Piquez les tous (acte 7)

23 octobre 2021 : il faut croire que 20minutes aime jouer au yo-yo, avec d’un côté des article résolument pro-UE, et de temps à autres un article un peu plus neutre. C’est le cas aujourd’hui sur le temps de parole des candidats, faussé par la loi Urvoas de 2016, ayant remplacé l’égalite de temps de parole par une équité en faveur exclusive des grands partis, comme on l’a vu en 2017.

La combine est vieille comme le monde audiovisuel : diffuser des interviews ou des meetings la nuit, comptabilisés dans les temps de parole, en faisant évidemment tout ce qu’il faut pour cacher le pourquoi du Frexit et les analyses de l’UPR. Manipulation qui a parfaitement fonctionné en 2017. Rappelons que nos chiens médiatiques avaient tous le même os à ronger en journée : accuser notre parti et son président fondateur d’être complotiste et conspirationniste ! Cela étant, ils n’ont quand même pas oser nous assimiler à l’extrême-droite, sachant qu’ils n’auraient aucune chance sur ce terrain…

Dénigrer gratuitement et fausser la réalité est devenue la grande spécialité européiste, et on l’a encore vu lors de l’annonce de la candidature de notre président cette semaine : aucune question sur l’UE ou le programme en fin de conférence de presse ! Ça change un peu de la mégère de 2017, qui ne savait pas ce qu’était la Charte de Munich sensée réguler sa propre profession. Mais en fait, on envoie toujours des stagiaires dans le seul but de venir bouffer le buffet en posant une merde au passage.

Sinon dans la série débilité mentale, l’AN a donc choisi ce jour de rembourser 8 séances chez le psy. Il faut croire que le patient 0 à l’élysée a fait de son cas personnel une généralité. La drogue n’est pourtant pas la solution.

22 octobre 2021 : le passe sanitaire a donc été suspendu au CHU de Martinique pour les soignants, et n’imaginez pas qu’en métropole, les choses soient vraiment différentes. Quand en métropole la verrue nous affirmait l’autre jour que 15000 soignants avaient refusé la piquouze, ça fait quand même 150 personnes en moins par département, dans des services qui étaient déjà fondamentalement surchargés… L’histoire ne dit pas d’ailleurs si on leur a tout de suite mis la 3ème dose, juste par anticipation. Le clou de l’infox du jour étant des chiffres sortis du chapeau de l’OMS pour tenter de justifier une obligation injustifiable, avec quand même un delta de 100 000 morts – vachement sérieux, en effet.

Les chiffres de contamination ont beau remonté vers les 5000/jour cette semaine, on reste à 30 morts/jour, autrement dit : rien de significatif. Ça fait des semaines que cela dure, malgré la levée de la plupart des restrictions sanitaires qui aurait du logiquement faire exploser les chiffres. Mais non : on continue avec le pass nasitaire, parce que des ânes battés n’arrivent pas à comprendre que ceux qui ont refusé de jouer les cobayes hier n’accepteront JAMAIS de jouer les cobayes demain…

Inutile de préciser que cela se paiera dans les urnes, et qu’on prendra un plaisir particulièrement déterminé à virer tous ceux et celles qui auront participé à cette mascarade aussi grotesque qu’inutile.

Sinon dans la catégorie des pourris du journalisme, vous pouvez donc rajouter france inter avec un article à charges aussi honteux que celui de l’autre jour, s’acharnant à dénigrer notre mouvement et son fondateur. Comme d’habitude pas un mot sur le programme, qui devrait pourtant être le cœur même du débat. Article typique d’un chien eurofasciste payé pour ronger les os du seul opposant réel au système. Le président de l’UPR parle d’UE, propose un programme cohérent et argumenté, loin des pitreries de nombreux candidats dont on sait impunément qu’ils n’auront de toute façon pas leurs parrainages. Là, on a un ancien candidat, qui ose continuer à dire de nombreuses vérités. Et le connard de n’avoir rien d’autre à faire que de nous dénigrer – allant jusqu’au lien même de l’article – un record !

Il nous manque des financements ? La bonne blague ! L’UPR est sûrement le seul parti de France à n’avoir ni emprunt ni dettes. Mais ce pourri de journaliste n’ira surtout pas nous dire combien les autres partis sont endettés jusqu’au cou, dont un RN qui appartient désormais aux banques, ce qui explique pourquoi il ne veut plus ni sortir de l’UE (ce qu’il n’a jamais fait), ni sortir de l’€ (ce qu’il a un jour tenté de faire croire). Ils sont où les articles pour dénigrer les partis jacobins, qui ont du vendre leurs sièges parisiens pour commencer à rembourser leurs dettes ? Et selon ce fumier de journaliste, ce serait donc l’exemple de ces partis en faillite qu’il faudrait suivre ? Des baffes – oui !

Ras-le-bol de voir la Charte de Munich piétinée par ces fâchos qui ne méritent pas la chaise où ils sont assis !

