La non élection de 2022

6 mai 2022 : la race euronazie exulte : son bankster de Rothschild qui nous a foutu 600 milliards d’€ de dette en plus en 5 ans seulement va donc se faire réintroniser (parce que ce con se prend réellement pour un Roi), après une élection parfaitement truquée et privatisée par les parrainages.

Rien n’est trop beau, rien n’est trop grand pour l’événement.

Ainsi le contribuable français sera heureux d’apprendre que l’euronazi de service a invité pas moins de 450 invités (!) dont on peut être certain qu’ils ne mangeront pas que des cacahuètes et qu’ils ne boiront pas que du jus de fruit ! Sortez les homards, faites pétez le champagne, distribuez la schnouff – que la grande partouze mondialiste commence !

Inutile de dire que côté sans dents qui se sont fait taper, gazer, éborgner chaque samedi par une horde de flics (à tel point qu’on ne sait plus vraiment si c’est des GJ ou des CRS qui manifestent), nul doute que beaucoup de français, qui n’en peuvent plus de ce sale type, rêvent secrètement d’un missile qui viendrait – par hasard – se perdre dans les jardins de l’élysée, et nettoierait toute cette merde immonde et illégitime d’un seul coup !

Ils peuvent toujours rêver : la science fiction et la réalité sont bien deux choses distinctes. Et le fait est que grâce aux lepenistes et mélenchonistes qui vivent sur la bête UE depuis des années, et ont, une fois encore, parfaitement rempli leur contrat, on est repartit pour un second tour de destruction massive de la France ! Bravo à eux !

Je n’ose même pas me projeter à 5 ans. Le trucage des parrainages ayant mis fin à toute élection démocratique, il y aura du sang, et là est tout le problème : ce sang là sera légitime, malgré toute la propagande du système à s’imaginer avoir réussi à tromper les français…

24 avril 2022 : une fois encore, l’extrême-droite macroniste et mondialiste aura gagné, grâce à complicité des mélenchonistes et autres gilets jaunes, braves petits moutons sympathiques mais sans cervelle, qui auront suivi leur vieux con de mentor ou se seront courageusement abstenus.

Même lasalle aura joué le brave petit mondialiste venant se vanter de son abstention devant la bête immonde, mais laquelle ? On sait très bien que macron est fou à lier, qu’il n’y a plus aucun contre-pouvoir, que la France est littéralement en roue libre face à la corruption euronazie galopante, et le Droit d’être aux abonnés absents, avec un garde des sceaux toujours mis en examen, s’accrochant à son siège comme une sangsue !

C’est donc repartit pour 5 ans de destruction de la France, avec une guerre mondiale en ligne de mire. Mais soyons clairs : si les armes doivent parler, elles se retourneront contre l’élysée, matignon, l’assemblée nationale et bien entendu le conseil constitutionnel qui ont ouvertement trahi la France, et depuis bien trop longtemps !

19 avril 2022 : dans la famille des grands malades, je prends le père ce jour, qui défend son fiston de traître. Plus la peine donc de chercher d’où la vient la psychose galopante du fils de Rothschild : on est désormais certain qu’elle est génétique ! Une chance folle que ce type n’ait pas eu de gosses avec sa cougar, en espérant qu’il n’est pas allé le? tromper en douce !

17 avril 2022 : une semaine avec le second tour, et comme on pouvait le prévoir, les chiens de tous bords ont donc été lâchés pour rediaboliser le RN et lui coller un max d’étiquettes négatives sur le dos, en promettant la fin du monde si la blondasse est élue. Il y a tellement d’articles sur la toile en ce sens dans ce second tour que je préfère exceptionnellement ne pas mettre de liens : il y a trop – tout simplement !

Sauf que… Ce n’est pas le RN qui nous a confiné pendant des mois, en nous prenant pour des cons d’abord avec un masque inutile et dangereux rendu obligatoire, ensuite avec une attestation auto-signée pour s’autoriser soit même à sortir dehors, enfin avec un pass nazitaire anticonsitutionnel de fait !

Ce n’est pas non plus le RN qui a massacré les gilets jaunes ou les personnels de santé dans la rue avec son préfet lallemend, le sourire aux lèvres en disant qu’il n’était pas « du même bord » que les manifestants.

Ce n’est toujours pas le RN qui a craché sa haine des français à longueur de temps, en se mettant à dos tous nos partenaires européens, et en se prosternant devant les allemands et les américains, après leur avoir cédé Alstom !

