Piquez les tous ! (acte 3)

14 mai 2021 : dans son dernier entretien vidéo, le Pr Raoult arrive finalement à la même conclusion que j’observais dans bon nombre d’articles, mais que je ne pouvais pas prouver : bon nombre de vaccinés développent le COVID quelques jours après les injections ! Comme toujours le Pr. est prudent sur les raisons : patients asymptomatiques que le vaccin aurait « réveillé » ? Autre raison inconnue ? On attendra ses conclusions scientifiques. Mais j’ai quand même observé à mon échelle plusieurs cas diabétiques, décédés quelques jours/semaines seulement après une injection, et je précise volontairement que ce n’était pas des gens âgés.

En attendant, dans la même interview, le Pr. indique également que l’action des vaccins ne semble pas fondamentalement changer la donne côté statistiques, entre vaccinés et non vaccinés. Ça fait quand même 2 baffes majeures aux pro-vaccins convaincus que la semence divine des laboratoires nous sauvera tous. Bref, de quoi remettre sérieusement en cause la stratégie vaccinale en cours.

Ayons également une pensée particulière pour cette pauvre étudiante italienne qui a reçu 4 doses de Pfizer d’un coup par accident, et qui en chie littéralement. Bien sûr il s’agit d’un cas très particulier qui n’est pas représentatif, qui plus est avec une stratégie visant à faire des injections séparées en semaines. Cela étant, les effets secondaires du produit sont une réalité. On a déjà vu des gens s’effondrer après l’injection et d’autres afficher de fortes fièvres – peut-être à rapprocher de l’observation citée plus haut. De toute évidence, le produit est donc plus « agressif » que les vaccins classiques.

12 mai 2021 : les promesses n’engagent toujours que ceux qui y croient. Souvenez-vous bien de ce jour où notre assemblée nazionale a validé le pass sanitaire, destiné à forcer la main aux anti-vaccins, et qui aboutira de fait aux citoyens de seconde zone, n’ayant plus le droit de voyager à l’étranger, d’accéder à certains emplois, ou de prendre des transports en commun, par exemple… Ce qui n’empêchera pas les gens vaccinés de ramener d’autres variants de l’étranger, d’aller jouer les porteurs sains, ou de tomber eux-mêmes malades, puisqu’on sait déjà que nombre de variants sont insensibles aux vaccins actuellement injectés !

Tout le monde aura pu constater que plus les années avancent, plus les restrictions croissent et se multiplient : libertés individuelles mises en berne par couvre-feu, liberté de manifester et de se déplacer contrée par la milice du pouvoir, qui n’est plus que l’ombre de ce que fût la police. On pensera notamment à la liberté de filmer des exactions de flics tabassant sans pitié des sans-dents, parce qu’obéissant comme en 40 à leur hiérarchie, en bon petit fonctionnaire servile et docile. Même les journalistes léchant le cul du système sont désormais pris à parti et « traités » avec la masse, parce qu’il n’y a pas besoin de journalistes dans une dictature : le ministère de la Vérité suffit !

Et c’est finalement le seul point positif à retenir : ceux qui participent activement à la mise en place du 4ème Reich contre les peuples européens souverains en paieront un jour le prix. Et qu’ils n’attendent pas la moindre pitié du peuple : ils auront tous ce qu’ils méritent !

9 mai 2021 : M. breton a bien travaillé pour ses Seigneurs & Maîtres de Washington. Après une campagne de dénigrement en règle de l’AstraZenecca pendant plusieurs semaines, en oubliant de préciser que le pfizer provoque autant d’effets secondaires, soit environ 10x plus que le moderna, la suite faisait peu de doute, avec l’annonce officielle ce jour du non renouvellement du contrat avec AstraZenecca.

Rappelons qu’hier, l’UE annoncait avoir acheté 900 millions de doses de pfizer (+900 millions en option, soit 1,8 milliards), et ce malgré l’augmentation du coût du vaccin de 12€ à… 19€50, là où l’AstraZenecca tournait aux alentours des 2€ la dose, la firme ayant décidé de ne pas faire du bénéfice sur le dos du COVID. Inutile de dire que les actionnaires de pfizer doivent se pisser dessus.

Faisons un petit calcul : mettons 19,5€ la dose x 1,8 milliards de doses = 35,1 milliards d’€. Sachant que la France va sûrement payer dans les 20% de la somme, nous venons donc, une fois encore, de dépenser quelques 7! milliards d’€ supplémentaire – pour rien !

Car pendant que M. breton et ses copains se réjouissent déjà de leur commission d’intermédiaire, en bons traîtres serviles, on apprend aujourd’hui que d’après l’OMS, le variant indien est plus contagieux et semble résister aux vaccins !

Bref : l’UE a (encore) acheté de la merde, avec l’argent des contribuables français !

On l’a dit, on l’a répété : le vaccin ne peut pas être la solution au problème. Et tout cet argent qui part dans les fonds de pension américains, c’est autant d’hôpitaux en moins, de personnel médical en moins, de recherche en moins pour tous les pays membres de l’UE fasciste !

En outre, les produits injectés restent potentiellement dangereux, les effets secondaires pouvant surgir des années après l’injection, comme cela s’est déjà vu ! On continue d’utiliser les peuples comme cobayes, au lieu de faire ce que préconise avec raison le Pr. Raoult : soigner les malades, et les suivre correctement, en prenant les bonnes mesures, avec les bons moyens – bref : faire de la médecine, et arrêter de croire au miracle américain, et à ces fils et filles de putes lobyistes qui se cachent dans les rangs de l’assemblée, sans même parler de ces conseillers scientifiques dont les conflits d’intérêts publics et évidents auraient du les éjecter manu militari du paysage politique, et depuis longtemps !

8 mai 2021 : en ce jour marquant la victoire des Alliés sur le nazisme, la France est sous le joug de merdias propagandistes qui feraient passer Pétain pour De Gaule. Après l’Allemagne avant-hier, la psychose Coué s’étend donc à la France, avec un article nous jurant que les jeunes seraient miraculeusement devenus favorables aux vaccins

Le Reich européiste ne reculera donc devant aucune bassesse ni mensonge pour continuer de lécher le cul des labos américains, en évinçant toute concurrence. Et tant pis pour les effets secondaires actuels ou à venir, et les jeunes morts pour la France, qui cette fois auront été tués par leur propre camp : celui des traîtres à la Nation !