21 octobre 2021 : encore une débilité de plus à l’actif des bras cassés : voilà donc que le cancer de la prostate va être reconnu comme professionnel chez les agriculteurs usant de pesticides, ce qui revient donc ni plus ni moins à reconnaître le lien entre produit et maladie chez le fournisseur, mais pas chez le consommateur, qui lui mange ces aliments contaminés aux pesticides, et se chopera donc son cancer sur le mode du « débrouille toi pauv con » !

On parle quand même du cancer représentant 25% des cas masculins ! En incidence croissante constante avant même l’entrée dans l’UE en 1992, laquelle exige par ses traités un productivisme toujours supérieur et sans limite de durée ! La solution logique de bon sens, qui consisterait à exclure les pesticides une fois pour toute, et tant pis si on perd une partie de la production (que l’on perd déjà, puisque 10% de ce qu’on produit fini direct à la poubelle), est donc une fois encore joyeusement snobée. Dieu argent est roi. Et tant pis pour les morts du productivisme à marche forcée, victime du soit disant progrès et de l’euthanasie active de la part de nos irresponsables.

Sinon comment peut-on s’appeler l’indépendant, et être aussi partial en relayant la propagande des labos sur la 3ème dose ? Quoi de mieux pour un commercial que d’être juge et partie sur ses produits ? On nage de plus en plus dans la complicité d’assassinat en bande organisée. Midi-non libre en rajoute d’ailleurs une couche sur un exemple qui fait bien rire : un injecté deux doses mort soit disant à cause d’un plombier anti-ARN. Déjà on appréciera le fait que le soit-disant vaccin ne l’a donc pas protégé, y compris de la forme grave qu’on nous balance depuis des semaines, après avoir mis une croix finale sur l’immunité collective, qu’on a quand même « bouffé » pendant bien 6 mois… Mais en outre, allez prouver que c’est bien le virus du plombier, et non celui d’un tiers, qui aurait contaminé le décédé – bonne chance à vous ! Il faut vraiment avoir atteint un stade de QI inférieur à 50 pour oser prétendre le lien de causalité énnoncé dans l’article. On remarquera d’ailleurs à ce propos que les contaminations via animaux familiers sont étrangement absentes des statistiques officielles, alors que les scientifiques ont a établi avec certitude que certains animaux étaient porteurs du virus.

Une fois encore, la diabolisation en règle des anti-ARN règne en maître dans la presse de propagande, dont on espère que les journalistes seront un jour au mieux enfermés en prison et pour longtemps, au pire euthanasiés par le régime qu’ils sont en train de promouvoir, car ainsi finissent souvent les collabos de l’histoire.

Autre absurdité du jour : voilà que l’UE décerne son prix Sakharov – le père de la bombe atomique russe (tout un symbole) – à… navalny bien sûr ! Inutile de dire que le Kremlin n’a pas vraiment apprécié le doigt d’honneur, qui ne changera rien au sort de cet opposant de pacotille, agent de l’ouest, désormais à sa bonne place dans une prison russe. Et il a de la chance : en d’autres temps pas très anciens, les traîtres étaient pendus, fusillés, ou crevaient au goulag.

De toute évidence, les russes ont fait le ménage chez eux. Quand ferons-nous enfin le ménage chez nous ?

Nouvelle entorse au secret médical : les proviseurs pourront donc avoir accès au status médical des élèves ! La boîte de Pandorre est ouverte. Pour quel gain ? Absolument aucun puisqu’un injecté peut être porteur lui-même et contagieux ! De là à dire qu’on voudrait reporter la responsabilité politique des problèmes sur les proviseurs, histoire de les inciter à faire injecter un maximum d’élèves pour se dédouanner…

Quant aux cuisines Castex, elles ont donc choisi l’impôt inégalitaire sur le carburant, dédouannant quelques 36 millions de français pour aller taxer tous les autres ! C’est tout le problème de ces classes moyennes qui ne sont ni assez riches pour échapper à feu l’ISF, ni assez pauvres pour qu’on leur tende la main, et qui n’existent donc que pour se faire racketter. On passera sur les escrocs qui se rendent insolvables, qui vivent au dessus de leur moyen, et qui ne sont jamais inquiétés de leur interdiction de banque de France, connaissant toutes les ficelles pour vivre au crochet des autres, et profiter de la moindre occasion pour arnaquer la société en dizaines de milliards d’€/an. Ceux-là ne payeront donc pas la taxe, que nous payerons donc à leur place, les encourageant encore plus à continuer leur vie de délinquant fiscal.

