It’s a turkey !

20 novembre 2020 : je tombe ce matin sur un début d’article belge, portant sur l’acquisition de ce que Pierre Sprey, concepteur du F-15 américain, nommait ouvertement « une dinde ». Je veux parler du F-35, cet avion de chasse que plusieurs de nos voisins européens ont acquis sous l’égide de l’OTAN.

Il est assez stupéfiant de voir que malgré la censure américaine sur le sujet, ce parlementaire belge résume en quelques phrases bien placées, mais aussi et surtout réalistes, tout le mal qu’il pense de cet avion « tellement peu fiable que l’armée américaine a réduit ses achats »…

On passera sur le fait que les américains nous interdisent de construire une défense européenne pour nous garder en laisse, et que les allemands préfèrent coucher avec Washington, comme on l’a encore vu récemment avec Merkel, refusant l’idée même d’une défense européenne.

Cette affaire démontre une fois encore que les crétins qui disent que notre pays serait trop petit pour résister au mondialisme, oublient que le choix français du Rafale nous aura éviter d’acheter de la merde « made in USA ».

Nous avons les ingénieurs, nous avons le savoir, nous avons le talent. Si la trahison politique des vieux partis n’avaient pas mené ce pays à brader son industrie aux pays émergents, via cette putain d’UE et son libre-échangisme débile, favorisant les délocalisations, les travailleurs détachés, et l’immigration – n’ayons pas peur de le dire – il y a de fortes chances que ce pays se porterait bien mieux.

En résumant laconiquement que « les Etats-Unis nous ont vendu une dinde pour financer leur aigle« , comprenez une avion de 6ème génération dont le prototype a déjà volé, les USA démontrent bien qu’ils prennent ouvertement les européens, mais aussi les turcs et bien d’autres encore pour des cons !

Et si Biden devait réellement l’emporter, dans quels nouveaux conflits illégaux et assassins ses marionnettistes de l’état profond nous mèneront-ils ? « Les états n’ont pas d’amis : ils n’ont que des intérêts » comme disait de Gaulle. Et les intérêts des européens ne sont pas ceux des américains – point barre.

Il faut sortir de l’OTAN, cette structure d’un autre âge, totalement dépassée et de toute façon déjà condamnée par la montée en puissance de la Chine, et arrêter de prendre les américains pour des gendarmes du monde qu’ils ne sont plus.

Mais aussi et surtout : arrêter de réécrire l’histoire en essayant de faire passer de Gaulle pour un européiste, alors qu’il combattait au contraire Monnet, Schumann et leurs patrons de la CIA. On nous a présenté à l’école les américains comme des libérateurs, en oubliant de préciser qu’ils pratiquaient encore à l’époque la ségrégation raciale dans leur armée, et surtout en oubliant le fameux AMGOT, qui n’était qu’une annexion de la France en bonne et due forme. MERCI encore à de Gaulle de nous avoir évité ça !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.