Information = piège à cons !

27 juin 2020 : On le sait : le pouvoir législatif est dans les mains de Bruxelles depuis Maastricht en 1992. Il ne reste donc aux charlots français de Matignon et de l’Élysée que de simples prérogatives secondaires dont ils usent et abusent pour faire aux français qu’ils dirigent quelque chose – et accessoirement tenter de justifier leur mirobolants salaires et avantages honteux !

Côté femme, la stratégie retenue est ainsi de pondre sans cesse de nouvelles lois sociales débiles : interdiction de la fessée, écriture inclusive, loi avia, et autres conneries.

Côté homme, on vise plutôt la bagnolle en faisant varier les vitesses de 90 à 80, puis en rétropédalant. Actuellement, c’est le passage de 130 à 110 sur autoroute qui est censé occuper les cerveaux masculins !

Bref, tout est fait pour ne surtout parler des procès aux culs de ces incapables qui ont 2/3 des morts français de la COVID sur la conscience – et ce n’est pas fini.

La tentative des chiens de la République de tenter de cuisiner l’épidémiologiste Raoult cette semaine n’aura pas mieux fonctionné.

S’imaginer que ce dernier allait s’écraser devant la coucherie des laboratoires avec le pouvoir, était mal connaître l’individu, lequel en a profité pour remettre quelques bonnes gifles dans la gueule des « blaireaux », ce qui a bien fait rire les français !

Un article de France Soir est en outre venu rejoindre ses arguments sur les relations décidément trop « intimes » avec les laboratoires, en détaillant les revenus de 13 médecins provenant du laboratoire Gilead. C’est tellement rare de voir un article factuel à charge qu’on en est presque surpris ! (agréablement, ça va de soi)

Précisons aussi que le second tour des municipales ce week-end s’annonce déjà comme un fiasco pour LREMPS. Et ce malgré la campagne d’abrutissement généralisée ces dernières semaines, car la presse mainstream est formelle : les autres partis n’existent pas ! (dont le nôtre – depuis 13 ans !).

Bref, c’est vraiment devenu un art permanent que d’occuper les esprits des français, crétinisés par leurs télés, leurs radios, et leurs torche-culs, en leur pondant sur-mesure une information d’abrutissement généralisée.

Tout l’art des banquiers de Rothschild : enculer tous les types de clients en leur faisant entendre ce qu’ils veulent entendre. Une fois signé, c’est trop tard !

Ça a marché en 2017, certes. Pas sûr que ça fonctionnera encore en 2022.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.