus européen s’est répandu sous l’arc de triomphe « chassant » le drapeau français, au point que même les non-souverainistes parisiens s’en émeuvent publiquement. Ce sale type aura décidément trahi tous les symboles de la République en 5 ans, mais c’est normal : c’est un banquier d’affaire – à part vendre le bien d’autrui au plus offrant en se prenant sa grosse comm, et mentir à tout va, il ne sait de toute façon rien faire d’autre.

Le terme de « présidence tournante » est d’ailleurs assez cocasse en soi, avec cette connotation évidente que, pour une eurofasciste convaincu, les 27 peuples européens, mariés de force, sont juste des putes bonnes à être violées en permanence et à tour de rôle. Parce que c’est leur projet ! Ainsi les peuples pris en otages par nos euronazis anglo-saxons n’ont même plus le droit d’exprimer leur avis via des référendums populaires, supprimés par l’euroreich après que le petit nabot se soit copieusement assis sur celui de 2005 en France, en allant signer le traité de Lisbonne. Comme dans Star Wars, ceux qui vous affirment avoir « la passion de la démocratie » sont en fait les premiers à trahir le concept.

Seconde action débile de l’année : offrir la légion d’honneur à Delfraissy et Buzyn « pour leur action contre le Covid », démontrant une fois encore que l’exécutif continue sa guerre ouverte contre son peuple. Rappelons que les deux barbouzes cités ont déjà été mis à l’abri de poursuites judiciaires sérieuses par les petits copains – la buse étant passée fonctionnaire de l’OMS en Suisse avec le statut particulier de diplomate (oui, oui : ils ont osé !), et la fraise étant couverte par le secret défense interdisant la publication des délibérations du conseil de défense de l’élysée. On cache ses crimes comme on peut. Qui plus est : la fraise à 72 balais – le temps qu’il passe l’arme à gauche, pfizer peut bien l’arroser un peu pour services rendus…

Comme la Ventose qui veut sa révolution sans quitter l’UE, nombre de français n’ont toujours pas compris que la majorité des problèmes totalitaires qu’ils subissent sont directement liés à notre appartenance à l’UE, et que contrairement à la propagande, si tout n’est pas rose non plus au R.U., il n’en reste pas moins que Boris a libéré son peuple du joug anglo-saxon, que l’économie britannique se porte plutôt bien, au point de nous avoir volé le contrat de 80 milliards sur les sous-marins qui restera dans la gorge des français. Pendant ce temps là, la formidable UE se volait du matériel médical entre pays membres, et nous a commandé 10 fléchettes de réserve, hommes, femmes et enfants confondus ! Un record absolu dans l’Absurdistan, surtout avec un Omicron dont on peine à voir les décès.

Au final, le Brexit n’a donc pas tué l’Angleterre, n’a pas fait dissoudre Londres dans la tamise, et n’a pas obligé les anglais à se nourrir de grenouilles ou d’escargots… Que nos compatriotes se rassurent : on mange très bien à Londres en ce 1er janvier – très loin des fake pénuries alimentaires construites par la presse eurofasciste pour casser du bois sur Johnson, attitude unanime de nos crevards d’eurojournalistes, pour qui la diversité d’opinion se résume à attendre que l’AFP ponde ses dépêches…

En cette nouvelle année, souhaitons que les français et françaises trouveront l’intelligence et le courage de couper le cordon, et comprennent enfin que le Frexit ne peut que nous apporter des avantages, face à ploutocratie et surtout à la corruption généralisée de nos fonctionnaires. Parce que le fond du problème est là : ces gens ont vendu leur pouvoir législatif à l’UE en 1992 en nous mentant, et nos institutions sont aujourd’hui peuplées de ces mangeurs/mangeuses de soupe sans pouvoir qui nous coûtent « un pognon de dingue » – comprenez en moyenne 25k€/mois et par tête de traître à la Nation. Et oui – c’est bien cela la vraie UE : des carriéristes, des corrompus, des voleurs, des escrocs, et maintenant des assassins d’enfants qui se couvrent juridiquement à coup de « consentement libre et éclairé » !

On espère ainsi que notre président de l’UPR deviendra bientôt le président de la France, car si tel n’est pas le cas, tout autre ne sera qu’une marionnette de plus aux ordres de Bruxelles, Francfort et Washington. La plaisanterie a assez duré depuis 30 ans. Il est temps de tirer la conclusion logique que l’UE n’a aucune chance de marcher, n’a aucune chance d’être réformée, et ne fait que nous nuire en local comme à l’international.

2022 sera l’année du Frexit. Tel doit être notre seul et unique objectif en ce début d’année.

Ah : petite nouvelle de la soirée : on a trouvé encore plus con que LREM. LR a de toute évidence décidé de faire une compétition avec un député fasciste qui viendra pleurer quand le peuple républicain visitera son domicile et lui demandera des comptes à lui et à sa famille. Car de toute évidence, ce sale type a oublié que les anti-ARN paient aussi leurs cotisations patronales et sociales, dont son juteux salaire d’enfoiré de service !

En tout cas, ce petit accroc de plus prouve bien que LR n’est pas plus la solution que LREM aux problèmes de la France – ce sont bien les mêmes fils de p.

31 décembre 2021 : c’est quand même merveilleux : une pétition anti passe en ligne parvient à réunir 1 millions de signatures en un temps record, et aussi sec, les chiens eurofascistes sont lâchés pour s’attaquer à l’auteur de la pétition, minimiser les signataires, et bien entendu décourager au maximum d’autres gens de la signer ! Encore un merveilleux exemple de déni démocratique (ça fait quand même un français sur 67…), crachant sur des gens peut-être un peu naïf (il est évident que les eurodictateurs n’en auront rien à carrer), mais qui, par leur geste, démontrent quand même le ras-le-bol généralisé atteint, avec des députés et sénateurs de plus en plus visés directement pour leur attentisme, leur inaction, pour ne pas dire leur complicité !

Saluons ce jour ouest france présentant deux jeunes tirés du chapeau, sans expérience ni parti. Je ne critiquerai pas ces jeunes parce que l’élection est bien entendue ouverte à tous. Mais je critiquerai en revanche le journal eurofasciste qui, non content de n’accorder aucune interview ni aucun suivi à l’UPR et à son président, déjà candidat en 2017 et officiellement candidat en 2022 (sauf quand il s’agit de taper dessus avec la meute des enragés) – vient ici faire semblant de jouer les démocrates, en offrant une tribune à deux parfaits inconnus.

Fabriquons vite des candidats bidons pour mieux diviser, et foutre encore plus le bordel – vous aurez compris l’initiative du journal, et pourquoi il faut vite vous en désabonner.

30 décembre 2021 : ah omicron tombe vraiment à pic ! Comme par hasard le taux de contaminations explose en pleines vacances, juste au moment où ce gouvernement de primates fait passer en force son « pass vaccinal ». Étrangement dans les pays limitrophes, on observe exactement la tendance inverse côté décès (le seul chiffre à prend réellement en compte), même chez ce bon vieux Boris ! On nous mentirait donc ? (à l’insu de notre plein gré ?)

Et alors que tous les experts sont d’accord pour dire qu’en dehors des transports en commun, le masque en extérieur est inutile, et ben non : la verrue nous remet sa couche à Paris dès vendredi ! Comme dans 1984, il faut un ennemi permanent au régime de Vichy – pardon : de l’UE – pour entretenir la peur chez les moutons. En ce moment, il nous jouent la carte d’un ancien présentateur TV non injecté et qui est décédé… à 72 ans avec son frangin apparemment hospitalisé. La manipulation continue : plus c’est gros, plus ça passe !

En attendant, le cobaye israëlien semble donner des signes de fatigue aux bout de la 3ème dose, semblant signifier enfin que la fin de la récrée est proche. Pire encore : certains sont pour laisser omicron contaminer un maximum de gens devant sa faible dangerosité, histoire de favoriser l’immunité naturelle bien plus pérenne. Bref, il semblerait qu’en Israël, on commence à redescendre doucement sur terre, mais rien n’est certain devant la manne de fric et les pressions démentielles des laboratoires.

Une bonne nouvelle quand même avec un appel du « Collectif des maires résistants », visant clairement la politique délictuelle et fasciste de l’euroreich. Quelque chose me dit que l’UPR aura ses 500 parrainages bien plus facilement qu’en 2017, et que la présence de notre président François Asselineau ne pourra que réveiller ceux qui dorment encore, et qui n’ont pas compris que l’élysée et matignon ne sont plus que des clowns sans autre pouvoir réel que celui de nous nuire.

A noter que je suis tombé hier par hasard sur une émission télé avec la « sorcière » qui faisait la cuisine en compagnie d’un chef connu – grossière opération de comm parfaitement ubuesque. On paie donc des politiques pour faire des gâteaux à la télé, et on s’étonne ensuite de leur niveau… C’est quoi la prochaine étape ? Ils vont nous vendre un masseur de cuir chevelu qui rend plus intelligent ? Ils en auraient bien besoin vu le niveau atteint ! Un pur délire qui démontre bien que ces gens n’ont plus les pieds sur terre depuis longtemps, nous coûtent un pognon de dingue, et ne nous servent – strictement – à rien !

29 décembre 2021 : le tueur en série castex s’est donc fendu d’un communiqué fustigeant ces anti-ARN qui osent utiliser un faux passe sanitaire, mettant soit disant en danger la vie d’autrui. Pour un escroc qui a du sang sur les mains, on ne peut pas dire qu’il manque de culot.

C’est pourtant bien son gouvernement qui a interdit des médocs efficaces comme l’ivermectine pour favoriser 10 injections pfizer par tête de cochon/truie, et créer artificiellement des cas graves qui auraient pu, et du, être évités. Donc déjà le petit donneur de leçons, il peut se la remballer direct.

Ensuite si le produit tue peu de gens, le fait est qu’il en tue quand même, et c’est une réalité. Combien de gens ont fait une confiance aveugle à ces fous et ont aujourd’hui des séquelles graves, en plus des morts avérés ?

Ce fait étant établi, le fait de frauder pour avoir une vie sociale met-il réellement la vie des gens en danger ? Ben non justement. Soit le produit est efficace, et dans ce cas les gens avec qui vous sortez n’ont rien à craindre. Soit le produit n’est pas efficace, et les gens avec qui vous sortez représentent le même danger pour vous que vous pour eux. Dans les deux cas, le passe totalitaire est une absurdité sans nom, qui créé une ségrégation anticonstitutionnelle, quoi qu’en dise le traître fabius et ses sbires, et disons-le clairement, une oppression gratuite de la part d’une bande de sadiques en puissance, qui abusent de leur mandat en se la jouant petit dictateur eurofasciste.

Ainsi M. castex qui utilise encore sa fille de 11 ans (qui l’aurait contaminer) pour justifier de l’injection des gosses est le parfait exemple d’un haut fonctionnaire sans âme, un rouage de la machine, une carpette de l’UE ou tout le monde s’essuie les pieds, et qui, fier comme un coq, s’imagine avoir une emprise sur les français.

Il le regrettera.

Idem pour ce député LREM qui ose encore parler de démocratie alors que lui et son groupe n’ont cessé de jouer les petits dictateurs, n’ayant même plus besoin du 49.3 ou de s’expliquer devant la représentation nationale : on passe en force, et fuck the democracy !

Le choupinet est triste parce qu’on lui a cramé son véhicule chez lui ? Quel dommage… On rappelle que quand notre président François Asselineau a vu son véhicule personnel dégradé, il y a environ 2 ans, on n’a pas vu un seul article couvrant l’événement, et venant faire la morale aux connards… Deux poids deux mesure – encore une fois !

Cela étant, ce député LREM n’a pas encore compris que ceux là aussi, c’était des gentils. Quand les méchants viendront réellement, ce ne sera pas le matériel qu’ils viseront, et ils ne se contenteront pas de blesser.

Quant à la verrue qui fustige les anti-ARN en les insultant, qu’il aille littéralement se faire enculer. Qu’il vienne seulement proférer ses menaces en face d’un anti-ARN en faisant son petit cirque : ce malade mental et ce menteur pathologique se prendra la raclée qu’il mérite ! Et il l’aura bien cherchée ! On peut faire le malin derrière ses gardes du corps. Mais on ne reste pas ministre ou député/sénateur toute sa vie… Et ce n’est pas un simple « accident » puisque ce pauvre con ose encore persister et signer !

Le pouvoir les a tous rendu malades. Et bien plus encore chez ceux qui étaient déjà tarés et prédisposés avant ! Voilà ce qu’est l’UE : une bande de gens qui s’imaginent qu’il mourront paisiblement dans leur lit après avoir détruit la vie de milliards de gens et tuer impunément (du moins, c’est ce qu’ils croient encore…).

Quelque chose me dit que l’histoire ne sera pas aussi tendre avec ces traîtres.

27 décembre 2021 : désormais si vous êtes malades, c’est parce que vous n’êtes pas encore assez vacciné.

Ce qui est terrible chez les administratifs du genre cuisines castex ou folle der leyen, c’est cette incapacité à dire « Nous nous sommes trompés. La politique vaccinale est un échec comme jamais depuis rosine bachelote. Nous arrêtons tout immédiatement, et nous faisons machine arrière. ».

Impossible pour des menteurs professionnels et des affabulateurs d’avouer la vérité. Le résultat, en UESS, est que quand un administratif fait le con et prend une mauvaise décision, il va toujours jusqu’au bout de son délire, jusqu’à son remplacement – pardon : sa promotion…

Ça ne marche pas ? C’est parce que nous n’avons pas assez piqué ! Allez : commandons dix fléchettes par tête de cochon/truie – quand les variants seront naturellement devenus inoffensifs (ce qui semble quasiment être le cas avec omicron), on dira qu’on a réussi, et que notre politique à sauver le monde – et les bébés phoques – merci qui Brigitte ?!

Voilà comment la corruption administrative détruit notre pays depuis Maastricht.

Mitterrand parvenait encore à cacher la misère sous le tapis. Mais depuis la fin du mandat de Chirac, et le débile mental bling-bling qui l’a suivi, on a jamais vu autant d’incompétents, de traîtres, de menteurs professionnels, d’escrocs, de voleurs, de violeurs, de minables, de petites frappes, de petits cons imbus de leur suffisance, même plus capables de faire semblant de diriger, et allant chercher la mafia américaine et ses cabinets d’avocats véreux (condamnés plusieurs fois aux USA) pour se faire conseiller – ou plutôt remplacer. Quand on lit ou qu’on écoute Philippe Pascot, un des rares politiques intègres qui ose parler de cette corruption profonde de la machine, on est abasourdi devant les manœuvres de ces charlatans, qui se votent évidemment des lois totalitaires pour couvrir leurs délits !

Et je ne parle pas des « dindes » féministes genrées et autres débilités inclusives : non seulement les femmes ne se sont jamais autant ridiculisées en public depuis 2 siècles, mais si Marie Curie (double prix Nobel à son époque masculine pure et dure) les voyait, elle aurait honte de ces poules de basse cour, connes comme des manches, sans parler des putes & soumises dont le nombre a explosé avec la parité, et qui font semblant de servir à quelque chose en pondant leurs règles sociales toujours plus ubuesques !

Mais pauvres débiles XX : vous croyez sérieusement que vous allez interdire aux parents de fesser leurs gosses quand ils deviennent incontrôlables ? Mêlez-vous de vos oignons ! Un parent n’est pas un tortionnaire en puissance quand il met une petite tape sur les fesses pour rappeler à son gamin qui est le patron ! Bien au contraire : il fixe une limite, et fait comprendre à son gosse qu’il ne faut pas la dépasser. Et l’enfant a besoin de ces repères, sinon il devient con. L’enfant Roi, c’est la voie royale vers la délinquance !

Marie Curie leur cracherait dessus et leur péterait la gueule – et avec raison ! Actuellement nous observons la fine fleur de la honte féminine dans une bonne moitié de nos institutions ! L’égalité n’a servi qu’à élever des poules sans cervelles, et très rares sont celles qui tiennent la route, et qui font réellement le boulot pour lequel on les paie ! Attention : je ne dis pas que les hommes font mieux ou valent davantage ! Mais je dis que le discours féministe et paritaire, pro LBGT/transgenre dont on nous abreuve les tympans depuis 5 ans maintenant, en faisant de ces 10% de la population, qui ont toujours existé, des modèles à suivre, est une hypocrisie totale et un foutage de gueule monstrueux.

Que la sorcière retourne à ses fourneaux qu’elle n’aurait jamais du quitter, en espérant qu’elle soit un peu meilleure dans ce domaine – ce qui est loin d’être une certitude !

Bref, l’eurofachisme est un désastre. L’UE est un désastre. L’Euroreich est une désastre. Matignon est un désastre. L’élysée une calamité. Le cancer technocratique est omniprésent en UESS. Mais les français ne le savent toujours pas, ou ne veulent toujours pas le savoir, car comme dit si bien Asselineau : « ils ne savent pas ce qu’ils veulent, et ils ne veulent pas ce qu’ils savent ! »

Pourvu que ce titanic infâme et vaniteux coule enfin via l’article 50 en 2022, qu’on traîne tous ces connards en justice et en prison, et qu’on remettre enfin ce pays en ordre !

Sinon on nous annonce soudainement qu’Omicron représenterait déjà 40% des infections, mais toujours accompagné du discours provax débile, refusant la réalité d’un produit qui ne marche au mieux que 3 mois chez 43% des injectés, et qui n’est pas un vaccin mais une thérapie génique.

Notons que pour le moment, ils n’osent pas dire le nombre de décès associés à ce variant, ce qui est un très bon signe pour la suite ! On a vu ces derniers jours des manipulations de chiffres odieuses et tellement grossières que faibles d’esprit à part, plus personne ne gobe leurs mensonges. Ils s’enfoncent de plus en plus, et ils sont bien les seuls à ne pas vouloir s’en apercevoir, convaincus que ces crétins de français n’y verront que du feu. Sauf que le feu, ça brûle…

Autre nouvelle du jour : des autotests seront donc finalement vendus en grande surface pour 2€. Minute : vous avez dit 2€ ? Contre 5€20 en pharmacie ? Et 40€ facturé à la sécu dans un labo ? Donc un autotest de labo coûte 20x plus cher pour la même fonction ? Juteux business ! Pas étonnant que les labos français aient tout intérêt à faire durer la manne le plus longtemps possible.

O miracle : voilà soudainement que Casse-noisette trouve de quoi augmenter les soignants de 100€ ? Heureux mirable. Cela étant, l’histoire ne préciser pas si c’est du brut ou du net – petit détail…

Piquez les tous (acte 7)

26 décembre 2021 : nos Obersturmführer euro-atlantistes vont hurler avec ce nouvel article d’Agoravox, qui démonte proprement et sans ambiguïté le discours débile que l’on entend depuis des semaines, comme quoi les non vaccinés satureraient les hôpitaux et représenteraient 9 malades sur 10.

Et effectivement, non seulement on trouve désormais autant de pro que d’anti-ARN dans les rangs (ce qui prouve une fois de plus que le produit injecté n’assure donc pas sa fonction chez la moitié des injectés), et, comme on l’avait déjà constaté côté saturation, ce n’est pas les 3000 patients COVID qui satureront les 20000 lits existants, en se rappelant bien qu’en 2020, on nous tenait déjà le même mensonge, alors que le COVID a finalement représenté 2% des hospitalisations, et 5% des réanimations.

Autre nouvelle intéressante, mais pas surprenante : avec omicron, la piquouze perd donc de son efficacité au bout de 100 jours pour ceux chez qui ça marche, ce qui explique pourquoi l’HAS préconise un rappel tous les… 3 mois ! Ce sera donc 4 fléchettes par an minimum pour les adeptes de l’UESS !

Ainsi la politique « vaccinale » débile de nos eurofascistes rejoint à 100% leur machine technocratique perdante à tous les coups : inefficace, coûteuse, inutile, dangereuse, et désormais mortelle. C’est quand qu’on arrête les frais avec ces guignols ? FREXIT 2022 !

Avec des cons pareils, même plus besoin de mentir à Richard !

Même Jaroslaw Kaczynski, vice-Premier ministre chargé de la Sécurité nationale polonaise, ose désormais parler de IVè Reich fédéraliste en visant explicitement nos voisins allemands – c’est du jamais vu ! Mais ça montre bien que plus personne n’est dupe à l’Est, et que ni les polonais ni les hongrois n’accepteront la soumission à Berlin, dont la nouvelle équipe dirigeante néo-merkel affiche une évidente volonté de nuire aux autres pays, dont en premier lieu notre France bien aimée, en visant notamment notre nucléaire et notre défense.

25 décembre 2021 : en ce jour de Noël, étrangement, toujours pas de retour des stats graphiques habituelles en ligne. Il est quand même curieux que ces dernières se soient arrêtées pile poil sur le chiffre de décès le plus élevé, lequel a déjà largement rebaissé depuis. On nous sort ainsi 94000 contaminations du chapeau, alors qu’en réalité, vous pouvez sûrement en enlever dans les 20000, mais ce n’est pas un hasard : le fils de Rothschild a déjà prévu la prochaine vague de répression ce lundi… Et prépare bien entendu son petit couvre-feu sadique pour la fin de l’année.

Sinon une bonne nouvelle si on peut dire : omicron est donc déjà majoritaire au Portugal, ce qui signifie que la bascule devrait également se faire rapidement chez nous, sûrement dans les jours qui viennent. Et comme il est encore moins dangereux que son prédécesseur, ceux qui tentent de justifier l’injection, en particulier des gosses, feraient bien d’y repenser à deux fois. Le meurtre prémédité, ça a un coût, et certains parents ou proches demanderont des comptes à raison, mais pas forcément par la voie judiciaire…

24 décembre 2021 : alors comme ça, il y aurait eu 1 million de tests ce jeudi ? 1 français sur 70 n’aurait donc rien eu d’autre à foutre que d’aller s’emmerder à dépenser du fric en pharmacie ? Si c’est vrai à la veille de Noël, cela démontrerait surtout qu’il va falloir construire rapidement de nouveaux hôpitaux psychiatriques pour soigner tous ces débiles profonds, parce qu’être con, et hypo-condriaque à ce point, là le cerveau est clairement atteint.

Pour ma part, je crois plus à une infox gratuite des tueurs en série de l’UE, prêts à tout pour tenter de justifier leur folie collective, et dont on prie chaque jour pour qu’ils se suicident collectivement. Il faudra m’expliquer la différence de traitement entre un terroriste qui tue des français, et des mecs en costard et rolex qui tuent des français. On a de plus en plus de mal à les distinguer.

23 décembre 2021 : 6 mois entre 2 injections ? Trop long les gars : on a commandé un stock de 10 injections par tête de bétail et pas de chance pour nous : omicron est beaucoup moins létal que le delta : il faut vite écouler les doses avant que ça s’arrête ! Et si on injectait tous les 3 mois au lieu de 6 ? Excellente idée ! Et en plus, on mélangera les produits pour couvrir nos copains des labos et rendre toute action future en justice impossible de fait quand viendront les effets tertiaires !

Et puis on a déjà interdit les autotests pour les empêcher de respecter la loi et forcer la main, dans une obligation qui ne dit pas son nom ! Ah on les a bien baisé ces petits cons franchouillards qui ont sauvé nos banques ! Aller : on va continuer en obligeant ces bœufs à présenter leur pièce d’identité avec le pass, afin de transformer cafetiers, restaurateurs, et autres, en petits flics serviles de Vichy ! On va apprendre à ces gueux à nous lécher les bottes et à nous obéir sans bronche !

Ah ouais, bonne idée ! Et si en plus on exigeait un test négatif avec le passe, histoire de les faire chier encore plus ?

Mais c’est génial : on dira à nos copains milliardaires d’augmenter encore les prix, on les leur fera payer de leur poche, et on récupérera nos 20% de TVA ! Le homard américain est en promo cette semaine – autant en profiter ! Et puis nous aussi on a droit à nos étrennes, avec tout ce qu’on fait pour ces ingrats ! J’ai un costard et une rolex à changer, moi !

Sinon très étrangement : ça fait 4 jours que les stats COVID n’ont pas été mises à jour, alors que d’après une agence britannique, omicron présenterait un risque d’hospitalisation jusqu’à 70% moindre que le delta !

Il ne faut surtout pas donner d’arguments aux opposants, l’exécutif ayant, comme à sa triste habitude, décidé de passer en force pendant les vacances. Ben oui : si omicron est aussi peu létal, il faut se dépêcher de compléter les moyens de surveillance de la population, qui n’a toujours pas compris que son application mobile sert avant tout à la tracer et à la fliquer…

22 décembre 2021 : notre oberstumpfuhrer persiste et signe : pas de musée, pas de resto, pas de ciné, pas de train, etc pour les Untermenschen, et finis les tests négatifs – Verboten ! Pire encore : un autre euronazi LREM ose « L’objectif est de protéger les 90 % de la population éligible qui ont fait le choix de la vaccination »- prouvant que cet étron immonde est un ennemi ouvert de la République, qu’il faut dégager le plus prestement possible !

En tout cas, cela prouve une fois encore que députés et sénateurs portent une écrasante responsabilité dans cette crise sanitaire, après avoir déjà couvert les meurtres, tentatives de meurtres, et autres mutilations de manifestants dans nos rues. L’initiative de l’UPR d’aller leur sonner les cloches avec une lettre type exigeant une motion de censure contre ce gouvernement verra bien qui a encore les couilles de défendre les français, et qui a définitivement basculé dans la collaboration active ou passive. Ce sera particulièrement intéressant, à 6 mois des législatives.

Et toujours les mêmes chiffres trafiqués : la petite saucisse allal qui nous balance 73000 contaminations avec que les chiffres officiels sont à moins de 53000. 20000 de différence, il faut d’urgence que ce pauvre type retourne au CP apprendre à compter, ou mieux : qu’il cesse de mentir effrontément à la Nation !

21 décembre 2021 : on espère que le parisien sera attaqué pour diffamation, ayant osé prétendre que les enfants « paient les frais de l’irresponsabilité des non-vaccinés ». Là, ça va clairement trop loin, et on se souviendra des deux auteurs de cet étron, un certin félix d’orso et une juliette pousson, qui ont sûrement du recevoir leur carte de presse dans une pochette surprise, s’ils ne l’ont pas pêché au fond des chiottes de matignon ou de l’élysée. Idem pour ce taré de M. sicard, autre inconnu au bataillon, dont le discours prouve bien que la machinerie est huilée depuis le sommet.

Honte à eux !

Pendant ce temps, même les eurofascistes du journal toujours à l’ouest sont forcés de le reconnaître : bien que plus contagieux, omicron cause moins de cas graves chez les personnes malades. Pas de chance pour eux. Il faudra donc trouver autre chose pour continuer de faire peur aux gens. Et c’est encore pire quand on sait que la petite saucisse allal a osé ce jour émettre l’information que l’on attendait : Omicron représente déjà à 20% des contaminations ! On est à 149 décès/jour pour 52885 contaminations/jour. Autrement dit : le delta est en baisse, et c’est une bonne nouvelle, alors qu’on vient officiellement d’entrer dans l’hiver…

20 décembre 2021 : le virus est tellement dangereux qu’il faut donc se tester pour savoir si on l’a. Et c’est vrai qu’avec 0,2% de décès, donc 99,8% de guéris, on peut s’imaginer sans peine qu’une bonne partie des infectés ne s’en rend même pas compte et guérit ou passe à travers spontanément. Certes : tout le monde n’a pas cette chance. Mais il faut bien comprendre, face aux chiffres de nos débiles, vendus comme alarmistes, qu’en fait, une bonne partie des français s’est déjà immunisée naturellement.

Pendant ce temps, les plaintes continuent d’affluer à la cour de justice de la république, qui est la seule à pouvoir statuer les plaintes contre des dirigeants en exercice. Gageons qu’elles seront classées sans suite, malgré le flot de preuves accablant. 4 mois à tenir à avant l’élection, ça va être long. Et malheureusement, si tout autre qu’Asselineau sort des urnes, ça continuera.

19 décembre 2021 : encore un excellent article de France Soir enfonçant le clou sur les 2% d’hospitalisations dues au COVID en 2020, et dénonçant la propagande du régime euronazi et de ses eurojournalistes aux reportages plus qu’orientés. Je rappelle qu’on arrive péniblement, à la veille de l’hiver à 148 décès/jour dont 85% de plus de 60 ans, soit environ 23 décès de moins de 60 ans. Ramener sur une semaine, ça fait un décès de moins de 60 ans par département – comprenez un malchanceux sur des centaines de milliers d’habitants. Quand la pandémie devient une farce grotesque…

18 décembre 2021 : la France ressemble de plus en plus à l’Allemagne nazie, avec des fous furieux qui ont ouvertement décidé que les nouveaux juifs – comprenez ces Untermenschen de non injectés – étaient la cause de propagation du virus.

Et bien entendu, ce n’est pas la faute aux gouvernants eurofascistes successifs si les hôpitaux sont à nouveau dans le rouge, avec des dizaines de milliers de lits supprimés sur les 15 ans écoulés – y compris en 2020, des soignants de plus en plus dégoûtés par un régime totalitaire complètement à l’ouest, qui non content de les avoir pressé comme des citrons pendant des mois, sans aucune contrepartie financière juste et équitable, a ensuite exiger de ce même personnel des injections obligatoires avec un produit en phase de test, au point de dégoûter un bon pourcentage de ces professionnels, lesquels ont logiquement fini par jeter l’éponge ! N’oublions que ces gens sont les seuls à connaître parfaitement les véritables effets secondaires, que les eurojournalistes, ces collabos du XXIè siècle, ne cessent de nous cacher.

Pire encore : pour les multi-injectés, la période d’insémination sera donc de 4 mois, soit 3 injections par an, un pass vaccinal (alors que la thérapie génique n’est pas un vaccin) prenant le relais du pass nasitaire, le résultat d’un test négatif n’étant plus suffisant pour montrer patte blanche.

Ce n’est plus une guerre contre un virus, qui n’a de toute façon aucune chance de voir la victoire d’homo sapiens, ce grand singe débile, tout juste descendu de son arbre, qui s’imagine avoir de l’emprise sur les choses. C’est une guerre contre tout opposant politique, contre tout opposant moral, qui refuse la soumission à l’Euroreich et ses Diktateurs. Là, on vient de passer le stade où la démocratie disparaît purement et simplement, et où le peuple s’élève pour demander publiquement à l’armée d’intervenir, pour sauver le pays.

Un virus qui tue 0,2% des cas déclarés n’est pas une pandémie. Autant le COVID a effectivement beaucoup tué début 2020, principalement des personnes âgées déjà affaiblies, avec une souche de départ agressive et mortifère. Autant les variants actuels, delta et plus encore omicron, sont respectivement devenus de simples grippes et rhumes, qui restent certes mortels pour les personnes affaiblies, mais pas plus qu’une autre maladie !

On remarquera en outre la haine toujours plus palpable et viscérale des eurojournalauds et eurojournalopes de service, à l’égard de ce Royaume Uni qui a osé quitté sainte UE. Quel que soit le dossier, Boris Johnson est présenté par la presse eurofasciste comme un fou, un débile mental, un connard sans cervelle, et j’en passe. N’oublions pas que c’est cette même presse nous a vendu son fils de Rothschild en 2017, avec le résultat que l’on connaît…

Tout cela sent la fin de règne, et la révolution finale. Elle sera sanglante. Malheur à ceux qui nous ont oppressé.

En attendant, l’ARNm, ça ne marche pas ! Même des infectiologues le disent ! On a jamais vu un véritable vaccin avec un rappel tous les 4 mois – et vu l’efficacité de plus en plus minable de ces produits, tout le monde a bien compris que la stratégie de l’injection est vouée à l’échec, et n’aboutira jamais à éradiquer ce virus mutant, tout comme le virus de la grippe classique que personne n’a jamais réussi à éliminer !

Et pour finir la journée en beauté : voilà que le concepteur même de la technologie ARNm, le docteur Malone, vient, avec 15000 autres médecins et scientifiques, mettre en garde les parents contre l’injection des enfants ! Quelle preuve faudra t’il encore pour que l’armée fasse son boulot ? Là, on a largement dépassé la haute trahison : on est désormais dans le crime contre l’humanité ! Et on parle bien de gosses sans défense ! Il est temps d’agir !

17 décembre 2021 : Même l’éthique fout le camp dans ce pays de dingues ! Comme si les euronazis allaient se priver d’injecter les gosses en ne forçant pas la main aux parents ! Il suffit déjà de voir les 2 autotests obligatoires par semaine en 6ème pour s’en convaincre définitivement ! Courage aux parents qui vont voir leurs gosses devenir des légumes sur pattes – ou pire encore…

Et le pire : on apprend donc que 40% des cas seraient asymptomatiques. Autrement dit, beaucoup de français ont déjà eu le virus et le savent même pas ! Et ce n’est pas étonnant : les porteurs sains sont toujours les plus difficiles à détecter. Et le fait d’avoir ou pas un pass nasitaire ne change -strictement- pas vos chances de jouer ce rôle, puisqu’on sait que l’injection ne protège pas de la maladie dans 57% des cas, ni des formes graves de cette dernière avec le delta – contrairement à ce que raconte la propagande.

16 décembre 2021 : plus que jamais, l’UE persiste et signe dans sa folie furieuse, sur le mode Pfizer macht Frei !

Sauf qu’à trop vouloir injecter, même les moutons de la première heure commencent sérieusement à douter de la politique des néonazis de Bruxelles, et beaucoup n’iront pas vers la 3ème dose, par ras-le-bol généralisé. Le schéma se dessine petit à petit. Plus ils continueront, et plus la résistance se fera dure, organisée, intraitable, et mènera tôt ou tard à des actes armés et sanglants contre cette population de politiques qui ont interdit aux médecins la libre prescription de médicaments connus de longue date, et ont ainsi, de manière parfaitement préméditée, conduit à l’assassinat de nombreux françaises et français !

Rien ne sera pardonné à ces fous. Et rien, absolument rien, ne sera oublié à leur procès.

On en est au stade où l’on met le couteau sous la gorge des gens qui ont falsifié leur pass. Du jamais vu ! Ça va très mal se terminer, mais par pour le peuple, mais pour tous ces élus qui auraient pu et du enclencher l’article 68 pour calmer le jeu, et qui continuent de jouer les autruches.

15 décembre 2021 : ah : ça commence aussi à piquer chez nos voisins allemands – même si dans l’absolu, il est complètement stupide de menacer quelqu’un qu’on a réellement l’intention de tuer. Quant à qualifier de terroristes des gens qui se retrouvent face à un produit qu’on tente, par tous les moyens possibles, et depuis des mois, de leur injecter de force, contre leur volonté, il faudrait peut-être que certains revoient rapidement la notion de « légitime défense ».

On en retiendra que des deux côtés du Rhin, ce sont les mêmes politiques débiles et déconnectés des peuples qui se croient en guerre contre un virus qui n’est – arrêtons la plaisanterie – rien face à la peste noire ou à ébola. Oui : il est mortel comme tout autre de sa catégorie. Mais les gens qui en décèdent restent des personnes âgées et affaiblies.

Même chez nous : on arrive péniblement à 133 décès/jour contre environ 600 à la même époque l’an passé, avec le même taux de contamination (50000). Dis autrement : le virus a déjà perdu 4 à 5 fois sa létalité d’origine, et omicron est maintenant clairement classé dans les rhumes sans suite, malgré sa diffusion éclair. Nos eurofascistes prétendront bien entendu que les injections y sont pour quelque chose – mais c’est loin d’être établi, considérant qu’un nouveau virus fini toujours par perdre de sa létalité au bout de quelque années, sans jamais revenir à zéro. Le fait est qu’il est impossible d’affirmer ou d’infirmer l’apport des injections sur la dynamique globale de la maladie. Dans quelques années peut-être, avec le recul, on pourra éventuellement peser les choses. Mais en attendant, il ne faut pas rêver : nous devrons bien vivre avec cette nouvelle souche, devenue une simple grippe parmi d’autres.

Et les gens de comprendre de plus en plus que l’UE surtout utilise la crise pour dikter ses lois totalitaires, imposer son nouvel Ausweis, parquer et stigmatiser les « nouveaux juifs » qui ont encore un cerveau et qui refusent de jouer les cobayes, et enfin démolir le tissu social et associatif, glorifiant le riche, abandonnant le pauvre. Il y a aura bientôt des morts par balle chez nos europolitiques et eurojournalistes. Pour ma part, ça ne fait plus aucun doute depuis longtemps, vu la colère et la frustration cumulées, sans même parler des provocations ouvertes et répétitives de certains, relayées sur les merdias de propagande, histoire d’insulter encore plus les français.

Ainsi ceux qui bêlent sur les quelques tags faits à leur permanence n’ont pas compris que pour le moment, ils ont à faire aux « gentils » – ceux qui n’ont pas d’autres armes qu’un pinceau ou qu’une bombe de peinture. Quand les flingues sortiront réellement du bois, ce sera une hécatombe.

Idem côté journaliste, ce jour c’est le parisien et lacharentesousoccupation qui viennent exceller dans la filsdeputerie eurofasciste, avec la bonne vieille stratégie du non injecté admis aux urgences, qui se repend d’avoir écouté « les théories du complot », et la plainte d’un soignant pro-ARN soigneusement sélectionné pour ne remettre une couche.

Personnellement, si demain un des ces charlatans à carte de presse se fait défoncer la gueule dans la rue, ne venez surtout pas me dire qu’il ne l’a pas mérité ! Idem si une de ces putes ose ramener sa fraise en réa face à un anti-ARN : s’il s’en prend une bonne dans la gueule, ça lui rappelera la Charte de Munich, avec laquelle lui et ses collègues se torchent ouvertement le cul depuis bien trop longtemps !

Maintenant il est vrai qu’il est difficile d’interviewer les morts de l’injection. Cela étant, les quelques vrais journalistes résistants qui ont osé couvrir et dénoncer ces décès et les très nombreux autres effets secondaires ont été rapidement mis au placard ou muselés. Et cette putain d’UESS d’oser encore faire la morale aux russes ou aux chinois ? C’est le monde à l’envers !

Tout comme notre parti politique, les rares journalistes résistants ne sont pas médiatisés. La seule exception étant Bercoff qui doit détenir de juteux dossiers sur certains politiques pour qu’ils lui foutent à ce point la paix !

14 décembre 2021 : il y a quand même des choses sacrément étranges dans cette crise. Voilà donc que Mme Irma nous annonce que nous aurions atteint un pic épidémique. Mais qu’en sait-il ? Certes : les variations suivent généralement une forme proche de la gaussienne classique, mais faire à ce stade la conjecture que nous sommes sur un pic, vu la forme atteinte de la courbe, demanderait qu’il y ait déjà une décrue… Donc à moins que la verrue ait accès aux chiffres futurs des deux semaines à venir, ce soudain élan d’optimisme laisse pour le moins dubitatif

13 décembre 2021 : même les nazis n’auraient pas osé utiliser leurs gamins comme cobayes, avec un produit en phase de test. Mais en UESS, ça ne pose plus aucun problème à M. fischer et ses compères. Sachant qu’il faut au minimum compter 10 ans avant de pouvoir juger des effets secondaires d’un vaccin réel, les produits injectés n’étant pas des vaccins mais une thérapie génique, sur laquelle personne n’a de recul, on ne peut imaginer le désastre en cas de problèmes futurs.

De toute façon, même avec 100 enfants hospitalisés, soit 1 par département, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Tout le monde a bien compris que le vrai public concerné par ce virus est âgé, affaibli, parfois obèse ou présentant d’autres comorbidités. Et pas la peine de s’imaginer non plus que le produit qui est déjà inefficace chez 57% d’adultes sera miraculeusement efficace sur 100% des gamins – c’est ridicule !

Par contre, on rentre bien dans la logique d’une nouvelle injection tous les 6 mois, enfants compris. Chez les actionnaires pfizer, c’est tous les jours une nouvelle orgie.

Aucune des trois raisons avancées par nos fou furieux ne justifie de tels risques, à commencer par l’absentéisme scolaire et la fermeture de classes. Gageons que nombre de parents se proposeront d’emblée pour trouver des solutions entre eux, plutôt que de risquer la vie de leurs gosses dans une injection de type roulette russe.

Ensuite que les enfants soient des vecteurs de propagation, certes, comme tout un chacun. Sauf que le produit injecté ne garantit en rien une protection à l’ensemble. On le voit chez l’adulte. Pourquoi serait-ce différent chez l’enfant ? Gageons donc que ce sera le même échec.

Enfin les formes graves est une fausse excuse, avec un variant delta devenu une grippe et un omicron devenu un rhume. Il y a malheureusement toujours des enfants qui décèdent de maladies « bénignes », et tous les vaccins du monde n’y ont rien changé : nous ne sommes pas tous égaux devant les maladies. S’imaginer que l’injection va protéger les gosses de formes graves, alors qu’on sait que chez les ados, mycocardies, tachycardies, cécités et autres effets secondaires sont déjà en train de pourrir la vie, sans même parler des décès réels des injections que l’on continue soigneusement de glisser sous le tapis, la balance bénéfice/risque n’est clairement pas du côté de l’injection – et ceux qui affirment le contraire sont tout simplement fous à lier !

Quelques nouvelles d’Omicron en passant.

Vous l’attendiez tous avec impatience : le premier décès de ce nouveau variant est bien entendu au… Royaume Uni bien sûr ! Hou les pabos pasbons anglais qui sont tellement nuls qu’ils sont les premiers affectés ! Vous l’aurez compris : tout est bon pour taper sur le rosbiff décoiffé qui a osé quitter sainte UE ! Voilà exactement le genre de propagande de l’AFP qui signe la dictature dont nous devons nous libérer. Et inutile de préciser que le grand ménage chez ces chiens de pseduo-journalistes suceurs d’UE sera particulièrement cinglant et mémorable. Rien ne sera oublié, et rien ne leur sera pardonné.

12 décembre 2021 : les eurofascistes exultent : ils ont trouvé le cas d’une femme morte du COVID qui avait un faux pass nasitaire, et mieux encore : un mari pro-piquouze pour venir sermoner les anti-ARN ! Et la propagande de tourner à plein régime avec le quidam depuis 24h ! Quel dommage de ne pas avoir une couverture médiatique semblable quand un cobaye meurt de l’injection, ou des jeunes sportifs s’écroulent quelques jours après avoir reçu leur dose.

En outre, cette femme aurait-elle survécue si on l’avait traité préalablement à l’ivermectine, l’HCQ ou l’azithromycine ? Non parce que côté ivermectine, on rappelle quand même que plus de 60 études démontrent une efficacité en début de maladie. C’est quand même la première fois au monde qu’on interdit aux médecins de soigner, et qu’on leur retire des médicaments connus de longue date, aux effets secondaires parfaitement maîtrisés !

Alors pourquoi interdire ces produits, donc on sait au moins que l’un à des chances de fonctionner ? Ne chercherait-on à créer des formes graves pour justifier une injection dont on sait aujourd’hui avec certitude qu’elle est non seulement dangereuse, mais surtout inefficace sur 57% des gens ?

Le véritable assassin, ce n’est pas le virus : c’est ce gouvernement fantoche, suçant les laboratoires, se couvrant derrière un conseil scientifique dont les membres ont des conflits d’intérêts jusqu’au cou ! On n’a jamais vu autant de plaintes de citoyens au tribunal contre nos pseudo-dirigeants, lesquels sont tellement nuls et soumis qu’ils font appel à un cabinet US, lui-même condamné dans son pays, pour gérer la crise ! On fait appel à des escrocs pour gérer notre santé – c’est dingue !

11 décembre : on a donc appris avec surprise que l’HAS a débouté le molnupiravir, mais pas pour la bonne raison… L’HAS a en effet considéré « que d’autres traitements présentent aujourd’hui de meilleurs résultats, et que l’administration de cette molécule « risquerait d’induire une perte de chance pour les patients, qui ne se verraient pas traités par un traitement plus efficace ».

En d’autres termes, pour l’HAS, tout traitement autre que la piquouse, même ayant prouvé scientifiquement une efficacité, est persona non grata de fait.

La preuve est donc faite que ces assassins ont bien pour seul et unique but de saturer nos urgences et nos morgues, alors qu’ils savent que le produit de Pfizer est déjà inefficace sur plus de 50% des injectés ! Combien de français vont encore mourir parce que la piquouse n’aura eu aucun effet sur leur organisme, là où l’ivermectine, l’HCQ l’azithromycine, ou bien d’autres traitements encore, leur auraient éviter dès le départ de développer une forme grave de la maladie ?

Je ne sais pas vous, mais quand un mec tue un autre dans la rue, les flics ou les militaires interviennent et lui tirent dessus pour le descendre et protéger les autres citoyens. Là, on a des gens qui tuent par dogme religieux, des tueurs en série, des assassins de masse – et on les laisse continuer ?

Autres nouvelles, sur la défense cette fois : après nous avoir piqué le marché de 80 milliards d’€ sur les sous-marins australiens, les USA remettent le couvert avec une vente de frégates à la Grèce. Ajouter à cela que la Finlande vient de suivre la Norvège, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Danemark, la Pologne, la Belgique et la Suisse, en achetant la « dinde » F35 onéreuse à l’achat, hors de prix à l’entretien, et souffrant de nombreux problèmes toujours pas réglés, de l’aveux même des militaires US, et vous comprenez que ces imbéciles d’européens ne sont même pas foutus de se soutenir entre eux ! Et ce avec, ou sans UE !

C’est là où l’on mesure toute la docilité et la soumission aux USA de la moitié des pays européens, prêts à lécher le cul de l’oncle Biden et de son état profond en s’imagineant bénéficier d’un parapluie américain en cas de conflit avec la Russie. On n’est pourtant plus en 39-45 : tout le monde à la bombe et de quoi raser la planète plusieurs fois. L’annexion de la Crimée n’est que le résultat logique de l’ingérence de la CIA dans les affaires européennes. Il est plus que temps de sortir de l’OTAN, et d’arrêter de suivre une logique qui ne fait que nous mener au conflit.

Autre mauvaise nouvelle économique : le marché de l’occasion automobile explose. Il faut bien comprendre que les bourges roulent aujourd’hui déjà en électrique, ayant revendu leurs berlines devenues inutiles, que la fin annoncée du thermique « pousse » logiquement ceux qui ont de l’argent à se débarasser au plus vite de ces véhicules déjà non grata dans plusieurs centres urbains. Bref : le marché se retrouve saturé de voitures d’occasion, dont une bonne part venant d’Allemagne voisine, nuisant d’autant aux ventes des constructeurs français, et donc à l’ensemble de la chaîne de production.

Inutile de préciser que les faillites des équipementiers vont logiquement se succéder, que les garagistes thermiques vivent leurs dernières années grasses, et que le consommateur aura bientôt deux tarifs à son compteur linky, dont un surtaxé pour recharger son auto électrique. Ce qui n’empêche pas les ventes de SUV de continuer à polluer 20% de plus pour rien dans nos villes, avec en très grande majorité des femmes conduisant ces véhicules plus haut et plus larges, parce que se sentant plus en sécurité. Complexe d’infériorité ? Stupidité féminine ? Chacun jugera, mais décidément, l’écologie et le bon sens commun, c’est toujours pour les autres.

10 décembre : Adolfland a donc décidé de taper salement au porte-monnaie des anti-ARN autrichiens pour passer en force le produit en phase de test et déjà obsolète, face aux nouveaux variants. Saluons le montant débile de l’amende de 3600€ à partir de… 14 ans ! Et ce alors qu’en France, la jeunesse n’en peut plus de ce masque inutile, et de la connerie monumentale de ses aînés ! Décidément, l’UE adore recréer ces Untermenschen que l’on croyait disparu à jamais dans les méandres de l’histoire.

Bientôt l’obligation de saluer à la romaine en criant « Heil UE ! » ? Super le nouveau Reich Eurofasciste… Bon sérieusement : votre seule chance pour en sortir, c’est de voter UPR en 2022. Parce que tout le reste, c’est du vent !

En pendant que les dindes se trémoussent, l’exécutif ayant égorgé les discothèques en leur ordonnant une fermeture administrative de 2 semaines pour un bon gros rhume nommé Omicron, la perfide Albion continue de torturer sans relâche un Julian Assange pour l’odieux crime d’avoir fait du journalisme au service des peuples !

Le Brexit les a libéré de l’UE, certes. Mais de toute évidence, les vieux démons anglais n’ont pas non plus disparu. Jeanne d’Arc ne leur a pas servi de leçon.

Les stats COVID de la semaine ? 47465 nouveaux cas/jour pour seulement 120 décès/jour, alors qu’on devrait logiquement être à 216 si on compare aux 5700 cas/jour de début novembre pour 26 décès/jour. Est-ce que vous la sentez bien, la grosse décorrélation, qui prouve bien que quelqu’un se fout joyeusement de notre gueule dans la machine ?

Et quand bien même on serait à 216 décès/jour, c’est quoi par rapport aux 1600 décès/jour en moyenne en France ? Est-ce que ça vaut tout ce bordel, avec un exécutif assassin, ayant trahi tous les principes républicains, et une armée qui dort au lieu de défendre les citoyens de ce pays ?

8 décembre 2021 : retour à la réalité : omicron les envoie tous chier littéralement, encore une bonne nouvelle pour les anti-ARN, un peu moins pour ceux qui ont leur vie en danger et celle de leurs proches – pour rien. Les eurolâtres essaient bien de sauver les meubles, mais tous ceux qui ont un cerveau l’ont déjà compris : l’ancienne formule est dépassée. On a bien tenté de croiser les produits dans le corps des cobayes, histoire de diluer encore plus les responsabilités de l’échec annoncé. Le fait est que la nouvelle formule est déjà dans les tuyaux, et nous ramène à la douloureuse question de l’AMM temporaire : à partir où le produit change, il paraît évidemment que l’autorisation doit être remise à zéro. Pourtant, personne ne semble enclin à réinitialiser les compteurs. On va donc assister à un superbe doigt d’honneur à tous les principes de Nüremberg, et tant pis pour ceux qui créveront de la nouvelle formule, l’ancienne ayant déjà tué et mutilé comme jamais depuis Pasteur !

Et pour courroner le tout, voilà donc qu’on ferme les discothèques pour la fin de l’année. Comme pour les sports d’hiver, il ne faut surtout pas que les gens puissent s’amuser en UESS. Et là, on peut déjà être sûr et certain que nos compatriotes feront donc leur discothèque et leurs repas de famille en nombre et sous le manteau. On retombe sur la débilité mentale de l’exécutif réuni : personne ne se contamine en journée dans les transports en commun, serrés comme des harengs, mais seulement dans les bars et discothèques, passé 2h du matin…

7 décembre 2021 : La FDA demande donc 55 ans pour libérer l’information sur le vaccin Pfizer… contre quatre mois pour l’approuver… L’indécence est largement franchie outre-Atlantique. La question est désormais juste de savoir qui tirera le premier. On en arrive à des absurdités telles que la désobéissance civile commence sérieusement à pointer le bout de son nez. Et ce d’autant plus quand on commence à s’en prendre aux gosses.

6 décembre 2021 : merde : omicron est définitivement un simple rhume ! Ce n’est pas grave : on a un congolais en réserve – dès que ça vient d’Afrique, ça fait peur : on dira que c’est un cousin d’ebola ! En attendant : 42459 nouveaux cas/jour sur la semaine pour (seulement) 92 morts/jour. Soit 10x moins qu’en début de crise… En sachant que contrairement aux effets secondaires toujours sous-estimés, le nombre de morts est lui souvent sur-estimé. Il s’agit d’entretenir la peur du mouton.

5 décembre 2021 : c’est de plus en plus dingue. On a d’un côté le débile à la tête du pseudo-conseil scientifique qui nous fait son show en entretenant la peste qui le nourrit. Et de l’autre, l’OMS qui avoue publiquement n’avoir encore relevé AUCUN DÉCÈS du à cette nouvelle souche ! Ça devient de la science-fiction – au sens littéral !