Enfin, et pour clore cette riche journée hallucinante en textes liberticides et totalitaires, on notera donc que l’assemblée nazi-onale a donc voté pour la prolongation du passe nasi-taire jusqu’au 31 juillet 2022, à 74 voix contre 73. On rappelle que cette assemblée est composée de 577 députés sensés représenter nos intérêts. On en déduit que 430 députés ce soir là étaient trop occupés à manger du homard dans Paris (ou ailleurs…). C’est là où l’on comprend que tout texte ne devrait être adopté qu’avec au moins 75% de participation minimale, histoire d’arrêter cette fumisterie de payer des gens qui de toute évidence, n’ont pas le temps d’assurer la fonction pour laquelle ils sont payés avec nos impôts. Ça n’aurait certes sûrement pas changé fondamentalement le résultat du vote. Mais ça aurait au moins permis de pouvoir engager fermement la responsabilité de tous ces débiles qui nous imposent leur passe ségrégationniste et totalitaire, et de l’ajouter à toutes les charges déjà existantes que nous porterons un jour contre eux…

20 octobre 2021 : la serpillère européiste nommée 20minutes a donc tenté ce jour de produire un article sur l’annonce de la candidature de notre président Asselineau à l’élection de 2022. Ça n’a pas raté : l’article commence à casser du bois avec un superbe bras d’honneur à la présomption d’innoncence. Il nous mélange ensuite avec ces pantins de l’UE qui la critiquent mais qui veulent tous y rester – on appréciera d’autant plus l’infox d’un certain gilles ivaldi, parfait clown inconnu tiré du chapeau, dont le propos mensonger sur l’UPR est sans équivoque. Qu’un pauvre crétin raconte n’importe quoi n’est pas fondamentalement un problème. Mais quand des journalistes relaient ses propos mensongers, là, ça en devient un…

Bref, d’un article sensé porter sur la cendidature du président de l’UPR, et sur le programme de notre parti, on est passé à un référentiel en règle des autres candidats ! Superbe manipulation en règle du lecteur de la part des fumistes, mais 20minutes n’a rien à envier à ses petits copains eurofascistes, qui ont tous « snobé » la candidature de l’UPR ce jour : toute la pluralité politique dans du régime de Vichy – pardon : de Bruxelles – résumée !

On notera également la condamnation de l’enseignante de la pancarte « Mais qui ?  » à Metz que les eurofascistes ont donc jugé antisémite. Comme si la grande juiverie internationale n’existait pas, alors que nombre de juifs eux-mêmes, rabins compris, dénoncent publiquement les agissements d’une frange extrémiste mondialiste dans leurs rangs, laquelle s’asseoit sur tous les principe de la religion judéo-chrétienne ! Voilà donc qu’on a inventé le nouveau crime du coupable d’avoir raison ! Un pur délire qui démontre bien où en est la liberté d’expression dans ce pays !

19 octobre 2021 : le fumier Powell, qui nous agitait hier sa fiole de soit disant anthrax devant les caméras du monde entier, en nous jurant que l’Irak disposait d’armes de destruction massive, est donc mort du COVID ce jour. Quand on sait les millions de morts que cet homme et son employeur ont sur la conscience, dans une Irak devenue et restée instable depuis le renversement de saddam hussein, on se dit que c’est une mort décidément bien trop douce pour un assassin et une crevure de cette trempe. On espère que le reste de l’état major de l’époque suivra au plus vite – la planète ne s’en portera que mieux !

17 octobre 2021 : Dans la continuité d’hier, voilà que l’euronazi l’allemend nous la joue reccueil. Un peu comme si un nazi de 45 venait se reccueillir sur la tombe d’un juif qu’il a gazé. Quant on sait que ce type est directement responsable d’avoir gazé et mutilé des milliers de gilets jaunes dans les rues de Paris, la scène est à vomir ! Tout simplement dégueulasse !

16 octobre 2021 : Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération est donc mort, et aura connu l’infâmie de voir le pire traître à la Nation faire semblant de se recueillir devant son cercueil. Tout un symbole de la dérive totale de la France, 86 ans après la fin de la grande Guerre, et désormais sous la domination du IVè Reich anglo-saxon, déguisé dans son drapeau bleu aux étoiles d’or.

Et pendant que les crevards d’euro-députés, ces mange-soupes inutiles, reviennent à Strasbourg, il faut toujours aller sur RT France pour trouver la trace des manifestations italiennes contre le pass nasitaire, ou celle des manifestations de pompiers demandant une augmentation (rejoignant finalement les premiers gilets jaunes), entourés comme pour les autres manifesations d’une véritable milice armée jusqu’aux dents. Il est vrai que taper sur un corps soudé de pompiers équipés est plus dangereux que de taper sur des citoyens lambda en les éborgnant, et que les incidents précédents entre les deux corps auront sûrement foutu la trouille à nos débiles de matignon et au grand mytho de l’élysée. Celui là même qui promettait un ruissellement justifiant la fin de l’ISF et la flat tax, dont seuls les imbéciles pouvaient croire que nos riches, qui ne savent déjà plus quoi faire de leur fric, allaient soudainement nous faire cadeau des milliards économisés. On rappelle que eau, gaz, électricité, et denrées de première nécessité viennent de subir de copieuses augmentations en ce mois d’octobre. Les français apprécieront d’autant plus le formidable cadeau fait à des gens aisés qui n’en avaient absolument pas besoin. Rien n’est trop beau pour sucer un électeur mondialiste.

