Piquez les tous (acte 8)

22 janvier 2022 : il faudra quand même un jour que la presse française revienne sur terre et arrête de reprendre en cœurs la propagande des labos. Continuer de qualifier un produit en phase de test de « vaccin » n’a plus aucun sens quand le composé échoue lamentablement à protéger de l’infection, ce qui est quand même – certains l’auront peut-être oublié – la définition et le but même d’un « vrai » vaccin…

Ensuite on ne peut pas soutenir décemment que si le produit échoue à protéger de la maladie, il va miraculeusement protéger des formes graves de cette dernière… Un peu de bon sens ne nuit pas à la santé ! Je ne nie pas que le produit avait un effet sur le variant anglais, stats à l’appui. Mais déjà avec le delta, la corrélation devenait très discutable. Et avec l’omicron… Là, c’est ouvertement devenu du foutage de gueule. On ne peut pas prétendre, avec 500000 contaminations (attention à ce chiffre, toujours gonflé par la verrue pour faire passer sa pilule),que le produit protègerait encore de quelque chose. Et c’est même tout l’inverse, puisqu’on observe que la majorité des cas d’omicron surviennent… chez les injectés !

C’est ainsi d’autant plus abject de prétendre ensuite qu’il faudrait deux doses pour protéger quelque chose, avec que la troisième n’a servi à rien, comme on le voit à ce jour, et que la quatrième est déjà dans les tuyaux… Même Israël commence à se calmer – c’est dire !

Mais la réalité n’arrête pas la fiction. Déjà on infantilise encore et toujours le patient à coup d’effet nocebo sorti du chapeau, reniant les milliers de morts et pronostics vitaux engagés suite à l’injection à J+1, sans parler des effets largement minimisés les 15 jours suivants. Et la presse eurofasciste de déjà nous vendre le prochain spray miraculeux made in France, la prochain pillule miraculeuse made in USA, comme toujours autorisée à la va-vite – et tant pis pour les cobayes de service !

En deux ans, ils n’ont rien appris de leurs erreurs, et continuent donc d’emmerder toujours plus les français, comme la machine technocratique à normes dont ils sont les rouages oppressants, avec ce qui n’est déjà plus qu’une simple grippe commune. Dixit nombre de nos voisins qui ont levé les restrictions sanitaires et laissent la nature faire son travail et reprendre ses droits.

Enfin on notera la supercherie immonde de nos dirigeants, qui n’arrivent même pas à réactualiser les chiffres journaliers réels sur leur propre plate-forme, et ce depuis plusieurs jours, prouvant bien le besoin de manipulation pré-électoral atteint.

21 janvier 2022 : « Sieg heil für Europa ! » – c’est en substance ce que vient de s’esclaffer en cœur l’ersatz de conseil constitutionnel, qui a osé revalidé le nouveau pass de nos eurofascistes, démontrant définitivement qu’il ne sert plus à rien, et que lui aussi adore « emmerder » les français. Non seulement nous naviguons à contre-courant total des autres pays proches. Mais la tentative de justification ne convaincra aucun français : M. fabius et Cie devront payer très cher leur forfaiture. Et on ne se contentera pas de 8 mois de prison comme pour guéant dans l’affaire des sondages de sarkozy, lequel devrait pourrir en prison pour le restant de ses jours après nous avoir trahi en 2008 en allant signer le Traité de Lisbonne contre notre référendum de 2005…

Pendant ce temps là, les autres euronazis s’inquiétent de voir un milliardaire véreux pousser son poulin dans la campagne, alors qu’eux même font barrage pour empêcher notre mouvement et son président de s’adresser librement aux français ! Mieux encore : alors que les eurotarés valident l’obligation des cafetiers et restaurants à jouer à la gestapo de service, les mêmes s’affranchissent de toute contrainte dans leurs prochaines meetings politiques ! Comme ils s’affranchissent régulièrement de porter le masque dans leurs partis de de bunga-bunga !

20 janvier 2022 : jamais l’exécutif n’aura créé autant de malades mentaux que ces 2 dernières années. On a ainsi appris ce jour que la soit-disante agression d’un « injecteur » en Alsace était en fait l’auteur… du soignant lui-même ! Précisons que le jour où l’information était sortie, le flot de haine déversé sur internet envers les anti-ARN avait été largement alimenté par la propagande eurofasciste. Et nul doute que les démentis de ces mêmes torchons ne pleuvront pas aujourd’hui…

Pendant ce temps-là, un chirurgien pleureur vient alerter que les opérations reportées se paieront cher, mais évidemment, pas un mot sur les GOPÉ de Bruxelles qui continuent de supprimer des lits ce jour en mettant l’hôpital sous pression. Les français ne doivent pas faire le lien de causalité entre notre appartenance à l’UE et la situation ubuesque d’un pays riche comme le notre, qui gaspille des centaines de milliards en tests de confort, et n’est plus capable de prendre correctement en charge ceux qui ont réellement besoin. J’ai entendu le chiffre hallucinant d’1 milliard et demi par mois pour les tests. Ça en fait déjà quelques nouveaux hopitaux…

Et très étrangement ce jour, on constate la « chute libre » effarante des statistiques de contamination, juste au moment où l’exécutif a fait passer en force, comme à son habitude, son nouveau pass nazitaire. Comme disait Pierre Desproges dans ses minutes de M. Cyclopède : « Étonnant, non ? ».

L’autre cible de nos débiles, ce sont les fraudeurs de pass, y compris les soit-disant « repentis », qui n’ont rien à se repentir du tout : le choix de jouer les cobayes est censé juridiquement être 100% libre et non contraint, ce qui n’est plus le cas depuis longtemps, au point que même l’OMS s’en est déjà émue. J’ai adoré le médecin FDP et son « Ces gens-là sont aussi des victimes. De l’ignorance, de la désinformation.. ». Je rappelle qu’après 2 ans, les conflits d’intérêts des médecins médiatisés ne sont toujours pas inscrits en clair sur les écrans lors de leurs interventions. Idem côté études scientifiques sorties du chapeau, avec la complicité du Lancet ou d’autres. Et fuck la Charte de Munich et sa déontologie journalistique. Et fuck la Science et sa critique de la raison pure !

Il ne peut y avoir de consentement libre et éclairé avec des journalistes et des scientifiques menteurs et manipulateurs. Et toute cette farce n’a de toute façon qu’un but : ne surtout pas rendre la vaccination obligatoire, ce qui engagerait la responsabilité directe des charlots.

Autre info intéressante du jour : que nous coûtent les assassins de Mc Kinsay, qui ont clôt leurs poursuites judiciaires dans la crise des opiacés aux USA (400 000 décès en moins 20 ans – 2 millions d’américains rendus dépendants) avec seulement 573 pauvres millions de $ ? Les petits cons viendront certes nous faire remarquer qu’ils n’ont pas été condamnés en dur – et alors ? Cela n’enlève rien au caractère répréhensible et déontologiquement pourri de ce cabinet de toilette !

De notre côté de l’Atlantique, un début de réponse apporté ce jour par deux sénateurs, avec la précision importante que ce cabinet de cons-seils nous a déjà coûté 13,5 millions d’€. Pour des résultats de toute évidence nuls côté éducatifs, et tout aussi nuls côté sanitaire, comme les français l’auront largement constaté ! De toute évidence, dans la famille fabius, la santé, c’est une grande passion ! Après s’être voté une loi d’exception pour exonérer les œuvres d’art et s’en foutre plein les pognes en tant que marchand d’art, la famille fabius s’est donc diversifiée dans la santé ! Sang contaminé pour le père – crise sanitaire pour le fils ! Le champagne/homard coule à flot dès le petit déjeuner, et le contribuable français continue de payer ! Si c’est pas beau la vie !

