De la redevance à la spoliation

MAJ 14 octobre 2022 : le délire continu : voilà donc la soldat bergé parachutée à FT par son poudré chéri. Compétences : 0. Clientélisme : 100%. Indépendance : 0. Soumission : 100%. Et fuck la Charte de Munich ! Inutile de préciser que ce n’est pas avec une péripatéticienne pareille que l’UPR peut espérer demain une quelconque invitation sur un plateau.

Mais est-ce encore un problème ? Les 68ards disparaissant, le PAF cède lentement mais sûrement la place au PIF (I pour Internet). Les statistiques sont formelles : de plus en plus de français écœurés par la pute FT/RF s’en détournent et jettent leur télé/radio. Et quand on voit les chiffres de la dernière vidéo UPR sur internet, avec plus d’un million de vue en 2 semaines (!), on se dit que le vent commence sérieusement à tourner pour ceux qui se prennent encore pour les rois de l’info !

L’histoire ne dit pas ce qu’est devenue sa consœur rachida, grande spécialiste des « inflations », qui rappelons-le, a quand même réussi ce tour de force de faire un gosse pendant son mandat de ministre. Comme quoi le job ne semblait finalement pas si fatiguant que ça, sauf peut-être au lit…

MAJ 12 août 2022 : c’est donc fait : les traîtres du conseil anticonsitutionnel ont donc validé la spoliation en règle de tous ceux et celles qui ne payaient pas la redevance, et qui seront désormais mis à contribution via la TVA cachée, pour arroser les complices de radio france et france télévision !

Et gageons que ces traîtres auront bientôt droit à une substantielle augmentation, le montant officiel de la gabelle venant de disparaître des radars. Même le « bon » mondialiste, comprenez le lécheur de cul inconditionnel de l’EuroReichEnMarche, ne doit désormais plus savoir ce que lui coûtent les outils de propagande du régime ! D’une pierre deux coups !

Et ça se prétend une démocratie… Putain mais c’est quoi une dictature ? Prochaine étape : les maisons de « correction », ou notre « ministère de l’amour » pourra regrouper et « rééduquer » les opposants, comme en Chine avec les Ouïghours ? On y arrive doucement, mais sûrement.

Oubliées les leçons du siècle dernier – on reprend les mêmes loups et tarés de service, et on recommence, encore et encore, jusqu’à la prochaine guerre qui risque, elle, d’être effectivement la dernière de l’humanité.

23 juillet 2022 : on apprend donc ce jour que le parlement a veauté la fin de la redevance télé, par 170 voix contre 57 (mais où étaient passés tous les autres ?), soit disant en « soutien au pouvoir d’achat » – la bonne blague !

Une fois encore, « on » profite donc pleinement de l’été pour faire passer un maximum de lois débiles – nos parlementaires de cette opposition de pacotille étant trop occupés à partir en vacances avec leur famille, maintenant que leur siège et surtout, leurs revenus & avantages indécents, sont renouvelés pour 5 ans

Et dire qu’il y a encore des idiots pour prétendre que nous sommes en démocratie – qu’elle fumisterie !

Maintenant n’imaginez surtout pas que la fin de la redevance signe la fin de ces télés et radios d’état, qui n’ont plus de public que le nom, tant ces organes, Sud Radio à part, sont devenus de purs outils de propagande du régime eurofasciste !

Non : on va toujours arroser les copains – et eux seuls. Mais à coup de TVA…

Autrement dit, nos parlementaires vont obliger tous ceux et celles qui avaient choisi de jeter leur télé et leur radio aux oubliettes, à passer quand même à la caisse, pour entretenir la culture du légume français sur canapé, et le mensonge permanent que l’on observe depuis 20 ans.

Parce qu’il ne faut pas se leurrer : vous n’avez pas entendu de suppression d’emplois dans l’audiovisuel public. Même après l’annonce officielle, aucune grève n’a été programmée par nos syndicalistes pour du beurre concernés.

La soupe est trop bonne chez France Télévision, et les salariés concernés savent très bien ce que ces fumiers de politique, qui les arrosent depuis toujours, attendent d’eux…

Sud Radio à part, on aurait pu (et on aurait du) privatiser ces chaînes obsolètes, ces usines à infox, et leurs toutous apathiques respectifs depuis des années.

Mais non : mettez-vous 2s à la place des politiques : on ne va pas prendre de risques inutiles, et toucher à ces gens qui ont de très épais dossiers sur nous, et qui pourraient les ressortir au mauvais endroit, au mauvais moment…

Vous aurez constaté que même les scandales les plus honteux, et avérés, disparaissent systématiquement au bout de 2 semaines de la place publique, démontrant bien à quel point nos merdias publics sont sous contrôle, pour ne pas dire sous perfusion !

Fini le dossier über prouvant la collision du « poudré » alors ministre, qui après avoir vendu notre Alstom aux américains, a tout fait pour imposer une société de taxi américaine venant concurrencer les professionnels français – avec succès ! Et tant pis pour ceux et celles qui ont payé leur licence en centaines de milliers d’€ et en s’endettant, concurrencés du jour au lendemain par des individuels sans apport, exploités comme de bons esclaves dociles jusqu’à l’os !

On peut encore se poser légitimement la question de savoir si airbnb, apparu à la même époque, n’a pas lui aussi bénéficié du sous-marin de l’élysée…

Quoi qu’il en soit, voilà donc qu’on nous force la main pour entretenir ces collabos de l’euroreich, qui traitaient notre président de complotiste et conspirationniste sur leurs plateaux en 2017, quand ce dernier leur tendait ses sources ?

Ces mêmes journalauds et journalopes qui en 2017, lors de l’annonce de la candidature d’Asselineau, ne savaient même pas ce qu’était la Charte de Munich, sensée réguler leur propre profession ?

Ces chiens galeux, et parfois même enragés, qui l’ont mise en sourdine en 2022, quand les parrainages manipulés par bayrou et le poudré sont venus truqués l’élection suprême, en sélectionnant les candidats qui avaient le droit de concourir (comprenez les seuls copains du régime euronazi), laissant notre président sur le carreau ?

Mais qu’ils crèvent tous ! Et la bouche ouverte encore ! Tout citoyen digne de ce nom ne bougerait pas le petit doigt pour sauver de tels traîtres à la Nation ! On les enverrait encore à l’échafaud en chantant, avec leur zelensky en prime, puisqu’ils semblent tellement l’adorer et le promouvoir !

Bref, ce nouveau tour de passe-passe est bien une spoliation généralisée !

C’est un vol pur et simple et de notre porte-monnaie, et un viol en règle de notre droit légitime à refuser de soutenir ces journalauds et journalopes du régime – comprenez cette vermine d’état de la pire espèce !

Non la redevance ne va pas disparaître : elle va juste se généraliser en forçant la main à ceux qui n’en voulaient pas !

L’impôt direct devenu indirect ne va pas miraculeusement soutenir le pouvoir d’achat en berne des ménages. Au contraire : il va encore le baisser, en les baisant côté dette, comme d’habitude !

Parce qu’au final – et c’est bien le but non avoué et non avouable : le citoyen ne doit plus savoir ce que lui coûte réellement l’entretien du chenil médiatique France Télévision et Radio France ! Il doit juste payer l’addition sans poser de questions ! Nous seulement ils cachent leurs merdes sous le tapis, mais en plus, ils vous fony payer l’entretien en faisant bientôt exploser les coûts !

Encore une débilité immonde et totalitaire de plus, dont il faudra d’urgence s’occuper quand le Frexit sera passé, et que la raison sera (enfin) revenue chez nos compatriotes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.