Piquez les tous ! (acte 2)

(suite de l’article Piquez les tous, qui n’a cessé de croître au fil des mois)

HOLD-UP 2 – La Finale

La suite du Documentaire Hold-up

25 février 2021 : l’art de l’esquive de nos politiques franchit un nouveau cap ce jour, avec l’ignoble M. bayrou, qui veut donc un moratoire sur la dette COVID de 10 ans – dit autrement : ne payons pas la dette : laissons-là à nos enfants ! Un peu du genre les femmes et les enfants d’abord, mais pas dans les canots de sauvetage : directement à la mer – et bonjour aux migrants ! (et aux requins !)

Par de surprise : la France continue d’être gérée par des clowns incompétents et dangereux, travaillant à la botte de l’oncle Sam et de son UE de merde !

Et n’oublions pas que la crise sanitaire est loin d’être finie, et que c’est bibi et sa sécu qui paye les tests COVID en dizaines de lots de nos chers parlementaires, avec des vaccins dont personne ne peut garantir ni l’efficacité, ni les effets secondaires à long terme – surtout pour les vaccins ARN !

23 février 2021 : ouest france, le journal à l’ouest des réalités, tente ce jour de nous faire gober que si les USA ont plus de 500 000 morts aujourd’hui, c’est essentiellement la faute de Trump et des hôpitaux ! Merde ! Et moi qui croyait que c’était encore un coup des russes ! Quelle déception !

Un peu facile donc comme explication, surtout avec un système de santé qui vous laisse crever dans la rue si vous n’avez pas l’argent pour vous soigner – et qui est autant le fruit des républicains que celui des démocrates !

Les français ne se rendent pas toujours compte de la chance immense qu’ils ont d’avoir l’un des meilleurs systèmes de santé au monde – que l’UE nous sabote à coup de GOPÉ depuis 1992 !

Dans un dernier paragraphe, on retrouve un semblant de réalisme sur les populations victimes, essentiellement afro-américaines, mais avec toute la propagande classique sur les vaccins, et ce alors qu’aucun professionnel de santé, y compris ceux de mauvaise foi, n’iront vous promettre une efficacité contre les variants futurs – et même actuels !

Idem côté masque : arrêtons la plaisanterie – les masques chirurgicaux servent à protéger les praticiens des projections, mais n’ont pas l’étanchéité ni la capacité de filtrage d’un vrai FFP2. La mascarade par manque de moyen, ça va un moment, mais quand le carnaval dure sans fin, ça devient lassant à force, et l’été arrive. En hiver, ça tenait un peu chaud, mais là, ça va redevenir invivable !

Qui plus est : il ne s’agissait pas de copier la qualité « made in China », en ramenant quelques unités de production en France, tout en continuant de faire venir le papier spécial… de Chine ! Encore un point qui démontre bien que nos clown mondialistes n’ont rien appris en 1 an. Ils ne sont même pas capables de remettre en place une filière stratégique et indépendante aussi simple – c’est d’un lamentable absolu !

21 février : la propagande de l’élysée sur les gestes barrières suit donc son cours ce dimanche matin, avec la complicité de deux influenceurs, et toute la monstrueuse pub gratuite offerte par les journaux eurofascistes, trop heureux de lever la patte pour leur maître !

C’est délirant et aberrant de voir à quel point ces gens, qui ont des milliers de morts sur la conscience, sans parler des effets sur les vivants, et qui font la guerre à l’HCQ sans jamais avoir prouvé son inefficacé, nous prennent à ce point pour des cons !

J’ai quand même honte pour les deux youtubers concernés, qui s’offrent certes un joli coup de pub dans l’affaire, mais jouent aussi, il faut bien l’avouer, les putes du système eurofasciste… La prochaine ce sera quoi ? Une chanson pour rester confiner ? Pour l’UE ? Pour l’euro ? Pour dénoncer les méchants russes ?

Est-ce bien là le rôle des artistes que de sucer la bitte ou de lécher le minou aux politiques ? Et surtout à ceux là en particulier, qui ont quand même un nombre phénoménal de procès au cul pour homicide ?