Et notre presse eurofasciste de remettre une derrière fois le couvert ce jour, en nous avouant maintenant que la contamination protège plus que l’injection, tout en nous ressortant le sempiternel discours des cas graves. Le petit problème pour ces religieux de l’acupuncture, c’est qu’on en est à 4% de delta en baisse, soit encore 15000 cas/jour, et 96% d’omicron en hausse soit 290000 cas/jour, et là, pour ce dernier, on a bien du mal à trouver des décès liés à la maladie…

La fin de l’épidémie est là, et non : rien ne justifiera le vote par correspondance, que nos eurofascistes rêvaient de mettre en place pour tricher plus silencieusement.

Le plus beau restera le discours des cuisines castex, venu brader le produit : « ceux qui feront leur première dose d’ici au 15 février pourront bénéficier d’un passe vaccinal valable s’ils s’engagent à faire la deuxième dose un mois plus tard et à se tester. » Promotion 15% si vous achetez 2 lots ! Si les guignols ratent l’occasion d’en faire un sketch, là, ce serait dommage.

18 janvier 2022 : la petite saucisse allal est donc venue remuer la queue ce jour, trop heureux de voir son parti eurofasciste avoir encore littéralement enc… les français avec un énième pass nazitaire, renommé pour l’occasion, comprenez : encore plus ségrégationniste que le précédent.

Et alors qu’on nous annonce un énième produit américain, sur lequel personne n’a de recul (comprenez : recherche cobayes désespérément), les produits russes et chinois sont toujours snobés par pur dogmatisme !

Mais est-il seulement encore nécessaire d’injecter des produits en phase de test, quand on observe un variant devenu endémique, et qui représente ce jour 95,56% des contaminations ? Il reste 0,16% pour le Beta+Gamma (autant dire qu’il faut vraiment ne pas avoir de chance pour se choper un de ces deux là). Quant au Delta, il en est à 4,38% en baisse rapide, ce qui laisse à penser que dans un mois, il ne pèsera plus rien dans la balance…

Le virus évolue certes, et d’autres variants verront le jour. Mais comme l’a expliqué le Pr Raoult, toutes les épidémies finissent par s’épuiser, avec des variants endémiques de moins en moins dangereux. Et c’est bien ce que nous sommes en train d’observer.

Tout le monde (sauf les euronazis et le PDG de pfizer) a compris que la pandémie est finie – nous rentrons dans une autre phase : celle où il faudra vivre avec un énième virus de la grippe, pour le moment encore un peu plus virulent que la moyenne, mais finalement pas plus méchant.

L’humanité en a vu d’autres…

17 janvier 2022 : encore un jeune atteint de myocardite pour rien, comme 919 autres déclarés, sachant que ce nombre est sûrement sous-estimé, comme toujours. Merci à Midi Libre de briser l’omerta. On rappelle que l’injection des enfants n’a aucun sens, vu les très faibles cas mortels recensés, et que pfizer s’est arrêté dans son étude d’autorisation temporaire de mise sur le marché à 2 doses. Au-delà, c’est l’inconnue, et le cobaye de jouer pleinement son rôle.

Sinon comme je le disais hier, et c’était gros comme une maison : notre virus préféré a donc attendu le vote du « pass vaccinal », hier après-midi, pour très étrangement commencer sa décrue ce matin… Et le patron de pfizer trop content de revenir en France produire sa merde – on imagine bien les dessous de table qui ont déjà circulé. Pour couronner le tout, les toutous eurojournalistes de mossad-tv nous ont pondu comme à leur habitude un article sans fond, voulant prouver l’efficacité de l’injection sur les cas… de l’été dernier ! C’est oublié que si les statistiques prouvent effectivement que l’injection avait un sens avec le variant alpha, ce que je ne nie pas, c’était déjà beaucoup moins « visible » avec le delta, moins létal que son parent. Et aujourd’hui, ça n’a plus aucun sens avec le omicron, devenu un simple rhume pour la majorité des contaminés ! Bref, le Drahi continue sa propagande, et ce n’est pas par hasard.

Ce jour un autre article destiné aux autorités israéliennes (qui pourrait parfaitement se dédoubler pour nos propres guignols), provenant d’un immunologue réputé de Tel Aviv, est donc venu « casser » du bois comme jamais sur le dos des politiques véreux, assoiffés – je cite – « de pouvoir, d’argent et de contrôle », et dénoncer les effets dévastateurs des politiques publiques entreprises. Devant le parallèle évident des décisions en France, personne de sérieux n’ira croire à un simple hasard de circonstance.

Autre info intéressante : ça commence à puer sérieusement pour le Dr fauci aux USA, lequel semble décidément un acteur très intéressant à suivre. Ainsi le rapport militaire du Major Joseph Murphy fait état de « la suppression de remèdes potentiels, comme l’ivermectine et l’hydroxychloroquine », et dénonce le mensonge sous serment du Dr.

Et le rapport de préciser « très clairement que l’ivermectine identifiée comme curative en avril 2020 agit pendant toutes les phases de la maladie, car elle inhibe la réplication virale et module la réponse immunitaire. »

Inutile de préciser que si ce rapport se confirme, ça va chauffer !

Dans tous les cas en France, il conviendra aussi de balayer devant notre porte, car aucun citoyen ne peut accepter que les délibérations de ce pseudo-conseil de défense, qui nous pourrit la vie depuis 2 ans, soient mises sous secret pendant 70 ans. Il y a des têtes à couper, et nous n’attendrons pas jusque là qu’elles meurent tranquillement de vieillesse dans leur lit douillet. On parle bien d’assassinats en bande organisée et de crime contre l’humanité, où l’on n’hésite plus à sacrifier des jeunes en bonne santé, pour sauver quelques vieux en fin de vie – et fait aggravant : à un moment donné où toutes les données confirment la baisse de létalité du virus.

16 janvier 2022 : avez-vous remarqué qu’omicron est un virus très intelligent ? Il a ainsi « explosé » le nombre de cas juste avant la transformation du pass nazitaire en un autre pass nazitaire, et je parie déjà que juste après le vote à l’AN ce lundi, le nombre de nouveaux cas stagnera ou commencera à baisser significativement. On va bien voir dans la semaine qui vient…

Sinon c’est au tour de la dépêche de présenter les candidats à la présidentielle. De toute évidence, ça a du vraiment leur « arracher la gueule » de citer François Asselineau, mis comme par hasard en dernière place, et dont on remarquera qu’il a le moins de lignes allouées dans l’article. Seul progrès notable : notre président n’est plus cité dans les « petits » candidats. Il n’en reste pas moins que la Constitution ne reconnaît pas de « petits » ou de « grands » candidats, et que pour le moment, techniquement parlant, personne n’a ses parrainages. Donc encore un article qui ment, qui détourne, qui gruge les français, au lieu d’attendre le retour des parrainages.

En outre, pas un mot sur l’amendement rejeté à l’AN qui stipulait qu’il n’y aurait pas besoin de pass pour aller voter, et ça, c’est très inquiétant, parce qu’il est évident que le vote par correspondance ne pourrait mener qu’à la triche et la fin pure et simple de la démocratie.

15 janvier 2022 : grosse surprise ce matin : c’est donc au tour de 20 minutes de faire le salut romain en criant « Heil UE ! Hurrah für das EuroReich ! », avec un article sensé présenter les candidats à la présidentielle, en oubliant, comme par hasard, notre président François Asselineau et l’UPR. Magnifique manipulation d’opinion en règle, démontrant une fois encore, et sans la moindre ambiguïté, qui est l’opposant réel à l’oligarchie, et qui en est le complice (et le lèche-cul).

Plus grave encore : cela fait quelques jours maintenant que les pages facebook de l’UPR de son président semblent avoir tout bonnement disparu ! Je ne serai pas surpris d’apprendre qu’elles aient été tout simplement supprimées, vu la puterie actuelle de facebook, qui censure avec acharnement tout opposant politique, gilets jaunes ou citoyens ordinaires. On va encore attendre la confirmation officielle, mais censurées ou pas, de toute façon, il faudra bien un jour que les français comprennent que ce réseau n’a rien de social, et que zurckenberg vend surtout les données recueillies à la NSA et autres agences de renseignements américaines, trop heureuses d’avoir un renifleur de braguettes aussi efficace.

