Y’a pas l’feu au lac

27 juin 2021 : saluons nos charlots européistes qui, après avoir démoli et privatisé un service public nommé La Poste, lequel fonctionnait très bien quelques dizaines d’années en arrière, et après avoir choisi une société privée pour poster la propagande électorale, avec des « couacs » qui ont vu certaines boîtes aux lettres ignorées, ont eut la formidable idée, pour ce second tour départementales/régionales, de faire appel… aux pompiers !

Non, non : vous ne rêvez pas. Pour tenir les délais, on a bien fait appel, en Savoie et dans le Haut-Rhin, aux soldats du feu ! L’histoire ne précisera pas les pots de vins, les promesses, ou les rémunérations versées (comme à Marseille qui paie 350€ l’assesseur journalier). À ce prix là, je connais nombre de chômeurs, et même de salariés, prêts à venir donner un petit coup de main deux dimanches…

Ah pardon : si vous êtes chômeurs, ce n’est même plus intéressant de cumuler les petits boulots, qui épuisent plus vite vos droits ! C’est vrai que bosser, même par intermittence, pour mieux se faire baiser, c’est vachement incitatif.

De toute façon, les places ne sont pas libres que cela – arrêtons la plaisanterie : regardez qui tient les bureaux de vote, et vous vous apercevrez vite que ceux qui les tiennent sont pour leur grande majorité des personnes intéressées, et non des citoyens tirés au sort… Et toujours les mêmes dans les petits communes, depuis des années !

Quoi qu’il en soit, soyons certains qu’on ne verra pas un reportage allant demander aux pompiers participants quelle mouche les à piquer, alors que tout le monde est bien d’accord : ce n’est pas leur boulot… S’engager à secourir le citoyen, ce n’est pas s’engager à lécher le cul de politiques véreux, pour ne pas dire de traîtres à la Nation !

Qui plus est : l’immense majorité des pompiers de France sont des volontaires, à l’exception des professionnels qui eux sont rémunérés, et que l’on trouve davantage dans les grandes agglomérations qui peuvent se les payer… Et là côté bénévoles, on ne comprend vraiment pas pour quelle raison un quidam devrait soudainement sauver la face de LREM et de ses enfoirés notoires, même locaux.

Bref, ce procédé démontre une fois encore l’amateurisme complet de l’élysée et matignon. C’est une honte de plus, avec la gestion de la pandémie toujours aussi désastreuse et influencée. Une preuve supplémentaire que nous avons bien à faire à des branleurs professionnels, des jean-foutres et des abrutis, payés à prix d’or, ne sachant même plus organiser une simple élection dans notre pays ! Dehors les incapables !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.