Heureusement : on a pu voir quelques vidéos de Dieudonné qui seront sûrement censurées dans les prochaines heures par ces mondialises qui pensent printemps. Ça change un peu, même si ce n’est pas toujours drôle. Parce que oui, si vous ne l’avez pas encore remarqué : l’UE dicte aussi l’humour auquel vous avez droit !

C’est bien la signature d’un système totalitaire de ne pas supporter la critique, et de pisser sur le résultat des urnes, quand l’élection n’est pas encore truquée comme en 2017 avec la loi Urvoas en France !

La seule chanson que ces gens connaissent, ce sont les bruits de bottes, et le « Heil UE ! ». Qu’ils se le doutent littéralement au cul – et bien profondément.

Et une pensée à Jérôme Rodriguez, qui s’est encore fait arrêter manu militari lors d’une manifestation à Paris. L’acharnement du pouvoir à vouloir faire taire les citoyens qui utilisent leur cerveau n’a décidément rien à envier à la répression des Ouïghours en Chine. Comprenez que les camps de rééducation ne sont plus très loin…

20 février 2021 : décidément, la drague aux influenceurs, dont Le Fil d’Actu avait déjà été victime au niveau de l’UE, quelques mois en arrière, au point d’en faire une vidéo édifiante sur le procédé, continue en France avec la tentative du locataire de l’élysée de redorer son image, avec deux influenceurs complices qui n’ont pas du bien comprendre dans quelle galère ils viennent de s’embarquer.

Une fois encore, la fonction présidentielle se retrouve donc rabaissée au niveau de la presse people. Tout est bon pour capter le public d’autrui, et tenter de se le mettre en poche pour 2022 !

Saluons également ce jour la vidéo de l’UPR sur Génération Identitaire, en passe d’être dissous, et qui apporte quand même un certain éclairage sur ce mouvement.

Je remarque qu’une fois encore, la presse eurofasciste s’est empressée de qualifier ce mouvement d’extrême-droite, manœuvre désormais habituelle pour disqualifier toute opposition politique. Je ne partage évidemment pas cette conclusion : comme à l’UPR, il n’y a pas de couleurs pour aimer son pays.

Cela étant, les remarques du président de l’UPR sur les slogans en anglo-américain, défendant non pas la France, mais l’Europe, démontrent clairement un problème chez certains militants.

Car à un moment, il faut être cohérent : soit vous défendez la France, ce qui signifie Frexit obligatoire pour retourver le pouvoir législatif et décider de se politique d’immigration (avec éventuellement sortie de Schengen), soit vous défendez l’UE et l’immigration dans l’UE, avec son cortège de clandestins passant les frontières, sans même parler du scandale des travailleurs détachés.

Hors militants particuliers, participant à des opérations à la hauteur de leurs moyens respectifs, certaines communications d’ampleur de GI laissent apparaître un budget de communication de toute évidence important – et si j’étais militant GI, je m’interrogerais quand même sur la provenance de cet apport d’argent, apparemment important

Les réserves du président de l’UPR sur GI semblent donc relativement fondées. On verra bien la suite…

Enfin, le Texas n’en finit plus de subir une vague de froid avec une population qui souffre, et qui interroge la planète. Comme en effet peut-on avoir 10 portes avions nucléaires, et ne même pas avoir de quoi chauffer sa propre population ? De toute évidence, le « low taxes low services » (« peu d’impôts, peu de services ») du modèle libéral texan, dont le réseau électrique est autonome, démontre bien ce qui se passe quand on a tué ses services publics, et qu’il n’y a plus personne pour prendre le relais. Exactement ce qui nous attend si nous continuons dans cette putain d’UE, dont les GOPÉ annuelles ne cessent de réclamer toujours plus d’économies, et ce même en pleine crise sanitaire. La réforme des retraites reviendra sûrement après l’élection de 2022 en France, et épargnera bien entendu les juteuses retraites des fonctionnaires européens eux-mêmes, dont l’indécence est telle qu’ils sont, à eux seuls, une raison simplet et suffisante pour quitter l’UE !

