L’UE m’a tué

MAJ 4 avril 2020 : Alors qu’on voit de plus en plus de soignants à court de tenue, obligés de se vêtir de SACS POUBELLES, que les collusions entre labos et conseil scientifique se dévoilent au grand jour, que M. Lallement ( préfet de Paris- rappelez-vous : celui qui « n’est pas dans le même camp » que les Gilets Jaunes selon ses propres termes), a osé prétendre il y a 2 jours que les personnes en réanimation sont celles qui n’ont pas respecté le confinement, qu’un député interpelle ses pairs sur l’euthanasie des patients via le Ritrovil injectable, le fait est que la France compte ce jour 6500 morts sur 82000 cas recensés, soit un taux de mortalité de près de 8% ! À titre de comparaison, on en est à 9,4% en Espagne, 12,2% en Italie, 9,4% au R.U., et seulement 3% en Suisse et 1,4% en Allemagne !

Une fois encore, ne pas comprendre que le dépistage massif permet de repérer et d’isoler les porteurs sains, qui sont les plus dangereux, puisque c’est eux qui contaminent sans le savoir leurs pairs, relève d’un crétinisme béat et ubuesque. L’Allemagne en est à 500 000 tests/semaine. La France ? Soit-disant 20 000 dans la propagande officielle…

Entendons-nous bien : il est illusoire de penser qu’on pourra tester tout le monde ! Si on table sur 4 mois de confinement, soit 120 jours environ, pour 72 millions d’habitants, il faudrait effectuer quelques 600 000 tests/jour – et prévoir toute l’organisation qui va avec – pas très réaliste. La stratégie ici consiste plutôt à tester en priorité ceux qui ont été en contact avec des malades. Et avec 82000 cas déjà recensés, 20000 tests par semaine sur le mois écoulé relève à l’inverse du ridicule !

Entre la Chine qui a joyeusement bidonné ses chiffres, l’Inde qui annonçait le 27 mars 649 cas et 13 morts pour 1,3 milliards d’habitants, on se rend bien compte que tout le monde continue de vouloir minimiser la pandémie, même dans l’armée américaine, qui a viré hier un commandant de porte-avion lequel avait osé demander que son navire contaminé soit évacué ! On se doute pourtant bien que toutes les armées sont affectées, donc temporairement affaiblies…

Un petit mot sur la farce d’étude européenne dénommée « Discovery » (on n’avait pourtant rangé la navette au placard), qui vient à peine de débuter, et qui souffre déjà de problèmes d’approvissionnements. Personnellement, je trouve les modalités de cette étude in vivo, qui utilise des plus de 75 ans, déjà affaiblis par la maladie comme cobayes humains, à gerber !

Sans rapport avec le COVID, à l’international, on apprend ce jour que l’UE soutient une fois encore les chiens de guerre US, lesquels veulent se débarasser à tout prix de Nicolas Maduro, président du Vénézuela démocratiquement élu (y’a du pétrole à prendre…), au point d’avoir placé un « contrat » de 15 millions sur la tête de l’intéressé ! Toute la « paix » sauce UE résumée…

Dans un registre beaucoup plus léger, on se souviendra du « Ils enterrent des pokemons » (cf. vidéo),  petite blague débile, chuchotée par le présentateur Emmanuel Lechypre de BFMWC pendant un reportage ou le peuple chinois rendait hommage à ses victimes.

C’est en effet un scandale absolu et international, voire interplanétaire – sinon galactique, considérant que les pokemons sont bien japonais, et non chinois. Toute la culture de BFMWC résumée en une seule phrase – superbe performance !

MAJ 3 avril 2020 : Rappelez-vous les tchèques qui ont intercepté 680000 masques et respirateurs destinés aux italiens. Et bien on apprend ce jour que la France, notre beau pays, a fait de même, en interceptant 4 millions de masques destinés à l’Espagne et l’Italie ! Et le corniaud de l’élysée d’oser encore nous parler de solidarité européenne ?! Ce type est complètement dingue !