On pensera par exemple à cet étudiant nantais de 24 ans vacciné à l’AstraZenecca, qui a fini autopsié sur une table inoxydable. Combien d’autres cas nous sont cachés, puisque nous ne pouvons même plus compter sur une presse libre et (relativement) indépendante pour calmer les ardeurs des malades mentaux ?

Saluons ainsi le fou du Roi qui supplie les français à se faire vacciner parce qu’il lui reste 2 millions de doses d’AstraZenecca à écouler avant d’en recevoir 3 millions de plus la semaine prochaine. Cela fait pourtant déjà quelques semaines qu’on nous jure qu’AstraZenecca ne livre pas assez vite, et l’UE d’avoir coller un procès à la firme pour non respect de contrat. On nage dans une psychose collective jamais vue.

Et ce n’est pas fini ! On apprend encore ce jour que l’UE a recommandé 1,8 milliards de doses supplémentaires de pfizer sur les 2 ans qui viennent ! Rappelons donc que la population de l’UE est d’environ 750 millions d’habitants, et autant poser la question tout de suite puisqu’on vise désormais les enfants : va t’on aussi rendre la vaccination obligatoire pour les bébés ? Non parce qu’on a bien compris le projet : tout le monde sa dose, avec un produit sur lequel il manque des années de recul !

Et les imbéciles de nous vendre « en même temps » la levée des brevets sur les vaccins, qui ne servira donc plus à rien, puisque les commandes auront déjà été passées, et l’argent dépensé… L’OMS peut toujours autorisé le vaccin chinois, ou demain le russe – on n’en verra pas la couleur, puisqu’on aura déjà des stocks à écouler. Vous la sentez bien profond la « libre concurrence » selon l’UE ?

Pendant ce temps là, les neo-nazis locaux du Reich eurofasciste ne pensent qu’à leurs régionales de juin, en faisant comme d’habitude semblant de s’affronter pour gruger les électeurs, et ce alors que tous les partis présents mangent à la bonne soupe de Bruxelles, Francfort et Washington, qu’ils critiquent pour la forme, mais ne veulent surtout pas quitter – contrairement à l’UPR !

Saluons ainsi ce brave moretti, qui a complètement « oublié » Julian Assange dans sa prison anglo-saxonne depuis qu’il est passé sinistre, en se prenant pour un nouveau chevalier partant en croisade, allant « chasser le RN de cette terre » ! Il est vrai qu’en lui coupant la barbe et en lui laissant sa moustache, il ne lui manque plus que l’uniforme et les bottes. C’est toujours plus rapide que d’attendre que la moustache pousse à/aux manu.

Cela étant, les français victimes de l’islamiste attendent des mesures fortes pour que la République fasse le ménage qui s’impose dans les cités, et auront noté que, comme ses copains mondialistes, le garde des « sots » n’en a rien à foutre des français ! Et ça se comprend : mathématiquement, il est plus rentable de draguer 7% de musulmans pratiquants que 3% de catholiques pratiquants. Ne touchons surtout pas à l’islam radical : visons la bête immonde blonde, grande spécialiste en économie, et entretenons le mythe du RN « sataniste » auquel les vieux cons sont si habitués…

6 mai 2021 : le monde eurofasciste devient chaque jour un peu plus débile, avec aujourd’hui l’Allemagne qui veut vacciner ses 12-18 ans à coup de pfizer !

Sans même parler des effets secondaires potentiels désastreux de ces produits, sortis du chapeau et catimini, imaginez que dans 3 ans, les nouveaux variants soient tous insensibles aux produits aujourd’hui injectés (on rappelle que c’est déjà le cas du pfizer face aux variants sud-africain et brésilien) – ce qui est parfaitement possible ! – ça aura servi à quoi toute cette hystérie ?

Imaginez que votre fils ou votre fille crève ou se retrouve handicapé(e) à vie après une injection – ce qui s’est déjà vu avec d’autres vaccins beaucoup plus communs. La faute a pas de chance ? Mais non. La chance n’a rien à voir là dedans. On sait avec ce virus qu’en dessous de 30 ans de toute façon, la balance bénéfice/risque est très largement en faveur de la non vaccination, et ce jusqu’à 60 ans environ – en admettant que les chiffres ne soient pas bidonnés, bien entendu. Et qu’au dessus de toute façon, la plupart des décès sont soit des personnes âgées déjà affaiblies et présentant d’autres pathologies, soit des personnes en surpoids, facteur à risque qu’on a découvert avec ce virus. Mais même dans ce dernier cas, on parle bien d’adultes de plus de 30 ans, qui doivent rester libres de prendre ou non le risque de se suicider, pour la gloire de la médecine privée et les dividendes des saints-actionnaires !

Il faut bien comprendre que la stratégie vaccinale est de toute façon condamnée à être un échec, parce que même si les produits actuels marchaient sans effet secondaire sur toutes les souches existantes, ce qui n’est pas le cas du pfizer et de bien d’autres produits sûrement, les mutations « naturelles » du virus obligeront toujours à se revacciner, encore et encore, à chaque nouveau lot de variants !

On n’en finira jamais avec une stratégie pareille, qui n’a ni queue ni tête !

En outre, tout le monde aura constaté le silence glacial de la presse du Reich sur les effets secondaires du pfizer, qui valent pourtant largement ceux de l’astrazenecca aux dernières statistiques. Pas un mot non plus que le moderna qui affiche pourtant 10x fois moins d’effets secondaires que ses concurrents. Ce n’est pas le seul défaut d’information, puisque l’UE bloque toujours le sputnik V russe par pure idélogie maccarthyste, et qu’on n’a toujours pas vu le vaccin chinois en France, qui est pourtant le seul « fait à l’ancienne », et qui utilise donc l’ensemble du virus, et non une protéine spyke mutante…

Tout cela pue l’argent et la corruption à plein nez. Et ça fait plus d’un an que les verrues et autres bousins ne cessent de nous prouver que les actions des fils et filles de Rothschild sont toujours plus délirantes et schizophréniques !

Quoi qu’il en soit, en bon renifleur de braguettes, gageons que le locataire de l’élysée ne tardera pas à suivre ses maîtres anglo-saxons dans leur nouvelle râfle du Vél’ d’Hiv – pardon : de la COVID. Il est vrai que l’avantage des morts, c’est qu’ils ne peuvent plus porter plainte contre leurs assassins.

5 mai 2021 : et on recommence avec la drague du jeune électorat, en ressortant le cadavre du cannabis légalisé.