4 décembre 2021 : pauvre petit skieur bourgeois qui se croyait à l’abri de la folie furieuse des euronazis. Tu croyais naïvement échappé au pass nasitaire cet hiver ? Et ben tu l’as dans le c.. ! Inutile de préciser que les professionnels de la montagne apprécieront une fois encore ce magnifique bras d’honneur du fils de Rothschild, surtout après le désastre économique du confinement de l’an dernier. En tout cas, voilà qui va en refroidir (jeu de mot) plus d’un !

Et voilà qu’au sénat, la collabo latombe nous sort ses nouveaux chiffres du chapeau. Pas de chance : le mensonge était trop gros, et il n’est pas passé inaperçu. Rien ne dit d’ailleurs que les chiffres en réanimation soient plus véridiques : il faut arrêter le bourrage de crâne, et bien se rappeler qu’on parle quand même de plus de 80% de personnes âgées présentant d’autres pathologies. Face à ce public affaiblit, il est beaucoup plus facile de broder de la stat pour lui faire dire ce que l’on veut. De toute façon sous 65 ans, les risques sont mineurs, et l’ivermectine serait sûrement un bien meilleur moyen de lutter contre les formes graves.

Non sérieux : personne ne se pose la question de savoir pourquoi les pays européens qui ont le plus vaccinés sont ceux où il y a le plus de décès ? Comment se fait-il que des pays du tiers monde plus peuplés, ou encore que des pays énormes comme l’Inde ou la Chine s’en tirent mieux que nous ? Qui est assez con pour croire encore au miracle pfizer ?

Pendant ce temps là, les bouffons de laCNIL demandent des preuves de l’efficacité du pass nasitaire et sont mis dans le vent par l’exécutif. L’illégalité devient le modus operandi de ces cloches de Bruxelles, justifiant toujours plus l’intervention de l’armée et le renversement pur et simple de ce qu’il faut désormais bien nommer des petits dictateurs, devenus également des assassins en puissance. Nous ne sommes plus en guerre (nous ne l’avons en fait jamais été), et tuer des innocents sur le principe du bénéfice du nombre ne se justifie plus. Le delta est une grippe. L’omicron un bon gros rhume. On est 89 décès/jour pour 38887 cas/jour, soit 0,22% !

3 décembre 2021 : l’euro-nazisme se développe également en Allemagne sous la forme des mêmes restrictions sanitaires débiles que l’on trouve en France – et merde à toutes les études ayant démontré que l’injection protège de moins en moins (43% en France – et oui : ça a ENCORE baissé depuis la dernière fois), que les injectés peuvent se choper la maladie, passer en réa, et finir entre 4 planches de sapin – comme tout le monde !

Au lieu de viser les 65 ans et plus, qui sont eux, effectivement, les premiers concernés – et de très loin – par cette maladie devenue une grippe classique, on continue d’emmerder toutes les classes d’âge.

Nos amis belges s’offusquent que les enfants chopent un peu plus la maladie que la normale : MAIS BORDEL : ON S’EN BRANLE ! Ils s’en sortent et développent leurs anticorps naturels, bien plus puissants que toutes les injections du monde, et basta ! Laissons les choses se faire au naturel : c’est le meilleur moyen d’en finir – et le plus rapide de surcroît ! C’est quoi ce mode de pensée absolument débile de croire qu’on peut avoir de l’emprise sur les choses ? C’est quoi ce primate, tout juste descendu de son arbre, et qui, parce qu’il connaît 2-3 mécanismes biologiques, s’imagine qu’il va dominer mère Nature ? Mais putain : quelle vanité !

On bafoue les droits fondamentaux depuis des mois pour ce qui est devenue une gripette de saison de plus, et il faut désormais passer au tribunal pour faire valoir la contradiction scientifique face à la doxa totalitaire. Même en Italie, le super green pass de l’eurobankster Dragui va toujours plus loin dans l’absurdité et la chasse aux Untermenschen !

Dans eurofasciste, rappelons que le terme « fasciste » désigne ce faisceau d’enfoirés, né sous Bénito, dans ce même pays – pauvres italiens, qui croyaient en avoir fini, tout comme nous !

On apprend ce jour que le cinglé de l’élysée a donc vendu 80 rafales à l’Arabie Saoudite, en pleine périore électorale – elles courent, elles courent, les rétrocommissions – comme on dit dans les campagnes. Et tant pis si MBS a envoyé ses chiens découper le journaliste Jamal Khashoggi à Istambul. Mais où sont passées toutes nos grandes gueules qui se permettent encore de donner des leçons de démocratie à la Russie et à la Chine ? Entre bourreaux, on se comprend…

2 décembre 2021 : le « Voici » des pseudo-scientifiques nous gratifie ce jour d’un article voulant prouver les dégâts de la COVID sur le cerveau humain. Ne perdez pas votre temps à lire ler propos de cet ersatz pseudo-scientifique : futura-sciences s’est spécialisé dans les scoop, les annonces tonitruantes, le sensationnalisme, bref – toutes ces techniques de comm destinées à faire croire aux imbéciles heureux qu’ils sont des petits génies parce qu’ils lisent un magazine où il y a écrit le mot « Sciences ». Du vent !

Où sont les articles sur l’HCQ, l’ivermectine, et autres remèdes ? Où sont les articles sur les cécités, les myocardites, les péricardites, et les morts bien réels de l’injection ? Où sont les article sur les derniers propos du Pr Montagnier, prix nobel (quand même), qui signalait des cas de Creutzfeld-Jacob chez des personnes fraîchement injectées ?

Rien. Nada. Comme on l’a vu avec le lancet ou wikipedia, tout le savoir actuel est vérôlé et pollué par des petits collabos sans slip et sans bagage scientifique, payés par des tiers pour réécrire et diffusé les vérités d’un tiers !

Le mot d’ordre reste le même : tuer les opposants, terroriser les esprits faibles, en les poussant dans les bras de Pfizer macht Frei, et demain lever le bras en chantant l’hymne à la joie dans le nouveau Reich UESS.

On ne pourra évidemment qu’appeler au boycott en règle de ce magazine sous influence.

Et pendant que l’exécutif continue effrontément de mentir, en gonflant les chiffres officiels en dizaines de milliers de cas, on atteint réellement les 34547 cas/jour, avec seulement… 75 décès ! On a quand même triplé le nombre de cas pour arriver péniblement à 20 décès de plus/jour. Fantastique. Dont 60 personnes de plus de 65 ans qui étaient de toute façon en fin de vie.

Et certains bruits de plus en plus persistants chez les professionnels de santé de prétendre que ces derniers auraient reçu du fric pour déclarer en priorité les patients morts de COVID, plutôt que d’une autre cause. Vrai ou faux ? Impossible pour le moment de trancher. Mais on n’est clairement plus à une manipulation près avec nos charlots, et disons le clairement : plus aucun français avec un cerveau n’a la moindre confiance avec ces bonimenteurs de laboratoires. Ce qui va sûrement bien pesé dans la campagne.

Pendant ce temps là en Autriche, l’euroreich nazi se prépare à l’injection de force. À quand le premier assassinat politique, face à ce qu’il faut bien nommer des tueurs en série, pour un virus devenu à peine plus léthal qu’une grippe ordinaire ? On a bien compris la dynamique des épidémies : des variants successifs qui, petit à petit, perdent en intensité, ce qui s’est vérifié une fois encore avec le delta, et semble se confirmer encore plus avec l’omicron.

1er décembre 2021 : la péripatéticienne des labos, qui a l’autre jour embrassé le président de pfizer (on a la photo – on ignore s’ils baisent ensemble à la ville), nous gratifie donc ce jour de son intention de discuter de l’injection obligatoire au niveau de l’UE. Et ce alors même qu’omicron affiche une dangerosité encore inférieure au delta ! Préparez les fourches, les haches, les arcs, les katanas, les fusils, etc, parce que là, ça risque vraiment de finir en boucherie.

Ces gens seront un jour traqués comme les nazis qu’ils sont devenus : à l’autre bout du monde s’il le faut, sans aucune limite de durée, et ce jusqu’à ce qu’on soit certain qu’il n’en reste plus un seul de libre ou de vivant !

28 novembre 2021 : les euronazis en rêvaient – il allait tuer un max de monde, et permettre encore plus de mesures liberticides, en faisant la chasse aux goys non injectés. Mais pas de chance, omicron semble plutôt inoffensif, sauf évidemment pour le public à risques habituel. Et déjà un membre du gouvernement mexicain ose soulever le lièvre, et fustiger les fermetures de frontières en UESS et ailleurs.

Fermetures trop tardives de toute façon, alors que des cas ont déjà été détectés en Europe, et qu’on peut parier que la souche est déjà présente partout dans le monde ! Entre le manque de réactivité en tout début de crise sanitaire, et l’extrémisme phobique actuel, aucun bon sens commun : la drogue les fait passer d’un extrême à l’autre.

Même les suisses deviennent idiots ! C’est dire à quel point ce monde devient complètement fou ! Il suffit de leur faire peur, d’agiter le mot « mort » devant leurs yeux ou dans leurs oreilles pour qu’ils se comportent tous comme de vulgaires moutons destinés aux abattoirs ! C’est pathétique !

Saluons également les artistes juifs dégagés, après les présentateurs juifs de Mossad TV, et les ex-ministres prêtant allégeance à Israël par leur femme interposée, pour venir faire la morale aux anti-ARN, qu’ils continuent d’insulter gratuitement en les traitant d’antivax. Comme si on en avait quelque chose à foutre de l’avis de ces charlatans du showbiz ! On leur dirait bien d’aller voir la vidéo de ce médecin américain, démontant l’injection en 7mn chrono. Mais ça doit sûrement être trop complexe pour leur petit cerveau de collabo en herbe. Quant à leur rappeler le code de Nüremberg dédié à l’éthique des médecins, ou la Charte de Munich dédiée aux journalistes, là, on joue clairement hors catégorie.

Enfin, saluons ce jour la mort d’un pauvre bougre par manque d’anesthésiste. On imagine que ce dernier était parti faire de la politique avec ses copains. L’hôpital public n’y arrive plus, avec des personnels démissionnaires ou en retrait à cause d’une putain d’idéologie mondialiste débile, pour qui il n’y a qu’un seul Dieu, et pfizer est son nom !

Encore combien de gens innocents nos euronazis vont-ils tuer ?

27 novembre 2021 : ah ben non, finalement, ce ne sera pas nu mais omicron, dont on nous annonce déjà une capacité de contagion foudroyante, mais ça on s’en tape : la vraie question est de connaître sa véritable létalité, or pour le moment, il n’y a encore aucun chiffre au compteur.

On sait simplement qu’un avion d’Afrique australe s’est posé à Amsterdam avec 61! passagers positifs, et pour le moment, les analyses sont en cours pour savoir de quelle souche il s’agit.

Pendant ce temps là en France, la répression des Untermenschen continue de plus belle, et la validité des tests anti-Covid pour les non-injectés (pas les autres) va donc passer de 72h à 24h, histoire de toujours faire plus chier le monde. Quant aux cobayes qui se croyaient naïvement à l’abri, à partir du 15 janvier, ils devront passer la 3ème sinon Ausweis verboten ! Et comme le souligne à juste titre notre président Asselineau dans sa dernière interview en ligne, cela concernera aussi les malades récents ayant pourtant une immunité naturelle acquise, dont toutes les études montrent qu’elle est largement supérieure à celles produits injectés (1,5 à 2 ans !). Encore un non sens absolu donc, à contresens de la science et de la médecine.

Quant à l’imervectine, le nombre d’études s’accumulent pour montrer un effet positif de ce médicament, rendant la position de nos minables toujours plus fragile et clairement délictuelle ! Pire encore avec un molnupavir cher, autorisé dans l’urgence, là encore sans aucun recul ! Cobayes de France, ils n’ont rien compris ! On en est à 25520 cas / jour et seulement 59 décès / jour sur la semaine. Elle est où la pandémie ?

Il n’y a qu’en Allemagne où le taux de décès a augmenté à 256 décès / jour. Et avec un variant delta moins nocif, on a quand même du mal à comprendre ce chiffre. Il doit y avoir autre chose. En tout cas, avec plus des 2/3 de la population allemande injectée, le virus continue de faire ce qu’il veut, prouvant bien que la stratégie n’est défitinivement pas la bonne.

Encore combien de temps va t’on croire qu’on peut dominer dame nature à coup de piquouzes semestrielles, et revenir à la raison, avec des médicaments connus de longue date et ayant prouvé leur efficacité ?

En tout cas, quand on compare avec le reste du monde, le constat est sans appel : l’UE est bien le plus mauvais élève au monde, et paradoxalement celui qui a le plus piqué. Il y a bien un problème de logiciel dans la machine.

26 novembre 2021 : la suite de Hold Up, Primum Non Nocere, est donc sortie ce jour. Inutile de préciser que moins de 4h après, la vidéo était déjà censurée sur youtube, rappelant à tous que les GAFAM font partie intégrante de la meute, et devront un jour payer très cher leur forfait démocratique planétaire.

Pour l’heure, la vidéo est disponible sur Odysee. J’avoue ne pas avoir appris énormément de choses que je ne savais déjà, à part des cas de cécité chez des gosses et une étude sanguine post-injection qui m’a laissé perplexe. Pour ma part, cela fait longtemps que le crime contre l’humanité est constitué, et autant les politiques qui ont participé que ceux qui ont laissé faire devront un jour payer au prix fort leur haute trahison.

Ensuite chacun se fera son opinion sur le nouvel opus qui donne la part belle aux effets secondaires. Je ne suis pas d’accord avec tout ce qui est dit non plus, notamment quand M. Chouard, que j’apprécie au demeurant, prétend qu’il n’y aurait jamais eu de mort « naturelle » d’enfants de la COVID. Qu’il y en ait eu très peu, et que sur ce nombre reste sporadique, les chiffres le démontrent. Mais pas zéro – il ne faut pas exagérer non plus. Sinon nous sommes 200% d’accord, que rien ne justifiait l’injection des enfants, les risques étant largement supérieurs aux bénéfices.

Ce qui n’a pas empêché nos eurofascistes d’annoncer ce jour que les élèves de 6ème devront réaliser 2 autotests par semaine. Encore un peu pur délire de l’exécutif en règle, qui ravira les familles ! C’est quoi la prochaine étape ? Un test hebdomadaire anal ou une saignée quotidienne ? Il est vrai que le petit écolier et sa cougar n’ont pas de lignée descendante commune. Prions pour que le fils maudit de Rothschild ne se reproduise jamais, et que sa lignée crève en silence !

Enfin, voici celui que vous attendiez tous : le nouveau variant Nu, en provenance directe d’Afrique ! Quant aux stats du jour en France, elles continuent de parler d’elles-mêmes : 23632 cas / jour et 58 décès / jour sur la semaine. Autrement dit : une grippe.

25 novembre 2021 : voilà que l’OMS admet publiquement que l’efficacité de la dope n’est plus que de… 40% ! On se rapproche donc de plus en plus des chiffres israéliens (autour des 30%). L’article se garde en outre de toute conclusion hâtive sur la soit-disante protection contre les formes graves du delta. Rappelons que le Pr Raoult avait, plusieurs semaines en arrière, démontré, chiffres à l’appui, que le delta ne produisait finalement pas plus de cas graves, avec ou sans injection ! La balance bénéfice/risque est en train de disparaître, tout simplement. Seules les autruches ne veulent pas voir la réalité.

Et déjà Mossad TV nous annonce la suite ! Il faut croire que drag-queen, faux-fiel et han-houna ont décidément leurs entrées directes à l’école de Brigitte – et peut-être même des cours particuliers du soir ? Depuis le sabotage du Dieudobus sous Obersturmführer valls, on a bien compris de toute façon que le CRIF dirige ce pays. Et le récent retour de la grippe espagnole, recrutée par la même Mossad TV, de bien démontrer que le léchage de cul est décidément de rigueur chez les fachominables. Pascot avait bien raison de lui filer des baffes. Mais de toute évidence, ça ne lui a pas servi de leçon.

Autre pays, autre drogue. Rien ne va plus non plus en Allemagne, où la nouvelle coalition post-Merkel vient de légaliser… le cannabis !

On ne va pas se cacher la face : le fléau s’est largement répandu dans la jeunesse des deux côtés du Rhin. Ensuite que des jeunes (ou moins) s’envoient en l’air en ruinant leurs neurones, c’est leur affaire tant que ça reste chez eux. Le problème, ce sont ces gens qui conduisent sous l’emprise de stupéfiants, et jouent les assassins en puissance sur les routes. Raison pour laquelle je suis contre, parce qu’il ne faut pas attendre de nos jeunes la moindre responsabilité avant au moins 20 ans…

Sinon pour les clients réguliers, gageons que le changement de dealer ne rendra pas le produit moins cher – bien au contraire : on imagine la manne pour un état. Pour les dealers en revanche, c’est fin de partie, et une économie souterraine qui faisait vivre certains quartiers qui disparaît. Parce qu’il ne faut pas rêver : si les politiques ont toujours été très laxistes en la matière, c’est parce que ça générait du fric dans les lieux où il n’y avait plus de boulot, et que ça faisait tourner les marchands de montres, de baskets, de bagnoles de luxe, etc et quelques familles bien connues des forces l’ordre.

La seule information a en tirer, c’est qu les euronazis post-Merkel sont officiellement devenus des trafiquants de drogue. Les mauvaises langues diront que certains l’étaient déjà officieusement. Dont acte. Voilà l’UE du XXIè qu’on a fabriqué pour nos enfants : des dealers de drogue ! On comprend mieux leur attrait natif pour la seringue.

24 novembre 2021 : la propagande continue de plus belle, avec des médecins qui ont complètement oublié leur éthique et les conclusions de Nüremberg. L’injection ne protégeant plus officiellement plus de la maladie (ce qui est déjà en soi un progrès ÉNORME face à la propagande antérieure…), le seul argument qu’il leur reste est maintenant une soit-disante protection contre les formes les plus graves. Mais plus graves pour qui ?

Rien n’a changé : c’est toujours le même public de personnes âgées et/ou affaiblies qui reste concerné. Saluons déjà les exemples jusqu’au-boutiste de type famille décimée par la maladie, sans donner aucune info sur les âges et les pathologies des personnes dans l’article – vous appelez ça du journalisme ? Il faut aller dans les commentaires pour trouver 82 et 89 ans + 48 ans avec maladie invalidante ! Prendre les lecteurs pour des cons à ce point, il fallait oser ! Bravo 20minutes !

Pendant ce temps, on apprend du Pr Perrone que quelques 70 sportifs de haut niveau sont déjà décédés suite à l’injection, et bien pire encore : que d’après le Pr Montagnier, prix Nobel, on commence à trouver des cas de Kreutzfeld-Jacob suite à l’injection (déjà 7 cas cités par le quidam sur Sud Radio).

On peut ensuite rentrer dans une bataille de chiffres, mais ce n’est pas la question. On vient de dépasser les 20000 cas/jour (saluons l’autre mensonge honteux du jour provenant de LCI, qui nous en rajoute 10000 artificiels – sûrement une erreur de frappe « accidentelle » du stagiaire au bon dos) et on arrive péniblement à 55 décès/jour. On est donc toujours largement dans les chiffres de la grippe saisonnière, et là, on n’a jamais obligé la population à se vacciner chaque année contre, parce que tout le monde sait parfaitement que c’est inutile avec une souche mutante.

Le virage du retour à la raison, avec des médicaments, n’est toujours pas d’actualité. La vérité, c’est que si je dois aller demain chez mon médecin, j’emmènerai avec moi les textes de Loi qui lui rappelleront qu’il a un jour prêté serment pour me soigner, et non pour se servir de mon corps comme d’un laboratoire d’essai !

Quand aux patients non remboursés parce que leur médecin refuse l’injection, c’est une nouvelle prise d’otage politique sans aucun rapport avec la santé ! C’est très étonnant qu’il n’y ait pas encore eu de coups de feu dans les CPAM, mais ça leur pend vraiment au nez : ils cherchent la casse – ils vont finir par la trouver !

Pendant ce temps, l’exécutif nous offre un de ces superbes foutage de gueule magistral dont il a le secret en Guadeloupe, où les émeutes, les pillages, et le ras-le-bol n’en finissent plus. Dans sa bienséance, le petit écolier à sa maîtresse a ainsi consenti à ne pas injecter du Pfizer macht Frei dans les soignants… en les remplaçant par… l’astra zenecca et le janssen ! (vous avez crû l’ivermectine ? Pauvres fous !). Mais quelle dose de cocaïne les a rendu aussi débiles et déconnectés de la réalité ?

Toujours et encore le 2 poids 2 mesures de 20minutes : on apprend ce jour que la voiture de maire de Briançon a été incendiée, soit. Mais vous aurez remarqué que le jour où la voiture de notre président François Asselineau a été vandalisée, pas un article n’est sorti sur le sujet dans la presse eurofasciste de l’époque. La consigne est bien de ne surtout pas parler de l’UPR.

23 novembre 2021 : vous vous souvenez d’un petit con qui nous disait fièrement – je cite : « Le meilleur moyen de soulager l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade ! », ou encore que « les personnes qui ont deux doses n’ont plus de chance d’attraper la maladie » ? Et bien pas de chance pour lui : on apprend qu’il a chopé le nouveau sida, pour la 3ème fois, et ce malgré ses 2 doses de junkie ! En espérant qu’il a contaminé un max de monde dans son entourage immédiat, histoire qu’on puisse bien rigoler encore quelques jours ! Après le grand malade michel hier, le mytho jean aujourd’hui, qui demain ?

Je commence à l’aimer ce virus. S’il pouvait seulement tous les isoler dans un asile psychiatrique loin de France jusqu’à fin juillet… Seule l’autopsie pourra nous révéler s’ils étaient déjà atteints psychologiquement avant la maladie, où si cette dernière n’a fait qu’empirer un mal profond déjà ancré dans leur cerveau : celui du mondialisme heureux et de la soumission sado-masochiste à l’Euroreich !

En attendant, si vous croisez le lépreux, n’hésitez pas à sortir l’ail et le crucifix en plus de l’eau bénite et du feu. Un bon exorcisme, parfois, ça fait du bien !

Autre sujet du jour : la vente d’armes. Après avoir bradé ses rafales à la Grèce pour contrecarrer les F16 d’Erdogan, lesquels vont être remis à jour par nos chers « alliés » américains – ceux-là qui nous ont piqué le marché des sous-marins à 80 milliards de $ – on apprend que la France va encore faire don de ses avions à… (suspense)… la Croatie ! Sûrement pour aller emmerder encore un peu plus l’ours russe, ce qui loin d’être dans notre intérêt. Qui plus est, et comme pour la Grèce, on peut légitimement douter que ces avions et leurs équipements seront réellement payés un jour. Une fois encore, le fils de Rothschild vend donc nos bijoux de famille, en affaiblissant toujours plus notre défense nationale. Nos aviateurs apprécieront ce bel humanisme mondialiste, si prompt à sucer le reste de la planète en chiant sur son propre pays !

22 novembre 2021 : aux eurolâtres qui croient encore à un couple franco-allemand, on apprend ce jour que les USA ont donc autorisé les allemands à utiliser leurs armes nucléaires, stockées en Allemagne, contre la Fédération de Russie. Où comment préparer la guerre en armant ses fantassins, au nez et à la barbe d’une France qui se croît toujours la seule à avoir la bombe, avec tout le pouvoir et la responsabilité qui vont avec.

Et tant pis si demain une de ces armes s’activait « accidentellement ». Les USA n’en auraient de toute façon rien à foutre : ils sont loin. Nous en revanche, c’est une autre histoire… On rappelle qu’on a frôlé la 3ème avec la guerre des missiles à Cuba, et qu’il restait des centaines/milliers de kms jusqu’aux cibles. Et c’est bien là où ça cloche fondamentalement : les USA utilisent l’OTAN pour produire un schéma qu’ils sont les premiers à refuser !

Personnellement, je conseillerai vivement aux européens de tous se retirer de l’OTAN au plus vite, de rendre leurs armes nucléaires aux américains. Il y a largement assez d’armes sur terre pour nous entretuer plusieurs fois, et il serait peut-être temps d’arrêter l’escalade. Nous ne sommes plus au 20è siècle avec ses deux guerres mondiales. Et si la Russie a protégé ses intérêts en mer Noire avec la Crimée, c’est une fois encore à cause de la CIA venue foutre le bordel.

Le 21è siècle verra la Chine envahir Taïwan, et tomber sur les USA. Espérons qu’à ce moment là, les européens seront assez intelligents pour ne surtout pas entrer dans un énième conflit où nous n’avons aucun intérêt, contrairement aux USA qui veulent défendre leur monopole de la planche à billets, et qui n’ont pas compris qu’ils sont déjà en minorité.

Beaucoup plus drôle ce jour.

On a donc appris que l’une des plus grandes gueules du PAF, médecin de son état, qui a passé son temps à fustiger les anti-ARN sur les plateaux avec sa triste collègue Latombe, les faisant passer ouvertement pour des assassins en puissance, tout en rejetant comme il se doit l’ivermectine et d’autres remèdes, est donc tombé malade de la COVID, malgré ses 2 injections ???!

Ben Michel ? C’est quoi ce bordel ? « Pfizer macht Frei » ne t’a pas libéré ? T’as oublié de passer la 3ème ? Attention : tu fais peut-être partie de ces 50% de complotistes et conspirationnistes chez qui ça ne marche pas ! Fais gaffe : c’est comme ça que ça commence !

Inutile de préciser que la nouvelle ravira tous les gens qui en ont marre des charlatans de plateaux TV, qui s’imaginent tout savoir et nous donner des leçons, alors que leur besace déborde de conflits d’intérêts ! Que font ces imbéciles sur les plateaux ? N’ont-ils pas des patients à soigner ? Sans parler des urgentistes et autres personnels hospitaliers qui manquent à leur service !

Le « charlatanisme » commence quand on oublie le doute scientifique, et qu’on ferme toutes les autres portes, en choisissant uniquement celle qui vous rapporte le plus de fric ou de notoriété. Autant dire qu’on en a vu des charlatans, et qu’on continue d’en croiser un bon paquet dans les allées du pouvoir, assemblée nationale, sénat et conseil constitutionnel compris !

21 novembre 2021 : alors que nos eurofascistes exultent face à la décision de la Suède de créer un pass nasitaire, ils oublient juste de préciser qu’il ne concernera que les gens en intérieur et seulement à partir de 100 personnes.

Autrement dit : il ne détruira pas la vie sociale des gens, l’économie, et le monde associatif, mais limitera juste les événements de plus de 100 personnes. Et comme l’explique très bien France Soir : c’est un pass vaccinal en pur et dur, et non un pass sanitaire, puisqu’à partir de 100 personnes, c’est 2 doses ou rien – pas de solutions tierces de type autotest.

Donc non : la Suède n’a pas béatement imité la France dans sa connerie euronazie, visant à recréer des Unter-Menschen que l’on souhaitait voir à jamais disparus. Une fois encore, ce pays du Nord semble beaucoup plus prudent et largement plus « mesuré » dans ses décisions.

Ce qui n’a pas empêché ce jour la petite saucisse allal de nous refaire son show sur la fin du monde avec son mensonge désormais bien rodé : oui le nombre de cas est remonté fortement. Mais pas le nombre de décès de 44 morts/jour dans la semaine. Et quand bien même cela aurait le double ou le quadruple demain, ça changerait quoi ? On parle de 2% des hospitalisations, et de 5% d’occupation des services d’urgence en 2020 ! Et ça, c’était au début de la crise.

Gageons qu’avec les progrès sur la connaissance de la maladie, le taux 2021 sera bien inférieur ! Et pas à cause de pfizer & Co, dont on estime que le produit n’est efficace qu’à 50% et 6 mois seulement, mais parce que le variant delta est devenu une simple grippe, et que de plus en plus de français sont tombés malades et ont des anticorps naturels bien plus durables.

Quand vous retrouvez des injectés deux doses aux urgences, vous avez la preuve évidente que le produit n’a pas fonctionné. Donc même si ces produits affichent une efficacité toute relative, elle n’est ni durable, ni une garantie de protection, contrairement à ce que prétend la propagande gouvernementale !

On va arrêter quand la démence de ces débiles ?

J’avais raté le poste FB sur la page de notre président, reprenant une méta-analyse sur 66!!! études prouvant définitivement l’efficacité de l’ivermectine. Je reprends ici le texte condensé du post, car cela est trop grave, et fournit une preuve désormais irréfutable que nos charlots sont devenus des tueurs en série nuisibles, qu’il faut isoler d’urgence.

COVID19 UNE NOUVELLE MÉTA-ANALYSE (sur 66 études) PROUVE LA TRÈS GRANDE EFFICACITÉ DE L’IVERMECTINE ✅ Améliorations statistiquement significatives ⤵️ 1️⃣ mortalité 2️⃣ ventilation 3️⃣ soins intensifs 4️⃣ hospitalisation 5️⃣ récupération 6️⃣ nombre de cas 7️⃣ clairance virale 👉 Source : https://ivmmeta.com/ 💡 La probabilité qu’un traitement inefficace ait des résultats aussi positifs que ces 66 études sur l’Ivermectine est estimée à 1 SUR 734 MILLIARDS ‼️ 💡 Plus de 20 États ont adopté l’Ivermectine contre la #Covid19 Cet échantillon est bien plus vaste que celui utilisé pour approuver un médicament 💡 La même étude révèle que l’Ivermectine, qui est sûre, bon marché et QUI A ÉTÉ INTERDITE PAR L’UE, MACRON ET VÉRAN, obtient des résultats bien meilleurs, sur bien plus d’études et de patients, que le Remdesivir, qui est dangereux, ruineux et QUI A ÉTÉ AUTORISÉ PAR L’UE, MACRON ET VÉRAN. 💡 Cette étude révèle aussi que le nouveau #Molnupiravir du laboratoire Merck, qui vient d’être autorisé en urgence par l’Union européenne malgré un manque total de recul, a des résultats ❌ beaucoup moins bons (50% contre 67%) ❌ attestés sur 64 fois moins de patients (775 contre 49372) que l’Ivermectine qui RESTE INTERDITE ‼️ 💡 L’analyse souligne le scandale du refus d’administrer de l’Ivermectine, notamment en traitement préventif. 🚨 Ce refus favorise ⤵️ 1️⃣ la dissémination des virus 2️⃣ les cas graves 3️⃣ les hospitalisations 4️⃣ les décès. 🚨INTERDIRE L’IVERMECTINE C’EST FAVORISER DÉLIBÉRÉMENT L’EXTENSION DE LA COVID ! ⚠️ Cette méta-analyse fournit des résultats si irréfutables et accablants qu’elle CONFORTE LES SOUPÇONS DE CORRUPTION GÉNÉRALE des décideurs gouvernementaux des pays de l’OCDE et de l’Union européenne, par les grands laboratoires pharmaceutiques. 🚨IL FAUT QUE MACRON ET VÉRAN RENDENT DES COMPTES 🚨 À cet égard, le classement « SECRET DÉFENSE » des délibérations prises en Conseil de Défense pour « gérer » la #Covid19 ne peut qu’accréditer l’idée que Macron, son gouvernement et ses scientifiques auraient des choses à cacher.

20 novembre 2021 : encore un ado qui, disons les choses clairement, a frôlé la mort pour aller enrichir pfizer et ses acolytes. J’ai vu l’autre fois sur les pages UPR de notre président Asselineau que l’hécatombe semble particulièrement toucher les sportifs. Ça semble se confirmer, et dès le plus jeune âge. Ce qui apparemment ne sert toujours pas de leçon aux parents concernés, qui s’imaginent naïvement que l’état va les aider. Et ben non justement. Vous étiez soit disant « libres et éclairés », comme le stipule les clauses de Nüremberg. Vous avez choisi de jouer les rats de laboratoires : les effets secondaires, c’est pour votre pomme !

Pendant ce temps là, la révolte gronde dans les DOM-TOM et en Autriche. Je rappelle qu’en métropole, on en est à 43 décès/jour sur la semaine écoulée, malgré la forte remontée des cas (16000 / jour), contre 30 décès / jour quand ont était à 5000 cas / jour. En clair : 3x plus de cas, mais seulement 50% d’augmentation des décès, avec un nombre qui reste ridicule sur 65 millions de français !

Et pour la première fois : voilà qu’on tire à balles réelles sur des manifestants anti-pass à Rotterdam. Non madame : ce n’est pas la Chine. C’est les Pays-Bas. Juste à côté de chez vous !

La dictature montre enfin son vrai visage à tous. Quant à Amsterdam, on remarquera le retrait de la manifestation prévue ce jour suite aux événements de Rotterdam, lequel n’est pas très étonnant quand on sait que la manif était organisée par « United We Stand Europe »… Il faut quand même être débile profond pour aller manifester contre le pass nasitaire, en reprenant sur son propre logo la copie de celui de l’euroreich anglo-saxon – autrement dit : le commanditaire du pass !

Heureusement que les cons osent tout, et qu’on peut donc facilement les reconnaître !

Pendant ce temps là, le Pr Montagnier s’interroge entre les produits ARN et la relation avec des apparitions de Creutzfeldt-Jakob, et précise avoir découvert des cas de maladies à prions chez des sujets jeunes. Toujours l’aluminium contenu dans les vaccins qui pose question. Et ce n’est pas un charlot qui parle, mais bien un prix Nobel, autrement dit un chercheur qui a trouvé. Rappelons que le même Pr. avait déjà annoncé que le virus était un produit de laboratoire, en se faisant tirer dessus à boulet rouge à l’époque. Désormais, beaucoup l’ont rejoint dans son analyse, et on parle désormais d’une probabilité à 70%…

Autre article ce jour sur l’encyclopédie eurofasciste wikipedia et ses modérateurs voulant jouer les chevaliers blancs, oubliant la censure en règle de notre mouvement par ces mêmes modérateurs, avec une page UPR écrite par les intéressés eux-mêmes, au bout de 10 ans d’existence du parti (!!!), dans le but évident de nous nuire et de faire passer le Frexit pour une idée d’extrême-droite qu’il n’est pas ! Dans le catégorie des pourris absolus, ces gens sont la lie de l’humanité, et ceux qui croient encore naïvement que ce site à quelque chose de démocratique devraient se renseigner un peu plus : la censure des modérateurs est générale et touche toute personne qui remet en cause la doxa politique ou économique (donc Pierre Jovanovic pour ne citer que lui).

BOYCOTTEZ WIKIPEDIA, pour le bien de l’humanité – à commencer par le vôtre, et posez-vous bien la question suivante : aucun service en ligne n’est gratuit – alors QUI paie ces serveurs et ces modérateurs ? Sous entendu : à QUI obéissent ces gens ?

Autre info : l’échec annoncé de GAIA X qui devait nous rendre indépendant des clouds américains, et qui est en train de se faire miner en règle par les USA et la Chine, provoquant ce jour la fuite de Scaleway ! Encore une superbe promesse à la con non tenue, alors que les enjeux du cloud sont pourtant à la portée de nos ingénieurs. Mais avec l’euroreich, inutile de penser à quelque souveraineté face à une bande de vendus et de traîtres en puissance.

19 novembre 2021 : l’un des buts de ces articles étant de garder une trace historique de l’infamie eurofasciste que nous subissons, pour pouvoir demain s’en servir, saluons ce jour les marionnettes de l’ersatz de parlement bruxello-strasbourgeois (bien plus belge que frouze), dont les députés ont -enfin- reçu la copie des contrats réalisés par leurs pairs avec pfizer & Co, puisque c’est l’UE désormais qui négocie au nom des autres pays les traités et autres juteux contrats sanitaires. Sauf que les précieux documents, sensés nous éclairer enfin sur les modalités des contrats, ont tous été copieusement caviardés !

Si vous doutiez encore des super-pouvoirs des commissaires européens non élus, ce qu’on nomme en langage courant des dictateurs en puissance, vous avez désormais la preuve évidente que non seulement le parlement européen n’est qu’un repère de mange-soupes inutiles, comprenez une intérimaire pour politiques mis sur la touche, ou brigands de basse fosse (selon les pays), mais surtout : qu’il n’a en fait aucun pouvoir, aucun poids dans la balance. Comme le disait feu VGE : c’est juste « une chambre d’enregistrement », qui nous coûte un pognon de dingue !

18 novembre 2021 : le « Kinderocide » continue avec une insistance à piquer les femmes enceintes proche de la démence. Rappelons que les produits en phase de test provoquent des troubles de la coagulation sanguine, et notamment des thromboses chez des adultes en bonne santé, ce que fait aussi le virus en partie, certes, mais côté stats, vous avez quand même plus de chance d’avoir des effets indésirables en ayant voulu forcé la nature, et en piquant des millions de femmes enceintes ni libre ni éclairées, qu’en la subissant au hasard. Imaginez les veines d’un jeune fœtus bouchées, notamment au niveau cerveau, et si l’enfant survie, les séquelles qu’il se traînera… Sommes-nous en train de créer la prochaine génération de crétins ?

On sait que la balance bénéfice/risque en dessous de 30 ans est clairement pour ne piquer personne. Alors pourquoi autant d’insistance ?

17 novembre 2021 : MossadTV alias BFMWC nous gratifie ce jour d’un nouvel article de propagande en nous annonçant la création d’un pass vaccinal au lieu du pass sanitaire. La différence ? Graver dans le marbre la stigmatisation déjà en cours des récalcitrants, et en faire des parias sans limite de durée. On ne va rappeler l’histoire honteuse de cet Ausweis délirant de l’euroreich. Le brassard jaune est revenu. Bientôt les camps de rééducation à la chinoise pour les mauvais citoyens : ceux qui ont encore gardé leur cerveau.

Et la verrue d’annoncer dans la foulée la « catastrophe » de bientôt 1000 hospitalisations/jour ! On a vu l’autre jour que le COVID avait représenté 2% des hospitalisations en 2020, et 5% des soins critiques. Sauf qu’on oublie, encore et toujours, que 90% des victimes sont des gens âgés et déjà affaiblis, pour ne pas dire explicitement des personnes en fin de vie. La moyenne d’âge des décédés à l’IHU Marseille aux dernières nouvelles, c’est 81 ans !

Tous les chiffres démontrent qu’on reste très loin d’une « peste bubonique ». La maladie reste mortelle certes, comme toute autre. Mais pas plus désormais qu’une grippe qui fait chaque année 120000 morts. Qu’on accepte des mesures exceptionnelles dans des situations exceptionnelles peut se défendre. Mais là, nous ne sommes définitivement plus dans la situation de début 2020. Le variant delta est une grippe. Et les moyens de contrôle déployés n’ont plus rien à voir avec la santé, mais avec le dogme de petits fascistes en puissance, usant de leur pouvoir pour mater les gens qui oseraient résister à leur grande intelligence.

Le comportement de ces fâchos à l’assemblée ne laisse aucun doute : nous sommes bien dans une dictature qui n’a plus peur de s’afficher, plus besoin du 49.3, avec des députés et parlementaires 100% complices, puisqu’ayant refoulé la proposition de l’UPR d’utiliser l’article 68 de notre Constitution pour chasser le traître, ou tout du moins lui faire comprendre qu’il faut qu’il se calme fissa.

16 novembre 2021 : John Shipton, le père de Julian Assange, a donc une fois encore demandé à la France d’accueillir son fils persécuté par la perfide Albion, et détenu politiquement dans une prison sordide de haute sécurité pour avoir oser le crime absolu : nous informer ! Inutile de préciser qu’aucun journal eurofasciste n’a repris l’appel dans ses colonnes, démontrant tout le soutien des journalistes français sous influence de leurs patrons milliardaires. Il faut aller chez France Soir pour trouver des gens qui ne pissent pas dans leur froc !

Pendant ce temps en Ukraine, on rémunère les cobayes à deux doses. Le prix de votre santé pour nos mondialistes ? Un peu moins de 35€ (1.000 hryvnias). Gageons que les décharges en cas d’effets « indésirables » sont les mêmes qu’en France : si tu as la malchance d’être dans ce cas, va te faire enc…. et démerde toi : t’as signé en étant « libre » et « éclairé » !

Une telle insistance à l’injection est décidément de plus en plus suspecte. Saura t’on un jour réellement la composition des cocktails injectés dans le corps de milliards d’êtres humains ? Rappelons qu’on a déjà trouvé des particules métalliques qui n’avaient rien à faire là. Et tant pis pour ceux qui ont eu la malchance de tomber sur le lot incriminé. Une fois dans le corps, c’est trop tard !

Rappelons en outre que pfizer, biontech et moderna réalisent un bénéfice (pas un CA) de 1000$/s. Si ce n’est pas de l’indécence… Pas la peine de se demander QUI à intérêt à ce que la crise sanitaire dure le plus longtemps possible. Et tant pis si le delta n’est plus qu’une grippe en France à 35 décès/jour, ou si les pays les plus injectés sont ceux qui paradoxalement ont le plus de cas au compteur.

Et le délire autrichien de donner de biens mauvaises idées à l’exécutif qui n’a pas encore intégré que la ségrégation a une limite à ne pas dépasser. La violence est certes illégitime dans une démocratie. Mais elle devient légitime dans une dictature, sanitaire ou non. Et le viol du consentement libre n’a rien de démocratique, son but étant bien de forcer la main aux opposants, en se dédouanant soi-même de toute responsabilité en cas de problèmes ! Ce n’est plus du harcèlement : c’est digne des trains de la mort où les gens sont considérés comme du simple bétail périssable.

Un autre indice qui ne trompe pas : l’injection des moins de 12 ans remise sur le tapis, alors qu’on sait que la maladie tue d’abord des plus de 65 ans et des personnes présentant des obésités morbides. Une fois encore, QUI a intérêt à faire grossir sa clientèle, pour la repiquer ensuite tous les 6 mois ? Et QUI a le culot de nous refaire le coup du bénéfice, quand le risque est largement supérieur ?

15 novembre 2021 : la psychose gagne les eurolâtres du journal toujours à l’ouest, qui nous invente maintenant une soit-disante « peur du graphène » chez les anti-ARN. Aucun fondement. Aucun rapport. Aucune source. Du bidon de A à Z. De la merde pure. De l’excrément. Les auteurs n’ont même pas osé signer leur torchon. On sait juste que ça provient de l’AFP, L’agence des FP, dont le patron est un copain du petit écolier, ce qui explique sûrement le cancer généralisé de l’information !

On donnerait bien quelques gifles à tous ces débiles pour les réveiller et les faire revenir sur terre. Mais vu le niveau atteint, un internement en asile psychiatrique serait sûrement plus efficace, et nous protégerait de ce qu’il faut bien nommer de ces pures infox, juste destinées à faire croire que les anti-ARN seraient des anti-progrès. Je ne sais pas quel stagiaire poubelle ils ont engagé pour écrire une connerie pareille. Mais de toute évidence, il lui manque beaucoup de finesse et d’imagination. Savoir raconter des histoires, c’est un art qui n’est pas donner à tout le monde, qui s’apprend, et qui s’entretient.

Quoi qu’il en soit, nous pourrons donc traiter les eurofascistes de purs mythos. Et quand les dictateurs deviennent aussi débiles, ça n’annonce vraiment rien de bon pour la suite côté peuple de France.

À l’inverse : le gorafi a donc OSÉ critiqué la politique de sa majesté ce soir, s’appuyant sur le non sens totalitaire autrichien de confiner les non-injectés, et démontrant une fois encore que ce passe n’a qu’un but : privé les ARNo-sceptiques de toute vie sociale et professionnelle !

Je mets ici nos euronazis au défi de tenter le coup en France. Non seulement les non vaccinés sortiront, mais ils iront direct casser la gueule de ceux qui auront voté une telle hérésie. Et tant pis pour les blessés et les morts en cours de route : le sang coulera, et des deux côtés !

Dernière surprise du jour – on apprend que 285 femmes soit-disantes engagées politiques (on veut la liste) voudraient éjecter les agresseurs sexuels des élections de 2022, faisant un bras d’honneur magistral à la présomption d’innocence. Bien entendu, l’appel ne vise QUE les candidats à la présidentielle : pas les ministres, députés, sénateurs, et autres politiques déjà mis en examen – la belle affaire !

On a vu l’autre jour « sciences porcs » se transformer en « sciences truies », quand un groupe de donzelles stupides et partisanes a débarqué durant l’intervention de notre président pour le salir devant la caméra (très mal réglée – il faut croire que SP ne sait même pas faire une interview avec des moyens techniques corrects – ça annonce la couleur du diplôme…).

La réaction de M. Asselineau a été celle d’un grand homme, leur rappelant d’abord les faits, réaffirmant clairement son innoncence, et leur faisant surtout remarquer qu’elles ne sont que le jouet d’autrui, et que les forces qui l’attaquent de cette manière le font parce qu’elles n’arrivent pas à lui repprocher quoi que ce soit de concret…

Petite parenthèse perso sur toutes ces « grandes » écoles où les viols étaient (et sont encore) monnaie courante.

Vous ne me ferez jamais croire que les pucelles d’hier, qui jouent les putes effarouchées d’aujourd’hui, n’étaient pas au courant des agissements du groupe. Qu’on soit homme ou femme, quand l’individu n’ose plus dénoncer la folie de ses pairs par peur des représailles, et qu’il se soumet à l’omerta du groupe, il devient complice à 100% des agissements de ce dernier. Ensuite c’est un choix. Soit vous êtes assez fort pour leur dire merde et fixer vos limites. Soit vous êtes un faible, et vous le resterez pour le restant de vos jours, à subir la loi des forts. Mais arrêtons la plaisanterie : ce genre de système perdure quand tout le monde ferme sa gueule. Donc mesdemoiselles, si vous cherchez des responsables de ces viols, offrez-vous vite des miroirs, et regardez-vous bien dedans !

Fin de la parenthèse.

Pour en revenir à la politique, je ne peux que constater une nouvelle fois avec cette affaire que la parité, qui était sensée amener des neurones féminins, à priori plus « sociaux », visant à améliorer la société, n’a finalement amené que des putes et des soumises, venues profiter des juteux avantages de femmes politiques entretenues. Et ces connes de n’avoir cesser de détruire la cellule familiale, en interdisant la fessée, en faisant l’apologie du genre et de l’homosexualité, avec un féminisme débile, violent et jusqu’auboutiste, allant jusqu’à vouloir réécrire la langue !

La femme du XXè n’était peut-être que l’ombre de son mari, certes. Mais elle au moins, elle avait un cerveau et une intelligence sans aucune mesure avec une sibeth ou une schiappah de notre époque ! Aujourd’hui le message est clair : « si tu es complètement idiote, que tu es une conne finie qui raconte n’importe quoi, mais que tu obéis sans broncher à ton employeur et que tu sais bien mentir, rejoins-nous chez LREM ! » – et j’exagère à peine le trait !

Il faut donc croire que comme en informatique, la politique est et restera une affaire d’hommes en France. Parce que machisme, patriarcat, hommes d’affaires (à part la bête qui court), histoire, etc. Mais une chose est certaine : ce n’est pas avec ces connes de « sciences truies » qu’on a vu l’autre jour que le XY a une chance de se faire détrôner par le XX demain ! Il serait peut-être temps d’en tirer les conséquences, et de faire comme certains de nos voisins : pas de carrière politique sans un diplôme minimal en gestion et quelques années d’expérience de gestion d’entreprise (et j’insiste : passage obligatoire par le privé) au compteur. Ça évitera de voir des gigolos ou des traînées sur les bancs des assemblées, médecins compris, et ça ne pourra que remonter le niveau !

À quand un tag #BalanceTaTruie ou #StopALInflation (édition spéciale rachida dati) ?

14 novembre 2021 : c’est donc fait : l’Autriche va confiner les personnes non injectées, dans un total déni de la Science, dans un total déni des Libertés publiques, dans un total déni des Droits de l’Homme. Une fois encore, le totalitarisme superbe de l’UE se confirme donc. Toujours aucune évolution ni étude sérieuse sur l’HCQ, l’azythromycine et surtout l’ivermectine. On épargnera les nombreuses autres molécules ayant apparemment des effets positifs, tant que la prise en charge au départ de la maladie que sur les cas les plus graves.

Petit problème : l’Autriche affiche finalement un nombre de cas et de décès finalement très proche du notre (10395 nouveaux cas/jour contre 9459, et 30 décès/jour contre 34 sur la semaine écoulée). Même si le pays est plus petit, le fait est donc que la maladie ne tue pas plus que chez nous. Donc on est bien en train « d’enc…er » les autrichiens, en leur faisant miroiter que leur taux serait exceptionnellement élevé, alors qu’en fait, il est parfaitement normal

Et déjà la petite sauccise Attal se jette sur l’occasion pour nous prévenir que notre tour viendra ! Sauf que plus le temps avance, et plus les français constatent les erreurs, mensonges et manipulations de l’exécutif, et sont de moins en moins enclins à respecter les gestes barrières, à se faire injecter une troisième dose, ou à ne pas gruger un pass nasitaire également totalitaire, dont le seul but est d’emmerder ceux qui refusent de se soumettre à ce putain d’état !

Ce même état qui commence à nier l’évidence des COVID longs, sûrement par simple vision économique, en oubliant que tous les effets secondaires de l’injection coûteront un pognon de dingue aux familles victimes de la folie furieuse des mondialistes.

13 novembre 2021 : si le pigisme de l’AFP est devenu le modus operandi de nos euro-journalistes, je n’avais en revanche jamais vu un recyclage d’article dans la presse française. Le parigot a donc osé franchir ce nouveau cap, en nous ressortant de ses poubelles le plat à pleureuses. Une honte absolue.

Idem pour les autres enfoirés payés à entretenir la crise, qui très étrangement, ne citent jamais les chiffres français de décès, soit 35 morts à peine sur la semaine écoulée. Quant aux cas qui remontent, c’est plutôt normal pour une grippe en automne/hiver… Et de toute façon, tout le monde s’en fout ! Si demain vous avez 100000 nouveaux cas / jour avec seulement 35 décès, vous passez votre chemin !

C’est le nombre de décès qui donne un indice sur la dangerosité d’une maladie, et non le nombre de cas.

Alors oui : les décès augmentent en Allemagne et au Royaume Uni, pour des raisons qui sont sûrement différentes. Cela étant, à 170 morts/jour, ça ne change pas non plus la cible des plus de 65 ans à plus 90%. Et même là, 17 morts de moins de 65 ans/jour, cà reste ridicule pour des pays en dizaine de millions d’habitants ! Arrêtons de faire de ce virus une peste qu’il n’est pas !

On remarquera en outre que nos euronazis qui jouent sur cette corde sont toujours ceux qui oublient les myocardites/péricardites/décès et autres effets « indésirables » de l’injection. C’est vrai que les morts ne comptent pas et ne viendront pas demander des comptes demain à un éxécutif complètement défaillant et corrompu. Leur famille en revanche, c’est loin d’être aussi sûr…

Saluons également ce jour le sénat, qui a fait semblant de s’opposer l’autre jour à l’assemblée, et qui a voté ce jour le départ à la retraite à 64 ans au lieu de 62 ans. Parce que l’UE l’impose via ses GOPÉ, et que les petits lèches bottes de Bruxelles adorant lécher le cul de leur employeur.

Pendant ce temps-là, une enseignante est mise à pied pour avoir oser enlever son masque. Mais avec les euronazis, autant parler à un mur de béton. Et c’est bien là tout le problème. Le jour où les armes sortiront, ils auront beau essayer de dialoguer, il sera trop tard. Quand un peuple oppressé se venge, il ne fait pas de cadeau à ses tortionnaires.

12 novembre 2021 : l’UE est débile. Complètement débile. Une preuve de plus ce jour, avec l’Autriche, où nos euronazis veulent confiner les non ARNisés ! Quand on sait qu’en France, la maladie n’a finalement aboutie qu’à 2% des hospitalisations, et 5% des réanimations, pour 200! milliards d’€ dépensés, et 2 confinements, on peut réellement commencer à mesurer toute l’efficacité de l’exécutif, et tout le gaspillage monstrueux d’argent public pour aller acheter du remdesivir aussi inutile que dangereux. Encore pire en Lettonie, où les députés non injectés sont interdits de parlement ! Quand on vous dit qu’ils sont débiles…

11 novembre 2021 : un petit article sur France Soir, venant rappeler que médias et politiques allemands sont aussi corrompus que leurs homologues français. Même constat qu’en France : une information partisane et toujours unilatérale, des conflits d’intérêts superbement ignorés sur les plateaux, des pots de vins qui circulent partout, …

Se pourrait-il que les allemands commencent enfin à comprendre ce que l’UPR explique aux français depuis 14 ans ? Il faut dire que la violente répression des manifestations allemandes anti-ARN, passées évidemment sous silence en France, a choqué nombre de germains, qui commencent eux aussi à comprendre le piège de la dictature qui se referme.