Dans un autre registre, celui des transports, on apprend que les évacuations sanitaires via TGV ne permettent de transporter que 4 patients par wagon, ce qui paraît pour le moins ridicule vu la taille des trains sollicités. Saluons l’excellent dossier de l’UPR sur ce sujet, qui explique comment nous en sommes arrivés là. Et une fois encore, c’est bien l’UE et son fric à tout prix qui ont été à la manoeuvre pour arriver à ce triste bilan.

MAJ 2 avril 2020 : alors que le compteur morbide vient d’atteindre les 4000 décès en France, on apprend ce jour que 570 personnes sont décédées dans les EHPAD du Grand-Est suite au COVID-19 depuis le début de la crise, victimes non comptabilisés dans les chiffres officiels, ce qui nous fait donc un écart de 14,25 % avec la réalité !

On en est au point ou même le président du Haut Conseil de la Santé Publique dénonce l’hypocrisie insupportable de ce pseudo-gouvernement, réservant l’usage de l’hydroxychloroquine aux cas sérieux où elle ne servirait plus à rien (dans l’hypothèse qu’elle serve réellement à quelque chose), tout en interdisant son usage au début de la maladie, ou elle serait efficace d’après le Dr Raoult, ce qui reste à prouver.

Autre délire du jour : un 1er sinistre qui ose déjà utiliser le mot « déconfinement », alors que le pays est à l’arrêt jusqu’au 5 mai (soit encore un bon mois devant nous), et que certains médecins nous parlent déjà d’un confinement probable de… 6 mois !

Entre les avares européistes et les tartuffes locaux, bon peuple de France : quant arrêteras-tu de voter des cons ?

Dans un autre article en anglais, paru sur asiatimes.com, très factuel et précis, l’auteur analyse la grande coucherie entre l’INSERM et les laboratoires, ainsi que le rôle pivot et central de M. Levy, président de l’INSERM et accessoirement mari de Mme Buzyn.

Et l’article de bien souligner le rôle essentiel de l’UE dans cette affaire, et comment on en est arrivé là ! Comme il y a peu de chances que son auteur, M. Pepe Escobar, soit lié de quelques façons à l’UPR, on notera pourtant qu’il arrive exactement aux même conclusion que nous !

Dans un autre article, ce sont des médecins cubains qui viennent donner un coup de main à nos soignants dans les DOM-TOM – la HONTE absolue pour les maccarthystes de Bruxelles !

Sinon l’UE vient également d’arroser les balkans d’un joli chèque de 374 millions d’€, en pleine crise, pour soit-disant faire face à l’achat de matériel contre le coronavirus. Petit problème : les balkans sont de notoriété publique aux mains des mafias, donc s’imaginer que cet argent servira à sa fonction primaire est se moquer du monde ! Alors que pendant plus d’un an, les gilets jaunes ont réclamé, avec raison, des sous dans nos rues, voilà qu’on jette l’argent du contribuable français pour aller arroser des mafias de l’Est ? Mais quels pays hors UE sont assez masochistes pour jouer à ce jeu là ?

Enfin un beau carton rouge au Conseil d’État, pour qui la production de masques ou de tests en France ne sont toujours pas prioritaires, ni même souhaitables. Rappellons-nous bien que ces gens sont nos salariés, payés avec nos impôts, et qu’en bons irresponsables, leur seule production réelle consiste à se dédouanner de leur rôle, en limitant au maximum les responsabilités flagrantes de leurs copains.

Rappelons également que l’UPR a créé un juteux dossier sur les nombreuses trahisons de la Constitution, réalisées par le locataire actuel de l’élysée depuis son arrivée au pouvoir, dossier envoyé à tous les députés et sénateurs bien avant la Crise. À l’heure actuelle, un seul député – Franck Marlin pour ne pas le nommer – a eu le courage d’y donner suite, et de soutenir publiquement l’initiative pour la Destitution du gremlins via l’article 68 !

