Bas les masques !

9 mai 2020 : Ayant compris que les gens n’installeront pas une application de tracking sur leurs smartphones, les tocards font donc le forcing, en utilisant l’argument d’autorité pseudo-scientifique, qui n’a en fait aucune valeur. Qu’un salarié de l’état ne morde pas son maître en public est une chose, qu’il devienne de fait un collabo du mensonge d’état qui se joue en est un autre.

Si la Corée du Sud affiche un taux de décès ridicule sans confinement, ce n’est pas parce qu’elle propose une appli minable et inutile, mais bien parce qu’elle a dépisté à fond sa population. Idem en Allemagne, qui a produit des centaines de milliers de tests pour isoler les porteurs sains, et qui se retrouve avec 4x moins de décès que nous, en se payant le luxe d’un système médical qui n’est pas débordé !

Petits bémols quand même : contrairement au professeur Raoult, les virologues allemands jugent « certaine » une seconde vague, et déjà en Allemagne, le déconfinement a créé de nouveaux foyers, donnant lieu à des reconfinements locaux. Comme quoi tout n’est pas rose non plus chez nos voisins allemands…

Quoi qu’il en soit, et c’est une certitude : on ne sortira pas de cette crise sans tests, et en refusant obstinément tout dépistage massif de la population, ce gouvernement de bras cassés adopte bien une stratégie criminelle parfaitement assumée !

La complicité des députés et sénateurs est tout aussi édifiante. Quant à savoir si les maires accepteront de devenir des assassins : réponse le 11.

Pendant ce temps-là, les mêmes branquignolles continuent tranquillement, en parallèle leur putsch sur la cour de cassation, plus haute juridiction de notre pays. Une fois encore, on retrouve urvoas aux commandes – celui-là même qui a changé l’égalité de temps de parole des candidats à la présidentielle en 2016, par une équité qui a été tout sauf équitable, et qui n’a laissé qu’un pauvre 1% de temps parole à M. Asselineau en 2017.

8 mai 2020 : quand on parle de brigades, c’est généralement de flics et de flicage dont il s’agit. Le mot n’est pas juste pérojatif : il induit intrinsèquement l’idée d’une répression, voire d’une punition.

C’est pourtant bien se mot là que nos charlots de LREM ont donc décidé d’utiliser dans la lutte contre le COVID, en demandant explicitement au médecins de se transformer en flics !

Qu’on signale les malades, soit : il faut bien les prendre en charge, donc forcément cela laissera des traces dans le système de santé. Mais qu’on demande ensuite aux médecins de collecter et de transmettre des renseignements sur l’entourage du malade, voire plus, en violant le secret professionnel et la vie privée des gens, là, on rentre clairement dans un système de dénonciation dangereux et liberticide !

Et cerise sur le gâteau : on apprend donc que c’est microsoft qui va rassembler et manipuler les données ! Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte de ce que cela veut dire : la NSA aura donc accès à tous nos dossiers médicaux ! Et inutile de dire que vu la qualité actuelle des logiciels microsoft, dont les mises à jour foireuses et obligatoires de windows 10 défraient chaque mois la chronique, les « fuites » de données viendront tôt ou tard nourrir les assureurs, trop heureux de l’aubaine !

Quant à savoir enfin si tout cela est utile, la réponse est non, bien entendu. L’état veut simplement faire l’économie de tests, et ce comportement débile démontre bien qu’il attend en fait les prochaines vagues, qu’il sait inéluctables.

Le seul moyen efficace était de tester au maximum la population pour isoler les porteurs sains, comme l’ont fait d’autres pays avec succès.

Une fois encore, les bourreaux ont donc décidé que nos vies, et celles de nos enfants, ne valent rien, et qu’il faut impérativement nourir les actionnaires véreux qui ont porté ces chiens au pouvoir.

Ils le regretteront.

Enfin, l’INSERM doit être furieux dans sa campagne anti-Raoult, car c’est désormais officiel : l’essai Discovery est un désastre ! Cela ne signifie en rien que l’HCQ fonctionne ou pas. Juste que les dirigeants de l’INSERM devraient sérieusement penser à changer de métier, avant que la colère populaire et légitime ne vienne définitivement frapper à leur porte.