19 février 2021 : alors que le Pr Raoult nous explique, depuis des mois, que les marins-pompiers de Marseille détectent la présence du COVID-19 dans les eaux usées, bien avant les médecins de terrain, certains nous affirment que de manière générale, « les anticorps ne se retrouvent pas dans les urines ». Comprenne qui pourra.

Que les autorités sanitaires décident ensuite de retirer un test chinois qu’elles jugent inefficace, ok : c’est leur rôle. Mais là où ça devient cocasse, c’est que dans le même article, on apprend que « dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire (arrêté du 10 juillet 2020), l’utilisation d’autotests est interdite pour dépister le virus du Covid-19, le SARS-CoV-2, ainsi que les anticorps dirigés contre ce virus ».

Comprenez que tout procédé médical doit obligatoirement être adoubé par le sacro-saint ministère de la Vérité médicale toute puissante, et être estampillé CE, afin de préserver le juteux business des pharmaciens et le sacro-saint triangle patient/docteur/pharmacie.

Et tant pis pour les tests PCR « trafiqués » par nos bouseux de service, pour accroître artificiellement le nombre de cas, et continuer à effrayer les gens au 20h barbiturique !

Alors que la guerre contre l’HCQ continue sans fondements réels, et que l’UE a acheté du remdesivir en millions d’€, lequel s’est avéré non seulement inutile, mais également mutagène, le bilan de l’UE est déjà bien pire que celui de la Bachelot de l’époque qui s’était elle aussi faite rouler dans la farine par les mêmes labos !

Autre information qui m’a fait sourire : avast, l’antivirus gratuit, s’est donc (enfin) fait prendre la main dans le sac de données revendues à autrui. Je n’ai pas vu la moindre allusion sur ce scandale dans la presse informatique française – merci encore à M. Jovanovic pour l’info !

Ce site contenant un historique détaillé sur la longue trahison de nos élites en matière numérique (voir les nombreuses pages statiques sur le sujet), avec systèmatiquement l’achat par l’UE et la France de logiciels privateurs de liberté, au détriment de logiciels libres gratuits, fonctionnels et multiplateformes, dont GNU/Linux qui se passe, lui, d’antivirus, ce silence radio en dit long sur les véritables auteurs d’avast que l’on cherche à protéger…

18 février 2021 : mais pour qui se prend cette putain d’UE ? C’est la question légitime que l’on peut se poser ce jour, avec une CEDH qui OSE s’immiscer dans les affaires de la justice russe.

Rappelons donc que navalny ne pèse rien dans l’électorat russe, et qu’il ne représente en rien l’opposant politique majeur de Putin qu’on nous présente dans nos merdias occidentaux. On imagine bien à quel point le maître du Kremlin doit trembler de peur devant ce petit pion américain de la plus pure espèce

On remarquera aussi que nos gouvernants, si prompts à défendre leur toutou, ne disent rien sur sa vidéo de propagande où il appelle ouvertement à buter du tchétchène, en simulant une exécution, flingue à la main…

Enfin, nul doute que si Vladimir avait sérieusement voulu se débarasser de navalny, ce dernier serait mort et enterré depuis longtemps ! Tout le monde n’est pas aussi incompétent que les assassins de Kashogi.

Comme l’écran de fumée Skripal, dont étrangement, aucun journaliste n’a jamais obtenu la moindre interview, le prétexte navalny ne trompera personne : on est bien dans une communication politique à sens unique depuis quelques années maintenant, destinée à mettre une pression militaire et politique sur ces russes qui ont remboursé leurs emprunts et n’ont donc plus de dettes envers les banques juives, contraiment à nous qui avons fait exploser les compteurs, surtout avec notre marionnette élyséenne + une pandémie !

Comprenez que la liberté que s’offre la Russie fait baver Washington qui subit une pression chinoise de plus en plus évidente, et qui aimerait sûrement un nouveau conflit mondial avec les russes, surtout avec le retour aux affaires des vieux débiles démocrates de l’état profond qui n’en ont rien à foutre des jeunes générations.

