Le grand marché

4 mai 2022 : les régionales approchent, et on ne sait plus trop bien si c’est LREM qui vient draguer LR, si c’est LR qui se paie LREM, si c’est LR qui vient draguer LREM ou si c’est LREM qui se paie LR. Quoi qu’il en soit, les électeurs avertis auront compris que pour cacher la misère de sa lourde défaite annoncée, LREM est prête à toutes les manœuvres dans les tous les sens, toute position confondue. Les mauvaises langues parleront de kamasutra politique, ce qui n’est pas complètement faux.

Il n’y a plus aucune conviction ni aucun honneur chez ces gens depuis longtemps, sans même compter leur dédain flagrant du peuple. Il suffit de compter le nombre de médecins urgentistes en politique, au moment où l’on a besoin d’eux dans les hôpitaux, pour bien comprendre que le lobby des labos ne lâche pas prise – ce qui n’est pas étonnant vu le fric en jeu.

On passera sur ce qui reste des socialos, reconvertis en urgence à l’écologie, avec des verts qui n’ont jamais brillé par leur sens des réalités, que ce soit sur le dossier nucléaire ou sur la construction d’une mosquée à Strasbourg avec de l’argent public, ce qui aura choqué plus d’un français de souche. Cela étant, rappelons que du point de vue juridique, le cas Alsace-Moselle est particulier, même si le culte musulman ne figurait pas dans le concordat de base…

Quoi qu’il en soit, il choque d’autant plus dans des quartiers de France, comme à Nice, où l’on commence à entendre des appels à la prière hors mosquée, de qui est tout bonnement inacceptable. Si de pas notre histoire, nous avons des églises qui sont un patrimoine, et qui sonnent les cloches à intervalles réguliers, il est hors de question de commencer le petit jeu d’un califat. Que les musulmans aient leur lieu de culte, soit – les prières de rue ne sont pas plus acceptables que le reste, et auraient du donner lieu à des incarcérations de masse, histoire de bien faire passer le message chez certains. Mais en dehors des mosquées et des lieux individuels privés, la rue et l’espace public sont laïcs, et il est hors de question que cela change demain.

Ce qui nous amène évidemment aux extrémistes, avec à gauche ceux qui brillent par leurs violentes manifestations et manifestations violentes menant dans le mur, et ceux de droite, avec la blonde qui ne veut plus sortir de l’UE ou de l’€, parce que son parti est allé encore emprunter chez les banquiers de Bruxelles, et est désormais tenu par les couilles à 100% ! Bref : deux voies de garage de plus.

Quant aux soumis à l’UE, à part la taille des melons, il n’y pas eu de gros changement non plus. En bons mangeurs de soupe européistes, ils ne feront évidemment pas de vague, bien tenus en laisse, et nul doute que là encore, la coucherie avec LREM voire LR aura bien lieu.

L’UPR a choisi de ne pas présenter de candidats afin de préserver son budget pour la présidentielle. C’est un peu dommage, et perso, je le regrette parce que nous n’avons aucune visibilité pour le moment : il manque des manifestations ou des actions fortes comme le 1er mai, avorté cette année, et prouvant que l’UPR n’a pas encore entièrement récupéré sa force d’il y a 3 ans, suite au minage interne que l’on sait. Cela étant, on ne guérit pas d’une blessure en un jour.

Pour ma part, j’irai donc voté blanc pour leur faire part de mon mépris le plus profond. C’est toujours mieux que de ne pas voter, et de leur faire croire que l’on s’en fout et qu’ils ont carte blanche pour détruire le pays.

Sur ce, vive le Frexit et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.