Mme Buzyn porte déjà une très lourde responsabilité dans le désastre actuel. Désormais son mari la rejoint pleinement.

7 mai 2020 : pour ceux et celles qui ne seraient pas encore au courant, nos clowns ont déjà commencé à se fabriquer une couverture juridique avec mise au placard des délais de jugement ! Et si ce texte passe en l’état, non seulement l’amnistie sera étendue à tous les élus, fonctionnaires et employeurs, mais en plus elle sera impossible à annuler, en vertu du principe constitutionnel (source, art 8) de non-rétroactivité des lois pénales plus dures. On remarquera en outre qu’aucun sénateur n’a voté contre. Même pas un seul pour sauver l’honneur !

J’ai appris ce jour également que ce n’est pas 70kg de sels de chloroquine que l’armée a acheté, mais bien une tonne – à titre préventif. Donc une fois encore, l’état a menti.

Enfin, RT France nous apprend que l’essai clinique Discovery, sensé tester différents médicaments, dont l’HCQ (rajoutée en urgence), est un échec annoncé, devant le manque de collaboration européen. Une fois encore, l’état français se retrouve cocu et seul face à la merveilleuse solidarité européenne, vendue par les toutous de Bruxelles depuis 1992. C’est vraiment à se demander pourquoi on paie tant de gens aussi inefficaces.

On admirera aussi le chantage à l’application COVID-19, autre grosse merde parfaitement inutile face à de véritables masques FFP2 pour la population, loin de ces masques ridicules en tissu désormais vendus en grande surface et en pharmacie pour mieux tromper les français trop naïfs – autrement dit, les cons-finis. Vous aurez compris le jeu de mot.

La seule bonne nouvelle nous vient finalement d’Allemagne, avec la cour constitionnelle qui commence à demander des compters à la BCE, et va même jusqu’à poser un ultimatum à cette dernière. Serait-ce enfin le début de la fin de l’euro ? Réponse dans les 3 mois. De toute façon, cette monnaie est déjà condamnée, comma l’a maintes fois expliqué M. Asselineau dans sa conférence dédiée. Plus vite elle crèvera, mieux on se portera.

Enfin, pour clore la journée, le Canard nous apprend que l’ambassadeur de Chine avait averti les gouvernants français dès décembre 2019. De toute évidence, les municipales occupaient trop l’esprit des sbires LREM. Nul doute qu’il continue d’ailleurs de l’occuper…

5 mai 2020 : encore un témoignage poignant (un de plus) du personnel hospitalier sur les manquements édifiants et coupables de LREM : euthanasie via rivotril, refus de réquisitionner les cliniques privées, institutionnalisation des pénuries, et retour des scolaires à l’école.

4 mai 2020 : nous en sommes donc à 25000 morts + 9000 décédés à leur domicile, et les charlots europistes n’ont toujours rien appris côté quarantaine ! Il ne s’agirait surtout pas de demander aux frontaliers, qui, en règle générale, gagnent bien mieux leur vie que le français moyen, de rester chez eux, et de vivre un peu sur leurs réserves…

On imagine bien que les habitués de Dodo la saumure ont deux mois à rattraper, et que les commerces et trafics interdits en France, prostitution, drogue et vol de voitures en têtes, doivent cruellement manqué aux copains de M. Castaner.

Pendant ce temps-là, les moutons et les chèvres courent au supermarché pour acheter des masques inutiles à prix d’or, parce que BMFWC le leur a dit. À se demander sérieusement comment la peur peut crétiniser et conditionner des gens à ce point. Génération hanouna/cohen – sans aucun doute.

Sinon la réouverture des écoles, programmée le 11 mai, avec le début du déconfinement, fait déjà une peur bleue aux maires, qui craignent, à juste titre, les futures poursuites pour mise en danger de la vie d’autrui, et assassinat en bande organisée.

La décision débile de remettre les gosses à l’école est d’autant plus déraisonnable qu’on vient de s’apercevoir que certains enfants développaient une maladie dite « de Kawasaki », apparemment liée au COVID-19, et tout aussi grave, sans compter les enfants déjà décédés, en nombre réduit certes, mais non nul.

