Piquez-les tous (acte 5)

19 août 2021 : la honte est définitivement sur notre pays, où les eurofascistes ne supportent plus la contradiction et le débat scientifique. Voilà donc qu’on « jette » soudainement le Pr Raoult à la retraite anticipée, alors que ce dernier avait pourtant demander le renouvellement à son poste. Inutile de dire qu’au niveau mondial, « pousser » dehors un scientifique de cette valeur aura de graves répercussions sur l’image de la recherche française, et ne pourra qu’inciter les jeunes à se tirer encore plus vite de ce pays de foldinguos.

Son crime ? Nous avoir simplement informé, via de nombreuses vidéos en ligne, où il présente régulièrement, chiffres à l’appui, l’évolution de la maladie et tâcle au passage « les blaireaux qui mordent quand on s’approche de leur terrier » ! – expression qu’on lui doit, et qu’on gardera bien en tête, les blaireaux étant considérés comme des nuisibles dont la chasse est permise. Ça annonce la couleur pour la suite…

Chacun pensera ensuite ce qu’il veut de l’HCQ, l’ivermectine, l’azithromycine, et globalement de tous les médocs connus et utilisés de longue date, snobés par la Verrue et sa bande d’euronazis en puissance, s’appuyant sur une étude bidonnée du Lancet pour torpiller les études qui étaient en cours, et ne surtout pas revenir en arrière une fois le pot aux roses découvert, à peine une semaine après la publication !

Chez le Reich en marche, c’est toujours tout droit en avant, les œillères bien fixées – et au pas !

En outre, cette crise aura mise en évidence l’ingérence délictuelle du politique dans la relation médecin/patient, ce qui est intolérable et viole ouvertement le serment d’Hyppocrate !

Ce n’est pas à des hypocrites eurofascistes professionels de dire aux médecins ce qu’ils doivent prescrire à leurs patients, et encore moins d’interdire la prescription de médicaments connus, utilisés de longue date en millions/milliards de doses – et parfaitement maîtrisés, eux !

Beaucoup remercieront le Pr Raoult pour toutes ces précieuses informations et pour son courage d’oser, avec d’autres médécins, dire tout haut ce que beaucoup de professionnels de santé n’osent pas, ou ne peuvent pas, dire ouvertement. Avec les courageux Perrone, Montagnier, Fouché, Henrion-Caude, etc, la bataille n’est pas finie : elle ne fait que commencer. L’odre des médecins a déjà perdu toute crédibilité dans cette crise, et quand la vérité éclatera un jour, elle demandera les têtes de ceux qui nous ont menti et ont participé, de près ou de loin, à cette farce de thérapie génique érigée en remède miracle qu’elle n’est pas, et ne sera jamais !

Et on apprend la même journée que le Dr Louis Fouché justement est lui aussi éconduit des hôpitaux universitaires de Marseille, après avoir demandé sa mise en disponibilité. Là encore, la mise au placard du fondateur de Reinfocovid n’arrive pas par hasard. De toute évidence, les euronazis sont en train de « flinguer » leurs contradicteurs.

Ceux qui mettent aujourd’hui Raoult et Fouché sur la touche auront de toute façon une très lourde responsabilité devant l’histoire, qui ne les jugera pas tendrement.

La déontologie médicale, ce n’est pas fermer sa gueule quand un gouvernement stupide, un parlement de mange-soupe européistes, un sénat grabatère, et un conseil constitutionnel complètement corrompu font n’importe quoi !

Sinon on apprend qu’en Chine, on utilise officiellement le COVID pour justifier la mise en place de la surveillance faciale des individus. Pour ceux qui ne sauraient pas encore ce qu’est le crédit social chinois, il s’agit d’un système de surveillance généralisée mis en place pour fliquer et « noter » les bons et mauvais citoyens, en fustigeant publiquement les premiers, et en faisant une propagande infernale sur les seconds, érigés en modèle.

Exactement ce que sont en train de faire nos eurofascistes avec leur pass nasitaire nauséabond : créer des citoyens de première et seconde zone. Que le conseil consitutionnel ait osé laisser passer un tel délire l’a définitivement et durablement discrédité. Eux aussi seront jugés par l’histoire.

18 août 2021 : les dernières vidéos du Pr Raoult et de l’IHU Méditerranée viennent de paraître, et établissent définitivement que la charge virale des contaminés est même légèrement supérieure chez les vaccinés ! Face au variant delta, la thérapie génique est donc clairement un échec, et si certains article tentent de « pousser » artificiellement le moderna en urgence, histoire de combler les lacunes du pfizer, le fait est surtout que non seulement on pousse les gens à prendre des risques inutiles, mais en plus pour rien.

Quant au pass nasitaire, il est d’autant plus intenable à soutenir dans cette situation. On arrive péniblement à 69 morts/jour pour plus de 23704 contaminations en moyenne, soit 0,3%, dont toujours en grande majorité des personnes en fin de vie. Tout cela devient parfaitement ridicule et même risible, ce qui n’empêche pas nos assassins de continuer leurs basses œuvres. On espère donc pouvoir bientôt les suivre en justice pour crime contre l’humanité.

Petit détail croustillant chez les cathos, dont le pape est de plus en plus décrié comme un mondialiste très loin des valeurs de son dogme : selon ce dernier, se vacciner serait un « acte d’amour ». Je ne peux m’empêcher le parralèle évident avec 1984 et son « Nous ne voulons pas faire de vous des martyrs : nous voulons vous faire aimer Big Brother… ». C’est hallucinant de voir cette religion tomber aussi bas – ce qui ne signifie pas que les autres soient moins délirantes – on ne sait pas ce qui se prêche dans les mosquées ou les temples… Cela étant, prôner « l’amour » des produits de laboratoires US en AMM temporaire ne me semble pas dans le rôle d’un religieux quel qu’il soit.

Saluons également la nouvelle fils-de-puterie gouvernementale, parce que là, on atteint des niveaux jamais vu dans le vicieux et le glauque, et que ce sont désormais nos gosses qui sont dans la ligne de mire. Voilà donc que le ministère de la Vérité va organiser des sorties scolaires dans… les centres de vaccination ! Bien entendu, « ce n’est pas une obligation » (voix de faux-cul), mais on va quand même déployer des équipes mobiles dans les écoles à côté, juste histoire d’inciter les gamins réticents. Il n’y avait déjà plus besoin de l’accord des deux parents, et voilà qu’à partir de 16 ans, l’ado fera son choix. Et tant pis si les parents ramassent ensuite les morceaux – puisque derrière le rideau, nul doute que la décharge de responsabilité s’appliquera à part entière, déresponsabilisant tous les assassins associés ! Autrefois, ça se nommait un crime en bande organisée. On rappelle quand même que la vaccin a fait officiellement près de 1000 morts sur 6 mois, sans compter les autres effets secondaires. Pas un seul article n’est venu présenter une victime collatérale de la faschosphère européiste.

Non : à un moment donné, il faut arrêter le délire : si vous rendez une vaccination obligatoire au niveau d’un état, vous en assumez TOUS les effets secondaires, et à vie, ce qui est logique, et fait partie des principes d’égalité et de fraternité propres à la Nation. Mais vous n’imposez pas une vaccination en emmerdant les gens à coup d’impasse nasitaire, pour ensuite vous en laver les mains si ça tourne – et ça tournera (ça a déjà tourné) – au vinaigre chez certains… C’est bien de la fils-de-puterie de caniveau, et c’est bien digne d’un état totalitaire au service de l’argent. J’ose espérer que les élèves les enverront tous chier, mais j’ai des doutes, d’abord parce qu’un ado n’a pas d’expérience de vie pour juger des crevards actuellement en place, qu’il sait que le virus ne le concerne quasiment pas, qu’il fera donc fi des risques du vaccin soigneusement minisés, et qu’il ne verra toujours que le fait d’aller pouvoir à nouveau boire un coup avec les copains. Nos crevards viseront à coup sûr la stratégie de groupe et la promesse intenable d’un retour à la normalité, avec un produit maquillé en vaccin dont l’efficacité estimée tourne aux alentours des 30%…

Mais je pose quand même la question à vous parents : quand ces eurofascistes auront tué votre gosse, vous ferez quoi ?

16 août 2021 : décidément, sud-ouest excelle dans le léchage de cul, avec une accroche – je cite : Vaccination contre le Covid-19 : comment convaincre ceux qui résistent ? “Aller les chercher, un par un”. Il est dommage de ne pas avoir accès au reste de l’article payant (et dire qu’il y a encore des gens qui paient pour lire ces conneries…), histoire de savoir exactement « qui » cherche ainsi les ennuis. En tout cas le jour où les auteurs de ce torchon les trouveront, qu’ils ne viennent surtout pas pleurer !

Pendant ce temps, on apprend que 60 gamins sont positifs dans une colonie de vacance du Morbihan : très peu de symptomes, prouvant une fois encore que même si les enfants se chopent aussi la maladie entre eux, comme tout le monde, leur système immuntaire résiste bien mieux que celui des adultes. Donc pas besoin de vaccin.

Mais comme l’UE veut écouler ses doses coûte que coûte, les prochaines victimes seront celles qui ne pourront pas se défendre : les plus jeunes. N’ayons aucun doute : nos nazis eurofascistes feront tout ce qu’il faut pour écouler le stock, même s’ils savent que face au variant delta, leur produit n’est efficace qu’à 30% à 50%, suivant les études – et encore : avec une baisse d’immunité rapide dans le temps !

