Piquez les tous ! (acte 3)

5 avril 2021 : ça devient une habitude : plus M. Breton parle, plus on comprend à quel point ce sale type nous prend pour des cons. Comme toute sa mafia bruxelloise – en fait…

Car selon lui, si l’UE traîne côté vaccination, c’est bien entendu la faute d’AstraZeneca, et non celle d’une UE qui n’a cessé de délocaliser nos industries, dont nos fabricants de masques et de vaccins, tout en tuant des milliers de lits d’hôpitaux à coup de GOPÉ annuelles !

Sérieusement : avec bientôt 100 000 mort au compteur, il faut quand même être une pourriture de première classe pour oser annoncer une immunité collective pour juillet ! Rappelons que Prolix le Devin n’est pas médecin, que nombre de gens vaccinés se chopent quand même la maladie (ce qui en dit long sur l’effacité réelle des produits…), et que le virus mute comme celui de la grippe, rendant toute stratégie vaccinale hasardeuse de fait !

Ces gens sont littéralement en train de nous prendre pour des cobayes de labos, en nous injectant des produits sur lesquels personne n’a de visibilité, tout en continuant d’empêcher les médecins de prescrire, en leur âme et conscience, de l’HCQ ou de l’ivermectine à leurs patients !

Alors ça va durer jusqu’à quand cette psychose des politiques à se prendre pour des médecins qu’ils ne sont pas, pour leur immense majorité – et quand ils le sont : cette connivence tacite avec les laboratoires, visant à éjecter de la scène des vieux produits connus et peu onéreux, qui dans tous les cas de figure présentent moins de risques que les produits actuellement injectés – notamment chez nos vieux en Ehpad, qui n’y comprennent rien, et qu’on peut tranquillement euthanasié ?

N’ayons pas peur de le dire : cette crise sanitaire est devenue un véritable génocide planétaire qui ne dit pas son nom, dans le seul but de gaver les actionnaires des laboratoires anglo-saxons.

On n’est plus dans la santé, dans le soin aux patients, mais dans une idéologie vaccinale sans queue ni tête, démontrant bien que l’UE est complètement à l’ouest, ne sert à rien, ne sait rien faire, n’a aucune cohérence ni même stratégie. Et c’est normal : l’UE est une usine à normes. Elle n’est pas ici dans son rôle.

Qui plus est : depuis le Traité de Rome, la santé est censée être un des seuls secteurs régaliens laissé aux soins (c’est le cas de le dire) des états membres. Donc de quel droit l’UE nous impose des vaccins, négocie à la place des états, en se faisant encore bien baiser sur les tarifs des doses, et continue de favoriser ouvertement les labos anglo-saxons, en interdisant un Sputnik V qui n’est sûrement pas pire que les autres ?

4 avril 2021 : enfin quelques chiffres intéressants à se mettre sous la dent, malgré l’absence toujours criante du Sputnik V, snobé en France par pur idéologisme anglo-saxon. Si un jour on apprend que ce vaccin russe était plus efficace que ses concurrents…

En attendant, ce qui choque, c’est que finalement, le Moderna semble s’en tirer bien mieux que ses concurrents, avec 0 thrombose et 0 décès ?! C’est assez surprenant, mais admettons…

Il eut été intéressant cependant de savoir, parmi ceux qui ont été vaccinés, quels sont ceux qui ont quand même été malades, s’il y a eu des rechutes – et si oui, combien de fois et dans quel état se trouvait le malade, etc. Bref, d’avoir des chiffres de suivis un peu plus « scientifiques » que ceux ici distribués.

Rappelons aussi que le fait d’être vacciner n’est en rien la garantie de ne pas attraper le virus ou ses nombreux variants, et que des personne vaccinées peuvent parfaitement jouer le rôle de porteurs sains sans le savoir… Ensuite on peut toujours avancer des chiffres sur le papier – humainement parlant, le risque n’est pas nul, n’est pas anodin, et reste mortel dans certains cas. Ça reste de la roulette américaine ou brittanique.

Bref : c’est un premier retour assez intéressant, mais encore bien incomplet. Dans des conditions normales, il faut des années avant de commercialiser un vaccin, et il faudra donc encore de nombreux mois pour avoir une vraie image de la situation, et de l’efficacité réelle ou supposée des produits…

Dans un tout autre domaine, nos pauvres élus s’étonnent ce jour d’être de plus en plus souvent agressés. Faut-il en rire ?

Plus vous montez dans la pyramide, et plus la corruption et le clientélisme sont aujourd’hui évidents. Même en province, il n’est plus rare de tomber sur des affaires sordides, incluant le maire, pourtant bien plus présent, bien plus volontaire, et généralement bien plus respecté que dans les grandes aglomérations.

Entendons-nous bien : vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde quand vous êtes élu, et que vous devez prendre une décision. Il y a toujours des gagnants et des perdants dans les affaires et les marchés publics. Le problème ici, c’est quand le clientélisme devient le modus operandi de base, que le maire se fabrique son petit fan club au fil des ans, et qu’au final, la commune paie les ambitions politiques d’un charlot ou d’une charlotte.

Et l’altenance ne change rien à l’affaire : ces gens qui font semblant de s’opposer publiquement couchent ensemble à la ville. Gauche, droite ou extrême sont aujourd’hui des mots sans fondements : c’est la même mafia de base – il n’y a que la saveur qui change, mais le résultat reste toujours le même pour les citoyens contribuables.