Assange doit se taper la tête contre les murs dans sa prison devant cette initiative de la CEDH. Faut-il rappeler les conditions de détention inhumaines et intolérables qu’il subit, depuis des années, alors même que le R.U. faisait encore partie de l’UE à l’époque ? Où était donc la CEDH pour contraindre les britanniques à lâcher du lest ? Deux poids, deux mesures, comme d’habitude…

Désolé, mais on va être très clair sur le sujet : si une nouvelle guerre devait demain voir le jour, je ne dirigerai pas mon fusil contre les russes qui ne m’ont pas attaqué, mais contre les politiques qui auront mené à cette situation. Et ceux là prendront cher.

Ce nouveau débordement démontrant le caractère totalitaire, arbitraire et totalement irresponsable de l’UE ne peut qu’inciter toute personne sérieuse et désireuse de vivre en paix d’en foutre le camp, et le plus vite possible !

Vivement le Frexit, et qu’on arrête de suivre les chiens de l’OTAN, et leur sénilité puante. Ça commence vraiment à devenir inquiétant.

Saluons également ce jour les torchons de nos toutous européistes, sanctuarisant l’arrivée de Dragui en Italie – démontrant bien que le peuple italien ne dirige plus son propre pays – tout comme chez nous, en fait…

Enfin, un bon article sur ces millions d’américains sans électricité au beau milieu d’une vague de froid historique. Une fois encore, ce pays arriéré, armé jusqu’aux dents, que certains nous présentent comme un modèle à suivre, démontre bien qu’il n’est toujours qu’un colosse aux pieds d’argile.

On trouvera bien un gus pour pondre une campagne de pub sur les surgelés, parce qu’il faut quand même profiter de l’occasion…

Et pour finir en beuté, nos soignants ont donc étrangement beaucoup d’effets secondaires avec le vaccin AstraZeneca – au point de suspendre la vaccination. Mais cette singularité tranche mal, et pose des questions.

Certains y voient la volonté de cacher la misère eurofasciste cumulée, comme dans la vidéo ci-dessous. Chacun se fera son idée sur la question…

16 février 2021 : « tout est bon dans le cochon ». Dicton commun bien repris par nos tricheurs de service, qui ont tellement les pétoches pour 2022 qu’ils en viennent à vouloir instaurer un vote par anticipation. Exactement comme pour la loi Urvoas, la triche intervient 1 an avant l’échéance, sauf que cette fois, elle n’affectera pas que l’UPR et les opposants à l’UE, mais tous les partis, raison pour laquelle elle sera logiquement rejetée…

Il n’en reste pas moins que devant ces manœuves politiciennes de plus en plus odieuses et délirantes, on en vient à souhaiter que l’armée reprenne promptement les choses en main dans ce pays, et chasse ces odieux personnages incapables de respecter la démocratie et le résultat des urnes !

Dans un autre registre, « Give the little Bill », celui des logiciels, pas celui du film, est donc devenu médecin mondialiste « honorus causa » depuis que sa fondation a noyauté l’OMS, et sûrement « orienté » sa présidence.

Les « cons » de service – comprenez les médecins de ville – qui ont fait 8 ans d’étude et +, apprécieront sans aucun doute de voir leur milieu de travail gangréner par tous ces braves clowns fortunés, aussi incompétents que nos politiques de « sévices », quand ils ne cumulent pas encore les deux fonctions…

Nombre de libristes avaient pourtant avertis nos élus, dès les années 1980 dans le cas de microsoft, et 2005 dans le cas de google, en leur disant clairement de faire attention à l’hégémonie dantesque des GAFAM, et de se protéger de ces gens.

Le fait est que nos politiciens de tous bords n’ont jamais rien compris aux enjeux de la société numérique, et ont préféré continuer de jouer les autruches en léchant le cul des GAFAM, et ce alors que nos amis russes ou chinois créaient leurs moteurs et leurs réseaux sociaux respectifs en contre-mesure, avec le succès qu’on leur connaît.

Voilà donc le triste – mais réel – résultat d’une UE qui aime à se faire violer ses données à grand coup de tournantes, par tous les enculés de la planète !

