Gallileo l’inutile

30 avril 2020 : un nouvel article de propagande de l’UE dans 20 minutes (encore lui…), faisant l’apologie de Gallileo, le service européen de positionnement par satellite, censé concurrencer le GPS américain, et accouché dans une atroce souffrance, puisqu’il aura fallut des années de négociations interminables, avant que les pays européens finissent enfin par se mettre d’accord sur le financement.

Une coopération internationale directe entre européens, et sans l’UE, aurait été bien plus rapide et efficace. Rappelons les succès d’Ariane Espace ou d’Airbus, bien avant que l’UE ne pointe le début de son nez !

En outre, ce sont bien nos impôts qui ont payé ce machin totalement inutile pour l’homme de la rue, puisqu’à ma connaissance, aucun smartphone grand public n’utilise aujourd’hui ce système, malgré déjà 4 ans d’existence au compteur !

Et rien ne dit que ce sera le cas demain, vu que les systèmes russes, chinois, japonais, qui sont eux-aussi déjà fonctionnels, ne sont pas non plus supportés dans les télécrans modernes.

Pourquoi en effet les américains s’emmerderaient-ils à propager un concurrent de leur propre outil ?

Celui qui contrôle le smartphone contrôle la géolocalisation de l’usager, et peut sniffer les données quand et comme il veut ! Donc tant que l’UE ne fabriquera pas ses propres smartphones, avec un OS mobile indépendant des GAFAM, elle continuera de jouer son triste rôle d’esclaves.

Ce n’est pas pour rien que Nokia, qui était la seule société capable de résister, s’est faite noyautée puis rachetée par microsoft. Une fois encore, l’UE a laissé faire, en donnant encore son aval au rachat !

En outre, comme il n’y a pas défense européenne, l’article 42 des traités nous liant de fait à l’OTAN donc à Washington, on ne peut même pas prétendre que ce système a réellement une utilité stratégique ou militaire. Au mieux c’est une sécurité pour quelques professions civiles, mais ce n’était pas une sécurité indispensable, surtout vu le prix !

Pour ma part, cet argent aurait été bien mieux employé dans un moteur de recherche européen 100% indépendant des GAFAM (ce qui n’est pas le cas de qwant), ou des smartphones européens avec un véritable OS GNU/Linux, pour couper le cordon avec la NSA.

Une fois encore, l’UE se trompe d’urgence, et produit de l’inutile en s’auto-glorifiant, parce que bien entendu, ces gens ne se trompent jamais de priorité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.