Bonne chance donc aux parents qui vont perdre leurs gosses, victime des fils de putes trop riches de la mondialisation. Sur la tombe de vos gamins, vous pourrez fièrement écrire « Mort pour l’UE », en bons esclaves dociles et obéissants.

Autre mauvaise nouvelle venue d’Allemagne : une personne infectée sur cinq ne présenterait pas de symptômes, selon une étude. En d’autres termes, 20% des contaminés seraient des porteurs sains, qui continueront à répandre le virus dès leur sortie de confinement !

Quant aux animaux familiers, on a déjà prouvé que certains étaient à leur tour infectés et susceptibles de transmettre le virus. Étrangement, « on » a laissé les maîtres continuer de promener tranquillement leurs bestiaux dans les rues. Quant à savoir si médor ou mistinguette portaient un masque de protection FFP2…

Enfin une bonne nouvelle des USA, où les plaintes du personnel soignant commencent à arriver au tribunal. On va rire – jaune bien sûr.

1er mai 2020 : alors que le Dr Raoult prétend qu’une seconde vague serait, je cite, « de la science fiction », apparemment, les chinois ne partagent pas son optimisme, et continuent de tester leur population à tout va.

Côté matériel, on apprenait ce matin que le fabricant d’aspirateurs Dyson, venu en renfort proposer un nouveau respirateur au gouvernement britannique, s’est fait gentiment raccompagner à la porte. Il ne faut surtout pas faire de l’ombre à Airbus et Ford qui sont en train de faire un respirateur concurrent.

Il n’y a donc pas qu’en France que les gouvernants sont assez cons pour refuser la main tendue des industriels, à la différence près que Dyson, connu pour le sérieux de ses appareils, maîtrise sûrement bien mieux son prototype que les osiris 3 de Schneider Electric, inadaptés au COVID-19, et pourtant achetés en masse par l’état français…

La question qu’il convient donc se poser, c’est de savoir ce qu’il adviendra de nos politiques, si jamais une seconde vague venait demain frapper la France, et qu’on se retrouve -encore et toujours- sans le matériel ni les moyens humains adéquats pour la gérer.

Conçernant les masques distribués au grand public, dont le prix en pharmacie oscillait entre 5€ et 10€ aux dernières nouvelles, on apprend ce matin le plafonnement effectif des masques chirurgicaux destinés aux professionnels, mais rien pour les masques en tissu (non FFP2) distribués aux « sans-dents »…

La réaction des professionnels de santé ne s’est d’ailleurs pas faite attendre, suite aux annonces de la grande distribution promettant la vente de centaines de millions de masques sortis du chapeau ! Nul doute que les français ayant mis la main à la patte, pour créer des masques de substitution dans l’urgence, et ce depuis des semaines, partageront l’écœurement bien humain face à ce comportement purement capitaliste.

En attendant, les pharmaciens peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles, et continuer tranquillement à tondre les moutons et traire les chèvres en leur vendant de la merde inutile (car il faut bien dire les choses telles qu’elles sont), mais aussi en participant de fait à la propagande de ce gouvernement, lequel ne poursuit qu’un objectif : remettre au plus vite les français au travail, mais toujours sans les protéger efficacement.

Sinon on a appris ce jour, dans un reportage américain sur les relations entre microsoft et l’OMS, que ce cher bill gates avait investi quelques 3,6 milliards dans l’organisation – et les interviewés de dénoncer l’influence néfaste de la fondation gates, dans une organisation censée être « neutre », et uniquement financée par les gouvernements prétendus « démocratiques ».

Cela fait pourtant des années que les libristes dénoncent l’influence néfaste de microsoft et de la fondation gates dans tous les domaines, et ses liaisons désormais publiques avec la NSA, démontrées par le transfuge Edward Snowden, dont je vous recommande vivement la lecture de ses « Mémoires vives ». Pour les plus curieux, la référence en la matière est LQDN – alias La Quadrature Du Net – qui dénonce depuis des années les agissements délictuels des politiques et leur corruption évidente.

Avoir du attendre une crise sanitaire majeure pour qu’enfin, certains journalistes américains se réveillent, et posent la question de l’ingérence des compagnies informatiques dans le domaine de la santé, fait toujours plaisir à voir, même si l’information arrive avec au moins 20 ans de retard.