Comme s’il était normal et naturel de se droguer, que ce soit avec de l’alcool ou du stupéfiant, pour aller ensuite sur les routes tuer des innocents parce que vous comprenez : « on l’a pas fait exprès de perdre le contrôle du véhicule », ou « on n’a pas vu l’autre arriver (à cause du champ de vision plus petit) ». Un peu comme dans la BD Joe Bar Team : « l’alcotest l’a prouvé : le platane avait bu ! ».

Pauvre jeune, victime de la grande méchante société qui l’oblige à consommer pour s’amuser avec les copains, se désinhiber pour draguer, ou « oublier » momentanément son existence misérable. Allez dire ça à des africains ou des indiens qui crèvent de faim, n’ont pas l’électricité ni d’eau courante, sont obligés de se taper des kilomètres pour ramener quelques denrées (quand ils ont encore la chance de pouvoir s’en payer), et n’ont pas un rond pour se soigner.

On oublie trop souvent en France à quel point on est privilégié d’avoir tout cela à portée de main !

Et même pas besoin d’aller aussi loin : un simple voyage dans les pays de l’Est proches devrait suffire à en ramener bon nombre à la réalité ! Sauf qu’avec la limitation des déplacements, ça risque en effet d’être plus difficile de le leur prouver dans les prochains temps. Les voyages forment la jeunesse. Supprimez les voyages, et vous voyez tout de suite ce qui va arriver. Une génération de plus en plus conne, et c’est bien ce que veut Bruxelles : des robots à produire qui ferment bien sagement leur gueule, et qui votent tous les 5 ans le trouduc qu’on leur aura vendu à coup de merdias !

Ce même jour, l’Assemblée Nazi-onale a également validé le passeport sanitaire, et la voir en plus brandir un joint en séance pour demander une légalisation contrôlée du stupéfiant, soit deux trahisons républicatines majeures le même jour ! C’est là où l’on se rend bien compte à quel point nos députés sont aussi pourris que le haut de la pyramide. À ne pas oublier le jour du grand ménage.

Enfin pour finir la journée en beauté, on apprend que le Canada vient d’autoriser le Pfizer pour les enfants dès 12 ans ! Les USA auront donc momentanément perdu la palme du pays le plus débile de la planète. Si parmi les effets secondaires théoriques que certains avancent, les risques de stérilité se vérifiaient demain, on n’ose imaginer le génocide humain qui nous attend.

3 mai 2021 : l’indécence absolue des journalauds et journalopes de service frise l’insanité ce jour, avec un article promettant un été heureux aux jeunes obèses qui se feraient vaccinés. Comment en est-on arrivé là ? Par la stratégie de la peur bien sûr, soigneusement entretenue par ces mêmes merdias depuis un an et demi, ayant déjà conduit des gens fragiles au suicide (non répertoriés dans les statistiques, ça va de soi), sans compter les névroses et psychoses galopantes relevées par les professionnels, avec toute la pharmacopée habituelle.

On va le dire plus simplement : les merdias publics du CSA ont rendu les gens malades, et certains complètement fous !

Parce que la peur pousse à l’angoisse, l’angoisse pousse à la déraison, et la déraison pousse à la vaccination en jouant les cobayes des laboratoires. Personne ne rappellera à ces gens un peu « fragiles », ou limités en terme de raisonnement, que seul le vaccin chinois (comme par hasard non disponible en France) est fait à l’ancienne, et prend en compte l’intégralité du virus, là où une seule protéine bouge avec les temps, et rend donc le vaccin inefficace contre nombre de variants !

Et pendant qu’on continue à ne parler que des vaccins, la Verrue continue le blocage insensé de l’HCQ, de l’ivermectine, etc – comprenez de tous ces médicaments de base bons marchés, dont certains semblent effectivement avoir un effet prophylactique réel en début de traitement ! Gageons que le marché noir pour ces substances illicites atteint des sommets en France, et ce alors que la plupart de ces substances âgées et bien connues coûtent moins de 10€ à produire ! Et comme les diners de cons, faits par des cons pour d’autres cons, gageons également que les plus friqués ont déjà leurs « traitements » en poche. Silence radio total sur les ondes : et vive le cash pour effacer les traces…

Comme pour les autres dossiers, la stratégie de santé clivante et débile de ce gouvernement produit exactement ce qu’elle censée produire : une différence flagrante de traitement entre gens de différentes classes sociales, montés les uns contre les autres pour avoir un véritable accès aux soins et aux médicaments.

D’un côté, le gueux sans argent est maltraité dans tous les sens du terme et peut crever chez lui avec son Doliprane, et de l’autre, le riche s’accapare les traitements illégaux sous le manteau, et peut tranquillement pavanner au dessus des lois, de son regard narquois, en allant se faire injecter du sérum physiologique devant les caméras pour donner le change.

Aujourd’hui « on baise les obèses », mais toute les catégories vont y passer, parce qu’au bout de 1,5 ans et plus de 100000 morts au compteur, ce gouvernement n’a toujours pas coupé les ponts avec les lobbyistes de la santé, et continue d’obéir sagement à cette putain d’UE bruxelloise, trasnformée pour l’occasion en grossiste des labos US.

Autre article qui vaut ce qu’il vaut, mais qui est intéressant puisqu’il parle des effets secondaires autres que les troubles de coagulation déjà constatés : infertilité, fausses couches, risques de souches résistantes, … On connaissait déjà l’avis très prononcé du Dr Alexandra Henrion-Claude, généticienne française, sur les vaccins ARN. Ça commence quand même à faire beaucoup de monde dans la communauté scientifique qui fustige non pas les vaccins en tant que tel, mais uniquement les vaccins actuels distribués à la va-vite et sans recul sanitaire sérieux, en alertant clairement sur les dangers à venir, dont un danger potentiel de stérilisation de la population, et ce au moment où nos débiles de Bruxelles commencent effectivement à viser la population des moins de 50 ans…

Qui plus est, contrairement aux politiques, ces gens sont reconnus pour leur sérieux et leurs travaux de recherche. On bloque des vieux médocs sans raison valable depuis 1,5 ans, mais on promeut de la merde de labo tout juste testée à la va-vite – et tant pis pour les morts induits. C’est bien un assassinat en bande organisée – il n’y a aucune autre qualification possible de ce génocide gérontologique et désormais étendu aux plus jeunes.

