La guerre arrive !

30 mars 2020 : alors que le coronavirus occupe toute l’information, on oublie que le Bundestag allemand a -gentiment- demandé à l’armée américaine de se retirer de son pays, négociation qui n’a évidemment pas aboutie, les chiens de guerre américains ayant besoin de nouveaux conflits pour faire tourner leur « état profond ».

Voilà donc un peuple souverain qui se retrouve avec une armée d’occupation laquelle se justifiait pleinement en 1945, mais plus aujourd’hui.

Quant on sait que l’OTAN stocke des armes nucléaires à nos frontières, en Belgique et en Allemagne notamment, il faut comprendre que ces armements menacent directement la sécurité de nos compatriotes.

Le même article nous apprend d’ailleurs que cet armement est coûteux, dangereux et dépassé – comprenez totalement inutile en cas de conflit réel. Alors la question est simple : qui et quand va t’on détruire cette menace qui pèse sur nos peuples respectifs ?

Le 12 mars, on apprenait également que l’USAF avait déployé des B2 – bombardiers nucléaires – au Portugual, et des avions espions U2 en Angleterre.

Encore des armes volantes de plus qui viennent grossir les rangs, et ce alors qu’on observe depuis des mois une dangereuse accumulation progressive d’armement US en Europe, se cumulant à proximité des frontières russes, laissant entrevoir la stratégie militaire des fous de Washington – ceux-là même qui ont provoqué la crise ukrainienne, la contre-réaction russe logique sur la Crimée, et qui passent leur temps à sanctionner l’Iran ou la Russie, en nous faisant payer les pôts cassés !

Rappelons que l’OTAN aurait du disparaître avec la fin du mur de Berlin, et que l’article 42 du TUE place de fait la défense européenne sous l’égide de l’OTAN, ce qui explique pourquoi les américains font tout ce qu’il faut pour empêcher les européens de créer leur propre armée.

L’OTAN ne sert qu’à nous manipuler, et à nous entraîner dans des conflits contre les russes, les chinois, les afghans, les iraniens, les syriens, etc – des peuples avec lesquels nous n’avons aucun intérêt à nous brouiller !

Quant à la propagande européiste qui consiste à faire croire que l’UE serait un bloc fort et indépendant, on rie des querelles actuelles entre l’Allemagne et la France sur le SCAF (futur avion de combat) !

Il n’y a pas d’armée européenne parce qu’il n’y a pas de peuple européen, et qu’il n’y en aura jamais. Comme le montre la crise sur le coronavirus, il n’y a pas non plus de solidarité européenne : dès que les choses deviennent sérieuses, les états nations reprennent aussitôt leurs droits – et c’est tout à fait normal et souhaitable !

Si Dassault avait finalement été choisi à l’époque pour créer le Rafale en France, contre l’Eurofighter, c’était exactement pour la même raison ! Il suffit d’ailleurs de voir le rattage public de l’A330 MRTT pour comprendre que chaque armée à ses besoins propres, et qu’il vaut mieux plusieurs armées européennes qui s’entraînent ensemble au cas où, plutôt qu’une armée européenne artificielle sous l’égide d’un état tiers belliqueux.

Rappelez-vous bien la fiole de pisse agitée à l’ONU devant les caméras du monde pour justifier d’une guerre illégale en Irak, laquelle a fait des millions de morts, et continue encore aujourd’hui de tuer ! Et c’est à ces clowns que l’UE a osé confier notre défense ?

Maintenant il n’y a d’ailleurs pas que le secteur militaire qui « craque » de partout.

Un autre signe économique alarmant nous annonce des jours sombres, avec la FED qui injecte au moins 150 milliards de papier toilette par jour dans l’économie américaine, et ce dans un silence médiatique absolument assourdissant !

S’il est évident que la crise du coronavirus aura forcément des répercussions fortes, sur l’économie américaine et mondiale, fabriquer autant de fausse monnaie en volume est totalement irresponsable et indécent.

Quand on connaît l’état désastreux de nos banques, qui ont commencé à se désengager des dépôts à hauteur de 100 000 € (bientôt 50 000, puis 20 000, puis 10 000 ?), les nuages s’accumulent toujours plus – la question n’est plus de savoir si l’orage aura lieu, mais juste quand.

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.