Ajoutez à cela que la jeune génération manque d’imagination et de « couilles » pour parler clairement, qu’elle adore le conformisme ambiant et la sécurité de la mafia d’autrui, et vous comprendrez qu’à ce petit jeu de la corruption, on n’en sortira pas. Le système tel qu’il existe ne peut que mener à la corruption, parce que les élus ne sont tout simplement pas fliqués directement par le peuple. Et j’entends bien « directement », et non par des commissions lambda, elles-mêmes corrompues…

Dans certains pays du Nord, les citoyens sont au courant des dépenses de l’élu en temps réel sur internet, et les journalistes ne se gênent pas de casser du bois dès qu’un élu commence à délirer. C’est bien le seul système qui garantit la transparence démocratique, et redonne la confiance aux citoyens dans leurs élus.

En attendant, la colère ne fera que s’amplifier. Les délires du locataire de l’élysée, et l’absence criante de soutien à l’article 68 de notre Constitution, pour la démission du despote, dossier monté et proposé par l’UPR depuis des mois, démontre à lui seul la corruption effarante de nos députés et sénateurs. Quant aux mouvement populaires, les Gilets Jaunes, c’était les gentils et le début de la rigolade. La crise et la destruction de notre économie se paiera, et ne se limitera pas à de simples tags bien gentils sur les maisons de nos élus, ou quelques radars hors service.

Quand on détruit la vie d’autrui, il faut s’attendre à de graves conséquences sur la sienne. Et la présence ou non d’un garde du corps ne changera rien à la détermination de gens qui n’ont plus rien à perdre.

3 avril 2021 : on apprend donc qu’en France, il y a 12 effets secondaires dont 4 thromboses mortelles, et qu’au R.U., on en est à 30 effets secondaires dont 7 décès avec l’AstraZeneca, soit. Mais question con : où sont donc passés les effets secondaires des autres vaccins ? N’est-il pas étrange de s’acharner ainsi sur un seul fournisseur en particulier, qui, comme par hasard, n’est pas américain, mais britannique ?

On comprendra que derrière les articles toujours plus nombreux sur le sujet, la manipulation globale commence quand même à se faire voir.

En outre, tout le monde aura compris la technique de réserver les vaccins aux plus jeunes, afin de masquer la pénurie réelle. Là encore, la ficelle devient usée à force, mais évite de parler de l’incompétence crasse et flagrante de l’UE dans la négociation et l’achat des produits… Quant on sait que Bruxelles nous coûte chaque année 15 milliards d’€ entre ce qu’on verse et ce qu’on reçoit, un négociateur privé professionnel coûte bien moins cher que cette bande de banquiers, incapables et pourris !

Enfin, on ne compte plus le nombre de vaccinés qui se sont quand même chopés le virus au final, même au bout des 2 injections + quelques semaines d’écart, démontrant non seulement l’absurdité de la stratégie vaccinnale en cours, mais également celle d’un « passeport vaccinal », nouveau sésame débile de cette même UE totalitaire !

Autre nouvelle débilité jacobine : l’interdiction de la vente à emporter de boissons alcoolisées par les bars et restaurants sur l’ensemble du territoire francilien. Mais quel rapport donc avec la crise sanitaire ? Sérieusement : si les gens ont envie de boire un coup ensemble, ils achèteront leur alcool ailleurs et se réuniront via SMS interposé, comme certains le font déjà, et depuis des mois – on pense notamment aux retraités. Le seul effet réel que cela aura, c’est de priver les bars d’un maigre revenu. L’idée sous-jacente est bien de les faire crever plus rapidement.

2 avril 2021 : alors que les Charlots reconfinent à 10km sans attestation, et ferment les écoles, on a donc en France un débile mental en puissance, qui a osé traité le vaccin russe de « propagande« , et ce avec près de 100 000 morts au compteur, et trois pays membres de l’UE (Hongrie, Slovaquie et maintenant Autriche) qui ont fait un bras d’honneur à Bruxelles en allant commander ce même produit directement à Moscou – ce qui a d’ailleurs coûté sa place au Ministre slovaque Igor Matovic, pour le simple crime d’avoir fait son boulot, face à une bande de chiens gâleux pro-européistes, qui n’ont tout simplement pas apprécié que ce Ministre ose ainsi « mordre » leur maître tout puissant !

On pourrait encore citer ici la Chine, qui va produire 60 millions de doses du même Sputnik V, et bien d’autres pays. Mais non : dans l’idéologie eurofasciste, tout ce qui vient de Russie ou de Chine, et qui ose concurrencer la toute puissance des laboratoires anglo-saxons, est par défaut à rejeter !

Encore une raison évidente de quitter l’UE au plus vite, face à tous ces malades mentaux qui non seulement se traînent déjà des centaines de procès au cul, mais dont un nombre croissant de français réclament de plus en plus ouvertement la tête et le retour de la guillotine !

Parce qu’on en est bien là : à partir du moment où vous snobbez un médicament injecté en millions de doses, qui semble d’ailleurs mieux toléré que ses concurrents, vous entretenez bien un génocide en bande organisée. Nos marionnettes de Bruxelles sont désormais perçues comme des assassins en puissance, et il ne faut pas oublier non plus que la légitime défense est un droit ! On parle bien de vie ou de mort, et de décisions complètement ubuesques qui tuent des gens !

Pendant ce temps là, l’agence du médicament en France a confirmé le risque de thrombose de l’AstraZeneca. Mais paradoxalement là encore, l’ivermectine se voit toujours interdite d’autorisation temporaire, rappelant le sabordage entretenu des études sur l’HCQ, pleinement assumé par les mêmes représentants des laboratoires !

Mme Buzyn peut toujours se cacher en Suisse à l’OMS sous son statut de diplomate : elle et son triste mari M. Levy devront un jour rendre des comptes aux français, ainsi que tous les autres pantins qui depuis le début de cette crise nous ont pris ouvertement pour des cons – y compris ceux qui ne savent pas mettre un masque, ou qui nous juraient que le port du masque était inutile…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.