Même l’agence europénne du médicament commence à chercher des remèdes, prouvant que plus personne de sérieux ne croît à l’immunité collective qu’on nous vend depuis des mois, à grand coup de piquouze. Ainsi le petit fisher, pour qui « l’immunité (collective) est devenu un challenge très ambitieux ». Ce qui n’empêche pas ce triste sire de continuer à promouvoir les produits US, bien entendu, sans aucun conflit d’intérêt… Et tant pis si les cas anglais et israëliens – parmi bien d’autres – ont prouvé une fois pour toute que les variants se moquent bien de tous ces connards et de leurs théories immunitaires ridicules.

Seul un fou peut se croire au dessus des lois naturelles qui régissent ce monde, lesquelles ont permis, au fil des centaines de milliers d’années d’évolution, d’aboutir à la machine de guerre que nous nommons notre corps. Et ce n’est pas trois gus dans leur garage qui feront demain la leçon à mère nature à coup d’ARN messager. Le seul fait d’oser utiliser le terme de « vaccin » est déjà un non sens en soi pour de la thérapie génique, et ce d’autant plus avec des variants !

14 août 2021 : pendant que la Vérrue est aux Antilles pour vendre le remède miracle des labos US, les manifestations contre le pass nasitaire, que d’autres nomment coronafolie, continuent – et ce malgré un samedi du mois d’août où la température extérieure en aura découragé plus d’un ! C’est dire à quel point le rejet est massif, et on trouve même des vaccinés dans le lot des manifestants, lesquel ont compris la manœuvre et le danger évident de l’infâme sésame côté démocratie, visant clairement l’égalité entre citoyens et nos libertés chèrement acquises. C’est plutôt rassurant en soi, et cela signifie surtout que le narco de service n’aura pas réussi à diviser les français comme il le souhaitait.

Les stats sont pourtant formelles. Avec près de 28000 positifs par jour, on ne compte toujours que… 60 morts en moyenne sur la semaine écoulée – le tout sur une population globale de 65 millions ! On se moque de qui ?

En attendant, je n’ai jamais vu des terrasses de café aussi vides en plein mois d’août. Et on imagine aisément que l’intérieur des restaurants doit sûrement subir la même désaffection. Bonne chance aux victimes qui vont crever la george étoufée par Le Reich Eurofasciste Mondialiste. Et ça fera bien plus que 60 chômeurs par jour qui iront morfler chez Peu d’Espoir…

Mais comment dénigrer ces manifestants quand votre journal est collaborationniste et pétainiste ?

Sud-ouest, aussi à l’ouest que son con-frère ouest-france, nous répond à cette délicate question.

D’abord prenez une photo montrant l’étoile jaune reprise par certains non vaccinés. M. Asselineau n’aime pas ce symbole. Pour ma part, je pense qu’on est arrivé au point où il est acceptable. On a certes pas encore atteint le stade de la déportation et de la solution finale, mais nos euronazis, qui empêchent les médicaments connus d’être employés librement, et imposent leurs produits en phase de test, dont personne ne connaît les effets à long terme, sont bien responsables d’un génocide qui ne dit pas son nom.

Combien des 113000 morts français auraient pu être sauvé, si ces politiques, qui se prennent désormais pour des médecins, n’avaient pas été corrompus par les labos et intérêt US ?

On va encore jouer au « responsable mais pas coupable » combien de temps ?

Ensuite vous saupoudrez de regain des pleurs des enfants des rescapés de la Shoah (remarquez bien qu’on parle des enfants, pas des parents qui l’ont vécu…), vous rajoutez un « Mais qui ? », qu’on nous présente depuis une semaine comme un slogan antisémite, alors que personne de bonne foi n’y voit rien à redire. Baignez le tout dans un slogan américain passé (que perso, je n’ai aperçu sur aucun pancarte), histoire d’associer les manifestants à une foule de nostalgiques sans cervelle. Rajoutez le parasite du RN venu marcher sur nos plante-bandes de l’UPR, pour faire assimiler le Frexit à l’extrême-droite – ce crétin et ses tristes supporters n’ayant toujours pas compris qu’il ne rassembleront personne de gauche, contrairement à notre bon président François Asselineau. Un petit coup de tampon contre Me Di Vizio, qui est bien le seul avocat à lutter pour notre démocratie dans cette affaire, loin des mélenchonistes de type Boulo et Cie.

Ah et j’oubliais le plus important : n’oubliez surtout pas de citer QAnon, histoire de compléter le tableau !

Chose amusante : aucun des auteurs de ce torchon aussi infâme qu’infâmant n’a osé signer avec son vrai nom. La peur des représailles, sans doute. On sait juste que c’est « sud-ouest avec l’AFP ». Donc si vous vous posez la question « Mais qui produit des articles aussi orientés que fallacieux ? ». Vous avez la réponse… N’oublions pas que l’usine à infox française est dirigée par le copain du locataire de l’élysée, et que l’UPR est toujours interdite de médias mainstream pour la même raison, le président du CSA étant nommé par l’élysée ! Et dire que ce sont nos impôts et notre redevance qui paient cette mafia journalistique suceuse de banquiers sans foi ni loi…

13 août 2021 : faites une pancarte avec des seringues simulant le symbole nazi, en précisant bien « Plus jamais cela ! Halte au nazisme…« , qui n’est ni du négationnisme, ni de l’antisémitisme – mais bien un appel à la raison et à l’histoire, avant qu’il soit trop tard. Et ? Vous vous retrouvez avec une enquête sur le cul !

Même la dernière caricature de Flori, avec le petit écolier caricaturé en pétain, est pour ma part de la liberté d’expression, car il ne faut jamais oublier un petit détail qui a toute son importance : ces gens sont nos employés, et non nos maîtres. C’est à eux de nous respecter, ce qu’ils ne font pas, en nous prenant régulièrement pour des cons finis. Dès lors, pourquoi devrions-nous accepter de nous faire insulter par des incapables, qui ne savent même pas mettre un masque, et que nous payons en millions d’€ chaque année ?

Dans n’importe quel autre corps de métier, ces gens auraient déjà foutu à la porte, manu militari !

Le droit à la caricature existe, et le droit de grimer des eurofascistes affichés, qui pissent sur notre Constitution, chient sur notre République, et s’assoient sur les référendums qui leur disent « non : nous ne voulons pas de votre fédération de merde », justifie à un moment de caricaturer un gamin odieux, qui ose encore se prendre pour un chef d’état, en hitler, stalline, mussolini, pétain, ou tout autre personnage immonde que l’histoire aura jugé comme ennemi de la liberté et de la démocratie. La critique est ici entièrement justifiée, et tous les français démocrates soutiendront largement ces initiatives d’où qu’elles viennent, parce que comme le dit 1984, « en ces temps troublés, dire la vérité devient un acte de résistance« .

Et ce, quoi qu’en pense une justice désormais également instrumentalisée – on rappelle quand même qu’on a un garde des Sceaux mis en examen – du jamais vu ! N’importe quel démocrate dans cette situation tenterait à minima de protéger l’institution en démissionnant, mais pas ces types, trop imbus d’eux-mêmes et surtout aimant trop l’argent et le pouvoir.

On espère évidemment que les avocats de la défense iront ridiculiser ces ayatollahs eurofascistes et leur horde de petits délateurs collaborationnistes haineux. On peut défendre la mémoire de la Shoah sans devenir soi-même un ayatollah, or ce n’est plus le cas depuis longtemps de certaines instances juives, qui de toute évidence, se prennent un peu trop pour des chevaliers blancs qu’elles ne sont pas !

Pendant ce temps là, la Verrue s’offre des vacances aux Antilles, utilisant les contaminations sur place pour tenter de justifier la politique de cet ersatz de gouvernement, parce qu’en métropole, comment dire… Plus assez de morts pour faire pleurer dans les chaumières ! Environ 50 en moyenne sur les dernières semaines. Or il faut continuer de faire peur aux gens à tout prix. Quoi de mieux que des journalistes complices (ils étaient dans le même avion ?) pour prendre des clichés chocs, et marteler la doxa du régime eurofasciste dans la tête de ces maudits gaulois réfractaires ?

Cela étant, si déjà les produits actuels sont inefficaces contre le variant delta, comme on l’observe partout sur la planète, et depuis des semaines, qui peut soutenir qu’ils deviendront miraculeusement efficaces demain, contre les futurs variants ?

Une petite mutation de la protéine spike visée, comme la nature aime à nous réserver des surprises, et patatra : c’est toute la logique vaccinale qui tombe à l’eau. Ce qui est présentement déjà le cas… Les voilà déjà à la troisième dose, à quand la 4ème, la 5ème, la 100ème, la 1000ème…

12 août 2021 : la fils-de-puterie continue, à toujours rechercher un antivax mort du COVID pour pousser les moutons vers l’abattoir. Aucun des 1000 morts des pseudo-vaccins n’auront pas droit, eux, à un article posthume, précisant qu’ils étaient tous « provax convaincus ». On leur gravera l’épitaphe : « Mort pour pfizer et l’Euroreich » ! Et je ne parle pas des gens qu’on a utilisé comme des cobayes dans les Ehpad, où des vieux qu’on a renvoyé crever chez eux faute de place dans les hôpitaux en début de crise. On leur gravera « Le doliprane m’a tué ! » ?