Pendant ce temps-là, l’escroc le maire nous fait le coup de l’augmentation du Livret A à 1%, alors que l’inflation a dépassé les 2%. Autrement dit : l’état vole littéralement 1% à ceux qui épargnent pour tenter un jour de se payer quelque chose. Ce même état qui a supprimé l’ISF – pas assez rentable selon lui. Quant au « ruissellement » de cette suppression, vous pouvez toujours aller la rechercher à l’arrêt de Montcuq – aucun prolo n’en a vu la couleur.

Saluons également en cette fin de crise l’arrivée soudaine d’un vaccin français sorti tout droit du chapeau. Malheureusement pour nos acupuncteurs en série, quel anti-ARN ira se faire piquer pour ce qui est devenu un simple rhume ? Partout omicron signe la fin de la récrée avec une immunisation naturelle de la population. On en est ainsi à 286238 contaminations/jour pour à peine 213 décès/jour sur la semaine écoulée, et toujours avec plus de 85% de personnes âgées dans le lot… Beaucoup plus amusant, et surtout dérangeant pour l’oligarchie : ce sont les vaccinés qui semblent en première ligne pour se choper le nouveau variant ! Ça donne clairement pas envie de jouer les cobayes du labo français (ou d’un autre), surtout quand on mesure les résultats minables des produits actuels autorisés !

14 janvier 2022 : quand les fossoyeurs de l’économie font semblant de se repentir, alors qu’ils savent qu’il est impossible de modifier les traités d’une machine nommée UE, devenue complètement folle !

13 janvier 2022 : l’euronazi estrosi ne sait plus quoi inventer pour se faire haïr d’une bonne partie des niçois. Voilà donc que le copain à barbier voudrait supprimer l’assurance chômage aux non-injectés. Ne cherchez pas un quelconque rapport entre la santé et le chômage ici : il n’y en a aucun – on est juste dans le dogme eurofasciste le plus arien du genre, façon « La chute ».

Ainsi l’enfoiré fait juste sa chasse à ceux qui n’ont ni costard ni rolex, et qu’il aimerait bien pouvoir chasser de sa ville de bourges. Ce n’est pas un cas isolé. Les appels à la haine des traîtres à la Nation envers leur bouc émissaire se multiplient ces dernières semaines, et les eurojournalistes lèche-culs sont trop heureux de relayer ainsi la propagande de leurs maîtres respectifs.

Jusqu’au jour où les balles voleront – et on imagine qu’à ce moment là, ils auront encore le culot de dire qu’ils ne l’ont pas cherché… Non sérieux : on condamne des gens pour des appels à la haine, et on laisse des politiques publics s’exprimer ainsi ? C’est délirant !

12 janvier 2022 : nous y sommes : la police allemande a donc détourné l’appli covid dans une enquêtes quelconque, démontrant bien à ceux qui en douteraient encore le potentiel de surveillance généralisée que représente cette merde numérique.

Pendant ce temps, la Verrue s’invente des chiffres toujours plus ubuesques, comprenez : de plus en plus éloignés des stats officielles, déjà bien trafiquées. Maintenant quand on passe de 200000 à 1 million, il y a quand même un putain d’écart type qui explose, démontrant bien la psychose atteinte chez LREM & Cie. On sent bien ici tout le nazillon de service de mère UESS, qui veut faire passer son Ausweis à tous prix, et qui est prêt à toutes les bassesses pour y arriver.

Dans la même lignée des traîtres à la Nation, saluons ce jour les sénateurs demandant publiquement la tête du Pr. Raoult, lequel n’est pas aller par le dos de la cuillère dans sa dernière interview, expliquant scientifiquement pourquoi la vaccination de masse a été une connerie sans nom, chiffres à l’appui. Imparable. On imagine sans peine la haine farouche réveillée chez nos adeptes de Pfizer & Co, dont on espère qu’ils finiront tous leur vie dans un cachot sinistre, vu le nombre de morts qu’ils ont sur la conscience. Nul besoin de l’IHU et de Raoult pour décrédibiliser la politique sanitaire menée depuis 2 ans : députés, sénateurs, conseil constitutionnel, et csa s’en sont largement chargés !

Et nous n’oublierons rien. Les assassins paieront.

Idem pour les fils de putes de LCI, qui osent ce jour publier un torchon de sondage trafiqué, où l’UPR et son président sont tout bonnement absents ! Les trous du cul n’ont même pas osé signer de leurs noms, mais qu’ils n’aient aucun doute : nous trouverons et nous garderons précieusement les noms de ces traîtres à la Nation.

11 janvier 2022 : le journal complètement à l’ouest nous sort ce jour, et pour une fois (rarissime), un article intéressant et factuel. Sur 3833 réanimations en cours, on a donc d’abord les moins de 20 ans qui représentent 90 cas sur 65 millions d’habitants. Ensuite les 20-29 ans (61 cas – donc moins que les gamins et jeunes adultes réunis). Ça commence à augmenter dans les 30-39 ans (181 cas), 40-49 ans (315 cas), 50-59 ans (756 cas). Il faut arriver dans les 60-69 ans (1242 cas), 70-79 ans (1008 cas), pour toucher le maximum. Les +80 ans représentant 180 cas, ce qui normal si on considère que l’espérance de vie en France est de 79,2 ans. Quel que soit votre âge, la probabilité de vous retrouver aux urgences pour cette maladie est donc de moins de 0,002%. En gardant bien à l’esprit que les décédés estampillés COVID traînaient bien souvent d’autres pathologies ou comorbidités antérieures.

On nous annonce être actuellement en centaines de milliers de contaminations/jour. En cumulant le dernier mois, on doit tourner aux alentours des 2-3 millions de gens contaminés, dont une bonne partie s’est donc faite son immunité. On est à 12 millions de cas depuis le début de la crise, sans compter les cas contacts ou les asymptomatiques.

Arrêtons la langue de bois : l’épidémie est terminée. Ce qui reste, c’est une bonne grippe qui continuera naturellement de circuler, et ce n’est pas l’Ausweis de l’euroreich qui l’arrêtera demain ! L’espagne ne s’y trompe pas, considérant désormais la maladie comme une grippe.

Autre article « amusant » sur l’injection chez des gens atteints de rhumatismes inflammatoires et maladies auto-immunes : si ça marche, c’est grâce à l’injection, mais si ça pose des problèmes, là ,il n’y a « aucun lien établit » avec l’injection…

Et on continue dans la recherche du cobaye heureux avec deux nouveaux médocs made in Pfizer/GSK sortis tout droit du chapeau et bientôt autorisés ! L’ivermectine ? C’est pour les pays pauvres, enfin ! Surtout ceux qui affichent un taux de létalité bien inférieur aux pays européens ! Le remdesivir n’a pas marché ? Ce n’est pas grave : on prend les mêmes totos, et on recommence ! Youpee ! Si c’est pas l’euroreich et sa religion de l’acupuncture !

Et le Pr Raoult d’enfoncer le clou, chiffres à l’appui. Les pays qui ont le plus vacciné sont ainsi ceux qui présentent le plus de cas. Paradoxalement, le nombre de patients omicron représente 70% des gens injectés, ce qui démontre que non seulement le produit ne protège pas de la maladie, mais qu’en plus, il semble bien la favoriser. Mais surtout : les infections faites dans les 2-3 semaines après l’injection ne sont pas toutes déclarées, ce que j’ignorais pour ma part.