Bonne chance à nos descendants, qui subiront le contrat social chinois, et dite-vous bien une chose en achetant votre prochain ordinateur ou smartphone : le génocide Ouïgour, c’est juste le début de la rigolade.

Quand ça vous tombera dessus, il sera trop tard pour réagir. Pensez-y.

15 février 2021 : cette pseudo-campagne de vaccination tourne de plus en plus au vinaigre, avec désormais des soignants français qui boycotte ouvertement l’AstraZeneca ! Apparemment, l’opération de comm de la Verrue, qui n’a pas manqué de se faire injecter sa dose devant les caméras, n’aura donc pas fonctionnée. Au moins on est sûr que ce n’était pas du zyclon B. Mais pour le reste, seule l’autopsie du quidam pourra nous révéler…

Autre dossier prioritaire des guignols, que les français se tapent depuis maintenant deux semaines : l’âge de consentement sexuel minimal, destiné à occuper l’esprit des cons. On connaissait déjà les fumisteries de type mariage gay, procréation assistée, écriture inclusive, identité de genre, etc – tout est fait pour que le français de la rue « oublie » le taux de chômage, la précarité, les manifestations de gilets jaunes qui continuent, et cette putain d’UE, première responsable de 90% de nos problèmes !

Car quels que soient leurs débats stériles et leurs discours de façade, les Cohn Bendit et autres Mitterand courrent toujours. Science Porcs aura juste démontrer que la caste qui sait ne trahit jamais son voisin – l’omerta reste la même, à Ajaccio comme à Levallois-Perret. Gauche ou droite, même buzyn.

Il faut aussi comprendre que depuis 1992, nos chiens mondialistes, qui ont vendu leur pouvoir législatif à Bruxelles, n’ont plus que quelques os à ronger en fin du repas. Ce n’est donc pas pour rien que nos pseudo-féministes de service, qui ne savent même pas mettre un masque, montent régulièrement au créneau pour s’attaquer toujours plus aux mœurs, ce qui ne les empêche pas – miracle du paradoxe – de fréquenter quotidiennement des ministres accusés de viol…

Ajouté à cela le gamin immature qui a épousé sa prof, sans pondre le moins gosse, lequel aurait peut-être soigné en partie sa psychose galopante, et vous comprenez tout de suite où est le problème de LREM. Quand on sait en plus que le quidam est fils de médecin, et a une haine viscérale contre son père, on comprend beaucoup mieux la psychologie délirante du personnage, et les décisions toujours plus ubuesques prises depuis le début de la crise sanitaire.

Bref, il s’agit surtout de diviser l’opinion avec des débats sans fin ni fondements, histoire d’occuper le terrain médiatique, et pendant ce temps là, de réssuscister la blonde du RN, et autres cadavres européistes de leurs tombes, histoire d’assurer le buzz, et d’empêcher les français de voir l’UPR.

Nos compatriotes avertis auront compris la manœuvre scandaleuse de profiter de la situation pour salir notre président, et tenter de le mettre hors jeu pour 2022, preuve que l’UPR est bien le seul parti qui leur fait peur, tout simplement parce qu’ils ne contrôlent pas !

C’est là tout l’avantage de ne pas avoir de prêt ni d’emprunt, et de ne pas dépendre des banquiers ! Merci encore M. Asselineau pour votre gestion rigoureuse du parti !

14 février 2021 : Berlin a donc fermé ses frontières avec la Tchécoslovaquie et l’Autriche ce dimanche malgré l’ire de Bruxelles, prouvant – une fois encore – que les frontières n’ont jamais disparues !

Bien entendu, la presse européiste a dans sa très large majorité omis cette information, préférant se concentrer sur la dissolution du mouvement « Génération identitaire », dont les actions médiatisées gênent de toute évidence les tenants du grand remplacement.

Il faut dire que dans la logique mondialiste, un immigré fraîchement arrivé restera toujours plus docile et plus corvéable qu’un gaulois de souche, et que l’UE continue de tout faire pour favoriser l’immigration sans contrôle ni aval des peuples concernés.