Pendant ce temps en Allemagne, les Grüne s’imaginent qu’ils vont se passer de nucléaire et maintenant de charbon. Comme chez nous, l’hypocrisie des verts est sans limite, dans un pays qui développe des berlines hyper-puissantes, pouvant rouler sans limite sur les autoroutes, en bouffant jusqu’à 23L aux 100. L’écologie, c’est pour les autres. On se rappellera également de la grande triche sur les émissions automobiles, qui ont vallu aux marques allemandes une putain d’amende aux USA, l’UE n’ayant pas osé taper trop fort sur ses constructeurs. Quand à s’imaginer que les français n’ont pas joué au même jeu… En tout cas, il sera intéressant de voir comment les allemands vont se chauffer sans émettre de CO2. Ça risque d’être amusant.

14 octobre 2021 : C’était pourtant évident : une fois les doigts dans l’engrenage de pfizer, vous n’en sortez plus. Bientôt la 3ème dose obligatoire sinon perte du pass nasitaire, puis la 4ème, 5ème, … Avec un produit toujours aussi dangereux, qui vise la souche d’il y a un an, qui ne marche pas chez 50% de gens, et qui dure au mieux 6 mois, de l’aveu même des eurofascistes ! Les mauvaises langues souligneront qu’Elisabeth dépasses les bornes, comme le reste de son parti d’euronazis idolâtres du fric überalles.

On arrive à 4341 nouveaux cas/jour sur la semaine écoulée (et encore : on a de plus en plus cette impression que les tests ne sont pas fiables, et donnent décidément beaucoup de faux positifs), et… 31 décès/jour, dont on le rappelle : plus de 80% de personnes en fin de vie ou présentant d’autres pathologies graves, que le virus n’aura finalement qu’achevé… C’est triste, mais en termes de chiffres, sur une population de 70 millions d’habitants, c’est une proportion parfaitement ridicule !

Notons également ce jour la nouvelle trahison de ce qui reste des socialos, ces petits pédophiles et violeurs bien pensants, qui ont donc osé demander au sénat de rendre la « vaccination » ARN obligatoire ! Incroyable, mais vrai, non seulement les collègues sénateurs leurs ont renvoyé le bras d’honneur qui convenait, mais on a même eu droit à un petit discours rappelant à certains que la débilité mentale et la schnouff ne sont pas compatibles avec une politique sérieuse et responsable. Et certains sénateurs anti-pass d’en profiter pour l’exprimer clairement, ce qui change un peu des poules mouillées de l’assemblée.

On espère vraiment que ce qui reste du PS historique va crever le plus rapidement possible, tant la nullité, la nuisance, et la participation active à la haute trahison généralisée de cet ersatz de parti ont pris des proportions dantesques et totalitaires.

En tout cas le maintien du pass commence à faire comprendre la stratégie retenue de jacques attila et de ses frères mondialistes : faire haïr LREM le plus possible, de manière à ce que même des gens qui n’iraient pas voter pour un parti de racistes et xénophobes le fassent, dégageant ainsi la route à la blondasse de service. Dans les deux cas, si tel devait être le 2nd tour, les français se retrouveraient baisés d’avance, comme en 2017 ! Sauf si nos compatriotes se resaisissent, et votent massivement UPR, seul parti capable de sauver le pays, parce qu’indépendant des banques, et défendant la souveraineté de la France.

On aura compris que le pass nasitaire a en fait une visée purement électorale, à défaut d’avoir une justification médicale.

13 octobre 2021 : la Verrue a donc énoncé ce jour le chiffre de 15000(!) soignants qui ont refusé la piquouse qui tue. Sachant que quand ces 15000 là sont déjà présents, l’hôpital public travaille à flux tendu, on imagine le BORDEL ABSOLU dans les services concernés, et tout ça par pur idéologisme outre-Atlantiste et mondialiste, tandis que la variant delta meurt petit à petit, dans le silence merdiatique le plus absolu !

Et nos débiles eurofascistes de continuer dans leur délire criminel, en nous promettant de faire durer ce putain de pass nasitaire jusqu’à fin juillet ! On imagine le reste du monde en train de se demander si la France n’est pas devenue la Corée du Nord ! Parce qu’on en est là !

Notons également que le français Sanofi, qui a développé un (vrai) vaccin contre la grippe saisonnière, destiné aux personnes âgées (comprenez le véritable public à risque pour une maladie semblable au COVID), s’est donc vue éconduit parce que… trop cher ! On dépense + de 20€ chez pfizer pour de la poudre de perlimpinpin à ARN messager qui est dangereux, ne marche qu’à 50%, et seulement quelques mois. Et là, on rechigne pour 10€ de différence ! On arrive vraiment à un niveau de dinguerie absolue !

Et la propagande de continuer cette fois avec le Polexit, voulant faire croire que nos amis polonais se seraient « battus » pour rentrer dans l’UE ! Non : ils ne se sont pas battus. On les a « incité » comme tant d’autres à rejoindre le titanic, et s’ils ont accepté, c’est parce qu’on leur offrait des milliards par an, pour aller acheter du TGV chinois, du pont chinois, et maintenant des dindes de F35 américaines ! Il n’y a jamais eu de retour financier vers l’UE ou de solidarité avec les généreux européens comme nous qui leurs offraient cette manne venue du ciel : la seule chose qui intéresse réellement les Polonais, c’est la couverture militaire de l’OTAN ! Le reste des européens, ils s’en battent joyeusement les couilles, et quelque part, quand on a vu la gestion lamentable de la crise sanitaire, on ne peut que les approuver ! La solidarité, c’est pour les propagandistes. La réalite, c’était De Gaulle qui l’avait déjà énoncé il y a fort longtemps : « Les états n’ont pas d’amis. Ils n’ont que des intérêts ! ».