Il faut bien comprendre ivi que le fonctionnement d’un vrai vaccin est de vous introduire l’agent pathogène affaibli pour que votre corps réagisse et produise des anti-corps spécifiques (la protéine spike en l’occurence). Or tout le monde a pu le constater : de nombreux injectés sont tombés malades dans les 15 jours post-injection, comme si le produit, au lieu de faire son office, avait complètement déclencher la maladie chez eux. Mais nos décodeurs de l’immonde nous le jureront sans aucune doute demain en cœur : « il n’y a aucun lien établit » entre l’injection et le fait de tomber malade. On connaît la chanson.

10 janvier 2022 : on en est donc à 200 000 contaminations/jour et 210 décès/jour sur la semaine écoulée, dont 86% d’omicron. C’est une très bonne nouvelle donc, avec un delta qui perd plus rapidement que prévu du terrain. Cela étant, toujours pas de distinction sur les décès dus à omicron et ceux dus à delta, même chez le Pr Raoult – dommage. Mais ce qui est surtout étonnant, c’est qu’en plein hiver, la grippe saisonnière a mystérieusement disparue des radars, comme l’an passé ! La ficelle est quand même un peu grosse.

Autre constatation basique, qui semble se confirmer chez les allemands et les norvégiens : il semble bien que les personnes « injectées » double/triple doses représentent la grande majorité des cas d’omicron, déplaçant donc le problème chez les vaccinés… Autant d’éléments qui démontrent l’absurdité totale du pass – et de l’injection en masse…

Maintenant on a bien compris que toute cette histoire est en fait une grotesque fumisterie. Si nos pantins de service n’ont pas osé suivre l’Italie, laquelle a rendu l’injection obligatoire dernièrement (encore une parfaite hérésie de l’UE au moment même au omicron prend le dessus) – c’est tout simplement parce qu’ils seraient obligés, par la Loi, de prendre en charge les effets secondaires et autres conséquences néfastes. Bref, ça coûterait au porte-monnaie. D’où le consentement ni libre et ni éclairé que l’on fait signer aux cobayes.

Les parents apprécieront également le delirium sanitarium qu’on fait à leurs enfants. Déjà les psychanalystes voient le nombre de jeunes patients explosé dans leurs cabinets, ce qui annonce clairement la couleur de la future génération, entre mal être, problème psy et retard de socialisation – sans compter le retard scolaire… Jamais les jeunes n’auront autant de raisons de haïr leurs aînés ! Le témoignage poignant d’une infirmière qui décrit les conditions de test sont effroyables et insupportables. Comment des parents aimants et sérieux peuvent faire passer leur travail avant leurs enfants ? Qui protégera ces enfants si les parents eux-mêmes sont aux abonnés absents ? C’est vraiment terrifiant !

Plus le temps passe, et plus les dégâts occasionnés par nos religieux eurofascistes seront sérieux et irréversibles. À moins que l’UPR remporte les élections de 2022, et qu’on demande des comptes à tous ces assassins… Même les maires commencent à retourner la photo d’adolf à la préfecture, n’ayant pas digéré – avec raison – les dernières insultes du quidam vers les nouveaux Untermenschen? Et bien entendu : pas un mot sur les affrontements en Guadeloupe – ça pourrait donner de mauvaises idées aux métropolitains, avec un petit député LREM qui ose encore jouer les victimes innocentes. Encore un qui n’a pas compris qu’il a eu la visite des « gentils ».

Il n’y a décidément qu’au R.U. qu’on voit encore des gens qui ont un cerveau, et appellent à la fin de l’injection de masse, voyant bien que ça ne sert plus à rien. Le pire est derrière nous, et il va bien falloir s’immuniser un jour contre ce virus qui aura surtout servi à cacher aux français les véritables problèmes du pays, et jetant 400 milliards d’€ par les fenêtres, pour rien – comme en informatique en fait.

9 janvier 2022 : nos pauvres députés viennent donc se plaindre des menaces de mort qui augmentent à leur encontre. Quelle surprise ! À force de refuser de faire leur boulot, de faire semblant de s’opposer dans l’hémicycle devant les caméras en jouant la comedia dell’arte, de rendre les gens malades avec des décisions toujours plus totalitaires qui n’ont plus rien avec le sanitaire, il y a forcément un moment où des gens normaux finissent par craquer et demander des comptes…

Certes, la violence est inexcusable en démocratie. Mais c’est bien là le problème : nous ne sommes plus en démocratie depuis que sarkozy a trahi notre référendum de 2005, en allant signer le Traité de Lisbonne. Ce seul acte aurait du logiquement le conduire droit en prison – à vie !

Et la censure des réseaux sociaux et autres GAFAM de bien prouver l’accord tacite trouvé entre l’UE et son maître de Washington, pour faire taire toute opposition. On ne vous interdit plus de dire les choses, non : on vous déréférence pour que plus personne ne puisse vous trouver, on supprime votre compte en ligne du jour au lendemain sans aucun appel possible, on vous strike vos vidéos sans explications pour mieux vous bannir ensuite.

C’est cela l’UESS, et nos députés qui n’ont ni enclenché l’article 68 de la Constitution dès les premières manifs de gilets jaunes, pour calmer le pouvoir, ni poser une motion de censure pourtant parfaitement justifiée avec le « pass vaccinal » venu « emmerder » les non-injectés, sont bien des collabos actifs de ce nouveau système de « dictature qui ne dit pas son nom », où le numérique est venu s’ajouter à la longue liste des outils de surveillance des états totalitaires.

Même Orwell n’aurait pas pu rêver d’une société aussi débile, où le citoyen transporte lui-même ses menottes numériques dans un smartphone sous surveillance permanente ! Bravo !

Bon, c’est quand qu’on frexite, et qu’on s’occupe sérieusement de tous ces traîtres ?

Idem pour certains avocats véreux et autres débiles mentaux qui voudraient donc rendre obligatoire l’injection et attaquer en justice les non-injectés pour mise en danger de la vie d’autrui.

Message à tous ces petits cons : ça fait des années que l’on sait que tabac et alcool conduisent à des cancers – qu’attendez-vous pour les interdire et attaquer les fumeurs et les viticulteurs qui mettent en danger la vie d’autrui, depuis des décennies ? Sans compter que sur les 1700 décès journaliers en France, le cancer du poumon, à lui seul, représente dans les 100 décès/jour !

Parlons aussi des insecticides que l’on sait cancérogène de type roundup, toujours en vente, largement employé par la SNCF ou l’élysée. On vient de reconnaître une nouvelle maladie chez les agriculteurs due aux pesticides – c’est quand qu’on interdit ces saloperies que nous retrouvons ensuite dans notre alimentation ? Ils sont passés où les avocats « blancs » pour défendre les victimes d’une UE qui impose de produire toujours plus, sans limite de durée, et conduit au suicide de 2 agriculteurs par jour ?

On vit vraiment dans une époque où la parole est donné à des fumiers ! C’est indécent !

8 janvier 2022 : nous arrivons donc doucement en fin de pandémie, avec un variant omicron bénin, et qui semble bien parti pour enfin offrir une immunité efficace à des millions de gens.

Et deux nouvelles erreurs de ce gouvernement de canassons : la première est d’autoriser à nouveau en urgence un médoc inconnu aux effets secondaires inconnus (non, ce n’est pas le remdevisir – enfin, c’est ce qu’ils prétendent – bonne chance aux cobayes…), alors que c’est précisément le moment de laisser mère nature faire son boulot.

Et la seconde erreur : le grand retour des FFP2, les guignols n’osant pas avouer que leur masque chirurgical, qui nous « emmerde » depuis des mois, ne sert au mieux qu’à éviter des projections, mais ne « filtre » pas le virus. Encore un formidable aveux du foutage de gueule généralisé, le même qui prétend qu’on ne se contamine pas dans les transports en commun, avec des injectés positifs qui sont aussi contaminants que des non injectés, mais seulement dans des discothèques et bars la nuit.