La 5ème vague de mensonges s’abat ainsi tranquillement sur l’europe, programmée pour durer au moins jusqu’à fin juillet, via l’Ausweis du IVè Reich euronazi. Le fameux : « Pfizer macht frei ! ».

Gageons que si l’UE subsiste, notre futur commun sera bien plus proche du crédit social chinois que de 1984. Mais il sera surtout 100x plus terrible, avec des moyens de contrôle que nous ne pouvons même pas imaginer aujourd’hui !

En attendant, on peut déjà se poser la question de savoir si l’ARN messager ne rend pas plus vulnérable à l’infection. Et c’est vrai que les exemples se multiplient en ce sens, et que de plus en plus de gens, dans la population, se rendent compte qu’un tiers, qui présentait déjà une pathologie, a vu soudainement son état empiré après l’injection. Relation cause/effet ? Encore difficile de le dire. Mais on ne peut l’exclure…

Le corps humain est et reste un équilibre. Si vous le forcez à combattre un nouvel agent, c’est forcément au détriment d’une autre. Et si vous insistez encore plus, avec des rappels tous les 6 mois, vous risquez encore plus de défaire cet équilibre à long terme. C’est juste du bon sens.

Nous sommes le 11 novembre, date symbolique. On imagine bien tous nos eurofascistes faire ensemble le salut romain en criant leur « Heil UE » ! Il est vraiment temps de sauver la France via le Frexit, et laisser nos néo-nazis de service disparaître dans leur délire !

Exceptionnellement, il me paraît utile de mettre la dernière vidéo du Pr Raoult, qui quoi qu’on pense du personnage, avance des arguments et des questions que tous les français se posent, notamment sur la gestion désastreuse de l’exécutif ! Je cite une partie très intéressante : « La moitié des morts (en France) du COVID étaient des gens qui étaient en EHPAD. » Soit quand même 50% des 119000 décédés ! Moyenne d’âge des personnes décédées : 81 ans ! Alors ok : il semblerait que les femmes enceintes présentent un cas particulier, ainsi que les obésités morbides. Mais on est bien d’accord déjà que sur la vaccination des gamins, il n’y a -stricto sensu- aucun argument viable à aller piquer les jeunes ! Comme disait Di Vizio l’autre jour : la « vaccination » de confort est une connerie : « demain, ils iront échanger un rein pour aller bouffer au mac do ? » C’est quand qu’on arrête l’Absurdistan ? C’est quand qu’on arrête de tuer des gens en bonne santé, en laissant croire qu’on en sauve davantage qu’on en tue ?

Autre nouvelle débile du jour : la verrue a donc décidé de ne pas fixer de date de fin du pass nasitaire. De toute évidence, les euronazis n’ont pas encore bien compris que non, c’est non, et qu’il pourront faire autant de forcing qu’ils veulent, la guerre est déjà terminée : les anti-ARN ont gagné. Et tant pis pour les restaurateurs, les cafetiers, les organisteurs de manifestations qui continueront de perdre 15% minimum de leur clientèle. Car là où un piqué et un non piqué pouvaient se voir autour du table, aujourd’hui, les deux restent chez eux, prouvant que la punition du petit écolier affecte finalement tout le monde… Il suffit de voir les restaurants et bars vides pour se rendre compte du désastre social et économique en cours. Et c’est parti pour durer jusqu’en juillet au moins.

10 novembre 2021 : et si on repiquait les vieux ? Mais quelle bonne idée ! Désactivons leur pass après 6 mois, histoire de leur re-forcer la main ! Vous aurez remarqué que les moins 65 ans ne sont cette fois pas concernés – étrange, non ? Commencerait-on enfin à retrouver un peu de bon sens à l’approche de 2022 ? Bien sûr que non ! Le pass nazitaire est toujours d’actu, et le petit écolier a osé en remettre une couche dans son allocution, prouvant définitivement qu’il a bien l’intention de nous faire chier jusqu’à fin juillet ! Donc jusqu’aux législatives, pour ceux qui seraient un peu lent du cerveau, et qui n’auraient pas encore compris la ruse…

Pendant ce temps en Pologne, un collectif de médecins et de juristes dénoncent la vaccination des enfants, la traitant « d’essai clinique », et fustigeant la corruption politique qui sévit comme dans toute l’UESS. Pas un mot évidemment dans les journaux eurofascistes.

Premier retour : celui du masque dans toutes les écoles. On croyait en avoir fini avec ce syndrome traumatique collé aux gamins. Et bien non : les primates eurofascistes ont un gros stock de masque à écouler, et leurs copains de labos à arroser ! Les parents apprécieront. Les enfants aussi.

Autre retour : Valeneva II. Où comment l’UE achète 60 millions de doses d’un autre produit sur lequel personne n’a de recul. On n’ose imaginer la taille monstrueuse des pots de vins qui doivent circuler pour sauver la startup franco-autrichienne. Et on imagine bien que les produits seront bientôt testés dans les pays tiers en grandeur nature, à coup de généreux « dons » de l’UE…

9 novembre 2021 : encore un médecin qui a osé remetter l’efficacité du masque en cause, interdit d’exercer par l’inquisition médicale. C’est oublié que le masque chirurgical est effectivement inefficace en la matière. Pas étanche, et conçu uniquement pour éviter les projections durant une opération. Rien à voir avec un FFP2 ou + qui lui est hermétique, et bien plus efficace côté filtrage. Alors ok : peut-être que dans les transports en commun bondés, le masque a évité quelques projections entre usagers – soit. Mais ça s’arrête là. Quand on sait que certaines villes l’ont rendu obligatoire dans la rue, c’est devenu un non sens dans bien des lieux, et uniquement un geste de soumission à l’exécutif.

Autrefois les débiles saignaient les malades déjà affaiblis. Aujourd’hui les malades obligent à un port de masque qui ne sert pas à grand chose, surtout si vous exercez une profession médicale, et que vous êtes de toute façon en contact permanent avec des patients – et pas seulement du COVID… Et dans le cas de présent, je peux comprendre que nombre de gens en ont marre, parce que porter ce machin toute la journée qui vous empêche de respirer normalement, à un moment donné, ça suffit !

N’oublions pas que les charognards eurofascistes qui l’imposent se sont une fois encore fait prendre la main dans le sac en ne portant aucun masque quand ils font la fête entre eux, prouvant bien le 2 poids 2 mesures.

Mais l’horreur abjecte et innommable du jour est de voir ces euronazis faire semblant d’honorer un Gal De Gaulle qui lui aimait et défendait son pays contre le grand « fédérateur extérieur« . Voir toutes ces petites lopettes défiler en pissant sur la mémoire du Gal donne l’envie de gerber. Comme si Adolf venait commémorer les chambres à gaz – c’est du même niveau d’écœurement.

Espérons que les français auront l’intelligence de se regrouper derrière l’UPR parce que quel que soit les euronazis en face, la politique sera bien la même. Il n’y a pas le moindre doute là dessus.

8 novembre 2021 : à la liste de mensonges longue comme le bras, s’ajoute donc officiellement les myocardites et péricadites, alors que cela fait des mois qu’on observe dans nos hôpitaux des gens qui étaient en bonne santé, dont des jeunes, se transformer du jour au lendemain en légumes, suite à l’injection. Après la phase de déni, devenue impossible à tenir devant le nombre « d’effets secondaires », se substitue donc la phase classique de « minimisation », oubliant les très nombreux effets « indésirables » jamais déclarés !

Quand même un médecin de l’armée américaine reconnaît publiquement que la contrainte de vaccination viole le libre consentement issu de Nüremberg, après avoir longuement tenté d’alerter ses supérieurs du désastre ARN sur les soldats, faudra t’il rétablir la peine de mort dans ce pays pour tous les politiques assassins qui auront tué par action ou omission dans cette crise sanitaire, journalistes et autres collabos compris ?

La violence du pouvoir, des deux côtés de l’Atlantique, pousse désormais ouvertement à la question en France, et mériterait à minima un RIC pour demander leur avis aux français. Le fait est qu’on ne tient les politiques que par la contrainte et la menace du peuple souverain, comme le font certains pays du Nord avec succès depuis des années. Tout autre discours est naïf, l’être humain n’étant ni généreux, ni raisonnable par nature…

Idem pour la presse, qui ne peut être qualifiée de « libre » en appartenant à des milliardaires ou en étant financée par ces mêmes politiques qui détournent l’usage de l’argent public et de la redevance à leur entier profit. En clair : dès que le peuple se relâche et abandonne son contrôle et sa souveraineté, ça part en sucette. L’UE est bien une dictature qui ne dit pas son nom, et à moins d’avoir des intérêts dans la bête immonde, tout les gueux devraient avoir depuis longtemps compris cette arnaque technocratique totalitaire, et plebscité le Frexit que l’UPR leur propose depuis 14 ans !

On connaît dans notre pays les provocations gratuites du petit écolier, planqué derrière son armée de gardes du corps. Mais aucune loi n’est au-dessus de la légitime défense d’un peuple à se retourner contre ses assassins. Et c’est d’autant plus le cas quand le despote s’en prend à des enfants en bonne santé, qui ne craignaient pas grand chose – surtout maintenant, avec un variant delta devenue une simple grippe !

On pourra objecter qu’en temps de guerre, le commandement est parfois amené à sacrifier des civils pour en sauver d’autres, certes. Mais avec le delta, nous ne sommes plus en guerre depuis 3 mois minimum. On est remonté à 40 morts/jour – et alors ? En tout début de crise, on était à 1000 morts ! Et avec un virus inconnu sur lequel on a largement appris depuis ! Chez nos voisins allemands et anglais, on en est à moins de 170 morts/jour, avec comme chez nous une très large part de plus de 65 ans, présentant déjà d’autres pathologies. Ne pas oublier non plus qu’on est en automne, et qu’il est donc parfaitement normal que cette grippe tue davantage, d’où la remontée lente des chiffres, que ce gouvernement utilise pour tenter de justifier de sa politique euronazie.

Gageons que le grand débile mental, emporté par sa psychose galopante, nous annoncera bientôt sa troisième dose obligatoire sinon pass nasitaire retiré. Pas sûr que les français qui ont cédé une/deux fois à la facilité de confort (ils sont peu), ou à la contrainte (ils sont très nombreux) soient prêts à continuer ce jeu de dupes.

Nombre de députés LREM ont déjà vu leur permanence dégradée. Mais ça, c’était les « gentils »… Hasard du calendrier, on a vu ces derniers jours plusieurs accidents de chasse, rappelant que les armes circulent aussi en France, dont une bonne partie sous le manteau, ce qui est un secret de polichinelle dans certaines régions.

On ne peut donc que méditer la tirade de feu Rochefort dans le film Blanche : « quand on cherche la mort, on la trouve ! »… Et nul doute que ceux qui ont perdu un proche dans cette crise à cause des mensonges et des manipulations de ce gouvernement ne passeront pas tous par la case justice. Il y aura des réglements de compte. Et ils seront sanglants.

On a vu dernièrement un véritable appel à la haine sur le service public de la part de klaus barbi – pardon : de christophe barnier – le ss à l’écharpe rouge qui se prend pour un journaliste. J’espère pour lui qu’il a pris un bon garde du corps, parce qu’après une telle déclaration de guerre au peuple français, il risque de payer très cher sa grande gueule de grand con. Et il l’aura largement cherché !

7 novembre 2021 : le pass nasitaire sera donc non exigé dans les stations de ski. Minute papillon : c’est quoi la blague ? On emmerde les gueux depuis des mois y compris sur les terrasses extérieures, et là, c’est open bar ? Une fois encore, la logique de fils/filles de putes se vérifie : on ne touche pas aux riches qui peuvent se payer des vacances aux sports d’hiver avec leur famille, et rien à foutre pour les autres !

Les « sans-dents » ne peuvent peut-être pas se payer un costume, soit. Mais ils vont finir pas vous en tailler un ! Et vous l’aurez bien cherché !

6 novembre 2021 : ça part en sucette de tous les côtés. On apprend ce matin que le Conseil d’État a donc imposé au gouvernement le retour des autotests, soigneusement éliminés par les euronazis, comme toutes les autres solutions tierces, Dieu-Pfizer étant le seul et l’unique seigneur de la mondialisation. Ainsi nos fascistes traînent des pieds face à une décision qui remet en cause le Diktat de l’UE, peinant à écouler ses milliards de doses.

Et pendant que l’exécutif se sert d’une remontée des cas côté allemands et anglais, affichant respectivement 113 décès/jour et 171 décès/jour dans la semaine écoulée, contre 32 chez nous – ce qui reste ridicule dans les trois cas face à la population des pays visés – guignol vient nous vendre sa 3è dose et israël prépare déjà sa 4ème.

On sait pourtant que le produit visant la souche de l’an passé n’est plus efficace que sur 50% des gens, que l’injection tue et mutile à vie des gens qui étaient en bonne santé (et de plus en plus de jeunes), que chez ceux où ça marche, c’est 6 mois maxi de protection, et que même chez pfizer, on s’est arrêté à 2 doses dans les essais pour passer sous le radar…

Plus vous injectez, plus vous augmentez le risque de résistance et de nouveaux variants (raison pour laquelle on ne « vaccine pas pendant une pandémie » – si tant est qu’on puisse ici parler de vaccin face à un procédé en phase de test, sur lequel personne n’a de recul).

Quant à « orienter » des défenses immutaires vers un seul ennemi, en remettant le couvert tous les 6 mois, il est évident qu’à termes cela se paiera d’une manière ou d’une autre – un organisme vivant est un équilibre et une arme de guerre qui a mis des millions d’années à se forger. Vouloir lui forcer la main, et surtout aussi longtemps, ne peut que l’affaiblir – ou pire. Il faut vraiment être tarré pour s’imaginer que l’on a tout compris du corps humain, et qu’on va lui imposé tout ce qu’on veut.

Biden ayant décidé comme ses autres FDP de mondialistes de passer outre le droit des individus de disposer de leur corps, en rendant la vaccination obligatoire aux USA, ce n’est donc pas moins de 11!!! états américains qui portent plainte contre l’administration de la maison blanche ! Je pense qu’on frise les records historiques, et que bon nombre d’américains, qui eux ont cette chance d’être armés jusqu’aux dents, ne laisseront pas les nazis reprendre le pouvoir. Ce n’est d’ailleurs vraiment pas le bon moment au niveau géopolitique, avec une Chine toujours plus revendicative et conquérante.

Ainsi en cette fin de journée, le petit robinet a donc vu son obligation vaccinale dans les entreprises suspendue par la justice. Ajouter à cela une autre étude sur l’efficacité en chute libre des pseudo-vaccins, voulant elle aussi faire croire que la 3è sera la dernière, et vous comprenez que les fils/filles de putes mondialistes sont décidément partout. D’ailleurs en fin d’article, on nous annonce que les grands malades pourraient ôter le pass à ceux qui oseraient refusé la 3ème injection de la sainte semence pfizeriste…

5 novembre 2021 : la Verrue a donc osé l’autre jour affirmer publiquement que l’injection n’avait tué personne. Les familles des 1224 décédés à J+1 apprécieront sans aucun doute ce déni insupportable, et la psychose évidente du tueur en série. On en est officiellement à 1224 morts sans compter les milliers de pronostic vitaux engagés, en gardant bien à l’esprit que les effets secondaires sont TOUJOURS minimisés… Ce jour encore, un gamin de 16 ans a fait un malaise cardiaque suite à l’injection, et vient d’hypothéquer sa vie. Et tout cela parce que son club de basket exigeait le pass, pris en otage par les euronazis, comme toutes les associations.

Pendant ce temps là, le sénat fait semblant de se réveiller pour tenter de redorer le blason des sénateurs LR majoritaires, alors que l’UPR leur avait pourtant envoyé, il y a 3 ans, ainsi qu’aux députés, un juteux dossier proposant aux deux chambres de destituer le petit écolier via l’article 68 de notre Constitution. Un seul député a eu le courage de soutenir l’initiative. 0 sénateur au compteur. Voilà les personnages, qui ont laissé les gilets jaunes se faire massacrer dans nos rues !

Précisons, dans le même sénat, que les euronazis de gauche, ceux-là même qui voulaient rendre l’injection obligatoire l’autre jour, ont une fois encore botté en touche par pur calcul politique. Le pays est attaqué comme jamais, et ces cons en sont encore à des stratégies de cour de récrée ! Une bonne raison supplémentaire de voter UPR en 2022 !

4 novembre 2021 : et hop : retour du masque pour les écoliers dans 39 départements, et retour du pass nasitaire jusqu’au 31 juillet – les euronazis persistent et signent ! Moyenne des décès sur la semaine : 30/jour restant au niveau de la grippe saisonnière. Légère remontée des cas à 5791/jour. Rien d’exceptionnel : nous sommes en automne.

On continue de tuer et de mutiler des gens en bonne santé avec un produit aussi inutile que frelaté. Et vous votez encore des partis eurofascistes qui vous promettent une sempiternelle « autre Europe » ? Pauvres fous !

Et toujours aucune explication du pourquoi les britanniques en sont les derniers à pointer à 40000 cas/jour et 160 morts/jour, alors qu’ils ont piqué en masse – ça en devient suspect à force. On voudrait nous faire croire à un effet Brexit, on ne s’y prendrait pas autrement !

3 novembre 2021 : l’hiver sera chaud. La preuve ? Ça commence déjà à chauffer dans les bermudas des sénateurs et parlementaires désormais clairement accusés de crime contre l’humanité et contre la population. Ça prendre le temps qu’il faut, mais les réglements de compte viendront. Et nul doute que ceux qui ont perdu des proches ou qui ont vu leurs jeunes sacrifiés sur l’autel de la vaccination, afin d’enrichir le Dieu unique des mondialistes nommé Pfizer, ne se contenteront pas d’un consentement (pas du tout) libre et (très mal) éclairé. Gageons que certains seront plus à l’abri derrière les barreaux que libres dans la rue. Ça commence même doucement à puer côté Pfizer.

2 novembre 2021 : à la suite des myocardites et péricardites déjà attribuées à l’injection, avec des gamins qui paieront à vie les choix délirants de leurs aînés, mettant une croix sur ce qui aurait du être une existence riche et normale, vous rajouterez désormais les troubles menstruels côté femme, largement passés sous silence radio.

Un autre bon article de France Soir ce jour, décrivant la situation tout aussi ubuesque aux USA, avec les mêmes discours politiques débiles, sans fondement scientifique sérieux !

Quand un pays seul pète les plombs, vous pouvez encore prétendre que c’est la faure de ses nazis de service. Mais quand tous les pays favorisés pètent les plombs en même temps, avec les mêmes infox, les mêmes partis pris, les mêmes refus de tout traitement tiers, et le traficotage en règle de tout essai thérapeutique sérieux, ne pas y voir un complot planétaire devient impossible. Surtout quand on observe que les deux seuls grands pays qui échappent à la vague délirante sont comme par hasard la Russie et la Chine – comprenez ceux qui n’ont pas d’action pfizer & Co à défendre.

Complotiste et conspirationniste ? « Affirmatif ! » – comme disait feu Gainsbourg. « Et après ? »

Autres infos du jour, cette fois sans rapport avec la santé.

D’abord sur le domaine automobile, déjà abordé précédemment : il est intéressant de noter que côté voiture électrique, le kWh varie de 35 à 79 centimes d’€ suivant les bornes et les abonnements. Gardez bien ces chiffres en tête : il sera très intéressant de noter leur variation dans les années qui viennent, surtout avec le recul du marché français de 30,6% en octobre, qui annonce la couleur. Bien entendu : c’est toujours la faute de la soit-disante pénurie composants, et non d’un tesla qui avance ses pions efficacement, et dont les ventes sont passées devant tous les autres constructeurs en France !

Ben oui : quand vous avez du pez pour acheter une voiture neuve, fini les allemandes thermiques qui polluent : vous vous la jouez « green washing » avec les copains – et vous passez vos week-end avec eux en sortie dans un club « tesla only », entre gens biens… C’est tellement plus propre de raser des montagnes pour extraire les 400kg de lithium de la batterie, en roulant au nucléaire.

Maintenant la question digne d’intérêt est surtout de savoir si les licenciements auront lieu avant la présidentielle, ou s’ils maintiendront artificiellement tous ces emplois morts-vivants jusqu’à la fin du second tour. Les paris sont lancés. Faites vos jeux !

Autre info délirante du jour mais très intéressante : le ripoux de l’élysée a donc refusé à son aide ménagère d’extrême droite, jusque là soigneusement entretenue pour perdre à coup sûr le second tour, d’assouplir les modalités de financement de campagne. Revirement ultra-intéressant s’il en est !

On savait déjà que le FN/RN appartienait aux banques, étant endetté jusqu’au cou depuis des années. Mais désormais, et c’est quand même LE scoop de l’année : que les banques n’ont désormais plus besoin de lui, car elles se fabriquent désormais des « zorglubs sur mesure », comprenez des chro-niqueurs suceurs d’OTAN et d’UE, érigés par le système en opposant de paille ! Autant dire que la smala Le Pen peut déjà commencer à ranger les meubles et rendre les clés. La fête est finie.

Notre président a bien raison de dire que s’il est élu, il fera en sorte que plus aucun parti politique ne recoive d’argent public, obligeant ces derniers à avoir des adhérents réels, et en France. Ça évitera ensuite d’avoir à envoyer notre armée éliminer le financeur pour couvrir les traces, ou d’offrir au Mossad nos communications en plus de nos pylônes… Fini les retours d’ascenseurs : il faudra bosser et séduire réellement les électeurs pour exister !

1er novembre 2021 : un petit article de reseauinternational sur la manipulation des chiffres de nos guignols, insistant une fois encore sur l’inefficacité de l’ARN après quelques mois, sur les statistiques trafiquées et mensongères à la fois au niveau politique mais aussi venant du système de santé lui-même avec une communication des labos évidemment orientée. Pas grand chose de neuf donc, mais la même impression que l’épidémie s’éteint naturellement de sa belle mort, et qu’on n’en parlera peut-être plus dans un an… Ce qui n’empêche pas les journaux eurofascistes de continuer la popagande du régime sur une 3ème dose inutile qui, étrangement, soulève l’ire des bi-dosés ?!

« Qu’ils aillent se faire foutre ! » est la réaction la plus entendue actuellement chez ces derniers. Et c’est normal : entre les injectés de force, les injectés de confort, et les injectés par propagande, beaucoup se sont enfin rendus compte que putain de gouvernement euronazi leur avait (encore) menti… Gageons qu’à 6 mois des présidentielles, beaucoup garderont bien en mémoire une rancœur tenace et un besoin viscéral de leur rendre la monnaie de leur pièce.

31 octobre 2021 : une fois encore, il ne faut pas confondre la grande juiverie internationale, celle qui fout le bordel partout sur la planète et ne vénère toujours que le Dieu Argent, et la communauté juive dans son ensemble, qui n’hésite pas à dénoncer les agissements de ses pairs, même aux USA !

Il est juste dommage que les juifs français, qui se tapent eux aussi les délires d’un état israëlien totalitaire et conquérant, soient plus discrets en la matière. Cela étant, il faut bien le reconnaître : quand 15% de votre population est raciste et xénophobe par ignorance et méconnaissance de cette communauté, qui n’est ni pire ni meilleure qu’une autre, on peut comprendre leur plus grande discrétion.

Reconnaissons à Israël le même délire qu’en UESS : rejet total des médicaments tiers, torpillage en règle de la recherche scientifique, et favoritisme infâme d’un ARN messager déjà inefficace à 50%, aux effets secondaires largement sous-estimés, et dont personne ne connaît les effets à long terme, surtout avec un rappel tous les 6 mois.

Si demain des cancers ou autres effets mortels se manifestent, on ne peut même pas imaginer le génocide planétaire en marche. Même Hitler, Mussolini et Staline réunis passeront pour des enfants de chœur devant ce désastre. Croisons les doigts.

En attendant le fait est que 50% des injectés qui se croient à l’abri sont aussi transmissibles que les non injectés.

De toute façon, on s’en fout : à 30 morts/jour, on est au niveau de la grippe saisonnière. Il serait d’arrêter de parler d’épidémire, et de revenir à la raison : on est au niveau d’une grippe normal qu’il faut traiter. Point.

29 octobre 2021 : alors que le Royaume de Belgique devient aussi con que les frouzes de base, suivant le plan mondialiste débile de plus en plus évident, le chiffre du jour qui fait tâche est 2,9%. 2,9% de morts réels du COVID sur les 130498 décès italiens constatés. Soit 97,1% de décès où les patients présentaients déjà d’autre pathologies, suivant en cela les dires du Pr. Raoult depuis des mois : cette maladie tue essentiellement après 65 ans des personnes affaiblies ou présentant des morbidités. Et même constat final qu’en France : l’UE et ses fondateurs US prennent les italiens pour des cons, depuis des mois… En sachant que l’Italie a aussi adopté le nouvel Ausweis du IVè Reich.

Sinon comme on pouvait s’en douter, les chiens profitent de la saison froide pour nous faire le coup du : « vous voyez, ça augmente de nouveau », alors que de notoriété publique, la grippe est toujours plus présente en automne/hiver. Pas la peine de beugler et d’en profiter pour tenter de justifer un pass nasitaire totalitaire : il n’y a, et il n’y aura jamais, aucune raison valable de créer des Untermenschen à coup d’Ausweis. Sauf à vouloir ensuite les gazer dans des camps de concentration – on sait au moins ce qui nous attend – l’exemple chinois des camps de rééducation Ouïghours annonce clairement la suite.

La nouvelle charge contre le Pr Raoult n’est pas plus réaliste : on a bien compris que le personnage dérange le fils de Rothschild et ses sbires, et que tout sera fait tout tenter de dégager le personnage avant l’échéance de 2022. Loin de se calmer, le couple Buzin et ses accolytes ont donc décidé de mettre la main sur l’IHU Marseille. On imagine que la grande juiverie internationale, celle des riches et des nantis, le leur a demandé, mais pour quoi faire après ? Là, est la véritable question… On a bien vu dans cette crise que tout a été fait pour acheter américain sur étagère, comme en informatique, où l’on snobe les logiciels libres et un GNU/Linux qui vaut largement ses concurrences pour acheter des machines à 2000€, dans le but de faire du traitement de texte en employant 5% des possibilités du logiciel… On imagine bien que les chiens se lâcheront encore plus quand Raoult aura pris sa retraite définitive – vite : le Frexit !

Changeons un peu de sujet, et parlons un peu auto pour changer.

Côté construction automobile, les français découvrent une fois encore que l’Allemagne n’en a rien à foutre des états d’âme de nos guignols mondialistes, et prévoit donc d’interdire les moteurs thermiques dès 2030, avec 10 ans d’avance sur le calendrier prévu ! Et ils ont parfaitement raison sur le fond : la montée de tesla démontre déjà le retard effarant pris par les européens, et s’il faut encore attendre les idiots utiles de l’UE, ça ne va pas s’arranger.

Mais le plus beau dans la propagande actuelle, c’est ce discours débile accusant ces méchants chinois qui font rien qu’à faire des pénuries de composants, mettant à l’arrêt nos merveilleuses chaînes de montage ! Très étrangement, tesla n’affiche pourtant aucun problème de fourniture, et pour une voiture électrique comportant bien plus d’électronique que la moyenne ! Donc un bon conseil, si vous travaillez encore dans l’automobile en UESS : pensez très vite à un plan B de reconversion professionnelle – ça urge…

Une fois encore l’UE brille par son incompétence, sa désinvolture et son incapacité à prédire et sécuriser les approvisionnements stratégiques de base. Et le secteur auto de commencer à payer très cher ce manque de réalisme économique, qui dure depuis la fin de l’ère Ghosn, entremêlé d’un aveuglement idéologique toujours plus psychotique.

28 octobre 2021 : quelqu’un va t’il enfin aider les eurofascistes à arrêter la drogue ? C’est la douloureuse question que pose la psychose évidente de la Verrue, qui « essaie de comprendre » pourquoi 1.300 étudiants infirmiers ont démissionné entre 2018 et 2021. Ce serait risible si ce n’était pas tragique et aussi délirant ! Est-ce qu’il faut vraiment lui coller une bonne gifle pour le réveiller ?

On rappelle que ce tocard a continué à fermer 5700 lits en 2020 malgré la crise sanitaire, parce que l’UE exige toujours plus d’économies de la France, en détruisant nos services publics à coup de GOPÉ, pour les remplacer par des sociétés privées qui nous coûtent ensuite un « pognon de dingue », et qui ne font pas mieux ! Ceux qui croient naïvement que le projet Hercule destiné à tuer ce qui reste de EDF va produire des économies pour le consommateur n’ont pas du bien comprendre la hausse vertigineuse de facture qui les attend ! Il faut déjà être con pour voter européiste. Mais soutenir à ce point une entité néo-nazie qui détruit notre pays en nous ruinant, là, il faut être dingue !

Et le passe des euronazis de bien le prouver : ces gens ont définitivement un grain ! Ce n’est plus une politique, mais clairement une dictature qui cette fois ne s’en cache même plus ! Remarquons que l’UE à la manœuvre vient de rendre ce pass obligatoire sur ses trois sites majeurs, provoquant l’îre de certains de ses mange-soupes, découvrant soudainement qu’ils seront traités comme les gueux sur lesquels ils crachent depuis si longtemps ! Le problème des collabos, c’est qu’ils ne durent toujours qu’un temps.

27 octobre 2021 : pendant que la Verrue se tape sa 3ème injection (de quoi ?), grosse surprise : un vrai article de journaliste qui présente la candidature de notre président sans chercher des noises et en abordant -enfin- une partie du programme ! Honnêtement : j’avais cessé de croire qu’il y eut encore des journalistes honnêtes dans ce pays, qui respectent la Charte de Munich. Un grand merci à France Soir de relever le niveau !

En attendant, la protection du pseudo-vaccin étant en chute libre, voilà qu’on nous remet le couvert, avec la même rapidité et le même manque de recul, avec un molnupiravir à 700€ le traitement. On rappelle qu’efficaces ou pas, l’HCQ, l’ivermectine ou l’azithromycine sont eux des médicaments connus de longue date, aux effets secondaires parfaitement maîtrisés, et avec des coûts de traitement qui n’ont rien à voir. En outre, ces médicaments bon marchés semblent avoir bien fonctionné dans des pays moins favorisés que la France, lequels affichent des taux de mortalité inférieurs au notre. Et même si tout le monde triche dans ce domaine, le fait est le nombre de pays modestes affichant de bons résultats sans avoir dépenser des milliards ne peut qu’interroger. Tout le monde a de toute façon vu la gestion de crise désastreuse et partisance de la crise qui n’a plus rien à voir avec la science ou le bon sens dans ce pays.

On comprendra que le labo merck profite lui aussi de la crise pour se remplir les poches, en cherchant du cobaye français rabattu par les médecins. Quid en cas d’effets secondaires et de morts ? On imagine que le labo US aura bien négocier sont irresponsabilité, parce que vous comprenez : il y avait urgence… Ben non justement. Il n’y a plus urgence. À 30 décès/jour, c’est même plutôt le calme plat, et c’est devenu une grippe comme une autre. En tout cas on a au moins un pays européen qui le dit clairement.

On devine une fois encore la main du banquier de Rothschild derrière l’opération, le même qui ne veut pas entendre parler des produits russes et chinois par pure idéologie euronazie !

Une pensée également à Julian Assange, prisonnier politique toujours détenu par la perfide Albion, pour avoir oser fait son boulot de journaliste et dépoussiéré les tapis de la diplomatie US. Il serait temps que le R.U. arrête de tergiverser, s’il ne veut pas finir avec une seconde Jeanne d’Arc – et toute la haine mondiale qui ira avec. Non seulement Assange devrait déjà être libre dehors, mais la Russie étant désormais le seul refuge des courageux lanceurs d’alerte, je serais Putin : je l’accueillerai à bras ouverts, en envoyant un « big fuck » à l’oncle Sam – comme avec Snowden !

On pensera ce qu’on veut du président russe, mais le fait est qu’il a superbement relevé son pays de l’ère Eltsine/Gorbatchev, en remboursant la dette russe quand la France plonge financièrement à cause des traîtres eurofascsites qui gaspillent toujours plus le denier public. L’histoire retiendra que le tsar de Russie en avait une paire. Et une grosse.

26 octobre 2021 : 4 pauvre députés européen ont donc découvert subitement, suite à la possible obligation vaccinale au parlement des mangeurs de soupe, que le pass nasitaire ne respectait pas les droits de l’homme, et dénoncent un « permis de contamination » donnant un « faux sentiment de sécurité » en demandant de mettre fin à cet outil « illogique et non scientifique ». On ignore encore s’ils ont été abbatus sur place, mais seule l’autopsie pourra révéler la nature de leur cerveau défaillant.

Parce qu’on en est là. De l’aveu même de feu VGE, le parlement n’est qu’une chambre d’enregistrement et n’a aucun pouvoir. Des purs parasites politiques, payés à prix d’or, qui n’existent que pour faire croire aux citoyens imbéciles qu’ils sont représentés quelque part dans la machine technocratique et totalitaire qu’est l’UE. Et ça ose se rebeller ? La bonne blague !

Un peu comme ces journalistes qui, alors que tous les voyants restent au vert, continuent de vouloir convaincre du bienfait de la piquouze, en tentant de convaincre que le virus endommagerait le cerveau, mais qui oublient, bien évidemment, que l’injection a déjà tué des centaines de français et engagé le pronostic vital de milliers d’autres. Pas besoin d’un virus pour tuer les gens : les euronazis et leurs collabos de service s’en chargent avec un zèle qui n’est pas sans rappeler celui des flics du Vel d’Hiv, que l’on retrouve aujourd’hui chez les éborgneurs de gilets jaunes.

Pendant ce temps là, en Australie, on licencie un dessinateur pour avoir osé comparer la répression chinoise de Tienanmen et l’obligation vaccinale. Rappelons que l’australie est sous le joug d’une gouvernement aussi débile que le notre, qui promettait le 0 cas, avec Melbourne qui a quand même connu quelques 300 jours de confinement, et une répression sanglante des manifestants australiens, largement passée sous silence. Je n’ai pas retrouvé la référence de cet article où un flic australien venait contrôler un quidam portant une tasse, pour vérifier qu’il y avait du café dedans qui justifiait le non port du masque. #LesNeoNazisSontPartout.

25 octobre 2021 : l’état a décidément trop d’argent à dépenser. On a donc appris ce mois-ci que la tesla 3 avait supplanté les ventes en Europe et pire encore : que tesla a donc vu une mégacommande de 100 000 véhicules du loueur hertz. Et là on se dit sérieusement qu’il a quelque chose qui cloche.

Premier problème : l’état français offre donc 7000€ de bonus écologique pour l’achat d’un tesla 3. Encore un fabuleux cadeau fait aux riches qui peuvent donc se payer leur véhicule avec près de 15% de réduction, prélevés directement sur le dos des gueux ! Elle est pas belle, la vie ? Un grand merci encore aux gilets jaunes – et courage pour les augmentations de carburant !

Second problème, cet argent part directement aux USA, et ne créé aucun emploi en Europe. Ainsi le mécanisme d’aide à l’achat affaiblit d’autant notre économie dans sa globalité. N’importe quel pays souverain relèverait aussi sec ses droits de douanes pour protéger ses entreprises et son économie – mais pas l’UE, qui privilégie une fois encore son seigneur et maître ! Le même qui est venu affaiblir les constructeurs européens à coup de dieselgate, alors que les monstrueux véhicules américains sont très loin d’une consommation moyenne de 5l/100km ! Encore un magnifique pollueur qui vient se la jouer écolo – la belle affaire !

Ajouter à cela la pénurie entretenue de composants électroniques (merci encore à l’UE d’avoir délocalisé nos usines en Asie), dont certains se servent pour expliquer la baisse de leurs ventes dans un contexte économique ou le « gueux » de la rue a de moins en moins de budget quand les milliardaires font leur course entre eux avec plus de 150 milliards d’€ par tête de pipe , et vous comprenez que non seulement nos entreprises se tape une concurrence déloyale, avec des amendes de dingue, mais en plus, l’UE continue joyeusement de les affaiblir comme jamais !

Les riches ont compris depuis longtemps qu’il vaut désormais mieux être un actionnaire tesla que PSA/Renault. Parce qu’il est clair que nos emplois automobiles vont morfler comme jamais !

Et pendant que le nouveau bobo roule au nucléaire en faisant le kéké avec ses accélérations 0-100 dignes des supercars, Citroën nous pond un semblant de scooter électrique à 4 roues pour ados sans permis, loué 20€/mois. Même la 2CV emblématique avait plus d’ambition… C’est quoi la suite ? La trotinette électrique ? Ah non : pas de chance : le créneau est déjà occupé par les asiatiques !

Quant au vélo électrique, non seulement les prix pratiqués sont déjà indécents (7000€ un vélo électrique haut de gamme – c’est quoi la plaisanterie ?), mais surtout, et contrairement à des pays où le vol de vélo donne lieu à des peines fermes et réellement appliquées, le laxisme français fait que voleurs et escrocs sont relâchés le lendemain de leur comparution… Parce que vous comprenez : construire de nouvelles prisons, et faire réellement appliquer des peines plancher dissuasives, ça coûte cher à la collectivité. Comme si les vols et les agressions ne lui coutaient pas plus cher encore !

Quoi qu’il en soit, la poudrière automobile est donc allumée. Et quand ça va péter – parce que ça pètera – et c’est une certitude – ça va faire très mal à certains… Une fois encore, l’UE aura brillé par son incapacité en recherche technique et scientifique, son imprévoyance à sécuriser l’accès aux matériaux utiles, autant pour la fabrication de batteries que de moteurs hydrogènes, et sa complète nullité économique ! Cette structure est vraiment LE boulet du monde, aussi technocratique que stupide ! Vivement le Frexit !

23 octobre 2021 : il faut croire que 20minutes aime jouer au yo-yo, avec d’un côté des article résolument pro-UE, et de temps à autres un article un peu plus neutre. C’est le cas aujourd’hui sur le temps de parole des candidats, faussé par la loi Urvoas de 2016, ayant remplacé l’égalite de temps de parole par une équité en faveur exclusive des grands partis, comme on l’a vu en 2017.

La combine est vieille comme le monde audiovisuel : diffuser des interviews ou des meetings la nuit, comptabilisés dans les temps de parole, en faisant évidemment tout ce qu’il faut pour cacher le pourquoi du Frexit et les analyses de l’UPR. Manipulation qui a parfaitement fonctionné en 2017. Rappelons que nos chiens médiatiques avaient tous le même os à ronger en journée : accuser notre parti et son président fondateur d’être complotiste et conspirationniste ! Cela étant, ils n’ont quand même pas oser nous assimiler à l’extrême-droite, sachant qu’ils n’auraient aucune chance sur ce terrain…

Dénigrer gratuitement et fausser la réalité est devenue la grande spécialité européiste, et on l’a encore vu lors de l’annonce de la candidature de notre président cette semaine : aucune question sur l’UE ou le programme en fin de conférence de presse ! Ça change un peu de la mégère de 2017, qui ne savait pas ce qu’était la Charte de Munich sensée réguler sa propre profession. Mais en fait, on envoie toujours des stagiaires dans le seul but de venir bouffer le buffet en posant une merde au passage.

Sinon dans la série débilité mentale, l’AN a donc choisi ce jour de rembourser 8 séances chez le psy. Il faut croire que le patient 0 à l’élysée a fait de son cas personnel une généralité. La drogue n’est pourtant pas la solution.

22 octobre 2021 : le passe sanitaire a donc été suspendu au CHU de Martinique pour les soignants, et n’imaginez pas qu’en métropole, les choses soient vraiment différentes. Quand en métropole la verrue nous affirmait l’autre jour que 15000 soignants avaient refusé la piquouze, ça fait quand même 150 personnes en moins par département, dans des services qui étaient déjà fondamentalement surchargés… L’histoire ne dit pas d’ailleurs si on leur a tout de suite mis la 3ème dose, juste par anticipation. Le clou de l’infox du jour étant des chiffres sortis du chapeau de l’OMS pour tenter de justifier une obligation injustifiable, avec quand même un delta de 100 000 morts – vachement sérieux, en effet.

Les chiffres de contamination ont beau remonté vers les 5000/jour cette semaine, on reste à 30 morts/jour, autrement dit : rien de significatif. Ça fait des semaines que cela dure, malgré la levée de la plupart des restrictions sanitaires qui aurait du logiquement faire exploser les chiffres. Mais non : on continue avec le pass nasitaire, parce que des ânes battés n’arrivent pas à comprendre que ceux qui ont refusé de jouer les cobayes hier n’accepteront JAMAIS de jouer les cobayes demain…

Inutile de préciser que cela se paiera dans les urnes, et qu’on prendra un plaisir particulièrement déterminé à virer tous ceux et celles qui auront participé à cette mascarade aussi grotesque qu’inutile.

Sinon dans la catégorie des pourris du journalisme, vous pouvez donc rajouter france inter avec un article à charges aussi honteux que celui de l’autre jour, s’acharnant à dénigrer notre mouvement et son fondateur. Comme d’habitude pas un mot sur le programme, qui devrait pourtant être le cœur même du débat. Article typique d’un chien eurofasciste payé pour ronger les os du seul opposant réel au système. Le président de l’UPR parle d’UE, propose un programme cohérent et argumenté, loin des pitreries de nombreux candidats dont on sait impunément qu’ils n’auront de toute façon pas leurs parrainages. Là, on a un ancien candidat, qui ose continuer à dire de nombreuses vérités. Et le connard de n’avoir rien d’autre à faire que de nous dénigrer – allant jusqu’au lien même de l’article – un record !

Il nous manque des financements ? La bonne blague ! L’UPR est sûrement le seul parti de France à n’avoir ni emprunt ni dettes. Mais ce pourri de journaliste n’ira surtout pas nous dire combien les autres partis sont endettés jusqu’au cou, dont un RN qui appartient désormais aux banques, ce qui explique pourquoi il ne veut plus ni sortir de l’UE (ce qu’il n’a jamais fait), ni sortir de l’€ (ce qu’il a un jour tenté de faire croire). Ils sont où les articles pour dénigrer les partis jacobins, qui ont du vendre leurs sièges parisiens pour commencer à rembourser leurs dettes ? Et selon ce fumier de journaliste, ce serait donc l’exemple de ces partis en faillite qu’il faudrait suivre ? Des baffes – oui !

Ras-le-bol de voir la Charte de Munich piétinée par ces fâchos qui ne méritent pas la chaise où ils sont assis !

21 octobre 2021 : encore une débilité de plus à l’actif des bras cassés : voilà donc que le cancer de la prostate va être reconnu comme professionnel chez les agriculteurs usant de pesticides, ce qui revient donc ni plus ni moins à reconnaître le lien entre produit et maladie chez le fournisseur, mais pas chez le consommateur, qui lui mange ces aliments contaminés aux pesticides, et se chopera donc son cancer sur le mode du « débrouille toi pauv con » !

On parle quand même du cancer représentant 25% des cas masculins ! En incidence croissante constante avant même l’entrée dans l’UE en 1992, laquelle exige par ses traités un productivisme toujours supérieur et sans limite de durée ! La solution logique de bon sens, qui consisterait à exclure les pesticides une fois pour toute, et tant pis si on perd une partie de la production (que l’on perd déjà, puisque 10% de ce qu’on produit fini direct à la poubelle), est donc une fois encore joyeusement snobée. Dieu argent est roi. Et tant pis pour les morts du productivisme à marche forcée, victime du soit disant progrès et de l’euthanasie active de la part de nos irresponsables.

Sinon comment peut-on s’appeler l’indépendant, et être aussi partial en relayant la propagande des labos sur la 3ème dose ? Quoi de mieux pour un commercial que d’être juge et partie sur ses produits ? On nage de plus en plus dans la complicité d’assassinat en bande organisée. Midi-non libre en rajoute d’ailleurs une couche sur un exemple qui fait bien rire : un injecté deux doses mort soit disant à cause d’un plombier anti-ARN. Déjà on appréciera le fait que le soit-disant vaccin ne l’a donc pas protégé, y compris de la forme grave qu’on nous balance depuis des semaines, après avoir mis une croix finale sur l’immunité collective, qu’on a quand même « bouffé » pendant bien 6 mois… Mais en outre, allez prouver que c’est bien le virus du plombier, et non celui d’un tiers, qui aurait contaminé le décédé – bonne chance à vous ! Il faut vraiment avoir atteint un stade de QI inférieur à 50 pour oser prétendre le lien de causalité énnoncé dans l’article. On remarquera d’ailleurs à ce propos que les contaminations via animaux familiers sont étrangement absentes des statistiques officielles, alors que les scientifiques ont a établi avec certitude que certains animaux étaient porteurs du virus.

Une fois encore, la diabolisation en règle des anti-ARN règne en maître dans la presse de propagande, dont on espère que les journalistes seront un jour au mieux enfermés en prison et pour longtemps, au pire euthanasiés par le régime qu’ils sont en train de promouvoir, car ainsi finissent souvent les collabos de l’histoire.

Autre absurdité du jour : voilà que l’UE décerne son prix Sakharov – le père de la bombe atomique russe (tout un symbole) – à… navalny bien sûr ! Inutile de dire que le Kremlin n’a pas vraiment apprécié le doigt d’honneur, qui ne changera rien au sort de cet opposant de pacotille, agent de l’ouest, désormais à sa bonne place dans une prison russe. Et il a de la chance : en d’autres temps pas très anciens, les traîtres étaient pendus, fusillés, ou crevaient au goulag.

De toute évidence, les russes ont fait le ménage chez eux. Quand ferons-nous enfin le ménage chez nous ?

Nouvelle entorse au secret médical : les proviseurs pourront donc avoir accès au status médical des élèves ! La boîte de Pandorre est ouverte. Pour quel gain ? Absolument aucun puisqu’un injecté peut être porteur lui-même et contagieux ! De là à dire qu’on voudrait reporter la responsabilité politique des problèmes sur les proviseurs, histoire de les inciter à faire injecter un maximum d’élèves pour se dédouanner…

Quant aux cuisines Castex, elles ont donc choisi l’impôt inégalitaire sur le carburant, dédouannant quelques 36 millions de français pour aller taxer tous les autres ! C’est tout le problème de ces classes moyennes qui ne sont ni assez riches pour échapper à feu l’ISF, ni assez pauvres pour qu’on leur tende la main, et qui n’existent donc que pour se faire racketter. On passera sur les escrocs qui se rendent insolvables, qui vivent au dessus de leur moyen, et qui ne sont jamais inquiétés de leur interdiction de banque de France, connaissant toutes les ficelles pour vivre au crochet des autres, et profiter de la moindre occasion pour arnaquer la société en dizaines de milliards d’€/an. Ceux-là ne payeront donc pas la taxe, que nous payerons donc à leur place, les encourageant encore plus à continuer leur vie de délinquant fiscal.

Enfin, et pour clore cette riche journée hallucinante en textes liberticides et totalitaires, on notera donc que l’assemblée nazi-onale a donc voté pour la prolongation du passe nasi-taire jusqu’au 31 juillet 2022, à 74 voix contre 73. On rappelle que cette assemblée est composée de 577 députés sensés représenter nos intérêts. On en déduit que 430 députés ce soir là étaient trop occupés à manger du homard dans Paris (ou ailleurs…). C’est là où l’on comprend que tout texte ne devrait être adopté qu’avec au moins 75% de participation minimale, histoire d’arrêter cette fumisterie de payer des gens qui de toute évidence, n’ont pas le temps d’assurer la fonction pour laquelle ils sont payés avec nos impôts. Ça n’aurait certes sûrement pas changé fondamentalement le résultat du vote. Mais ça aurait au moins permis de pouvoir engager fermement la responsabilité de tous ces débiles qui nous imposent leur passe ségrégationniste et totalitaire, et de l’ajouter à toutes les charges déjà existantes que nous porterons un jour contre eux…

20 octobre 2021 : la serpillère européiste nommée 20minutes a donc tenté ce jour de produire un article sur l’annonce de la candidature de notre président Asselineau à l’élection de 2022. Ça n’a pas raté : l’article commence à casser du bois avec un superbe bras d’honneur à la présomption d’innoncence. Il nous mélange ensuite avec ces pantins de l’UE qui la critiquent mais qui veulent tous y rester – on appréciera d’autant plus l’infox d’un certain gilles ivaldi, parfait clown inconnu tiré du chapeau, dont le propos mensonger sur l’UPR est sans équivoque. Qu’un pauvre crétin raconte n’importe quoi n’est pas fondamentalement un problème. Mais quand des journalistes relaient ses propos mensongers, là, ça en devient un…

Bref, d’un article sensé porter sur la cendidature du président de l’UPR, et sur le programme de notre parti, on est passé à un référentiel en règle des autres candidats ! Superbe manipulation en règle du lecteur de la part des fumistes, mais 20minutes n’a rien à envier à ses petits copains eurofascistes, qui ont tous « snobé » la candidature de l’UPR ce jour : toute la pluralité politique dans du régime de Vichy – pardon : de Bruxelles – résumée !

On notera également la condamnation de l’enseignante de la pancarte « Mais qui ?  » à Metz que les eurofascistes ont donc jugé antisémite. Comme si la grande juiverie internationale n’existait pas, alors que nombre de juifs eux-mêmes, rabins compris, dénoncent publiquement les agissements d’une frange extrémiste mondialiste dans leurs rangs, laquelle s’asseoit sur tous les principe de la religion judéo-chrétienne ! Voilà donc qu’on a inventé le nouveau crime du coupable d’avoir raison ! Un pur délire qui démontre bien où en est la liberté d’expression dans ce pays !

19 octobre 2021 : le fumier Powell, qui nous agitait hier sa fiole de soit disant anthrax devant les caméras du monde entier, en nous jurant que l’Irak disposait d’armes de destruction massive, est donc mort du COVID ce jour. Quand on sait les millions de morts que cet homme et son employeur ont sur la conscience, dans une Irak devenue et restée instable depuis le renversement de saddam hussein, on se dit que c’est une mort décidément bien trop douce pour un assassin et une crevure de cette trempe. On espère que le reste de l’état major de l’époque suivra au plus vite – la planète ne s’en portera que mieux !

17 octobre 2021 : Dans la continuité d’hier, voilà que l’euronazi l’allemend nous la joue reccueil. Un peu comme si un nazi de 45 venait se reccueillir sur la tombe d’un juif qu’il a gazé. Quant on sait que ce type est directement responsable d’avoir gazé et mutilé des milliers de gilets jaunes dans les rues de Paris, la scène est à vomir ! Tout simplement dégueulasse !

16 octobre 2021 : Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération est donc mort, et aura connu l’infâmie de voir le pire traître à la Nation faire semblant de se recueillir devant son cercueil. Tout un symbole de la dérive totale de la France, 86 ans après la fin de la grande Guerre, et désormais sous la domination du IVè Reich anglo-saxon, déguisé dans son drapeau bleu aux étoiles d’or.

Et pendant que les crevards d’euro-députés, ces mange-soupes inutiles, reviennent à Strasbourg, il faut toujours aller sur RT France pour trouver la trace des manifestations italiennes contre le pass nasitaire, ou celle des manifestations de pompiers demandant une augmentation (rejoignant finalement les premiers gilets jaunes), entourés comme pour les autres manifesations d’une véritable milice armée jusqu’aux dents. Il est vrai que taper sur un corps soudé de pompiers équipés est plus dangereux que de taper sur des citoyens lambda en les éborgnant, et que les incidents précédents entre les deux corps auront sûrement foutu la trouille à nos débiles de matignon et au grand mytho de l’élysée. Celui là même qui promettait un ruissellement justifiant la fin de l’ISF et la flat tax, dont seuls les imbéciles pouvaient croire que nos riches, qui ne savent déjà plus quoi faire de leur fric, allaient soudainement nous faire cadeau des milliards économisés. On rappelle que eau, gaz, électricité, et denrées de première nécessité viennent de subir de copieuses augmentations en ce mois d’octobre. Les français apprécieront d’autant plus le formidable cadeau fait à des gens aisés qui n’en avaient absolument pas besoin. Rien n’est trop beau pour sucer un électeur mondialiste.