29 avril 2021 : tout est bon pour forcer à écouler les stocks de vaccins, maintenant que les vieux commençent à s’en méfier et à comprendre qu’ils jouent les cobayes : viser les cinquantenaires, et bientôt les scolaires, où encore conditionner un travail salarié à la vaccination. Pour l’instant, ce dernier cas de figure reste pûrement américain, certes. Mais gageons que nos enfoirés de service sauront rapidement récupérer l’idée. On parie ?

28 avril 2021 : la santé est bien un business. Ce jour ce sont nos pauvres pharmaciens qui se plaignent de ne pas vendre assez d’auto-tests aux plus de 15 ans, en spécifiant bien qu’il faudrait au moins faire 2 tests par semaine pour détecter le début de la maladie. À presque 6€ le test, soit environ 50€/mois et par personne, vous aurez compris que le gouvernement compte donc sur les familles pour s’auto-tester régulièrement – et en batterie SVP, et sans date de fin.

Arrêtons la plaisanterie : c’est trop tard. Les tests auraient du être déployés dès les premiers mois pour isoler les porteurs sains. Désormais le COVID est là avec ses nombreux variants, et il va bien falloir vivre avec, qu’on le veuille ou non.

Donc plutôt que de miser sur des dépistages qui arrivent trop tard, il vaudrait mieux prendre cet argent, construire des hôpitaux et des places supplémentaires au niveau des urgences, donner enfin à la profession médicale des moyens sérieux en termes de matériel et de personnel, et enfin faire les essais cliniques qui s’imposent puisque les labos refusent de les faire, que ce soit sur les molécules connues et snobées depuis plus d’un an par une bande d’assassins à la solde de, ou sur les nouvelles molécules et médicaments découverts depuis !

Bref, tout ce que l’UE et nos guignols refusent obstinément de faire depuis plus d’un an, s’imagineant que les vaccins vont changer la donne, alors qu’on le voit bien : entre les nombreux effets secondaires non médiatisés, les décès rares mais réels, et enfin des variants déjà insensibles aux produits injectés, la stratégie vaccinale est un échec de plus !

Revenons à la raison : l’être humain a toujours vécu avec des virus mortels autour de lui, depuis la nuit des temps. Et le COVID, ce n’est pas la grippe espagnole, ebola ou la peste noire. L’état d’urgence pouvait se justifier devant cette maladie inconnue. Un an plus tard, il ne se justifie clairement plus !

27 avril 2021 : les autorités sanitaires étendent donc les tests antigéniques et autotests aux moins de 15 ans, comprenez à la frange de la population qui résiste le mieux au virus et qui affiche le plus petit nombre de décès.

Mais est-ce que cette démarche a encore du sens, un an après le début de l’épidémie, avec des scolaires qui changent de salle toutes les 2h, et des mutants en partie aériens ? Autant on peut comprendre de tester les proches par sécurité et pour les rassurer. Autant faire ces tests « au moins une fois par semaine », comme le préconise les AS, ne servira à rien : il est impossible sans confinement strict d’isoler des jeunes. Et même là : ils se retrouveront forcément entre eux à la première occasion venue !

Une fois encore, l’acharnement stupide des AS et des gouvernants a ne pas comprendre que ce combat est définitivement perdu, vu le nombre de variants en circulation, et des vaccins qui ne marchent pas, devrait logiquement conduire tous ces braves gens gens à reconsidérer rapidement les traitements thérapeutiques à la Raoult, et à faire une fois pour toute les essais cliniques sérieux et « neutres » qui s’imposent sur les « vieilles » molécules dont on maîtrise les effets secondaires depuis 50 ans et plus, et qui sont snobées depuis le début de la crise pour faire plaisir aux labos US !

On voit des articles partout sur la planète où d’autres plantes semblent apparemment efficaces contre le COVID. Il serait donc temps de se retirer sérieusement les doigts du cul, et de faire le boulot de recherche et de développement qui s’impose – et fissa !

Et qu’on ne vienne pas dire qu’un pays de 75 millions d’habitants qui gaspille chaque année des dizaines de milliards dans une UE fasciste et inefficace n’a pas les moyens de mener lui-même les recherches qui s’imposent !

26 avril 2021 : c’est l’histoire d’un pauvre médecin de ville obligé de jeter honteusement des doses d’AstraZeneca, parce que ces méchants complotistes & conspirationnistes, y font rien qu’à dénigrer les merveilleux vaccins des laboratoires ! Et notre bon docteur de préciser – à propos des effets secondaires et thromboses, que « c’est un tout petit risque par rapport à la réalité du Covid et ses dégâts. »

D’un côté on a envie de lui donner raison sur le plan statistique. Mais de l’autre, il faut bien avouer que les véritables effets secondaires de ce genre de produit peuvent très bien se déclarer dans un ou deux ans, comme cela à déjà été le cas… En outre, la méfiance populaire est d’abord et surtout le fruit d’une gestion de crise calamiteuse et indécente, avec des guignols racontant n’importe quoi, rejetant systèmatiquement des vieux médicaments connus pour dérouler le tapis rouge à des produits inconnus, et allant même jusqu’à autoriser sur le marché des produits dangereux et mortels de type remdesivir, dont on rappelle que les 500 000 doses commandées par l’UE pour 1 milliards d’€ finiront elles-aussi à la poubelle. Enfin pas toutes, puisque les belges viennent d’envoyer leur stock de 9000 flacons à 3 millions d’€ en Inde pour aider les indiens à mourir plus rapidement – tout en annonçant qu’ils vont ensuite reconstituer leur stock via un appel d’offre européen ! On connaissait déjà l’UE fasciste. La voilà officiellement tueuse en série et représentante officielle des labos US, à la recherche de cobayes indiens puisque le cobaye européen n’a pas daigné faire son office.

Alors oui : les gens se méfient des cons. Et ils ont bien raison : la gestion de cette pandémie a clairement démontrer l’influence mortelle et particulièrement pourrie des laboratoires, qui ont miné les politiques. Il suffit d’ailleurs de compter le nombre de généralistes et urgentistes à l’assemblée pour se rendre compte du problème : que font ces gens en politique, alors qu’on manque de médecins et de professionnels de santé dans toute la métropole ? Et qu’il faut parfois attendre des mois pour être pris en charge ?

Ce que ce triste toubib ne veut pas comprendre ou avouer, c’est qu’il est finalement l’imbécile utile d’un système où le but n’est plus de soigner, mais de vendre des produits de merde non testés, dont on mesurera plus tard les véritables effets secondaires, et ce sur une population particulièrement âgée donc vulnérable, où chaque décès pourra être facilement mis sur le compte de co-morbidités tierces, histoire de cacher le véritable coupable, et de préserver les labos et les juteux profits de quelques actionnaires véreux, M. gates en premier !