Et bien entendu, BFMWC en remet une couche sur les enfants, en bon petit soldat de l’UESS. Pas de reportage sur les effets secondaires chez les gosses ? Comme c’est étrange… Par contre le risque chez les débiles, cette catégorie de gens sans cervelle qui ont leur téléviseur ouvert en permanence, c’est de voir des parents commencer à se méfier de leur progéniture. Ne riez pas : on a vu des parents enfermer leurs gosses contaminés, démontrant le niveau de psychose atteint. Les dégâts psychologiques est une réalité déjà connue et mesurable, et aura de lourdes conséquences dans la jeune génération.

Seule bonne nouvelle du jour : le Pr Raoult est passé sur mossadTV, et a dit ce que tous les gens qui suivent un peu le dossier savent depuis longtemps. À la question de savoir si c’est l’injection « générale » servait à quelque chose, « la réponse est non ». Remarquez qu’il n’a pas renié sa position sur l’injection des personnels de santé ou des personnes à risques. Qu’importe : cela a suffit ce jour a provoqué une déferlante de haine de nos eurofascistes et de leurs chiens de garde !

Et toutes ces tribulations inutiles occupant le terrain médiatique, oubliant l’autre désastre économique de 5 années du fils de Rothchild, car – comble de l’ironie – non seulement le déficit français continue d’exploser, mais en plus, nous avons du importer de l’électricité ! Oui : vous avez bien lu. Malgré tout notre parc nucléaire, nous n’arrivons même plus à couvrir nos propres besoins ! Il faut aller chercher l’info sur RT France – pas un seul journal eurofasciste n’en a parlé ce jour !

7 janvier 2022 : dans la grande série « l’Absurdistan en UESS », on parle donc de 21000 vols d’avion à vide (chiffre minimum) ce seul hiver 2022, pour ne pas perdre les précieux créneaux de vol. Je ne sais pas si on se rend du gaspillage indécent de carburant que cela représente, mais voilà bien une ignominie de plus de cette UE bureaucratique et totalitaire, qui au lieu de poser un moratoire immédiat sur les vols, vu la baisse logique du nombre de passagers, préfère fermer les yeux et aller jusqu’au bout de sa connerie !

Qui paiera ? Sûrement pas ceux qui prennent ces décisions absurdes, mais bien le pigeon français, qui par ses impôts perd chaque année quelques 15 milliards d’€ pour entretenir cette brochette de fonctionnaire véreux, inefficaces, bourrés de conflits d’intérêts, et de surcroît fascistes jusqu’au bout des ongles.

Le Frexit écologique est plus que jamais d’actualité.

Sinon on nous emmerde donc avec omicron qui s’avère être un petit rhume bénin depuis 3 semaines maintenant. Mais dans les faits, tout le monde a compris que ce variant n’a en fait quasiment plus aucun poids dans la balance des décès. D’ailleurs si on regarde bien les chiffres, la seule info à retenir c’est que sur 200000 contaminations quotidiennes, omicron représente 80%, avec un delta qui reste stable à 40000 contaminations. Bref, que la verrue ose encore utiliser ce chiffre devant les caméras pour faire peur aux gens est un non sens absolu. Une manipulation grotesque de plus dans le dossier déjà bien chargé juridiquement de cet ersatz de gouvernement.

6 janvier 2022 : mario a donc décidé d’écouler le stock européen en Italie avant la fin de la fête, en rendant l’injection obligatoire.

Il n’aura donc pas fallut 100 ans, avant de revoir le spectre des fascistes ressurgir ouvertement – benito en rit encore ! Même UE, même régime. Les italiens auront-ils compris la relation ? Pas sûr. Comme en France, les gens n’ont pas le droit de savoir. C’est (aussi) cela, leur projet.

Saluons également la haute trahison de l’assemblée nazionale et de ses soit-disant « opposants » de pacotille, qui, au lieu de lancer une motion de censure contre ce gouvernement et ce président qui méprise son peuple, nous ont fait la farce habituelle des grandes gueules. Il suffisait de 58 d’entre eux, sur 577. L’histoire retiendra qu’ils ont tous (à part 2) trahi leur mandat.

4 janvier 2022 : la fin de règne approche. Et jupiter perd de plus en plus les pédales en public, affirmant ce jour qu’il va je cite « emmmerder » les non-injectés. C’est là où l’on mesure toute la psychose de ce fou et de ses copains, qui attisent la haine, et qui le paieront très cher un jour. Je n’ose même pas imaginer ce qui se passera si l’on découvre des effets secondaires mortels dans quelques années suite aux injections. Même les gardes du corps les mieux entraînés ne survivront pas aux règlements de compte qui s’annoncent.

Les tueurs en série devront répondre de leurs actes. Et vu le nombre de victimes au compteur, nul doute qu’il y aura des regroupements ailleurs que dans les prétoires.

3 janvier 2022 : on continue dans la provocation gratuite avec la Verrue qui ose ce jour, où l’assemblée va voter le pass « vaccinal » dont il est le principal initiateur, avouer qu’il est probable que nous ayons tous acquis une forme d’immunité collective, pour rajouter encore une couche, en affirmant qu’omicron sera peut-être la dernière vague ??! Putain de complotistes ! Ils avaient donc ENCORE raison ?!

Sérieusement, on attendait une motion de censure de 58 députés. Seuls 2 ont répondu à l’appel. À un moment donné, il faut citer les véritables responsables du désastre : ceux qui laissent faire et détournent la tête, en faisant semblant de ne pas voir le totalitarisme de l’UE et la ségrégation évidente qui s’installe. Honte à ces gens payés avec nos impôts. Ils le regretteront !

Sinon la routine : un enfoiré LREM venu jouer les victimes dans l’hémicycle, comme l’idiot de l’autre jour qui faisait semblant de se faire passer pour un anti-ARN repentit, un ministre LREM débile qui nous invente du chiffre en gonflant toujours plus le mensonge, des eurojournalistes complices qui cherchent les problèmes et s’offusquent ensuite des menaces à leur personne, et la petite saucisse allal toujours aussi frétillante, venu faire la morale pour tenter de sauver le camouflet du report des débats.

Est-ce vraiment la peine d’en rajouter devant des acteurs aussi minables ?

On est à 179 décès/jour pour une population de 65 millions. Le delta représente désormais moins de 50% des contaminations. Et sur les soit-disant 20000 hospitalisations, on tourne à environ 3800 en soins critiques contre 7000 au plus fort de la crise. Aucun indicateur est donc au rouge. Bien au contraire : omicron est bien parti pour favoriser l’immunité collective, et naturellement, SVP. Rien ne justifiait le pass nazi, et rien ne justifie le pass totalitaire en cours.

La palme de la connerie revient quand même à un certain michel édouard leclerc, qui dans une interview sur cnews, face à une euroblondasse de service, a osé nous sortir, à propos de ces pass – je cite : « Pffff… C’est quoi une rupture d’égalité ? ». Le meilleur moyen de lui apprendre donc ce qu’est une rupture d’égalité est donc de boycotter ses franchises. Ça ne le rendra pas plus riche. Mais ça le rendra peut-être plus intelligent ?

2 janvier 2022 : les débiles ont donc discrètement retiré leur drapeau eurofasciste de l’arc de triomphe. Nul doute que certains avaient déjà préparé les torches et se seraient fait une joie d’aller le cramer ! Dommage. Saluons également la presse sous influence, qui va évidemment chercher le cas particulier dans les services d’hospitalisation pour en faire une généralité. Idem pour les toutous venant aboyer comme à leur habitude en tentant de justifier l’injustifiable, quand on lit que les écoliers cas contacts devront effectuer trois tests en quatre jours, on comprend que les parents n’en peuvent plus. Quant aux traîtres à la Nation qui viennent beugler parce que ça commence à chauffer pour eux, ils n’ont pas fini de payer leur forfaiture. Refuser les vieux médocs et interdire aux médecins de les prescrire pour aller favoriser un produit en phase de test qui ne marche plus que trois mois, et encore : chez moins de 50% des injectés, c’est une politique de folles-dingos.