J’arrête là : le passif d’extrême-droite de LREM dépasse très largement celui d’un RN qui, on l’espère, sera un peu plus « national » et « souverain », même si je ne me fais aucune illusion en la matière : la blondasse a vu son parti en faillite, et a déjà baissé sa jupe devant les oligarques mondialistes ! Cela étant, quitte à choisir la prochaine pute de marionnette eurofasciste payée avec nos impôts, on ne risque pas grand chose de plus avec le RN.

Quand vous voyez une manifestation du samedi à Paris, les bruits de bottes et les armes léthales sont déjà là. Il y a juste les uniformes qui ont changé. Mais dans les faits, ces mêmes gens qui « obéissent aux ordres » ne servent plus la République. Ils servent une UE fasciste et des traîtres à la Nation. L’étape suivant, c’est la légalisation de la surveillance généralisée qui a déjà bien commencée dans nos rues avec des caméras et maintenant des micros. C’est la mise en place de camps de redressement – pardon : de citoyenneté – qui verront bientôt le jour. Ce sera enfin les assassinats ciblés, pour se débarrasser de gens trop gênants, trop loquaces, ou trop avertis.

Rappelez-vous la paillote « Chez Francis » en Corse et le fiasco des gendarmes de l’époque qui ont merdé l’opération. S’ils ont été capables à ce point de bafouer la loi à l’époque, on imagine à peine ce qu’ils sont capables de faire aujourd’hui pour couvrir leurs délits et leurs psychoses collectives.

12 avril 2022 : décidément, au lieu de laisser crever le PS, LR et les verts, voilà que l’ex candidat Lassalle qui va toucher son petit pactole, annonce qu’il va en distribuer une partie pour soutenir ses copains qui ne savent par gérer leurs propres deniers, mais qui ont tous le culot de prétendre qu’ils sauront gérer les finances du pays une fois aux affaires !

Une fois encore, nos impôts vont donc être détournés pour sauver ces partis traîtres à la Nation, qui dépensent notre fric sans compter, dans des frais de campagne indécents, pour ensuite venir pleurer quand ils n’ont pas eu leur 5% de voix, et qu’ils ne sont donc pas remboursés de leurs frais !

Personnellement, ils peuvent tous crever la bouche ouverte. Et M. Lassalle « d’oublier » évidemment notre parti du Frexit, sa pluralité se limitant à ses 11 copains eurofascistes, lequels ont tous avalisé le trucage en règle de l’élection à coup de parrainages, EN FERMANT LEUR GUEULE sur le sujet, pendant toute la campagne – M. Lassalle compris !

Le berger : un mouton de l’UE comme les autres !

10 avril 2022 : comme on pouvait s’y attendre, le 2nd tour se jouera entre le gigolo de Rothschild (maudits soient les 28,5% de débiles qui ont vendu leur patrie à l’ennemi et leur âme au diable) et la blonde du RN, dont la stupidité s’est déjà pleinement révélée en 2017. Sauf que…

Même si cela va contre mes valeurs les plus fondamentales, dimanche prochain je voterai la blonde, parce qu’il est hors de question de laisser ces trous du cul de LREM nous remettre leur tournante 5 ans de plus. Et je suis convaincu que nombre de français feront le même choix, par pur dépit et ras-le-bol généralisé.

Cet ersatz d’élection minable n’étant de toute façon qu’un simulacre grotesque entre eurofascistes de service, avec un trucage évident des parrainages pour évincer l’UPR – le Frexit étant le seul danger réel pour tous ces euronazis.

Soyons réalistes : l’UE a gagné et les français ont (encore) perdu. Il s’agit juste maintenant de définir la marionnette de service sans pouvoir, qui léchera la moumoute de von der leyen et de ses copains à la prochaine orgie à Bruxelles, Francfort et Washington – capotes optionnelles – les masques, c’est pour les pauvres…

Petite surprise quand même : de nombreux français ont choisi un lassalle qui s’en sort à 3,2%, et qui renvoie derrière lui les roussel, dupont-aignan, hidalgo, poutou et arhaud réunis. C’est plutôt une performance quand on sait que comme notre président en 2017, il était bon dernier, sinon avant-dernier, en temps de parole et de médiatisation… Certains commencent donc à comprendre que voter blanc n’est pas la solution : quitte à choisir un tocard eurofasciste, autant prendre le moins pire.