Et le ridicule de continuer de plus belle, avec l’UE qui attaque maintenant AstraZeneca pour ne pas avoir respecter son contrat. Une manière comme une autre de se défaire de sa propre incompétence à anticiper un besoin, à appuyer la recherche, à acheter un produit à prix correct (cf. prix plus loin), et à snober un spoutnik V & autres (je n’ai pas d’action russes) sur l’autel de la démagogie outre-atlantiste pour qui la Russie est forcément l’ennemi public numéro 1.

Comme pour le reste de l’UE, les fait sont têtus : Mme van der leyen et M. barnier sont des psychopathes incapables, noyés dans leur suffisance et leur arrogance, méprisant la souveraineté des peuples européens, et obéissant uniquement à leur maître de Washington qui leur nettoie sûrement encore les pellicules, et accessoirement les puces !

25 avril 2021 : nous en sommes donc finalement à 15,50€ en moyenne la dose de Pfizer, contre 2€ (prix coûtant) pour l’AstraZeneca. Et ce alors que le Pfizer n’offre pas moins d’effets secondaires graves. La vidéo du 19 avril ci-après se confirme donc chaque jour un peu plus !

22 avril 2021 : et si on profitait de la crise pour prendre discrètement l’empreinte génétique de tous les écoliers et futurs électeurs ? Par exemple à coup de tests salivaires obligatoires dans les écoles, sans que les parents aient, bien entendu, leur mot à dire ?

Non parce que là, il y a quand même quelque chose qui cloche et qui crève les yeux !

On sait que la population à risque est âgée, souvent affaiblie, et que certains facteurs de comorbidité peuvent jouer, notamment l’obésité ou le diabète. Cela étant, nombre de jeunes se sont déjà chopés le virus, sans avoir plus de séquelles ou de problèmes qu’une grippe classique, laquelle fait malheureusement aussi parfois des morts en bas âge, sans que la science ne sâche vraiment pourquoi…

Dans cette période de vacances scolaires prolongées, rappelons aussi aux aveugles et aux borgnes que les jours de beau temps, tous les gamins étaient dehors, à jouer entre eux – et sans masque SVP ! Y a t’il eu plus de cas ? Non. Alors pourquoi on les emmerde autant, avec une maladie qui finalement, les épargne très largement ?

C’est quoi tous ces règles débiles et foireuses, imposées aux écoles, qui consistent à isoler des gosses pour les empêcher d’attraper une maladie de « vieux » ? Vous croyez sérieusement que la classe finie, les gamins arrêteront de se retrouver sur les aires de jeu ? Il n’y a bien qu’un immature élyséen sans gosse, pour s’imaginer des délires pareils !

Sans compter qu’isoler un gamin qui se construit ne peut que le mener à des troubles psychologiques. Mais c’est peut-être là le but non avoué du pervers de l’élysée : produire des malades mentaux sur son propre modèle ? Et tant pis pour ceux qui craqueront, et pour les nombreux « suicidés » du COVID déjà partis, jeunes ou âgés, non comptabilisés évidemment dans les stats officielles !

On est dans une situation incroyable ou des crétins et des crevards continuent d’imposer leurs décisions débiles, alors que la montagne de procès qu’ils ont déjà au cul, sans compter ceux encore à venir, devrait logiquement avoir chassé ces gens des responsabilités depuis longtemps, lesquelles sont de toute évidence bien trop large pour leurs épaules !

Honte aux députés et sénateurs qui couvrent ces agissement criminels, et qui ont réfusé d’enclencher l’article 68 pour la destitution du grand malade ! Ils partagent l’entière responsabilité des plus de 100 000 morts français au compteur !

Et le pire, c’est de voir encore le gus en profiter pour entrer en campagne électorale non officielle. C’est indécent et insupportable !

Enfin, il n’y a pas un jour qui passe sans que la France ne se ridiculise encore plus aux yeux du monde, avec d’un côté l’Allemagne qui souhaite maintenant acquérir 30 millions de doses du vaccin russe, si ce -bip- de Barnier arrête enfin son sectarisme idéologique débile pro US, et de l’autre une UE qui prépare une action en justice contre AstraZeneca, pour tenter de protéger ses fonctionnaires, mais aussi nos propres clowns français qui ont tous été, et qui continuent, d’être aussi nuls qu’on pouvait logiquement s’y attendre !

19 avril 2021 : 62,5%. C’est l’augmentation de prix du vaccin Pfizer, qui passe de 12€ à 19,5€ pour l’UE, apparemment 6x plus cher que l’AstraZeneca, et avec autant d’effets secondaires aux dernières statistiques. Et pour couronner le tout, le PDG de Pfizer juge nécessaire une 3ème dose + une vaccination annuelle ! Ben voyons… Il n’y a pas de crise pour les actionnaires !

Comme en informatique où la première dose de logiciels privateurs de liberté est toujours gratuite (du moins, c’est ce que le consommateur croît quand on lui vend une machine avec OS préinstallé), le piège se referme donc comme prévu, et le business plan de la Wold Company s’accomplit.

Il faut préciser enfin qu’avec le guignol breton qui fait tout pour empêcher le Sputnik V d’arriver, tout en manaçant maintenant un AstraZeneca vendu à prix plancher en parallèle, ceux qui n’ont pas encore compris pour qui travaille réellement l’UE devraient vite prendre des vitamines et minéraux – c’est la bonne saison.

Frexit 2022 ! Vite !

18 avril 2021 : un vent de bon sens commencerait-il à souffler ? Enfin, certains avouent publiquement que les vaccins ne protègent pas d’attraper le COVID, mais auraient juste pour objectif d’éviter les formes graves de la maladie.

C’est déjà un changement de discours majeur, face à ceux qui juraient que les vaccins allaient miraculeusement mettre fin à l’épidémie !

Et par conséquent, un camouflet de plus à la stratégie vaccinale de ce gouvernement, toujours incapable, au bout d’un an de crise sanitaire, d’assurer lui-même de vrais essais cliniques sur de vieilles molécules parfaitement connues, et semble t’il, tout aussi efficaces que les vaccins, en étant bien moins chères à produire, et bien moins contraignantes à assimiler !

