Inception

19 avril 2019 : la réalité dépasse bien souvent la fiction, mais pas toujours pour les mêmes raisons.

Suite au désastre historique de Notre-Dame de Paris, qui, loin des convictions religieuses de chacun, était avant tout un monument historique emblématique de notre pays, tout français est en droit de demander des comptes à l’état.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ce monument rapportait à lui seul des millions d’euros chaque année, et qu’il est hallucinant, alors qu’au moins un rapport avait soulevé le danger omniprésent de la toiture face au feu en 2016, que rien n’ait jamais été fait pour sécuriser l’édifice, avec notamment un système anti-incendie, qui était techniquement réaliste et réalisable !

C’est même pire que cela, puisqu’on a appris que la première alarme indiquait un mauvais lieu ! 23 mn plus tard, quand la seconde alarme a enfin indiqué le bon, il était déjà trop tard… Donc même là, le système de sécurité en place était en défaut !

Quand on sait à quel point l’état s’amuse à changer régulièrement les normes de sécurité en France, bien plus strictes que dans beaucoup de pays limitrophes, en appliquant un contrôle annuel obligatoire des établissements privés, avec des fonctionnaires zélés payés pour coller un maximum d’amendes et ramener un « pognon de dingues » à Bercy, on se dit qu’il y a clairement des têtes à couper, à la fois au niveau des monuments historiques, et à la fois au niveau de l’état lui-même, qui reste le premier responsable de cette catastrophe pour notre patrimoine.

Seconde indécence, et de taille : alors que nous arrivons à l’acte XXIII des gilets jaunes ce samedi, voilà soudainement que les riches milliardaires français annoncent d’un seul coup des centaines de millions d’euros pour la reconstruction de l’édifice ! Ben oui : les dons aux œuvres, c’est des impôts en moins… Déjà qu’ils ne doivent pas en payer beaucoup, on imagine que cet incendie tombe à pic, pour en grappiller encore un peu plus, en se rachetant des indulgences au fisc, à défaut de racheter des indulgences aux religieux !

Les gilets jaunes apprécieront sans aucun doute de voir tout cet argent sortir miraculeusement des poches des premiers bénéficiaires de l’UE, lesquels se sont fait un joli coup de pub gratuite en passant – merci encore aux médias complices du service public !

Enfin, et M. Asselineau l’a maintes fois évoqué : alors qu’on donne des milliards aux polonais pour s’acheter des F35 américains, le nombre de monuments d’arts et de monuments historiques délabrés et dangereux ne cesse de croître en France et en Europe. L’effondrement du viaduc Morandini à Gênes, en 2018, ayant entraîné la mort de 43 civils, dont des français, résonnait déjà comme un funeste avertissement. Avec cet incendie, le danger qui nous guette est désormais public et évident.

Mettons les choses au clair : si un seul français succombe demain à cause d’un ouvrage d’art défectueux, ceux qui auront laissé faire seront directement responsables de meurtre avec préméditation. Il n’y aura aucun pardon possible envers ceux qui auront préféré nourrir leurs copains européistes, en laissant tuer des français innocents. Nos députés et sénateurs feraient bien de s’en souvenir : les français n’oublieront rien, ni personne, et il n’y aura aucune décharge de responsabilité possible, ni aucun fusible de circonstance, qui calmeront la juste colère du peuple !

Dernière indécence eurofasciste avec la spoliation merdiatique du « Notre-Dame d’Europe« , expression qui restera là encore gravée à jamais dans notre mémoire. Le seul fait d’avoir oser est une insulte envers tous les français, et tout spécialement envers les parisiens !

Il est plus que jamais temps de sortir de cette prison des peuples qu’est devenue l’UE, de récupérer notre fric, et de nous occuper sérieusement de nos affaires internes, plutôt que d’aller gaspiller le denier public à offrir des retraites dorées à nos fonctionnaires européens non élus, qui dictent leurs lois et ruinent notre pays.

Vive le Frexit, et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.