Cela étant, il y a fort à parier que nul journaliste français ni européen ne viendra la relayer de ce côté de l’Atlantique. L’omerta médiatique sur les logiciels libres et Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation, ne laissant passer aucune information qui pourrait nuire aux petites affaires de l’un des hommes les plus riches du monde.

L’UE et l’état français sont tellement gangrénés par les GAFAM que même une information hors UPR de cette nature ne passe jamais le cap de la censure. Parce que pour ces gens, les français sont des veaux qui n’ont pas le droit de savoir.

Et pour en rester aux USA, la stratégie électorale de Trump qui continue à vouloir se créer un ennemi chinois en accusant le labo de Wuhan depuis des jours ne trompe plus personne. Vu sa gestion de la crise, il y a peu de chance que le guignol repasse une seconde fois. Cela étant, Trump est bien, pour le moment tout du moins, le seul président des USA qui n’a pas créé une nouvelle guerre sur la planète. Bizzarement, « on » a préféré donner le prix Nobel de la paix à Obama. Cherchez l’erreur.

30 avril 2020 : dans la série « Je couche avec les labos », Trump vient de franchir un nouveau seuil, en affirmant que le remdesivir de gilead serait soit disant efficace contre le COVID-19, alors que d’autres études ont montré exactement le contraire ! Précisons que gilead a fait sa petite propagande merdiatique hier sur 20minutes en France – et que je ne crois pas aux hasards de calendrier…

Une fois encore, l’interférence des politiciens dans le monde médical ou ils n’ont rien à foutre, démontre bien qui finance les campagnes électorales des chiens, et qui sont les véritables maîtres – et démontre surtout la guerre infâme et invisible qui se joue en arrière plan, entre tous ces labos sur la planète qui au lieu de s’unir et de travailler ensemble, continuent en fait de travailler chacun pour leurs petits actionnaires respectifs. Quant à savoir qui jouera les cobayes des premiers vaccins, j’ai bien ma petite idée, mais elle ne vous fera pas plaisir…

À ce jour, la logique néo-libérale américaine, que l’UE prend de plus en plus pour modèle, a déjà tué 60000 américains, et comme toujours, ce sont les populations noires défavorisées par le système qui paient le plus lourd tribu – les nombreux reportages édifiants de France 24 sur la toile parlant d’eux-mêmes. Terminator dans sa piscine devrait sortir plus souvent de chez lui, mais on a le même problème en France : des gens déconnectés de la réalité, qui prennent des décisions débiles pour les autres, alors qu’eux-mêmes sont complètement un-con-pétant.

Plus les années passent, et plus le credo des labos ressemble à un « il faut soigner – mais pas guérir ». Parce que dans la mentalité des fils de p, la santé est un business comme un autre : il faut rendre le client le plus dépendant possible de ses produits, avec la complicité d’un maximum de médecins. Plus la maladie dure, plus c’est bon pour les affaires.

En tout cas il est déjà clair que pour Trump, le remède, qui arrivera tôt ou tard, doit forcément être américain. On en rirait si la situation n’était pas aussi tragique.

Pendant ce temps-là, et même si je ne partage toujours pas son remède miracle maison, le Dr. Raoult déclare que « Trouver un vaccin pour une maladie qui n’est pas immunisante… c’est même un défi idiot« , en citant l’exemple du vaccin contre le VIH qui a coûté 30 milliards de $ et dont on comprend qu’il ne sert pas à grand chose.

C’est un point de vue qui se défend, vu que les guéris du COVID-19 perdent leurs anticorps très rapidement, de ce qui a déjà été observé. Il se pourrait donc bien qu’on nous présente demain un vaccin qui in fine ne servira à rien…

Et les mauvaises nouvelles de s’accumuler avec ce virus, avec des effets secondaires particulièrement développés, nombreux, et impressionnants, chez des patients pourtant guéris !