Encore combien de temps durera donc ce miroir aux alouettes ? Car tout le monde aura compris que les variants du COVID continueront naturellement de se multiplier, que les vaccins ne pourront pas suivre (cf. vaccin contre la grippe), et qu’il faudra bien un jour traiter les patients atteints, comme l’explique le Pr. Raoult avec un bon sens assez rare à Marseille.

16 avril 2021 : décidément, la crevure de l’UE fera vraiment tout pour décourager l’usage du Spoutnik V, suite à la précommande de 500 000 doses par la région PACA. Quand le Pr. Raoult parle de blaireaux qui mordent dès qu’on approche la main de leur terrier, c’est exactement ça ! Attention au propos : je ne fais pas la promotion du vaccin russe, sur lequel j’ai autant de réserves que les autres, mais je constate que dans la tête d’un eurofasciste, tout ce qui vient des USA est bon, et tout ce qui vient de Russie est mauvais. Ça en dit quand même long sur la folie qui règne à Bruxelles, et sur ces commissaires européens non élus minés par les lobbys.

15 avril 2021 : vous connaissez l’histoire du malade qui prescrit des médicaments à son médecin ? Non ? Et bien allez vite la découvrir ! Et attention : 10 séances – il faut bien ça pour laver le cerveau de toute la merde eurofasciste/mondialiste de LREM chez un enfant ! Alors chez un adulte…

14 avril 2021 : « On m’aurait donc menti ? À l’insu de mon plein gré ? » – incroyable ! L’Immonde ose ainsi ce jour affirmer que nos statistiques si cartésiennes, si jacobines, ne seraient pas plus fiables que les autres, avec déjà plus de 100 000 morts réels de la crise ! Si j’additionne les chiffres affichés par ce torchon européiste, nous en en étions donc déjà à 129264 mort en décembre 2020 ! Sans compter les suicides directs ou indirects du COVID.

En d’autres termes, avec plus de 30% d’écart, nos chiffres sont donc « bidonnés à mort » – c’est le cas de le dire. Un peu d’humour noir ne nuira pas à la santé des vivants !

Bref, encore un gros mensonge d’état qui tombe, parce qu’il ne faut surtout pas officiellement que la France fasse pire que ses voisins. Avec plus de 300 procès au cul – les tribunaux pourraient être tentés de dire que tout n’a pas été fait dans les règles – ce qui est un doux euphémisme…

Pendant ce temps là, les premières faillites d’entreprises arrivent. Et là est tout le problème, la perfusion de l’état a atteint ses limites. Il va bien falloir déserrer la vis si on veut éviter la révolte, parce qu’il ne faut pas s’imaginer que ceux qui vont perdre leur emploi vont pardonner leurs élus, premiers responsables d’avoir maintenu le fils de Rothschild et sa clique d’incompétents au pouvoir toutes ces années.

L’UPR leur avait un juteux dossier pour la destitution du pervers narcissique, via l’article 68. En refusant de l’enclencher, députés et sénateurs partagent entièrement la responsabilité écrasante de l’impréparation, du déni, et des mensonges de l’exécutif. À ne surtout pas oublier aux prochaines élections.

13 avril 2021 : 424 milliards d’€. Ce serait en substance le coût de la crise actuel du COVID selon france intox. Un chiffre simplement effarant, qui fait d’abord repenser à nos amis Gilets Jaunes, lesquels ne demandaient pourtant que quelques milliards à l’état et aux entreprises, afin de vivre décemment, avec le résultat que l’on sait côté mutilations, pressions et répressions, censure médiatique, etc…

424 milliards, qui représentent un tiers des 1200 milliards de soldes Target 2, cumulés par l’Allemagne, lesquels annoncent la fin de l’€, avec une planche à billets devenue complètement folle, au mépris des règles économiques les plus élémentaires, et au mépris même des traités signés !

424 milliards enfin, qui n’auront servi à rien. Avec d’un côté des « vieux » médicaments, superbement « torpillés » en règle pour ne pas faire de l’ombre aux copains des labos. Et de l’autre, des merdes de laboratoires, vendus à prix d’or, mis sur le marché contre toute logique sanitaire et principe de précaution, dont un remdesivir inefficace et dangereux !

Et les variants de démontrer à homo laborantus qu’il peut littéralement se foutre ses vaccins au cul, et bien profondément, parce que dame nature restera toujours la plus forte et la plus imprévisible !

Plus d’un an de facéties, de guignols de plateaux TV, de médecins psychopathes surmédiatisés, de journalauds et journalopes jetant de l’huile sur le feu, d’infox, de mensonges, de retournement de veste, etc – avec toujours un point commun : un paquet de fric à se partager entre fauves en blouses blanches, parce que comme disaient les marionnettes : « les pauvres ça a pas d’argent, mais ça veut pas crever ».

Ainsi jamais USA et Chine n’auront ramassé autant de fric en aussi peu de temps. Et tout cela pour rien, parce qu’il va bien falloir vivre avec la COVID, comme avec tous les autres virus !

La logique de bon sens eut été de faire, dès le départ, des tests cliniques avec les vieux médicaments connus et prometteurs. Mais là a été, et est encore, tout le cœur du problème : les états ont perdu les moyens internes pour le faire, se délestant sur les labos. Et ces mêmes labos n’ont aucun intérêt financier à valider des médicaments bon marchés qui ne leur rapportent rien !

Comprenez qu’avec les petites lopettes de l’UE, on est bien parti pour continuer cette boucle infernale du fric Roi. Il est juste heureux que les mêmes les pires actionnaires véreux de la planère finissent un jour par crever – et on espère bien qu’un max se chopera une fin particulièrement longue et douloureuse, que leur laboratoire aurait peut-être pu éviter, histoire qu’ils aient tout le temps d’apprécier les conséquences de leurs actes dans leur chair.

Parce que les pauvres ça veut peut-être pas crever. Mais les riches non plus…

12 avril 2021 : ah ! Dans la maison des fous à lier, on a désormais M. Beaune qui rejoint M. Breton, en osant prétendre que l’achat de vaccins Sputnik V par l’Allemagne est – je cite – « un coup de communication » pré-électoral. Un pur délire de psychopathes !

On a juste une seule envie : les envoyer direct au Goulag, et pour des années, rejoindre leur copain Navalny qui nous fait maintenant le coup de la grêve de la faim – comme si on allait pleurer sur cet autre débile qui tue du Tchétchène dans une vidéo de propagande. Et pendant que la presse eurofasciste s’occupe de traiter Putin de tous les noms, en soutenant des sanctions pro-russes toujours plus ubuesques, pas un mot bien entendu sur Julian Assange, prisonnier politique à Londres, qui arrive à 2 ans de détention barbare et arbitraire, totalement illégale au regard du droit international !