Pendant ce temps en Allemagne, les Grüne s’imaginent qu’ils vont se passer de nucléaire et maintenant de charbon. Comme chez nous, l’hypocrisie des verts est sans limite, dans un pays qui développe des berlines hyper-puissantes, pouvant rouler sans limite sur les autoroutes, en bouffant jusqu’à 23L aux 100. L’écologie, c’est pour les autres. On se rappellera également de la grande triche sur les émissions automobiles, qui ont vallu aux marques allemandes une putain d’amende aux USA, l’UE n’ayant pas osé taper trop fort sur ses constructeurs. Quand à s’imaginer que les français n’ont pas joué au même jeu… En tout cas, il sera intéressant de voir comment les allemands vont se chauffer sans émettre de CO2. Ça risque d’être amusant.

14 octobre 2021 : C’était pourtant évident : une fois les doigts dans l’engrenage de pfizer, vous n’en sortez plus. Bientôt la 3ème dose obligatoire sinon perte du pass nasitaire, puis la 4ème, 5ème, … Avec un produit toujours aussi dangereux, qui vise la souche d’il y a un an, qui ne marche pas chez 50% de gens, et qui dure au mieux 6 mois, de l’aveu même des eurofascistes ! Les mauvaises langues souligneront qu’Elisabeth dépasses les bornes, comme le reste de son parti d’euronazis idolâtres du fric überalles.

On arrive à 4341 nouveaux cas/jour sur la semaine écoulée (et encore : on a de plus en plus cette impression que les tests ne sont pas fiables, et donnent décidément beaucoup de faux positifs), et… 31 décès/jour, dont on le rappelle : plus de 80% de personnes en fin de vie ou présentant d’autres pathologies graves, que le virus n’aura finalement qu’achevé… C’est triste, mais en termes de chiffres, sur une population de 70 millions d’habitants, c’est une proportion parfaitement ridicule !

Notons également ce jour la nouvelle trahison de ce qui reste des socialos, ces petits pédophiles et violeurs bien pensants, qui ont donc osé demander au sénat de rendre la « vaccination » ARN obligatoire ! Incroyable, mais vrai, non seulement les collègues sénateurs leurs ont renvoyé le bras d’honneur qui convenait, mais on a même eu droit à un petit discours rappelant à certains que la débilité mentale et la schnouff ne sont pas compatibles avec une politique sérieuse et responsable. Et certains sénateurs anti-pass d’en profiter pour l’exprimer clairement, ce qui change un peu des poules mouillées de l’assemblée.

On espère vraiment que ce qui reste du PS historique va crever le plus rapidement possible, tant la nullité, la nuisance, et la participation active à la haute trahison généralisée de cet ersatz de parti ont pris des proportions dantesques et totalitaires.

En tout cas le maintien du pass commence à faire comprendre la stratégie retenue de jacques attila et de ses frères mondialistes : faire haïr LREM le plus possible, de manière à ce que même des gens qui n’iraient pas voter pour un parti de racistes et xénophobes le fassent, dégageant ainsi la route à la blondasse de service. Dans les deux cas, si tel devait être le 2nd tour, les français se retrouveraient baisés d’avance, comme en 2017 ! Sauf si nos compatriotes se resaisissent, et votent massivement UPR, seul parti capable de sauver le pays, parce qu’indépendant des banques, et défendant la souveraineté de la France.

On aura compris que le pass nasitaire a en fait une visée purement électorale, à défaut d’avoir une justification médicale.

13 octobre 2021 : la Verrue a donc énoncé ce jour le chiffre de 15000(!) soignants qui ont refusé la piquouse qui tue. Sachant que quand ces 15000 là sont déjà présents, l’hôpital public travaille à flux tendu, on imagine le BORDEL ABSOLU dans les services concernés, et tout ça par pur idéologisme outre-Atlantiste et mondialiste, tandis que la variant delta meurt petit à petit, dans le silence merdiatique le plus absolu !

Et nos débiles eurofascistes de continuer dans leur délire criminel, en nous promettant de faire durer ce putain de pass nasitaire jusqu’à fin juillet ! On imagine le reste du monde en train de se demander si la France n’est pas devenue la Corée du Nord ! Parce qu’on en est là !

Notons également que le français Sanofi, qui a développé un (vrai) vaccin contre la grippe saisonnière, destiné aux personnes âgées (comprenez le véritable public à risque pour une maladie semblable au COVID), s’est donc vue éconduit parce que… trop cher ! On dépense + de 20€ chez pfizer pour de la poudre de perlimpinpin à ARN messager qui est dangereux, ne marche qu’à 50%, et seulement quelques mois. Et là, on rechigne pour 10€ de différence ! On arrive vraiment à un niveau de dinguerie absolue !

Et la propagande de continuer cette fois avec le Polexit, voulant faire croire que nos amis polonais se seraient « battus » pour rentrer dans l’UE ! Non : ils ne se sont pas battus. On les a « incité » comme tant d’autres à rejoindre le titanic, et s’ils ont accepté, c’est parce qu’on leur offrait des milliards par an, pour aller acheter du TGV chinois, du pont chinois, et maintenant des dindes de F35 américaines ! Il n’y a jamais eu de retour financier vers l’UE ou de solidarité avec les généreux européens comme nous qui leurs offraient cette manne venue du ciel : la seule chose qui intéresse réellement les Polonais, c’est la couverture militaire de l’OTAN ! Le reste des européens, ils s’en battent joyeusement les couilles, et quelque part, quand on a vu la gestion lamentable de la crise sanitaire, on ne peut que les approuver ! La solidarité, c’est pour les propagandistes. La réalite, c’était De Gaulle qui l’avait déjà énoncé il y a fort longtemps : « Les états n’ont pas d’amis. Ils n’ont que des intérêts ! ».

12 octobre 2021 : on continue dans les articles de propagande fustigeant le Brexit et la gestion de la crise sanitaire par Boris Johnson, en oubliant sa propre gestion lamentable et surtout : les vols de matériels entre pays membres ! Encore une fois : l’UE veut des leçons aux autres, en oubliant de balayer devant sa porte – Fuck you UE !

Toujours dans la lignée de l’écrasante responsabilité de UE et de ses marionnettes, un article visant les quelques enfants atteints par la version longue de la maladie (dans la logique du non-vacciné qui n’est pas explicitement citée), et qui oublie bien entendu de parler des gamins qui ont développé myocardites et autres effets secondaires désastreux suite à l’injection ! Une fois encore, le but évident est de faire peur aux parents, et de les pousser à faire injecter leurs gosses. Et l’auteure de France Television de ne laisser aucun doute quant à la manipulation ici opérée en douce – quand vous travaillez pour un média de propagande gouvernemental, qui n’a cessé de mentir et de diffuser les infox d’autrui, vous n’avez plus aucun crédibilité.

À l’inverse, France Soir est définitivement le dernier vrai journal à faire son boulot, avec un excellent article sur le cas indien et la corruption tournant autour du COVID. Et on ne peut pas dire que les statistiques présentées laissent de marbre, puisqu’on « voit » clairement le résultat entre les régions qui ont utilisé HCQ et ivermectine, et celles qui l’ont refusé, ces dernières ayant vu leur taux d’incidence s’envoler… Et les journalistes de relever les conflits d’intérêts de soignants et politiques indiens, avec des firmes américaines, avec toujours en toile de fond la fondation Bill & Melinda Gates, décidément omniprésente depuis le début de cette crise.

Le constat indien rejoint ainsi ce qu’on a observé en Irlande et Israël qui ont massivement injectés pour se retrouver avec une explosion de cas : la région du Karala a ainsi vu le même phénomène. Donc non seulement l’ARN ne marche qu’à 50% et seulement quelques mois, en mettant la vie des gens en danger à chaque injection. Mais en plus, ce procédé semble enclin à provoquer des résistances ! Quand on y réfléchit un peu, ça paraît assez logique : on injecte un produit qui visait la souche d’il y a un an, et qui sera de plus en plus inefficace sur les variants, dont le delta indien que l’on sait plus virulent mais moins dangereux. Ainsi l’organisme perd une partie de ses propriétés de lutte en se focalisant sur le mauvais ennemi. Donc finalement, on affaiblit le système immunitaire des gens !

C’est quand qu’on arrête les conneries ?

Pas un mot sur les manifestations anti pass nasitaire en Allemagne, en Pologne, en Italie, … Il faut aller sur RT France pour apprendre que nos voisins subissent les mêmes fils de putes européistes, en se faisant encore traiter de néofascises par la crevure Dragui ! La violence est certes illégitime dans une démocratie. Mais tout le problème est précisément que nous ne sommes plus dans une démocratie, avec des commissaires européens non élus, qui dictent leurs lois débiles à coup de GOPÉ annuelles. La seule raison qui maintient ces gens à leur place est le fait que le peuple n’est pas armé comme aux USA, et qu’il est donc facile de massacrer et gazer les manifestants dans la rue. Parce que si c’était le cas…

11 octobre 2021 : et si on fabriquait une étude franco-française pour montrer que les vaccins sont efficaces et qu’ils protègent 5 mois ? Trop gros pour passer ? Mais non voyons ! Les cons ça ose tout : c’est même à ça qu’on les reconnaît ! Et toujours pas de hausse des cas à se mettre sous la dent ! C’est même tout l’inverse en métropole. Mais malgré cela, toujours aucune reculade sur le pass nasitaire – de toute évidence, notre naboléon sado-masochiste n’a pas encore compris que son règne est déjà fini. Non seulement lui et sa milice ne font déjà plus peur, mais la haine des français cumulée envers l’exécutif l’a déjà condamné lui et ses copains. L’heure des règlements de compte approche. Tic. Tac.

10 octobre 2021 : sérieusement, quand on voit la mise en scène de manif polonaise ce jour, reprise par la pleureuse l’Immonde, on ne peut s’empêcher de sourire jusqu’aux oreilles, et même d’en rire franchement, tellement le ridicule atteint dépasse l’entendement…

Car bien entendu, nos profiteurs polonais de l’UE se sont dépêchés d’aller faire leur petite thérapie de groupe, et la similitude avec les collabos britanniques ne peut que faire rire ceux qui ont un peu suivi le Brexit. Cela étant, c’est au peuple polonais de choisir son avenir, et non à sa ribambelle de traîtres crevards.

Et si demain la Pologne faisait un référendum de sortie « à la Britannique » – juste pour rire ? Après tout, si nos mondialistes ont raison, ils n’ont rien à craindre des urnes… À moins évidemment qu’ils aient tous mentis, et qu’ils aient peur que le peuple leur coupe la tête si la vérité venait à éclater ?

9 octobre 2021 : le culot de nos crevards eurofascistes est décidément sans limite. Voilà donc que M. fisher price nous gratifie de son analyse foireuse, dans laquelle il ose dire sur les injectés – je cite : « Leur immunité en termes de protection contre les formes graves reste excellente.« . Sauf qu’il oublie que d’une part, l’ARN ne marche que dans un cas sur deux, grugeant 50% de gens qui se croient protégés et ont déjà risqué leur vie 2x, et d’autre part, qu’au bout de 6 mois, l’immunité des 50% restants atteint environ 20% !

Chacun appréciera donc l’infox, qui ne voit toujours qu’un côté de la pièce.

Quant à risquer sa vie tous les 6 mois à la roulette américaine, pour une maladie dont la létalité est devenue celle de la grippe… Tout le monde a compris qu’en dessous de 65 ans, et en dehors des pathologies favorisants les cas graves (obésité ou autres comorbidités), le variant Delta n’est pas aussi dangereux que ses prédécesseurs. Autant pour les autres variants, on pouvait encore discuter. Autant sur le dernier, la question ne se pose plus : la balance bénéfice/risque n’est plus en faveur de l’injection, et d’autant plus si vous êtes jeune !

Quant à cette hérésie de pass nasitaire, son maintien prouve enfin à certains que nous ne sommes plus en démocratie, mais bien dans un régime eurofasciste totalitaire, qui veut se la jouer « soft » et « bourges ».

Autre nouvelle passée sous nombre de radars : les autotests ne seront plus reconnus à partir du 15 octobre, date à laquelle les tests PCR deviendront, comme par hasard, payants ! Mais il n’y a aucune « obligation vaccinale », voyons… C’est juste qu’en bons fils de putes mondialistes, on va vous pourrir la vie au maximum, en plus de grever ce qui vous reste encore de budget, après toutes les hausses indécentes de ce mois d’octobre 2021 !

Plus amusant : le petit écolier commence de toute évidence à avoir peur pour sa tête, et s’imagine qu’il pourra échapper à la vindicte populaire une fois que son armée de gorilles aura été remplacée par un ou deux gardes du corps, dont on salue d’avance le courage ou l’insconscience.

N’oublions pas que « seule une balle » pourra l’arrêter – dixit le quidam – lequel oublie quand dans un chargeur moderne, le tireur a droit à plusieurs chances, et plus globalement, que l’être humain excelle dans sa créativité à donner la mort à autrui, la guillotine n’étant finalement qu’une amélioration « moderne » des haches et épées d’antan.

Le fait est que toutes les lois du monde n’ont jamais empêché les assassinats, et la chasse juive mondialisée des nazis dans l’après-guerre, et jusqu’à aujourd’hui encore, de bien prouver que les victimes savent aussi se venger de leurs bourreaux, sans délais de prescription, et dans l’illégalité la plus totale… Fait aggravant : la technologie moderne a rendu la planète beaucoup plus petite pour tout le monde, et il n’y aura donc aucun endroit sur cette planète où les euronazis pourront demain se cacher de leurs forfaits.

8 octobre 2021 : l’Irlande a donc cédé sur les taux d’imposition indécents qu’elle accorde aux GAFAM (0,005% pour apple par exemple) depuis des années, en acceptant de relever le seuil à 15% minimum, sous la pression de Bruxelles. On pourrait croire à une victoire de l’UE, mais il faut raison garder. D’abord le chiffre reste bien en dessous des 33% français, et continuera donc de défavoriser nos EDN. Ensuite la Hongrie n’ayant pas cédé au Diktat de Francfort, les bras d’honneur d’Orban à l’UE laissent à penser que les GAFAM déménageront bientôt à Budapest. Et pas de chance, cela arrive pile au moment où le tribunal constitutionnel polonais voisin vient de reconnaître la primauté du droit polonais sur le droit européen !

Un bras d’honneur en bonne et due forme aux traités européens, qui annonce clairement un futur Polexit.

Il faut dire que même s’ils sont bénéficiaires nets, contrairement à nous, nos amis polonais en ont ras-le-bol qu’on leur dicte leurs lois et ont bien compris que l’UE totalitaire n’est qu’une nouveau IVème Reich anglo-saxon. De par son histoire, la Pologne ne souhaite sûrement pas renouer avec les camps de concentration allemands – pardon : de rééducation de l’UE – bientôt calqués sur le modèle chinois… On ne pourra que saluer le courage des juges polonais, bien loin des lopettes de députés, sénateurs et conseil consititutionnel français, quasiment tous complices et bénéficiaires de la mafia mondialiste !

Bien entendu, les chiens de Bruxelles n’ont pas tardé à aboyer devant ce camouflet, démontrant une fois encore, à ceux qui en doutaient ou qui l’ignoraient, qu’elles se branlent complètement des Constitutions respectives des états – autant celle de la Pologne que la nôtre, ce qui signe bien la haute trahison de nos politiques, qui non contents d’avoir trahi notre référendum de 2005 avec le Traité de Lisbonne, ont trahi les fondements même de notre République dès 2006, en faisant primer le droit européen sur le droit français et sur notre Constitution, dans le silence médiatique le plus total, que certains découvrent aujourd’hui ! 200 ans en arrière, leur tête aurait déjà quitté leur corps depuis longtemps !

Nous subissons actuellement des hausses de gaz, d’électricité, avec une flambée des prix alimentaires de première nécessité, ce qui ne va sûrement pas arranger la situation des gilets jaunes et retraités modestes qui n’en peuvent plus de payer la « mondialisation heureuse ».

En sachant que notre état continue donc de plus belle dans sa folie furieuse du pass nasitaire, en déremboursant les tests PCR, histoire de taxer encore plus des anti-ARN qui refusent de jouer les cobayes. Ajouter à cela la fin de la perfusion des entreprises, qui ne pouvait durer éternellement, et va révéler nombre de faillites, et vous comprenez mieux pourquoi, si l’UPR n’est pas gagnante à la sortie des urnes de 2022, il n’y aura plus grand chose à sauver dans ce pays…

Pas un mot en attendant dans les merdias mainstream, à part sur RT France, des manifestations en Martinique sur l’obligation vaccinale. Déjà que les manifestations du samedi contre le pass nasitaire sont soigneusement passées sous silence médiatique, les dénis de démocratie ne cessent de se multiplier, avec des GAFAM qui évincent et censurent désormais à tour de bras tout contradicteur des faux vaccins et discours de bon sens.

On aura également bien compris la stratégie immonde du pseudo conseil scientifique, qui malgré tous les indicateurs au vert, entretiennent le pass nasitaire, attendant impatiemment le prochain variant qui pourra rejustifier de garder le sésame totalitaire en place. De toute façon la belle saison est terminée. Le temps de rafraîchit et bientôt les terrasses des cafés et restaurants seront remisées. Comprenez que la « punition » du petit écolier, qui ne passera pas une seconde fois, quel qu’en soit le prix, sera l’une de ces dernières satisfactions sadiques. Une fois qu’il aura perdu sa protection, l’heure des comptes viendra.

On saluera en attendant l’article de France Soir sur le témoignage de 4 soignants victimes de la démence du locataire de l’élysée et de ses petits copains mondialistes. Ceux qui sont assez débiles pour exiger des soignants de se faire vacciner devraient d’urgence consulter un psy. Et même si demain ces produits sous AMM devaient être autorisés, ce qui n’aurait aucun sens vu leur efficacité en chute libre, ils n’en resteraient pas moins mortels et dangereux. Car l’idée de fond de l’ARN messager est bien de produire de la protéine spike dans l’organisme, ce qui revient en fait à contaminer des personnes saines, et explique pourquoi tant d’effets secondaires.

À l’inverse, les ayatollahs de 20 minutes n’auront pu s’empêcher ce jour de taper sur une députée ayant compris l’arnaque LREM et s’en étant éloignée, rejoignant de fait la grande lignée des complotistes et conspirationnistes, et de salir également un anti-ARN bien connu à Montpellier : le médecin Denis Agret, que la justice interdit – et c’est une première à ma connaissance en France – d’utiliser les réseaux sociaux !

Et il y a encore des cons pour prétendre que nous vivons en démocratie ?

7 octobre 2021 : la brave saucisse allal du gouvernement nous a donc expliqué ce jour que le pass nasitaire et inconstitutionnel ne serait pas revu avant le 15 novembre, sur avis d’un con-seil pseudo-scientifique des copains des labos qui a perdu toute crédibilité médicale depuis longtemps, et qui ne sert que de caution à un éxécutif complètement corrompu et incapable !

On rappelle qu’en France, le delta a fait 43 morts/jour cette semaine avec 4353 nouveaux cas, et qu’il n’y a pas eu de nouvelle hausse malgré la rentrée et la levée partielle des consignes sanitaires dans bon nombre de lieux publics ! Tous ces indicatifs étant largement repassés au vert, et qui justifieraient la levée d’un pass nasitaire qui n’aurait jamais du voir le jour, et l’allègement des consignes sanitaire, la dictature eurofasciste continue droit dans ses bottes cirées, au pas, en criant son « Heil Pfizer » !

Notons qu’Israël qui a vacciné un max, observe enfin la même décrue du delta après des semaines au pourcentages dans le rouge vif, mais affiche encore plus de 100 morts/jour au compteur – soit quand même 2x plus qu’en France pour une population largement inférieure. Quant au Royaume Uni, qui a lui aussi vacciné en masse, il semblerait ne pas voir de décrue du tout – mais c’est vrai qu’ils ont injecté de l’astra-zenecca – les pauvres !

Cela étant, tout le monde semble désormais d’accord sur le fait que les produits, quand ils marchent à peu près chez 50% de gens, ont une durée d’efficacité de 6 mois, quand un vrai vaccin a une efficacité qui se compte en dizaine d’années. On imagine la commande de Durex chez les côté actionnaires de Pfizer, qui préparent déjà leurs prochaines orgies collectives.

6 octobre 2021 : si vous avez 47 ans et plus en Martinique, vous pouvez donc être euthanasié par les fils de putes mondialistes de l’UE et leurs collaborateurs zêlés. Vous m’auriez dit cela il y a 30 ans, je vous aurais ri au nez en vous disant d’aller vous faire soigner. Mais non – ce n’est pas le fin fond de l’Afrique ou de l’Australie, et ce n’est pas non plus la Corée du Nord ou la Chine : c’est la France de 2021 !

On arrive donc à ce moment crucial où la légitime défense de sa famille, et de sa propre vie, fait que vous ne pouvez plus laisser passer ça. Je suis convaincu qu’on va bientôt trouver des cadavres de politiques et de leur milice dans les canivaux. Et pas qu’en Martinique.

Il est vrai qu’entre crapules du même milieu, on n’hésite jamais à se renvoyer la balle, avec une UE toujours plus clémente envers les paradis fiscaux des copains, prouvant, à ceux qui en douteraient encore, que l’UE est bien la pute des banques et des milliardaires, créée par ces cinglés pour capter encore plus de fric et de pouvoir !

Et pour finir dans les délires du jour : alors qu’on est déjà en train d’emmerder des milliers de familles avec le pass nasitaire, en s’en prenant aux revenus des gens, et en pissant ouvertement sur notre Constitution, voilà déjà les tarés de service en route pour la 3ème dose obligatoire côté soignants !

5 octobre 2021 : encore un article débile de la tribune eurofasciste pour venir vanter l’ARN überalles. Certains journalistes n’ont de toute évidence pas encore compris qu’ils prennent de plus en plus de risque à mentir effrontément, en créant des articles bidonnés qui ne reposent sur absolument rien. Et on parle bien de meurtres en bande organisée, alors que – de l’aveu même de l’article – la quatrième vague est terminée…

Là, les crevards vont commencer à tuer des gosses en bonne santé et qui ne risquent rien, le risque étant largement supérieur au bénéfice supposé pour cette classe d’âge des 12-17 ans. Une fois encore, la coordination France-Israël pose de sérieuses questions, et pas juste éthiques…

Il est heureux que France Soir compense un peu avec un article remettant l’HCQ en grâce, et si le débat reste ouverte sur cette substance, personne de sérieux n’ira croire que la guerre des mondialistes contre tout médicament utilisé de longue date, et ayant démontré des effets positifs, est un simple hasard des calendriers. Le complot est bien mondial, et il n’y a plus le moindre doute là dessus.

Sinon comme en Israël, nos croque-morts européistes ont donc avalisé la 3ème dose en nous promettant une efficacité de pacotille – puisque vantée par les laboratoires eux-mêmes, que le culot ne les étouffe pas, les connards qui les écoutent n’ayant pas évolué depuis bachelot et sa dose de H1N1 ! Ces mêmes politiques corrompus qui nous parachutent un médecin délinquant dans leur nouvelle commission sur le complotisme pour du beurre ! Une honte et une infâmie de plus au peuple français, dont on espère un bien sursaut en 2022, avec l’UPR !

Notre bon président François Asselineau s’est ainsi fendu d’un communiqué sur la campagne eurofasciste en cours visant à faire croire que le Brexit aurait provoqué des pénuries de chauffeurs au R.U., en oubliant de préciser que la situation est la même en UESS : plus personne ne veut passer sa vie sur le macadam pour une poignée d’€, dans des conditions de vie déplorables, à part des travailleurs détachés de l’est, venus manger le pain des français avec l’aval de l’UE ! Entre les infox de supermarchés vides, qui font rire les anglais devant ces français décidément si crédules, et les articles toujours plus alarmistes et nombreux de la propagande soviétique – pardon : eurofasciste – les collabos journalistes à la manœuvre devraient faire attention où ils marchent.

4 octobre 2021 : interview très intéressante de la généticienne Henrion-Caude et du journaliste Frankin Meimoun, sur le vaccinisme européiste et israëlien, dont les parallèles sont pour le moins troublants sur certaines décisions prises en France, avec une différence majeure : en Israël, depuis le « booster shot » (comprenez la 3ème dose de drogue imposée depuis mi-juillet), et malgré une des populations les plus injectées au monde, le nombre de contaminations et surtout de morts n’a cessé de grimper !

Les israëliens seraient-ils devenus allergiques au produit des fabricants en phase de test ? La question est posée.

Et nos deux protagonistes de dénoncer la folie d’injecter les gosses, et la propagande généralisée visant à les pousser eux, mais aussi les adultes, à se faire injecter par « confort » sociétal – ce qui est parfaitement débile quand on y pense, puisque tous ces gens risquent bel et bien leur vie, avec un taux d’accidents et d’effets secondaires très largement supérieur pour la technologie ARN, par rapport à tous les vaccins conventionnels connus.

Piquez-les tous (acte 6)

2 octobre 2021 : décidément, France Soir semble bien le dernier journal à faire encore son boulot correctement dans ce pays, et nous gratifie ce jour d’un article exceptionnel sur la corruption de nos médecins. Pas tous évidemment : seulement ceux dont les conflits d’intérêts ont été soigneusement cachés durant toute cette crise, en particulier sur les plateaux TV, faisant la promotion ouverte des seuls produits américains, en fustigeant soigneusement tous les autres !

Bref : des assassins en puissance, qui ont choisi l’argent pour maître, et sont directement responsables de nombreux décès qui auraient pu et du être sauvés. Leurs noms sont désormais couverts d’infâmie, en attendant les juteux procès déjà en court pour certains et d’autres qui, à n’en pas douter, viendront tôt ou tard s’ajouter à la liste !

Nous en sommes arrivés là en France, et à moins d’interdire tout de suite et définitivement ces pots de vin déguisés, on n’en sortira pas, parce que ces gens n’ont aucune moralité, et n’en auront pas plus demain. On attend d’un médecin qu’il vous soigne, pas qu’il joue les putes de laboratoire en vous utilisant comme cobaye de service.

On espère que ces gens là finiront rapidement en prison. Et pour longtemps… Très longtemps.

1er octobre 2021 : le pass nasitaire continue de ravager le pays, avec cette fois 200 pompiers bien utiles à la collectivité qui se retrouvent suspendus par les euronazis et leur doxa de l’ARN messager überalles. Combien de milliers de gens vont ainsi manquer au pays, par la faute d’un banquier devenu complètement fou et dangereux ?

On continue également avec la doxa eurofasciste, et ses GOPÉ exigeant le recul de l’âge de la retraite, autre credo périodique bien connu, repris cette fois par l’ex premier sinistre qui sait que si son mentor n’est pas élu, il a de fortes chances de passer par la case prison, vu les milliers de morts qui imputés à son incompétence et celle de son gouvernement !

Les eurofascistes jouent gros, et le petit darmanin a déjà été chargé de trouver un moyen efficace de tricher via le vote à distance, alors que tout le monde sait impunément que les machines à voter et le vote à distance sont les meilleurs moyens de gruger une élection !

Badinter se vantait encore récemment d’avoir retirer la peine de mort il y a 40 ans. Mais il n’a pas compris que la guillotine et la corde ne font que dormir temporairement. Devant les fils de puteries qui s’accumulent, je pense que ce siècle les verra revenir – et en force !

Pendant ce temps là, le marché automobile français dégringole et ils s’en étonnent, avec des bourges qui se payaient autrefois des mercedes hors de prix, et qui désormais friment avec leur tesla made in USA…

Ben oui : c’est pas le gueux qui n’a plus de sous, et que l’on vient encore raquetter à coup d’augmentation de l’essence, de gaz, d’électricité, des loyers, des assurances obligatoires et enfin des produits de première nécessité, qui va se payer demain une auto française flambante neuve. Surtout avec des connards politiques qui ont pris 20 ans de retard dans la transition énergétique, et qui emmerdent les bonnes gens modestes, roulant en thermique, en leur annonçant déjà qu’on leur interdira bientôt les centres urbains, et en les faisant déjà aujourd’hui rouler à 30, pour polluer encore plus en seconde, avec un régime moteur plus haut !

Et n’oublions pas non plus que là où Tesla a été intelligent pour placer des chargeurs dans des lieux stratégiques, avec un modèle universel à la marque, la fabuleuse UE et ses crétins de constructeurs n’ont même pas réussi à se mettre d’accord sur des bornes de charge communes ! 20 ans de retard ! La seule chose qu’ils savent faire, c’est prendre notre pognon et rouler des mécaniques !

En attendant, si vous travaillez dans l’automobile, commencez sérieusement à prévoir un plan B…

30 septembre 2021 : après avoir banni Dieudonné de youtube, en expliquant que le seul humour autorisé est celui dicter par le IVème Reich bruxellois et ses banquiers, youtube en remet donc une couche en virant les supposés « antivax », obéissant une fois encore à ses véritables patrons.

Je rappelle que ce site web est également censuré par le dit moteur, et est notamment passé des 3 premières pages de résultat, ce qui était correct, avec les mots clés « blog UPR », aux tréfonds du moteur. Il ne faut surtout pas informer les gens sur les origines nazis de l’UE, sur la monnaie de singe € dont la machine à billets tourne désormais à plein régime côté BCE, ou sur cette OTAN qui vient de nous voler le contrat du siècle sur les sous-marins australiens, en plaçant encore ses F35 en Suisse contre notre Rafale.

Le web « propre » est celui d’une minorité bien-pendante, qui s’imagine détenir le pouvoir absolu sur le reste de l’humanité. La même qui baisait de la jeune vierge chez Eppstein, dans des chambres remplies de caméras et micros par la CIA, trop heureuse de pouvoir ensuite faire pression sur ces primates imbéciles qui ne savaient pas retenir leur queue ! Superbe référence, en effet !

Un peu comme nos gauchistes qui baisaient de l’ado en Thaïlande, ou se vantaient sur les plateaux TV de carresser de jeunes enfants – et qui n’ont jamais été inquiétés par Dame Justice, décidément bien aveugle. Quant aux autres partis plus « discrets », on connaît également leurs nombreuses affaires pédophiles ou incestueuses. « Libérés, délivrés » de la morale, ceux qui vous disent comment vous comporter sont bien les pires du lot !

Bref, la censure sur internet n’est pas plus morale que dans la vraie vie. Cela étant, je préfère 1000x plus qu’on laisse s’exprimer tout le monde, et que chacun se fasse ensuite son opinion. Quant à s’imaginer qu’on va préservé les débiles ou des faibles d’esprit de tomber un jour dans une secte ou une autre, les malades mentaux existent depuis la nuit des temps, et ce n’est sûrement pas la censure du net qui va les soigner demain !

Sinon encore un article ce jour sur l’abollition de la peine de mort, qui veut se convaincre que plus un juré aujourd’hui ne serait près à envoyer un quidam à la guillotine. Je ne sais pas si l’auteur bisounours est réellement convaincu de ses propos, mais à mon humble avis, il y a eu beaucoup trop de hautes trahisons caractérisées de la part de nos élites sous le joug de l’UE pour s’imaginer que des peines de prison suffiront demain à remettre la classe politique dans les rangs. Ce sera bien entendu au peuple souverain de décider, via un RIC par exemple, de ce qu’il veut faire de ses traîtres à la Nation. Mais je pense que plus d’un demandera la tête des opresseurs, qui n’ont cessé de collaborer avec une intelligence extérieure et hostile. Comprenez que la condamnation de Sarkozy à un an ferme pour ses frais de campagne en 2012, mutée en bracelet électronique, n’est rien à côté de ce qui les attend, et ne suffira pas devant le nombre effarant de gens qui ont choisi la collaboration avec l’ennemi. Et les GAFAM de bien nous rappeler que l’ennemi est erga omnes, et qu’il n’y pas d’amis entre les Nations – juste des intérêts. La crise sanitaire nous aura en outre rappeler que la grande solidarité européenne a consisté à se voler du matériel médical entre pays, prouvant bien les propos et analyses de l’UPR, une fois encore…

Et voilà que même les jeunes deviennent victimes du pass nasitaire, afin de leur forcer la main eux aussi, tout en sachant que l’injection va causer plus de problèmes que la maladie… Si ce n’est pas un crime en bande organisée, ça y ressemble quand même beaucoup.

Saluons enfin le second excellent article de France Soir sur les « fuck checkers » (non ce n’est pas une faute) – qui s’en sont pris à Réinfo Covid, le site de ré-information initié par le Dr. Louis Fouché, et où l’on retrouve, comme par hasard les mêmes harceleurs de l’IHU Méditerrannée et du Pr. Raoult ! Bien voyons ! Et remarquons enfin que la nouvelle « stasi » de l’Immonde et des eurofascistes, de toute évidence à la manœuvre, dénoncée la main dans le sac, n’a pas daigné réagir aux accusations de son collègue. On aura bien compris que le petit soldat n’a fait qu’obéir à ses maîtres.

Toujours pas un mot sur la baisse des cas qui continue : 50 décès/jour et 5238 nouveaux cas/jour sur la semaine écoulée. Autant dire rien pour justifier le pass nasitaire, et rien non plus pur justifier encore le masque à l’école, ce qui n’a pas empêché de euronazis de scinder une fois encore la France en deux clans.

29 septembre 2021 : Crevard 1er nous gratifie donc ce jour de sa pensée profonde anti-complotiste. Venant d’un menteur maladif, passé par les banques, et notamment la pire d’entre elle, crachant sur le peuple français depuis 4 ans, ce jour même où l’on apprend que nos euronazis ont donc continué de fermer 5700 lits en pleine pandémie, continuant la politique de destruction massive du pays exigée par les GOPÉ de l’UE, la seule info à en tirer c’est qu’il ont bien raison de s’inquiéter pour leur futur proche – et même lointain

Car là est tout le problème de la vérité, c’est qu’elle dure. L’époque où l’on « oubliait » est révolue avec l’internet, qui laisse des traces bien visibles et durables.

Quand on lit un article sur 20minutes tentant de ne voir aucun rapprochement entre le pass nasitaire, et l’Ahnenpass, on sait qu’il faudra beaucoup de temps à la vérité pour reprendre sa place naturelle. Mais le ménage viendra un jour, et nul doute qu’il sera particulièrement violent pour certains.

Le dernier article de France Soir laisse ainsi peu de doute sur le caractère manifestement illégal de la vaccination obligatoire, démontrant une fois de plus que l’état de droit est en train de disparaître en toute discrétion, ce que l’on savait depuis la chasse aux sorcières de Dieudonné, la répression sanglante des gilets jaunes, ou encore l’éviction ubuesque de Ms Langlois et Noam Anouar.

L’UE est une dictature qui ne dit pas son nom. Gauche, centre, droite, écolos, extrèmes, parti animaliste – tous ces gens ne veulent pas en sortir, vivent sur la bête, et en resteront donc les esclaves dociles et obéissants. Jusqu’au jour où quelqu’un viendra les chercher.

28 septembre 2021 : comme on pouvait s’y attendre (c’est un peu énervant d’avoir trop souvent raison), Sanofi baisse donc les bras, jugeant à juste titre qu’il n’y a plus de place sur le marché avec ce qui aurait du être un énième produit à base d’ARN messager. On ne s’en plaindra pas. Qu’ils n’aient pas eu l’intelligence de comprendre tout de suite que l’UE ne travaille que pour les intérêts américains démontre juste le manque de réalisme des dirigeants.

Quant à son vaccin à protéine recombinante, quelque chose me dit que l’UE fera tout ce qu’il faut pour le tuer le plus vite possible.

En attendant, et comme on pouvait logiquement s’y attendre, la HAS vient d’avaliser le vaccin ARN avec celui de la grippe, en attendant de mélanger demain les deux, histoire de mieux gruger les ARNo-sceptiques.

Sinon, nos bâtards qui ont donc perdu le contrat du siècle avec l’australie nous font le coup du « Je me rattrape » avec… les grecs (encore eux !). Tout le monde sait que la Grèce est en défaut de paiement et ne survit que grâce aux milliards injectés par l’UE, dont les notres. Donc quand la Grèce achète, c’est juste nos impôts qui nous reviennent, mais en fait, il n’y a aucun bénéfice économique – c’est l’équivalent d’offrir gratuitement quelque chose à ce pays sous occupation.

On avait déjà vu la fausse « vente » de rafales à la Grèce, payés donc par le contribuable français. C’est maintenant le tour de trois frégates. L’armée française et son manque chronique de moyens appréciera d’autant le fait qu’on offre désormais de l’armement à des pays tiers.

27 septembre 2021 : même le CNRS, l’emblême de la recherche française, est aujourd’hui miné par les conflits d’intérêts. Car si on peut critiquer l’HCQ sur des bases scientifiques, ceux qui attaquent aujourd’hui le Pr Raoult oublient juste deux détails de masse : d’abord les politiques ont tout fait pour torpiller les études scientifiques sur l’HCQ, en faussant encore les protocoles de test, et en les arrêtant d’un coup. Ensuite où étaient donc ces braves délateurs du CNRS, quand le Lancet a publié son article bidon sur l’HCQ ?

Encore des chercheurs qui ont le droit de penser ce qu’ils veulent, mais qui feraient mieux de fermer leur putain de grande gueule eurofasciste et d’arrêter de lécher littéralement le cul à la macronie !

Car même en admettant que Raoult ait complètement tort sur ce produit, ce qui est une possibilité bien entendu, le fait est qu’on a administré ce médoc à des milliards de gens pendant des années, et qu’on maîtrise les effets secondaires du produit. Bref, dans le pire des cas, où ça aurait été inefficace, ça n’aurait pas coûté trop cher, et ça serait toujours resté bien moins dangereux qu’une technologie ARN en test, laquelle a déjà tué au moins 1000 personnes, et sérieusement blessé des milliers d’autres !

En tout cas nous avons désormais la preuve flagrante que nombre de chercheurs du CNRS sont juste des carriéristes, et n’ont décidément aucun courage politique à défendre.

On se souvient de la violente charge contre l’universitaire Etienne Chouard qui défendait simplement le droit de penser ce qu’il voulait de la Shoah, et que les crevards et leurs merdias ont taxé d’antisémitisme. Il faut vraiment arrêter avec ces lois débiles visant à interdire de penser sur un sujet quelconque. Tout homme a le droit de douter, et de remettre en cause la doxa, même si ça choque certain : il vaut mieux que ça sorte, et essayer de faire comprendre à la personne qu’elle se trompe, plutôt que de lui interdire de penser, ce qui sera de toute façon un échec. Si à titre perso je ne remets pas en cause la Shoah, je dis qu’avoir fait une Loi qui interdit de remettre en cause ces heures sombres de notre histoire n’a ni queue, ni tête. Et c’est pareil pour tous ces événements historiques passés sur lequel on a fait des lois pour protéger des politiques ou des militaires. Si j’ai envie d’appeller mon cochon Napoléon, c’est mon problème, et j’en ai rien à foutre qu’une loi débile l’interdise en France.

Ça fait près de 200 ans que les branleurs ne veulent pas « nettoyer » les vieux textes débiles, et qu’ils ne font que rajouter, rajouter, rajouter encore, pour le résulat minable que l’on connaît. Comme toute autre chose, trop de lois tue les lois.

Sinon on a la confirmation que le COVID peut endommager le cerveau de certains malades, mais ça, on le savait déjà. Il suffit le voir le locataire de l’élysée pour avoir la certitude que son cerveau est irrémédiablement endommagé. Raison de plus pour enclencher l’article 68 et le virer.

26 septembre 2021: et on continue la « vaccination » pseudo-humanitaire en allant donner un produit qui ne marche qu’à 50% et qui cause de nombreux effets secondaires à une population désœuvrée. Rappelons que la France a déjà cédé son stock d’astra zenecca de l’époque via un organisme chargé de distribuer ces doses dans les pays pauvres, constatant elle-même les thromboses et autres effets secondaires, mortels ou non.

Quel merveilleux humanisme en effet que le « plan de l’OMS », ou plutôt celui des banquiers mondialistes, de piquer 40% de la population mondiale. N’oublions pas non plus qu’à chaque million de doses, les français paient à minima 20€ x ce million. Autant d’argent qui nous manque pour assurer notre propre système de santé, malmené par plus de 60 demandes insistantes de l’UE de réduire la voilure du budget de la santé, au fil des GOPÉ annuelles. GOPÉ qui comme par hasard, se sont un peu calmées en 2020 devant la colère légitime des professionnels de santé et les pénuries de matériel. Mais ne nous y trompons pas : le travail de sape continue, et même pendant la crise, nos crevards ont continué à fermer des lits…

Il n’y a pas de différence entre le totalitarisme australien et celui de l’UE. Juste quelques méthodes qui changent mais au fond le même objectif d’asservir les peuples en utilisant une crise sanitaire. On vient de passer sous la barre des 6000 cas/jour et 66 décès/jour sur la semaine écoulée. Autrement dit : rien à l’échelle d’un pays comme la France. La Norvège considère désormais le virus comme une « grippe » classiquepas un seul torchon eurofasciste n’a repris l’info !

Et quand on cite les chiffres français, rajoutons qu’on a relâché le protocole sanitaire, notamment dans les universités depuis la rentrée : retour des machines à café et de la liberté de circulation, seul le masque est encore obligatoire en intérieur. Idem dans les écoles où le masque tombe enfin pour les plus jeunes. Si l’idée de l’exécutif était de relancer le nombre de cas à la hausse artificiellement, force est de constater que pour le moment, c’est râté.

Nous sommes en automne : forcément il y a aura les pathologies de saison. Mais pour ce qui est du variant delta, il arrive au bout, comme les autres. Ce qui n’empêche pas nos euronazis de vouloir prolonger le pass – alors que tout indique qu’il faut au contraire l’éliminer !

Arrêtons la duperie : tous ceux qui veulent le truander le truandent déjà, et en beauté, faisant un bras d’honneur à ces connards qui s’imaginent que la contrainte les fera céder. Même pas en rêve !

Saluons la débilité du jour, provenant du torchon européiste midi libre, qui vient ainsi se vanter que le sud ouest a vacciné 74% les 12-24 ans. Et toujours pas un mot sur les effets secondaires, notamment les myocardites dues à l’injection. Journaliste et autruches doivent avoir des gènes en commun.

On saura peut-être la vérité dans quelques mois, quand les chiffres seront enfin publiés. Mais pour le moment, la machine de propagande fait son travail, et on imagine bien la pression scolaire exercée pour forcer la main à une population qui, on le rappelle, a plus à craindre de l’injection que du virus…

Idem à Toulouse, où l’on veut faire croire que la piquouze protégerait plus que l’immunité naturelle, alors que toutes les études précédentes ont exactement démontré le contraire… Au moins on sait où et qui sont les « charlatans » de la Science.

Pour clore la journée : on est donc entre 170 et 200 milliards d’€ sur le coût de la crise pour la France. Je rappelle que deux ans en arrière, nos clowns n’avaient pas un rond pour les gilets jaunes, qui manifestaient pour leur pouvoir d’achat, et pour pouvoir juste vivre décemment. Quand on vous dit que banquier est un métier de putes, vous en avez ici la plus parfaite illustration…

25 septembre 2021 : si on écoutait les imbéciles, on pourrait croire que nous allons miraculeusement éradiqué toutes les maladies secondaires « classiques » (grippe, angine, rhumes) à grand coup de gestes barrière. On expliquerait bien à nos euronazis que les maladies saisonnières n’ont aucune raison de disparaître demain, et pire encore : il ne faut surtout pas qu’elles disparaissent. Parce qu’un système immutaire qui resterait au repos trop longtemps perdrait logiquement de son efficacité. Or la machine de guerre immunitaire a besoin de conflits pour se former, et pour s’entretenir, sans quoi on n’aurait pas besoin de vaccins (je parle des vrais, pas des simili orientés COVID, mis à part le chinois).

Mais l’info débile du jour, c’est de voir le banquier d’affaire délocaliser notre industrie spatiale… en Allemagne ! C’est quoi la suite ? On leur donne notre industrie nucléaire, nos sous-marins, notre siège à l’ONU ?

24 septembre 2021 : twitter, ce lieu de haine en ligne particulièrement employé dans le microcosme parisien, a donc donné lieu à une enquête sur la « harcelosphère » dirigée contre le Pr Raoult et l’IHU Marseille. On ne va pas se mentir : l’article de France Soir est édifiant, et il conviendra de garder précieusement les noms de ces nouveaux ayatollahs du web, responsables pour ma part de milliers de mort inutiles. Car ceux qui ont pris le parti de l’interdiction de vieux médocs connus aux effets secondaires parfaitement maîtrisés ont du sang sur les mains – sans compter les autres souffrances inutiles que certains vont payer toute leur vie.

Personnellement, traiter les gens de cons ou de nazis dans un tweet relève pour ma part de la liberté d’expression. Mais à partir du moment où l’on profère ouvertement des menaces, et notamment des menaces physiques, là c’est clair que la justice doit s’en mêler, les réseaux sociaux étant incapables de s’auto-réguler – sauf quand il s’agit bien sûr de dénigrer l’UPR, de ne pas transférer ses publications aux abonnés, d’interdire l’accès aux publications des visiteurs, etc.

On peut en dire autant de google ou de wikipedia : dès que le sujet devient politique, et notamment sur l’UPR, tout est fait pour cacher notre parti, le dénigrer ouvertement, créer des amalgames honteux, etc. Le référencement de ce site web en est le plus parfait exemple : au départ dans les trois premières pages du moteur avec les mots-clés « blog UPR », son référencement à aujourd’hui totalement disparu dans google !

Dire la vérité est réellement devenu un acte de résistance. François Asselineau le sait mieux que quiconque en France et depuis 14 ans. Il serait peut-être temps de l’écouter un peu plus, et de voter pour le seul parti capable de nous extirper de cette merde eurofasciste nommée UE.

23 septembre 2021 : comme on pouvait s’y attendre, loin de quitter l’OTAN, ce qui aurait été une réaction parfaitement normale vu le camouflet de la crise des sous-marins, la carpette de l’élysée s’est à nouveau sagement couchée devant son seigneur et maître de Washington. L’histoire ne précise si le vieux sénile lui a fait les pellicules comme son prédécesseur, mais de toute évidence, la haute trahison continue.

Ce type aura été nullissime du début à la fin de son mandat volé, acquis en truquant le temps de parole des candidats via la loi Urvoas de 2016, un an avant l’élection. Il est toujours bon de le rappeler.

22 septembre 2021 : la caution immorale de cet ersatz de gouvernement nous gratifie ce jour de sa haute pensée « éclairée », en nous annonçant la reprise de l’épidémie cet automne. On ne sait pas combien touche le quidam, et ses autres collabos zélés du pseudo-conseil scientifique, pour entretenir ainsi l’épidémie dans la tête des français, mais pas besoin d’être médecin pour savoir qu’on tombe forcément plus malade en hiver qu’en été.

Ils n’ont vraiment rien d’autre à se mettre sous la dent.

Quant à jurer de la dangerosité « effroyable » du prochain variant, le temps a appris aux infectiologues que la létalité d’un virus baisse avec sa reproduction, jusqu’à se stabiliser à un point « raisonnable », comme pour la grippe saisonnière qui tue chaque années les mêmes catégories de gens en fin de vie, mais dans des proportions « normales » – si on peut dire ainsi…

Cela étant, on arrive à 6748 cas/jour et 71 décès/jour sur la semaine écoulée. C’est toujours la même catogorie des +65 ans affaiblis + quelques cas d’obèsité qui constituent le gros des hospitalisés, comme l’a encore confirmé le Pr Raoult. Et toujours le même silence radio sur les « effets secondaires » avérés des produits, et les décès inclus. Ce petit jeu du plus morbide en devient ridicule à force.

Ce qui n’empêche pas les USA de vouloir 70% de la population mondiale vaccinée d’ici à un an. Alors que l’immunité collective est désormais impossible à atteindre, le produit ne marchant que chez une personne sur deux – et encore : seulement quelques mois… On a vraiment l’impression d’un tank qui fonce dans une pyramide en s’imagineant qu’il pourra la traverser. L’absurdité tue, et devrait donc être officiellement interdite.

Un petit article ce jour sur l’Artemisia, snobée comme il se doit par les mêmes labos parce que « pas assez cher mon fils ». Quand on fera un jour le point sur la gestion désastreuse de cette crise sanitaire, il y a aura des têtes de serpents qui devront tomber et être cautérisées illico pour éviter qu’elles ne repoussent. Combien de morts dus à ces eurofascistes borgnes et leur mondialisme sans limite ? Combien de gens ces assassins ont-ils déjà tué, et combien d’autres tueront-ils encore ?

21 septembre 2021 : quelque chose me dit qu’il ne serait pas surprenant que les départements où le pass nasitaire pourrait être « allégé » sont comme hasard les plus « piqués » de France… Alors que tout le monde a bien compris l’arnaque : il n’y a aucun lien entre cette saloperie « d’Ausweis » et la santé. Le pass n’est là que pour emmerder les gens, en créant la caste des « sous-hommes » – sur le modèle allemand ou indien, en utilisant la contrainte et la pression des pairs pour faire semblant d’un consentement « libre » et « éclairé ».

Si un révolutionnaire de 1789 revenait aujourd’hui parmi nous, il nous enjoindrait de mener à la guillotine fissa tous ceux et celles qui ont voté cette infâmie républicaine, ou la supportent ouvertement. Et il est exact que c’est merde à QR code est une trahison en règle de nos trois principes républicains fondamentaux, en plus de notre Constitution. La conclusion est simple : tous ces gens devront finir leur vie en prison – au mieux.

En attendant – rien à foutre de leur « allègement » pour du beurre : qu’ils se carrent leur sésame au cul, et bien profondément, à défaut de le leur faire bouffer par paquet de 500 !

Et on va mettre les points sur les i : personne ne semble vouloir parler des cas anglais et israëliens, qui continuent de morfler comme jamais alors les cas baissent chez nous depuis des semaines, et ce alors que ces pays ont largement piqué à l’astra et au pfizer en multi-dose. Comment donc se fait-il que l’épidémie baisse en France, et se maintient chez les gens les plus piqués ? Il va quand même falloir étudier ce mécanisme, parce qu’un pays, on pourrait croire à un simple hasard, mais deux et même trois

C’est comme si ces gens avaient perdu une partie de leur immunité naturelle, échangée contre une artificielle qui ne fonctionne pas. Et pas la peine d’être médecin pour observer ce fait indéniable, dont personne ne veut parler !

On est donc dans le perseverare diabolicum, qui revient quelque part à pousser des gens en bonne santé à « suicider » leurs mécanismes immutaires naturels. Et tout ça à cause de quelques crevards de banquiers d’affaire, œuvrant en commun au niveau planétaire pour torpiller les vieux médicaments qui marchent, et vendre une saloperie de laboratoire dont personne ne connaît les véritables effets.

Autre article hors sujet du jour paru dans Marianne, mais qui témoigne bien des rigolos écologistes et de leur délires profonds : les voitures électriques, déjà sponsorisées, et dont le bilan énergétique s’annonce déjà comme ridicule. Car s’il est exact qu’un moteur électrique à un rendement de 80% contre 30% pour le thermique, le fait est qu’il faudra raser des montagnes au sens propre pour obtenir les précieuses batteries, et que, même chez tesla, je n’ai pas vu de chaînes de recyclage de ces dernières… Quand l’article annonce qu’on ne peut recycler que 50% des composants d’une batterie, on comprend tout de suite qu’on va avoir un très gros problème de gestion de ces nouveaux déchets.