Sinon la bonne nouvelle est que la Z-créature d’un jour, dont on nous a rabâché les oreilles pendant des mois, a logiquement dégagé, ayant servi sa cause de créer toujours plus de haine gratuite, en montant les français les uns contre les autres. Tout en oubliant de préciser que c’est Bruxelles qui fixe sa politique d’immigration à la France, et que sans Frexit préalable, le contrôle migratoire reste un vœu pieux… On imagine sans peien qu’il se voit déjà ministre si la blonde l’emporte. Car si tel n’est pas le cas, il risque de payer très cher cette campagne, une fois que son généreux mentor l’aura largué

L’autre idiote utile est bien entendue la bourge parisienne sans cervelle, dont le score de 4,7% est à mon avis principalement lié à des féministes simple d’esprit – pour rester poli. Tout le monde l’aura constaté dans cette campagne : c’est une cruche. Disons les mots tels que.

On se souviendra également du fabuleux fake-écolo jadot, ridiculisé à vie par des gosses de primaire dans une émission TV, où il n’a même pas été capable de citer le nom des 27 capitales européennes, alors qu’il est député européen ! Lui non plus ne méritait pas non plus ses 4,5%.

Quant au merluchon, le tsipras français, il aura une fois encore (7ème fois…) raté la marche, ce qui n’est pas pour me déplaire. Ce type est le parfait modèle du politicard inapte à tout, menteur et affabulateur permanent, détenant un record de mauvais bouton pressé au parlement européen, dans des votes évidemment clés. Je n’irais pas pleurer sur ce que je nomme littéralement une crevure de première. Ce type hargneux qui se prend pour la république à lui tout seul, ne méritait pas ses 21,1%. Preuve que les socialos n’ont toujours pas fait leur greffe de cerveau !

Maintenant comme on pouvait s’y attendre, ce crétin a déjà appelé à voter macron au second tour, en bon toutou eurofasciste remuant la queue. Ben oui : depuis le temps qu’il veut son poste de ministre, il faut se dépêcher maintenant : papy merluche a 70 balais, avec une espérance de vie de 79,7… Il fait peut-être beau jeune et beau sur l’affiche pour draguer la mamie de service. Mais le botox et le maquillage, ça ne raidit pas plus par les vieux membres usés entre les deux jambes.

On se rappelle de son mémorable léchage de cul à Marseille en 2017, où il insultait omicron dans un meeting, et le soir même, par « hasard », il le croisait dans la ville et lui suçait la bite ouvertement, devant les caméras ! La scène est à vomir, encore 5 ans après !

Quoi qu’il en soit, il est impératif maintenant, pour la paix dans ce pays, que le petit écolier dégage coûte-que-coûte, et quel qu’en soit le prix.

3 avril 2022 : vidéos de contre-compagne de l’UPR à part, la farce n’aura pas pris. Nous sommes à une semaine du 1er tour, et perso, je n’irais pas voter, même pour le moins pire du lot avec son accent béarnais. M. Lasalle ne veut pas sortir de l’UE, l’€ et l’OTAN, et même s’il paraît plutôt sympathique, le fait est qu’il n’a pas la carrure pour diriger un pays. Les autres non plus, certes. Mais quel que soit le prochain eurofasciste, il obéira en bon toutou, y compris le serpent à sornettes qui se prend pour la République à lui tout seul ! Bref : aucune porte de sortie pour le 1er tour.

Pour le second tour en revanche, si jamais le fils de Rothschild venait à passer le 1er, je voterai pour son adversaire quel qu’il soit – quitte à faire violence à mes principes. Mais il est hors de question que cet emmerdeur nous pourrisse la vie plus longtemps. Il virera de gré, sinon il virera de force. Mais la fête est finie pour lui.

Qu’il profite bien de ces dernières semaines. De retour au civil, les français n’oublieront pas le massacre des gilets jaunes, la gestion désastreuse de la crise sanitaire, l’incapacité du quidam à décider quoi que ce soit sans cabinet américain ou autorisation de Mamie Merkel, toutes les hautes trahisons successives du peuple français, et pour couronner le tout : les insultes gratuites et répétées de ce petit con, qui déteste son propre pays !

Il est temps de renvoyer cette ordure dans sa poubelle. Certes : on ne sait pas ce que donnera la suivante. Mais celle là nous aura assez conduit vers une guerre civile. Et comme nous ne sommes officiellement plus en démocratie, l’élection présidentielle ayant été privatisée par ce con et M. bayrou à coup de trafic de parrainages, le signal est clair.