1er avril 2020 : il y a tellement de choses débiles qui se passent ces derniers jours qu’il m’est impossible de tout noter sur une seule page. Attendez-vous donc à la suite des aventures sur plusieurs articles distincts, tant la gestion de cette crise est d’un amateurisme sans nom !

Hier on apprenait encore qu’en 2018, l’usine de Sperian en France pouvait fabriquée quelques 100 millions de masques par an. Passée sous giron américain en 2011, l’état français revoyait (comme par hasard) ses fournitures de masques à la baisse juste après. L’usine a ainsi subi 7 plans sociaux avant de crever

Autre exemple : l’usine Famar de Lyon, actuellement en redressement judiciaire, seule société capable de produire de la Nivaquine en France.

Et ces deux cas délirants ne sont sûrement pas des cas isolés, les traités européens ayant permis en seulement 28 ans de délocaliser toute notre industrie vers les pays à bas coût de main d’oeuvre, en interdisant tout protectionnisme.

Oui : l’UE tue.

L’austérité exigée par Bruxelles, via les GOPÉ annuelles, a poussé les gouvernements successifs dans des économies toujours plus drastiques et débiles, dont la vente d’industries stratégiques que nous payons au prix fort aujourd’hui.

C’est une évidence que certains découvrent aujourd’hui, mais les racines du mal remontent en fait à 1992, quand nous avons eu le malheur d’adopter le traité de Maastricht, puis plus tard, un € devenu un désastre pour notre économie.

Aujourd’hui 1er avril, nouvelle blague de la propagande européiste : on apprend qu’un consortium français d’industriels vient juste de se créer pour fournir des appareils respiratoires, lesquels manquent cruellement aux malades.

Sauront-ils tenir leur délai d’un mois et demi annoncé pour fabriquer 10 000 appareils – en réquisitionnant toutes les ressources nécessaires, et ce alors que les fournitures matières premières sont elles aussi à l’arrêt, le monde étant dans le même état que nous ? Souhaitons-le.

Le problème, c’est que nous sommes déjà actuellement dans le pic de l’épidémie, et qu’on espère que le confinement commencera enfin à porter ses premiers fruits la semaine prochaine.

Donc même si ce projet abouti – ce que nous souhaitons vivement – le fait est qu’il arrivera trop tard pour sauver nombre de patients qui auraient pu l’être…

Quand on choisit entre l’argent et la vie humaine, il ne faut pas venir pleurer quand on perd !

Tous ceux qui ont participé à cette putain d’UE ont du sang sur les mains, et je ne cacherais pas une joie certaine à en voir quelques uns emportés par la maladie.

Soyons clairs : personne ne versera de larmes sur ces salauds & salopes qui nous ont trahi et vendu toutes ces années.

Il n’y aura JAMAIS de pardon envers ceux et celles qui avaient la responsabilité de nous protéger, et qui ont totalement échoué dans leur mission.

Quand l’heure des comptes viendra, nul doute qu’ils seront salés. Et il ne suffira pas de truquer les statistiques pour virer les victimes mortes en EHPAD, et chercher encore à limiter sa responsabilité.

Les français voudront des têtes, et ils auront bien raison !

Pauvre M. Darmanin, qui a osé ce jour (1er avril) lancer un appel aux dons pour soutenir nos entreprises, que lui et ses pairs européistes, actuels et passés, ont passé leur temps à brader et à couler !

Mais qu’il aille littéralement se faire foutre : l’euro seul (sans l’évasion fiscale) nous a déjà fait perdre quelques 56 000 € par français sur 20 ans, et ces gueux d’avoir encore le culot de venir spolier le peu qui nous reste ?

Des médecins, brisant le tabou, nous annoncent 6 mois de confinement, parce que ces gus ont été incapables d’anticiper les besoins, de commander des tests, des appareils, des masques, etc – et ils ont encore le culot de venir nous demander l’aumône, avec tous les impôts que nous leur payons ???

De grâce : interdisez la drogue à ce gouvernement ! Et vite !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.