Pas la peine de chercher les nouveaux Stalline à l’Est : nous en avons de parfaits exemplaires à Bruxelles et Paris !

11 avril 2021 : le fumier Breton est décidément de qualité ce jour, en venant nous expliquer maintenant que même si le Spoutnik V était (enfin) autorisé dans l’UE, il arrivera « trop tard ». Mais est-ce que ce type se rend seulement compte qu’en dénigrant et en freinant ce vaccin de l’Est, dont les effets secondaires semblent bien moindres que ses concurrents de l’Ouest, il tue des gens ? Qu’on refuse un médicament parce qu’on a prouvé qu’il est inefficace, ça ne se discute pas. Mais ce n’est pas le cas ici. On est de nouveau dans de la démago eurofasciste pure et simple.

Et comme par hasard, le même jour, la propagande de l’UE vient encore dénigrer le vaccin anglais pour faire la part belle aux seuls vaccins américains, qui ne sont pas meilleurs, puisque le Pfizer par exemple est inefficace contre le variant sud africain, et que des retours statistiques, ces mêmes vaccins cumulent près de 10x plus d’effets secondaires que l’AstraZeneca ! Et d’aucun auront constaté que si les thromboses de l’AZ sont « largement médiatisée », c’est le silence radio total sur les effets secondaires des autres vaccins ! Encore une superbe manipulation d’opinion qui ne dit pas son nom !

5 avril 2021 : ça devient une habitude : plus M. Breton parle, plus on comprend à quel point ce sale type nous prend pour des cons. Comme toute sa mafia bruxelloise – en fait…

Car selon lui, si l’UE traîne côté vaccination, c’est bien entendu la faute d’AstraZeneca, et non celle d’une UE qui n’a cessé de délocaliser nos industries, dont nos fabricants de masques et de vaccins, tout en tuant des milliers de lits d’hôpitaux à coup de GOPÉ annuelles !

Sérieusement : avec bientôt 100 000 mort au compteur, il faut quand même être une pourriture de première classe pour oser annoncer une immunité collective pour juillet ! Rappelons que Prolix le Devin n’est pas médecin, que nombre de gens vaccinés se chopent quand même la maladie (ce qui en dit long sur l’effacité réelle des produits…), et que le virus mute comme celui de la grippe, rendant toute stratégie vaccinale hasardeuse de fait !

Ces gens sont littéralement en train de nous prendre pour des cobayes de labos, en nous injectant des produits sur lesquels personne n’a de visibilité, tout en continuant d’empêcher les médecins de prescrire, en leur âme et conscience, de l’HCQ ou de l’ivermectine à leurs patients !

Alors ça va durer jusqu’à quand cette psychose des politiques à se prendre pour des médecins qu’ils ne sont pas, pour leur immense majorité – et quand ils le sont : cette connivence tacite avec les laboratoires, visant à éjecter de la scène des vieux produits connus et peu onéreux, qui dans tous les cas de figure présentent moins de risques que les produits actuellement injectés – notamment chez nos vieux en Ehpad, qui n’y comprennent rien, et qu’on peut tranquillement euthanasié ?

N’ayons pas peur de le dire : cette crise sanitaire est devenue un véritable génocide planétaire qui ne dit pas son nom, dans le seul but de gaver les actionnaires des laboratoires anglo-saxons.

On n’est plus dans la santé, dans le soin aux patients, mais dans une idéologie vaccinale sans queue ni tête, démontrant bien que l’UE est complètement à l’ouest, ne sert à rien, ne sait rien faire, n’a aucune cohérence ni même stratégie. Et c’est normal : l’UE est une usine à normes. Elle n’est pas ici dans son rôle.

Qui plus est : depuis le Traité de Rome, la santé est censée être un des seuls secteurs régaliens laissé aux soins (c’est le cas de le dire) des états membres. Donc de quel droit l’UE nous impose des vaccins, négocie à la place des états, en se faisant encore bien baiser sur les tarifs des doses, et continue de favoriser ouvertement les labos anglo-saxons, en interdisant un Sputnik V qui n’est sûrement pas pire que les autres ?

4 avril 2021 : enfin quelques chiffres intéressants à se mettre sous la dent, malgré l’absence toujours criante du Sputnik V, snobé en France par pur idéologisme anglo-saxon. Si un jour on apprend que ce vaccin russe était plus efficace que ses concurrents…

En attendant, ce qui choque, c’est que finalement, le Moderna semble s’en tirer bien mieux que ses concurrents, avec 0 thrombose et 0 décès ?! C’est assez surprenant, mais admettons…

Il eut été intéressant cependant de savoir, parmi ceux qui ont été vaccinés, quels sont ceux qui ont quand même été malades, s’il y a eu des rechutes – et si oui, combien de fois et dans quel état se trouvait le malade, etc. Bref, d’avoir des chiffres de suivis un peu plus « scientifiques » que ceux ici distribués.

Rappelons aussi que le fait d’être vacciner n’est en rien la garantie de ne pas attraper le virus ou ses nombreux variants, et que des personne vaccinées peuvent parfaitement jouer le rôle de porteurs sains sans le savoir… Ensuite on peut toujours avancer des chiffres sur le papier – humainement parlant, le risque n’est pas nul, n’est pas anodin, et reste mortel dans certains cas. Ça reste de la roulette américaine ou brittanique.

Bref : c’est un premier retour assez intéressant, mais encore bien incomplet. Dans des conditions normales, il faut des années avant de commercialiser un vaccin, et il faudra donc encore de nombreux mois pour avoir une vraie image de la situation, et de l’efficacité réelle ou supposée des produits…

Dans un tout autre domaine, nos pauvres élus s’étonnent ce jour d’être de plus en plus souvent agressés. Faut-il en rire ?

Plus vous montez dans la pyramide, et plus la corruption et le clientélisme sont aujourd’hui évidents. Même en province, il n’est plus rare de tomber sur des affaires sordides, incluant le maire, pourtant bien plus présent, bien plus volontaire, et généralement bien plus respecté que dans les grandes aglomérations.

Entendons-nous bien : vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde quand vous êtes élu, et que vous devez prendre une décision. Il y a toujours des gagnants et des perdants dans les affaires et les marchés publics. Le problème ici, c’est quand le clientélisme devient le modus operandi de base, que le maire se fabrique son petit fan club au fil des ans, et qu’au final, la commune paie les ambitions politiques d’un charlot ou d’une charlotte.

