Fascisme bleu – mon amour !

4 avril 2019 : Suite au référé liberté, déposé par l’UPR en urgence, lequel a forcé France 2 à inviter M. Asselineau au débat organisé par la chaîne entre têtes de liste aux européennes, voilà qu’on apprend que France Télévision, qui avait fait appel de la décision de justice, a obtenu ce jour l’annulation de la décision du Conseil d’État, lequel se range bien évidemment aux côtés des fascistes bleus de Bruxelles, en précisant que hors période électorale, France 2 est libre d’inviter qui elle veut sur ses plateaux !

Comme pour les présidentielles, où tout le monde avait pu observer la petite thérapie de groupe entre copains européistes sur TF1, voilà donc que la télé nazi-onale nous refait le coup pour les européennes, en ignorant superbement le parti du Frexit, et ses 35500 adhérents – pardonnez du peu !

Rappelons que pour FT, la récente soirée organisée par l’UPR à Londres, qui a été la plus importante manifestation politique française depuis la fin de la guerre au R.U., et où 700 militants et partisans se sont retrouvés avec nos voisins britanniques pour fêter ensemble les 12 ans de l’UPR et surtout le Brexit (initialement prévu le 29 mars et finalement reporté au 12 avril aux dernières nouvelles parce que les fascistes britanniques refusent comme les fascistes français le résultat des urnes), cette soirée là n’a jamais existé, malgré la présence d’anciens ministres et lords britanniques !

Et ce n’est pas la première fois que France Télévision et Radio France brillent par leur propagande et leur désinformation abjecte des français, à snobber les idées et les dirigeants de l’UPR. Dans les 12 ans de boycott, on pourra citer :

  • 0 invitation de l’UPR et de M. Asselineau depuis la fin du 1er tour de la présidentielle, et ce dans tous les médias aux ordres du CSA, à l’exception de quelques interventions sur Sud Radio.
  • 0 mention de la manifestation UPR du 1er mai 2018, qui avait rassemblé quelques 3500 (!) militants à Paris, en marge du cortège officiel, le tout dans une ambiance sympathique ET SANS LA MOINDRE CASSE !
  • 0 mention nationale de la dernière université d’automne de l’UPR en 2018, malgré quelques 1200 (!) participants, et le fait qu’à part F.I. et l’UPR, plus aucun parti politique français n’arrive à rassembler autant de monde dans une université !

J’arrête là : même un enfant de 8 ans comprendra que les médias français aux ordres du CSA sont devenus des usines à fake-news et à désinformation !

Et le pire, c’est qu’on nous parle même de supprimer la redevance audiovisuelle avec la taxe d’habitation, histoire que ceux qui ne payent pas la redevance aujourd’hui, la payeront quand même demain, via un autre impôt indirect créé pour l’occasion. Et oui : financer les collabos du système à un coût évident, que le régime facture logiquement à ses esclaves soumis !

Comme pour les gilets jaunes, qui découvrent les joies de la désinformation d’état, du détournement des propos, la mafia de sales petits dictateurs en costume cravate s’octroie publiquement le droit imaginaire de décider de ce que nous avons le droit de voir ou d’entendre !

Et pendant que le « régime de Paris », qui n’a même plus confiance dans sa flicaille obéissante, en appelle désormais à l’armée pour mater la rébellion des gilets jaunes, le monde entier hallucine de voir ce que la France est devenue en seulement 15 ans !

Pour ma part, je reste pour le moment étonné de la bienséance actuelle du peuple vis à vis de ses députés et sénateurs successifs, premiers responsables de ce désastre commun !

A moins évidemment que là encore, on nous cache soigneusement des actions militantes visant à faire comprendre aux gus dans leur assemblée que l’article 68 de la Constitution est la seule et dernière solution logique et légale pour éviter une violence qui va s’amplifier, à n’en pas douter. Quand des gens n’ont plus rien à perdre, le désespoir ne peut que pousser à l’inévitable.

L’UE a déjà perdu. Le fait est qu’elle refuse sa fin, et que ceux qui participent encore à cette mascarade le paieront bien plus que ceux qui nous l’ont vendu au départ.

Vive l’UPR et vive la France Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.