Avec un COVID qui a représenté 2% des hospitalisations et 5% des réas, plus personne de sérieux ne gobe la propagande du régime. Mais surtout : ils ont oublié un détail de poids dans leurs calculs. Le mensonge a cette petite particularité qu’il ne dure jamais éternellement… Les juifs continuent bien encore aujourd’hui de chasser les derniers nazis.

Sinon ils sont donc allés en Israël pour nous chercher un cas de combinaison de grippe classique et de COVID, en le présentant comme une nouveauté, mais là encore, ce n’est pas sérieux. Ça fait (au moins) 1 an et demi que ce virus se ballade : il a largement eu le temps de rencontrer le virus de la grippe classique, et plus d’une fois… La photo de l’article avec masque à gaz est équivoque – faire peur à tout prix, alors qu’omicron n’est plus qu’un rhume, et représente déjà plus de 50% des nouvelles infections ! C’est quoi la suite ? Ils vont nous construire un virus radioactif ? Admirons en tout cas la formidable efficacité du produit miracle en P, injecté pour la 4ème fois en Israël. Et certains de commencer à montrer du doigt le fait que ce sont les vaccinés qui semblent bien les victimes majoritaires d’omicron – soit disant parce qu’ils auraient affaibli leur système immunitaire à force de bouffer de la Spike – si l’information se confirme, il faut souhaiter qu’elle sonnera le glas de ces produits.

Saluons également la publicité faite aux autotests vendus en grande surface, avec des pharmaciens perdant leur juteux monopole, alors que le pass vaccinal les rend caduques dans bon nombre de situations. Quant à prendre le résultat de ces tests pour argent comptant… Déjà ceux à 40€ ne sont pas fiables à 100%. Alors ceux à 2€… On devine surtout que les hypocondriaques et autres victimes de la propagande européiste vont y laisser des plumes. Rappelons que grâce à l’UE et son dogme « vaccinal », nous n’avons toujours droit à aucun traitement préventif, alors que nous arrivons à 2 ans de crise sanitaire : ce gouvernement favorise ainsi les cas graves, au lieu de couper le mal à la racine. Au début, on était dans une mise en danger de la vie d’autrui caractérisée et évidente. Désormais, on est dans le génocide prémédité en bande organisée. Et il y a encore des gens qui veulent rester dans l’Euroreich ?

On apprend également, mais c’était gros comme une maison, que la durée de validité du pass va suivre celle de l’injection. « Tu veux avoir une vie sociale ? Joue ta vie avec nous à la fléchette trimestrielle ! » – signé La Verrue. Et si tu as plus de 80 ans et que tu as refusé la sainte-piquouse, tu peux crever en réa – tu ne sers plus à rien et on a besoin de place. Et on vient nous dire que l’euthanasie n’est pas autorisée dans ce pays ? Ok : l’acharnement thérapeutique n’est pas non plus une solution pour une personne réellement en fin de vie. Mais rappelons que ce sont bien les GOPÉ de l’UE qui ont détruit des dizaines de milliers de lits – y compris en 2020 et 2021, non par nécessité réelle, mais juste pour faire des économies et mettre l’hôpital public sous pression permanente. Et ce choix est bien purement politique. Exactement comme dans l’éducation nationale : on ne veut pas mettre les moyens, et on vient ensuite se plaindre des résultats. Par contre, pour bouffer du homard ou du foie gras entre copains, c’est openbar tous les jours !

Encore un article débile à saluer sur l’€, avec un tocard de la fondation Schuman venant défendre cette fausse monnaie, laquelle continue de nous ruiner en favorisant uniquement l’Allemagne et notamment ses exportations. Décidément, on a pas fini de racler les fond de poubelle.

Vivement le Frexit, qu’on arrête le massacre !

1er janvier 2022 : la première action des euronazis aura dont été d’illuminer la tour Eiffel en bleu pour marquer la présidence du con-seil européen par Adolf Hit.. – ah non pardon : par l’EuroFührer EM. Ainsi Le Reich d’Emmanuel M (alias LREM) brille donc de tous son éclat en ce début d’année, interdisant aux gueux et autres paysans de danser, de faire la fête dans les discos, tout en épargnant les clubs libertins, échangistes et pédocriminels, où nos élus ont leurs petites habitudes… Il est vrai que les sans-dents ont, rappelons-le, raté leur vie puisqu’ils n’ont toujours pas de rolex à 40 ans, n’ont pas assez trimé pour se payer un costard, et qu’ils n’ont pas réussi à traverser la rue pour tomber accidentellement sur un emploi, qui passait juste à ce moment là, par hasard.

On apprend d’ailleurs que le virus européen s’est répandu sous l’arc de triomphe « chassant » le drapeau français, au point que même les non-souverainistes parisiens s’en émeuvent publiquement. Ce sale type aura décidément trahi tous les symboles de la République en 5 ans, mais c’est normal : c’est un banquier d’affaire – à part vendre le bien d’autrui au plus offrant en se prenant sa grosse comm, et mentir à tout va, il ne sait de toute façon rien faire d’autre.

Le terme de « présidence tournante » est d’ailleurs assez cocasse en soi, avec cette connotation évidente que, pour une eurofasciste convaincu, les 27 peuples européens, mariés de force, sont juste des putes bonnes à être violées en permanence et à tour de rôle. Parce que c’est leur projet ! Ainsi les peuples pris en otages par nos euronazis anglo-saxons n’ont même plus le droit d’exprimer leur avis via des référendums populaires, supprimés par l’euroreich après que le petit nabot se soit copieusement assis sur celui de 2005 en France, en allant signer le traité de Lisbonne. Comme dans Star Wars, ceux qui vous affirment avoir « la passion de la démocratie » sont en fait les premiers à trahir le concept.

Seconde action débile de l’année : offrir la légion d’honneur à Delfraissy et Buzyn « pour leur action contre le Covid », démontrant une fois encore que l’exécutif continue sa guerre ouverte contre son peuple. Rappelons que les deux barbouzes cités ont déjà été mis à l’abri de poursuites judiciaires sérieuses par les petits copains – la buse étant passée fonctionnaire de l’OMS en Suisse avec le statut particulier de diplomate (oui, oui : ils ont osé !), et la fraise étant couverte par le secret défense interdisant la publication des délibérations du conseil de défense de l’élysée. On cache ses crimes comme on peut. Qui plus est : la fraise à 72 balais – le temps qu’il passe l’arme à gauche, pfizer peut bien l’arroser un peu pour services rendus…

Comme la Ventose qui veut sa révolution sans quitter l’UE, nombre de français n’ont toujours pas compris que la majorité des problèmes totalitaires qu’ils subissent sont directement liés à notre appartenance à l’UE, et que contrairement à la propagande, si tout n’est pas rose non plus au R.U., il n’en reste pas moins que Boris a libéré son peuple du joug anglo-saxon, que l’économie britannique se porte plutôt bien, au point de nous avoir volé le contrat de 80 milliards sur les sous-marins qui restera dans la gorge des français. Pendant ce temps là, la formidable UE se volait du matériel médical entre pays membres, et nous a commandé 10 fléchettes de réserve, hommes, femmes et enfants confondus ! Un record absolu dans l’Absurdistan, surtout avec un Omicron dont on peine à voir les décès.