Remarquons en passant que nos décideurs si enclins à faire la morale vivent généralement très loin de ces quartiers passés sous contrôle islamiste, ou les femmes ne peuvent circulées non voilées, et ou même les flics n’osent plus mettre les pieds.

Il est ainsi étrange que la grande armée de CRS, si prompte a mutiler du gilet jaune dans la rue, ne soit pas déployée dans ces quartiers pour en reprendre le contrôle, et ce alors que les musulmans modérés sont les premiers à le demander !

Car ne nous y trompons pas : les extrémistes sont une plaie pour tout lemonde, toute religion confondue.

Voilà en tout cas le résultat du regroupement familial initié par un certain VGE, enfin décédé (on aimerait d’aileurs bien savoir combien ce type a coûté aux français toutes ces années ?).

Ce regroupement familial qui a permis de remplacer une partie de nos compatriotes, attachés à nos valeurs républicaines, par des gens de l’extérieur qui ont bien du mal à s’intégrer pour certains.

Quant à ceux qui refusent de respecter nos us et coutumes, en tentant encore d’imposer les leur, dans n’importe quel pays de la planète, ils seraient foutus dehors manu militari ou « neutralisés » sur place ! Allez donc dans un pays musulman foutre le bordel en essayant d’imposer une autre religion que l’Islam : bonne chance à vous !

Soyons réalistes : ce n’est QUE la faiblesse d’un état passé sous le giron de l’UE en 1992 qui a permis d’en arriver là.

L’UPR proposait dans son programme de 2017 un grand débat médiatique sur la question migratoire, suivi d’un RIC validant la décision du peuple. Et quand on prend la peine d’y réfléchir quelques secondes, c’est bien le seul moyen logique d’arrêter un communautarisme rampant qui n’a pas sa place dans notre pays !

Alors je ne connais pas les militants de Génération Identitaire, mais personne en France ne pourra nier que nos politiques ont échoué à faire le travail pour lequel ils étaient grassement payé. Le peuple étant souverain par nature, peut-on dès lors condamner la colère légitime de ces français, et le fait qu’ils se substituent de plus en plus à un état de larves et autres vers de terre de l’UE ?

Et allons jusqu’au bout du raisonnement : même dissolue, GI renaîtra sous une autre forme et appelation. C’est aussi ridicule que de vouloir couper un site internet néo-nazi : déjà on n’arrête pas des idées et des idéaux, et surtout, on est face à un problème de société qui dure depuis des dizaines d’années, et qui n’a jamais été réglé.

Le petit darmanin, dont le costume est bien trop grand pour le personnage, et qui étrangement, n’a ni été placé en garde à vue, ni mis en examen pour les accusations de viol dont il est l’objet, continue donc tranquillement de patauger dans sa boue eurofasciste, comme tous ses petits copains mondialistes.

Pendant ce temps là, les français attendent un pouvoir fort, capable de foutre dehors les radicalisés de service, et de protéger musulmans modérés et autres quidams immigrés qui respectent nos lois, et veulent réellement s’intégrer à la nation.

Inutile de préciser que sans Frexit préalable, la question migratoire et ses problèmes continueront tranquillement de ronger ce pays de Cocagne, parce que l’UE continuera de dicter à la France sa politique.

C’est parce que nous avons perdu notre pouvoir législatif en 1992, et donc notre souveraineté naturelle, que nous nous retrouvons depuis 30 ans dans la mouise eurofasciste, et que ce genre de problème (et bien d’autres encore) perdure…

Il est temps de sortir de l’UE avec l’UPR, en 2022, pour reprendre notre pouvoir législatif, comme l’ont fait les anglais, redevenus maîtres chez eux.

Et comme pour nos amis gilets jaunes, espérons que les membres de GI auront l’intelligence d’expliquer à leurs membres que le véritable problème n’est ni à l’élysée, ni à matignon, mais bien à Bruxelles, Francfort, et Washington, qui tirent les ficelles, et nous manipulent à distance !

Sur ce, vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.