Assange d’Arc

20 avril 2022 : c’est donc entériné : le R.U. vient d’autoriser l’extradition d’Assange, signant son arrêt de mort, en plein milieu d’un conflit ukrainien et d’une élection française fort opportunistes pour cacher cette haute-trahison de la liberté de la presse.

J’ai honte pour la planète. J’ai honte pour la race humaine. J’ai encore plus honte de tous ces journalistes qui fermeront gentiment leur gueule, étant désormais prévenus que plus rien n’arrêtera les fous furieux de l’état profond et leur cadavre actuel sur deux pattes.

Le doute est de moins en moins permis : nous allons vers une guerre menée à distance par les USA contre les russes. Elle sera terrible pour toute l’Europe et ces connards de Bruxelles et de Francfort qui paieront de leur vie le désastre qui s’annonce. Et tout ça, pour nourrir la machine à billets américaine, devenue complètement folle depuis Bretton Woods, et désormais suivie par l’autre machine BCE, dont la fausse monnaie € n’est pas plus tenable que le $…

Un système où seuls 1% de riches pètent dans la soie n’est pas tenable humainement. Surtout que ces gens qui accumulent millions et milliards ne savent eux-mêmes plus quoi faire de ce fric. Une fois que vous avez vos yacht, piscines, maisons secondaires, golfs entre copains, etc – vous ne vivez plus dans le monde réel : celui des travailleurs – le vrai monde qui créé la richesse.

Échec annoncé donc du « capitalisme sauvage », avec nos débiles qui nous juraient mordicus qu’il s’auto-gérerait « naturellement », et bénéficierait à tous.

Pauvres connards ! L’homme n’est ni généreux, ni raisonnable au naturel ! Il n’y a que la contrainte et les lois qui l’empêchent de tuer et voler son prochain. Tant qu’il a à bouffer et un lieu ou se reposer, il joue peut-être les moutons dociles et serviles. Mais attendez-vous à de sérieux attentats parfaitement organisés, de la part de ceux qui n’ont plus rien à perdre, et que vous avez violenter, massacrer, gazé, mutilé dans nos rues !

Vous pleurerez vos morts.

Toute l’Europe pleurera ses morts, y compris ce R.U. qui avait pourtant eu l’intelligence de quitter l’UE, et d’envoyer un bras d’honneur aux tarés de Bruxelles et Francfort.

Ce n’est pas juste Assange que vous assassinez. C’est toute l’Europe que vous condamnez au trépas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.