Au final, le Brexit n’a donc pas tué l’Angleterre, n’a pas fait dissoudre Londres dans la tamise, et n’a pas obligé les anglais à se nourrir de grenouilles ou d’escargots… Que nos compatriotes se rassurent : on mange très bien à Londres en ce 1er janvier – très loin des fake pénuries alimentaires construites par la presse eurofasciste pour casser du bois sur Johnson, attitude unanime de nos crevards d’eurojournalistes, pour qui la diversité d’opinion se résume à attendre que l’AFP ponde ses dépêches…

En cette nouvelle année, souhaitons que les français et françaises trouveront l’intelligence et le courage de couper le cordon, et comprennent enfin que le Frexit ne peut que nous apporter des avantages, face à ploutocratie et surtout à la corruption généralisée de nos fonctionnaires. Parce que le fond du problème est là : ces gens ont vendu leur pouvoir législatif à l’UE en 1992 en nous mentant, et nos institutions sont aujourd’hui peuplées de ces mangeurs/mangeuses de soupe sans pouvoir qui nous coûtent « un pognon de dingue » – comprenez en moyenne 25k€/mois et par tête de traître à la Nation. Et oui – c’est bien cela la vraie UE : des carriéristes, des corrompus, des voleurs, des escrocs, et maintenant des assassins d’enfants qui se couvrent juridiquement à coup de « consentement libre et éclairé » !

On espère ainsi que notre président de l’UPR deviendra bientôt le président de la France, car si tel n’est pas le cas, tout autre ne sera qu’une marionnette de plus aux ordres de Bruxelles, Francfort et Washington. La plaisanterie a assez duré depuis 30 ans. Il est temps de tirer la conclusion logique que l’UE n’a aucune chance de marcher, n’a aucune chance d’être réformée, et ne fait que nous nuire en local comme à l’international.

2022 sera l’année du Frexit. Tel doit être notre seul et unique objectif en ce début d’année.

Ah : petite nouvelle de la soirée : on a trouvé encore plus con que LREM. LR a de toute évidence décidé de faire une compétition avec un député fasciste qui viendra pleurer quand le peuple républicain visitera son domicile et lui demandera des comptes à lui et à sa famille. Car de toute évidence, ce sale type a oublié que les anti-ARN paient aussi leurs cotisations patronales et sociales, dont son juteux salaire d’enfoiré de service !

En tout cas, ce petit accroc de plus prouve bien que LR n’est pas plus la solution que LREM aux problèmes de la France – ce sont bien les mêmes fils de p.

31 décembre 2021 : c’est quand même merveilleux : une pétition anti passe en ligne parvient à réunir 1 millions de signatures en un temps record, et aussi sec, les chiens eurofascistes sont lâchés pour s’attaquer à l’auteur de la pétition, minimiser les signataires, et bien entendu décourager au maximum d’autres gens de la signer ! Encore un merveilleux exemple de déni démocratique (ça fait quand même un français sur 67…), crachant sur des gens peut-être un peu naïf (il est évident que les eurodictateurs n’en auront rien à carrer), mais qui, par leur geste, démontrent quand même le ras-le-bol généralisé atteint, avec des députés et sénateurs de plus en plus visés directement pour leur attentisme, leur inaction, pour ne pas dire leur complicité !

Saluons ce jour ouest france présentant deux jeunes tirés du chapeau, sans expérience ni parti. Je ne critiquerai pas ces jeunes parce que l’élection est bien entendue ouverte à tous. Mais je critiquerai en revanche le journal eurofasciste qui, non content de n’accorder aucune interview ni aucun suivi à l’UPR et à son président, déjà candidat en 2017 et officiellement candidat en 2022 (sauf quand il s’agit de taper dessus avec la meute des enragés) – vient ici faire semblant de jouer les démocrates, en offrant une tribune à deux parfaits inconnus.

Fabriquons vite des candidats bidons pour mieux diviser, et foutre encore plus le bordel – vous aurez compris l’initiative du journal, et pourquoi il faut vite vous en désabonner.

30 décembre 2021 : ah omicron tombe vraiment à pic ! Comme par hasard le taux de contaminations explose en pleines vacances, juste au moment où ce gouvernement de primates fait passer en force son « pass vaccinal ». Étrangement dans les pays limitrophes, on observe exactement la tendance inverse côté décès (le seul chiffre à prend réellement en compte), même chez ce bon vieux Boris ! On nous mentirait donc ? (à l’insu de notre plein gré ?)

Et alors que tous les experts sont d’accord pour dire qu’en dehors des transports en commun, le masque en extérieur est inutile, et ben non : la verrue nous remet sa couche à Paris dès vendredi ! Comme dans 1984, il faut un ennemi permanent au régime de Vichy – pardon : de l’UE – pour entretenir la peur chez les moutons. En ce moment, il nous jouent la carte d’un ancien présentateur TV non injecté et qui est décédé… à 72 ans avec son frangin apparemment hospitalisé. La manipulation continue : plus c’est gros, plus ça passe !

En attendant, le cobaye israëlien semble donner des signes de fatigue aux bout de la 3ème dose, semblant signifier enfin que la fin de la récrée est proche. Pire encore : certains sont pour laisser omicron contaminer un maximum de gens devant sa faible dangerosité, histoire de favoriser l’immunité naturelle bien plus pérenne. Bref, il semblerait qu’en Israël, on commence à redescendre doucement sur terre, mais rien n’est certain devant la manne de fric et les pressions démentielles des laboratoires.

Une bonne nouvelle quand même avec un appel du « Collectif des maires résistants », visant clairement la politique délictuelle et fasciste de l’euroreich. Quelque chose me dit que l’UPR aura ses 500 parrainages bien plus facilement qu’en 2017, et que la présence de notre président François Asselineau ne pourra que réveiller ceux qui dorment encore, et qui n’ont pas compris que l’élysée et matignon ne sont plus que des clowns sans autre pouvoir réel que celui de nous nuire.

A noter que je suis tombé hier par hasard sur une émission télé avec la « sorcière » qui faisait la cuisine en compagnie d’un chef connu – grossière opération de comm parfaitement ubuesque. On paie donc des politiques pour faire des gâteaux à la télé, et on s’étonne ensuite de leur niveau… C’est quoi la prochaine étape ? Ils vont nous vendre un masseur de cuir chevelu qui rend plus intelligent ? Ils en auraient bien besoin vu le niveau atteint ! Un pur délire qui démontre bien que ces gens n’ont plus les pieds sur terre depuis longtemps, nous coûtent un pognon de dingue, et ne nous servent – strictement – à rien !

29 décembre 2021 : le tueur en série castex s’est donc fendu d’un communiqué fustigeant ces anti-ARN qui osent utiliser un faux passe sanitaire, mettant soit disant en danger la vie d’autrui. Pour un escroc qui a du sang sur les mains, on ne peut pas dire qu’il manque de culot.

C’est pourtant bien son gouvernement qui a interdit des médocs efficaces comme l’ivermectine pour favoriser 10 injections pfizer par tête de cochon/truie, et créer artificiellement des cas graves qui auraient pu, et du, être évités. Donc déjà le petit donneur de leçons, il peut se la remballer direct.

Ensuite si le produit tue peu de gens, le fait est qu’il en tue quand même, et c’est une réalité. Combien de gens ont fait une confiance aveugle à ces fous et ont aujourd’hui des séquelles graves, en plus des morts avérés ?

Ce fait étant établi, le fait de frauder pour avoir une vie sociale met-il réellement la vie des gens en danger ? Ben non justement. Soit le produit est efficace, et dans ce cas les gens avec qui vous sortez n’ont rien à craindre. Soit le produit n’est pas efficace, et les gens avec qui vous sortez représentent le même danger pour vous que vous pour eux. Dans les deux cas, le passe totalitaire est une absurdité sans nom, qui créé une ségrégation anticonstitutionnelle, quoi qu’en dise le traître fabius et ses sbires, et disons-le clairement, une oppression gratuite de la part d’une bande de sadiques en puissance, qui abusent de leur mandat en se la jouant petit dictateur eurofasciste.

Ainsi M. castex qui utilise encore sa fille de 11 ans (qui l’aurait contaminer) pour justifier de l’injection des gosses est le parfait exemple d’un haut fonctionnaire sans âme, un rouage de la machine, une carpette de l’UE ou tout le monde s’essuie les pieds, et qui, fier comme un coq, s’imagine avoir une emprise sur les français.

