Heil CRIF ! Heil UEJF !

Je tiens à préciser exceptionnellement que cet article est hors du contexte propre à l’UPR, mais devant la gravité des actions fascistes de ce gouvernement, il convient de ne pas se taire, et de dénoncer ces agissements infâmes, qui sont bien ceux d’une pègre arrivée au pouvoir, abusant de son autorité !

En outre, je remarque que PAS UN SEUL journal ni journaliste n’a repris l’information, témoignant bien du fait que les français n’ont pas le droit de savoir ce qu’on fait de leurs impôts dans leur dos !

17 mai 2020 : je viens d’apprendre stupéfait que notre état policier et ses voyous viennent donc de confisquer le bus de l’humoriste Dieudonné.

Mais que se passe t’il donc dans la tête névrosée et malade de nos dirigeants ?

J’ai connu dans ce pays un certain P. Desproges, dont le sketch « On me dit que des juifs se sont glissés dans la salle… » de l’époque dénonçait à voix haute, et publiquement, les agissements, coutumes et le jusqu’au-boutisme de la communauté juive, sur un ton humoriste et critique qui ne choquait strictement aucun français.

Desproges était-il pour autant qualifié d’antisémite et chassé par les nouveaux nazillons ? Bien sûr que non ! Tout le monde saluait même l’humour plutôt intelligent et juste de son auteur.

Le même P. Desproges qui affirmait qu’on pouvait rire de tout, mais pas avec tout le monde, a t’il été menacé par le CRIF, interdit de spectacle, chassé de sa salle, harcelé par les flics, condamné pour ses propos culinaires, et enfin physiquement agressé ? Là encore, bien sûr que non !

Qu’un humoriste « tape » sur des religieux ou des politiques, fait bien partie de la liberté d’expression, et permet précisément de remettre à leur place ceux qui se prennent pour un peuple soit disant élu (parce qu’en plus, Dieu n’est pas démocrate – mais où va le monde ?), lequel aurait tous les droits sur l’espèce « inférieure » non élue – comprenez les « goys » dont je fais partie.

Non seulement l’humour religieux est nécessaire, mais il est même indispensable, parce que les religions n’obéissent à aucune logique mathématique, et qu’on ne peut pas raisonner/débattre avec un religieux.

Seul l’humour permet de remettre les fanatiques de tous bords à leur véritable place, et tant mieux s’ils s’en prennent plein la gueule : le but du jeu est bien de leur faire comprendre qu’ils ne vivent pas seuls sur la planète, qu’ils ne sont pas intouchables, et qu’ils n’ont aucun droit supplémentaire en ce bas monde, que cela leur plaise ou non !

Encore plus burlesque : après déjà 2 mois de confinement, une gestion de crise sanitaire lamentable sur tous les plans, voilà que la seule, et première préoccupation de nos charlots LREM, c’est de « faire la peau » à un humoriste ?

Car c’est bien d’un guet-apens, de toute évidence organisé de longue date, dont on parle ici ! Ces gens n’avaient-ils donc rien d’autre à foutre, durant tout ce temps, qu’à gaspiller nos impôts dans une chasse aux sorcières (la leur, pas la nôtre) ?

Mais de grâce : enfermez et soignez ces fous-à-lier d’urgence !

Car quelles que soient les décisions de justice, je ne vois pas en quoi la « quenelle », le « chaud ananas », où « j’ai chaud à la tête devant le barbecue », seraient plus insupportable que la célèbre réplique de P. Desproges : « N’empêche qu’on ne m’ôtera pas de l’idée que pendant la dernière guerre mondiale, de nombreux juifs ont une attitude carrément hostile à l’égard du régime nazi… ».

Certes, la marque de fabrique de Desproges était une finesse linguistique, et souvent auto-biographique, qui n’a rien à voir avec les sketchs de Dieudonné, et les nombreux personnages joués par l’acteur. Mais dans les deux cas, le but est le même : faire réfléchir le spectateur en le faisant rire. Ce qui a toujours été le rôle des gens du métier.

Et d’autre part, si je ne rejoins pas M. Le Pen sur son affirmation débile que les chambres à gaz seraient un détail de l’histoire, j’attire quand même l’attention que 6 millions de victimes de la Shoah, face aux 24-30 millions de victimes russes de la seconde guerre mondiale, c’est 4x à 5x moins !

Si quelqu’un doit venir pleurer sur les morts de la 2nde guerre mondiale, ce sont d’abord les russes, bien avant les juifs ou les alliés !

Dans ce sens, la victimisation imposée par la grande juiverie internationale, et nos anciens alliés américains qui sont aujourd’hui nos envahisseurs, s’employant à faire croire que les juifs auraient payé le plus lourd tribu de 39-45, est un mensonge et une fumisterie qui dure depuis plus d’un demi-siècle déjà, savamment entretenue par nos grands merdias, aujourd’hui aux mains de ces mêmes juifs qui perpétuent la tradition !