29 avril 2020 : Encore un article, cette fois de Belgique, où l’on apprend que 40% des masques estampillés FFP2 sont non conformes. De toute évidence, la qualité chinoise continue à se vérifier, raison supplémentaire de rappatrier la production en France. Mais pour cela évidemment, il faudrait d’abord un Frexit salvateur, qui signerait la fin des délocalisations…

Tiens étrange : maintenant que les gens se sont bien rués sur les masques vendus à prix d’or en pharmacie pendant 2 jours, voilà que la grande distribution s’y met, à moins d’1€ pièce ! Même si on se doute là encore que ce ne seront sûremnet pas des FFP2, ça aura au moins fait des pharmaciens heureux, et toujours 20% de TVA à récupérer côté Bercy.

La seule certitude à avoir, c’est que le masque, interdit et inutile en début de pandémie, va bientôt devenir miraculeusement obligatoire. Quant à savoir si ce gouvernement va continuer à interdire les sorties de plein air de tous types, au milieu des poules et des cochons, comprenez dans des endroits naturels ou vous croiserez de toute façon bien moins de personnes qu’en ville, j’ai de gros doutes, surtout vue la connerie monumentale de nos affreux jojos de Paris.

Autre idée débile du jour : coller un bracelet électronique aux malades pour les laisser rentrer chez eux et les surveiller – sur la base du volontariat, bien sûr. Balkany doit bien se marrer, loin des murs de la prison. Quant à savoir si le bracelet devra incluse une étoile juive, les flics actuels ayant rejoint le niveau de ceux du Vel’ d’Hiv, LDB et grenades en sus, rien n’est impossible.

Enfin, notre semblant de 1er sinistre nous a sorti hier ses brigades sanitaires (en référence aux brigades du Tigre?) sauce 1984, qui ne serviront à rien puisque dans les faits, les porteurs sains continueront tranquillement de diffuser le virus, et qu’on refuse toujours de tester, une bonne fois pour toute, la population dans son ensemble.

Bref, n’ayant pas pris les bonnes mesures au début de l’épidémie, quand les choses étaient encore contrôlables, au nom d’un dogme européiste débile, les voilà réduits à des demi-mesures qui n’ont pas fini de remplir les cimetières.

D’ailleurs en France et au R.U., on vient de trouver une nouvelle pathologie affectant les enfants, et qui pourrait, selon les dires, être une conséquence du COVID-19. Dès lors, est-ce bien raisonnable de vouloir déconfiner les enfants les plus jeunes, et les faire retourner à l’école, dans le seul but de libérer leurs parents pour qu’ils retournent au boulot ?

27 avril 2020 : c’est parfois énervant d’avoir raison : les masques vendus en pharmacie sont donc bien des masques en tissu, catégorie 1, et non des masques FFP2 réellement protecteurs. Pire encore : les charlots n’ayant pas bloqué le prix, celui-ci oscille logiquement de 5 à 10€ – et sûrement plus en cherchant bien, vu le nombre de fils de chiens/filles de chiennes profitant de la pénurie.

Une fois encore, ce gouvernement prend donc les français pour des cons. Et vu les imbéciles qui se jettent sur le stock, sans réfléchir 2s à la qualité minable qu’on leur propose, et qu’ils payent à prix d’or avec bien entendu les 20% de TVA, on nage dans l’escroquerie d’état.

Ça continue avec du fake-sondage, où l’on tente de faire croire aux français qu’ils sont d’accord pour se faire renifler la braguette via smartphone interposé. Les gens sont-ils devenus cons au point de troquer leur liberté contre une fausse sécurité ? On verra bien…

Sinon on a appris qu’il y aurait donc 9000 morts du COVID-19 non comptabilisés à ce jour, car décédés chez eux. Ça paraît beaucoup vu les 22856 mort officiels ce jour, mais rien n’est décidément impossible avec les manipulateurs de la Ripouxblique. On imagine sans trop de peine les personnes âgées refoulées des hôpitaux, et décédant chez elles par manque de soins. En espèrant que les familles concernées se joindront aux plaintes déjà en cours.

Enfin, et ce n’est pas le premier article qui le prétend : le fait d’avoir eu le COVID-19 ne vous protège pas forcément d’une rechute. Il semblerait que les anticorps spécifiques à la maladie disparaissent en effet assez rapidement, ce qui contredit l’idée défendue par certains d’une immunité de groupe, et ne va clairement pas arranger les petites affaires de nos salopards européistes dans les prochains mois !