Il le regrettera.

Idem pour ce député LREM qui ose encore parler de démocratie alors que lui et son groupe n’ont cessé de jouer les petits dictateurs, n’ayant même plus besoin du 49.3 ou de s’expliquer devant la représentation nationale : on passe en force, et fuck the democracy !

Le choupinet est triste parce qu’on lui a cramé son véhicule chez lui ? Quel dommage… On rappelle que quand notre président François Asselineau a vu son véhicule personnel dégradé, il y a environ 2 ans, on n’a pas vu un seul article couvrant l’événement, et venant faire la morale aux connards… Deux poids deux mesure – encore une fois !

Cela étant, ce député LREM n’a pas encore compris que ceux là aussi, c’était des gentils. Quand les méchants viendront réellement, ce ne sera pas le matériel qu’ils viseront, et ils ne se contenteront pas de blesser.

Quant à la verrue qui fustige les anti-ARN en les insultant, qu’il aille littéralement se faire enculer. Qu’il vienne seulement proférer ses menaces en face d’un anti-ARN en faisant son petit cirque : ce malade mental et ce menteur pathologique se prendra la raclée qu’il mérite ! Et il l’aura bien cherchée ! On peut faire le malin derrière ses gardes du corps. Mais on ne reste pas ministre ou député/sénateur toute sa vie… Et ce n’est pas un simple « accident » puisque ce pauvre con ose encore persister et signer !

Le pouvoir les a tous rendu malades. Et bien plus encore chez ceux qui étaient déjà tarés et prédisposés avant ! Voilà ce qu’est l’UE : une bande de gens qui s’imaginent qu’il mourront paisiblement dans leur lit après avoir détruit la vie de milliards de gens et tuer impunément (du moins, c’est ce qu’ils croient encore…).

Quelque chose me dit que l’histoire ne sera pas aussi tendre avec ces traîtres.

27 décembre 2021 : désormais si vous êtes malades, c’est parce que vous n’êtes pas encore assez vacciné.

Ce qui est terrible chez les administratifs du genre cuisines castex ou folle der leyen, c’est cette incapacité à dire « Nous nous sommes trompés. La politique vaccinale est un échec comme jamais depuis rosine bachelote. Nous arrêtons tout immédiatement, et nous faisons machine arrière. ».

Impossible pour des menteurs professionnels et des affabulateurs d’avouer la vérité. Le résultat, en UESS, est que quand un administratif fait le con et prend une mauvaise décision, il va toujours jusqu’au bout de son délire, jusqu’à son remplacement – pardon : sa promotion…

Ça ne marche pas ? C’est parce que nous n’avons pas assez piqué ! Allez : commandons dix fléchettes par tête de cochon/truie – quand les variants seront naturellement devenus inoffensifs (ce qui semble quasiment être le cas avec omicron), on dira qu’on a réussi, et que notre politique à sauver le monde – et les bébés phoques – merci qui Brigitte ?!

Voilà comment la corruption administrative détruit notre pays depuis Maastricht.

Mitterrand parvenait encore à cacher la misère sous le tapis. Mais depuis la fin du mandat de Chirac, et le débile mental bling-bling qui l’a suivi, on a jamais vu autant d’incompétents, de traîtres, de menteurs professionnels, d’escrocs, de voleurs, de violeurs, de minables, de petites frappes, de petits cons imbus de leur suffisance, même plus capables de faire semblant de diriger, et allant chercher la mafia américaine et ses cabinets d’avocats véreux (condamnés plusieurs fois aux USA) pour se faire conseiller – ou plutôt remplacer. Quand on lit ou qu’on écoute Philippe Pascot, un des rares politiques intègres qui ose parler de cette corruption profonde de la machine, on est abasourdi devant les manœuvres de ces charlatans, qui se votent évidemment des lois totalitaires pour couvrir leurs délits !

Et je ne parle pas des « dindes » féministes genrées et autres débilités inclusives : non seulement les femmes ne se sont jamais autant ridiculisées en public depuis 2 siècles, mais si Marie Curie (double prix Nobel à son époque masculine pure et dure) les voyait, elle aurait honte de ces poules de basse cour, connes comme des manches, sans parler des putes & soumises dont le nombre a explosé avec la parité, et qui font semblant de servir à quelque chose en pondant leurs règles sociales toujours plus ubuesques !

Mais pauvres débiles XX : vous croyez sérieusement que vous allez interdire aux parents de fesser leurs gosses quand ils deviennent incontrôlables ? Mêlez-vous de vos oignons ! Un parent n’est pas un tortionnaire en puissance quand il met une petite tape sur les fesses pour rappeler à son gamin qui est le patron ! Bien au contraire : il fixe une limite, et fait comprendre à son gosse qu’il ne faut pas la dépasser. Et l’enfant a besoin de ces repères, sinon il devient con. L’enfant Roi, c’est la voie royale vers la délinquance !

Marie Curie leur cracherait dessus et leur péterait la gueule – et avec raison ! Actuellement nous observons la fine fleur de la honte féminine dans une bonne moitié de nos institutions ! L’égalité n’a servi qu’à élever des poules sans cervelles, et très rares sont celles qui tiennent la route, et qui font réellement le boulot pour lequel on les paie ! Attention : je ne dis pas que les hommes font mieux ou valent davantage ! Mais je dis que le discours féministe et paritaire, pro LBGT/transgenre dont on nous abreuve les tympans depuis 5 ans maintenant, en faisant de ces 10% de la population, qui ont toujours existé, des modèles à suivre, est une hypocrisie totale et un foutage de gueule monstrueux.

Que la sorcière retourne à ses fourneaux qu’elle n’aurait jamais du quitter, en espérant qu’elle soit un peu meilleure dans ce domaine – ce qui est loin d’être une certitude !

Bref, l’eurofachisme est un désastre. L’UE est un désastre. L’Euroreich est une désastre. Matignon est un désastre. L’élysée une calamité. Le cancer technocratique est omniprésent en UESS. Mais les français ne le savent toujours pas, ou ne veulent toujours pas le savoir, car comme dit si bien Asselineau : « ils ne savent pas ce qu’ils veulent, et ils ne veulent pas ce qu’ils savent ! »

Pourvu que ce titanic infâme et vaniteux coule enfin via l’article 50 en 2022, qu’on traîne tous ces connards en justice et en prison, et qu’on remettre enfin ce pays en ordre !

Sinon on nous annonce soudainement qu’Omicron représenterait déjà 40% des infections, mais toujours accompagné du discours provax débile, refusant la réalité d’un produit qui ne marche au mieux que 3 mois chez 43% des injectés, et qui n’est pas un vaccin mais une thérapie génique.

Notons que pour le moment, ils n’osent pas dire le nombre de décès associés à ce variant, ce qui est un très bon signe pour la suite ! On a vu ces derniers jours des manipulations de chiffres odieuses et tellement grossières que faibles d’esprit à part, plus personne ne gobe leurs mensonges. Ils s’enfoncent de plus en plus, et ils sont bien les seuls à ne pas vouloir s’en apercevoir, convaincus que ces crétins de français n’y verront que du feu. Sauf que le feu, ça brûle…

Autre nouvelle du jour : des autotests seront donc finalement vendus en grande surface pour 2€. Minute : vous avez dit 2€ ? Contre 5€20 en pharmacie ? Et 40€ facturé à la sécu dans un labo ? Donc un autotest de labo coûte 20x plus cher pour la même fonction ? Juteux business ! Pas étonnant que les labos français aient tout intérêt à faire durer la manne le plus longtemps possible.

O miracle : voilà soudainement que Casse-noisette trouve de quoi augmenter les soignants de 100€ ? Heureux mirable. Cela étant, l’histoire ne préciser pas si c’est du brut ou du net – petit détail…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.