Que le CRIF, l’UEJF, ou d’autres associations juives, jouent ainsi les pleureuses à chaque fois que quelqu’un leur balance des vérités trop sensibles pour leurs petites oreilles fragiles, disons les choses clairement : on a marre – qu’ils aillent se faire foutre ! La victimisation de la Shoah, ça suffit maintenant ! Y’a prescription – changez le disque !

Qui plus est : on n’a jamais entendu la moindre critique du CRIF face à la politique criminelle menée par l’état hébreux en Palestine, ou Israël a non seulement violé toute tentative d’accord de paix avec les palestiniens, mais a joyeusement continué, et dans le mépris le plus total du droit international, à multiplier ses colonies. Le mot « annexion » parle de lui même, et n’a rien à envier au Nationalsozialismus.

Que Dieudonné qualifie l’état d’Israël de terroriste n’a donc rien d’antisémite : c’est la pure vérité ! L’assassinat d’Arafat et de nombreux palestiniens ne laissent aucun doute sur la question. Bref : quand on veut jouer les chevaliers blancs, on commence par nettoyer devant sa porte !

En outre, la majorité des juifs français ne partagent pas la politique de la terre brulée menée par les dirigeants israëliens en Palestine, ni même le retour en terre sainte, qui va à l’encontre des textes fondateurs du dogme.

Oser ainsi prétendre que le CRIF représente les juifs de France est en soi un non sens. On a bien à faire à une petite caste de religieux extrémistes minant notre pays, qui cause plus de tort à l’ensemble des juifs de France que tous les antisémites réunis – et depuis des années !

Idem pour l’UEJF, dont la présidente était, comme par hasard, présente lors de cette saisie illégale d’un bien privé, parfaitement garé sur un parking public !

Messages aux étudiants juifs de l’UEJF : vous êtes jeunes et encore bien ignorants des choses de ce monde, mais de grâce : faites fonctionner votre cerveau, et fuyez/combattez comme la peste ces intégristes d’un autre âge – celui du moyen-âge, quand la religion catholique torturait et massacrait des innocents via sa putain d’inquisition ! Parce qu’ils en sont là ces braves gens : 500 ans de retard mental – au bas mot !

Quant à savoir si le CRIF est constitué des juifs les plus fanatiques et les moins fréquentables du lot, chacun se fera son opinion.

Il n’en reste pas moins qu’en confisquant le Dieudobus, l’état français brise ouvertement, et une nouvelle fois, le pacte républicain, et surtout la séparation église/état, en devenant de fait un outil à la solde du CRIF/ de l’UEJF et de ses tristes représentants, qui ont de toute évidence bien des problèmes avec l’humour plutôt potache et bon enfant de Dieudonné.

Tous ces braves fasciste qui se cachent derrière leur religion, en se créant des lois liberticides, oublient juste un petit détail : à force d’empêcher les gens de s’exprimer librement, on finit par les frustrer, et ils finissent tôt ou tard par haïr leurs opresseurs, ce qui est tout à fait normal et humain.

On obtient donc l’effet inverse de celui recherché, et tous les dangers de débordement qui vont avec. Et ce ne sont pas les nombreux assassinats politiques et religieux dans l’histoire qui prouveront le contraire…

La remarque peut d’ailleurs être étendue à l’internet, où les récentes lois de contrôle et de censure aboutiront exactement au mêmes effets : loin de calmer la colère populaire, elles ne feront que l’amplifier et la démultiplier.

Car la véritable démocratie, c’est d’écouter et de débattre, et non de faire taire ses adversaires, en détournant encore la force publique de sa véritable fonction.

Si j’étais un des flics ayant participé à cette mascarade, je n’oserais plus me regarder dans une glace tellement j’aurais honte !

Mesdames & Messieurs les policiers, vous déshonorez vos uniformes, et je ne peux que vous adresser mon plus profond mépris devant ce nouvel excès. Par cet acte odieux, vous rejoignez pleinement les collabos de Vichy qui vous ont précédé, en trahissant le peuple français et ses valeurs, et en servant une bande de tricheurs, de malfrats, de mafieux, et de charlatans !

Finalement, vous êtes juste leurs nouveaux Bennala. Et vous ne valez vraiment pas plus que cela, ni à leurs yeux, ni aux nôtres.

De toute évidence, quand l’UPR sera aux affaires, il y aura là aussi un sérieux tri à faire dans les forces de l’ordre, et pour ma part, je pense que le syndicat VIGI, et notamment le lanceur d’alerte M. Alexandre Langlois, attaqué par sa hiérarchie pour le crime d’avoir informé le grand public des abus et carences de ce qu’il faut nommer des ripoux, seraient d’excellents atouts.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

MAJ 23/05/2020 : Dieudonné confirme le sabotage de son bus par les autorités stalienniennes de ce pays, le rendant, je cite, « irréparable ».

Comment voulez-vous lutter contre l’antisémitisme, quand vous le provoquez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.