On passera sur les manœuvres bassement politiciennes destinées à faire croire que nous sommes encore en démocratie, alors que l’UPR est toujours fermement blacklistée de tous les médias du CSA, sauf étrangement quant il s’agit de propager des fake-news – d’un seul coup, tous les bâtards se réveillent par magie !

Non vous n’êtes pas officiellement en Chine. Mais ça y ressemble quand même de plus en plus.

Je découvre ce soir lemurjaune.fr, qui recense les méfaits de ce gouvernement contre les Gilets Jaunes depuis le début du mouvement, avec la complicité discrète, mais quasi-totale, des députés et sénateurs qui ont laissé faire au lieu d’enclencher l’article 68 quand ils le pouvaient encore : 1 mort, 5 mains arrachées, 236 blessés à la tête, dont 25 éborgnés, 21 blessés par des GLI-F4 ou GM2L, 221 blessés par des LBD40, 2500 blessés au total – avec de fortes chances que ce nombre soit bien sous-estimé, certaines vidéos ne laissant aucun doute quant à la répréssion policière complètement démesurée.

Nul doute que tous ces crimes se paieront un jour, en plus de la crise actuelle qui ne fait que commencer.

26 avril 2020 : je découvre ce matin par hasard un site web qui vend des masques FFP2 à environ 6€ pièce ! Si j’étais flic, je pense que j’irais rapidement saisir ces pièces que tous les professionnels réclament à juste titre, au point de se faire virer de leur établissement – même si dans ce dernier cas, il y a peut-être d’autres raisons que nous ignorons.

Sinon on nous annonce, ce dimanche, et à ma grande surprise, que soit-disant des masques seraient désormais disponibles en pharmacie, mais uniquement des masques « non sanitaires fabriqués selon un processus industriel et répondant aux spécifications techniques applicables ».

Dans la catégorie « langue de bois » visant à prendre les français pour des cons, on aura compris qu’il ne s’agit sûrement pas de masques FFP2 aux normes, sans quoi ils nous l’afficheraient fièrement ! On verra bien si les prochains jours me donnent raison…

Pendant ce temps là en Chine, les autorités semblent (enfin) commencer à mesurer la très mauvaise publicité faite par des fabriquants qui ne respectent pas les normes, et livrent à leurs clients des masques inutilisables, depuis quelques semaines déjà…

Si personne n’ira repprocher demain à la Chine d’avoir été le berceau de l’épidémie, les virus n’ayant effectivement pas de patrie, il est clair que cette réaction est quand même rassurante quelque part. Tricher sur les statistiques de décès du COVID est une chose. Fournir de la merde à ses clients en est une autre, et n’est jamais très bon pour les affaires à termes.

Pour en revenir à la France, notre gouvernement fantôche vient donc de s’attribuer les commandes de curare et autres hypnotiques utilisés en réanimation, et ce après avoir, rappelons-le, autorisé l’usage de médicaments vétérinaires face à la pénurie, puis l’usage du Rivotril, produit clairement destiné à l’euthanasie.

Alors que le confinement fait logiquement baisser le nombre de patients dans les services de réanimation, et qu’on nous annonce déjà une reprise scolaire incompréhensible et cacophonique, comme tout ce que font les charlots depuis le debut, que faut-il en déduire ?

Il y a vraiment quelque chose de pas clair dans cette décision, sur laquelle nous reviendrons sûrement dans les jours à venir.

En attendant, tant pis pour ceux et celles qui devaient se faire opérer avec ces médicaments – ils attendront ! Ainsi l’ont décidé les branquignolles.

Pendant ce temps là, Père Ubu de l’élysée continue tranquillement de nous vendre sa putain de secte UE dans plusieurs articles parus ces derniers jours, le tout dans un aveuglement idéologique total !

Quel contraste saisissant entre ce qui se passe en France, et la décision des députés ukrainaiens, qui viennent tout juste de légaliser la peine de mort pour les fonctionnaires voleurs. Je n’ose même pas imaginer l’hécatombe de politiques en France, à tous les niveaux, si une telle loi était votée chez nous…

Maintenant pour en revenir à un registre plus sympathique, on ne peut que constater que les argument de l’UPR continuent de faire leur chemin.

D’abord Vincent Brousseau, qui nous rappelle ce jour que la solidarité européenne n’existe pas, n’a jamais existé, et n’existera jamais.