Maintenant si on commençait déjà par imposer aux industriels de recycler eux-mêmes leurs produits, comme pour les vélos électriques, les ordinateurs et téléphones portables, et globalement tout ce qui contient un batterie, peut-être feraient-ils beaucoup plus attention dans leur choix ? Arrêtons de jouer la gentille pucelle/le gentil puceau qui ne voit rien venir : c’est bien parce que la gestion des déchets revient aux états que les industriels se permettent tout (et surtout n’importe quoi…) au niveau écologique. Il serait donc peut-être temps de commencer sérieusement à les responsabiliser par la contrainte. Parce que c’est finalement le seul language qu’ils comprennent.

20 septembre 2021 : ayons pitiés des socialistes, cette race en voie d’extinction qui ne veut pas mourir, et tente encore d’exister pour du beurre, ayant trahi comme les autres les français pendant des dizaines d’années. On leur offrirait une corde pour raccourcir leur trépas, dans un pur geste de bonté et de salubrité publique, mais le méritent-ils vraiment ?

Quand on en voit certains qui ont trouvé une place de groniqueur sur Mossad TV, pour leur allégeance affichée à la grande juiverie internationale, celle des banquiers sans foi ni lois, gageons qu’ils sauront se reconvertir ainsi, dans les trous à rats laissés vides, ou créés pour eux. À moins qu’ils rejoignent, bien entendu, l’extrême droite, ce qui serait plus proche de leur politique réelle et non avouée – parce que non avouable, tout simplement.

Quant aux pédophiles de gauche qui devraient croupir en prison pour le restant de leurs jours, gageons qu’on entendra encore ces fossiles des années 68 venir dégueuler pendant la campagne qui s’annonce. Parce que non content d’être des salauds affirmés et fiers de l’être, ces petits merdeux savent bien qu’ils n’ont rien à craindre de la justice, les faits repprochés étant prescrits depuis longtemps. Nul doute qu’Eppstein avait sûrement quelques bons dossiers « croustillants » sur ces enfoirés. Quel dommage de l’avoir suicidé en prison…

Sinon le contrat avorté des sous-marins semble avoir passablement énervé nos euronazis locaux. Il faut dire qu’on parle en coulisse de 90 milliards de $, et qu’il faut surtout comprendre que certains membres de LREM & Cie en attendaient sûrement de grosses et juteuses rétro-commissions, comme cela est la pratique courante dans les contrats d’armements… Ce n’est donc pas tant d’avoir perdu le marché, parce qu’il faut bien comprendre qu’ils n’en ont rien à foutre de la construction navale ou des emplois imbriqués, que d’avoir perdu les gros sousous qui leur étaient destinés. Et nul doute que certains chez LREM doivent particulièrement crisser des dents devant ce désastre ! Quelque part, on ne pourra que s’en réjouir d’autant. C’est bien fait pour leur gueule, et pour une fois qu’ils se font baiser en beauté, c’est l’occasion d’aller boire une bière sans pass nasitaire, et sur un banc public, à la santé de ces corniaux !

Sinon c’est au tour de france 3 de récolter le fruit de ses mensonges et omissions, et même si ce ne sont pas forcément les pires du lot, le fait est le peuple en à marre des journalauds et journalopes de service, et ce énième événement de le confirmer à ceux qui croient encore qu’une carte de presse les protégera le jour du grand nettoyage.

La colère populaire gronde et n’épargnera pas non plus les belges voisins qui auront participé activement à la désinformation et à la propagande du régime. Où qu’ils fuient, où qu’ils se trouvent demain, comme le disait ce cher Putin, « on traquera ces terroristes jusque dans les chiottes », à la manière des juifs traquant les nazis dans l’après guerre. Il n’y aura ni oubli, ni pardon. Et si j’étais à leur place, je commencerais sérieusement à m’inquiéter…

Pendant ce temps-là, une étude de pfizer évalue un produit de pfizer, en nous jurant, main sur la couture du pantalon que la poudre de perlinpimpim serait « sûre » pour les enfants de 5 à 11 ans… Et si ça ne l’est pas, ben ce sera la faute à pas de chance – nos condoléances aux familles, et démmerdez-vous !

19 septembre 2021 : voilà qu’le jeunôt allal vient nous vendre un pass nasitaire territorialisé… Tout un programme pour faire durer un sésame inutile, dangereux, fondamentalement anti-républicain. L’intention est évidence : stigmatiser encore plus les français, entre les « bons » territoires qui auront atteints leur quota gouvernemental de piqués, et les mauvais qui seront sanctionnés en gardant le pass.

On rappelle que les chiffres sont en chute libre : 7447 contaminés/jour pour 73 décès dans la semaine écoulée. Et quand bien même ils augmenteraient demain, cela ne changerait rien au problème de fond : ce pass est totalitaire, n’a aucun fondement médical, et n’existe que pour emmerder les ARNo-sceptiques, et les pousser à rejoindre la cohorte des cobayes ! On est droit dans de la fils-de-puterie de banquier d’affaire, prêt à tout pour imposer un produit devenu inutile et même dangereux – on pensera notamment aux jeunes que l’on est en train de « rééduquer » en milieu scolaire…

Il faudra que ces assassins tuent encore combien d’innocents, pour les voir déchus et condamnés ?

17 septembre 2021 : plus un nouvel article sur les soignants mis à pieds ce jour parce que refusant de jouer les cobayes : toute la presse se focalise sur le désastre australien d’hier, qui fait suite au désastre suisse où les USA avaient déjà réussi à placer leur dinde de F-35 à la place du rafale (pas sûr que les suisses fassent là une très bonne affaire…), avec une diplomatie russe qui se marre en rappelant à la France la vente avortée de ses deux frégates, parties finalement vers l’égypte. Une russie qui aiguise d’ailleurs ses dents au Mali, démontrant une fois encore que notre président Asselineau a bien raison : à chaque fois que la France a été en bon terme avec les russes, elle a évolué. Et à chaque fois qu’elle a été en désaccord, elle a régréssé. Et en ce moment, elle n’arrête plus de régresser au niveau mondial.

Pourquoi les anglais et américains ont gagné en Australie ? À priori parce que Paris vendait une propulsion conventionnelle, là où ses adversaires offraient une propulsion atomique avec transfert de technologie. Bref : manque de réalisme et principes « bien pensants » que les adversaires n’avaient pas… Et la Chine d’avoir bien compris qu’elle aura bientôt l’OTAN sur sa tempe, comme la Russie.

Si les banquiers d’affaires partout sur la planète se sont mis d’accord entre eux pour favoriser le pfizer et corrompre les états, leur vision ne dépasse pas les 5 ans de leur mandat. Aucune vision d’avenir. Aucune anticipation. Une idéologie de bisounours dans un monde de loups. Bref : des branleurs qui n’ont pas le niveau, tout simplement. Et c’est normal : la corruption ne favorise jamais les bons éléments : uniquement les traîtres qui participent au pillage, et dont le carrisme et la grande gueule sont suffisants pour nourrir les idiots qui les veautent ou pire encore : des abstentionnistes qui n’ont pas compris qu’ils font exactement le jeu de la mafia.

Nous récoltons les fruits de 30 ans d’un UE devenue fasciste depuis le Traité de Libsbonne, dont la gestion de la crise sanitaire a démontré que l’unité européenne est une grotesque bouffonerie. Ce que ne cesse de dire l’UPR depuis 14 ans, avec un François Asselineau snobé de tous les médias, parce qu’étant le seul insider qui ait osé dévoilé le pot-aux-roses de la construction européenne.

Souvenez-vous en aux prochaines élections !

En attendant, force est de constater qu’Israël et le R.U, qui ont le plus vacciné, se retrouvent toujours avec un max de contaminés, en stagnation/légère augmentation, démontrant que les produits ne changent finalement rien à la donne, et semblant même aggraver le nombre de cas, comme si le virus était devenu plus « résistant ». Pendant qu’en France, la baisse continue. On arrive à 8130 cas/jour sur la semaine écoulée, avec 76 décès/jour. Autrement dit : rien qui ne pousse à continuer à forcer les gens, avec un pass nasitaire complètement délirant !

16 septembre 2021 : c’est au tour de midi libre (enfin, c’est ce qu’ils prétendent – pour ma part, les vrais journaux « libres » ne sont jamais financés par l’argent public) de nous faire le coup du « vaccin bénéfique », en comparant le COVID avec… ebola ! Ah, c’est pas les premiers à jouer dans l’absurde, mais tenter encore le coup, après 1,5 an de crise sanitaire, il fallait oser le réchauffé. Rien n’est trop absurde quand on est un lèche-cul et un partisan du « progrès » à la sauce LREM/UE. Comparer un virus qui tue 50% de gens à un autre qui tuait péniblement 0,2%, quelques mois en arrière, et bien moins depuis avec le variant delta, il faut quand même en avoir une sacrée paire, et ne pas craindre le ridicule. On arrive sur les 7 derniers jours à 9062 nouveaux cas/jour, et ce malgré la rentrée scolaire dont certains espéraient sûrement qu’elle allait voir la courbe s’envoler, et 85 décès/jour.

Vous la sentez bien, la grosse épidémie mortelle qui va tous nous tuer ?

Maintenant on ne va pas être trop optimiste non plus : il est vrai que les grippes ont pour habitude de se réveiller dans la saison froide, et on peut raisonnablement penser que le COVID actuel ne fera pas exception, sous la forme de nouveaux variants. Cela étant, on n’est plus en début de crise. On a beaucoup appris de la maladie. Et si les euronazis ne snobaient pas les médicaments classiques, et ceux dont on a découvert une efficacité ailleurs, on en parlerait sûrement déjà plus !

On se sert de la peur, on effraie les gens pour mieux les contrôler et surtout leur imposer des lois toujours plus débiles et liberticides. J’ai vu ce jour que Ms boulo le mélenchonniste, et Di Vizio, que l’on a vu un peu trop traîner dans les manifs du parasite de l’UPR, issu du FN/RN, jetaient ensemble l’éponge, et retournaient à la vie publique.

Bon, les explications de M. Di Vizio sur twitch, sont un peu plus claires et sereines que les articles débiles de nos journaux eurofascistes, et s’il y a un point où je lui donne raison à 100% : twitter est bien un monde qui attise la haine, tout comme facebook. Les trolls des réseaux sociaux actuels sont les descendants directs de ceux des forums du début de l’internet. Rien n’a changé, si ce n’est que depuis 2007, le troll à sa boîte à troller dans la poche, et qu’il veut peut morver du matin au soir, dimanche compris !

Son analyse de dire qu’il faut arrêter de nourir la bête médiatique n’est peut-être pas non plus dénuée de sens. Après tout, si plus aucun invité ne joue le rôle d’exutoire public, tout semblant de débat deviendra caduque de fait. Et nos petits adolf et autres margareth l’auront dans l’os. Privons les chiens de leur os, et laissons-les crever. C’est tout ce qu’ils méritent.

On a donc eu également ce jour les chiffres catastrophiques – et le mot est faible vu la pression hospitalière – de 3000 professionnels (chiffre très probablement minimisé à mort – c’est le cas de le dire) qui ont courageusement refusé le Diktat pseudo-vaccinal, et se retrouvent donc suspendus par les débiles, avec la verrue euronazie exultant fièrement le credo du IVè Riech, et mentant effrontément sur la qualité professionnelle des citoyens concernés, lesquels refusent – et c’est leur droit le plus légitime – de jouer les cobayes de laboratoires US !

Les grands malades ne sont pas toujours ceux que l’on croît.

Qui plus est, en dehors de la santé, on a donc appris hier que l’Australie a soudainement rompu le contrat de 50 milliards d’€ pour la livraison de sous-marins construits par la France, avec un le drian – celui là même qui avait signé le premier contrat openbar avec microsoft sous sarko, vendant la souveraineté de notre armée à l’OTAN – qui se retrouve, comme le cocu magnifique, à faire la morale aux responsables australiens, lesquels ne font toujours qu’utiliser les techniques propres à LREM : enfumer les idiots, pour mieux les fourrer ensuite

Bref, LREM s’est pris une bonne gifle internationale, et démontre une fois encore que notre équipe de bras cassés excelle dans la niaiserie et l’incapacité de gouverner un grand pays comme le notre. Ce que tous les français républicains ont bien compris avec la crise des GJ puis la crise sanitaire. Et ce qui n’empêche pas les guignols de venir se féliciter des 6 nouveaux rafales vendus à la Grèce. Comme si la Grèce, endettée jusqu’au cou, spoliée de ses biens matériels par les eurofascistes, rongée jusqu’à l’os par les mondialistes, avait les moyens de se payer des avions de chasse pour contrer les vélléités turques dans ses eaux. C’est surtout le contribuable français qui va payer l’addition. Et elle sera une fois encore bien salée.

Un grand bravo également à leur complice M. hirsh et aux hôpitaux de Paris pour le vol de données de santé d’environ 1,4 millions de personnes testées. On se sent tellement plus en sécurité avec des gens qui nous font régulièrement la morale, et s’avèrent incapables de sécuriser les quelques données de santé qu’on leur confie.

Il faut dire que prendre pour des cons est la grande spécialité des guignols. Ainsi ceux qui croyaient naïvement que le janssen mono-injection allait les dispenser de jouer à la roulette russe, avec un adénovirus moins dangereux que le pfizer, n’ont pas bien compris qu’une fois le doigt dans l’engrenage, le cobaye de service n’a qu’à bien se tenir ! Et hop : voilà qu’on va forcer ces petits malins à une seconde dose… de pfizer bien sûr ! Vous n’en vouliez pas ? Et bien vous l’aurez quand même ! Quant à savoir si les concernés retourneront gentiment au « Stalag » se faire trouer la peau, il sera intéressant de suivre l’évolution entre la théorie et la réalité.

Pendant ce temps là, la guignole VonDerMachin avalise l’enterrement des critères économiques de Maastricht, que plus personne ne respecte depuis longtemps – à part peut-être les allemands, qui sont finalement les seuls à qui l’UE a réellement profité depuis 1992. Et l’éléphant babar de persister dans son délire de « souveraineté juridique », en oubliant de préciser à ses auditeurs que sans Frexit préalable, il se raconte de gentilles histoires.

Et il n’est pas le seul à mentir en la matière : ce n’est pas pour rien que l’UPR est soigneusement blacklistée des médias « mainstream » depuis 14 ans. Dire la vérité est un acte de résistance depuis 1992, lorsqu’un certain feu Philippe Séguin, dans un discours particulièrement visionnaire à l’Assemblée, avertissait déjà des dangers de l’UE.

Autre carton rouge du jour dans l’éducation nationale, où certains proviseurs deviennent complètement cons. Bien entendu, cela n’a rien à voir avec la campagne de vaccination en cours dans les établissements, pour forcer les élèves à jouer les rats de laboratoire.

15 septembre 2021 : pendant que la Russie fait la pub de son Sputnik Light dans le lancet, on apprend donc que le R.U. a cédé à la vaccination des gosses de 12-15 ans, auxquels nous présentons d’avance nos sincères condoléances et soutien aux familles. D’autres en France ont joué à ce petit jeu du « fait moi confiance », et ont perdu.

Comment peux t’on continuer de promouvoir un produit que l’on sait dangereux à l’injection, inefficace dans 50% des cas, éphémère au bout de 6-8 mois (quand ça marche), et sur une population dont la mortalité est, il faut bien le dire, anecdotique, tout variant confondu ?

Un peu comme dans le dossier Assange, on sent bien que le pragmatisme anglais, s’il a permis le Frexit, n’est pas toujours au rendez-vous. Ce n’est pourtant pas dans les habitudes anglaises que de renier ce fonctionnement primaire. Une fois encore, on a de plus en plus l’impression qu’il y a une raison cachée quelque part, à vouloir à tout prix forcer le produit dans les veines des individus. Et dans le cas particulier du R.U., on ne pourra même pas prétendre que la pression viendrait de l’UE. Alors qui mène réellement cette danse macabre ? Et surtout : pourquoi ?

Sinon nos malades mentaux ont donc annoncé qu’il n’y aurait aucune tolérance envers les soignants qui refusent l’injection : suspension du contrat et donc du salaire – autant parler de mise à la porte, car c’est bien un licenciement déguisé, destiné à tuer encore plus vite ce qui reste de l’hôpital public, déjà mis à mal par les GOPÉ annuelles de l’UE depuis des années. La mise au placard a toujours été LE procédé favori des patrons avant la mise à la porte, histoire de rabaisser l’individu, de le faire craquer psychologiquement, de pouvoir lui imposer tout ce que vous voulez.

Comprenez que l’exécutif se comporte ici exactement comme un ordinateur, respectant le « programme dicté par l’UE » sans le moindre humanisme, comme seule une vraie machine administrative, totalitaire et obéissante, s’emploie à le faire avec zèle.

Et n’oublions pas que si on parle ici des soignants, en fait, l’obligation court déjà dans bien d’autres établissements accueillant du public : médiathèques, bibliothèques, piscines, etc.

Ce n’est plus une guerre contre un virus. C’est une guerre contre les français. Et menée par le clampin qui est sensé, de par la Constitution sur laquelle il crache ouvertement, les rassembler, et défendre nos principes républicains ! Ce n’est plus juste de la haute trahison : c’est de l’assassinat en bande organisée.

14 septembre 2021 : ah mince alors : voilà que le janssen s’avère lui aussi inefficace, et conduirait même à une sureprésentation des personnes en réanimations ? Et comme par hasard, c’était avec l’astrazenecca les seuls produits à utiliser un adénovirus, et non pas la pure et sacro-sainte ARN made in pfizer – en plus de ne demander qu’une seule injection… C’est vraiment pas de chance !

Rappelons que l’état français s’est donc « débarrassé » de ses vaccins astrezenecca chez ses militaires en opex et l’article de nous apprendre qu’il a donc refourgué le reste à Covax pour être distribué… dans les pays pauvres bien sûr ! Là où la télé ne viendra pas se plaindre des cas de thromboses constatés en France ! Si c’est pas beau la solidarité eurofasciste et mondialiste !

En attendant, les infections viennent de passer sous la barre des 9700/jour sur la semaines écoulée, les décès atteignent péniblement les 85/jour, on n’entend plus depuis une bonne semaine au moins les chiffres en réanimation, quant aux soignants que l’on poussait à applaudir aux fenêtres, ils se retrouvent dans une obligation légale de se faire inoculer une merde qui ne marche au mieux que dans 1 cas sur 2, et qui même quand elle marche sur un variant, n’est pas une garantie en soi, puisque même « vaccinés », ces gens peuvent quand même se choper un autre variant, et redevenir porteurs sain en allant contaminer les malades…

Ce que le Pr Raoult oublie surtout ici, c’est qu’il n’y a aucun consentement « libre », mais bien contraint et forcé. De ce fait, on trahit ouvertement les principes de Nuremberg, des droits de l’Homme, et du serment d’Hippocrate, et ouvre grand la boîte de Pandorre à d’autre abus caractérisés.

Une fois encore, on va donc « sacrifier » des gens pour tenter d’en sauver d’autres, en se jurant que la 5ème vague, qui viendra tôt ou tard, sera forcément plus virulente que l’actuelle, alors qu’en fait, personne n’en sait rien du tout et de toute façon, rien ne prouve que les produits injectés aujourd’hui auront la moindre efficacité sur les variants de demain… On le voit bien avec le vaccin de la grippe annuelle, c’est toujours quitte ou double.

C’est quand qu’on arrête les conneries, déjà ?

13 septembre 2021 : si j’ai beaucoup apprécié certains articles de France Soir ces derniers temps, il faut toujours ménager la chèvre et le chou. Ainsi le témoignage d’une mère de famille, dont l’époux est parti dans son sommeil quelques semaines après avoir reçu le vaccin, n’est pas pour moi recevable en l’état. Cette dame ne le sait peut-être pas, mais il y a toujours eu des gens qui partaient dans leur sommeil sans raison, et ceux que je connais sont partis vers la quarantaine pour son information.

On connaît beaucoup mieux aujourd’hui l’apnée du sommeil et ses conséquences fatales. Et sur la piquouze qui nous préoccupe ici depuis des mois, il paraît bien difficile de relier cause et effet avec plusieurs semaines d’écart. Autant à J+1 qu’on vienne nier la relation entre injection et mortalité est indécent. Et j’observe que les deux premières semaines après l’injection sont généralement les plus « dangereuses », surtout après la seconde. Certes : cela n’enlève pas, bien entendu, la possibilité d’autres effets à long termes encore inconnus, et il ne faut pas oublier qu’on est en train d’utiliser des milliards de cobayes avec une technologie sur laquelle personne n’a de recul.

Cela étant, il n’est pas sérieux, de la part de France Soir, de prendre une personne au hasard, et d’imputer sa mort sur le dos de l’ARNm des semaines après l’injection… Laissons à mossad-TV et autres journalistes de caniveau la primeur de leurs infox respectives et de leur culte du IVè Reich bruxellois, en manipulant les faibles d’esprit.

Il y a des éléments factuels contre l’ARNm : le fait que ça ne marche que sur une personne sur deux avec le delta et seulement quelques mois, que les effets secondaires des injections sont largement plus nombreux et divers que les vaccins conventionels, sans même parler des doses contaminées aux particules métalliques chez certains… Il est indéniable que la guerre ouverte contre l’HCQ, l’ivermectine, l’azithromycine, etc – est pûrement politique, et non médicale, les études sur ces médicaments ayant été torpillées par les labos et leurs singes de compagnie. Et ce d’autant plus que ces médicaments sont largement usités dans d’autres pays, lesquels affichent des taux de contagion et de la létalité inférieurs au notre. Et sur ce dernier point, la conclusion est que nos politiques ont sciemment tué des français en bonne santé au nom de leurs idéologie outre-atlantiste et jusqu’au-boutiste. Autant avec le variant anglais, ils pourront encore s’en tirer sur le plan stratégique en disant qu’ils ont statistiquement sauvé plus de vies qu’ils n’en ont tué, ce qui n’enlève rien à l’horreur des victimes sacrifiées. Autant avec le delta qui a pris sa place depuis des mois, cette défense n’est plus possible, vu la faible létalité du variant. Ajouter à cela une immunité naturelle toujours plus puissante que les produits de labo, et on ne comprend pas cette volonté débile de vouloir vacciner à tout prix les gens « remis ». Nos eurofascistes ont tous du sang français frais sur les mains qu’il faudra bien lavé un jour, et chaque jour qui passe rend leurs décisions toujours plus intenables, et notamment un pass nasitaire dont le seul but réel est d’emmerder les gens au maximum, en crachant sur nos principes Républicains de base et notre Constitution.

Saluons également la volte-face des britanniques qui ont décommandé les 100 millions de doses prévues de Valneca, la startup française que notre état a courageusement snobé ! Gageons qu’il sera bien dur pour l’entreprise de survivre à ce revirement. Avec l’abandon du passeport vaccinal hier, et la fin des restrictions COVID précédemment, on a quand même la forte impression que la stratégie britannique a désormais pris le virage du laisser la nature faire. Et il est vrai qu’avec un variant delta peu létal, c’est peut-être la meilleure décision à prendre.

Enfin, je viens (encore) de (re)voir l’information selon laquelle, dans les contrats signés avec pfizer, il serait mentionné que « Si un médicament permettant de traiter le covid est trouvé, il faut qu’il soit supprimé ». Personnellement, j’ai quand même beaucoup mal à y croire sérieusement. Il faudrait vraiment être fou à lier pour signer une clause pareille ! Cela étant, on ne peut nier que l’attitude de nos pseudo-gouvernants de pacotilles face à des médicaments éprouvés est tout sauf logique et de bon sens… Et si on peut plaider l’incompétence, la bêtise et la corruption, il y a forcément une raison logique qui conduit les charlots à renier des médicaments utilisés ailleurs.

Donc si un jour, une telle ineptie devait quand même se vérifier, ce sera au choix la guillotine ou la corde courte pour ceux qui l’auront signé, ou même soutenus ! On nous rabâche que nous sommes soit-disant « en guerre », et dans une guerre, les traîtres et les ennemis de la Nation, on s’en débarasse définitivement. Être fusillé est un honneur militaire qu’ils ne mériteront même pas !

Et on continue dans le déni et le mensonge avec… la 3ème dose bien sûr ! Quoi de mieux que de continuer à euthanasier? discrètement dans les EHPAD, en imposant la piquouze aux « vieux », avec la fausse promesse d’une protection plus efficace ? Rappellons donc que l’ARN ne marche que dans un cas sur 2 avec le variant actuel, , et qu’il n’y a pas plus de raisons de dire que la 3ème dose protégera mieux demain ceux qu’elle ne protégeait déjà pas hier !

En outre, n’oublions que chaque injection est un risque supplémentaire, que ça marche ou pas, et que plus il y a aura de « rappels », plus il y a aura forcément de victimes « collatérales » et d’effets « indésirables ». Rapellons également que même chez ceux qui développent des anticorps, la protection n’est pas assurée contre les nouveaux variants. Le fait qu’un anticorps « marche » sur le variant actuel ne signifie en rien qu’il marchera également sur les anciens ou sur les nouveaux à venir… En outre, si des jeunes en bonne santé se chopent des myocardites et péricardites, on imagine sans mal le même effet sur des personnes en fin de vie.

12 septembre 2021 : c’est vraiment affligeant de voir à quel point l’institut Pasteur est devenu un outil de propagande eurofascite, pondant des simulations alarmistes pour vendre un pass nasitaire, ou nous sortant d’autres chiffres du chapeau. Il est vrai que les seules statistiques valides sont toujours celles que l’on fausse soi-même. Et d’en remettre un coup sur les Antilles par assez piquées, en oubliant de repréciser que les médecins locaux ont été officiellement « invités » à ne plus prescrire d’ivermectine, quant à ce qui reste d’hôpital public, comme en métropole, il subit les GOPÉ de l’UE depuis 1992, avec toujours moins de moyens… Il a vraiment bon dos, ce virus.

Chiffre intéressant ce jour : on apprend donc qu’en Australie, l’ARNm aurait déjà tué quelques 487 personnes. Mais on se méfiera quand même du chiffre, car il est curieux que l’Australie n’ait compté aucun décès entre février et mi-juin… Sinon on trouvera toujours quelques imbéciles pour nous jurer comme en France qu’en l’absence d’autopsie, il n’y a pas de certitudes sur la causalité des morts J+1 – le fait est que l’ARNm tue et mutile – et pas que des gens en fin de vie. On n’a pas rêvé les myocardites chez les jeunes notamment, ni les thromboses chez les plus âgés. Si les soignants guadeloupéens habitués à être vaccinés comme en métropole refusent ces produits, c’est qu’il y a bien une raison. Mais ça évidemment, aucun journaliste eurofasciste ne veut aller interviewer des gens qui disent la vérité, dans une période où le mensonge et la manipulation sont rois.

D’ailleurs les journaux euronazis exultent ce jour : ils ont trouvé une petite bagarre rangée entre extrémistes de gauche et de droite à Toulouse, suffisante pour ne surtout pas parler des centaines de milliers de manifestants qui difilaient pacifiquement ce samedi encore contre la pass nasitaire. La bonne photo qui accompagne et hop : nos crevards de journalauds et journalopes de service recevront sûrement les fécilitations de leur pourriture de rédaction respective !

On a quand même su hier que buzin avait été mise en examen, devenant la 10ème membre du gouvernement à avoir des soucis de justice. Les voyous LREM auront décidément pulvérisé tous les records de nullitude et d’incompétence. Et pendant ce temps là, Benalla court toujours… Ah non ? Ils l’ont enfin retrouvé ! Merde alors, il était temps !

Pas de chance pour l’exécutif : le R.U. a donc décliné le pass nasitaire, comme l’Espagne, malgré un compteur de malades qui a explosé avec le delta, démontrant bien l’inefficacité de la piquouze en masse telle que vendue par les labos et les collabos euronazis. Et rappelons également que la Suisse proche a qualifié publiquement le pass nasitaire de « non éthique »…

Et les procédures judiciaires des soignants contre la vaccination obligatoire de se multiplier, avec en parallèle la mise en examen de la buse, et le renvoi en correctionnel de latombe.

Enfin, silence radio sur les soutiens au prisonnier politique Julian Assange, toujours détenu illégalement au R.U., pourtant sorti de l’infâme UE, dans des conditions de haute sécurité destinées clairement à affecter sa santé mentale. On est clairement en train de torturer un VRAI journaliste en Europe. Pas un mot et surtout pas un soutien de nos grands donneurs de leçons. Normal pour des euronazis.

11 septembre 2021 : comme à son habitude, le gorafi nous joue les pleureuses des commercants contre ces méchants manifestants anti-pass nasitaire qui font rien qu’à gâcher les affaires du samedi. Un peu comme si les manifestants étaient toute la journée « plantés » devant leurs magasins respectifs, et empêchaient les clients d’arriver à passer. Il n’y a bien qu’un journalisme de caniveau débile pour tenter de le faire croire.

La réalité est que le pass sanitaire fait logiquement baisser le CA de nombreux commercants, avec d’un côté les anti-ARN qui ne peuvent plus mettre les pieds dans certains commerces, et de l’autre, les piqués qui ne veulent pas d’une ségrégation entre citoyens en France, et boycottent ouvertement les euronazis !

Cette loi n’en est pas une. Elle est illégale de fait contre notre constitution, et prouve que le conseil consitutionnel n’est plus qu’un ramassis de culs-téreux euro-collaborationnistes, comme la majorité de la classe politique depuis 30 ans. Il suffit de regarder nos députés et sénateurs actuels qui refusent, à une exception près, d’enclencher l’article 68, pour s’en convaincre !

Et si on cachait un vaccin dans un autre, histoire de pouvoir demain tromper les réfractaires ? Quelle bonne idée chez moderna ! Au jeu du « Je te piquerai le bras, une fois, dix fois, sans foi », rien n’est trop délirant pour arriver à ses fins !

On remarquera que plus personne ne parle des stats COVID, qui continuent de baisser, avec en moyenne hebdo 10726 cas/jour et 96 décès. Ne rappelons surtout pas aux gens que les pays qui ont le plus vacciné (R.U., Israël et Islande) ont eu largement plus de cas face au delta, ramené à leur population respective. En UESS, quand les statistiques ne suivent pas la doxa, on les ignorent. C’est tellement plus simple.

10 septembre 2021 : encore un bon article chez France Soir, récapitulant parfaitement les nombreuses inepties et autres débilités auxquels nous sommes confrontés, et se moquant déjà de la suite, même si de ce côté là, je ne vois rien d’amusant dans le fait que l’ARN a déjà tué des centaines de gens, et « mutilé » des milliers d’autres – en toute discrétion.

Et c’est encore pire avec le pass ouvert aux 12 ans +. Je doute fort que les myocardites et autres effets désastreux, sur ces jeunes en bonne santé, qui ne risquaient quasiment rien, fera « rire » leurs familles respectives. Jouer à la roulette de la vie en « quitte ou double », ce n’est pas une politique de santé publique : c’est de l’assassinat prémédité !

Autant l’humour est une arme comme une autre, autant je pense que le stade atteint n’a plus rien à voir avec l’humour. Chaplin se moquait d’un d’adolf mégalo dont la planète lui pétait à la gueule, à une époque où les camps de concentrations étaient encore méconnus. C’était peut-être amusant pour les enfants de son époque, mais une fois la solution finale découverte, ça ne l’était plus du tout.

Quel que soit le point de vue, le fait est que nos eurofascites, et leurs soutiens sénateurs, députés et membres du conseil constitutionnel, qui ont refusé d’enclencher l’article 68 de la Constitution quand il en était encore temps, sont désormais 100% responsables des actes délictuels du locataire de l’élysée, et à ce titre, ont du sang français sur les mains, de plus en plus jeune, qu’il faudra bien laver un jour.

Et comme on pouvait s’y attendre logiquement, chaque fois qu’une son de cloche ne suit pas la doxa du régime euronazi, voilà que google démonétise le journal, jouant une fois encore le ministère de la Vérité. Jéhovah, Jésus, Allah, Vichnou ou Shiva – c’est has-been ! Désormais tu n’auras qu’un seul Dieu et GAFAM sera son nom ! Infâme !

On aura d’ailleurs remarqué qu’après avoir adopté temporairement le même système honteux de commentaires que les journaux eurofascistes, pendant 2 semaines environ, RT France a désormais enlevé toute possibilité de commentaires sur ses articles – sûrement sous la pression des mêmes qui se prétendent démocrates- la bonne blague !

Voilà où en est la liberté d’expression en France !

Saluons enfin ce jour le complet retournement de veste de M. barnier, européiste fou furieux s’il en est, celui là même qui allait faire plier les britanniques et leur faire regretter d’avoir quitter le titanic eurofasciste, désormais prêt à renier son essence orginelle pour aller briguer un poste de petit candidat LR modèle. Bref : un minable parmi d’autres…

Plus prévisible et presque risible si ce n’était tragique : en Israël la 4ème dose est déjà dans le circuit. Au fait : qu’est devenue la pauvre cobaye italienne qui s’est vu injecter 6 doses d’un coup en mai dernier,sachant que l’expérimentation de pfizer s’est justement arrêtée à 4 doses ? Apparemment, aucun journaliste pour nous en donner des nouvelles – ça doit pas être très rassurant…

Et quand on voit les marionnettes politiques israëliennes, aussi démentes que les nôtres, on comprend beucoup mieux pourquoi nombre de nos amis juifs modérés ne veulent surtout pas être « déportés » dans une colonie prise sur la terre palestinienne.

9 septembre 2021 : comment pousser les gens « guéris naturellement » à se faire piquer ? En leur présentant une super immunité grâce au vaccin bien sûr ! Cette fois c’est midi libre qui s’y colle dans la propagande. Sans un mot évidemment sur les décès et autres effets secondaires des produits, ça va de soi…

Sinon c’est donc officiel : les gosse de plus de plus de 12 ans vont donc subir la folie « vaccinale » des euronazis. Il faut espérer que ça en convaincra certains de voter UPR, et de quitter l’UE au plus vite en 2022. En attendant, on sait que les gosses développent des myocardites, et que les cellules cardiaques atteintes ne se renouvellent pas.

On est donc en train de condamner à mort des gosses en bonne santé, au nom d’une idéologie fasciste, sans aucun fondement médical avéré, face à un variant delta qui n’a plus rien à voir avec les précédents – surtout pour cette classe d’âgé largement épargnée par la mortalité !

On me traitera de complotiste, mais plus le temps passe, et plus la stupidité des décisions me laissent à penser qu’il y a autre chose dans ces produits.

Parce que ou ces gens sont vraiment des malades mentaux en puissance, des « débiles profonds » au sens médical du terme, ce qui est assez improbable. Ce sont des crevards et des escrocs certes, mais malgré leur psychose évidente niant la réalité, ils sont 100% conscients de la portée de leurs décisions, et 200% responsables de leurs actes délictuels qu’ils devront bien payer un jour.

Ou ces gens ont définitivement d’autres intérêts cachés, pas forcément que pécuniers, et utilisent les produits pour injecter autre chose qu’une technologie ARN officielle vendue par les labos…

Mais ce n’est pas « naturel » d’être hargneux à ce point, en aussi grand nombre, et aussi longtemps. Plus le temps passe, et plus cette sensation qu’il y a autre chose de non dit se confirme.

8 septembre 2021 : ah : les euronazis continuent de nous prendre pour des cons avec une soit difficulé d’approvisionnement de produits au R.U. – sauf qu’ils oublient de dire que même chez nous, et Peu d’Espoir le reconnaît, on peine à recruter des chauffeurs pour le transport… Mais bien entendu, selon nos génies de Mossad TV, c’est la faute au Brexit ! Ils feraient mieux de s’occuper de leur Israël chéri où la pandémie explose après avoir massivement vacciné les adultes et maintenant les gosses, et de se poser les bonnes questions sur leur gestion désastreuse de la crise et leur snobisme mondial des médicaments « anciens ».

On en vient de plus en plus à se demander si finalement, le but de la vaccination forcée n’est pas de tuer un maximum de gens. Et c’est d’autant plus paradoxal de voir que désormais, ceux qui ont le plus « piqué » sont ceux qui ont le plus de cas ! On voudrait entretenir cette épidémie, on ne s’y prendrait pas autrement ! Sans compter qu’en France, la 3ème injection est hors AMM, donc à ce jour illégale, et ce n’est pas pour rien qu’ils y vont « piano ».

Sinon un carton rouge à « latombe », dont on apprend qu’elle a reçu pas moins de 212000€ !!!!! de divers laboratoires au cours des dernières années ! Avec une telle prise d’intérêt, que cette dame est encore l’outrecuidance de nous faire la leçon sur les plateaux TV dépasse l’insanité. C’est là où l’on mesure à quel point cette crise aura enrichi les collabos des labos, et à quel point les études bidonnées de toute part, et les partis pris grotesques et sans fondement scientifique, n’ont plus aucun lien avec la santé des français ! Comme son confrère cymes, cette femme est tout simplement éœurante !

Et second carton rouge à l’institut pasteur, dont l’éthique et le sérieux n’ont plus rien à voir avec le nom de son glorieux fondateur. Après avoir rétracté une première étude apocalytique bidon vendant le vaccin libérateur et surtout le pass nasitaire, sans même justifier du pourquoi de la rétractation, voilà qu’ils nous en sortent une nouvelle, aussi bidonnée que la précédente ! Mais est-ce que ces gens se rendent bien compte qu’ils sont en train de mettre leur vie, et celles de leurs proches, en danger ?

Parce qu’on peut râler contre les menaces des soit-disant « antivax », certes inadmissibles en démocratie (mais sommes-nous encore en démocratie ?). Mais quand on commence à utiliser les enfants comme des cobayes, là, on parle de parents remontés à bloc et prêts à défendre la vie et la sécurité de leur famille, donc de légitime défense face à une bande d’assassins ! C’est même la seule notion juridique, à ma connaissance, ou le meurtre devient légitime.

Il n’y a pas que le COVID qui tue. Certains feraient bien de s’en souvenir – et très rapidement.

Autre affaire : la pancarte qu’on veut nous faire passer comme antisémite, alors que son auteure ne fait que dénoncer des gens peu fréquentables, que mêmes les juifs modérés aborrent. Il est intéressant de noter que pour la licra, je cite : « En quoi Soros ou Rothschild ont-ils un lien avec la politique sanitaire en France ? Aucun ! Ces personnes ont été choisies parce que juives ». Et là je dis FAUX. La licra est t’elle stupide au point de renier le passage du fils de Rothschild dans la banque du même nom ? Faut-il lui sortir le dossier Alstom pour lui rafraîchir la mémoire ? Quant à soros et son open society, la licra est t’elle aveugle au point de renier l’évidente nuisance de cet organisme au niveau politique international, et de sa capacité à foutre le bordel pour nuire ouvertement aux états souverains ? Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Dieudonné s’en prend régulièrement à cet odieux personnage.

C’est là où la licra finit par se ridiculiser, à renier des évidences que tous les gens un peu informés savent parfaitement exactes. On espère évidemment que l’avocat de la prévenue va leur foutre la branlée qu’ils méritent, et qu’on va arrêter de nous sortir le slogan « antisémite » dès qu’un goy dénonce l’attitude détestable de ces gens, qu’ils soient ou non juifs – on s’en branle de leur religion – ce n’est pas le problème.

7 septembre 2021 : encore un excellent article de France Soir, parfaitement étayé, qui démontre à qui veut bien le lire qu’il n’y a pas eu plus ou moins de décès en Israël qu’à l’accoutumée malgré la crise sanitaire, mais qu’on a constaté une très légère augmentation des décès (environ 60) dans les jeunes classes d’âge suite à l’injection. Raison de plus pour laisser les gosses tranquilles avec ces conneries.

Quant au bénéfice réel de l’injection, l’étude doute clairement de son efficacité. À rapprocher d’une autre étude israëlienne, ou le pfizer affichait une efficacité de 39% face au variant delta… On arrive toujours à la même conclusion : tuer des gens en bonne santé, ou les blesser à vie à coup de myocardite (ou autre effet secondaire dévastateur), pour tenter d’en sauver d’autres, est un non sens. Ça pourrait se justifier dans le cas d’une fièvre hémorragique de type ébola (50% de morts à coup sûr), mais pas ici, pas dans le cas d’une nouvelle « grippe » certes plus virulente que la normale, mais finalement pas plus mortelle.

Autres gens sérieux : notons M. Stiglitz, prix Nobel d’économie, qui voudrait taxer les multinationales à 25% au lieu des 15% prévus. On ne pourra qu’approuver des deux mains devant les capitalisations monstrueuses de certains groupes, et notamment des GAFAM.

Pendant ce temps là, l’ANSM se mange un procès pour avoir failli dans la crise du Lévothyrox, dont l’industriel avait soudainement changé la formule, non supportée par de nombreux patients dépendants de ce médicament. Apparemment, déjà à l’époque, les leçons n’ont pas été tirées, et les gens en place ont donc conservé leur poste, avec le résultat débile que l’on constate aujourd’hui !

Enfin, RT France découvre ce jour le lièvre que notre bon président M. Asselineau avait levé il y a des mois de cela, à savoir que les 40 milliards d’€ du plan de relance eurofasciste vont nous coûter, au minimum, 60 milliards, à rembourser sur 30 ans… Et certains de prétendre plutôt 80, en comptant les intérêts… Un bon rappel aux idiots qui croient encore que l’UE est « généreuse » alors qu’elle n’est toujours qu’une simple pompe à fric, aspirante/refoulante, qui nous coûte « un pognon de dingue » ! Soit au moins 15 milliards actuellement, entre ce que nous luis versons et ce qui nous revient – et demain donc beaucoup plus encore – merci qui ?

6 septembre 2021 : après un certain martin hirsch qui veut la peau d’un Pr Raoult, lequel a eu l’outrecuidance de juger sa gestion de crise « désastreuse » à Paris, voilà un autre soldat parisien du faux-vaccin à nous faire son show, en niant la réalité objective : il n’y aura pas – et il n’y aura jamais – d’immunité collective avec un produit donc l’efficacité est en chute libre, que M. éric caumes le veuille ou non !

Et le quidam d’avouer publiquement que le pass nasitaire n’a aucun effet « sanitaire » – comprenez « médical », et ne vise finalement qu’à faire chier les ARNo-sceptiques pour les pousser à la piquouze !

Bref : encore un euronazi qui s’ignore superbement, et prend ses rêves pour la réalité, en oubliant que la liberté, l’égalité et la fraternité entre citoyens sont le fondement même de notre République. Si ce monsieur aime tant les « castes » et la ségrégation, qu’il aille d’urgence rejoindre ses copains indiens (asiatiques, pas américains) – il n’a rien à foutre dans notre beau pays ! Dehors les euronazis !

Dans un registre plus léger, on s’amusera des quelques 30 professionnels qui ont osé consulter le dossier du grand malade de l’élysée, et qui se sont faits rappeler à l’ordre par l’assurance maladie. Il est vrai que la psychose incurable de l’individu ne doit surtout pas être rendue publique. Un peuple mené par un gosse de 16 ans qui a épousé sa mère, et qui déteste son père lui-même médecin, risquerait d’en surprendre plus d’un.

Pendant ce temps, des milliers de plaintes arrivent à la Cour de Justice de la République, contre des ministres actuels et anciens. Cette même justice, dont le garde des « sots » est mis en examen, et qui laisse « traîner » (comprenez « pourrir ») le référé-liberté de quelques 80000 citoyens, initié par Me Di Vizio, pour l’abrogation du pass nasitaire.

5 septembre 2021 : le clown de Matignon demande ce jour à ne « jamais se moquer des gens qui ont peur du vaccin ». Quelqu’un pourrait-il SVP lui faire -enfin- comprendre que son produit de merde ne marche au mieux que dans un cas sur deux contre le variant delta – et encore : seulement 6 à 8 mois maximum ! Ainsi demander aux gens de prendre des risques sérieux, voire mortels, pour leur santé, et tous les 6 mois, au nom d’un pseudo-vaccin de pacotille, bricolé à la va-vite, qui ne marche déjà plus efficacement au bout d’un an, alors que son AMM temporaire n’est même pas finie, ce n’est pas de la peur, c’est juste du bon sens.

Non : les ARNo-sceptiques n’ont pas « peur » des vaccins. Ils pèsent juste le pour et le contre, et utilisent « leur consentement libre et éclairé » pour dire qu’ils ne veulent pas jouer les rats de laboratoire, ce qui est leur droit depuis Nuremberg, que cela plaise ou non à nos fascistes européistes et à leurs copain pfizer et Cie !

En outre, les cuisines castex et autres euronazis feraient bien de se rappeler qu’ils ont déjà au moins 800 morts de l’injection sur la conscience, sans parler des plus de 2500 pronostics vitaux engagés. Le génocide aléatoire, consistant à tuer des gens en bonne santé, pour tenter d’en sauver d’autres, se paiera un jour. Surtout vu le boycott des vieux médocs dont l’interdiction est tout sauf « naturelle » depuis l’article bidonné du Lancet…

Et le gus dans son bureau cloisonné de nous vendre son pass nasitaire, en oubliant de préciser que cancers et suicides font largement plus de morts que le variant delta chaque jour – et que la létalité mesurée du delta ne justifie pas d’empêcher les gens de faire leurs courses, d’aller manger un morceau, d’aller boire un café en terrasse, ou d’aller au cinéma… – c’est-à-dire de vivre sa vie. Parce que là, c’est bien ce qui se passe : on empêche les gens de vivre, pour les protéger de mourir ! Autant nous enfermer en taule tout de suite, pour notre sécurité – ah merde ils l’ont déjà fait ! Ils ont appelé cela un « confinement » – pardon !

L’aveuglement idéologique de ces gens se confirme avec le maire, qui ne peut s’empêcher de prouver son allégance inconditionnelle au Reich européiste. Comme l’ARN, l’UE ne marche pas ? Ce n’est pas grave : faisons plus d’UE. C’est quand qu’on enferme enfin ces gens dans un asile où ils devraient végéter depuis au moins 20 ans ?

Dommage que Julian Assange, prisonnier politique au R.U., soit derrière les barreaux. Il risquerait de démontrer que cette pandémie sert surtout de prétexte pour faire passer des lois toujours plus liberticides. C’est si pratique de tuer les gens en les enfermant ou en les empêchant de s’exprimer.

Et France Soir de dézinguer les pseudos-scientifiques ayant faussé leurs résultats pour pousser le pass nasitaire. Superbe article qui dénonce les incohérences, travers et manipulations exercées pour tenter de justifier un pass injustifiable. Bravo à M. Guy de la Fortelle, qui rehausse enfin le niveau du journalisme dans ce pays corrompu par l’UE ! Sur les 7 derniers jours, la moyenne quotidienne est de 13883 contagions et de 100 décès en baisse. Faudra t’il vraiment leur foutre des gifles ou des coups de pied au cul pour qu’ils arrêtent leur cirque ?

Pire en Italie : l’euronazi Dragui rêve déjà de rendre la vaccination obligatoire « dès que l’agence européenne du médicament aura définitivement validé les vaccins » ! On lui souhaite un « accident » le plus tôt possible, comme cela arrive parfois, malheureusement…

Idem pour ce cher Dr. Jason McElyea qui nous affirmait avoir vu des surdoses d’ivermectine avec le Northeastern Hospital System (NHS) Sequoyah où il travaille, alors qu’en fait, l’établissement a formellement démenti ses propos, et souligne même qu’il n’est plus allé dans son hôpital depuis plus de 2 mois !

Ces gens là devraient finir au bout d’une corde, parce que leurs mensonges assassinent des gens ! Ce sont bel et bien des terroristes qui doivent être traités comme tels ! Et il faudra bien qu’ils payent un jour au prix fort les gens qu’ils ont tué !

4 septembre 2021 : c’est une véritable catastrophe. Le nombre de contaminés vient de passer sous les 15000/jour et pas de nouveau variant à l’horizon pour pousser les affreux sceptico-ARN à passer sous l’aiguille !

Ce qui n’empêche pas nos euronazis de commencer à injecter la 3ème dose contre l’avis de l’OMS, en utilisant une fois encore les « vieux » comme cobayes de service, ni d’authoriser la nouvelle potion magique des anticorps monoclonaux en milieu hospitalier, tandis que le boycott de l’HCQ, l’azithromycine, l’ivermectine, etc continue ! Pas assez cher, mon fils – comme disait la pub…

Autre info intéressante : on apprend que Peu d’Espoir constate une hausse des offres d’emploi dans « l’hôtellerie-restauration (+12,7% sur la période du 26 juillet au 22 août par rapport à la même période en 2019, avant la crise sanitaire), la santé (+44,4%) ou le transport et la logistique (+18,8%) ».

Traduction : les jeunes ont déserté l’hôtellerie-restauration mal payée, et se sont « recyclés », ce qui est parfaitement logique. Nombre de soignants ont démissionné parce que les euronazis les ont pris et continuent de leur prendre pour des cons. Ceux là ne reviendront pas non plus. Quant aux chauffeurs, avec une pénurie globale en Europe, nombre de routiers ont perdu ou abandonné leur emploi, parce que confinement, baisse d’activité, insultes des clients, peur de la contagion, salaire minable, vie de famille impossible, et dans le cas des transports scolaires, responsabilité énorme, en plus de devoir désormais jouer les flics de service ! Gageons que ceux qui ont ainsi abandonné leur volant ne retourneront pas de si tôt sur les routes !

Bref, nos euronazis ont foutu un bordel monstrueux partout, avec une gestion de crise digne des pieds nickelés, ce qui est tout à fait normal puisqu’on bon nombre d’entre eux ne savent pas ce que signifie le mot « travail ».

On passera sur les chiffres truqués de PE. Tout le monde sait que le chômage des jeunes est au moins à 30%, avec à l’autre extrémité des gens qui bossent 70h par semaine, qui se tapent des burn out ou se suicident à cause de leur boulot. Les 35h, c’est pour les fonctionnaires.

On a également appris que les escrocs professionnels se sont gavés d’argent public pendant la crise, et on parle de 100 milliards d’€ détournés, ce qui démontre une fois encore toute l’absurdité de nos tocards se service, prêts à imprimer des milliards de déficit sur le dos du contribuable, au lieu d’embaucher massivement des inspecteurs supplémentaires pour foutre les fils de putes et les filles de joie en taule, histoire de leur apprendre à « compter » correctement… Mais c’est vrai qu’entre escrocs professionnels, on préfère se serrer la main.

Pendant ce temps là, les même chiens envoient l’inspection du travail et les flics contrôler les patrons de bars, restaurants et autres lieux concernés par le pass nasitaire pour mieux les emmerder et les taxer !

En Guadeloupe, on a entendu ce jour certains demander ouvertement la « déportation » du préfet. Il est clair qu’on a passé un cap où tôt ou tard, le sang sera versé. Il est TRÈS surprenant que les armes n’aient pas déjà parlé. À moins que…

3 septembre 2021 : nouvel article sensé rassurer les sceptico-ARN sur les effets à long terme. Sauf que première erreur d’analyse que l’article garde tout le long : l’ARN n’est pas un vaccin conventionnel, mais une techno jeune sur laquelle personne n’a effectivement de recul. Seconde erreur : minimiser les effets secondaires connus d’autres vaccins passés, qu’on promettait également bénins et sans risques. Troisième erreur : pas un mot sur la transcryptase inverse, qui est une réalité biologique et fait que notre génome contient des traces de virus. Sur un individu certes, la probabilité du procédé est faible. Mais sur des milliards… Quatrième erreur : minimiser les effets secondaires largement visibles par un personnel soignant en première ligne, sachant que comme toujours, ces chiffres sont largement minimisés. Et pas un mot sur les 761 morts et 2500 personnes dont le pronostic vital a été engagé et qui ont fini en réa suite à l’injection. On aimerait vraiment des reportages pour savoir ce que sont devenues toutes ces personnes qui ont crû à la propagande, et connaître aujourd’hui leur avis – si elles peuvent encore le donner…

Mais pardon : je rêvais d’un vrai travail de journaliste de terrain !