Et l’altenance ne change rien à l’affaire : ces gens qui font semblant de s’opposer publiquement couchent ensemble à la ville. Gauche, droite ou extrême sont aujourd’hui des mots sans fondements : c’est la même mafia de base – il n’y a que la saveur qui change, mais le résultat reste toujours le même pour les citoyens contribuables.

Ajoutez à cela que la jeune génération manque d’imagination et de « couilles » pour parler clairement, qu’elle adore le conformisme ambiant et la sécurité de la mafia d’autrui, et vous comprendrez qu’à ce petit jeu de la corruption, on n’en sortira pas. Le système tel qu’il existe ne peut que mener à la corruption, parce que les élus ne sont tout simplement pas fliqués directement par le peuple. Et j’entends bien « directement », et non par des commissions lambda, elles-mêmes corrompues…

Dans certains pays du Nord, les citoyens sont au courant des dépenses de l’élu en temps réel sur internet, et les journalistes ne se gênent pas de casser du bois dès qu’un élu commence à délirer. C’est bien le seul système qui garantit la transparence démocratique, et redonne la confiance aux citoyens dans leurs élus.

En attendant, la colère ne fera que s’amplifier. Les délires du locataire de l’élysée, et l’absence criante de soutien à l’article 68 de notre Constitution, pour la démission du despote, dossier monté et proposé par l’UPR depuis des mois, démontre à lui seul la corruption effarante de nos députés et sénateurs. Quant aux mouvement populaires, les Gilets Jaunes, c’était les gentils et le début de la rigolade. La crise et la destruction de notre économie se paiera, et ne se limitera pas à de simples tags bien gentils sur les maisons de nos élus, ou quelques radars hors service.

Quand on détruit la vie d’autrui, il faut s’attendre à de graves conséquences sur la sienne. Et la présence ou non d’un garde du corps ne changera rien à la détermination de gens qui n’ont plus rien à perdre.

3 avril 2021 : on apprend donc qu’en France, il y a 12 effets secondaires dont 4 thromboses mortelles, et qu’au R.U., on en est à 30 effets secondaires dont 7 décès avec l’AstraZeneca, soit. Mais question con : où sont donc passés les effets secondaires des autres vaccins ? N’est-il pas étrange de s’acharner ainsi sur un seul fournisseur en particulier, qui, comme par hasard, n’est pas américain, mais britannique ?

On comprendra que derrière les articles toujours plus nombreux sur le sujet, la manipulation globale commence quand même à se faire voir.

En outre, tout le monde aura compris la technique de réserver les vaccins aux plus jeunes, afin de masquer la pénurie réelle. Là encore, la ficelle devient usée à force, mais évite de parler de l’incompétence crasse et flagrante de l’UE dans la négociation et l’achat des produits… Quant on sait que Bruxelles nous coûte chaque année 15 milliards d’€ entre ce qu’on verse et ce qu’on reçoit, un négociateur privé professionnel coûte bien moins cher que cette bande de banquiers, incapables et pourris !

Enfin, on ne compte plus le nombre de vaccinés qui se sont quand même chopés le virus au final, même au bout des 2 injections + quelques semaines d’écart, démontrant non seulement l’absurdité de la stratégie vaccinnale en cours, mais également celle d’un « passeport vaccinal », nouveau sésame débile de cette même UE totalitaire !

Autre nouvelle débilité jacobine : l’interdiction de la vente à emporter de boissons alcoolisées par les bars et restaurants sur l’ensemble du territoire francilien. Mais quel rapport donc avec la crise sanitaire ? Sérieusement : si les gens ont envie de boire un coup ensemble, ils achèteront leur alcool ailleurs et se réuniront via SMS interposé, comme certains le font déjà, et depuis des mois – on pense notamment aux retraités. Le seul effet réel que cela aura, c’est de priver les bars d’un maigre revenu. L’idée sous-jacente est bien de les faire crever plus rapidement.

2 avril 2021 : alors que les Charlots reconfinent à 10km sans attestation, et ferment les écoles, on a donc en France un débile mental en puissance, qui a osé traité le vaccin russe de « propagande« , et ce avec près de 100 000 morts au compteur, et trois pays membres de l’UE (Hongrie, Slovaquie et maintenant Autriche) qui ont fait un bras d’honneur à Bruxelles en allant commander ce même produit directement à Moscou – ce qui a d’ailleurs coûté sa place au Ministre slovaque Igor Matovic, pour le simple crime d’avoir fait son boulot, face à une bande de chiens gâleux pro-européistes, qui n’ont tout simplement pas apprécié que ce Ministre ose ainsi « mordre » leur maître tout puissant !

On pourrait encore citer ici la Chine, qui va produire 60 millions de doses du même Sputnik V, et bien d’autres pays. Mais non : dans l’idéologie eurofasciste, tout ce qui vient de Russie ou de Chine, et qui ose concurrencer la toute puissance des laboratoires anglo-saxons, est par défaut à rejeter !

Encore une raison évidente de quitter l’UE au plus vite, face à tous ces malades mentaux qui non seulement se traînent déjà des centaines de procès au cul, mais dont un nombre croissant de français réclament de plus en plus ouvertement la tête et le retour de la guillotine !

Parce qu’on en est bien là : à partir du moment où vous snobbez un médicament injecté en millions de doses, qui semble d’ailleurs mieux toléré que ses concurrents, vous entretenez bien un génocide en bande organisée. Nos marionnettes de Bruxelles sont désormais perçues comme des assassins en puissance, et il ne faut pas oublier non plus que la légitime défense est un droit ! On parle bien de vie ou de mort, et de décisions complètement ubuesques qui tuent des gens !

Pendant ce temps là, l’agence du médicament en France a confirmé le risque de thrombose de l’AstraZeneca. Mais paradoxalement là encore, l’ivermectine se voit toujours interdite d’autorisation temporaire, rappelant le sabordage entretenu des études sur l’HCQ, pleinement assumé par les mêmes représentants des laboratoires !

Mme Buzyn peut toujours se cacher en Suisse à l’OMS sous son statut de diplomate : elle et son triste mari M. Levy devront un jour rendre des comptes aux français, ainsi que tous les autres pantins qui depuis le début de cette crise nous ont pris ouvertement pour des cons – y compris ceux qui ne savent pas mettre un masque, ou qui nous juraient que le port du masque était inutile…

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.