Et hier encore, une interview de Charles-Henri Gallois, qui avertissait d’un probable Italexit, les italiens ayant bien vu la très grande fraternité européenne, avec ces salopards de français et de tchèques qui leur ont volé – pardon : réquisitionné – des masques et du matériel

Dans les faits, cette crise aura au moins eu le mérite de démontrer définitivement que la construction européenne n’est qu’une vaste fumisterie, destinée à mettre les peuples européens sous la tutelle exclusive de la finance, banquiers et actionnaires.

Sous le couvert utopique de bâtir une union entre des gens qui n’ont rien en commun, l’UE n’a fait que nous ruiner et nous spolier, en seulement un quart de siècle !

Au bout de 28 ans de cette union forcée, soit-disant « toujours plus étroite », les états nations ont immédiatement repris leurs droits dans cette crise, prouvant aux peuples qu’il n’y a pas, et qu’il n’y aura jamais de peuple européen – et c’est très bien ainsi !

Car ces différences font aussi le charme de ce que nous sommes – beaucoup l’oublient trop souvent : il n’y a pas de peuple européen, donc pas de raison non plus d’avoir une monnaie commune !

Avant 1992, et malgré nos différences, on a bien construit des consortiums industriels gagnant/gagnant comme Airbus ou Ariane Espace avec succès. L’UE ne sert à rien ! C’est une structure technocratique et totalitaire à la 1984, qui s’emploie à réglementer et réguler notre vie sans aucun mandat électif. Ce sont des dictateurs, et le vote de 2005 de l’avoir clairement prouvé !

Que ce soit un Italexit, un Frexit, ou tout autre sortie d’un pays membre, il devient urgent d’arrêter ces conneries !

Sinon on a aussi appris que l’armée avait fait une commande d’HCQ à titre préventif, ce qui ne paraît pas débile en soi, puisque de toute façon, elle utilisait déjà ce médicament contre le paludisme pour ses troupes. Pas la peine donc d’en faire tout un foin.

25 avril 2020 : comme signalé dans un article précédent, c’est donc au Canada ce jour de faire l’amère expérience de la qualité de fabrication chinoise, avec 1 million de masques non conformes, donc inutilisables !

On attend toujours de voir ceux commandés par la France, histoire de rire un peu, déjà que l’ARS a osé distribuer des masques périmés la dernière fois. À quoi va t’on avoir droit cette fois ? Dark Vador ou Mickey Mouse ?

Sinon on apprend que les commerces de tissu vont réouvrir, pour que les français puissent fabriquer leur propre masque ! C’est très gentil. D’ailleurs tout le monde a bien entendu une machine à coudre chez soi et la main ouvrière, parce que nous sommes des gueux, et que nous ne valons rien.

Et puis franchement : pourquoi gaspiller l’argent de NOS impôts en nous distribuant des masques FFP2 aux normes ? Si Sibeth ne sait déjà pas porter un masque, parce que trop compliqué, on en déduit qu’il faut au moins un BAC+8 pour savoir utiliser le précieux.

Et je ne peux même pas leur donner tort sur ce point : 99% de mes compatriotes ont voté les cons finis qu’on leur présentait en 2017, tous unis par une « autre europe » idéalisée, mais impossible à réaliser. M. Asselineau a eu beau le répété à qui voulait l’entendre : l’unanimité des états membres, pour bouger une virgule des traités, est devenue impossible à atteindre, rendant toute réforme caduque de fait.

Et l’UPR de n’avoir eu droit qu’à 1% de temps parole, et finalement environ 1% des votes, proportion tristement révélatrice du nombre de gens qui ont encore leurs neurones intacts dans ce pays. On ne parle même pas de ceux qui ont voté « utile » – c’est-à-dire des gens qui suivent la meute et la propagande comme les moutons qu’ils sont devenus.

Pendant ce temps la propagande du régime continue, avec 120 marins « libérés » du Charles de Gaulle, et soit-disant guéris. Mince alors : alors que la plupart des témoignages font état de 2 à 3 bonnes semaines pour récupérer – je trouve qu’ils ont quand même guéris vachement vite !

L’air marin, sans doute… C’est toujours mieux que l’air con.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.