En tout cas la manipulation grossière et honteuse du « Toutes ces personnes s’en sont remis »… est tros grosse. Vous aurez compris : on reste dans le syndrome de l’ARN überalles, indigne d’un journaliste et encore plus d’un quotidien. On sait désormais que le pfizer a perdu son efficacité – et les chiffres au R.U. et en Israël de le démontrer plus que clairement. Mais on continue à vouloir injecter un produit qui ne sert à rien, voire cause plus de problèmes qu’il n’en résoud, notamment chez les jeunes. Le tout en nous promettant qu’il protège des formes graves – ce qui était statistiquement vrai avec le variant alpha, mais ne l’est plus du tout avec le delta. Comprenez que le delta a remis 50% des piqués et des non piqués sur le même pied d’égalité, et qu’on trouvera de plus en plus de vaccinés dans les réas, comme c’est déjà le cas dans les pays qui ont massivement piqués !

Le consentement éclairé, ce n’est pas une science qui ment en bidonnant des articles dans un Lancet qui s’est ridiculisé, ni des politiques pour qui le masque était « inutile et dangereux » avant de devenir soudainement obligatoire, et encore moins des journalistes partisans, pour ne pas dire des collabos pro-nazis, payés pour entretenir la propagande du régime eurofasciste, mué de toute évidence par des intérêts d’actionnariat, et non des impératifs de santé publique.

Un peu d’humour pour changer : Mossad-TV nous apprend donc que le R.U., soit-disant à cause du Brexit, sera bientôt en rupture de… coca cola ! J’ignorais que cette boisson à fabriquer des diabétiques était devenue un produit de première nécessité. Il me semble pourtant que le britannique moyen est largement moins obèse que l’américain moyen. J’espère donc que nos amis britanniques se remettront de cette douloureuse pénurie, après le manque de poulet dans leurs usines à malbouffe. On comprend surtout que la grande juiverie internationale – comprenez les hauts financiers et non pas le peuple juif – n’a pas apprécié que le R.U. parvienne à échapper à son emprise. Et cet « acharnement » de Drahi, qui a renié sa nationalité française, de le démontrer clairement !

La question de savoir qui dirige réellement l’UE se pose. Et je n’ai pas toujours pas de réponse sur ce que faisait le parlement juif dans les locaux du parlement européen à Bruxelles en 2012. Que des religieux se fassent un parlement européen à eux ne me pose aucun problème de fond. Mais ils n’ont rien à faire dans des locaux sensés rester laïcs, payés par l’UE donc par nos impôts… Ce laisser-passer est donc loin d’être anodin.

2 septembre 2021 : excellent article sur la situation japonaise chez France Soir, dans un pays sous la même domination US que l’UE, snobant par pure idéologie le vaccin chinois, retreignant l’ivermectine avec la complicité du fournisseur merck + OMS, autorisant un remdesivir dont on connaît le fiasco, et jouant même les cobayes de service pour un autre produit de pacotille à plusieurs milliers de $ par patient. Et une étude d’Osaka (à confirmer) qui nous apprend que le variant delta actuel aurait finalement atteint « une complète résistance aux vaccins sur la protéine Spike de la souche initiale ». Voilà en tout cas un vrai article globalement neutre et factuel – avec une qualité de rédaction que l’on désespérait de revoir un jour dans ce pays.

Saluons en passant nos amis belges qui ont eux aussi leurs propres imbéciles heureux, fustigeant les réfractaires à la piquouze, et les qualifiants d’égoïstes. En clair : des sales petits cons qui ne répondent en rien aux arguments posés par les sceptico-ARN, et qui font semblant de ne pas savoir, ayant tous de l’ivermectine chez eux, achetée sous le manteau via un « copain »…

Le témoignage ci-dessous devrait pourtant les inciter à fermer leur grande gueule, à moins qu’ils en savent plus que ce chirurgien chef de service, qui lui est en première ligne au quotidien avec les soignants, et qui nous apprend que dans son établissement, deux jeunes viennent d’avoir des myocardites à J+2 après l’injection – on va encore nous dire qu’il n’y a aucun rapport combien de temps ?

C’est effectivement un génocide aléatoire sous nos yeux, en France ! Et ça ne suffit toujours pas aux tarés de services, qui n’attendent que le feu vert des scientifiques pour piquer les moins de 12 ans, et se dédouaner de leurs irresponsabilité !

Sélon l’étude « Estimating the number of COVID vaccine deaths in America, By Jessica Rose, Mathew Crawford » :

« There is no evidence that these vaccines save more lives than they cost. Pfizer’s own study showed that adverse events consistent with the vaccine were greater than the lives saved by the vaccine to yield a net negative benefit. Without an overall statistically significant all-cause mortality benefit, and evidence of an optional medical intervention that has likely killed over 150,000 Americans so far, vaccination mandates are not justifiable and should be opposed by all members of the medical community.« 

Bien sûr, on trouvera à boire et à manger dans les études des uns ou des autres. Cela étant, le chiffre de 150000 morts n’en reste pas moins vertigineux.

Ce qui n’empêche pas nos salopards de rechercher encore et toujours LE/LA malade non vacciné(e) dans les urgences pour en faire un exemple provax. Cette fois, c’est au tour des femmes enceintes. Pauvre fœtus – tu ne méritais pas une mère aussi indigne ! Ces gens sont vraiment à vomir ! Maintenant si jamais une femme fait une fausse couche ou pire à cause du vaccin, soyez bien certains qu’il n’y aura pas un seul article dessus ! Ce ne sera JAMAIS la faute de l’injection…

Autre article intéressant réalisé par une bonne dizaine d’avocats dans Marianne, démontrant le caractère illégale du pass nasitaire au regard du Droit internernational. Cela étant, plus rien ne peut plus justifier ce sésame devant l’inefficacité désormais publique de l’ARN chez la moitié des gens, qui mettent leur vie en danger pour rien, et permettent aux fumistes de cumuler des milliards de bénéfices.

Dans un registre secondaire, notons également ce jour que très peu de journaux ont relayé la probable déchéance de mandat d’un énième député LREM. Et ce qui est le plus scandaleux, c’est que l’affaire court depuis 2017, i.e. le début de la mandature de l’escroc européiste ! Quand on vous dit que ces gens se couvrent entre eux, la preuve est ici évidente.

1er septembre 2021 : et ça continue ! Annulation du pass nasitaire dans plein d’autres départements, avec des centres commerciaux qui constatent 25% de baisse de fréquentation ! Ce qui n’empêche pas nos débiles eurofascistes de continuer encore et toujours le matraquage !

Résumons donc la situation en ce début septembre. On sait désormais que l’ARN ne fonctionne pas chez une bonne moitié des gens, qui prennent donc un risque inutile pour leur santé, non pas une fois, mais deux, et bientôt trois… Et certains de finir aux urgences ou dans la tombe après la 1ère injection. Quant à ceux qui développent des anticorps, ils les perdent en 6-8 mois. Bref, pas de quoi pavoiser sur le « progrès » sauce LREM.

Score sans appel : évolution naturelle : 1 – être humain : 0 !

Quant au pass nasitaire, avec une telle efficacité, seuls des escrocs et des crevards peuvent encore tenter de lui trouver une utilité.

On redescend doucement vers les 16000 contaminations/jour avec 100 décès/jour, dont très majoritairement des plus de 65 ans qui étaient déjà en fin de vie. Même en admettant qu’il y ait dans le lot 10-15 personnes de moins de 65 ans qui seraient parties trop tôt, je me répète : ça représente quoi sur une population de 65 millions de gens ?

Ce gouvernement se targue d’avoir soit-disant « sauvé » 50000 personnes (encore un chiffre sorti du chapeau – une vieille habitude chez les psychotiques). Sauf qu’il oublie un peu vite qu’il en a tué minimum 761 en 6 mois, mutilé (sa grande spécialité…) 2500, et blessé quelques millions d’autres !

Et toujours la même inconnue : si l’ivermectine, l’hydroxychlroquine et l’azithomycine sont efficaces chez certains : combien de morts par pur snobisme et conflits d’intérêts à tous les niveaux ? Car c’est bien la corruption eurofasciste qui a tué des milliers de gens innocents, avec des GOPÉ qui ont massacré l’hôpital public, et poussés à privatiser la santé.

Combien de gens aurions-nous pu sauver, si ces malades eurofascistes, ces chiens de Washington/Francfort/Bruxelles, ces blaireaux qui mordent dès qu’on approche de leur terrier, avaient été mis virés manu militari, et remplacés par de VRAIS responsables ?

Souvenez-vous en en 2022…

Ah : on apprend qu’après grivaux qui veut se reconvertir en journaliste, c’est au tour de valls de rejoindre mossad-tv ! Il est vrai qu’au point de manipulation médiatique atteint, trouver de vrais journalistes respectant la Charte de Munich n’est plus d’actutalité. Vous prenez une chèvre et vous lui prompté ses infox : même résultat.

Saluons l’article du parisien ce jour : une petite merveille entre chiffres choisis et déclarations à la con. Déjà on prend le chiffre le plus élevé de décès – ben oui : il faut « gonfler » la moyenne hebdo de 30%, mais toujours 0 mort à cause de l’injection – une martine aubry qui veut le masque dans la cour de récré (essayez de courir avec un masque, juste pour voir) – un « nous sommes sur une vaccination majoritairement vaccinée » qui ne veut rien dire, sauce LREM – un délicieux « Après 18 mois on cherche toujours à créer de l’inquiétude sur tout thème dans cette situation sanitaire » de blanquer, qui a déjà oublié le masque « inutile » et même « dangereux » du début de la crise (mais peut-être que quelqu’un chez LREM à montrer à Sibeth comment mettre son masque ?) – un « Je n’ai jamais dit que le virus s’arrêtait à la porte de l’école, je ne suis pas assez stupide ou fou pour dire une chose pareille » du même personnage, qui renie sa psychose évidente – un Maduro au Venezuela qui aurait lancé une campagne de vaccination pour les 3-18 ans avec moins de 12% de sa population injectée, ce qui semble pour le moins bizarre, mais prépare les parents français à ce qu’on utilise leur gosse comme cobaye – et toujours ce reniement hypocrite, oubliant que l’ARN ne marche que chez une personne sur deux !

Autre article intéressant sur France Soir, où l’on apprend que « les quatre vaccins confondus ont donné lieu à 850 000 déclarations d’effets indésirables sur Eudravigilance« . Et là, il y a clairement quelque chose qui cloche. Alors que l’ANSM nous présente moins de 10000 cas d’effets secondaires, comment peut-on arriver à 850 000 sur une plateforme qui n’agit que dans l’Espace économique européen, soit une trentaine de pays, dont un large nombre plus petits que le notre ? Est-ce que l’ANSM ne sous-estimerait pas volontairement ses chiffres dans ses rapports ? On peut commencer à en douter.

Et le même article d’arriver finalement à la même conclusion que moi : LREM a sciemment détruit la santé de nombreux français qui se portaient très bien jusqu’alors, pour aller soit-disant en sauver d’autres. En temps de guerre, ça s’appelle un sacrifice, sauf qu’on n’est pas en tant de guerre – il faut arrêter le délirium et surtout la drogue.

Je me répète : avec 761 morts innocents en 6 mois, on ne pas dire que le taux de « sauvetage » soit particulièrement glorieux. Mais c’est surtout le boycott ouvert des vieux médocs qui rend tous ces assassinats délictuels de fait, car même si ces produits n’ont peut-être qu’une efficacité relative, ils auraient permis de sauver des vies.

Enfin, même quand un vaccin fonctionne réelllement, on ne vaccine pas pendant une épidémie pour ne pas créer de souches résistantes. Là, on fait exactement l’inverse : on entretient la maladie au niveau mondial. Et quelque chose me soutient que ce n’est pas juste de la bêtise humaine, mais que c’est parfaitement voulu et planifié.

31 août 2021 : l’épidémie de cons prenant des décisions débiles est bien planétaire. Un nouveau carton rouge à la Verrue, qui a osé fustigé la Guadeloupe réticente à la piquouze, provoquant l’ire d’un élu local qui lui a très justement rappelé qu’en Israël, Malte, Islande et autres R.U. qui ont « vacciné » à donf, les chiffres sont particulièrement mauvais, et démontrent clairement l’efficacité très relative de l’ARN… Ce qui n’empêche pas les tocards de continuer dans leur illusion, en visant désormais les gosses. Exactement comme ces européistes qui osent vous sortir depuis 30 ans que si l’UE ne marche pas, c’est parce qu’il n’y a pas assez d’UE. En langage médical, on appelle cela une psychose. Mais dans leur cas particulier, c’est bien pire encore : c’est devenu un dogme, une religion inébranlable

Tout le monde aura surtout compris qu’à côté de l’épidémie, la Guadeloupe souffre d’un manque chronique d’investissement de santé, et toujours pour la même raison qu’en métropole : les GOPÉ de l’UE, demandant toujours plus d’économie, année après année.

Dernier entretien du Pr Raoult ce jour, qui fustige les manipulations statistiques de certains collègues scientifiques, rappelle que l’ARNm a une immunité faible dans le temps, et toujours moindre que les anticorps naturels, ne comprend pas que le vaccin chinois (il a oublié le russe ?) ne soit pas reconnu en France, ce qui oblige les étrangers vaccinés au chinois à se faire repiquer en France, et rappelle enfin que ce sont toujours les plus de 65 ans et les obèses qui sont à risque dans cette maladie.

La seule chose où nous ne sommes pas d’accord, c’est qu’il soutient la vaccination obligatoire des personnels de contact (en faisant quand même le distingo entre personnel administratif isolé, ce qui n’est pas le cas de nos gouvernants débiles). Cela étant, on pourra comprendre le point de vue d’un responsable de service hospitalier.

Mais en tant que malades, avons-nous le droit de demander à un personnel soignant de risquer sa vie avec un produit ARNm bancal pour sauver la nôtre ? Ces gens risquent déjà leur santé, au contact quotidien des patients, ce qui est fort courageux de leur part – surtout dans un milieu de maladies nosocomiales. Ce ne sont ni nos esclaves, ni des militaires engagés, prêt à donner leur vie pour défendre et sauver celles des autres.

Déontologiquement, ces gens n’ont pas signé pour une totale abnégation, dans un esprit de « sacrifice » pour la nation. Donc pour ma part, la décision doit rester à l’individu, en son âme et conscience. Chacun en pensera ensuite ce qu’il veut.

30 août 2021 : les euronazis ont donc réussi à imposer leur saloperie de pass aux salariés des établissements recevant du public : cinémas, musées, bars, restaurants, théâtres, discothèques, festivals, salles de concert, salles de sport et parcs d’attractions ! Et sûrement bien d’autres lieux culturels encore : médiathèques, bibliothèques, etc. Vous la sentez bien maintenant, la GröBe Diktatur eurofasciste sur laquelle l’UPR met en garde depuis 14 ans ?

D’aucuns souligneront, avec leur niaiserie propagandiste habituelle, que ce n’est pas une obligation. Vous risquez juste de ne plus avoir de salaire, d’être mis à pied, ou d’être viré… C’est tout à fait normal dans une démocratie, voyons…

Maintenant s’il est, sur le papier, facile de virer un serveur de restaurant pour le remplacer par un autre (du moins, c’est leur raisonnement, comme toujours loin des réalités du terrain), quid des salariés plus qualifiés qui refuseront de jouer les cobayes ? Va t’on les renvoyer, au risque de mettre l’entreprise en difficulté, et de se choper en plus un procès aux prud’hommes. Va t’on les garder quand même, au risque de se faire contrôler et finir au tribunal ? Imaginez le bordel, même pour un patron de bonne foi…

La solution ? Arrêter tout de suite ces conneries, avant qu’elles ne finissent réellement dans le sang.

On pourrait dire la même chose d’ouest-france, le journal « à l’ouest », comme son nom l’indique très justement. Alors que les contagions baissent depuis deux semaines, le journal de propagande vient utiliser l’article d’un universitaire australien pour tenter encore et toujours de vendre la vaccination des enfants. Cest gens sont à vomir !

Sinon nouvelle fort intéressante : les flics commencent à avoir la langue trop pendue au niveau politique. Faisons vite un rappel à l’ordre avant que…

Pendant ce temps là, certains dénoncent avec raison le clientélisme médiatique pro-UE – enfin on devrait parler de salariat, ces médias ayant perdu leur indépendance, et étant à la botte du nouveau Reich. On y retrouve même mossad-tv côté privé, qui empoche quand même 450k€ sur notre dos… Parce que tout ce fric, ce n’est pas l’UE qui le produit miraculeusement : ce sont nos impôts, qui vont nourrir la comm des eurofascistes !

29 août 2021 : mais quelle horeur ! Un épidémiologiste qui OSE affirmer que ce sont finalement les vaccinés qui vont contaminer les autres ! Et effectivement : si côté variant alpha, les stats soutiennent un effet de la thérapie ARN sur les hospitalisations (sans toutefois les éviter, il ne faut pas exagérer non plus…), sur la transmission en revanche, c’est niet popov. Tous les produits actuels échouent clairement à protéger efficacement de la maladie. Et bien entendu, seul RT France a publié ce coup de gueule parfaitement exact, qui justifie à lui seul le retrait immédiat du pass nasitaire, dont la justification ne tient plus !

Quant à éviter les formes graves, il faudrait peut-être arrêter cette guerre débile contre l’ivermectine et d’autres médicaments connus et maîtrisés, sans compter ceux qui semblent donner d’excellents résultats. En Israël, ils en ont au moins déjà 4 dans le panier… C’est quand qu’on arrête la sodomie vaccinale ?

Même la Commission nationale d’éthique suisse juge la vaccination obligatoire contre le Covid injustifiée ! Même sur le plan pûrement éthique, nos voisins jugent ce pass nasitaire comme une hérésie ! La dictature sanitaire : ça suffit !

Sinon c’est officiel : biden est complètement fou ! Pas juste parce qu’il veut revacciner les américains tous les 5 mois, non : tous ceux et celles qui font marcher leur cerveau ont compris depuis longtemps que c’était là LEUR stratégie « ARN-only », faisant fî de tous les médicaments potentiellement efficaces, snobés parce que gros sous à prendre.

Non : il est complètement fou parce qu’il a osé vendre la mèche publiquement ! Le business plan de la World Company est désormais acté ! Encore une fois, les complotistes et conspirationnistes avaient raison – pas de chance…

Détail amusant : alors que tous nos artistes engagés des années 80 ont dégagé, c’est un artiste américain (Eric Clapton) qui a osé faire une chanson critiquant ouvertement les mesure sanitaires. Chez nous, ils se contentent de traiter le virus de « connard »… Soit. C’est sûr que c’est moins risqué que de dénoncer des gouvernants devenus débiles, qui continuent « d’élargir » leur passe nasitaire. C’est aussi le genre de détail qui est assez révélateur dans une fin de démocratie.

28 août 2021 : alors que la courbe des contaminations est redescendue en dessous des 20000 et continue de décroître, Europe 1 nous tire un article issu d’une étude anglaise affirmant que les contaminés au delta auraient 2x plus de chance d’atterir à l’hôpital. Pour ma part, les chiffres actuels en France affichent 2% d’hospitalisations COVID, et sur ces 2%, on est à 0,6% de décès… Alors oui : il y a eu une petite augmentation des décès par rapport aux 0,2% de départ. Mais il faut la voir comme un rattrage certes morbide, mais parfaitement compréhensible, et qui baissera logiquement si la courbe des contaminations redescend, ce qu’elle est en train de faire depuis plusieurs jours maintenant.

Et l’article de conclure, comme on pouvait s’y attendre, que le vaccin nous sauvera tous. Foutaise eurofasciste ! Même les américains avouent que le produit n’est efficace qu’à 66%. Et d’autres annoncent même plutôt 40%.

En un an et demi de crise, aucun nouvel hôpital créé. Nos gus dans leurs garages ont continué à fermer des lits, parce que les GOPÉ de l’UE le demandent et font Loi. Ils ont craché sur les soignants après avoir demandé de les applaudir au balcon (c’est vrai que ça ne coûte pas cher à l’état). Nos soignants ont donné leur tripe en début d’épidémie, et n’ont eu aucune reconnaissance pécunière – ou si peu – face aux milliards dépensés pour acheter un ARNm dont les résultats réels sont fort discutables. Et ce même état corrompu, de les forcer à la vaccination, ce qui a déjà, et va continuer, à provoquer des démissions dans les rangs, rendant la situation de l’hôpital public encore plus complexe ! Et c’est parfaitement voulu. Le but de nos eurofascistes est bien de tuer l’hôpital public, et de le remplacer par des sociétés privées à l’américaine, en imposant une médecine pour les riches, et une autre pour les pauvres (enfin : ceux qui auront de quoi payer) !

Mais ça évidemment, Europe 1 n’en parlera pas, comme tous les merdias du système bénéficiant de la pompe à fric.

Rien non plus sur la 3ème dose en préparation, qui pose un gros problème à l’UE, car cette fois, la responsabilité des états pourrait être engagée ! Très ennuyeux en effet, sauf pour un locataire de l’élysée qui est irresponsable de tout durant son mandat volé, et qui se tape donc des conséquences futures pour ses ministres, et surtout pour les cobayes de service.

La seule bonne nouvelle du jour, c’est qu’après les Yvelines, c’est au tour du Haut-Rhin de voir la justice suspendre le pass nasitaire dans les commerces de plus de 20000 m2 ! Nul doute que cette infâme pass sera rapidement attaqué dans tous les autres départements, parce que fondamentalement débile. C’est juste une question de temps. N’oublions pas que pour LREM, les gens ne se contaminent jamais dans les métros ou autres transports en commun bondés. Faut-il en rajouter ?

On remarquera égalament que nos teckels et bouldogues eurofascistes, qui n’ont cessé de cracher sur Trump avant, pendant et après son mandat, sont désormais aux abonnés absents quand il s’agit de s’en prendre à Biden, qui est en train de se morfler une volée de bois vert aux USA, avec un retrait afghan géré de la même façon que notre pays : par une bande de pieds nickelés, minables et incapables. Pas un mot dans les merdias français !

27 août 2021 : ah pas de chance pour les vaccinators, voilà qu’on apprend qu’un autre médicament, le fénofibrate, donne de très bons résultats chez des patients atteints du virus. Autant le politique israëlien est aussi pourri que le notre, autant il y a heureusement encore de vrais chercheurs en Israël, qui cherchent et qui trouvent.

Et alors que nos journalistes s’efforcent chaque jour de nous pondre un article sur un « antivax » mort du COVID, je n’ai rien vu passer en France sur le cas Lisa Shaw, présentatrice de la BBC, décédée d’une hémorragie cérébrale après sa première dose d’AstraZeneca. L’info est sortie hier, alors que l’injection a eu lieu le 29 avril, la prise en charge le 13 mai, et le décès le 21 mai, à 44 ans. Donc ça veut dire que même pour une célébrité outre-manche, il aura fallut 3 long mois pour apprendre la vérité ! On imagine dans 10 ans tout ce qu’on va découvrir sur la crise actuelle, avec le recul…

Pas un mot non plus sur le gouvernement japonais, qui ne semble par avoir de problème particulier avec l’ivermectine, dans la récente interview d’un ministre à la télévision nippone.

Et pour clouer enfin le bec, je viens de voir que les descendants de l’holocauste demandent maintenant ouvertement l’arrêt de la vaccination COVID. Ils y voient en fait un autre holocauste, à l’échelle mondiale, trahissant ouvertement les principes du Code Nuremberg, et notamment le droit au consentement libre, le tout en citant 22 effets indésirables connus par la FDA. Comme quoi à côté de certains juifs peu fréquentables, et notamment ceux du PAF français, on trouve encore des « justes » qui pensent à leur prochain… Ça change un peu, et ça nous rappelle surtout que même dans la communauté juive, beaucoup de rabbins et de religieux dénoncent eux-aussi l’attitude jusqu’auboutisme d’une frange extrémiste. Mais c’est vrai que eux peuvent le faire plus facilement que nous, qui sommes taxés d’antisémitisme dès qu’on ose une critique sur ces gens peu recommandables, pour ne pas dire absolument détestables.

26 août 2021 : le sado-masochisme des gouvernants européens et US dans cette crise sanitaire aura atteint des sommets dans l’Absurdistan. Alors que ces fous continuent de snober des médicaments connus, bon marchés, aux effets secondaires maîtrisés qui semblent donner de bons résultat chez nombre de malades, après nous avoir vendu une immunité collective qu’ils savent impossible à atteindre avec des variants, voilà qu’on nous sort du chapeau des nouveaux médicaments, forcément onéreux, dont des anticorps monoclonaux qu’il faudrait se faire injecter à l’hôpital.

Parce que si c’est nouveau, c’est forcément le progrès, et que dans la tête des tarés assassins, vous n’êtes pas « en marche » si vous refusez de jouer les cobayes pour Saint pfizer et Cie.

Et le même article de bien nous préciser que ça ne remplacera pas le soit-disant « vaccin » dont l’efficacité contre le delta a montré ses limites, et dont on sait que même ceux qui ont développé des anticorps les perdent en quelques mois, d’où deux piquouze/an minimum.

Et forcément : devant les mutations, il faudra bien un jour changer légèrement la formule, et recommencer le tout ! Mais c’est vrai que pour les labos US, l’européen est un rat de laboratoire comme les autres.

Une idée me vient quand même à l’esprit : et si on vaccinait nos néo-nazis eurofascistes, politiques, journalistes et autres complices, contre la rage ? Ça les calmerait peut-être ?

Dans le même registre, M. Flori, qui a déjà caricaturé le locataire de l’élysée en Pétain, en monarque, en César et en Hitler sur ses panneux publicitaires, revient à la charge avec cette fois une affiche « bon-enfant » mais explicite : « macron n’a pas d’enfants. Il veut piquer les nôtres », avec une photo de deux écoliers prise de dos. Criant de réalisme pour un mec qui n’a pas « tué son père » médecin qu’il déteste, s’est tapé sa prof pour remplacer sa mère, et a été formé par Rothschild pour finir sa formation de crevard.

Leur nouvelle technique ? Nous vendre l’inquiétude des parents – bien entendu : sur le virus, pas sur le vaccin – suivez un peu nom de nom ! Le lavage de cerveau continue, en oubliant que la tranche d’âge, dont la mortalité est vraiment sporadique, risque largement plus à jouer les cobayes, et avec des effets secondaires irréversibles. Parce qu’on parle certes du COVID long, mais jamais des milliers de gens qui ont fini en réanimation suite à l’injection, et qui trainent encore aujourd’hui les séquelles de leur expérience provax…

Sinon gros changement ce jour passé largement inaperçu : RT France, dont les commentaires étaient jusqu’alors ouverts à tous et anonymes, a donc rejoint le clan du « je dois t’identifier » avec le même système débile que les journaux eurofascistes communs. Dommage. Cela étant, on imagine sans peine qu’il y a eu pression pour ce changement majeur, qui va faire perdre à RT France une énorme partie de commentaires, parfois très intéressants. La présidentielle approche, c’est une évidence.

Et on continue dans les articles débiles avec orange, qui nous prend pour des pommes sur le Brexit et ses effets. Ça fait 1,5 an qu’on traîne une pandémie qui affecte l’économie mondiale, en plus de la crise économique que l’on traîne depuis la crise des banques. Et le même jour (pas de chance pour les clowns d’Orange), on apprend que le MEDEF a exactement les mêmes préoccupations que les britanniques !

Même histoire, mêmes effets : pendant des années, grâce aux délocalisations permises et encouragées par l’UE, la France a délocalisé toute sa production en Chine. Sauf que nos crevards mondialistes n’ont pas compris que le jour où ce pays serait dans la muise, il favoriserait ses propres citoyens et entreprises – ce qui était parfaitement prévisible, et bien normal sur le fond… 29 ans de délocalisation post-Maastricht qui ont détruit notre tissu industriel et notre économie. Mais ce n’est pas la faute de l’UE : non – c’est la faute des britanniques !

Et franchement : qu’est-ce-qu’on en a à foutre des problèmes de 3 chaînes de malbouffes britanniques données en exemple ? On va pleurer sur des mecs qui vous vendent de la merde décongelée et réchauffée, achetée 3€ au producteur , revendue 15€ au consommateur ? Je ne parle même pas des sodas hypersucrés qui conduisent droit au diabète. Ils peuvent tous crever – ça ne pourra qu’améliorer la qualité de vie des britanniques !

Article bien plus qu’intéressant : bruno nous apprend que le pass va durer des années, sous les applaudissements d’un MEDEF, devenu aussi con que ses actionnaires ! Comme si la durée de vie d’un politique, et surtout des étrons actuels, allait miraculeusement se prolonger ad vitam eternam. Il leur reste 8 mois à vivre – et quand le compteur aura atteint 0…

Pendant ce temps, sa copine roseline qui devrait depuis longtemps être à la retraite anticipée, vu ses faibles aptitudes à diriger efficacement quoi que ce soit depuis son passage en ministre de la santé, doit manger son chapeau : France Soir, qu’elle accusait à demi-mots de journal complotiste et conspirationniste, pour oser tenir des articles contre la doxa du régime, vient se sauver sa tête, et pourra donc continuer à donner des infos souvent moins débiles que ses confrères mainstream qui sont tous devenus des torchons. On ne va pas se mentir : tout ce qui peut faire chier LREM et les autres eurofascistes est désormais une excellente nouvelle à prendre et à fêter.

Un peu comme le fait d’apprendre que les chiffres des contaminations sont en fait surévalués de 10% depuis plusieurs semaines. Mais y a t’il encore une information officielle fiable et non caviardée dans ce pays ? Va t’on vraiment encore devoir supporter ces clowns infantiles, immatures et débiles pendant 8 long mois ?

Vous voulez vraiment savoir quelles sont les qualités d’un vrai chef d’état ? La petite vidéo suivante devrait vous en donner un bon aperçu – et notamment sa conclusion :

Sinon un article très intéressant côté informatique pure, qui explique beaucoup mieux pourquoi apple se permet soudainement d’aller scanner les photos de ses clients à la recherche d’images pédophiles : les banques ! Rien à voir avec la morale ou la loi : ce sont les banques qui tirent les ficelles, et exigent des sociétés qui dépendent d’elles des mesures drastiques – et tant pis pour les dommages collatéraux ou l’atteinte évidente à la vie privée en ce qui concerne les photos légitimes, et parfois coquines qu’on connaît entre jeune couple…

Je continue actuellement ma découverte d’odyssee.com, et je suis assez surpris d’y trouver plusieurs autres témoignages intéressants de « vaccinés » qui ont fini à l’hosto – démontrant la censure de plus en plus grotesque et inutile de youtube. Mais je ne suis pas très étonné : depuis 2017, google saborde le référencement de ce site internet dans son moteur, pourtant correctement référencé sous qwant.

C’est à ce genre de censure infâme qu’on mesure toute la nuisance du dictateur numérique apparu dans les années 2000 avec son célèbre « Don’t be evil », dont le « Don’t » a définitivement disparu depuis.

25 août 2021: la CEDH a donc montré son vrai visage comme on pouvait logiquement s’y attendre, et tant pis pour les 672 pompiers requérants, qui n’auront pas d’autre choix que de démissionner pour échapper à l’injection, comme les soignants qui connaissent mieux que personne la dangerosité réelle de ces produits. Une fois encore l’UE démontre donc qu’elle se fout royalement de la santé de ces citoyens, et s’asseoit joyeusement sur le principe de précaution !

Saluons également la nouvelle expression ordurière : « cette épidémie est devenue une épidémie de non-vaccinés« , qui revient à considérer les opposants à l’injection, au mieux comme des virus, au pire comme des nuisibles. C’est surtout devenu une épidémie de connards de plateaux imbus de leur suffisance, fustigeant toute personne qui ne serait pas « en marche » avec l’euroreich, et dont les conflits d’intérêts devraient en avoir mené certains à la potence, vu le sang qu’ils ont sur les mains.

Remarque frappante : là où le Pr Raoult publie ses chiffres et graphiques devant les caméras, en expliquant ce qu’il observe, nos zozos « épidémiologistes », fabriqués par leurs copains eurofascistes, se contentent comme toujours d’affirmations gratuites et de certitudes de type « fais moi confiance »… Et déjà la 3ème dose de se profiler déjà pour environ 16 millions de français. Chez pfizer, le préservatif entre actionnaires est de rigueur !

Et comme la fils-de-puterie est devenu le modus operandi de nos journalistes (enfin, des clowns qui se prétendent tels que parce qu’ils ont une carte de presse dans la poche), on nous sort désormais des pleureuses de soignants, à la fois sur le site de l’UPR, mais aussi dans des articles distincts, venus chialer contre ces non-vaccinés qui engorgeraient leurs services. Et ce alors que le nombre de contaminé redescent à 20000/jour, que le nombre de décès journaliers est monté à 120 en moyenne sur la semaine écoulée – bien loin encore des 1000 morts/jour d’avril 2020… Sur une population de 65 millions d’habitants – il est toujours bon de le rappeler.

Et sur les soignants justement : ils sont passés où les reportages sur tous ces soignants manifestant contre l’obligation vaccinale de la Verrue ? Aucun journaliste pour en faire des articles ou des vidéos ? Aucun qui vient nous expliquer pourquoi tous ces professionnels, pourtant habitués à recevoir des vaccins préventifs, sont vent debout contre une thérapie génique injectée en nombre. Peut-être bien parce que eux, sur le terrain, sont bien les seuls qui « voient » réellement les dégâts occasionnés, et sont capables de juger du fossé avec le discours officiel ?

Bref, la synchronisation des attaques laisse clairement supposer des petites mains bien « orientées ». Mais qui aurait intérêt à nous mentir, pour nous vendre plus de doses ?

Sinon une bonne nouvelle : baroin va donc quitter la présidence de l’association des maires de France pour tenter de se faire une place à Cannes. On espère évidemment que les cannois enverront M. lisnard et son collistier aux oubliettes de l’histoire, d’où ils n’auraient jamais du sortir. On se souviendra notamment de ce type pour son sourire narquois, et ô combien suffisant, pendant que notre président François Asselineau expliquait, en 2017, devant les maires, le fonctionnement de l’UE, et ce que les GOPÉ allaient leur imposer, si tout autre que lui était voté. On connaît la suite… En espérant qu’en 2022, les maires qui n’ont pas soutenu l’UPR utilisent un peu plus leur cerveau.

24 août 2021 : alors que les AMM temporaires courent en France jusqu’en 2022-2023, on apprend que les autorités américaines viennent d’homologuer définitivement le pfizer aux USA. Empressement d’autant plus obscure que ce produit afficherait au mieux une efficacité de 40% selon les israëliens (certains disent même moins encore), lesquels aiment décidément jouer les cobayes, et vont désormais piquer leurs gosses – la population pourtant la moins concernée par la maladie ! Pauvres gamins qui passeront l’arme à gauche – vous ne méritiez pas de mourir pour des adultes aussi débiles.

Ainsi le « produit » va devenir obligatoire dans l’armée US. Et tant pis pour les effets secondaires désastreux et les morts associés à la vaccination qui seront, comme en France, soigneusement passés sous silence…

Mais là où la fils-de-puterie est complète, c’est que les mêmes autorités, au même moment, appellent à stopper l’utilisation de l’ivermectine, en faisant croire que le médicament n’est destiné qu’aux animaux. Stratégie débile et assassine, comme chez nous, visant clairement à lécher le cul des labos, en snobant un médicament utilisé par notre propre président de l’UPR, lequel a noté – comme bien d’autres – une diminution des symptomes très rapidement après la prise.

Alors certes : comme tout médicament, la posologie est à respecter, et l’abus peut conduire à des décès. Personne ne le niera. Cela étant, la communication des merdias sans vergogne, polluant les esprits depuis des mois, à gonfler le petit pois des légumes sur canapé, explique sûrement que quelques fous aient abusé du médicament et en soient morts. Quand on est con…

Comme le dit si bien un commentaire : « Il faut évidemment interdire l’ivermectine, ça pourrait soigner les gens.« . On espère que tous ces gens seront un jour dûment jugés et condamnés pour crime contre l’humanité, et qu’ils finiront leurs jours au mieux derrière les barreaux, comme les assassins qu’ils sont devenus.

Sinon en Israël où les hopitaux commencent à saturer, on apprend que les responsables seraient « les adultes non vaccinés » mais aussi « les personnes ayant reçu leurs doses il y a plus de six mois« . Ah bon ? Alors comme ça, il n’y aurait aucun malade piqué à moins de 6 mois ? Putain ! Ça c’est un virus intelligent : il voit un vacciné de moins de 6 mois, et ben il y touche pas ! Sinon vous prendrez bien une 3ème dose, et demain une 4ème, 10ème, 100ème, … ?

On se croirait dans un cirque avec un clown – sauf que ça ne fait plus rire personne.

23 août 2021 : on a donc appris que le fondateur du site « jesuispartout », qui recensait les personnes publiques de confession juive, a donc été mis en examen pour provocation à la haine raciale. Je suis allé voir par curiosité les archives internet de ce site, et pour ma part, je n’y ai vu aucun appel explicite à la haine. Je ne peux pas en dire autant de M. Marty (voir plus loin) dont les propos scandaleux sont équivoques.

Maintenant on ne va pas non plus jouer les niais : recenser les juifs de France, ou tout autre groupement religieux, sur internet n’est pas non plus un acte anodin, même si les infos sont publiques, et que personne n’a attaqué l’encyclopédie fasciste wikipedia parce qu’elle donne la confession des gens sur ses fiches, sans avoir jamais demandé l’autorisation à quiconque de le faire… On est bien dans le « 2 poids, 2 mesures ». Ce n’est peut-être pas correct, certes. Mais ce n’est pas un crime non plus.

Cela étant, est-il antisémite de dénoncer que le PAF, et nombre d’autres secteurs publics, sont de plus en plus exangues de chrétiens, musulmans, hindouistes, athées, etc ?

Pour ma part, non. Ce n’est pas de l’antisémitisme de constater un fait qui est anormal, et qui prouve que le pouvoir est aujourd’hui concentré dans les mains d’une même « caste » de gens – et ce quelle que soit la religion visée. Je rappelle que ce pays est censé défendre la laïcité, et on ne peut obtenir cette dernière quand tous les présentateurs TV, journalistes, invités ou politiques sont du même bord, et ont les mêmes intérêts privés ! C’est juste du bon sens, en aucun cas une attaque contre les juifs de France qui sont des gens normaux, et avec lesquels on rigole bien parfois.

En conclusion, il y a bien aujourd’hui un problème clair d’équilibre et de pluralité, et ce n’est pas pour rien que l’UPR est blacklistée de ces mêmes médias depuis 14 ans. Le problème ne date pas d’hier, et n’a jamais été résolu, quelle que fût la couleur affichée du gouvernement en place.

Sauf qu’à ne pas vouloir le régler, il a grossi au fil du temps, et est aujourd’hui décrié par de plus en plus de français.

Antisémitisme primaire ? Non : juste ras-le-bol généralisé de prendre des pincettes avec une communauté qui se la joue victimaire à donf, mais qui refuse de parler des 20 à 30 millions de russes tués par Staline, dans des conditions aussi abominables que celles de camps de concentration !

Ou qui vient pleurer parce qu’on détourne l’étoile jaune dans les manifs – comme si les soignants, militaires, et autres professions forcées à la piquouze avaient plus de choix que les déportés ! Mort sociale, perte d’emploi, suicides, … – même oppression, mais 0 compassion ! Dommage…

Pour un peuple qui a subit la Shoah, certains n’ont rien compris, ou plus exactement, font surtout semblant de ne rien comprendre… Ces gens là sont la honte de la communauté juive – et nul doute que même leurs pairs modérés les détestent – avec raison ! Dira t’on aussi d’un juif qu’il est antisémite parce qu’il ose en critiquer d’autres ? Quand va t’on arrêter ce délire ?

Dans la même lignée, on apprend que Trump s’est fait huer aux USA pour avoir recommandé à ses troupes de se faire « vacciner ». Ainsi donc, nous avons une preuve désormais officielle que même aux USA, il y aurait des « antivax » (ce qui ne veut rien dire, déjà parce que la thérapie génique n’est pas un vaccin, ensuite parce que nous ne sommes pas contre tous les vaccins). Ah merde alors ! Voilà une information majeure qu’on nous a caché depuis des mois, et qui ressort soudainement et officiellement au grand jour ?! Merci encore à nos imbéciles de torchons européistes, qui viennent de nous donner une superbe corde de plus à notre arc !

22 août 2021 : alors que le pouvoir continuer de minimiser le chiffre et la détermination des manifestants, notre bon président est donc allé participer à des manifestations organisées par des gilets jaunes, et a donc subit des slogans hostiles de type « extrême droit hors de nos manifs ».

On aurait bien voulu avoir les photos et vidéos de ces idiots, qui confondent Asselineau et un transfuge du RN qui lui est effectivement issu de l’extrême droite, et qui piétine sur nos plate-bandes depuis qu’il a découvert que sa Marine ne le laisserait pas faire ce qu’il veut.

Et là, déjà, il faut rappeler quelques faits : d’abord cet bien M. Asselineau, et non pas le frontiste ramasse-miettes, qui a créé un parti politique il y a 14 ans pour sortir la France de l’UE, de l’€ et de l’OTAN, en allant mouiller sa chemise partout en France via de longues conférences particulièrement précises et didactiques, et en filmant certaines pour les mettre sur le net, afin d’expliquer à tous les français le fonctionnement mortifère de l’UE, la folie de l’€ et des soldes Target2, où encore la liaison de fait entre appartenance à l’UE et appartenance à l’OTAN.

Tout ce travail pédagogique, c’est bien notre Président de l’UPR qui l’a fait, et qu’on ne pourra jamais assez remercier de nous avoir ouvert les yeux, puisqu’on comprend désormais beaucoup mieux pourquoi tel clampin au pouvoir prend telle décision. Une fois ces mécanismes de l’UE compris et assimilés, tout devient clair dans la politique de nos eurofascistes.

Ensuite, le transfuge du RN aura toujours contre lui les 3/4 de la population française qui ne supporte pas le FN/RN et ses idées d’un autre âge. Raison pour laquelle il ne pourra jamais assez rassembler de monde autour de lui, et gagner des élections pro-Frexit, là où Asselineau et son parcours à droit qu’il ne renie pas est beaucoup plus modéré et surtout respectueux des Lois. L’UPR veut rassembler au dessus des clivages gauche/droite entretenus, mais qui sont en fait tous devenues des partis d’extrêmes droite.

Et effectivement, on voit à l’UPR des gens de tous bords, qui ont compris qu’il faut laisser notre étiquette de côté le temps de reprendre notre souveraineté, et de sauver la France de l’ennemi invisible qui nous attaque depuis trop longtemps, et virer de cette UE totalitaire, corrompue jusqu’à la moelle.

Bref, Asselineau a atteint son objectif de rassembler, et a bien raison de ne pas s’afficher avec le transfuge du RN dans les manifs, lequel n’est médiatisé que pour entretenir l’amalgame honteux « Frexit=extrême droite » dans la tête des crétins.

Quant à savoir si ces derniers n’étaient pas justement des frontistes déguisés venus juste foutre la merde, c’est la où les photos/vidéos nous auraient bien aidé à identifier ces tristes individus, histoire de se faire une idée. Mais qui sait : peut-être aurons-nous bientôt la réponse à cette question… Quasiment tout le monde a aujourd’hui un smartphone et peut filmer. Si ces clochards croient qu’ils peuvent ainsi agir impunément, ils se fourrent le doigt dans l’œil.

En attendant, la tribune d’un militaire exhortant les officiers à ne pas tomber dans le piège de la vaccination mérite le relais. Elle démontre bien la manière inique et cynique de procéder de nos ersatz de gouvernants : le seul responsable au final en cas de problème, ce sera l’officier qui aura obligé le soldat à se faire injecter, les politiques se lavant les mains en tant que responsable mais pas coupable, et les labos ayant déjà reçu l’absolution de l’UE pour leurs péchés mortels. Une pensée à nos militaires et nos gendarmes qui mourront pour pfizer, moderna, astra zeneca et surtout : pour cette UE délirante, interdisant de vieux médicaments qui semblent pourtant marcher ailleurs, le tout pour couvrir leurs arrières et sûrement toucher de juteux pots de vins.

En attendant, les allemands renouent avec l’étoile jaune dans leurs parcs d’attraction sous la forme d’un bracelet de couleur différente, selon que vous soyez – je cite : « immunisés ou non ». Comme si les produits injectés, qui ne sont pas des vaccins, affichaient 100% d’immunité – l’arnaque ultime – même les labos n’auraient pas osé un tel mensonge. Comme quoi de l’autre côté du Rhin, on trouve les même débiles mentaux qu’à Paris.

Même l’immonde avoue le rêve perdu d’une immunité collective en Israël, mais évidemment, les officiels ne diront pas que leur politique de type pfizer-only n’a pas fonctionné. Non : c’est la faute des enfants qui n’étaient pas vaccinés, bien sûr… Et de conclure que « le vaccin fonctionne mais qu’il ne suffit pas ». Bref, et comme en France, avec un sinistre qui prépare soigneusement sa méthode Coué pour piquer nos enfants, la psychose de l’état hébreu continue de plus belle…

On rappelle qu’en France, on a déjà eu en tout et pour tout 6,5 millions de gens touchés, soit 10% de la population globale qui a développé une immunité naturelle (sans compter les formes asymptomatiques, ignorées par définition), avec une maladie qui tue en grande majorité des plus de 60 ans, soit moins d’1/3 de la population, si on prend la pyramide des âge 2021 de l’Insee, au 1er janvier 2021.

Mais ce qui a surtout changé depuis l’an passé, c’est qu’on connaît mieux la maladie et ses mécanismes, qu’on a aujourd’hui un variant delta contagieux mais peu létale, et surtout que la prise en charge des malades est beaucoup plus efficaces. On est loin des milliers de morts par jour du début de la crise, où l’on renvoyait les vieux crever chez eux à coup de doliprane par manque de place, ce qui restera une honte absolue pour ce pays.

Inversement, pas de nouveaux hopitaux, de place de lits ou de soignants supplémentaires, parce que l’UE n’en veut pas.

Et surtout pas un mot sur tous les soignants qui ont démissionné depuis le début de la crise par burn out, écœurement à voir des gens qu’on aurait pu sauver avec les moyens adéquats mais qu’on a laissé crevé ou pire : euthanasier à coup de Rivotril selon des directives supérieures. Exit les témoignages poignants des personnes de santé décrivant les effets secondaires terribles après injection chez certains.

Si vous vous demandez pourquoi les personnels soignants sont si réticents à se faire vacciner, c’est parce qu’ils ont bien vu les effets terribles de ces produits sur certaines personnes. C’est aussi simple que cela.

Mais la meilleure ce jour provient d’un certain Jérôme Marty, médecin français qui dit, je cite : « Il faudra un jour faire payer les meneurs du mouvement antivax pour le temps qu’ils nous ont fait perdre« .

Si ce n’est pas un appel à la haine ouvert, et disons-le clairement : une provocation, qu’est-ce que c’est ? Ce type est débile, et n’a peut-être pas bien compris que n’importe quel excité de service pourra trouver son adresse dans l’annuaire, et lui rendre une visite courtoise à domicile. Bonne chance à lui.

Pour ma part, ce sont surtout ceux qui ont trahi la Constitution et le pays en refusant d’activer l’article 68 de la Constitution, et ceux qui ont avalisé le pass nasitaire jugé anti-constitutionnel en Espagne proche, qui devront payer leur haute trahison et leur forfaiture.

Sinon toujours la même technique d’amalgame extrême-droite / antivax au torchon huffpost, avec le transfuge du RN venu pourir les actions des militants pro Raoult. Notre président a bien raison de ne surtout pas s’afficher avec ce sale type du FN qui n’en finit pas de manger à tous les rateliers en se croyant plus malin.

21 août 2021 : j’apprends ce jour l’existence d’un « observatoire du conspirationnisme », présidé par un certain reichstadt, dont le nom même plaira sans aucun doute à nos eurofascistes. Je ne sais pas qui paie ces nouveaux chiens de garde « made in europa », mais il est vrai qu’il suffit d’avoir un diplôme de pseudo-politologue aujourd’hui, et d’être supporté par une certaine classe de gens, pour avoir le droit de dénigrer et d’enfumer qui on veut dans les merdias publics ou privés – en toute impunité.

Certains ce sont offusqués de la dernière interview du général retraité Delawarde sur le torchon cnews, qui fustigait l’omni-présence d’une certaine communauté religieuse dans le PAF français, et qui s’est vu couper le micro pour avoir dit une vérité que les gens sur le plateau savaient parfaitement exacte. On atteint un déni de réalité et un mutisme absolument effrayant dans ce pays – où est passée la liberté d’expression ?

Que ce soit drahi, fogiel, hanouna, elkabach, … on pourrait continuer à énumérer, mais ce n’est pas le fond du problème. Tout le monde pourra vérifier de lui-même, et sans antisémitisme primaire, qu’il y a effectivement une présence trop marquée de la communauté juive dans le PAF français, y compris sur les chaînes publiques.

Mais là où ça devient grave, c’est que nos mêmes eurofascistes, si enclins à repprocher à RT France d’être la vitrine de l’état russe, se gardent bien de repprocher à bfmwc d’être la vitrine du mossad et de l’état hébreu. Et là où RT France donne bien souvent des informations exactes, non orientées, et non caviardées, force est de constater que ce n’est pas le cas de l’autre usine à infox, spécialisée dans la manipulation d’opinion, qui tourne en boucle, et à plein régime.

Il suffit de regarder ce qui se passe dans les manifs : RT France fait ses reportages sans aucun problème, ses journalistes étant respectés, et même parfois remerciés. Quant aux pseudo-journalistes des autres chaînes, ils viennent pleurer de se faire molester – sérieux : ils s’attendaient à quoi en trahissant le peuple français ?

Rappelons-nous 2017, où notre président Asselineau était présenté comme complotiste et conspirationniste par ces mêmes crevards de journalistes, alors même qu’il citait ses sources sur les plateaux TV. Et tous les salopards de service d’avoir utiliser systèmatiquement la même attaque, histoire d’éviter au maximum de parler de l’UE, de l’€ et de l’OTAN, que l’UPR veut quitter, à justes raisons.

M. reichstadt ne semble pas plus enclin à dénoncer la censure infâme faite à l’UPR, interdite de médias mainstream depuis 14 ans, et tout particulièrement depuis la fin du premier tour de 2017, ce qui est quand même une honte pour évincer ainsi du PAF un ancien candidat à la présidentielle, qui a obtenu ses 500 parrainages de maires, pour qui le débat de notre appartenance à l’UE, à l’€ et à l’OTAN doit avoir lieu !

Bref, tout cela pour dire que le complotisme et le conspirationnisme sont d’abord l’œuvre de chaînes TV aux intérêts extérieurs (chaînes US incluses), là où l’UPR s’efforce de garder et de transmettre de vrais informations sourcées, qu’on peut ensuite (et même qu’il faut) critiquer. Mais de manière globale, voir des chiens de garde se permettre de nous mordre, bien à l’abri derrière leur diplôme bidon, revient en fait à laisser des gens sans importance ni moralité se permettre d’émettre leurs infox nauséabondes à tout va.

Et c’est bien tout le problème de ce début de XXIè siècle, où les peuples ont bien trop regardé la télévision et ses mensonges entretenus, au lieu d’aller chercher sur le net les véritables informations qu’on leur cache. Il faut juste espèrer qu’en 2022, le peuple français ne refera pas la même erreur, et aura compris l’arnaque de l’UE, de l’€ et de l’OTAN, en suivant l’exemple britannique.

Dans le même registre de l’infox a tout va, M. Salomon vient de prouver une nouvelle fois et publiquement qu’il est un parfait menteur et affabulateur, avec des chiffres sortis du chapeau, là où les dernières stats présentées par le Pr Raoult ne laissaient planer aucun doute : le variant delta est certes plus contagieux, mais largement moins mortel que les souches précédentes, qui ont quasiment disparu des radars. Qui plus est, le Pr Raoult et ses collègues ont observé que la charge virale est supérieure chez les vaccinés contaminés que chez les non vaccinés, sans pour le moment trouver d’explication, ce qui signifie que les vaccinés contaminés deviendraient de fait des « super contaminateurs ».

Bon : on arrête quand toutes ces conneries, en traînant en justice ces assassins et leurs complices médiatiques ?