12 octobre 2021 : on continue dans les articles de propagande fustigeant le Brexit et la gestion de la crise sanitaire par Boris Johnson, en oubliant sa propre gestion lamentable et surtout : les vols de matériels entre pays membres ! Encore une fois : l’UE veut des leçons aux autres, en oubliant de balayer devant sa porte – Fuck you UE !

Toujours dans la lignée de l’écrasante responsabilité de UE et de ses marionnettes, un article visant les quelques enfants atteints par la version longue de la maladie (dans la logique du non-vacciné qui n’est pas explicitement citée), et qui oublie bien entendu de parler des gamins qui ont développé myocardites et autres effets secondaires désastreux suite à l’injection ! Une fois encore, le but évident est de faire peur aux parents, et de les pousser à faire injecter leurs gosses. Et l’auteure de France Television de ne laisser aucun doute quant à la manipulation ici opérée en douce – quand vous travaillez pour un média de propagande gouvernemental, qui n’a cessé de mentir et de diffuser les infox d’autrui, vous n’avez plus aucun crédibilité.

À l’inverse, France Soir est définitivement le dernier vrai journal à faire son boulot, avec un excellent article sur le cas indien et la corruption tournant autour du COVID. Et on ne peut pas dire que les statistiques présentées laissent de marbre, puisqu’on « voit » clairement le résultat entre les régions qui ont utilisé HCQ et ivermectine, et celles qui l’ont refusé, ces dernières ayant vu leur taux d’incidence s’envoler… Et les journalistes de relever les conflits d’intérêts de soignants et politiques indiens, avec des firmes américaines, avec toujours en toile de fond la fondation Bill & Melinda Gates, décidément omniprésente depuis le début de cette crise.

Le constat indien rejoint ainsi ce qu’on a observé en Irlande et Israël qui ont massivement injectés pour se retrouver avec une explosion de cas : la région du Karala a ainsi vu le même phénomène. Donc non seulement l’ARN ne marche qu’à 50% et seulement quelques mois, en mettant la vie des gens en danger à chaque injection. Mais en plus, ce procédé semble enclin à provoquer des résistances ! Quand on y réfléchit un peu, ça paraît assez logique : on injecte un produit qui visait la souche d’il y a un an, et qui sera de plus en plus inefficace sur les variants, dont le delta indien que l’on sait plus virulent mais moins dangereux. Ainsi l’organisme perd une partie de ses propriétés de lutte en se focalisant sur le mauvais ennemi. Donc finalement, on affaiblit le système immunitaire des gens !

C’est quand qu’on arrête les conneries ?

Pas un mot sur les manifestations anti pass nasitaire en Allemagne, en Pologne, en Italie, … Il faut aller sur RT France pour apprendre que nos voisins subissent les mêmes fils de putes européistes, en se faisant encore traiter de néofascises par la crevure Dragui ! La violence est certes illégitime dans une démocratie. Mais tout le problème est précisément que nous ne sommes plus dans une démocratie, avec des commissaires européens non élus, qui dictent leurs lois débiles à coup de GOPÉ annuelles. La seule raison qui maintient ces gens à leur place est le fait que le peuple n’est pas armé comme aux USA, et qu’il est donc facile de massacrer et gazer les manifestants dans la rue. Parce que si c’était le cas…

11 octobre 2021 : et si on fabriquait une étude franco-française pour montrer que les vaccins sont efficaces et qu’ils protègent 5 mois ? Trop gros pour passer ? Mais non voyons ! Les cons ça ose tout : c’est même à ça qu’on les reconnaît ! Et toujours pas de hausse des cas à se mettre sous la dent ! C’est même tout l’inverse en métropole. Mais malgré cela, toujours aucune reculade sur le pass nasitaire – de toute évidence, notre naboléon sado-masochiste n’a pas encore compris que son règne est déjà fini. Non seulement lui et sa milice ne font déjà plus peur, mais la haine des français cumulée envers l’exécutif l’a déjà condamné lui et ses copains. L’heure des règlements de compte approche. Tic. Tac.

10 octobre 2021 : sérieusement, quand on voit la mise en scène de manif polonaise ce jour, reprise par la pleureuse l’Immonde, on ne peut s’empêcher de sourire jusqu’aux oreilles, et même d’en rire franchement, tellement le ridicule atteint dépasse l’entendement…

Car bien entendu, nos profiteurs polonais de l’UE se sont dépêchés d’aller faire leur petite thérapie de groupe, et la similitude avec les collabos britanniques ne peut que faire rire ceux qui ont un peu suivi le Brexit. Cela étant, c’est au peuple polonais de choisir son avenir, et non à sa ribambelle de traîtres crevards.

Et si demain la Pologne faisait un référendum de sortie « à la Britannique » – juste pour rire ? Après tout, si nos mondialistes ont raison, ils n’ont rien à craindre des urnes… À moins évidemment qu’ils aient tous mentis, et qu’ils aient peur que le peuple leur coupe la tête si la vérité venait à éclater ?

9 octobre 2021 : le culot de nos crevards eurofascistes est décidément sans limite. Voilà donc que M. fisher price nous gratifie de son analyse foireuse, dans laquelle il ose dire sur les injectés – je cite : « Leur immunité en termes de protection contre les formes graves reste excellente.« . Sauf qu’il oublie que d’une part, l’ARN ne marche que dans un cas sur deux, grugeant 50% de gens qui se croient protégés et ont déjà risqué leur vie 2x, et d’autre part, qu’au bout de 6 mois, l’immunité des 50% restants atteint environ 20% !

Chacun appréciera donc l’infox, qui ne voit toujours qu’un côté de la pièce.

Quant à risquer sa vie tous les 6 mois à la roulette américaine, pour une maladie dont la létalité est devenue celle de la grippe… Tout le monde a compris qu’en dessous de 65 ans, et en dehors des pathologies favorisants les cas graves (obésité ou autres comorbidités), le variant Delta n’est pas aussi dangereux que ses prédécesseurs. Autant pour les autres variants, on pouvait encore discuter. Autant sur le dernier, la question ne se pose plus : la balance bénéfice/risque n’est plus en faveur de l’injection, et d’autant plus si vous êtes jeune !

Quant à cette hérésie de pass nasitaire, son maintien prouve enfin à certains que nous ne sommes plus en démocratie, mais bien dans un régime eurofasciste totalitaire, qui veut se la jouer « soft » et « bourges ».

Autre nouvelle passée sous nombre de radars : les autotests ne seront plus reconnus à partir du 15 octobre, date à laquelle les tests PCR deviendront, comme par hasard, payants ! Mais il n’y a aucune « obligation vaccinale », voyons… C’est juste qu’en bons fils de putes mondialistes, on va vous pourrir la vie au maximum, en plus de grever ce qui vous reste encore de budget, après toutes les hausses indécentes de ce mois d’octobre 2021 !

Plus amusant : le petit écolier commence de toute évidence à avoir peur pour sa tête, et s’imagine qu’il pourra échapper à la vindicte populaire une fois que son armée de gorilles aura été remplacée par un ou deux gardes du corps, dont on salue d’avance le courage ou l’insconscience.

N’oublions pas que « seule une balle » pourra l’arrêter – dixit le quidam – lequel oublie quand dans un chargeur moderne, le tireur a droit à plusieurs chances, et plus globalement, que l’être humain excelle dans sa créativité à donner la mort à autrui, la guillotine n’étant finalement qu’une amélioration « moderne » des haches et épées d’antan.

Le fait est que toutes les lois du monde n’ont jamais empêché les assassinats, et la chasse juive mondialisée des nazis dans l’après-guerre, et jusqu’à aujourd’hui encore, de bien prouver que les victimes savent aussi se venger de leurs bourreaux, sans délais de prescription, et dans l’illégalité la plus totale… Fait aggravant : la technologie moderne a rendu la planète beaucoup plus petite pour tout le monde, et il n’y aura donc aucun endroit sur cette planète où les euronazis pourront demain se cacher de leurs forfaits.

8 octobre 2021 : l’Irlande a donc cédé sur les taux d’imposition indécents qu’elle accorde aux GAFAM (0,005% pour apple par exemple) depuis des années, en acceptant de relever le seuil à 15% minimum, sous la pression de Bruxelles. On pourrait croire à une victoire de l’UE, mais il faut raison garder. D’abord le chiffre reste bien en dessous des 33% français, et continuera donc de défavoriser nos EDN. Ensuite la Hongrie n’ayant pas cédé au Diktat de Francfort, les bras d’honneur d’Orban à l’UE laissent à penser que les GAFAM déménageront bientôt à Budapest. Et pas de chance, cela arrive pile au moment où le tribunal constitutionnel polonais voisin vient de reconnaître la primauté du droit polonais sur le droit européen !

Un bras d’honneur en bonne et due forme aux traités européens, qui annonce clairement un futur Polexit.

Il faut dire que même s’ils sont bénéficiaires nets, contrairement à nous, nos amis polonais en ont ras-le-bol qu’on leur dicte leurs lois et ont bien compris que l’UE totalitaire n’est qu’une nouveau IVème Reich anglo-saxon. De par son histoire, la Pologne ne souhaite sûrement pas renouer avec les camps de concentration allemands – pardon : de rééducation de l’UE – bientôt calqués sur le modèle chinois… On ne pourra que saluer le courage des juges polonais, bien loin des lopettes de députés, sénateurs et conseil consititutionnel français, quasiment tous complices et bénéficiaires de la mafia mondialiste !

Bien entendu, les chiens de Bruxelles n’ont pas tardé à aboyer devant ce camouflet, démontrant une fois encore, à ceux qui en doutaient ou qui l’ignoraient, qu’elles se branlent complètement des Constitutions respectives des états – autant celle de la Pologne que la nôtre, ce qui signe bien la haute trahison de nos politiques, qui non contents d’avoir trahi notre référendum de 2005 avec le Traité de Lisbonne, ont trahi les fondements même de notre République dès 2006, en faisant primer le droit européen sur le droit français et sur notre Constitution, dans le silence médiatique le plus total, que certains découvrent aujourd’hui ! 200 ans en arrière, leur tête aurait déjà quitté leur corps depuis longtemps !

Nous subissons actuellement des hausses de gaz, d’électricité, avec une flambée des prix alimentaires de première nécessité, ce qui ne va sûrement pas arranger la situation des gilets jaunes et retraités modestes qui n’en peuvent plus de payer la « mondialisation heureuse ».

En sachant que notre état continue donc de plus belle dans sa folie furieuse du pass nasitaire, en déremboursant les tests PCR, histoire de taxer encore plus des anti-ARN qui refusent de jouer les cobayes. Ajouter à cela la fin de la perfusion des entreprises, qui ne pouvait durer éternellement, et va révéler nombre de faillites, et vous comprenez mieux pourquoi, si l’UPR n’est pas gagnante à la sortie des urnes de 2022, il n’y aura plus grand chose à sauver dans ce pays…

Pas un mot en attendant dans les merdias mainstream, à part sur RT France, des manifestations en Martinique sur l’obligation vaccinale. Déjà que les manifestations du samedi contre le pass nasitaire sont soigneusement passées sous silence médiatique, les dénis de démocratie ne cessent de se multiplier, avec des GAFAM qui évincent et censurent désormais à tour de bras tout contradicteur des faux vaccins et discours de bon sens.

On aura également bien compris la stratégie immonde du pseudo conseil scientifique, qui malgré tous les indicateurs au vert, entretiennent le pass nasitaire, attendant impatiemment le prochain variant qui pourra rejustifier de garder le sésame totalitaire en place. De toute façon la belle saison est terminée. Le temps de rafraîchit et bientôt les terrasses des cafés et restaurants seront remisées. Comprenez que la « punition » du petit écolier, qui ne passera pas une seconde fois, quel qu’en soit le prix, sera l’une de ces dernières satisfactions sadiques. Une fois qu’il aura perdu sa protection, l’heure des comptes viendra.

On saluera en attendant l’article de France Soir sur le témoignage de 4 soignants victimes de la démence du locataire de l’élysée et de ses petits copains mondialistes. Ceux qui sont assez débiles pour exiger des soignants de se faire vacciner devraient d’urgence consulter un psy. Et même si demain ces produits sous AMM devaient être autorisés, ce qui n’aurait aucun sens vu leur efficacité en chute libre, ils n’en resteraient pas moins mortels et dangereux. Car l’idée de fond de l’ARN messager est bien de produire de la protéine spike dans l’organisme, ce qui revient en fait à contaminer des personnes saines, et explique pourquoi tant d’effets secondaires.

À l’inverse, les ayatollahs de 20 minutes n’auront pu s’empêcher ce jour de taper sur une députée ayant compris l’arnaque LREM et s’en étant éloignée, rejoignant de fait la grande lignée des complotistes et conspirationnistes, et de salir également un anti-ARN bien connu à Montpellier : le médecin Denis Agret, que la justice interdit – et c’est une première à ma connaissance en France – d’utiliser les réseaux sociaux !

Et il y a encore des cons pour prétendre que nous vivons en démocratie ?

7 octobre 2021 : la brave saucisse allal du gouvernement nous a donc expliqué ce jour que le pass nasitaire et inconstitutionnel ne serait pas revu avant le 15 novembre, sur avis d’un con-seil pseudo-scientifique des copains des labos qui a perdu toute crédibilité médicale depuis longtemps, et qui ne sert que de caution à un éxécutif complètement corrompu et incapable !

On rappelle qu’en France, le delta a fait 43 morts/jour cette semaine avec 4353 nouveaux cas, et qu’il n’y a pas eu de nouvelle hausse malgré la rentrée et la levée partielle des consignes sanitaires dans bon nombre de lieux publics ! Tous ces indicatifs étant largement repassés au vert, et qui justifieraient la levée d’un pass nasitaire qui n’aurait jamais du voir le jour, et l’allègement des consignes sanitaire, la dictature eurofasciste continue droit dans ses bottes cirées, au pas, en criant son « Heil Pfizer » !

Notons qu’Israël qui a vacciné un max, observe enfin la même décrue du delta après des semaines au pourcentages dans le rouge vif, mais affiche encore plus de 100 morts/jour au compteur – soit quand même 2x plus qu’en France pour une population largement inférieure. Quant au Royaume Uni, qui a lui aussi vacciné en masse, il semblerait ne pas voir de décrue du tout – mais c’est vrai qu’ils ont injecté de l’astra-zenecca – les pauvres !

Cela étant, tout le monde semble désormais d’accord sur le fait que les produits, quand ils marchent à peu près chez 50% de gens, ont une durée d’efficacité de 6 mois, quand un vrai vaccin a une efficacité qui se compte en dizaine d’années. On imagine la commande de Durex chez les côté actionnaires de Pfizer, qui préparent déjà leurs prochaines orgies collectives.

6 octobre 2021 : si vous avez 47 ans et plus en Martinique, vous pouvez donc être euthanasié par les fils de putes mondialistes de l’UE et leurs collaborateurs zêlés. Vous m’auriez dit cela il y a 30 ans, je vous aurais ri au nez en vous disant d’aller vous faire soigner. Mais non – ce n’est pas le fin fond de l’Afrique ou de l’Australie, et ce n’est pas non plus la Corée du Nord ou la Chine : c’est la France de 2021 !

On arrive donc à ce moment crucial où la légitime défense de sa famille, et de sa propre vie, fait que vous ne pouvez plus laisser passer ça. Je suis convaincu qu’on va bientôt trouver des cadavres de politiques et de leur milice dans les canivaux. Et pas qu’en Martinique.

Il est vrai qu’entre crapules du même milieu, on n’hésite jamais à se renvoyer la balle, avec une UE toujours plus clémente envers les paradis fiscaux des copains, prouvant, à ceux qui en douteraient encore, que l’UE est bien la pute des banques et des milliardaires, créée par ces cinglés pour capter encore plus de fric et de pouvoir !

Et pour finir dans les délires du jour : alors qu’on est déjà en train d’emmerder des milliers de familles avec le pass nasitaire, en s’en prenant aux revenus des gens, et en pissant ouvertement sur notre Constitution, voilà déjà les tarés de service en route pour la 3ème dose obligatoire côté soignants !

5 octobre 2021 : encore un article débile de la tribune eurofasciste pour venir vanter l’ARN überalles. Certains journalistes n’ont de toute évidence pas encore compris qu’ils prennent de plus en plus de risque à mentir effrontément, en créant des articles bidonnés qui ne reposent sur absolument rien. Et on parle bien de meurtres en bande organisée, alors que – de l’aveu même de l’article – la quatrième vague est terminée…

Là, les crevards vont commencer à tuer des gosses en bonne santé et qui ne risquent rien, le risque étant largement supérieur au bénéfice supposé pour cette classe d’âge des 12-17 ans. Une fois encore, la coordination France-Israël pose de sérieuses questions, et pas juste éthiques…

Il est heureux que France Soir compense un peu avec un article remettant l’HCQ en grâce, et si le débat reste ouverte sur cette substance, personne de sérieux n’ira croire que la guerre des mondialistes contre tout médicament utilisé de longue date, et ayant démontré des effets positifs, est un simple hasard des calendriers. Le complot est bien mondial, et il n’y a plus le moindre doute là dessus.

Sinon comme en Israël, nos croque-morts européistes ont donc avalisé la 3ème dose en nous promettant une efficacité de pacotille – puisque vantée par les laboratoires eux-mêmes, que le culot ne les étouffe pas, les connards qui les écoutent n’ayant pas évolué depuis bachelot et sa dose de H1N1 ! Ces mêmes politiques corrompus qui nous parachutent un médecin délinquant dans leur nouvelle commission sur le complotisme pour du beurre ! Une honte et une infâmie de plus au peuple français, dont on espère un bien sursaut en 2022, avec l’UPR !

Notre bon président François Asselineau s’est ainsi fendu d’un communiqué sur la campagne eurofasciste en cours visant à faire croire que le Brexit aurait provoqué des pénuries de chauffeurs au R.U., en oubliant de préciser que la situation est la même en UESS : plus personne ne veut passer sa vie sur le macadam pour une poignée d’€, dans des conditions de vie déplorables, à part des travailleurs détachés de l’est, venus manger le pain des français avec l’aval de l’UE ! Entre les infox de supermarchés vides, qui font rire les anglais devant ces français décidément si crédules, et les articles toujours plus alarmistes et nombreux de la propagande soviétique – pardon : eurofasciste – les collabos journalistes à la manœuvre devraient faire attention où ils marchent.

4 octobre 2021 : interview très intéressante de la généticienne Henrion-Caude et du journaliste Frankin Meimoun, sur le vaccinisme européiste et israëlien, dont les parallèles sont pour le moins troublants sur certaines décisions prises en France, avec une différence majeure : en Israël, depuis le « booster shot » (comprenez la 3ème dose de drogue imposée depuis mi-juillet), et malgré une des populations les plus injectées au monde, le nombre de contaminations et surtout de morts n’a cessé de grimper !

Les israëliens seraient-ils devenus allergiques au produit des fabricants en phase de test ? La question est posée.

Et nos deux protagonistes de dénoncer la folie d’injecter les gosses, et la propagande généralisée visant à les pousser eux, mais aussi les adultes, à se faire injecter par « confort » sociétal – ce qui est parfaitement débile quand on y pense, puisque tous ces gens risquent bel et bien leur vie, avec un taux d’accidents et d’effets secondaires très largement supérieur pour la technologie ARN, par rapport à tous les vaccins conventionnels connus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.