Droit de veto dans l’Euro-Reich

8 juin 2021 : article très intéressant ce jour, avec le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, qui a ouvertement appelé l’UE à supprimer le veto dont disposent les Etats membres, afin que l’Europe ne soit plus «prise en otage» selon ses dires…

Encore un qui s’imagine donc qu’il va pouvoir changer les règles unilatéralement – « à la Mélenchon » comme on dirait en France – et qui n’a pas compris que seuls les Traités signés font Loi. Car il est évident que jamais les « imbéciles utiles », comprenez les « petits » pays, ramenés dans le giron de l’UE et de l’OTAN par les américains, n’accepteront de signer le Diktat allemand ! C’est une évidence.

En outre, la pologne n’est pas la Grèce. Et les polonais vont sûrement très peu apprécier que leurs voisins allemands, grands spécialistes de la Blietzkrieg, les ramène au niveau d’un « petit poucet » docile et obéissant.

L’attitude franchement débile et hostile, observée ici, nous en dit finalement long sur le manque total de lucidité, et même la psychose galopante, qui règnent au sommet du IVè Reich eurofasciste., et que nous observons à l’élysée et matignon depuis 2007.

Enfin cet appel au boycott pur et simple des Traités, disons les choses clairement, ne serait pas si dérangeant s’il ne provenait pas d’un Ministre en exercice, dont on peut supposer qu’il n’est toujours que le porte-voix de mamie Merkel, future retraitée

Déjà les insanités macronniennes sur la Pologne ne nous avaient pas franchement rapproché avec les pays de l’Est ces dernières années. Maintenant si même l’Allemagne s’y met ouvertement, avec des polonais qui ont fortement l’envie de quitter le navire comme les britaniques, ça risque de devenir assez intéressant dans les prochains mois…

L’affaire démontre en tout cas – et une fois encore, malheureusement – qui porte réellement la culotte dans l’UE.

Il est vraiment temps que la France se retire de cette structure technocratique débile qu’est l’UE, et reprenne des relations « normales » avec ses voisins, au lieu de participer à cette fédération fasciste, rejetée en 2005 par 55% des citoyens ! On le voit bien : l’UESS, ça ne marche pas, ça ne marchera jamais, parce que nous sommes différents fondamentalement les uns des autres. Et ce n’est pas une tarre : c’est une richesse que les américains n’ont pas, et nous envient !

Ainsi les européistes sont par défaut des ennemis de la diversité et de la démocratie, et ne vivent qu’en imposant une vision mondialiste qui les favorise uniquement eux, aux détriments des peuples souverains qu’ils volent et veulent fliquer « à la chinoise » – comprenez qu’un bon citoyen est pour un mondialiste un esclave qui produit, souffre, et ferme sa gueule avant de crever !

Voilà tout la vision de ces gens du XXIè siècle, qui ne supportent plus ni la contradiction, ni la différence.

Sur ce, Vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.