Quant à la vaccination des enfants, le témoignage suivant d’une mère qui a failli perdre son fils de 18 ans est bien le premier qu’on observe depuis le début de la crise ! 1 reportage pour près de 1000 morts officiels, sans compter les séquelles à vie, mais surtout : combien d’officieux ?

Au cas où youtube suprimerait la vidéo, comme la plateforme prend de plus en plus la sale habitude de couvrir tout ce qui ne va pas dans le sens du « progrès » selon Sainte-LREM, un autre lien de la même personne accompagnée d’un médecin.

La balance bénéfice-risque, ce n’est pas de jouer sa vie au loto.

Il faut quand même rappeler que le taux de léthalité actuel. Je vous la fait courte : 22625 contaminations par jour en moyenne cette semaine, et 93 décès associés par jour en moyenne sur la même période, soit 0,4% ou 4 pour 1000, ou 100 pour 25000 contaminés, en sachant que plus de 80% des décès survient chez les plus de 60 ans. 93 décès par jour sur 65 millions d’habitants… Les cancers tuent largement plus par jour, et on a jamais interdit le tabac ou l’alcool qui sont pourtant les principaux responsables de ces centaines de décès. Quand va t’on enfin revenir à la raison dans ce pays de fous ?

20 août 2021 : Article très intéressant ce jour où l’on apprend que la Verrue et ses sbires ont réquisitionné l’ivermectine dans les pharmacies de Martinique, trop prescrite par les médecins antivax locaux, pour justement « pousser » à la vaccination générale.

Quand on empêche les gens de se soigner, et les médecins de prescrire en leur âme et conscience, ça se nomme un crime contre l’humanité.

19 août 2021 : après les étoiles jaune « non vacciné » dans les manifs anti-pass nasitaire, rappelant la ségragation infernale introduite par nos politiques, voilà qu’on apprend que certains utilisent un « bracelet inamovible » pour trier le « bon » et le « mauvais » client. Ce qui n’empêchera pas le client de trier lui aussi le « bon » et le « mauvais » restaurateur, et de s’en souvenir pour la suite.

La collaboration avec les ennemis de la République, c’est un choix.

Idem chez les pompiers qui « trient » désormais les volontaires et les professionnels, et qui iront demain raler parce qu’ils ne trouveront plus personne pour servir l’intérêt commun. Nos salopards de LREM sont bien en train de foutre un bordel monstrueux, et c’est leur but : démolir l’état nation, instaurer le chaos, puis vendre les grandes régions à la découpe en les rattachant progressivement à l’UE, comme on l’a déjà vu avec la communauté eurofasciste d’alsace, illégale de fait puisqu’allant contre le référendum exprimé des haut-rhinois sur le sujet…

Dans ce même département, on apprend d’ailleurs que les soignants manifestent contre l’obligation vaccinale, et là, il faut aller sur RT France pour trouver l’information, parce que les petits journaux eurofascistes mainstream ont tous « oublié » ces nombreuses manifestations de personnel de santé partout en France, mis le couteau sous la gorge pour se faire injecter un produit dans lequel ils n’ont aucune confiance – ce qui est leur droit !

Et l’attitude est d’autant plus compréhensible quand on regarde le résultat des 2 injections en Israël ou au R.U. : le variant delta, n’en a rien à foutre, et continue tranquillement sa petite vie, allant contaminé des gens prétendument « vaccinés »… Mais c’est pas grave : on va leur injecter une troisième dose, et demain une quatrième, cinquième, …

C’est là où la psychose du pouvoir devient évidente, avec des gens « en marche » qui croient que le monde va s’adapter à eux. Ils devraient tous être soignés dans un asile psychiatrique. Et fissa.

Un autre indice caractéristique : la ligne éditoriale de ces malades mentaux, qui se résume toujours soit au dédain soit au dénigrement, comme dans toute dictature qui se respecte. De toute façon à l’UPR on connaît bien : ça fait 14 ans que notre président François Asselineau a créé ce mouvement pour libérer la France du joug eurofasciste, et ça fait 14 ans que l’ensemble du système médiatique boycotte ouvertement notre parti politique ! Et ce même avec un ancien candidat à la Présidentielle de 2017. Et ce sont ensuite ces mêmes « décodeurs » qui viennent faire la morale, alors qu’ils ne respectent ni le pluralisme politique, ni même la démocratie de base ?! #TousDesFascistes!

Au moins on sait avec certitude QUI sont les véritables opposants politiques dans ce pays. Et ce ne sont aucun de ceux qu’on voit à la télé, et qui sont médiatisés pour pourir la vie des français, et les mener dans des impasses.

Grande nouveauté ce jour : après avoir poussé Raoult et Fouché vers la sortie, en menaçant les médecins antivax de Martinique, voilà que l’express s’attaque maintenant à Me Di Vizio, dans un long article à gerber, où les inquisiteurs eurofascistes du torchon usent de toutes les techniques de comm disponibles, et notamment associatives, pour salir cet avocat qui ne fait finalement que son boulot, et a déposé hier un référé liberté signé par… 80000 citoyens !, lesquels ont chacun payé 1,20€ pour participer à l’opération, afin de démolir juridiquement cet infâme pass nasitaire qui n’a pas sa place dans une démocratie, et encore moins dans notre République !

Il n’y a pas de fumée sans feu, et personne n’ira croire à un simple hasard de calendrier, Me Di Vizio œuvrant depuis des mois dans diverses émissions, et se retrouvant systématiquement en minorité face à des pro-vax plus dégoulinant de mensonges et de certitudes gratuites que jamais !

Un peu comme si vous invitiez un écologiste à débattre avec une horde de chasseurs, c’est grossièrement le même degré de manipulation des esprits chez le collabo hanouna. On ne pourra que conseiller de jeter téléviseur et radio, en plus de boycotter ces journaux inquisiteurs débiles, dont le torchon ne peut même pas servir à se nettoyer le cul dans les chiottes, qui est pourtant leur réelle destination. Et oui : on ne parle pas de « presse de caniveau » pour rien.

Quant à savoir qui haït qui, M. cymes est un parfait exemple du fondamentalisme européiste LREM & Cie : reprenant l’argument débile de minorité et crachant ouvertement sur les antivax, nous sommes bien en présence d’un appel à la haine qui ne dit pas son nom, mais n’est pas moins dangereux et sécessionniste qu’un autre, et devrait donc être lourdement condamné.

Pendant ce temps-là, astrazenecca nous vend sa nouvelle formule, comme un bon commerçant vous présentant de nouveaux produits pour entretenir son marché. La première AMM temporaire ne sera bouclé qu’en 2022, et vu le nombre de morts sous-estimé suite aux injections (officiellement 1000 en 6 mois), bonne chance aux prochains cobayes. Et c’est d’ailleurs un des problèmes majeurs avec un virus mutant : s’il faut modifier en plus les produits injectés en cours de route, il faudrait de facto reculé d’autant l’AMM définitive… Personne n’en parle, mais il faudra bien mettre un jour le sujet sur le tapis.

Un métier de pute

5 août 2021 : tout est bon dans le cochon. Surtout s’il est jeune et idiot, n’a aucune expérience politique, n’a pas encore voté, et qu’on peut aller le draguer sur tik tok ou instagram, habillé en jeune premier de la startup nation.

On se souvient du cliché démentiel d’un ersatz de président, posant avec des jeunes délinquants musclés et virils (forcément blacks puisque les blancs, c’est tous des gentils…), en sueur des deux côtés, et dont on se demandait sérieusement s’ils venaient de se fumer la rondelle entre homos.

On se souvient également des deux influenceurs complices faisant les cons à l’élysée avec leur copain (rappelons que l’un d’entre eux est le fils de Carlier, ce qui explique bien des choses…), histoire de ridiculiser le lieu, comme il l’avait fait avec Versailles tantôt.

Tout est bon pour cracher sur la fonction présidentielle et la ramener au niveau d’un voyou de caniveau – pardon : d’un banquier de Rothschild respectable et bien sous tous rapports.

On aura compris la stratégie : puisque les vieux cons qui avaient voté LREM sans être « de la haute » ont fini par déserter les rangs, il faut aller d’urgence se taper du jeune premier, l’essentiel étant d’arrivé à environ 10% de voix, de passer le premier tour comme la dernière fois, et de prier pour se retrouver face à la blonde de service, entretenue par les mêmes banques pour perdre à coup sûr le second tour, comme son illustre papa !

On ne demande pas son âge à une pépipathéticienne, même si dans le cas présent, elle affiche quand même ses 43 ans bien déguisés. Ok boomer, tu peux raccrocher, à moins de les arroser de fric et de leur promettre monts & merveilles, comme la dernière fois. Et dire que ce sont nos impôts qui payent cette carne et sa cougar…

Comme le disait un de ses proches, il faut être une pute quand on travaille dans une banque. Sauf que l’âge est ingrat, et que le métier ne peut durer éternellement. Même pour une lopette surdouée pour tromper les gens et les prendre de haut.

La gifle n’a servi à rien. Comme il l’a dit : « seule une balle pourra m’arrêter ». On verra bien si la vision était prémonitoire ou pas.

Espérons simplement que les 99% de gens qui n’ont pas voté UPR en 2017 ne se tromperont pas de bulletin cette fois. L’avenir même de notre pays est en danger avec un individu aussi débile que méchant, et consitutionnellement irresponsable de ses actes délictuels et délirants.

Carton rouge aux députés et sénateurs qui ont refusé l’article 68 de la Constitution que l’UPR leur a proposé pour la destitution du despote. Ceux là aussi ont leur responsabilité, et elle est très loin d’être négligeable.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Piquez-les tous (acte 5)

19 août 2021 : la honte est définitivement sur notre pays, où les eurofascistes ne supportent plus la contradiction et le débat scientifique. Voilà donc qu’on « jette » soudainement le Pr Raoult à la retraite anticipée, alors que ce dernier avait pourtant demander le renouvellement à son poste. Inutile de dire qu’au niveau mondial, « pousser » dehors un scientifique de cette valeur aura de graves répercussions sur l’image de la recherche française, et ne pourra qu’inciter les jeunes à se tirer encore plus vite de ce pays de foldinguos.

Son crime ? Nous avoir simplement informé, via de nombreuses vidéos en ligne, où il présente régulièrement, chiffres à l’appui, l’évolution de la maladie et tâcle au passage « les blaireaux qui mordent quand on s’approche de leur terrier » ! – expression qu’on lui doit, et qu’on gardera bien en tête, les blaireaux étant considérés comme des nuisibles dont la chasse est permise. Ça annonce la couleur pour la suite…

Chacun pensera ensuite ce qu’il veut de l’HCQ, l’ivermectine, l’azithromycine, et globalement de tous les médocs connus et utilisés de longue date, snobés par la Verrue et sa bande d’euronazis en puissance, s’appuyant sur une étude bidonnée du Lancet pour torpiller les études qui étaient en cours, et ne surtout pas revenir en arrière une fois le pot aux roses découvert, à peine une semaine après la publication !

Chez le Reich en marche, c’est toujours tout droit en avant, les œillères bien fixées – et au pas !

En outre, cette crise aura mise en évidence l’ingérence délictuelle du politique dans la relation médecin/patient, ce qui est intolérable et viole ouvertement le serment d’Hyppocrate !

Ce n’est pas à des hypocrites eurofascistes professionels de dire aux médecins ce qu’ils doivent prescrire à leurs patients, et encore moins d’interdire la prescription de médicaments connus, utilisés de longue date en millions/milliards de doses – et parfaitement maîtrisés, eux !

Beaucoup remercieront le Pr Raoult pour toutes ces précieuses informations et pour son courage d’oser, avec d’autres médécins, dire tout haut ce que beaucoup de professionnels de santé n’osent pas, ou ne peuvent pas, dire ouvertement. Avec les courageux Perrone, Montagnier, Fouché, Henrion-Caude, etc, la bataille n’est pas finie : elle ne fait que commencer. L’odre des médecins a déjà perdu toute crédibilité dans cette crise, et quand la vérité éclatera un jour, elle demandera les têtes de ceux qui nous ont menti et ont participé, de près ou de loin, à cette farce de thérapie génique érigée en remède miracle qu’elle n’est pas, et ne sera jamais !

Et on apprend la même journée que le Dr Louis Fouché justement est lui aussi éconduit des hôpitaux universitaires de Marseille, après avoir demandé sa mise en disponibilité. Là encore, la mise au placard du fondateur de Reinfocovid n’arrive pas par hasard. De toute évidence, les euronazis sont en train de « flinguer » leurs contradicteurs.

Ceux qui mettent aujourd’hui Raoult et Fouché sur la touche auront de toute façon une très lourde responsabilité devant l’histoire, qui ne les jugera pas tendrement.

La déontologie médicale, ce n’est pas fermer sa gueule quand un gouvernement stupide, un parlement de mange-soupe européistes, un sénat grabatère, et un conseil constitutionnel complètement corrompu font n’importe quoi !

Sinon on apprend qu’en Chine, on utilise officiellement le COVID pour justifier la mise en place de la surveillance faciale des individus. Pour ceux qui ne sauraient pas encore ce qu’est le crédit social chinois, il s’agit d’un système de surveillance généralisée mis en place pour fliquer et « noter » les bons et mauvais citoyens, en fustigeant publiquement les premiers, et en faisant une propagande infernale sur les seconds, érigés en modèle.

Exactement ce que sont en train de faire nos eurofascistes avec leur pass nasitaire nauséabond : créer des citoyens de première et seconde zone. Que le conseil consitutionnel ait osé laisser passer un tel délire l’a définitivement et durablement discrédité. Eux aussi seront jugés par l’histoire.

18 août 2021 : les dernières vidéos du Pr Raoult et de l’IHU Méditerranée viennent de paraître, et établissent définitivement que la charge virale des contaminés est même légèrement supérieure chez les vaccinés ! Face au variant delta, la thérapie génique est donc clairement un échec, et si certains article tentent de « pousser » artificiellement le moderna en urgence, histoire de combler les lacunes du pfizer, le fait est surtout que non seulement on pousse les gens à prendre des risques inutiles, mais en plus pour rien.

Quant au pass nasitaire, il est d’autant plus intenable à soutenir dans cette situation. On arrive péniblement à 69 morts/jour pour plus de 23704 contaminations en moyenne, soit 0,3%, dont toujours en grande majorité des personnes en fin de vie. Tout cela devient parfaitement ridicule et même risible, ce qui n’empêche pas nos assassins de continuer leurs basses œuvres. On espère donc pouvoir bientôt les suivre en justice pour crime contre l’humanité.

Petit détail croustillant chez les cathos, dont le pape est de plus en plus décrié comme un mondialiste très loin des valeurs de son dogme : selon ce dernier, se vacciner serait un « acte d’amour ». Je ne peux m’empêcher le parralèle évident avec 1984 et son « Nous ne voulons pas faire de vous des martyrs : nous voulons vous faire aimer Big Brother… ». C’est hallucinant de voir cette religion tomber aussi bas – ce qui ne signifie pas que les autres soient moins délirantes – on ne sait pas ce qui se prêche dans les mosquées ou les temples… Cela étant, prôner « l’amour » des produits de laboratoires US en AMM temporaire ne me semble pas dans le rôle d’un religieux quel qu’il soit.

Saluons également la nouvelle fils-de-puterie gouvernementale, parce que là, on atteint des niveaux jamais vu dans le vicieux et le glauque, et que ce sont désormais nos gosses qui sont dans la ligne de mire. Voilà donc que le ministère de la Vérité va organiser des sorties scolaires dans… les centres de vaccination ! Bien entendu, « ce n’est pas une obligation » (voix de faux-cul), mais on va quand même déployer des équipes mobiles dans les écoles à côté, juste histoire d’inciter les gamins réticents. Il n’y avait déjà plus besoin de l’accord des deux parents, et voilà qu’à partir de 16 ans, l’ado fera son choix. Et tant pis si les parents ramassent ensuite les morceaux – puisque derrière le rideau, nul doute que la décharge de responsabilité s’appliquera à part entière, déresponsabilisant tous les assassins associés ! Autrefois, ça se nommait un crime en bande organisée. On rappelle quand même que la vaccin a fait officiellement près de 1000 morts sur 6 mois, sans compter les autres effets secondaires. Pas un seul article n’est venu présenter une victime collatérale de la faschosphère européiste.

Non : à un moment donné, il faut arrêter le délire : si vous rendez une vaccination obligatoire au niveau d’un état, vous en assumez TOUS les effets secondaires, et à vie, ce qui est logique, et fait partie des principes d’égalité et de fraternité propres à la Nation. Mais vous n’imposez pas une vaccination en emmerdant les gens à coup d’impasse nasitaire, pour ensuite vous en laver les mains si ça tourne – et ça tournera (ça a déjà tourné) – au vinaigre chez certains… C’est bien de la fils-de-puterie de caniveau, et c’est bien digne d’un état totalitaire au service de l’argent. J’ose espérer que les élèves les enverront tous chier, mais j’ai des doutes, d’abord parce qu’un ado n’a pas d’expérience de vie pour juger des crevards actuellement en place, qu’il sait que le virus ne le concerne quasiment pas, qu’il fera donc fi des risques du vaccin soigneusement minisés, et qu’il ne verra toujours que le fait d’aller pouvoir à nouveau boire un coup avec les copains. Nos crevards viseront à coup sûr la stratégie de groupe et la promesse intenable d’un retour à la normalité, avec un produit maquillé en vaccin dont l’efficacité estimée tourne aux alentours des 30%…

Mais je pose quand même la question à vous parents : quand ces eurofascistes auront tué votre gosse, vous ferez quoi ?

16 août 2021 : décidément, sud-ouest excelle dans le léchage de cul, avec une accroche – je cite : Vaccination contre le Covid-19 : comment convaincre ceux qui résistent ? “Aller les chercher, un par un”. Il est dommage de ne pas avoir accès au reste de l’article payant (et dire qu’il y a encore des gens qui paient pour lire ces conneries…), histoire de savoir exactement « qui » cherche ainsi les ennuis. En tout cas le jour où les auteurs de ce torchon les trouveront, qu’ils ne viennent surtout pas pleurer !

Pendant ce temps, on apprend que 60 gamins sont positifs dans une colonie de vacance du Morbihan : très peu de symptomes, prouvant une fois encore que même si les enfants se chopent aussi la maladie entre eux, comme tout le monde, leur système immuntaire résiste bien mieux que celui des adultes. Donc pas besoin de vaccin.

Mais comme l’UE veut écouler ses doses coûte que coûte, les prochaines victimes seront celles qui ne pourront pas se défendre : les plus jeunes. N’ayons aucun doute : nos nazis eurofascistes feront tout ce qu’il faut pour écouler le stock, même s’ils savent que face au variant delta, leur produit n’est efficace qu’à 30% à 50%, suivant les études – et encore : avec une baisse d’immunité rapide dans le temps !

Même l’agence europénne du médicament commence à chercher des remèdes, prouvant que plus personne de sérieux ne croît à l’immunité collective qu’on nous vend depuis des mois, à grand coup de piquouze. Ainsi le petit fisher, pour qui « l’immunité (collective) est devenu un challenge très ambitieux ». Ce qui n’empêche pas ce triste sire de continuer à promouvoir les produits US, bien entendu, sans aucun conflit d’intérêt… Et tant pis si les cas anglais et israëliens – parmi bien d’autres – ont prouvé une fois pour toute que les variants se moquent bien de tous ces connards et de leurs théories immunitaires ridicules.

Seul un fou peut se croire au dessus des lois naturelles qui régissent ce monde, lesquelles ont permis, au fil des centaines de milliers d’années d’évolution, d’aboutir à la machine de guerre que nous nommons notre corps. Et ce n’est pas trois gus dans leur garage qui feront demain la leçon à mère nature à coup d’ARN messager. Le seul fait d’oser utiliser le terme de « vaccin » est déjà un non sens en soi pour de la thérapie génique, et ce d’autant plus avec des variants !

14 août 2021 : pendant que la Vérrue est aux Antilles pour vendre le remède miracle des labos US, les manifestations contre le pass nasitaire, que d’autres nomment coronafolie, continuent – et ce malgré un samedi du mois d’août où la température extérieure en aura découragé plus d’un ! C’est dire à quel point le rejet est massif, et on trouve même des vaccinés dans le lot des manifestants, lesquel ont compris la manœuvre et le danger évident de l’infâme sésame côté démocratie, visant clairement l’égalité entre citoyens et nos libertés chèrement acquises. C’est plutôt rassurant en soi, et cela signifie surtout que le narco de service n’aura pas réussi à diviser les français comme il le souhaitait.

Les stats sont pourtant formelles. Avec près de 28000 positifs par jour, on ne compte toujours que… 60 morts en moyenne sur la semaine écoulée – le tout sur une population globale de 65 millions ! On se moque de qui ?

En attendant, je n’ai jamais vu des terrasses de café aussi vides en plein mois d’août. Et on imagine aisément que l’intérieur des restaurants doit sûrement subir la même désaffection. Bonne chance aux victimes qui vont crever la george étoufée par Le Reich Eurofasciste Mondialiste. Et ça fera bien plus que 60 chômeurs par jour qui iront morfler chez Peu d’Espoir…

Mais comment dénigrer ces manifestants quand votre journal est collaborationniste et pétainiste ?

Sud-ouest, aussi à l’ouest que son con-frère ouest-france, nous répond à cette délicate question.

D’abord prenez une photo montrant l’étoile jaune reprise par certains non vaccinés. M. Asselineau n’aime pas ce symbole. Pour ma part, je pense qu’on est arrivé au point où il est acceptable. On a certes pas encore atteint le stade de la déportation et de la solution finale, mais nos euronazis, qui empêchent les médicaments connus d’être employés librement, et imposent leurs produits en phase de test, dont personne ne connaît les effets à long terme, sont bien responsables d’un génocide qui ne dit pas son nom.

Combien des 113000 morts français auraient pu être sauvé, si ces politiques, qui se prennent désormais pour des médecins, n’avaient pas été corrompus par les labos et intérêt US ?

On va encore jouer au « responsable mais pas coupable » combien de temps ?

Ensuite vous saupoudrez de regain des pleurs des enfants des rescapés de la Shoah (remarquez bien qu’on parle des enfants, pas des parents qui l’ont vécu…), vous rajoutez un « Mais qui ? », qu’on nous présente depuis une semaine comme un slogan antisémite, alors que personne de bonne foi n’y voit rien à redire. Baignez le tout dans un slogan américain passé (que perso, je n’ai aperçu sur aucun pancarte), histoire d’associer les manifestants à une foule de nostalgiques sans cervelle. Rajoutez le parasite du RN venu marcher sur nos plante-bandes de l’UPR, pour faire assimiler le Frexit à l’extrême-droite – ce crétin et ses tristes supporters n’ayant toujours pas compris qu’il ne rassembleront personne de gauche, contrairement à notre bon président François Asselineau. Un petit coup de tampon contre Me Di Vizio, qui est bien le seul avocat à lutter pour notre démocratie dans cette affaire, loin des mélenchonistes de type Boulo et Cie.

Ah et j’oubliais le plus important : n’oubliez surtout pas de citer QAnon, histoire de compléter le tableau !

Chose amusante : aucun des auteurs de ce torchon aussi infâme qu’infâmant n’a osé signer avec son vrai nom. La peur des représailles, sans doute. On sait juste que c’est « sud-ouest avec l’AFP ». Donc si vous vous posez la question « Mais qui produit des articles aussi orientés que fallacieux ? ». Vous avez la réponse… N’oublions pas que l’usine à infox française est dirigée par le copain du locataire de l’élysée, et que l’UPR est toujours interdite de médias mainstream pour la même raison, le président du CSA étant nommé par l’élysée ! Et dire que ce sont nos impôts et notre redevance qui paient cette mafia journalistique suceuse de banquiers sans foi ni loi…

13 août 2021 : faites une pancarte avec des seringues simulant le symbole nazi, en précisant bien « Plus jamais cela ! Halte au nazisme…« , qui n’est ni du négationnisme, ni de l’antisémitisme – mais bien un appel à la raison et à l’histoire, avant qu’il soit trop tard. Et ? Vous vous retrouvez avec une enquête sur le cul !

Même la dernière caricature de Flori, avec le petit écolier caricaturé en pétain, est pour ma part de la liberté d’expression, car il ne faut jamais oublier un petit détail qui a toute son importance : ces gens sont nos employés, et non nos maîtres. C’est à eux de nous respecter, ce qu’ils ne font pas, en nous prenant régulièrement pour des cons finis. Dès lors, pourquoi devrions-nous accepter de nous faire insulter par des incapables, qui ne savent même pas mettre un masque, et que nous payons en millions d’€ chaque année ?

Dans n’importe quel autre corps de métier, ces gens auraient déjà foutu à la porte, manu militari !

Le droit à la caricature existe, et le droit de grimer des eurofascistes affichés, qui pissent sur notre Constitution, chient sur notre République, et s’assoient sur les référendums qui leur disent « non : nous ne voulons pas de votre fédération de merde », justifie à un moment de caricaturer un gamin odieux, qui ose encore se prendre pour un chef d’état, en hitler, stalline, mussolini, pétain, ou tout autre personnage immonde que l’histoire aura jugé comme ennemi de la liberté et de la démocratie. La critique est ici entièrement justifiée, et tous les français démocrates soutiendront largement ces initiatives d’où qu’elles viennent, parce que comme le dit 1984, « en ces temps troublés, dire la vérité devient un acte de résistance« .

Et ce, quoi qu’en pense une justice désormais également instrumentalisée – on rappelle quand même qu’on a un garde des Sceaux mis en examen – du jamais vu ! N’importe quel démocrate dans cette situation tenterait à minima de protéger l’institution en démissionnant, mais pas ces types, trop imbus d’eux-mêmes et surtout aimant trop l’argent et le pouvoir.

On espère évidemment que les avocats de la défense iront ridiculiser ces ayatollahs eurofascistes et leur horde de petits délateurs collaborationnistes haineux. On peut défendre la mémoire de la Shoah sans devenir soi-même un ayatollah, or ce n’est plus le cas depuis longtemps de certaines instances juives, qui de toute évidence, se prennent un peu trop pour des chevaliers blancs qu’elles ne sont pas !

Pendant ce temps là, la Verrue s’offre des vacances aux Antilles, utilisant les contaminations sur place pour tenter de justifier la politique de cet ersatz de gouvernement, parce qu’en métropole, comment dire… Plus assez de morts pour faire pleurer dans les chaumières ! Environ 50 en moyenne sur les dernières semaines. Or il faut continuer de faire peur aux gens à tout prix. Quoi de mieux que des journalistes complices (ils étaient dans le même avion ?) pour prendre des clichés chocs, et marteler la doxa du régime eurofasciste dans la tête de ces maudits gaulois réfractaires ?

Cela étant, si déjà les produits actuels sont inefficaces contre le variant delta, comme on l’observe partout sur la planète, et depuis des semaines, qui peut soutenir qu’ils deviendront miraculeusement efficaces demain, contre les futurs variants ?

Une petite mutation de la protéine spike visée, comme la nature aime à nous réserver des surprises, et patatra : c’est toute la logique vaccinale qui tombe à l’eau. Ce qui est présentement déjà le cas… Les voilà déjà à la troisième dose, à quand la 4ème, la 5ème, la 100ème, la 1000ème…

12 août 2021 : la fils-de-puterie continue, à toujours rechercher un antivax mort du COVID pour pousser les moutons vers l’abattoir. Aucun des 1000 morts des pseudo-vaccins n’auront pas droit, eux, à un article posthume, précisant qu’ils étaient tous « provax convaincus ». On leur gravera l’épitaphe : « Mort pour pfizer et l’Euroreich » ! Et je ne parle pas des gens qu’on a utilisé comme des cobayes dans les Ehpad, où des vieux qu’on a renvoyé crever chez eux faute de place dans les hôpitaux en début de crise. On leur gravera « Le doliprane m’a tué ! » ?

Ces chiens gâleux nous ramènent à des heures bien sombres, où d’autres médecins faisaient de l’expérimentation sur des humains marqués d’une étoile jaune, pendant que la propagande du régime vantait ses victoires supposées sur l’ennemi ! 75 ans plus tard, ça recommence ! C’est dingue !

Aujourd’hui on fait semblant de nous donner un choix à base de « consentement éclairé ». Sauf que comme l’expliquait très bien M. Fouché, dans une récente interview, pour qu’il y ait réellement « consentement éclairé », il eut fallut que le monde scientifique soit « parfait », comprenez : « non gangréné de l’intérieur », comme on l’a vu avec l’affaire du Landset, et que les journaux soient libres, impartials et indépendants, ceux qu’ils ne sont plus depuis longtemps ! Vaccinez-vous qu’ils disaient. Mais s’il t’arrive le moindre pépin, c’est pour ta pomme.

Ils sont vraiment fous ces romains !

Plus léger : la même UE qui nous vend son soit-disant « vaccin » s’inquiète maintenant de trois effets secondaires supplémentaires constatés, et bien entendu : parfaitement minimisés, dont des atteintes aux reins ! Cela étant, elle peut toujours faire semblant pour la forme : la pute des USA a signé un blanc seing avec les mêmes labos pour déresponsabiliser tout le monde ! Même si le produit a déjà tué, et tuera encore demain, il n’y aura jamais ni responsable, ni coupable. C’est merveilleux cette Constitution qui vous rend irresponsable de tout, et vous transforme en véritable tueur en série, invulnérable et surtout impossible à virer !

Dans la même lignée, saluons l’OMS, qui a annoncé vouloir tester trois nouveaux produits, après avoir soigneusement snober l’ivermectine, l’azithromycine, et l’HCQ, torpillée au point qu’on ne saura jamais la vérité sur l’efficacité réelle de ce dernier médicament. Mais quand même, c’est un peu fort de café. Si même l’OMS ne croit plus au vaccin miracle de M. Pognon, il serait peut-être urgent de penser à un plan B ?

Et bien non : en Israël, on va continuer à vacciner coûte-que-coûte, en incluant maintenant les 3-12 ans – une classe d’âge largement épargnée par le virus – le tout sans aucune justification médicale réelle, et tant pis pour les gamins qui y resteront – on ignore encore si Dieu appréciera leur sacrifice !

Idem aux USA, qui, comme certains tarés français, recommandent maintenant le pseudo-« vaccin » durant la grossesse. Imaginez les épitaphes : « ma maman m’a tué dans son ventre » ou « ma vie valait 20€ ».

Et pendant ce temps-là, le gamin en vacances dans son fort sécurisé dicte la pluie et le beau temps, mettant son grain de sable partout où il ne faut pas, tout en continuant de nous emmerder, le doigt bien tendu ! Cette fois, il s’agit de draguer du motard viril et du jeune de banlieue immatûre, dans un but électoraliste évident. Comprenez qu’il lui faut ses 10% de clowns dans les mois qui viennent, et qu’il ira, en bon banquier, bouffer à tous les rateliers.

11 août 2021 : merde alors – même les journaux eurofascistes le disent maintenant : nous n’atteindrons pas l’immunité collective ! Mais quelle surprise ! Ce n’est pas comme si les « antivax » ne cessaient de le dire depuis des mois, en expliquant pourquoi la politique vaccinale ne peut que conduire à l’échec, avec un virus qui évolue à coup de variants, comme la grippe saisonnière.

En attendant, le pass nasitaire nous empêche d’aller prendre un café en terrasse, de prendre les transports en commun, de partir en vacances, en ce mois d’août. Il n’existe que pour nous faire chier, littéralement, et n’a aucun sens ni aucun intérêt médical réel. C’est juste un pur outil politique des euronazis pour écouler les stocks des copains, achetés par l’UE à prix indécent, et faire semblant d’avoir servi à quelque chose, en tuant ce qui reste des cafetiers, restaurateurs et hôteliers !

Pendant ce temps là, M. fisher nous refait l’apologie de sa merde liquide dont il affirme – je cite : « vu les milliards de personnes vaccinées de par le monde, on connaît très, très bien ces vaccins« , ce qui est un parfait mensonge.

D’abord parce que s’il connaît si parfaitement ses vaccins, il sait mieux que quiconque le nombre de morts et de victimes collatérales de sa politique d’injection. Tant que les français étaient encore libres de décider en leur âme et conscience de jouer les cobayes des labos US, c’était encore tenable comme position. Mais là, avec le pass destiné clairement à forcer la main en se lavant les siennes, voir un assassin se vanter ainsi de son forfait est d’un cynisme absolu. Ce type rejoint la liste de ceux qui auront des comptes à rendre.

Ensuite et surtout parce qu’il sait parfaitement que des effets secondaires peuvent toujours survenir des mois, voire des années après l’injection, comme on l’a vu dans bien d’autres maladies. Peut-être n’y en aura t’il aucun. Peut-être assisterons-nous à un génocide. Tout est possible… Mais oser affirmer, avec un produit en AMM temporaire, sur lequel il manque 15 à 20 ans de recul, que tout ira bien, c’est se foutre de la gueule du monde. Aucun scientifique sérieux ne prendra le risque de s’engager dans cette voie, et il faut vraiment aimer jouer le crevard de la pire espèce pour oser lâcher de telles infox !

10 août 2021 : ça y est : les euronazis ont donc imposé une nouvelle étoile jaune dans les gares, sous la forme d’un bracelet bleu. Il faut se pincer pour y croire ! #BoycottonsLaSNCF – et on emmerde les gens pour des pancartes avec « Mais qui ? » dessus au nom d’un antisémitisme supposé ? C’est dingue !

Un prêtre s’est donc fait assassiner par le ressortissant rwandais qui avait déjà foutu le feu à la cathédrale de Nantes, provoquant pour des millions de dégâts. Alors qu’on croyait ce type expulsé et les français en sécurité, on apprend qu’en fait, ce fou (nommons-le comme il se doit) avait déjà 4!!! obligations de quitter le territoire français, la quatrième étant bloquée par… son contrôle judiciaire ! Et maintenant qu’il a tué, il n’est plus expulsable ?! On marche sur la tête dans ce pays !

Bien entendu, le petit darmanin a tenté de sauver les meubles pour la forme, mais trop, c’est trop. Pendant que ce gouvernement de jean-foutres et sa majorité puante s’acharnent à détruire notre Constitution, à monter les français les uns contre les autres, à créer une ségrégation sanitaire jamais vue, elle n’est même pas foutue de modifier les conditions d’expulsion pour virer ces gens qui n’ont rien à faire en France ? Et c’est en plus un mec accusé de viol qui vient vous expliquer que ce serait « normal » selon lui ? Le même qui piétine la présomption d’innocence dans l’affaire de la pancarte « Mais qui ? » ?

On a laissé les Al Capone de gauche et de droite se fabriquer des lois d’exception sur mesure pendant des années, en retirant le crime de Haute Trahison et contre la sûreté de l’état, afin de toujours être « responsable mais pas coupable ». Voilà le résultat logique : des gens qui ne sont plus responsables de rien, et dont le Roi se tient à la présidence du Conseil Consitutionnel !

Et ces mêmes gens, qui font partie intégrante de la pègre eurofasciste, se permettent encore de vouloir donner des leçons ?! L’Absurdistan démontre une fois encore les véritables priorités et missions de ce qu’il faut bien nommer des traîtres à la Nation !

J’ai vu par ailleurs qu’on attaquait au tribunal un naturopathe pour un décès, soit. Mais là, on atteint les 1000 morts de la vaccination en 6 mois – « mais qui » est coupable ? Personne ? Trop facile ! Allez dire ça aux familles concernées, surtout celles qui ont un fusil chargé chez elles – bonne chance aux messagers ! On s’étonne après que des gendarmes innocents se fassent tirer dessus !

Putain : ils vont être particulièrement long les mois qui viennent jusqu’à la présidentielle et les législatives…

À noter que chez nos amis belges, la technique de la version unique est la même : le petit soir nous présente ainsi une famille « antivax » décimée par le COVID, mais très étrangement, ni en France, ni en Belgique, ni ailleurs, nous n’avons encore vu un seul journaliste aller interroger l’une des 1000 familles qui a perdu un proche à cause des pseudo-vaccins ! L’omerta est absolue. La désinformation est absolue, couverte et encouragée par l’UE eurofasciste. Pas étonnant que les journalauds et journalopes euronazis s’en donnent à cœur-joie !

9 août 2021 : la Verrue cherche donc des soignants en Martinique et Guadeloupe en urgence, prouvant une fois encore son incapacité pathétique à anticiper les besoins. À l’image de ses copains européistes sans foi ni loi, qui ont réussi à supprimer des dizaines de milliers de lits à coup de GOPÉ annuelles, rapellons que les néo-nazis LREM font appel à des cabinets de consultants US, payés à prix d’or, dont on espère que eux au moins savent que la Guyane n’est pas une île…

Personnellement, ça me rend malade de me dire que mes impôts paient ces incompétents, leurs erreurs toujours plus grossières et burlesques, mais aussi désormais leur totalitarisme affiché et toujours plus liberticide.

Imaginer maintenant l’horreur d’une nouvelle sombre révélation : selon une récente étude d’un cluster dans l’État du Massachusetts, le variant delta, arriverait à combattre les défenses immunitaires des personnes vaccinées ! En d’autres termes : les produits ne serviraient à rien contre ce variant, et les vaccinés tomberaient finalement autant malades que les non vaccinés ! L’Imperial College de Londres est un peu plus optimiste. Selon lui, l’efficacité des vaccins contre le variant Delta ne serait que de… 49 % !

C’est vraiment pas de chance, alors que même le Pr Raoult soutient la vaccination des soignants, et affiche de plus en plus un caractère pro-vaccin, chiffres des réanimations/décès à l’appui (mais toujours sans les effets secondaires, soigneusement minimisés – bienvenue chez les bisounours…).

Gageons que dans peu de temps, le masque reviendra dans les lieux où il est actuellement banni, et que les pseudo-vaccinés finiront reconfinés comme les autres au prochain variant sérieux ! La méthode de la sucette ne durera pas : elle n’est pas là pour enrayer la peste que le variant delta n’est pas, ni même de soigner les gens – juste d’enrichir un max les labos US en dizaines de milliards par semestre. Un peu comme le F35 – alias la grosse dinde pour les intimes – qui n’existe que pour renflouer Lockheed Martin.

Le rappeur Akhenaton, « antivax » affiché, a survécu au COVID alors qu’on avait préparé sa notice nécrologique ? Ce n’est pas grave : allez – on va prendre un avocat totalement inconnu qui était lui aussi « antivax », et qui est mort de la maladie ! Plus c’est gros, plus ça passe. L’essentiel est de faire peur aux oppossants à la piquouze ARN, et de les contraindre par la force à se faire trouer la peau. Et puis ça entretient aussi l’illusion chez les vaccinés de leur faire croire qu’ils ont fait le bon choix. Quand le niveau Marie-Claire et Voilà deviennent la norme à suivre de l’infox – pardon : de l’information…

On continue avec la Licra, venu attaquer une manifestante qui fustigeait ouvertement plusieurs responsables politiques, hommes d’affaires et intellectuels, dont certains sont juifs, autour du slogan « Mais qui ? ». Perso, je ne vois pas la moindre trace d’antisémitisme sur sa pancarte prise en photo. Mais il faut croire que les gens visés n’aiment pas voir leur nom exposé au grand jour, alors que pourtant, ils sont au mieux des collabos, au pire des crevards – et bien sûr : tous eurofascistes jusqu’au bout des ongles !

Mais ça ne fait rien : les rats ont sauté sur l’occasion pour mettre à pied cette enseignante, dans un déni total de démocratie, de libre expression, et… de présomption d’innocence ! On espère que l’avocat de la défense ridiculisera ces enfoirés, et que la véritable victime ira demander des comptes à ces gens qui croient ne plus en avoir à rendre.

Une petite réponse cinglante de News Front sur le sujet, que je me permets de citer, où l’on apprend que M. Fabius est membre d’honneur de la Licra. Ce même Laurent Fabius du scandale du sang contaminé, dont le fils à des intérêts avec les labos US fournisseurs de drogue, et qui vient de torpiller le rôle même du conseil constitutionnel dont il est le président. Sans parler du marchand d’art, qui en 1981, alors qu’il était ministre du budget, avait mis en place l’ancêtre de l‘Impôt sur la fortune, en excluant de cet impôt les œuvres d’art sur laquelle repose la fortune de sa famille. Entre traître ou crevard, on est clairement dans la seconde catégorie – et depuis 40 ans avec ce triste personnage !

7 août 2021 : après avoir écoulé les doses d’Astra Zenecca chez les militaires en OPEX, en toute discrétion, on en remet une couche histoire de « gonfler » les stats – et tant pis pour le libre arbitre et le droit légitime des militaires à disposer de leur corps. Il est vrai que contrairement à la milice policière qui protège le fou furieux de l’élysée, et qui est – comme par hasard – exemptée de « vaccination forcée » – nos soldats ne sont pas utiles à ce gouvernement en interne. Encore une basse vengeance de la tribune des militaires ?

Pendant ce temps là, les journalauds et journalopes de service continuent de s’acharner sur le Pr Raoult qui avait lancé une boutade sur le Vicks dans sa dernière interview. Tous les chiens de garde eurofascistes sont de sortie pour ronger l’os – et c’est vraiment abominable de voir ces clébarbs s’acharner comme des cinglés pour aller casser du bois sur un type qui n’a fait que demander la fin de l’omerta sur les médicaments connus, et rappeler à certains gens de la santé publique que dans les termes « recherche scientifique », il y a le mot « recherche »… Et ce mot ne consiste pas à se reposer uniquement et pas pure idéologie eurofasciste sur de l’ARN US, dont l’efficacité toute relative disparaît rapidement avec le temps, avec une balance bénéfices/risques clairement négative en ce qui concerne le variant delta.

Et voilà soudainement que l’auteur du Pfizer annonce vouloir utiliser sa technologie ARN contre… le paludisme ! Vous savez bien : ce truc traité avec l’hydroxychloriquine « maudite », pourtant distribuée à des milliards de personnes dans le monde depuis plus de 50 ans, et devenu « médicament non grata » juste au début de l’épidémie en France ! Un peu comme l’ivermectine, utilisée contre d’autres vers parasites courants, également interdite dans notre seul pays… Mais putain de bordel de merde : quel étrange hasard quand même ! On voudrait éradiquer les remèdes connus et peu onéreux pour les remplacer par de la merde made in USA – on ne s’y prendrait pas autrement !

6 août 2021 : je n’ai pas eu le temps hier d’analyser les chiffres très intéressants présentés par le Pr Raoult dans sa dernière interview, mais voilà ce que j’en retiens.

D’abord le variant anglais/alpha sur 7 mois d’observation. On voit bien sur son tableau que les victimes sont clairement les 60 ans et plus, les autres tranches représentant 13 décès sur 8924 cas, soit 0,14%, dont 1 cas dans la tranche 20-29 qui n’a pas eu de pot. Soit. Si on s’en tient à son tableau, évidemment, les vaccinés s’en sortent indéniablement mieux côté réanimation (254 contre 4), mais il y a quand même un petit biais non négligeable dans l’analyse : les effets secondaires largement minimisés !

D’après les chiffres officiels ces 6 derniers mois, on est à 982 décès, avec 1786 hospitalisations, 2852 pronostics vitals engagés, 607 invalidités/incapacités, et 8796 effets médicalement significatifs, pour un total final de… 15026 effets ! Rapportés à 100 départements, ça fait environ 10 décès par département et 140 personnes qui vont continuer de morfler à vie. Et ça, c’est le haut de l’iceberg : les cas que les labos n’ont pu planquer sous le tapis. Quand vous discutez avec des vaccinés, vous vous rendez bien compte que nombre ont eu bien d’autres effets secondaires non répertoriés ici, et que certains n’en sont toujours pas remis…

Bref, ne voir que les décès ou les réanimations dans deux tableaux, sans voir les dégâts collatéraux simplifie certes la présentation, mais relève bien d’une vision réductrice, pas entièrement honnête des choses.

D’autre part, il ne faut pas oublier non plus que sur les 7 mois présentés dans le graphique, on a aussi beaucoup appris sur la maladie et sa prise en charge. En début de crise, les hôpitaux étaient complètement saturés, et le pic des décès de plus de 1000 morts/jour en moyenne. Dans la seconde crise du variant anglais/alpha ici présenté, le maximum se situait à environ 600 morts/jour. Et aujourd’hui avec le variant delta, on arrive péniblement à 30-40 morts/jour.

Mettre cette diminution majeure des décès sur le dos des produits injectés n’a aucun sens, surtout avec une seule moitié des moutons concernés. Il y a bien eu des progrès indéniables dans la prise en charge, et si on arrêtait enfin l’omerta sur les médicaments connus, dont on a soigneusement torpillé les études d’efficacité, on aurait sûrement pu sauver bien plus de gens, et éviter bien des réanimations pour rien…

Bref, les chiffres valent ce qu’ils valent. Et si pour le variant alpha/anglais, on pouvait encore défendre l’injection pour les plus de 60 ans, les choses ont évolué depuis.

Ainsi sur le variant delta dont on nous rabâche les oreilles depuis des semaines, vacciné ou pas, déjà pour l’instant, on est bien à 0 décès des deux côtés, même si le chiffre de cas est encore trop faible pour en tirer des conclusions. Ce qui choque surtout , c’est qu’on a 0 personnes de plus de 70 ans ?! Le Pr Raoult explique que les 10 personnes qui ont fini en réanimation pour le moment étaient passées par des discothèques, et il est clair que dans ce genre d’endroit, on s’en tamponne joyeusement des gestes barrières. Le fait de ne pas voir de « vieux » infectés semble en tout cas tenir la route dans son analyse : ceux qui font un peu plus attention s’en tirent sans problème pour le moment.

En tout cas tout confirme que ce variant delta est bien moins mortifère que ses cousins, et qu’en faire une tonne dessus, c’est de la communication pure et simple pour effrayer les moutons, et les conduire à l’abattoir – pardon : je voulais dire, au centre d’injection le plus proche ! Disons-le clairement : le bénéfice/risque est ici nul. Il faut arrêter les conneries.

Alors je ne sais pas ce que donneront les nouveaux variants à venir. Mais pour le moment, nous sommes clairement entrés dans une phase « calme », qui ne nécessite pas de pousser les gens à jouer les guinea pigs.

La question n’est pas de fustiger ceux qui croient aux « vaccins » qu’on leur présente. Chacun doit être libre ou non de penser ce qu’il veut, de choisir en connaissance de cause le discours officiel ou non, et de jouer ou non les cobayes de service. Cette règle valant des deux côtés, bien évidemment.

Sauf que nous sommes entrés hier dans une nouvelle phase totalitaire, avec un conseil consitutionnel qui a renié sa propre fonction, et des fascistes qui utilisent désormais ouvertement la crise sanitaire pour justifier de mesure attentatoires à nos libertés fondamentales de déplacement, et à notre égalité consitutionnelle.

On aurait 1000 morts/jour, on comprendrait que des mesures drastiques doivent être prises pour enrayer l’épidémie. Mais là, depuis plus d’un mois maintenant, on tourne aux alentours des 30-40 morts/jour, c’est-à-dire bien moins que les cancers courants et autres maladies. Et on nous impose quand même ces restrictions de libertés !?!

Au-délà des statistiques et de la science, notre Constitution fondamentale a été piétinée hier par une bande de cinglés eurofascistes jusqu’au bout des ongles, utilisant la peur pour entretenir et développer leur dictature UE qui ne dit pas son nom !

Le problème n’est plus d’avoir peur du virus, mais bien de résister désormais à une bande de malades mentaux qui abusent tous clairement de leurs mandats pour nous imposer leur délires mondialistes monothéistes, où le dieu ARGENT règne en maître absolu.

Et gageons que cette vision politique totalitaire, digne de 1984, fera beaucoup plus de morts dans ce XXIè siècle que nos quelques 112000 morts actuels, victimes d’un virus de moins en moins létal.

Nouvelle promesse qui ne sera pas tenue, le locataire de l’élysée faisant systématiquement le contraire de ce qu’il a annoncé tantôt, gageons que comme en Italie, où le pass nasitaire est désormais obligatoire pour le personnel des établissements scolaires et des universités, ainsi que les étudiants des universités, notre tour arrivera bientôt.

Et bonne chance aux enseignants, aux étudiants et aux vacataires qui se retrouveront piégés dans la nasse.

L’UE tue. Et de plus en plus de gens innocents.

5 août 2021 : pas de chance pour les pro-vax : le rappeur Akhenaton d’IAM, dont le groupe s’est résolument affiché antivax, est donc sorti de l’hôpital après s’est chopé le virus maudit. Gageons que certains avaient déjà secrètement rédigé un avis mortuaire encourageant à la vaccination. Quoi de mieux qu’un people mort pour beurrer la tartine ?

Le seul repproche qu’on pourra légitimement faire au chanteur est qu’il avait déclaré douter de la dangerosité du virus, ce qui est évidemment faux dans l’absolu. On peut aussi mourir de la grippe, même en bas-âge. Ce qui est vrai en revanche, c’est qu’on nous présente ce virus comme un ébola ou une peste, alors que le variant delta affiche 0,12% de mortalité, et que des politiques empêchent depuis plus d’un an des médecins d’utiliser des médicaments connus, jusqu’alors laissés à leur seule appréciation, le tout en nous vendant un vaccin qui, et on le mesure maintenant, affiche une efficacité réelle de seulement 30%… Ce n’est pas la dangerosité du virus qu’il faut viser, mais les débiles mentaux qui nous vendent leur vaccination obligatoire au nom d’une immunité collective pour du beurre. C’est cela, la réalité.

Saluons également le journal complètement à l’ouest, qui après la dernière vidéo de Raoult, où le professeur a émis une boutade bien comprise sur le vaporube de Vicks, s’est aussitôt emparé du propos pour venir casser du bois. Il y a donc bien des « chiens de garde » dans les rédactions eurofascistes, payés pour « s’offrir » la tête de gens bien plus intelligents qu’eux, dans un dénigrement gratuit aussi infecte qu’infâme, près à utiliser la moindre phrase sortie de son contexte pour infantiliser les français et ridiculiser la personne. L’histoire ne dit pas si Ouest-France recrute dans les poubelles ou les égoûts, mais une chose est sûre : ce journal pue, et de plus en plus…

Sinon nos euronazis du conseil constitutionnel ont donc tranché, en avalisant définitivement deux classes de citoyens en France : les bons, vaccinés 2x et +, regardant/écoutant BFMWC & autres fils de Cohen au moins 12h par jour, et les mauvais, les « gaulois réfractaires », ceux qui ont encore un cerveau, des tripes, et des principes de bon sens, dans un monde où l’argent fait sa loi.

Il n’y avait aucune surprise à attendre de monsieur « responsable mais pas coupable ». La seule conclusion à en tirer, c’est que les français pourront désormais inclure les membres du CC dans le grand lot des traîtres à la Nation qui devront un jour payer leur forfaiture ! Et dans le cas présent, la haute trahison faite à notre Constitution aura, sans aucun doutes, de très lourdes conséquences.

Autre absurdité du genre, quand un labo est juge et partie, et qu’il peut raconter n’importe quoi en toute impunité, sans aucun risque d’être contredit, puisque aucun organisme indépendant ne peut vérifier ses affirmations. Sauf que dans la réalité, bien plus de gens doublement piqués retombent malades, finissent aux urgences comme les autres, voire décèdent… Sûrement parce qu’ils avaient un « vaccin » concurrent, et pas le notre, bien meilleur !

Ces gens sont vraiment des petits vicelards dégoutants qui en profitent un max pour écouler leur camelotte ARN ! Dans la catégorie des crevards absolus, on frise l’insanité.

4 août 2021 : j’adore ces crevards socialistes qui se revendiquent de Jaurès, mais qui ne sont finalement que de vulgaires métèques sans convictions, eurofascistes comme leurs copains, et baissant tous leur froc à la première tempête venue. Ainsi va Mme Rabault, totale inconnue d’un groupe dont les cendres chaudes refusent de refroidir, et qui, à défaut de baisser son froc, aura courageusement baisser sa jupe, en se prononcant pour la vaccination obligatoire du bétail.