Remarquons à ce sujet qu’AUCUN MERDIA, GRAND ou PETIT, N’A DÉNONCÉ LA TRICHE DES PARRAINAGES, offerts aux seuls copains euronazis de l’euroreich ! AUCUN ! Certains candidats dont Lasalle ont bien parlé d’élections truquées, faisant semblant de menacer de quitter le bateau pour finalement y rester (la soupe est bonne, quand même). Mais même dans les merdias qualifiés d’alternatifs, à une exception près chez Sud Radio, ils ont tous avalisé la privatisation de l’élection présidentielle française !

Le fascisme européen est désormais institutionnalisé jusqu’au conseil constitutionnel. La démocratie est morte – vive la démocratie !

14 mars 2022 : pas de grosses nouveautés. D’un côté la grosse pute TF1 nous refait le coup de 2017 en invitant uniquement les plus gros suceurs d’UE et d’OTAN. Et de l’autre les chacals d’extrême-droite, faisant semblant de jouer aux souverainistes à leurs heures perdues, ont décidé de se mettre en couple. On prie pour qu’ils ne fassent pas de gosses… Non sérieusement : cette campagne pue du cul avant même le premier tour. À gerber.

13 mars 2022 : l’élection présidentielle française n’est plus, marquant la fin pure et simple de la Vème République.

Notre président François Asselineau vient donc d’être éconduit, avant même le 1er tour, suite au trucage en règle des parrainages, opéré par M. bayrou, qui devra payer très cher cette forfaiture démocratique, sous la houlette bien entendu du fils de Rothschild en arrière plan !

Ainsi tous les candidats eurofascistes ont été soigneusement sélectionnés par ces deux FDP, y compris M. poutou qui avait pourtant moins de parrainages que notre président au moment de la distribution, et malgré le fait d’être le second candidat NPA avec Mme arthaud, laquelle avait passé la barre des 500 signatures !

M. Asselineau a ainsi fait une vidéo en ligne, expliquant les modes opératoires déployés par nos opposants politiques que l’on pourra désormais qualifié ouvertement d’euronazis – vidéo que je reprends ici devant la gravité évidente de la haute trahison caractérisée de M. bayrou. Maudit soit ce traître !

Entendons bien : rien ne peut justifier l’absence du candidat du Frexit dans cette élection de 2022.

D’abord le rejet européen est de plus en plus commun dans la population, qui commence à comprendre que cette UE n’est pas la paix, n’est pas la démocratie, et n’est qu’une machine à normes, doublée d’un piège à cons, créé par les américains pour nous asservir – ce qui a parfaitement réussi – surtout à 27 où la stratégie des chaînes fait que toute modification des traités fondateurs délirants est désormais mathématiquement impossible !

l’UE va dans le mur.

L’€ va dans le mur, avec une inflation qui explose et va encore plus affaiblir les « petits ».

Et l’OTAN nous mène dans des guerres illégales et artificielles, créées par les USA pour les USA. Le cas ukrainien se passe de commentaires.

L’UPR offrait ainsi le seul candidat qui s’engageait fermement dans la sortie de ces trois entités mortifères.

L’éviction de M. Asselineau fait qu’automatiquement, il n’y aura aucun débat sur ces questions entre euronazis de service, tous copains comme des frères, faisant tous semblant de râler sur l’UE, l’€ ou l’OTAN pour la forme, en reprenant les analyses de l’UPR à leur compte, mais mangeant tous la bonne soupe de Bruxelles, Francfort et Washington, qu’ils n’ont aucune intention de quitter !

On rejoint donc le slogan préféré des libristes, avec ce bon vieux Richard Matthew Stallman qui disait : « Avoir le choix de son dictateur, ce n’est pas la Liberté« . On y est complètement.

Les français vont donc manger leur chapeau 5 ans de plus, quel que soit la pute ou le gigolo de service parachuté.

Cette élection privatisée par les sbires de l’UE vient donc rompre officiellement le contrat républicain, rendant nul le résultat des urnes.

Désormais, pour ma part, je ne condamnerai plus aucun action physique et délictuelle envers un politique euronazi quel qu’il soit, et quelle que soit la gravité des actes.

Ceux qui cherchent la révolution et la révolte du peuple trouveront la mort au bout du chemin.

L’histoire l’a toujours démontré. S’ils se croient plus intelligents qu’elle, ils vont vite déchanter.

Vivement la purge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.