Ces chiens gâleux nous ramènent à des heures bien sombres, où d’autres médecins faisaient de l’expérimentation sur des humains marqués d’une étoile jaune, pendant que la propagande du régime vantait ses victoires supposées sur l’ennemi ! 75 ans plus tard, ça recommence ! C’est dingue !

Aujourd’hui on fait semblant de nous donner un choix à base de « consentement éclairé ». Sauf que comme l’expliquait très bien M. Fouché, dans une récente interview, pour qu’il y ait réellement « consentement éclairé », il eut fallut que le monde scientifique soit « parfait », comprenez : « non gangréné de l’intérieur », comme on l’a vu avec l’affaire du Landset, et que les journaux soient libres, impartials et indépendants, ceux qu’ils ne sont plus depuis longtemps ! Vaccinez-vous qu’ils disaient. Mais s’il t’arrive le moindre pépin, c’est pour ta pomme.

Ils sont vraiment fous ces romains !

Plus léger : la même UE qui nous vend son soit-disant « vaccin » s’inquiète maintenant de trois effets secondaires supplémentaires constatés, et bien entendu : parfaitement minimisés, dont des atteintes aux reins ! Cela étant, elle peut toujours faire semblant pour la forme : la pute des USA a signé un blanc seing avec les mêmes labos pour déresponsabiliser tout le monde ! Même si le produit a déjà tué, et tuera encore demain, il n’y aura jamais ni responsable, ni coupable. C’est merveilleux cette Constitution qui vous rend irresponsable de tout, et vous transforme en véritable tueur en série, invulnérable et surtout impossible à virer !

Dans la même lignée, saluons l’OMS, qui a annoncé vouloir tester trois nouveaux produits, après avoir soigneusement snober l’ivermectine, l’azithromycine, et l’HCQ, torpillée au point qu’on ne saura jamais la vérité sur l’efficacité réelle de ce dernier médicament. Mais quand même, c’est un peu fort de café. Si même l’OMS ne croit plus au vaccin miracle de M. Pognon, il serait peut-être urgent de penser à un plan B ?

Et bien non : en Israël, on va continuer à vacciner coûte-que-coûte, en incluant maintenant les 3-12 ans – une classe d’âge largement épargnée par le virus – le tout sans aucune justification médicale réelle, et tant pis pour les gamins qui y resteront – on ignore encore si Dieu appréciera leur sacrifice !

Idem aux USA, qui, comme certains tarés français, recommandent maintenant le pseudo-« vaccin » durant la grossesse. Imaginez les épitaphes : « ma maman m’a tué dans son ventre » ou « ma vie valait 20€ ».

Et pendant ce temps-là, le gamin en vacances dans son fort sécurisé dicte la pluie et le beau temps, mettant son grain de sable partout où il ne faut pas, tout en continuant de nous emmerder, le doigt bien tendu ! Cette fois, il s’agit de draguer du motard viril et du jeune de banlieue immatûre, dans un but électoraliste évident. Comprenez qu’il lui faut ses 10% de clowns dans les mois qui viennent, et qu’il ira, en bon banquier, bouffer à tous les rateliers.

11 août 2021 : merde alors – même les journaux eurofascistes le disent maintenant : nous n’atteindrons pas l’immunité collective ! Mais quelle surprise ! Ce n’est pas comme si les « antivax » ne cessaient de le dire depuis des mois, en expliquant pourquoi la politique vaccinale ne peut que conduire à l’échec, avec un virus qui évolue à coup de variants, comme la grippe saisonnière.

En attendant, le pass nasitaire nous empêche d’aller prendre un café en terrasse, de prendre les transports en commun, de partir en vacances, en ce mois d’août. Il n’existe que pour nous faire chier, littéralement, et n’a aucun sens ni aucun intérêt médical réel. C’est juste un pur outil politique des euronazis pour écouler les stocks des copains, achetés par l’UE à prix indécent, et faire semblant d’avoir servi à quelque chose, en tuant ce qui reste des cafetiers, restaurateurs et hôteliers !

Pendant ce temps là, M. fisher nous refait l’apologie de sa merde liquide dont il affirme – je cite : « vu les milliards de personnes vaccinées de par le monde, on connaît très, très bien ces vaccins« , ce qui est un parfait mensonge.

D’abord parce que s’il connaît si parfaitement ses vaccins, il sait mieux que quiconque le nombre de morts et de victimes collatérales de sa politique d’injection. Tant que les français étaient encore libres de décider en leur âme et conscience de jouer les cobayes des labos US, c’était encore tenable comme position. Mais là, avec le pass destiné clairement à forcer la main en se lavant les siennes, voir un assassin se vanter ainsi de son forfait est d’un cynisme absolu. Ce type rejoint la liste de ceux qui auront des comptes à rendre.

Ensuite et surtout parce qu’il sait parfaitement que des effets secondaires peuvent toujours survenir des mois, voire des années après l’injection, comme on l’a vu dans bien d’autres maladies. Peut-être n’y en aura t’il aucun. Peut-être assisterons-nous à un génocide. Tout est possible… Mais oser affirmer, avec un produit en AMM temporaire, sur lequel il manque 15 à 20 ans de recul, que tout ira bien, c’est se foutre de la gueule du monde. Aucun scientifique sérieux ne prendra le risque de s’engager dans cette voie, et il faut vraiment aimer jouer le crevard de la pire espèce pour oser lâcher de telles infox !

10 août 2021 : ça y est : les euronazis ont donc imposé une nouvelle étoile jaune dans les gares, sous la forme d’un bracelet bleu. Il faut se pincer pour y croire ! #BoycottonsLaSNCF – et on emmerde les gens pour des pancartes avec « Mais qui ? » dessus au nom d’un antisémitisme supposé ? C’est dingue !

Un prêtre s’est donc fait assassiner par le ressortissant rwandais qui avait déjà foutu le feu à la cathédrale de Nantes, provoquant pour des millions de dégâts. Alors qu’on croyait ce type expulsé et les français en sécurité, on apprend qu’en fait, ce fou (nommons-le comme il se doit) avait déjà 4!!! obligations de quitter le territoire français, la quatrième étant bloquée par… son contrôle judiciaire ! Et maintenant qu’il a tué, il n’est plus expulsable ?! On marche sur la tête dans ce pays !

Bien entendu, le petit darmanin a tenté de sauver les meubles pour la forme, mais trop, c’est trop. Pendant que ce gouvernement de jean-foutres et sa majorité puante s’acharnent à détruire notre Constitution, à monter les français les uns contre les autres, à créer une ségrégation sanitaire jamais vue, elle n’est même pas foutue de modifier les conditions d’expulsion pour virer ces gens qui n’ont rien à faire en France ? Et c’est en plus un mec accusé de viol qui vient vous expliquer que ce serait « normal » selon lui ? Le même qui piétine la présomption d’innocence dans l’affaire de la pancarte « Mais qui ? » ?

On a laissé les Al Capone de gauche et de droite se fabriquer des lois d’exception sur mesure pendant des années, en retirant le crime de Haute Trahison et contre la sûreté de l’état, afin de toujours être « responsable mais pas coupable ». Voilà le résultat logique : des gens qui ne sont plus responsables de rien, et dont le Roi se tient à la présidence du Conseil Consitutionnel !

Et ces mêmes gens, qui font partie intégrante de la pègre eurofasciste, se permettent encore de vouloir donner des leçons ?! L’Absurdistan démontre une fois encore les véritables priorités et missions de ce qu’il faut bien nommer des traîtres à la Nation !

J’ai vu par ailleurs qu’on attaquait au tribunal un naturopathe pour un décès, soit. Mais là, on atteint les 1000 morts de la vaccination en 6 mois – « mais qui » est coupable ? Personne ? Trop facile ! Allez dire ça aux familles concernées, surtout celles qui ont un fusil chargé chez elles – bonne chance aux messagers ! On s’étonne après que des gendarmes innocents se fassent tirer dessus !

Putain : ils vont être particulièrement long les mois qui viennent jusqu’à la présidentielle et les législatives…

À noter que chez nos amis belges, la technique de la version unique est la même : le petit soir nous présente ainsi une famille « antivax » décimée par le COVID, mais très étrangement, ni en France, ni en Belgique, ni ailleurs, nous n’avons encore vu un seul journaliste aller interroger l’une des 1000 familles qui a perdu un proche à cause des pseudo-vaccins ! L’omerta est absolue. La désinformation est absolue, couverte et encouragée par l’UE eurofasciste. Pas étonnant que les journalauds et journalopes euronazis s’en donnent à cœur-joie !

9 août 2021 : la Verrue cherche donc des soignants en Martinique et Guadeloupe en urgence, prouvant une fois encore son incapacité pathétique à anticiper les besoins. À l’image de ses copains européistes sans foi ni loi, qui ont réussi à supprimer des dizaines de milliers de lits à coup de GOPÉ annuelles, rapellons que les néo-nazis LREM font appel à des cabinets de consultants US, payés à prix d’or, dont on espère que eux au moins savent que la Guyane n’est pas une île…

Personnellement, ça me rend malade de me dire que mes impôts paient ces incompétents, leurs erreurs toujours plus grossières et burlesques, mais aussi désormais leur totalitarisme affiché et toujours plus liberticide.

Imaginer maintenant l’horreur d’une nouvelle sombre révélation : selon une récente étude d’un cluster dans l’État du Massachusetts, le variant delta, arriverait à combattre les défenses immunitaires des personnes vaccinées ! En d’autres termes : les produits ne serviraient à rien contre ce variant, et les vaccinés tomberaient finalement autant malades que les non vaccinés ! L’Imperial College de Londres est un peu plus optimiste. Selon lui, l’efficacité des vaccins contre le variant Delta ne serait que de… 49 % !

C’est vraiment pas de chance, alors que même le Pr Raoult soutient la vaccination des soignants, et affiche de plus en plus un caractère pro-vaccin, chiffres des réanimations/décès à l’appui (mais toujours sans les effets secondaires, soigneusement minimisés – bienvenue chez les bisounours…).

Gageons que dans peu de temps, le masque reviendra dans les lieux où il est actuellement banni, et que les pseudo-vaccinés finiront reconfinés comme les autres au prochain variant sérieux ! La méthode de la sucette ne durera pas : elle n’est pas là pour enrayer la peste que le variant delta n’est pas, ni même de soigner les gens – juste d’enrichir un max les labos US en dizaines de milliards par semestre. Un peu comme le F35 – alias la grosse dinde pour les intimes – qui n’existe que pour renflouer Lockheed Martin.

Le rappeur Akhenaton, « antivax » affiché, a survécu au COVID alors qu’on avait préparé sa notice nécrologique ? Ce n’est pas grave : allez – on va prendre un avocat totalement inconnu qui était lui aussi « antivax », et qui est mort de la maladie ! Plus c’est gros, plus ça passe. L’essentiel est de faire peur aux oppossants à la piquouze ARN, et de les contraindre par la force à se faire trouer la peau. Et puis ça entretient aussi l’illusion chez les vaccinés de leur faire croire qu’ils ont fait le bon choix. Quand le niveau Marie-Claire et Voilà deviennent la norme à suivre de l’infox – pardon : de l’information…

On continue avec la Licra, venu attaquer une manifestante qui fustigeait ouvertement plusieurs responsables politiques, hommes d’affaires et intellectuels, dont certains sont juifs, autour du slogan « Mais qui ? ». Perso, je ne vois pas la moindre trace d’antisémitisme sur sa pancarte prise en photo. Mais il faut croire que les gens visés n’aiment pas voir leur nom exposé au grand jour, alors que pourtant, ils sont au mieux des collabos, au pire des crevards – et bien sûr : tous eurofascistes jusqu’au bout des ongles !

Mais ça ne fait rien : les rats ont sauté sur l’occasion pour mettre à pied cette enseignante, dans un déni total de démocratie, de libre expression, et… de présomption d’innocence ! On espère que l’avocat de la défense ridiculisera ces enfoirés, et que la véritable victime ira demander des comptes à ces gens qui croient ne plus en avoir à rendre.

Une petite réponse cinglante de News Front sur le sujet, que je me permets de citer, où l’on apprend que M. Fabius est membre d’honneur de la Licra. Ce même Laurent Fabius du scandale du sang contaminé, dont le fils à des intérêts avec les labos US fournisseurs de drogue, et qui vient de torpiller le rôle même du conseil constitutionnel dont il est le président. Sans parler du marchand d’art, qui en 1981, alors qu’il était ministre du budget, avait mis en place l’ancêtre de l‘Impôt sur la fortune, en excluant de cet impôt les œuvres d’art sur laquelle repose la fortune de sa famille. Entre traître ou crevard, on est clairement dans la seconde catégorie – et depuis 40 ans avec ce triste personnage !

7 août 2021 : après avoir écoulé les doses d’Astra Zenecca chez les militaires en OPEX, en toute discrétion, on en remet une couche histoire de « gonfler » les stats – et tant pis pour le libre arbitre et le droit légitime des militaires à disposer de leur corps. Il est vrai que contrairement à la milice policière qui protège le fou furieux de l’élysée, et qui est – comme par hasard – exemptée de « vaccination forcée » – nos soldats ne sont pas utiles à ce gouvernement en interne. Encore une basse vengeance de la tribune des militaires ?

Pendant ce temps là, les journalauds et journalopes de service continuent de s’acharner sur le Pr Raoult qui avait lancé une boutade sur le Vicks dans sa dernière interview. Tous les chiens de garde eurofascistes sont de sortie pour ronger l’os – et c’est vraiment abominable de voir ces clébarbs s’acharner comme des cinglés pour aller casser du bois sur un type qui n’a fait que demander la fin de l’omerta sur les médicaments connus, et rappeler à certains gens de la santé publique que dans les termes « recherche scientifique », il y a le mot « recherche »… Et ce mot ne consiste pas à se reposer uniquement et pas pure idéologie eurofasciste sur de l’ARN US, dont l’efficacité toute relative disparaît rapidement avec le temps, avec une balance bénéfices/risques clairement négative en ce qui concerne le variant delta.

Et voilà soudainement que l’auteur du Pfizer annonce vouloir utiliser sa technologie ARN contre… le paludisme ! Vous savez bien : ce truc traité avec l’hydroxychloriquine « maudite », pourtant distribuée à des milliards de personnes dans le monde depuis plus de 50 ans, et devenu « médicament non grata » juste au début de l’épidémie en France ! Un peu comme l’ivermectine, utilisée contre d’autres vers parasites courants, également interdite dans notre seul pays… Mais putain de bordel de merde : quel étrange hasard quand même ! On voudrait éradiquer les remèdes connus et peu onéreux pour les remplacer par de la merde made in USA – on ne s’y prendrait pas autrement !

6 août 2021 : je n’ai pas eu le temps hier d’analyser les chiffres très intéressants présentés par le Pr Raoult dans sa dernière interview, mais voilà ce que j’en retiens.

D’abord le variant anglais/alpha sur 7 mois d’observation. On voit bien sur son tableau que les victimes sont clairement les 60 ans et plus, les autres tranches représentant 13 décès sur 8924 cas, soit 0,14%, dont 1 cas dans la tranche 20-29 qui n’a pas eu de pot. Soit. Si on s’en tient à son tableau, évidemment, les vaccinés s’en sortent indéniablement mieux côté réanimation (254 contre 4), mais il y a quand même un petit biais non négligeable dans l’analyse : les effets secondaires largement minimisés !

D’après les chiffres officiels ces 6 derniers mois, on est à 982 décès, avec 1786 hospitalisations, 2852 pronostics vitals engagés, 607 invalidités/incapacités, et 8796 effets médicalement significatifs, pour un total final de… 15026 effets ! Rapportés à 100 départements, ça fait environ 10 décès par département et 140 personnes qui vont continuer de morfler à vie. Et ça, c’est le haut de l’iceberg : les cas que les labos n’ont pu planquer sous le tapis. Quand vous discutez avec des vaccinés, vous vous rendez bien compte que nombre ont eu bien d’autres effets secondaires non répertoriés ici, et que certains n’en sont toujours pas remis…

Bref, ne voir que les décès ou les réanimations dans deux tableaux, sans voir les dégâts collatéraux simplifie certes la présentation, mais relève bien d’une vision réductrice, pas entièrement honnête des choses.

D’autre part, il ne faut pas oublier non plus que sur les 7 mois présentés dans le graphique, on a aussi beaucoup appris sur la maladie et sa prise en charge. En début de crise, les hôpitaux étaient complètement saturés, et le pic des décès de plus de 1000 morts/jour en moyenne. Dans la seconde crise du variant anglais/alpha ici présenté, le maximum se situait à environ 600 morts/jour. Et aujourd’hui avec le variant delta, on arrive péniblement à 30-40 morts/jour.

Mettre cette diminution majeure des décès sur le dos des produits injectés n’a aucun sens, surtout avec une seule moitié des moutons concernés. Il y a bien eu des progrès indéniables dans la prise en charge, et si on arrêtait enfin l’omerta sur les médicaments connus, dont on a soigneusement torpillé les études d’efficacité, on aurait sûrement pu sauver bien plus de gens, et éviter bien des réanimations pour rien…

Bref, les chiffres valent ce qu’ils valent. Et si pour le variant alpha/anglais, on pouvait encore défendre l’injection pour les plus de 60 ans, les choses ont évolué depuis.

Ainsi sur le variant delta dont on nous rabâche les oreilles depuis des semaines, vacciné ou pas, déjà pour l’instant, on est bien à 0 décès des deux côtés, même si le chiffre de cas est encore trop faible pour en tirer des conclusions. Ce qui choque surtout , c’est qu’on a 0 personnes de plus de 70 ans ?! Le Pr Raoult explique que les 10 personnes qui ont fini en réanimation pour le moment étaient passées par des discothèques, et il est clair que dans ce genre d’endroit, on s’en tamponne joyeusement des gestes barrières. Le fait de ne pas voir de « vieux » infectés semble en tout cas tenir la route dans son analyse : ceux qui font un peu plus attention s’en tirent sans problème pour le moment.

En tout cas tout confirme que ce variant delta est bien moins mortifère que ses cousins, et qu’en faire une tonne dessus, c’est de la communication pure et simple pour effrayer les moutons, et les conduire à l’abattoir – pardon : je voulais dire, au centre d’injection le plus proche ! Disons-le clairement : le bénéfice/risque est ici nul. Il faut arrêter les conneries.

Alors je ne sais pas ce que donneront les nouveaux variants à venir. Mais pour le moment, nous sommes clairement entrés dans une phase « calme », qui ne nécessite pas de pousser les gens à jouer les guinea pigs.

La question n’est pas de fustiger ceux qui croient aux « vaccins » qu’on leur présente. Chacun doit être libre ou non de penser ce qu’il veut, de choisir en connaissance de cause le discours officiel ou non, et de jouer ou non les cobayes de service. Cette règle valant des deux côtés, bien évidemment.

Sauf que nous sommes entrés hier dans une nouvelle phase totalitaire, avec un conseil consitutionnel qui a renié sa propre fonction, et des fascistes qui utilisent désormais ouvertement la crise sanitaire pour justifier de mesure attentatoires à nos libertés fondamentales de déplacement, et à notre égalité consitutionnelle.

On aurait 1000 morts/jour, on comprendrait que des mesures drastiques doivent être prises pour enrayer l’épidémie. Mais là, depuis plus d’un mois maintenant, on tourne aux alentours des 30-40 morts/jour, c’est-à-dire bien moins que les cancers courants et autres maladies. Et on nous impose quand même ces restrictions de libertés !?!

Au-délà des statistiques et de la science, notre Constitution fondamentale a été piétinée hier par une bande de cinglés eurofascistes jusqu’au bout des ongles, utilisant la peur pour entretenir et développer leur dictature UE qui ne dit pas son nom !

Le problème n’est plus d’avoir peur du virus, mais bien de résister désormais à une bande de malades mentaux qui abusent tous clairement de leurs mandats pour nous imposer leur délires mondialistes monothéistes, où le dieu ARGENT règne en maître absolu.

Et gageons que cette vision politique totalitaire, digne de 1984, fera beaucoup plus de morts dans ce XXIè siècle que nos quelques 112000 morts actuels, victimes d’un virus de moins en moins létal.

Nouvelle promesse qui ne sera pas tenue, le locataire de l’élysée faisant systématiquement le contraire de ce qu’il a annoncé tantôt, gageons que comme en Italie, où le pass nasitaire est désormais obligatoire pour le personnel des établissements scolaires et des universités, ainsi que les étudiants des universités, notre tour arrivera bientôt.

Et bonne chance aux enseignants, aux étudiants et aux vacataires qui se retrouveront piégés dans la nasse.

L’UE tue. Et de plus en plus de gens innocents.

5 août 2021 : pas de chance pour les pro-vax : le rappeur Akhenaton d’IAM, dont le groupe s’est résolument affiché antivax, est donc sorti de l’hôpital après s’est chopé le virus maudit. Gageons que certains avaient déjà secrètement rédigé un avis mortuaire encourageant à la vaccination. Quoi de mieux qu’un people mort pour beurrer la tartine ?

Le seul repproche qu’on pourra légitimement faire au chanteur est qu’il avait déclaré douter de la dangerosité du virus, ce qui est évidemment faux dans l’absolu. On peut aussi mourir de la grippe, même en bas-âge. Ce qui est vrai en revanche, c’est qu’on nous présente ce virus comme un ébola ou une peste, alors que le variant delta affiche 0,12% de mortalité, et que des politiques empêchent depuis plus d’un an des médecins d’utiliser des médicaments connus, jusqu’alors laissés à leur seule appréciation, le tout en nous vendant un vaccin qui, et on le mesure maintenant, affiche une efficacité réelle de seulement 30%… Ce n’est pas la dangerosité du virus qu’il faut viser, mais les débiles mentaux qui nous vendent leur vaccination obligatoire au nom d’une immunité collective pour du beurre. C’est cela, la réalité.

Saluons également le journal complètement à l’ouest, qui après la dernière vidéo de Raoult, où le professeur a émis une boutade bien comprise sur le vaporube de Vicks, s’est aussitôt emparé du propos pour venir casser du bois. Il y a donc bien des « chiens de garde » dans les rédactions eurofascistes, payés pour « s’offrir » la tête de gens bien plus intelligents qu’eux, dans un dénigrement gratuit aussi infecte qu’infâme, près à utiliser la moindre phrase sortie de son contexte pour infantiliser les français et ridiculiser la personne. L’histoire ne dit pas si Ouest-France recrute dans les poubelles ou les égoûts, mais une chose est sûre : ce journal pue, et de plus en plus…

Sinon nos euronazis du conseil constitutionnel ont donc tranché, en avalisant définitivement deux classes de citoyens en France : les bons, vaccinés 2x et +, regardant/écoutant BFMWC & autres fils de Cohen au moins 12h par jour, et les mauvais, les « gaulois réfractaires », ceux qui ont encore un cerveau, des tripes, et des principes de bon sens, dans un monde où l’argent fait sa loi.

Il n’y avait aucune surprise à attendre de monsieur « responsable mais pas coupable ». La seule conclusion à en tirer, c’est que les français pourront désormais inclure les membres du CC dans le grand lot des traîtres à la Nation qui devront un jour payer leur forfaiture ! Et dans le cas présent, la haute trahison faite à notre Constitution aura, sans aucun doutes, de très lourdes conséquences.

Autre absurdité du genre, quand un labo est juge et partie, et qu’il peut raconter n’importe quoi en toute impunité, sans aucun risque d’être contredit, puisque aucun organisme indépendant ne peut vérifier ses affirmations. Sauf que dans la réalité, bien plus de gens doublement piqués retombent malades, finissent aux urgences comme les autres, voire décèdent… Sûrement parce qu’ils avaient un « vaccin » concurrent, et pas le notre, bien meilleur !

Ces gens sont vraiment des petits vicelards dégoutants qui en profitent un max pour écouler leur camelotte ARN ! Dans la catégorie des crevards absolus, on frise l’insanité.

4 août 2021 : j’adore ces crevards socialistes qui se revendiquent de Jaurès, mais qui ne sont finalement que de vulgaires métèques sans convictions, eurofascistes comme leurs copains, et baissant tous leur froc à la première tempête venue. Ainsi va Mme Rabault, totale inconnue d’un groupe dont les cendres chaudes refusent de refroidir, et qui, à défaut de baisser son froc, aura courageusement baisser sa jupe, en se prononcant pour la vaccination obligatoire du bétail.

Moyenne sur les 7 jours écoulés : 21788 contaminations/jour, pour 44 décès/jour, soit 0,2% (plus de 10x moins qu’en début de crise), ou 100 pour 50000, dont une large part de personnes âgées en fin de vie, rappelons-le. Et certains de noter qu’on voit plus de jeunes en réanimation, ce qui est tout-à-fait possible. Il semble que le Pr Raoult observe la même tendance à Marseille.

Aux adeptes du saint-vaccin pour tous, rappelons que les effets néfastes sont toujours largement sous-estimés en médecine, et quand on discute avec des proches de vaccinés, on est quand même abasourdit devant le nombre de problèmes rencontrés.

De toute évidence, les chiffres officiels ne reflètent JAMAIS la réalité objective. Problème de peau, de cœur, de coup de chaleur, etc, et certains dès la première injection ! Donc quand on parle de vacciner les jeunes, alors que l’on sait qu’il va y avoir des problèmes graves, et que les familles seront abandonnées, et par l’état, et par les labos, on comprend tout de suite l’arnaque du consentement « éclairé » ! Idem pour les « vieux », qui n’auront que leurs yeux pour pleurer !

Arrêtons la plaisanterie : la thérapie ARN a prouvé ses limites, avec des vaccinés qui retombent malades et meurent comme les autres. La 3ème dose prouve bien que les 2 premières n’ont servi à rien, et que la logique des laboratoires est de repiquer le bétail tous les 6 mois, en faisant jouïr les actionnaires.

Tout indique qu’il est temps d’arrêter ces conneries, et d’étudier sérieusement les molécules déjà connues sur le virus. Car sous le manteau, les trafic d’ivermectine font les beaux jours des passeurs, trop heureux de se beurrer la tartine en faisant un bras d’honneur à ces connards du haut de la pyramide qui font semblant de ne pas savoir, mais qui ont tous les médicaments « interdits » chez eux – juste au cas où…

Quant va t’on enfin arrêter judiciairement nos assassins en blouses blanches, qui continuent d’écouler leur saleté de drogue liquide inefficace, en cachant soigneusement leurs conflits d’intérêts ? On a coupé des têtes pour bien moins que cela dans ce pays. Et si les guillotines sont encore factices et bon enfant pour le moment, elles sont surtout le signe d’une exaspération généralisé, prouvant que tout cela est déjà allé beaucoup trop loin dans l’absurdité et la corruption. On ne peut pas laisser des assassins continuer de tuer impunément.

On saluera ce jour le pragmatisme anglais, avouant à demi-mot que l’ARN messager ne marche pas chez 2/3 des vaccinés, ce qui rejoint pleinement les chiffres israëliens et les observations du Pr. Raoult. Il n’y a pas, et il n’y aura jamais d’immunité collective. Ceux qui en font la promesse sont des menteurs et des escrocs ! Et il faut quand même être sacrément malade du cerveau pour vouloir « revacciner » des populations tous les 6-8 mois, en balayant d’un revers de la main les médicaments connus comme l’ivermectine, apparemment efficaces !

Sinon comme on pouvait s’y attendre, les pompiers qu’on veut vacciner de force ont déposé un préavis de grève, et plus drôle encore : voilà que la région PACA lance « un appel aux volontaires, soignants résidents ou vacanciers, à venir renforcer les hôpitaux » ?! Parce qu’ils s’imaginent que les soignants qui ont largement donné, ont été traités comme de la merde, et qu’on veut « vacciner » à l’insu de leur plein gré, vont être enclins à sacrifier les maigres congés qu’ils ont réussi à obtenir, pour retourner aussi sec au boulot ? L’ARS Paca peut aller se faire foutre ! Et aucun français ne fustigera les personnels hospitaliers qui balanceront un bras d’honneur à ces eurofascistes, lesquels ont déjà dépensé des milliards pour de la merde US, mais n’ont pas un rond ni pour le personnel, ni pour le matériel, et continuent en plus de détruire les lits restants, parce que les GOPÉ de Bruxelles n’ont pas cessé pendant des années d’exiger la peau de notre système de santé public !

Ah merde alors : Paris Match vend la mêche, et affirme que l’HCQ, l’ivermectine et la nitazoxanide peuvent abréger la virémie s’ils sont pris dès les premiers symptômes !

Si même les torchons de propagande finissent par lâcher la vérité, et demandent maintenant, comme le Pr. Raoult, à arrêter cette guerre contre les médicaments connus de longue date, qui n’a que trop durée, Véran, tes jours sont comptés…

3 août 2021 : et on continue avec la pleureuse du Gorafi, pour qui le nombre de contaminations augmente « faute d’une couverture vaccinale suffisante ». Bien entendu : ce n’est absolument pas la faute d’avoir caviardé TOUTES les études sur l’HCQ, l’ivermectine, l’azithromycine, … et d’avoir interdit tous ces médicaments connus de longue date, qui ne raportaient rien aux labos US… On nage à la limite du crime contre l’humanité, et le seul argument du crétin d’auteur, c’est que c’est la faute des « antivax » ? Un peu court, jeune homme…

Après on s’étonne que ces mêmes journalistes eurofascistes se fassent bousculer ou pêter la gueule dans les manifs ! Ces petits merdeux n’ont plus aucune objectivité, et leur seule mission, c’est de trouver un imbécile qui va dire une connerie au micro, afin de le passer en boucle pour dénigrer l’ensemble des manifestants ! Et s’ils n’y arrivent pas, heureusement qu’il y a toujours quelques casseurs pour faire le sale boulot et détourner le sujet ! Certains murmurent même que la BAC aiderait un peu, déguisée en black bloc… Et pendant ce temps là, Benalla court toujours !

2nd article : décidément, on va finir par traiter les journalistes du gorafi d’euronazis en puissance, leur nouveau but étant clairement de décourager les manifestants d’aller manifester, en les présentant comme… des malades ! Avec la complicité d’un médecin, ça va de soi – il faut toujours se donner une caution médicale, sans jamais préciser les conflits d’intérêts ou les pots de vins des intéressés, comme on le voit sur les plateaux depuis le début de la crise…

Saluons le préfet de l’Hérault qui vient d’avoir une superbe idée du même genre, en interdisant le rassemblement de plus de 10 personnes le soir de minuit à 6 h sur toutes les plages du littoral. Bonne chance aux flics pour trouver les contrevenants – on est dans le sud, c’est les vacances, il y a plein de touristes, et en général, on vit plutôt la nuit, fuyant les températures estivales. Quant à l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique, soyons clairs : aucun français n’ira la respecter. Si demain les terrasses sont interdites aux « perstiférés », ils prendront simplement leur alcool et autres boissons avec eux, et iront se réunir ailleurs… Mais sur la voie publique ! Et fuck au locataire de l’élysée et à sa bande de bras cassés qui n’ont toujours pas compris que leurs lois absurdes et démentes ne seront respectées par personne ! Et c’est ce qui arrive logiquement quand un pouvoir use de son autorité, et fait n’importe quoi.

2 août 2021 : cette crise aura au moins eu un mérite : démontrer comment les merdias manipulent les gens.

Prenons le cas de cet article qui nous annonce d’abord, dans un service parisien, que la fourchette en réanimation serait de 32-75 ans, pour aller ensuite à Marseille, et nous retrouver avec une fourchette de 21 ans à… 63 ans ?! Et là, on comprend tout de suite que quelque chose cloche : comment est-il possible, dans une ville en millions d’habitants, que les plus de 63 ans soient miraculeusement épargnés ? N’aurait-on pas choisi – juste par hasard – LE service qui devait être présenté les choses comme on le voulait, histoire d’affoler les quarantenaires réfractaires ?

À cette sélectivité étonnante, le discours de l’infirmière est tout aussi surprenant, et oublie que nombre de ses collègues sont contre la vaccination obligatoire, et que certains ont d’ailleurs déjà posé leur démission ou annoncé des grèves, pour ne pas jouer les cobayes de service ! Comme toujours un seul discours : celui de la doxa du régime eurofasciste, lequel a du produit de labo à écouler dans nos veines !

Enfin, je ne sais pas pour vous, mais quand un boulot « lasse » ou « écœure », c’est qu’il ne vous sied plus, et qu’il est temps de réorienter votre carrière professionnelle ! Parce qu’aller au boulot chaque matin pour se rendre soi-même malade ne peut que conduire à la frustration, la colère, et la haine. On le voit clairement chez de plus en plus de médecins, qui ne supportent plus leur charge de travail, et qui pestent ouvertement sur leurs patients à la moindre occasion qui se présente – et devant leurs autres patients – charmants personnages ! Donc si cette infirmière en a marre et qu’elle n’est plus à sa place, qu’elle foute le camp ! Pourquoi l’interroger juste elle qui veut forcer les autres à se faire vacciner manu militari ? Ils ont trouvé la malade mentale du service ?

C’est comme ce préfet de police de Paris qui estimait que les personnes hospitalisées en réanimation étaient « celles qui n’avaient pas respecté le confinement », ou encore les cuisines Castex qui nous ont sorti « Le meilleur moyen de soulager l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade ! », ou encore la verrue qui ne cesse de nous sortir que « le vaccin est 100% efficace contre le confinement ». Entre l’infantilisation des propos et le mensonge éhonté (non : le vaccin n’est pas efficace, et c’est bien le problème de base – en particulier contre le variant delta !), pas la peine de se demander pourquoi tant de français manifestent contre le pass nasitaire depuis 3 samedis !

Et puis il n’y a pas que les gaulois français qui râlent. Une fois encore, il faut aller sur RT France pour apprendre que nos amis allemands en ont eux-aussi assez de la « Große Diktatür ». C’est quand même honteux de devoir aller chez les russes pour avoir des informations sur ce qui se passe outre-rhin, juste à côté de chez nous ! On marche sur la tête !

Pour terminer la soirée, les fous furieux nous annoncent donc la 3ème. Pas guerre mondiale, mais dose bien sûr, en nous brodant un narratif infâme et mensonger sur les chiffres, alors que le principe se décrit très simplement : l’ARN qu’on injecte aux cobayes disparaît très rapidement du corps, puisque son rôle s’arrête à coder des anticorps spécifiques. Résultat logique : on estime, au bout de 6-8 mois, que la protection (supposée) prend fin. Ainsi la logique vaccinale consiste à renouveller le vaccin tous les 6-8 mois environ pour en remettre une couche, sans limite de durée. Mais ça évidemment, on ne l’explique pas clairement aux gens – qui se croient protégés – à tort ! Il faut déjà « gratter » sur la toile pour comprendre ce mécanisme, surtout quand on est nul en biologie !

Rappelons donc aux auteurs de ce torchon que même les fanatiques israëliens ont annoncé une efficacité du pfizer de seulement 36% contre le variant delta, et que le Pr Raoult observe le même phénomène dans son service : des gens soit-disant vaccinés qui tombent quand même malades, preuve que l’ARN messager avec des variants, c’est de la merde, et ça ne marche pas ! L’immunité globale à coup de pseudo-vaccins est bien une escroquerie en bande organisée. Plus le temps passe, plus le doute n’est plus permis.

1er août 2021 : il y aurait donc eu ce samedi le double de manifestants qu’il y a deux semaines contre le pass nasitaire et pour l’égalité de traitement entre citoyens. Pas la peine de chercher les chiffres exacts : comme pour les sondages « orientés », la propagande bat son plein. Et certains de vous préciser, à une dizaine près, le nombre de manifestants, ce qui est absurde ! C’est comme balancer le diamètre du soleil au cm près – ça n’a aucun sens !

Nos petits salopards eurofascsistes font donc tout pour minimiser les chiffres, comme à leur habitude, et nous traitent maintenant d’imaginaires antifasciste et national en créant du politilogue « sur-mesure », afin de ridiculiser ceux qu’ils nomment abusivement les « antivax ». Et ce alors qu’en plein août, avec la moitié des français en vacances, réunir autant de monde dans la rue est déjà une performance. Surtout après la répression sanglante des gilets jaunes par la milice, laquelle a complètement perdu le soutien de la population.

En parallèle, on continue dans le déni grossier, en promettant une immunité collective impossible à obtenir avec les produits actuels, avec cette fois la fédération hospitalière qui plaide pour la vaccination obligatoire. Il est vrai que quand vous vous appelez pfizer, que votre bénéfice a dépassé les 25 milliards de $, arroser quelques responsables et journalistes pour continuer à vendre vos produits est sans aucune doute un excellent investissement ! Surtout quand vos copains ont neutralisé la presse et les médias, et empêchent détracteurs et opposants politiques de s’exprimer sur le sujet… Trop facile !

Pas la peine ainsi de s’attarder davantage sur les problèmes menstruels ou les myocradites dus aux vaccins, et autres effets secondaires largement sous-estimés chez les ados, puisque les traîtres à la Nation veulent absolument vacciner tous les élèves, et ce alors que le taux de mortalité des jeunes est resté sporadique depuis le début de la crise. Autant pour les plus de 75 ans, la balance bénéfice/risque se discute. Mais pour les autres, le risque réel est bien de créer plus de problèmes que de solutions. Et une fois encore, il faut aller sur RT France pour entendre un autre son de cloche, et apprendre que le président mexicain est contre la vaccination de ces mêmes enfants, et dénonce la pression des laboratoires. Ceux qui prennent le cas français en exemple feraient bien de sortir un peu plus le nez dehors.

On connaît maintenant nombre de médicaments efficaces contre ce virus, en plus de l’ivermectine, et qui ne sont pas des vaccins. Jusqu’à quand la plaisanterie va t’elle durer ?

Info qui date de 4 mois, mais qui m’était complètement passée sous le radar : on a donc eu 1500 médecins posant un recours pour l’ivermectine en mai, rejeté comme il se doit par l’ANSM. 1500 professionnels, qui ont donc osé s’opposer à la verrue et autres traîtres, avec preuves factuelles que ce médicament fonctionne ! Ce que l’institut Pasteur n’a pas démenti depuis… Ça ne « guérit » pas du COVID, mais ça permet au moins de limiter l’infection des voies respiratoires, et donc de baisser les symptomes et de moins fatiguer le malade, le temps que les anticorps prennent le relais. C’est de la pure folie que de se passer de ce médicament par idéologie et corruption eurofascistes !

Se priver de ce médicament est donc bien un crime caractérisé contre l’humanité. Et on comprend de mieux en mieux ceux qui appelent au retour de la peine de mort dans notre code pénal. On en est à 111000 décès cumulés, avec une nette baisse depuis plusieurs mois. Et le parti pris de la verrue d’être de plus en plus intenable devant cette réalité objective : le vaccin ne marche pas comme il devrait, et la privation de médicaments bien connus et inoffensifs sous contrôle médical est particulièrement impardonnable à ce niveau de responsabilité !

Et encore une couche de propagande ce soir où le sud-ouest voit ses cas soit-disant « exploser », histoire d’affoler les moutons, en oubliant de préciser deux petites choses importantes : d’abord toute la partie sud de la France a vu ses cas augmenter, et on pouvait difficilement s’attendre à autre chose en plein mois d’août, avec un variant très contagieux, et des vacanciers français et étrangers qui viennent se concentrer aux bords de la Méditerranée. Ensuite, et comme précisé depuis des semaines, quand on se place cette fois au niveau global, on note certes une légère augmentation des décès passant de 0,12% à 0,2% sur les 7 derniers jours, mais encore très loin des 2% qu’on a eu en début de crise ! Si les hôpitaux du sud sont réellement déjà saturés, ce qui reste à démontrer, la faute en incomberait à 200% à nos eurofascistes qui n’ont pas voulu construire de nouveaux établissements de soins sur l’année et demi écoulée !

On constate quand même ce soir que la courbe des contagions, qui augmentait rapidement jusque là, semble désormais se stabiliser. On verra bien si c’est le sommet avant la baisse, ou un simple palier, dans les prochains jours.

Et bien entendu, restons discrets sur l’augmentation des vaccins pfizer (+25%!) et moderna (+10%), au nom du sacro-saint droit des affaires entre mafia eurofasciste/clientéliste et laboratoires US. Je ne sais pas vous mais de mon côté, quand un produit ne marche pas, déjà je ne vais pas le recommander, et encore moins à un prix plus élevé… On imagine les orgies entre actionnaires.

31 juillet 2021 : même au royaume de pfizer on commence à le reconnaître du bout des lèvres : le vaccin ne marche pas ! Et même constat global : très contagieux, le variant delta fait finalement peu de morts. La tendance se confirme donc, et tant à prouver que forcer la vaccination avec un produit en phase de test qui en plus, affiche des résultats de merde, n’a aucun tenant logique. La ségrégation vaccinale à coup de pass sanitaire, et la vaccination des gosses, sont donc aussi débiles l’un que l’autre. CQFD.

30 juillet 2021 : la fin du monde continue (putain, c’est long) ! Vous en reprendrez bien une couche avec LCI, qui se morfond sur deux jeunes patients en réanimation, et joue à fond la carte de la propagande gouvernementale, en oubliant toujours l’essentiel : les chiffres !

Sur les deux derniers jours, on compte 80 décès (contre 0 les deux jours d’avant), avec 54805 nouveaux cas (contre 20549 les deux jours d’avant). Bref, ça sent le « rattrapage » à plein nez, avec un taux final de 0,15% (contre 0 donc, les deux jours d’avant). Aller : pour le plaisir : on fait la moyenne sur 4 jours : 0,1%…

Oui : il y a des gens qui tombent malades, de tous âges, et certains qui en mourront malheureusement, comme toute autre maladie. Cela étant, on reste bien dans les taux « normaux » d’une grippe saisonnière sans plus. La seule différence est qu’elle semble plus contagieuse, à moins bien entendu qu’on ait trafiqué les tests pour gonfler les chiffres, et affoler les moutons, ce qui ne serait pas si étonnant venant de la part des charlots. Ces gens sont des tricheurs nés – c’est dans leur nature profonde. Et cette soudaine augmentation de cas chez nous de trancher singulièrement avec la décrue que l’on observe côté R.U. depuis plusieurs jours maintenant.

On continue donc de se focaliser sur les gens qui n’ont pas de chance, mais on oublie encore et toujours que l’immense majorité des atteints n’ont, heureusement pour eux, aucun symptôme ou très peu… Cela n’auront pas droit à leur reportage : pas en phase avec la communication de l’Euroreich.

Quant à Israël, si prompte à piquer sa populace comme le R.U., il faut croire que les 2 premières doses n’auront finalement pas servi à grand chose, puisque les cocos en arrivent à une troisième pour les plus de 60 ans. Et d’annoncer en fanfare que « de nouvelles études montrent qu’une troisième dose a des effets neutralisants contre le variant Delta ». Mais quelles études ? Où sont les sources ? Pas de chance : ils ont oublié les liens… À moins qu’on ait déjà égaré les papiers chez Pfizer ?

D’ailleurs ils ne sont même pas d’accord entre eux, puisque le Ministère de la santé israëlien estime que l’efficacité du Pfizer, autrefois estimée à 95%, n’est plus que de 39% face au variant delta

En tout cas, ça confirme bien qu’on rentre de plein pied dans une vaccination par an minimum, comme pour la grippe cousine, en priant St Actionnaire Bienfaiteur de l’Humanité que la protéine visée n’ait pas encore mutée ! Ridicule ! Tout le monde a bien compris qu’on ne viendra pas à bout de ce virus à coup de vaccins – c’est évident !

On a déjà trouvé plusieurs médicaments prometteurs, qu’est ce qu’on attend pour les valider et les utiliser ?

C’est plutôt cela la vraie question que tout le monde devrait se poser, et que vous n’entendrez pas aux infox ce soir…

Sinon nous avons enfin des nouvelles de Roselyne B. alias la « folle-dinguo », grassement payée à rien foutre entre deux confinements, draguant le jeune sans emploi en lui donnant quelques miettes de pain pour aller se cultiver.

Celle là même qui, ministre de la santé, acheta un stock de vaccin très onéreux contre le H1N1, parce que les laboratoires US avaient réussi à la convaincre que la peste allait débarquer. Le sketch dédié des guignols est équivoque. Je ne résiste pas à la tentation de vous le remettre ci-après.

Cette Roselyne là a donc osé qualifié l’UPR et d’autres partis politiques de « loosers ». Pour une politicarde de la pire espèce, une mange-soupe de première, une incapable, et maintenant une folle, on ne lui en tiendra pas rigueur. Il est vrai qu’à son âge, et vu son physique, à part faire le buzz, il n’y a plus trop moyen d’attirer la clientèle. La vieillesse est un naufrage – Roselyne en est le titanic.

Enfin, le Pr. Raoult fait le point aujourd’hui : 15% des vaccinés se chopent le variant delta chez lui, sans compter les cas asymptomatiques non détectés (les plus dangereux, puisque porteurs sains qui iront répandre la maladie chez les tiers). Sur 45% de français double-piqués à ce jour, ça en fait donc un bon tiers, au minimum, chez qui ça n’a pas marché, et ça rejoint plutôt bien les affirmations israëliennes précitées ! Quant aux 30% restants, qu’ils ne s’imaginent surtout pas immunisés pour la suite : les variants évoluent, et nul ne sait ce qui nous attend demain !

Sinon à 20€ le vaccin, ça fait donc déjà officiellement 200 millions d’€ jetés en pure perte, plus au moins 300 millions dans le scandale du Remdesivir, et j’oublie la facture des masques en papiers, et tous les coûts annexes pour les entreprises : achats d’ordinateurs, frais d’administration, achats d’assainisseurs d’air, etc.

Et toujours pas un nouvel hôpital construit, depuis 1 an et demi, pas de revalorisation des salaires des soignants, ni de primes pour bon nombre d’entre eux. Admirez Sainte Union Européenne et son vaccin miraculeux made in USA, qui nous sauvera tous de la peste sino-communiste, bande d’ingrats !

29 juillet 2021 : un jeune adulte de 22 ans, Maxime Beltra, est donc décédé hier, 22h après avoir été « vacciné ». L’autopsie n’est même pas faite que déjà les journaux eurofascistes ont déjà pris les devants, à l’aide de leurs « spécialistes », jurant que le décédé avait ingéré un produit auquel il était allergique, et que ça ne pouvait évidemment pas venir du « vaccin »… La bienséance minimale, face à la famille éprouvée, eu été d’attendre et de fermer sa grande gueule. Mais non, pas possible : il ne faut surtout pas « refroidir » les cobayes maintenant qu’ils sont bien effrayés et soumis.

Alors on verra bien s’il y a ou pas un lien. De toute façon, vu la liste publique des effets secondaires, toujours largement sous-estimée, et les « décharges » éclairées visant à protéger laboratoires et état, quand bien même une preuve serait apportée demain d’un éventuel lien entre ce décès et l’injection, ça changerait quoi ? La famille ne pourrait se retourner contre personne…

Vous savez bien : le monsieur « responsable, mais pas coupable » du sang contaminé, il est aujourd’hui président du Conseil Consitutionnel ! Ce type, qui devrait avoir été éjecté de la politique, se la coule douce en toute discrétion, depuis des années sur notre dos, avec de juteux salaires et avantages !

Il faut arrêter de rêver : les mafias LREM/LR/PS/RN/etc ne sont pas sorties d’un chapeau. Elle sont le résultat logique de gens qui avaient déjà noyauté et pourri le système politique français de l’intérieur, et depuis longtemps !

Qu’il est amusant de voir des sénateurs se plaindre de la créature qu’ils ont créé et supporté, se plaignant maintenant qu’on leur met « un pistolet sous la tempe » ! Mais la plus belle phrase des crevards : « Si l’on ne votait pas favorablement ce texte, le gouvernement nous aurait accusés de tuer les Français ». Donc dans la tête de ces mecs, il s’agit de ne surtout pas se mouiller, de ne surtout pas dire « non », de ne surtout pas prendre la moindre petite la responsabilité ou risque pour sa carrière, même quand ils ont un facho de 1ère classe en face, qui pisse sur le parlement comme il pisse sur les français !

La question de savoir si on tue les français par privation de liberté, destruction des conditions de travail, mise à la porte parce que pas de pass nasitaire, suicides par merdias interposés tenant tous les mêmes discours anxiogènes et mensongers, etc – tout cela, nos braves sénateurs n’en ont cure : ils bossent pour le gouvernement, pas pour les français ! Un peu de sérieux, enfin !

28 juillet 2021 : quand l’institut Pasteur se fait pleinement complice de l’oligarchie, ça donne des articles de nausée qui conditionnent la liberté des individus à l’injection. Encore une fois : l’augmentation du nombre de cas de variant delta affiche paradoxalement un taux de létalité de 0,12%, soit celui d’une grippe, qui n’a déjà plus rien à voir avec la souche de l’an passé, laquelle affichait plus de 2% de létalité !

Si ça continuait de grimper,il y aurait certes une petite hausse des hospitalisations, parce que forcément proportionnelle au nombre de cas. Mais là, on est dans un facteur 16 environ, ce qui veut dire qu’il faudrait 16x plus de contaminés pour arriver à saturer les hôpitaux et retrouver la situation de l’an passé ! Pire encore : en moyenne lissée sur 2-3 jours, on a jamais dépassé les 60000 cas/jour. Là, on a juste atteint un pic de 25624 le 24, et étrangement, on est retombé à 15242 le 25 et 5307 le 26… Si la tendance se confirme dans les prochains jours, ça posera des questions.

En tout cas, la stratégie au R.U. de laisser les gens se contaminer se défend, l’immunité naturelle étant de toute façon plus efficace, et surtout plus longue, que celle d’un produit de labo américain en phase de test.

Et l’éxécutif de continuer la ségrégation avec des cas contacts « vaccinés » désormais libérés de leur quarantaine, ce qui est un non sens absolu. On l’a dit, on le répète : vous pouvez être « vacciné », porteur sain, et aller contaminer qui vous voulez ! Qui plus est, et c’est ce qu’on a observé dans les services hospitaliers : le nombre de cas de vaccinés qui tombent quand même malades indique bien que le produit ne marche pas comme il devrait…

Mais imaginons 2s être pro-vaccin. Admettons que ce machin protége – disons à 40% (cas très optimiste pris volontairement). Avec 0,12% de mortalité, dont 80% de personnes âgées, est-ce que la prise de risque, et tous les effets secondaires soigneusement minimisés par la propagande, valent-ils encore le coup ? Pour la population à risque, ça pourrait encore se discuter : on distribue bien des vaccins contre la grippe, avec des résultats pas toujours au rendez-vous non plus. Pour le reste de la population, c’est clairement non. Même dans le cas optimiste, les chiffres démontrent que ça ne vaut pas tout ce bordel, et toutes ces lois débiles que le 4ème Reich bruxellois nous impose pour mieux nous contrôler.

À propos de l’euroreich justement, le petit écolier vient donc de porter plainte contre un publicitaire varois qui l’a grimé en Adolph. Du jamais vu à ma connaissance pour un chef d’état français en exercice, qui démontre une fois encore que narcisse ne supporte décidément pas la vérité. On se souviendra du « Macronvirus, à quand la fin ? », bien plus gentil – et pourtant déjà si dérangeant… Je regrette vraiment de ne pouvoir reproduire cette magnifique œuvre d’art de Michel Ange Flori, qui fera sans nul doute postérité. Mais l’AFP et ses chiens de garde suisses pictrights se feraient un plaisir de venir me demander des sous pour la reproduction illicite de la photo, risque que je prendrais donc pas !

la journée n’est pas finie, voilà maintenant qu’on renverra les élèves non vaccinés chez eux pour des cours à distance en cas de COVID dans la classe ! Ça veut dire quoi ? Qu’on va filmer les cours et les retransmettre en temps réel ? Même avec la fibre, le débit montant est limité – bonne chance si vous avez de nombreux flux à transmettre – sans compter les moyens techniques à mettre en œuvre dans les salles. Ou alors que les profs devront faire 2x cours, une fois pour les présents, une autre pour les absents ? Irréaliste, tout simplement.

En tout cas, on sent bien la stratégie de la drague profonde de type « vient te faire injecter, ou tu vas en chier ».

Et pendant qu’Enfoiré 1er voyage dans les îles de Polynésie en prenant du bon temps, même ses enfoirés de collègue eurofascistes LREM découvrent un amendement qui permettra de licencier les CDD pour absence de pass ! Dis autrement : même entre ordures respectives, ils arrivent encore à se faire des coups foireux – c’est hallucinant !

27 juillet 2021 : rappel de la situation – le pass nazitaire vient donc d’être voté par une assemblée de traîtres, tout est fait pour continuer de désinformer les français et pire encore : les merdias européistes ont désormais pour consigne de monter les français les uns contre les autres, en stigmatisant ces maudits « antivax » qui ne pensent qu’à tuer leur prochain.

On oblige désormais les soignants, pompiers et autres à se faire piquer. Quant aux salariés qui ne voudraient pas suivre la marche forcée du Führer – pardon : du progrès – on leur sucre leur salaire, où on en profite pour les licencier sans indemnités ! On ne parle même pas de ceux qui démisionnent devant ce passage en force, et qui ne toucheront donc pas leurs droits ASSEDIC complets.

Mais bien entendu : le pass n’est pas obligatoire, voyons. Vous n’avez juste plus le droit de poser votre séant pour aller manger un morceau ou boire un café, même en terrasse, plus le droit d’aller au ciné, et si jamais vous avez besoin d’un test temporaire qui détecte tout, et surtout n’importe quoi, ce sera désormais de votre poche, puisque vous osez résister à tous ces labos américains, condamnés chez eux, mais qui vous veulent du bien !

Et tout ce délire, pour environ 170000 contaminations/jour avec un taux quotidien de décès entre 20 et 25 ces trois dernières semaines – sachant que les 4/5 de ces morts étaient des personnes en fin de vie !

Comment convaincre désormais les parents réticents qu’on va piquer leurs enfants, après avoir « allégé » la loi, permettant de n’avoir plus que le consentement d’un seul parent – et merde pour le résistant à qui on retire donc l’autorité parentale ! Quant au « consentement éclairé » d’un gamin… Est-ce la peine d’en rajouter ?

Allez je vous donne la réponse : le syndrome PIMS bien sûr ! Pas les gâteaux du même nom, mais le syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique apparu avec le COVID.

Là encore, les chiffres sont sans pitié : on comptait 520 cas de PIMS recensés en France au 13 juin 2021, dont un décès, et 2/3 des enfants hospitalisés en soins intensifs, sur… plus de 12 millions d’élèves ! Soit 0,0043 % ! Comparons maintenant avec le délire de l’éxécutif, dont on sait déjà qu’on aura au moins 1 enfant sur 5000 qui posera problème, en cas de vaccination obligatoire. Un simple calcul aboutit à 2400 victimes futures de la thérapie génique en phase de test !

Aurons-t-ils droit à une tombe avec « Mes parent m’ont tué » ou « Mort pour Pfizer » ? On peut tout imaginer. Mais on imagine surtout que les familles atteintes devront se débrouiller seules pour ramasser les morceaux, vu que les labos et l’état s’en lavent déjà les mains !

Nous nageons dans une folie furieuse, menée par le fils de médecin actuellement à l’élysée, et dont la perte de réalité se vérifie toujours plus, au point que même sa cougar semble prendre ses distances. Il est vrai que ne portant pas le masque lors du 14 juillet dernier, elle savait forcément que ça retomberait sur son banquier de mari. Une manière comme une autre de lui faire rappeler qui porte la culotte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.