Moyenne sur les 7 jours écoulés : 21788 contaminations/jour, pour 44 décès/jour, soit 0,2% (plus de 10x moins qu’en début de crise), ou 100 pour 50000, dont une large part de personnes âgées en fin de vie, rappelons-le. Et certains de noter qu’on voit plus de jeunes en réanimation, ce qui est tout-à-fait possible. Il semble que le Pr Raoult observe la même tendance à Marseille.

Aux adeptes du saint-vaccin pour tous, rappelons que les effets néfastes sont toujours largement sous-estimés en médecine, et quand on discute avec des proches de vaccinés, on est quand même abasourdit devant le nombre de problèmes rencontrés.

De toute évidence, les chiffres officiels ne reflètent JAMAIS la réalité objective. Problème de peau, de cœur, de coup de chaleur, etc, et certains dès la première injection ! Donc quand on parle de vacciner les jeunes, alors que l’on sait qu’il va y avoir des problèmes graves, et que les familles seront abandonnées, et par l’état, et par les labos, on comprend tout de suite l’arnaque du consentement « éclairé » ! Idem pour les « vieux », qui n’auront que leurs yeux pour pleurer !

Arrêtons la plaisanterie : la thérapie ARN a prouvé ses limites, avec des vaccinés qui retombent malades et meurent comme les autres. La 3ème dose prouve bien que les 2 premières n’ont servi à rien, et que la logique des laboratoires est de repiquer le bétail tous les 6 mois, en faisant jouïr les actionnaires.

Tout indique qu’il est temps d’arrêter ces conneries, et d’étudier sérieusement les molécules déjà connues sur le virus. Car sous le manteau, les trafic d’ivermectine font les beaux jours des passeurs, trop heureux de se beurrer la tartine en faisant un bras d’honneur à ces connards du haut de la pyramide qui font semblant de ne pas savoir, mais qui ont tous les médicaments « interdits » chez eux – juste au cas où…

Quant va t’on enfin arrêter judiciairement nos assassins en blouses blanches, qui continuent d’écouler leur saleté de drogue liquide inefficace, en cachant soigneusement leurs conflits d’intérêts ? On a coupé des têtes pour bien moins que cela dans ce pays. Et si les guillotines sont encore factices et bon enfant pour le moment, elles sont surtout le signe d’une exaspération généralisé, prouvant que tout cela est déjà allé beaucoup trop loin dans l’absurdité et la corruption. On ne peut pas laisser des assassins continuer de tuer impunément.

On saluera ce jour le pragmatisme anglais, avouant à demi-mot que l’ARN messager ne marche pas chez 2/3 des vaccinés, ce qui rejoint pleinement les chiffres israëliens et les observations du Pr. Raoult. Il n’y a pas, et il n’y aura jamais d’immunité collective. Ceux qui en font la promesse sont des menteurs et des escrocs ! Et il faut quand même être sacrément malade du cerveau pour vouloir « revacciner » des populations tous les 6-8 mois, en balayant d’un revers de la main les médicaments connus comme l’ivermectine, apparemment efficaces !

Sinon comme on pouvait s’y attendre, les pompiers qu’on veut vacciner de force ont déposé un préavis de grève, et plus drôle encore : voilà que la région PACA lance « un appel aux volontaires, soignants résidents ou vacanciers, à venir renforcer les hôpitaux » ?! Parce qu’ils s’imaginent que les soignants qui ont largement donné, ont été traités comme de la merde, et qu’on veut « vacciner » à l’insu de leur plein gré, vont être enclins à sacrifier les maigres congés qu’ils ont réussi à obtenir, pour retourner aussi sec au boulot ? L’ARS Paca peut aller se faire foutre ! Et aucun français ne fustigera les personnels hospitaliers qui balanceront un bras d’honneur à ces eurofascistes, lesquels ont déjà dépensé des milliards pour de la merde US, mais n’ont pas un rond ni pour le personnel, ni pour le matériel, et continuent en plus de détruire les lits restants, parce que les GOPÉ de Bruxelles n’ont pas cessé pendant des années d’exiger la peau de notre système de santé public !

Ah merde alors : Paris Match vend la mêche, et affirme que l’HCQ, l’ivermectine et la nitazoxanide peuvent abréger la virémie s’ils sont pris dès les premiers symptômes !

Si même les torchons de propagande finissent par lâcher la vérité, et demandent maintenant, comme le Pr. Raoult, à arrêter cette guerre contre les médicaments connus de longue date, qui n’a que trop durée, Véran, tes jours sont comptés…

3 août 2021 : et on continue avec la pleureuse du Gorafi, pour qui le nombre de contaminations augmente « faute d’une couverture vaccinale suffisante ». Bien entendu : ce n’est absolument pas la faute d’avoir caviardé TOUTES les études sur l’HCQ, l’ivermectine, l’azithromycine, … et d’avoir interdit tous ces médicaments connus de longue date, qui ne raportaient rien aux labos US… On nage à la limite du crime contre l’humanité, et le seul argument du crétin d’auteur, c’est que c’est la faute des « antivax » ? Un peu court, jeune homme…

Après on s’étonne que ces mêmes journalistes eurofascistes se fassent bousculer ou pêter la gueule dans les manifs ! Ces petits merdeux n’ont plus aucune objectivité, et leur seule mission, c’est de trouver un imbécile qui va dire une connerie au micro, afin de le passer en boucle pour dénigrer l’ensemble des manifestants ! Et s’ils n’y arrivent pas, heureusement qu’il y a toujours quelques casseurs pour faire le sale boulot et détourner le sujet ! Certains murmurent même que la BAC aiderait un peu, déguisée en black bloc… Et pendant ce temps là, Benalla court toujours !

2nd article : décidément, on va finir par traiter les journalistes du gorafi d’euronazis en puissance, leur nouveau but étant clairement de décourager les manifestants d’aller manifester, en les présentant comme… des malades ! Avec la complicité d’un médecin, ça va de soi – il faut toujours se donner une caution médicale, sans jamais préciser les conflits d’intérêts ou les pots de vins des intéressés, comme on le voit sur les plateaux depuis le début de la crise…

Saluons le préfet de l’Hérault qui vient d’avoir une superbe idée du même genre, en interdisant le rassemblement de plus de 10 personnes le soir de minuit à 6 h sur toutes les plages du littoral. Bonne chance aux flics pour trouver les contrevenants – on est dans le sud, c’est les vacances, il y a plein de touristes, et en général, on vit plutôt la nuit, fuyant les températures estivales. Quant à l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique, soyons clairs : aucun français n’ira la respecter. Si demain les terrasses sont interdites aux « perstiférés », ils prendront simplement leur alcool et autres boissons avec eux, et iront se réunir ailleurs… Mais sur la voie publique ! Et fuck au locataire de l’élysée et à sa bande de bras cassés qui n’ont toujours pas compris que leurs lois absurdes et démentes ne seront respectées par personne ! Et c’est ce qui arrive logiquement quand un pouvoir use de son autorité, et fait n’importe quoi.

2 août 2021 : cette crise aura au moins eu un mérite : démontrer comment les merdias manipulent les gens.

Prenons le cas de cet article qui nous annonce d’abord, dans un service parisien, que la fourchette en réanimation serait de 32-75 ans, pour aller ensuite à Marseille, et nous retrouver avec une fourchette de 21 ans à… 63 ans ?! Et là, on comprend tout de suite que quelque chose cloche : comment est-il possible, dans une ville en millions d’habitants, que les plus de 63 ans soient miraculeusement épargnés ? N’aurait-on pas choisi – juste par hasard – LE service qui devait être présenté les choses comme on le voulait, histoire d’affoler les quarantenaires réfractaires ?

À cette sélectivité étonnante, le discours de l’infirmière est tout aussi surprenant, et oublie que nombre de ses collègues sont contre la vaccination obligatoire, et que certains ont d’ailleurs déjà posé leur démission ou annoncé des grèves, pour ne pas jouer les cobayes de service ! Comme toujours un seul discours : celui de la doxa du régime eurofasciste, lequel a du produit de labo à écouler dans nos veines !

Enfin, je ne sais pas pour vous, mais quand un boulot « lasse » ou « écœure », c’est qu’il ne vous sied plus, et qu’il est temps de réorienter votre carrière professionnelle ! Parce qu’aller au boulot chaque matin pour se rendre soi-même malade ne peut que conduire à la frustration, la colère, et la haine. On le voit clairement chez de plus en plus de médecins, qui ne supportent plus leur charge de travail, et qui pestent ouvertement sur leurs patients à la moindre occasion qui se présente – et devant leurs autres patients – charmants personnages ! Donc si cette infirmière en a marre et qu’elle n’est plus à sa place, qu’elle foute le camp ! Pourquoi l’interroger juste elle qui veut forcer les autres à se faire vacciner manu militari ? Ils ont trouvé la malade mentale du service ?

C’est comme ce préfet de police de Paris qui estimait que les personnes hospitalisées en réanimation étaient « celles qui n’avaient pas respecté le confinement », ou encore les cuisines Castex qui nous ont sorti « Le meilleur moyen de soulager l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade ! », ou encore la verrue qui ne cesse de nous sortir que « le vaccin est 100% efficace contre le confinement ». Entre l’infantilisation des propos et le mensonge éhonté (non : le vaccin n’est pas efficace, et c’est bien le problème de base – en particulier contre le variant delta !), pas la peine de se demander pourquoi tant de français manifestent contre le pass nasitaire depuis 3 samedis !

Et puis il n’y a pas que les gaulois français qui râlent. Une fois encore, il faut aller sur RT France pour apprendre que nos amis allemands en ont eux-aussi assez de la « Große Diktatür ». C’est quand même honteux de devoir aller chez les russes pour avoir des informations sur ce qui se passe outre-rhin, juste à côté de chez nous ! On marche sur la tête !

Pour terminer la soirée, les fous furieux nous annoncent donc la 3ème. Pas guerre mondiale, mais dose bien sûr, en nous brodant un narratif infâme et mensonger sur les chiffres, alors que le principe se décrit très simplement : l’ARN qu’on injecte aux cobayes disparaît très rapidement du corps, puisque son rôle s’arrête à coder des anticorps spécifiques. Résultat logique : on estime, au bout de 6-8 mois, que la protection (supposée) prend fin. Ainsi la logique vaccinale consiste à renouveller le vaccin tous les 6-8 mois environ pour en remettre une couche, sans limite de durée. Mais ça évidemment, on ne l’explique pas clairement aux gens – qui se croient protégés – à tort ! Il faut déjà « gratter » sur la toile pour comprendre ce mécanisme, surtout quand on est nul en biologie !

Rappelons donc aux auteurs de ce torchon que même les fanatiques israëliens ont annoncé une efficacité du pfizer de seulement 36% contre le variant delta, et que le Pr Raoult observe le même phénomène dans son service : des gens soit-disant vaccinés qui tombent quand même malades, preuve que l’ARN messager avec des variants, c’est de la merde, et ça ne marche pas ! L’immunité globale à coup de pseudo-vaccins est bien une escroquerie en bande organisée. Plus le temps passe, plus le doute n’est plus permis.

1er août 2021 : il y aurait donc eu ce samedi le double de manifestants qu’il y a deux semaines contre le pass nasitaire et pour l’égalité de traitement entre citoyens. Pas la peine de chercher les chiffres exacts : comme pour les sondages « orientés », la propagande bat son plein. Et certains de vous préciser, à une dizaine près, le nombre de manifestants, ce qui est absurde ! C’est comme balancer le diamètre du soleil au cm près – ça n’a aucun sens !

Nos petits salopards eurofascsistes font donc tout pour minimiser les chiffres, comme à leur habitude, et nous traitent maintenant d’imaginaires antifasciste et national en créant du politilogue « sur-mesure », afin de ridiculiser ceux qu’ils nomment abusivement les « antivax ». Et ce alors qu’en plein août, avec la moitié des français en vacances, réunir autant de monde dans la rue est déjà une performance. Surtout après la répression sanglante des gilets jaunes par la milice, laquelle a complètement perdu le soutien de la population.

En parallèle, on continue dans le déni grossier, en promettant une immunité collective impossible à obtenir avec les produits actuels, avec cette fois la fédération hospitalière qui plaide pour la vaccination obligatoire. Il est vrai que quand vous vous appelez pfizer, que votre bénéfice a dépassé les 25 milliards de $, arroser quelques responsables et journalistes pour continuer à vendre vos produits est sans aucune doute un excellent investissement ! Surtout quand vos copains ont neutralisé la presse et les médias, et empêchent détracteurs et opposants politiques de s’exprimer sur le sujet… Trop facile !

Pas la peine ainsi de s’attarder davantage sur les problèmes menstruels ou les myocradites dus aux vaccins, et autres effets secondaires largement sous-estimés chez les ados, puisque les traîtres à la Nation veulent absolument vacciner tous les élèves, et ce alors que le taux de mortalité des jeunes est resté sporadique depuis le début de la crise. Autant pour les plus de 75 ans, la balance bénéfice/risque se discute. Mais pour les autres, le risque réel est bien de créer plus de problèmes que de solutions. Et une fois encore, il faut aller sur RT France pour entendre un autre son de cloche, et apprendre que le président mexicain est contre la vaccination de ces mêmes enfants, et dénonce la pression des laboratoires. Ceux qui prennent le cas français en exemple feraient bien de sortir un peu plus le nez dehors.

On connaît maintenant nombre de médicaments efficaces contre ce virus, en plus de l’ivermectine, et qui ne sont pas des vaccins. Jusqu’à quand la plaisanterie va t’elle durer ?

Info qui date de 4 mois, mais qui m’était complètement passée sous le radar : on a donc eu 1500 médecins posant un recours pour l’ivermectine en mai, rejeté comme il se doit par l’ANSM. 1500 professionnels, qui ont donc osé s’opposer à la verrue et autres traîtres, avec preuves factuelles que ce médicament fonctionne ! Ce que l’institut Pasteur n’a pas démenti depuis… Ça ne « guérit » pas du COVID, mais ça permet au moins de limiter l’infection des voies respiratoires, et donc de baisser les symptomes et de moins fatiguer le malade, le temps que les anticorps prennent le relais. C’est de la pure folie que de se passer de ce médicament par idéologie et corruption eurofascistes !

Se priver de ce médicament est donc bien un crime caractérisé contre l’humanité. Et on comprend de mieux en mieux ceux qui appelent au retour de la peine de mort dans notre code pénal. On en est à 111000 décès cumulés, avec une nette baisse depuis plusieurs mois. Et le parti pris de la verrue d’être de plus en plus intenable devant cette réalité objective : le vaccin ne marche pas comme il devrait, et la privation de médicaments bien connus et inoffensifs sous contrôle médical est particulièrement impardonnable à ce niveau de responsabilité !

Et encore une couche de propagande ce soir où le sud-ouest voit ses cas soit-disant « exploser », histoire d’affoler les moutons, en oubliant de préciser deux petites choses importantes : d’abord toute la partie sud de la France a vu ses cas augmenter, et on pouvait difficilement s’attendre à autre chose en plein mois d’août, avec un variant très contagieux, et des vacanciers français et étrangers qui viennent se concentrer aux bords de la Méditerranée. Ensuite, et comme précisé depuis des semaines, quand on se place cette fois au niveau global, on note certes une légère augmentation des décès passant de 0,12% à 0,2% sur les 7 derniers jours, mais encore très loin des 2% qu’on a eu en début de crise ! Si les hôpitaux du sud sont réellement déjà saturés, ce qui reste à démontrer, la faute en incomberait à 200% à nos eurofascistes qui n’ont pas voulu construire de nouveaux établissements de soins sur l’année et demi écoulée !

On constate quand même ce soir que la courbe des contagions, qui augmentait rapidement jusque là, semble désormais se stabiliser. On verra bien si c’est le sommet avant la baisse, ou un simple palier, dans les prochains jours.

Et bien entendu, restons discrets sur l’augmentation des vaccins pfizer (+25%!) et moderna (+10%), au nom du sacro-saint droit des affaires entre mafia eurofasciste/clientéliste et laboratoires US. Je ne sais pas vous mais de mon côté, quand un produit ne marche pas, déjà je ne vais pas le recommander, et encore moins à un prix plus élevé… On imagine les orgies entre actionnaires.

31 juillet 2021 : même au royaume de pfizer on commence à le reconnaître du bout des lèvres : le vaccin ne marche pas ! Et même constat global : très contagieux, le variant delta fait finalement peu de morts. La tendance se confirme donc, et tant à prouver que forcer la vaccination avec un produit en phase de test qui en plus, affiche des résultats de merde, n’a aucun tenant logique. La ségrégation vaccinale à coup de pass sanitaire, et la vaccination des gosses, sont donc aussi débiles l’un que l’autre. CQFD.

30 juillet 2021 : la fin du monde continue (putain, c’est long) ! Vous en reprendrez bien une couche avec LCI, qui se morfond sur deux jeunes patients en réanimation, et joue à fond la carte de la propagande gouvernementale, en oubliant toujours l’essentiel : les chiffres !

Sur les deux derniers jours, on compte 80 décès (contre 0 les deux jours d’avant), avec 54805 nouveaux cas (contre 20549 les deux jours d’avant). Bref, ça sent le « rattrapage » à plein nez, avec un taux final de 0,15% (contre 0 donc, les deux jours d’avant). Aller : pour le plaisir : on fait la moyenne sur 4 jours : 0,1%…

Oui : il y a des gens qui tombent malades, de tous âges, et certains qui en mourront malheureusement, comme toute autre maladie. Cela étant, on reste bien dans les taux « normaux » d’une grippe saisonnière sans plus. La seule différence est qu’elle semble plus contagieuse, à moins bien entendu qu’on ait trafiqué les tests pour gonfler les chiffres, et affoler les moutons, ce qui ne serait pas si étonnant venant de la part des charlots. Ces gens sont des tricheurs nés – c’est dans leur nature profonde. Et cette soudaine augmentation de cas chez nous de trancher singulièrement avec la décrue que l’on observe côté R.U. depuis plusieurs jours maintenant.

On continue donc de se focaliser sur les gens qui n’ont pas de chance, mais on oublie encore et toujours que l’immense majorité des atteints n’ont, heureusement pour eux, aucun symptôme ou très peu… Cela n’auront pas droit à leur reportage : pas en phase avec la communication de l’Euroreich.

Quant à Israël, si prompte à piquer sa populace comme le R.U., il faut croire que les 2 premières doses n’auront finalement pas servi à grand chose, puisque les cocos en arrivent à une troisième pour les plus de 60 ans. Et d’annoncer en fanfare que « de nouvelles études montrent qu’une troisième dose a des effets neutralisants contre le variant Delta ». Mais quelles études ? Où sont les sources ? Pas de chance : ils ont oublié les liens… À moins qu’on ait déjà égaré les papiers chez Pfizer ?

D’ailleurs ils ne sont même pas d’accord entre eux, puisque le Ministère de la santé israëlien estime que l’efficacité du Pfizer, autrefois estimée à 95%, n’est plus que de 39% face au variant delta

En tout cas, ça confirme bien qu’on rentre de plein pied dans une vaccination par an minimum, comme pour la grippe cousine, en priant St Actionnaire Bienfaiteur de l’Humanité que la protéine visée n’ait pas encore mutée ! Ridicule ! Tout le monde a bien compris qu’on ne viendra pas à bout de ce virus à coup de vaccins – c’est évident !

On a déjà trouvé plusieurs médicaments prometteurs, qu’est ce qu’on attend pour les valider et les utiliser ?

C’est plutôt cela la vraie question que tout le monde devrait se poser, et que vous n’entendrez pas aux infox ce soir…

Sinon nous avons enfin des nouvelles de Roselyne B. alias la « folle-dinguo », grassement payée à rien foutre entre deux confinements, draguant le jeune sans emploi en lui donnant quelques miettes de pain pour aller se cultiver.

Celle là même qui, ministre de la santé, acheta un stock de vaccin très onéreux contre le H1N1, parce que les laboratoires US avaient réussi à la convaincre que la peste allait débarquer. Le sketch dédié des guignols est équivoque. Je ne résiste pas à la tentation de vous le remettre ci-après.

Cette Roselyne là a donc osé qualifié l’UPR et d’autres partis politiques de « loosers ». Pour une politicarde de la pire espèce, une mange-soupe de première, une incapable, et maintenant une folle, on ne lui en tiendra pas rigueur. Il est vrai qu’à son âge, et vu son physique, à part faire le buzz, il n’y a plus trop moyen d’attirer la clientèle. La vieillesse est un naufrage – Roselyne en est le titanic.

Enfin, le Pr. Raoult fait le point aujourd’hui : 15% des vaccinés se chopent le variant delta chez lui, sans compter les cas asymptomatiques non détectés (les plus dangereux, puisque porteurs sains qui iront répandre la maladie chez les tiers). Sur 45% de français double-piqués à ce jour, ça en fait donc un bon tiers, au minimum, chez qui ça n’a pas marché, et ça rejoint plutôt bien les affirmations israëliennes précitées ! Quant aux 30% restants, qu’ils ne s’imaginent surtout pas immunisés pour la suite : les variants évoluent, et nul ne sait ce qui nous attend demain !

Sinon à 20€ le vaccin, ça fait donc déjà officiellement 200 millions d’€ jetés en pure perte, plus au moins 300 millions dans le scandale du Remdesivir, et j’oublie la facture des masques en papiers, et tous les coûts annexes pour les entreprises : achats d’ordinateurs, frais d’administration, achats d’assainisseurs d’air, etc.

Et toujours pas un nouvel hôpital construit, depuis 1 an et demi, pas de revalorisation des salaires des soignants, ni de primes pour bon nombre d’entre eux. Admirez Sainte Union Européenne et son vaccin miraculeux made in USA, qui nous sauvera tous de la peste sino-communiste, bande d’ingrats !

29 juillet 2021 : un jeune adulte de 22 ans, Maxime Beltra, est donc décédé hier, 22h après avoir été « vacciné ». L’autopsie n’est même pas faite que déjà les journaux eurofascistes ont déjà pris les devants, à l’aide de leurs « spécialistes », jurant que le décédé avait ingéré un produit auquel il était allergique, et que ça ne pouvait évidemment pas venir du « vaccin »… La bienséance minimale, face à la famille éprouvée, eu été d’attendre et de fermer sa grande gueule. Mais non, pas possible : il ne faut surtout pas « refroidir » les cobayes maintenant qu’ils sont bien effrayés et soumis.

Alors on verra bien s’il y a ou pas un lien. De toute façon, vu la liste publique des effets secondaires, toujours largement sous-estimée, et les « décharges » éclairées visant à protéger laboratoires et état, quand bien même une preuve serait apportée demain d’un éventuel lien entre ce décès et l’injection, ça changerait quoi ? La famille ne pourrait se retourner contre personne…

Vous savez bien : le monsieur « responsable, mais pas coupable » du sang contaminé, il est aujourd’hui président du Conseil Consitutionnel ! Ce type, qui devrait avoir été éjecté de la politique, se la coule douce en toute discrétion, depuis des années sur notre dos, avec de juteux salaires et avantages !

Il faut arrêter de rêver : les mafias LREM/LR/PS/RN/etc ne sont pas sorties d’un chapeau. Elle sont le résultat logique de gens qui avaient déjà noyauté et pourri le système politique français de l’intérieur, et depuis longtemps !

Qu’il est amusant de voir des sénateurs se plaindre de la créature qu’ils ont créé et supporté, se plaignant maintenant qu’on leur met « un pistolet sous la tempe » ! Mais la plus belle phrase des crevards : « Si l’on ne votait pas favorablement ce texte, le gouvernement nous aurait accusés de tuer les Français ». Donc dans la tête de ces mecs, il s’agit de ne surtout pas se mouiller, de ne surtout pas dire « non », de ne surtout pas prendre la moindre petite la responsabilité ou risque pour sa carrière, même quand ils ont un facho de 1ère classe en face, qui pisse sur le parlement comme il pisse sur les français !

La question de savoir si on tue les français par privation de liberté, destruction des conditions de travail, mise à la porte parce que pas de pass nasitaire, suicides par merdias interposés tenant tous les mêmes discours anxiogènes et mensongers, etc – tout cela, nos braves sénateurs n’en ont cure : ils bossent pour le gouvernement, pas pour les français ! Un peu de sérieux, enfin !

28 juillet 2021 : quand l’institut Pasteur se fait pleinement complice de l’oligarchie, ça donne des articles de nausée qui conditionnent la liberté des individus à l’injection. Encore une fois : l’augmentation du nombre de cas de variant delta affiche paradoxalement un taux de létalité de 0,12%, soit celui d’une grippe, qui n’a déjà plus rien à voir avec la souche de l’an passé, laquelle affichait plus de 2% de létalité !

Si ça continuait de grimper,il y aurait certes une petite hausse des hospitalisations, parce que forcément proportionnelle au nombre de cas. Mais là, on est dans un facteur 16 environ, ce qui veut dire qu’il faudrait 16x plus de contaminés pour arriver à saturer les hôpitaux et retrouver la situation de l’an passé ! Pire encore : en moyenne lissée sur 2-3 jours, on a jamais dépassé les 60000 cas/jour. Là, on a juste atteint un pic de 25624 le 24, et étrangement, on est retombé à 15242 le 25 et 5307 le 26… Si la tendance se confirme dans les prochains jours, ça posera des questions.

En tout cas, la stratégie au R.U. de laisser les gens se contaminer se défend, l’immunité naturelle étant de toute façon plus efficace, et surtout plus longue, que celle d’un produit de labo américain en phase de test.

Et l’éxécutif de continuer la ségrégation avec des cas contacts « vaccinés » désormais libérés de leur quarantaine, ce qui est un non sens absolu. On l’a dit, on le répète : vous pouvez être « vacciné », porteur sain, et aller contaminer qui vous voulez ! Qui plus est, et c’est ce qu’on a observé dans les services hospitaliers : le nombre de cas de vaccinés qui tombent quand même malades indique bien que le produit ne marche pas comme il devrait…

Mais imaginons 2s être pro-vaccin. Admettons que ce machin protége – disons à 40% (cas très optimiste pris volontairement). Avec 0,12% de mortalité, dont 80% de personnes âgées, est-ce que la prise de risque, et tous les effets secondaires soigneusement minimisés par la propagande, valent-ils encore le coup ? Pour la population à risque, ça pourrait encore se discuter : on distribue bien des vaccins contre la grippe, avec des résultats pas toujours au rendez-vous non plus. Pour le reste de la population, c’est clairement non. Même dans le cas optimiste, les chiffres démontrent que ça ne vaut pas tout ce bordel, et toutes ces lois débiles que le 4ème Reich bruxellois nous impose pour mieux nous contrôler.

À propos de l’euroreich justement, le petit écolier vient donc de porter plainte contre un publicitaire varois qui l’a grimé en Adolph. Du jamais vu à ma connaissance pour un chef d’état français en exercice, qui démontre une fois encore que narcisse ne supporte décidément pas la vérité. On se souviendra du « Macronvirus, à quand la fin ? », bien plus gentil – et pourtant déjà si dérangeant… Je regrette vraiment de ne pouvoir reproduire cette magnifique œuvre d’art de Michel Ange Flori, qui fera sans nul doute postérité. Mais l’AFP et ses chiens de garde suisses pictrights se feraient un plaisir de venir me demander des sous pour la reproduction illicite de la photo, risque que je prendrais donc pas !

la journée n’est pas finie, voilà maintenant qu’on renverra les élèves non vaccinés chez eux pour des cours à distance en cas de COVID dans la classe ! Ça veut dire quoi ? Qu’on va filmer les cours et les retransmettre en temps réel ? Même avec la fibre, le débit montant est limité – bonne chance si vous avez de nombreux flux à transmettre – sans compter les moyens techniques à mettre en œuvre dans les salles. Ou alors que les profs devront faire 2x cours, une fois pour les présents, une autre pour les absents ? Irréaliste, tout simplement.

En tout cas, on sent bien la stratégie de la drague profonde de type « vient te faire injecter, ou tu vas en chier ».

Et pendant qu’Enfoiré 1er voyage dans les îles de Polynésie en prenant du bon temps, même ses enfoirés de collègue eurofascistes LREM découvrent un amendement qui permettra de licencier les CDD pour absence de pass ! Dis autrement : même entre ordures respectives, ils arrivent encore à se faire des coups foireux – c’est hallucinant !

27 juillet 2021 : rappel de la situation – le pass nazitaire vient donc d’être voté par une assemblée de traîtres, tout est fait pour continuer de désinformer les français et pire encore : les merdias européistes ont désormais pour consigne de monter les français les uns contre les autres, en stigmatisant ces maudits « antivax » qui ne pensent qu’à tuer leur prochain.

On oblige désormais les soignants, pompiers et autres à se faire piquer. Quant aux salariés qui ne voudraient pas suivre la marche forcée du Führer – pardon : du progrès – on leur sucre leur salaire, où on en profite pour les licencier sans indemnités ! On ne parle même pas de ceux qui démisionnent devant ce passage en force, et qui ne toucheront donc pas leurs droits ASSEDIC complets.

Mais bien entendu : le pass n’est pas obligatoire, voyons. Vous n’avez juste plus le droit de poser votre séant pour aller manger un morceau ou boire un café, même en terrasse, plus le droit d’aller au ciné, et si jamais vous avez besoin d’un test temporaire qui détecte tout, et surtout n’importe quoi, ce sera désormais de votre poche, puisque vous osez résister à tous ces labos américains, condamnés chez eux, mais qui vous veulent du bien !

Et tout ce délire, pour environ 170000 contaminations/jour avec un taux quotidien de décès entre 20 et 25 ces trois dernières semaines – sachant que les 4/5 de ces morts étaient des personnes en fin de vie !

Comment convaincre désormais les parents réticents qu’on va piquer leurs enfants, après avoir « allégé » la loi, permettant de n’avoir plus que le consentement d’un seul parent – et merde pour le résistant à qui on retire donc l’autorité parentale ! Quant au « consentement éclairé » d’un gamin… Est-ce la peine d’en rajouter ?

Allez je vous donne la réponse : le syndrome PIMS bien sûr ! Pas les gâteaux du même nom, mais le syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique apparu avec le COVID.

Là encore, les chiffres sont sans pitié : on comptait 520 cas de PIMS recensés en France au 13 juin 2021, dont un décès, et 2/3 des enfants hospitalisés en soins intensifs, sur… plus de 12 millions d’élèves ! Soit 0,0043 % ! Comparons maintenant avec le délire de l’éxécutif, dont on sait déjà qu’on aura au moins 1 enfant sur 5000 qui posera problème, en cas de vaccination obligatoire. Un simple calcul aboutit à 2400 victimes futures de la thérapie génique en phase de test !

Aurons-t-ils droit à une tombe avec « Mes parent m’ont tué » ou « Mort pour Pfizer » ? On peut tout imaginer. Mais on imagine surtout que les familles atteintes devront se débrouiller seules pour ramasser les morceaux, vu que les labos et l’état s’en lavent déjà les mains !

Nous nageons dans une folie furieuse, menée par le fils de médecin actuellement à l’élysée, et dont la perte de réalité se vérifie toujours plus, au point que même sa cougar semble prendre ses distances. Il est vrai que ne portant pas le masque lors du 14 juillet dernier, elle savait forcément que ça retomberait sur son banquier de mari. Une manière comme une autre de lui faire rappeler qui porte la culotte ?

Le pass nazitaire

25 juillet 2021 : Désormais, les ennemis de la France ont un nom !

Pour ma part, ceux ont voté ce pass ségrégationniste sont désormais des traîtres à la Nation, et devront terminer, au mieux, leur vie dans un cachot – si les français ne rétablissent pas la peine de mort d’ici là…

Devant la gravité des faits, ci-joint la liste des élus concernés que nous n’oublierons jamais :

Groupe LREM (100 ayant voté pour) :

  • Caroline Abadie
  • Ramlati Ali
  • Aude Amadou
  • Patrice Anato
  • Pieyre-Alexandre Anglade
  • Laetitia Avia
  • Didier Baichère
  • Françoise Ballet-Blu
  • Frédéric Barbier
  • Sophie Beaudouin-Hubiere
  • Belkhir Belhaddad
  • Bertrand Bouyx
  • Pascale Boyer
  • Yaël Braun-Pivet
  • Jean-Jacques Bridey
  • Danielle Brulebois
  • Stéphane Buchou
  • Jean-René Cazeneuve
  • Sylvie Charrière
  • Fannette Charvier
  • Philippe Chassaing
  • Dominique Da Silva
  • Yves Daniel
  • Catherine Daufès-Roux
  • Marc Delatte
  • Cécile Delpirou
  • Nicolas Démoulin
  • Frédéric Descrozaille
  • Stéphanie Do
  • Loïc Dombreval
  • Christelle Dubos
  • Coralie Dubost
  • Alexandre Freschi
  • Jean-Luc Fugit
  • Raphaël Gauvain
  • Laurence Gayte
  • Anne Genetet
  • Séverine Gipson
  • Éric Girardin
  • Olga Givernet
  • Guillaume Gouffier-Cha
  • Véronique Hammerer
  • Pierre Henriet
  • Danièle Hérin
  • Monique Iborra
  • Catherine Kamowski
  • Guillaume Kasbarian
  • Fiona Lazaar
  • Gaël Le Bohec
  • Sandrine Le Feur
  • Marie Lebec
  • Jean-Claude Leclabart
  • Christophe Leclercq
  • Martine Leguille-Balloy
  • Marion Lenne
  • Roland Lescure
  • Mounir Mahjoubi
  • Jacques Marilossian
  • Didier Martin
  • Jean François Mbaye
  • Graziella Melchior
  • Ludovic Mendès
  • Monica Michel-Brassart
  • Thierry Michels
  • Patricia Mirallès
  • Jean-Michel Mis
  • Adrien Morenas
  • Florence Morlighem
  • Cendra Motin
  • Cécile Muschotti
  • Valérie Oppelt
  • Catherine Osson
  • Zivka Park
  • Charlotte Parmentier-Lecocq
  • Alain Perea
  • Anne-Laurence Petel
  • Bénédicte Pételle
  • Michèle Peyron
  • Béatrice Piron
  • Jean-Pierre Pont
  • Éric Poulliat
  • Natalia Pouzyreff
  • Pierre-Alain Raphan
  • Isabelle Rauch
  • Rémy Rebeyrotte
  • Hugues Renson
  • Marie-Pierre Rixain
  • Mireille Robert
  • Muriel Roques-Etienne
  • Laurianne Rossi
  • Thomas Rudigoz
  • Nathalie Sarles
  • Marie Silin
  • Denis Sommer
  • Buon Tan
  • Jean Terlier
  • Stéphane Testé
  • Vincent Thiébaut
  • Huguette Tiegna
  • Hélène Zannier

Groupe LR (6 ayant voté pour) :

  • Éric Ciotti
  • Sébastien Huyghe
  • Guillaume Larrivé
  • Véronique Louwagie
  • Bérengère Poletti
  • Robin Reda

MoDem et apparentés (35 ayant voté pour) :

  • Erwan Balanant
  • Géraldine Bannier
  • Jean-Noël Barrot
  • Jean-Louis Bourlanges
  • Vincent Bru
  • David Corceiro
  • Yolaine de Courson
  • Michèle Crouzet
  • Jean-Pierre Cubertafon
  • Marguerite Deprez-Audebert
  • Nadia Essayan
  • Michel Fanget
  • Laurent Garcia
  • Maud Gatel
  • Luc Geismar
  • Brahim Hammouche
  • Bruno Joncour
  • Fabien Lainé
  • Aude Luquet
  • Jean-Paul Mattéi
  • Sophie Mette
  • Patrick Mignola
  • Bruno Millienne
  • Jimmy Pahun
  • Maud Petit
  • Josy Poueyto
  • François Pupponi
  • Richard Ramos
  • Sabine Thillaye
  • Frédérique Tuffnell
  • Nicolas Turquois
  • Michèle de Vaucouleurs
  • Laurence Vichnievsky
  • Philippe Vigier
  • Sylvain Waserman

Agir Ensemble (9 ayant voté pour) :

  • M’jid El Guerrab
  • Agnès Firmin Le Bodo
  • Antoine Herth
  • Aina Kuric
  • Luc Lamirault
  • Patricia Lemoine
  • Alexandra Louis
  • Benoît Potterie
  • Maina Sage

UDI et Indépendants (6 ayant voté pour) :

  • Pascal Brindeau
  • Meyer Habib
  • Jean-Christophe Lagarde
  • Sophie Métadier
  • Valérie Six
  • Michel Zumkeller

Bac à l’eau (en?) réa

7 juillet 2021 : c’est avec fierté que notre Sinistre de l’Education nationale, le sieur Blanquer, est donc venu annoncer ce jour un taux historique de réussite de 95,2% au BAC 2021 – rattrage non inclus !

Autant dire que LREM a bien réussi son coup : démolir un examen officiel qui, quoi qu’on en dise ou qu’on en pense, permettait quand même aux élèves de lycées de se « placer » les uns par rapport aux autres, avant d’aborder d’éventuelles études supérieures.

Il est évident qu’à 95,2% de réussite, la valeur du BAC 2021 a atteint celle d’un rouleau de papier cul, et vous pouvez littéralement vous torcher les fesses avec ! Avec un tel taux, les bons élèves vont logiquement se retrouver handicapés par le nombre, et les mauvais élèves vont aller pourir le supérieur, avec un niveau trop bas pour être rattrapé. Désastre annoncé donc – mais il est vrai que les facs existent pour former des chercheurs, et non pour apprendre un métier… Occuper le bétail en ruinant les familles a au moins un mérite : faire baisser les stats de Pôle Emploi !

À leur décharge, reconnaissons à nos pôvres élèves d’avoir été les victimes innocentes de la COVID maudite, venue foutre encore plus de bordel qu’à l’accoutumée, chaque ministre de l’éducation imposant une nouvelle réforme inutile, épuisant toujours plus les personnels de l’éducation nazionale. Et avec des cours à distance moins attrayants, moins surveillés, et moins suivis, il ne fallait pas s’attendre à une promotion Einstein. Soit.

De là à trafiquer les notes de contrôle continu, avec la bénédiction du Ministère, il y avait peut-être quand même une limite à ne pas dépasser…

Et puis il faut arrêter de croire que vous stigmatisez un élève en le forçant à redoubler : c’est exactement le contraire – s’il n’a pas le niveau, il vaut mieux lui laisser plus de temps, que de le retrouver coincé et découragé plus loin. Mais ça évidemment, Bruxelles n’en veut pas : le redoublement coûte cher (30k€/élève), donc on baisse le niveau et on le laisse passer.

Ajoutez à cette sauce BAC un menu « à la carte », ou vous pouvez faire de la physique et ne plus avoir de maths en Terminale – un peu comme si vous vouliez être médecin, mais sans faire de biologie… Ce BAC est pleinement à l’image des bouffons de l’assemblée nationale, du sénat, de matignon et de l’élysée réunis qui en sont directement responsables : un grand absurde vide de sens, un trou noir de la pensée eurofasciste !

Qui plus est : les maths font peur aux élèves, certes. Mais elles font surtout peur à Bruxelles, pour qui la logique et le raisonnement sont deux choses que le peuple doit vite oublier. Pour nos eurofascistes, un bon citoyen est d’abord un esclave endetté, suivant le troupeau, écoutant BFMWC avec une télé allumée en permanence, et veautant « utile », parce que trop con pour réfléchir par lui-même. Une sorte de chien obéissant, tenu en laisse, que l’on peut museler à souhait, ou réprimer à coup de batons, via la milice armée des euronazis, quand l’objet veut se faire sujet.

On ne parlera pas non plus de l’épreuve finale du « grand oral », bricolée en catiminie, ou vous jouez votre note de l’année en 20mn. Un fiasco de plus, entre les profs qui étaient là mais pas les élèves, les élèves qui étaient là mais pas les profs, des jurys complètement absurdes, mêlant un prof de la matière avec un quidam qui n’y connaît rien, etc.

Et n’oublions « parcours sup » : un autre désastre qui dure depuis bien trop longtemps, où l’on tue le mérite à coup d’algorithme obscure, dont personne n’a le code source, la logique du nombre l’emportant sur la qualité. Le bétail doit être placé partout, et tant pis pour les ruminants déçus : la boucherie de l’UE n’attend pas !

Alors je ne sais pas si M. Blanquer dormira bien ce soir. Mais de la même manière que les bouffons ont été incapables de distribuer la propagande électorale des récentes régionales, ils ont été incapables de préserver un BAC qui faisait la fierté de la France et de ses citoyens.

Honte à ces bouffons grotesques et ridicules, que l’on espère bientôt voir traduits en justice. L’horloge tourne, et viendra l’heure des comptes.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Coucou Suisse

1er juillet 2021 : le gouvernement fédéral suisse donc décidé de se ruiner en F35, le machin à décollage vertical totalement inutile, dont l’échec est aujourd’hui acté aux USA. Il faut dire qu’en la matière, la vidéo de Pierre Sprey, concepteur du F16, quelques années en arrière, annonçait clairement la couleur : « It’s a turkey » (c’est une dinde). Et à la question que le journaliste lui posait à quoi était bon l’avion, la réponse était cinglante et sans ambiguïté : à rien !

Beaucoup d’eau est passée sous les ponts depuis, mais il faut bien le reconnaître : malgré de nombreuses corrections, l’avion américain souffre toujours de défauts ubuesques, et sa mise en œuvre est un gouffre financier sans fond. Rien à voir avec un Rafale qui évolue petit à petit, intègre intelligemment de nouveaux systèmes d’armes et de communication, et qui peut s’enorgueillir d’être sans aucun doute l’un des meilleurs avions de combat au monde.

Non vraiment : il faut reconnaître à Dassault d’avoir assuré sur cet avion, et d’avoir prouvé que la France avait encore de brillants ingénieurs compétents et passionnés. Tous les pays ne peuvent pas en dire autant.

Bref, côté français, on ne comprend pas le choix suisse, et il y a fort à parier que de très nombreux suisses s’étonneront eux aussi de ce choix orienté politiquement, qui sent la corruption à plein nez, juste après la visite de l’état qui la met profond, via son revendeur sénile M. Robinette !

Cela étant, contrairement à nous, le peuple suisse a heureusement une arme législative plutôt efficace quand ses politiques le trahissent. Un référendum populaire se profile donc déjà à l’horizon, et gageons que cette affaire fera à terme de gros dégâts dans le paysage politique suisse.

Rien ne permet donc encore d’affirmer définitivement qu’on verra bientôt les dindes US se ballader dans le ciel romanche. Mais si demain cela devait réellement se concrétiser, il va leur falloir en écouler de la tablette, et faire bosser les vaches en heures sup, pour rembourser un si mauvais avion, et encore plus pour le maintenir en vol !

Contribuable suisse : prépare bien ta réserve de vaseline – tu vas en avoir besoin !

Plus sérieusement, l’affaire démontre une fois encore le forcing des américains à imposer au reste du monde leur folie furieuse, avec une guerre froide qui continue, et une course aux armements qui reprend de plus belle. Arrêtons la plaisanterie : les USA ne protègent personne, et ne pensent toujours qu’à leur intérêt propre.

Et ce ne serait rien si ces gens ne devienaient toujours plus hargneux et va-t’en-guerre, avec un allié britannique qui n’a pas résisté dernièrement à aller provoquer la marine russe en Crimée ! Décidément, les cons cherchent vraiment de plus en plus des poux à l’ours russe, qui n’est certes pas un ange, mais qui n’est pas le diable non plus ! On rappelle que l’annexion de la Crimée, qui a toujours été pro-russe, est le fruit des manigances de la CIA, venue pourrir l’Ukraine, envoyant un fuck mémorable aux européens que nous n’oublierons pas de si tôt.

En outre, il est inadminissible que l’OTAN stocke des armes nucléaires en Belgique et en Allemagne proche, sous notre nez. Et ce d’autant plus que la France limitrophe est la seule hors UK à posséder l’arme nucléaire, donc qu’elle a les capacités de se défendre en cas d’agression !

Qu’ils prennent donc leurs bombres et leurs autres merdes, et qu’ils aillent les stocker ailleurs pour commencer ! Que dirait le peuple américain si on lui imposait la même politique ? Il faut arrêter : 39-45 c’est fini ! L’OTAN aurait du avoir disparu depuis la fin du mur de Berlin – que fait-elle encore debout ? Tout le monde voit qu’elle est devenue un outil impérialiste pour aller conquérir et foutre le bordel partout sur la planète !

L’OTAN est en train de devenir le poison même qu’elle était sensée combattre !

L’UPR a raison : il faut quitter l’OTAN parce les tarés yankee vont trop loin depuis trop longtemps. La France aurait du tout de suite prendre le large après le scandale des armes de destruction massives irakiennes, et son crétin étoilé qui agitait sa fiole de merde devant les caméras du monde entier à l’ONU. Ils ont trahi tous leurs alliés : qu’ils aillent se faire foutre !

De toute façon la Chine va bientôt les remettre à leur place. Tout le monde le sait : l’horloge tourne. Et ce n’est sûrement pas une bonne idée de se mettre la Russie ou la Chine à dos, pour défendre des intérêts américains qui ne sont pas les notres. Le monde réel ne se réduit pas aux hamburgers/frites/ketchup et autres productions hollywoodiennes – il est bien plus vaste et bien plus intéressant !

Sur ce, vive le Frexit et vive la France Libre !

Y’a pas l’feu au lac

27 juin 2021 : saluons nos charlots européistes qui, après avoir démoli et privatisé un service public nommé La Poste, lequel fonctionnait très bien quelques dizaines d’années en arrière, et après avoir choisi une société privée pour poster la propagande électorale, avec des « couacs » qui ont vu certaines boîtes aux lettres ignorées, ont eut la formidable idée, pour ce second tour départementales/régionales, de faire appel… aux pompiers !

Non, non : vous ne rêvez pas. Pour tenir les délais, on a bien fait appel, en Savoie et dans le Haut-Rhin, aux soldats du feu ! L’histoire ne précisera pas les pots de vins, les promesses, ou les rémunérations versées (comme à Marseille qui paie 350€ l’assesseur journalier). À ce prix là, je connais nombre de chômeurs, et même de salariés, prêts à venir donner un petit coup de main deux dimanches…

Ah pardon : si vous êtes chômeurs, ce n’est même plus intéressant de cumuler les petits boulots, qui épuisent plus vite vos droits ! C’est vrai que bosser, même par intermittence, pour mieux se faire baiser, c’est vachement incitatif.

De toute façon, les places ne sont pas libres que cela – arrêtons la plaisanterie : regardez qui tient les bureaux de vote, et vous vous apercevrez vite que ceux qui les tiennent sont pour leur grande majorité des personnes intéressées, et non des citoyens tirés au sort… Et toujours les mêmes dans les petits communes, depuis des années !

Quoi qu’il en soit, soyons certains qu’on ne verra pas un reportage allant demander aux pompiers participants quelle mouche les à piquer, alors que tout le monde est bien d’accord : ce n’est pas leur boulot… S’engager à secourir le citoyen, ce n’est pas s’engager à lécher le cul de politiques véreux, pour ne pas dire de traîtres à la Nation !

Qui plus est : l’immense majorité des pompiers de France sont des volontaires, à l’exception des professionnels qui eux sont rémunérés, et que l’on trouve davantage dans les grandes agglomérations qui peuvent se les payer… Et là côté bénévoles, on ne comprend vraiment pas pour quelle raison un quidam devrait soudainement sauver la face de LREM et de ses enfoirés notoires, même locaux.

Bref, ce procédé démontre une fois encore l’amateurisme complet de l’élysée et matignon. C’est une honte de plus, avec la gestion de la pandémie toujours aussi désastreuse et influencée. Une preuve supplémentaire que nous avons bien à faire à des branleurs professionnels, des jean-foutres et des abrutis, payés à prix d’or, ne sachant même plus organiser une simple élection dans notre pays ! Dehors les incapables !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Picsouville

16 juin 2021 : saluons l’excellent reportage du Fil d’Actu sur les ZFE, visant à chasser toujours plus rapidement les « sans dents » des centres urbains. On connaissait déjà la méthode de gonfler le prix du m2, pour empêcher le gueux de rester sur place. Désormais, on lui interdit en plus de circuler en véhicule thermique, sur 4 ou 2 deux roues, en étendant toujours plus les zones.

Petite cerise sur le gâteau : les motards parisiens apprécieront en outre d’apprendre que le stationnement deviendra payant en 2022.

On connaissait déjà la valse des crit’airs, ces étiquettes payantes (qui n’est pas un impôt indirect, bien entendu), à demander puis à coller sur le véhicule, pour afficher sa nocivité aux forces de l’ordre, et vous verbaliser si vous avez le malheur d’avoir accéder à une zone interdite.

Inutile de préciser que si vous habitez en province, que vous circulez rarement en grande agglomération, et que vous ne connaissez donc pas les dites zones, préparez le carnet de chèque et le lubrifiant – ça va faire mal.

Maitenantn sur le fond, soyons honnêtes : la pollution tue, autant les oreilles que le nez et les poumons. Et le jour où les motos seront électriques et arrêteront de hurler en ville, avec des jeunes cons qui adorent faire un maximum de bruit, en plus de risquer leur peau, aucun citoyen responsable ne s’en plaindra ! Idem côté voitures qui étouffent la ville : ceux qui fustigent le « smog » chinois oublient que toutes les grandes agglos connaissent le phénomène depuis longtemps !

Le pétrole touche à sa fin. Il va bien falloir passer progressivement à l’électrique. Sauf que pour le moment, les gens « normaux » n’ont pas 100k€ à dépenser chez Elon, ou 15k€ pour une moto électrique en milieu de gamme, ou 5k€ pour un vélo électrique que personne ne veut protéger efficacement – et c’est bien la raison réelle qui fait que des gens qui aimeraient prendre leur vélo ne le font plus.

Peut-être que dans 20 ans, tous ces prix auront fondu, et que l’électrique sera abordable. Mais pour le moment, si vous n’êtes pas cadre avec un bon salaire, vous restez sur du thermique, parce que vous n’avez pas le choix.

À la racine du mal, on retrouve comme toujours l’UE et ses petits fonctionnaires véreux, qui vivent dans leur tour d’ivoire sans aucune connaissance du monde extérieur, « diktant » à la France leurs GOPÉ annuelles nauséabondes, et tapant maintenant sur les doigts parce que les esclaves n’ont pas encore réalisé le souhait de leurs maîtres…

Sauf qu’à légiférer trop vite, on finit par faire des lois ubuesques et irréalistes, comme c’est présentement le cas, prouvant que l’UE est comme à son habitude à côté de la plaque, incapable de faire autre chose que de dicter des principes bien pensants mais irréalisables, incapables d’organiser une vision d’ensemble cohérente – ce qu’on appelle communément une politique de la ville. Et c’est normal : l’UE est une machine à normes, et il n’y a aucune intelligence dans une machine.

On ne va pas se mentir : si vous voulez que les gens reprennent leur vélo, ou en achètent des électriques, il va d’abord falloir construire beaucoup de nouvelles prisons pour y placer tous les fils de putes qui volent des bécanes. Ensuite il va falloir intégrer dans le mobilier urbain des lieux surveillés, où celui qui dépose son vélo SAIT qu’il le retrouvera entier. Enfin, il va falloir clairement arrêter de faire des semblants de pistes cyclables, où des petits connards d’automobilistes stationnent régulièrement et sans aucune vergogne. Et comme les amendes ne découragent pas ces comportements d’incivilité, avec des gens qui peuvent se payer ces amendes et n’en ont donc rien à foutre, il va bien falloir arrêter la gentillesse, et confisquer définitivement les véhicules concernés, pour les revendre aux domaines !

Concernant les deux roues, le passage au scooter/vélo électrique fera beaucoup de bien à tout le monde. Quant aux motards qui auront besoin d’aller plus vite ou plus loin qu’un vélo électrique, il va bien falloir mettre la main à la poche.

Enfin côté parc auto, soyons réalistes : l’UE peut toujours rêver dans son petit monde bourgeois et hautain : le passage à l’électrique prendra du temps. Maintenant s’ils veulent la guerre, tant mieux : quand les gens en auront marre de se laisser traîner dans la boue par ces gens en costard, ils finiront logiquement par se révolter, et là…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !